• Au printemps, en allant aux étangs des Marots, j'ai parcouru  jusqu'au bout  la route qui les longe, et par la route Mathey , j'ai pu admirer l'Abbaye du Val des Choux..

    Pourquoi ne pas dire "Val des Choues", autrement plus poétique ? ..et bien parce qu'il s'agit de la véritable appellation de cette Abbaye (je suis sûre qu'"Historien" va être ravi !!), c'est à dire "Vallis Caulium"..(et non Caudium comme je l'avais écrit par erreur, merci David pour votre correction !)

     Voici la belle légende de la fondation du Val des Choux :

    Rapportée par un ancien Maire d'Aignay en 1820 (Roydot-Mignard).

    Le duc Eudes III étant à la chasse avant son voyage de la 4ème croisade, dans la forêt de Villiers, poursuivait seul un chevreuil à l'ouverture d'un vallon sous de grandes roches (roches que les moines montraient encore dans l'enceinte de leur vaste jardin en 1789) d'où sort la fontaine du couvent. La rentrée de ce chevreuil fit sortir du rocher un homme; s'en étant approché, l'interroge et lui répond qu'il était VIARD, frère convers de la Chartreuse de Lugny, qu'il s'était retiré sous ces roches pour y vivre ignoré comme les premiers cénobites et lui réitère son vœu de mourir dans ces lieux. Le duc édifié de la résolution de cet homme lui dit que s'il réussissait dans le voyage qu'il allait entreprendre, à son retour il lui ferait bâtir un couvent. Le frère lui répond qu'il était aussi certain qu'il réussirait qu'il allait sortir un chou de dessous son pied; à l'instant frappe et le choux paraît. Le duc de retour ayant parfaitement réussi fonda le couvent du Val des Choux, duquel ce pieux cénobite fut le chef en 1202.

    Voilà comment ce prince fonda le Val des Choux.

    -L'Abbaye du Val des Choux

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Nesle , dans son ouvrage "Voyage d'un touriste dans l'arrondissement de Châtillon sur Seine" nous dit:

    Un saisissement invincible s'empare de nos êtres à l'approche de cette effrayante solitude, d'où l'on ne découvre absolument que le ciel et les sombres montagnes boisées qui l'environnent..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Ce grand prieuré, fondé à la fin du XIIème siècle,par Eudes III duc de Bourgogne fut chef d'ordre pendant 5 siècles avec 17 monastères en France.

    Peu après sa fondation, Frère Viard, venu de la Chartreuse de Lugny, y installa la vie monastique sous une règle inspirée de celle des Bénédictins et de celle de Citeaux.

    Jadis fortifié, Le Val des Choux  fut transformé en ferme, mais on retrouve des traces de l'époque renaissance dans  sa façade, et ses bâtiments à droite de la cour intérieure..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Malheureusement il ne reste rien des bâtiments du Moyen-Âge, la chapelle et le cloître ayant été détruits au début du XiX ème siècle par, nous dit René Paris, la "bande noire" des vendeurs de matériaux.

    L'ancien moulin subsiste encore, près de la grotte qui fut le premier asile de Frère Viard..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Les bâtiments  ont été inscrits en 1943 parmi les sites protégés.

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Inès Monot , l'actuelle propriétaire a aménagé de superbes jardins à la Française  derrière les bâtiments..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    En partant par la route Mathey, j'ai repéré la borne qu'une lectrice du blog m'avait signalée..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Un dernier coup d'oeil à la magnifique forêt Châtillonnaise en automne..

    -L'Abbaye du Val des Choux

    Une très belle vidéo de Pierre Magès vous montrera l'Abbaye du Val des Choux (Choues) en été..

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    9 commentaires
  • Un Magnifique "Raid-Commando" a eu lieu dernièrement dans notre ville.

    Je n'ai pu y assister, mais mes fidèles collaborateurs : René, Roselyne et Michel  ont pris des photos pour le blog.

    René a déjà visité l'exposition qui se tenait à l'Aéro-Club et a saisi des militaires en ville.

    Ce dimanche avait lieu dans nos murs et dans la campagne environnante le RAID COMMANDO des officiers et sous officiers qui venaient de très loin :

     Norvège, Allemagne, Suisse et de France bien sûr.

    Dans le hangar de l’aéro club était installée une présentation de matériel de guerre.

    Au jardin de la mairie il y avait deux camions où les intéressés pouvaient se documenter sur l’armée de l’air et de terre.

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    René, Roselyne et Michel ont ensuite admiré le défilé impressionnant..

    -Le moulin de Beaunotte

     

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    J'ai lu sur le Bien Public que de nombreuses récompenses ont été attribuées aux participants et que les deux premières places ont été remportées par les Norvégiens.

    Bravo à tous ces vaillants réservistes et encore merci à mes trois photographes associés !


    votre commentaire
  • Dans un peu moins d'un mois, ce sera la sainte Catherine, date à laquelle, dit le dicton, "Tout bois prend racine".Il est donc temps de songer à nos futures plantations d'arbres et d'arbustes.

    Villages Anciens, Village d'Avenir proposait à Montliot, samedi dernier, un stage animé par Yvon Allain , paysagiste, intitulé "Haies et clôtures végétales"..

    -Le moulin de Beaunotte

    Yvon Allain expliqua aux stagiaires quel est  le rôle et l'intérêt de la haie dans l'environnement: protection contre le vent, le ruissellement, refuge pour les oiseaux utiles etc..

    -Le moulin de Beaunotte

    Les essences les plus adaptées à notre climat furent présentées, par exemple le cornouiller sanguin, le rosier rugosa, le cytise, le fusain,etc.. je n'ai pas tout noté !

    -Le moulin de Beaunotte

    Après avoir préparé le sol où les arbustes  seront plantés, il faudra "habiller" les racines, c'est à dire les couper légèrement avec un bon sécateur..Cet outil est très important, il faut le choisir avec soin !

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Après l'habillage des racines, il faudra raccourcir les branches au dessus d'un noeud.

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    On peut aussi évidemment choisir des plants en conteneur, il faudra alors gratter le terreau avec une fourchette, et enlever le "chignon" de racines qui s'est formé à la base du pot.

    -Le moulin de Beaunotte

    Quand les plants à racines nues auront été bien habillés, viendra le temps de préparer le prâlin.

    Le prâlin se prépare avec 1/3 de bouse de vache fraîche, 1/3 de terreau et 1/3 d'eau, il faut bien "touiller" pour avoir un mélange homogène.

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    On  trempera alors  les racines de l'arbuste dans ce mélange, c'est ce qu'on appelle effectuer un "prâlinage", les racines seront ainsi protégées lors de la plantation.

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    La méthode bien expliquée, habillage et prâlinage,  c'est aux stagiaires de l'appliquer avant la plantation !

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Avant de planter une haie vive , il faut bien connaître la législation : en cas de mitoyenneté, la haie ne devra pas dépasser deux mètres de hauteur (sauf si les voisins s'entendent sur une hauteur plus importante) elle devra être alors plantée à 50cm  de la limite entre les propriétés.

    Si l'on veut une haie plus haute, elle devra être plantée à deux mètres de la limite.

    Pour une haie harmonieuse, les arbustes devront être plantés sur deux rangées en quinconce, il faut donc tendre un cordeau et délimiter les distances..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Puis les stagiaires ont procédé à la plantation des arbustes bien préparés, mais auparavant  il a fallu creuser le trou , oh que la terre était dure !

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Un bâton placé au dessus du trou permettra de voir si le collet de la plante se trouve à la bonne place..Pas trop enterré, pas trop à l'air.

    -Le moulin de Beaunotte

    On ramènera à la main la terre pour  recouvrir les racines, on tassera bien avec le pied en laissant une cuvette.L'arrosage sera indispensable tout de suite après pour tasser la terre et éviter les poches d'air qui feraient pourrir les racines..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Allez, au travail les stagiaires !

    -Le moulin de Beaunotte

    Il commençait de pleuvoir, je me suis sauvée en me promettant de venir me rendre compte le lendemain de l'état des plantations ,voici ce que j'ai pu voir:

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Et comme je passe tous les samedis devant cette future haie , je vais pouvoir observer sa pousse...au printemps et en été prochain bien sûr.

    Et je ne manquerai pas de vous montrer son évolution !

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    1 commentaire
  • Aujourd'hui des Artisans et des Commerçants...

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 2:

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 3 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 5 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 6 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 7 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Commentaire de JPV :

    Heureux de revoir une photo prise lors d'une des  manifestation de notre ferme auberge à Bissey la Pierre. La fabrication des cordes par les propriétaires de l'outil, Mauricette et Marcel Parent, qui avaient baucoup de succès.ils sont accompagné de notre ami Roger de l'Auxois, merci de nous remémorer tous ses bons souvenirs, et les métiers anciens

    Photo 8 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Commentaire de JPV :

    Il s'agit de Monsieur Bonnevie  de Montigny Sur Aube  qui sculptait admirablement le bois

    Photo 9 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 10 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 11 :

    -Le moulin de Beaunotte

    Photo 12 :

    Commentaire de Michelle Laforge :

    la photo n° 12 correspond à une remise de médailles de l'usine de sainte Colombe , on peut reconnaitre sur la photo , messieurs Brigand H,Dabey M,Munoz F,Pignalet F, d'autre personnes ne me sont pas étrangères mais je ne me souviens plus des noms

    -Le moulin de Beaunotte

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    2 commentaires
  • Une passionnante conférence sur la cigogne noire, oiseau emblématique du Châtillonnais, nous a été proposée, dimanche 24 Octobre à la Maison de la Forêt de Leuglay, par Paul Brossault, coordinateur du réseau national des cigognes noires à l’ONF.

    Une conférence passionnante, animée par des projections , qui nous ont fait découvrir ce magnifique oiseau, bien peu connu, qu'est la cigogne noire..

    -Le moulin de Beaunotte

    La cigogne noire est un oiseau rare, discret et farouche, sa sauvegarde est un des événements majeurs du XXème siècle.

    -Le moulin de Beaunotte

    Voici une fiche , tirée du site de l'ONF qui nous montre comment la reconnaître aux différentes étapes de sa vie..La cigogne noire aurait une espérance de vie de 25 à 30 ans !

    -Le moulin de Beaunotte

    Monsieur Brossault m'a envoyé des photos pour illustrer mon article, qu'il en soit vivement remercié !

    Voici donc une magnifique cigogne noire après baguage.

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Dans quelles régions du monde trouve-t-on la cigogne noire ? et bien en Europe, en Afrique et en Asie, curieusement il n'y en a pas en Amérique.

    La cigogne noire est un oiseau migrateur qui passe six mois chez nous et six mois en Afrique, ou en Asie ..

    La nôtre, nous le verrons plus loin migre en Afrique.

    -Le moulin de Beaunotte

    En France , où vit la cigogne noire ? principalement dans l'Est,un peu dans le centre, beaucoup dans les Ardennes..

    -Le moulin de Beaunotte

    Paul Brossault , plein d'humour, joua à l'instituteur, en nous faisant retrouver les départements où vit l'oiseau...en finissant bien sûr par le nôtre, la Côte d'Or !

    -Le moulin de Beaunotte

    La cigogne noire construit un nid de branchages en haut d'un arbre, sur une branche latérale..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    On voit ici les adorables poussins , des cigogneaux noirs qui sont tout blancs au départ..

    Les petits sont élevés par les deux parents, le couple se restant fidèle toute la vie...

    Pour connaître , comme je le disais plus haut, où vont les cigognes noires lors de leurs migrations il faut les baguer, les poussins le sont au nid, un vrai travail d'équilibriste pour le bagueur !!

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Paul Brossault nous montre ici la bague, posée sur la patte d'un poussin..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Ne sont ils pas adorables ces cigogneaux ?

    Les adultes ne peuvent être bagués qu'après capture.L'ONF a imaginé un piège, posé sur un petit cours d'eau, avec comme appât des truites portions..

    On voit ici que la capture a été fructueuse !

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Mais le baguage ne suffit pas ..En effet, dans certains pays Africains, où les cigognes noires  ne sont pas protégées, il arrive que l'une d'entre elles soit tuée par un chasseur et que sa bague soit portée par lui en "gri-gri"..

    Il faut donc utiliser un autre procédé pour suivre les cigognes, c'est la balise ARGOS-GPS que l'on attache sur l'oiseau :

    -Le moulin de Beaunotte

    Les techniciens de l'ONF peuvent ainsi suivre sur la carte du globe, les migrations de nos cigognes, au mètre près: altitude, temps passé au bord d'un oued africain à pêcher, la distance qu'elles effectuent entre deux vols, c'est fabuleux !

    Mais ce moyen de suivre les oiseaux a un coût assez élevé au départ et ensuite il faut payer l'abonnement au réseau..

    -Le moulin de Beaunotte

    Revenons à nos cigognes françaises..Il y aurait en France , peut-être 60 nids de cet oiseau, c'est peu, c'est pourquoi il faut impérativement la protéger.

    Si vous voyez une cigogne noire depuis plusieurs jours, auprès d'un cours d'eau, signalez le au bureau de l'ONF le plus proche...Il y a sûrement un nid pas très loin de chez vous.

    -Le moulin de Beaunotte

    Voici les nids recensés dans le Châtillonnais :

    -Le moulin de Beaunotte

    Une belle cigogne à l'envol..

    -Le moulin de Beaunotte

    Voilà les pays Africains où séjournent nos cigognes Châtillonnaises..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Il faut donc impérativement protéger cet oiseau magnifique chez nous, mais aussi en Afrique, il n'y a que comme cela que l'on pourra pérenniser l'espèce.

    -Le moulin de Beaunotte

    D'ailleurs il est à remarquer que lorsque des cigognes noires s'installent en France, c'est que le milieu est sain écologiquement.

    C'est le cas en Châtillonnais et il faut s'en  réjouir !

    Par exemple des vallées où courent de petites rivières comme ici le Brevon, près de Rochefort sont idéales, et ce genre de paysage est courant en Châtillonnais..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    Pour finir , quelques compléments,dans ce texte tiré du site de l'ONF au sujet de la cigogne noire:

    • A partir de mars, parfois fin février, les premières cigognes noires, de retour d'Afrique, sont observées dans notre pays
    • Pendant ce mois de mars, l'observation à plusieurs reprises d'adultes posés dans le même secteur peut laisser supposer une nidification future dans les environs (jusqu'à 20 kilomètres)
    • Courant avril, les observations sont moins nombreuses car un des adultes est en permanence au nid
    • Elles augmentent fin avril quand les deux adultes vont ravitailler la nichée de plus en plus avide de nourriture
    • En mai arrivent d'Afrique les oiseaux immatures (nés l'année précédente). Ils ont le bec et pattes de couleur orangée. Ces oiseaux erratiques ne nichent pas encore et n'ont pas de territoire bien défini
    • L'observation en mai-juin d'un adulte posé en train de se nourrir, en général dans une zone humide, est un indice de reproduction probable
    • A partir de mi-juillet, la migration est entamée et les cigognes voyagent déjà. Une observation à cette époque n'est pas un indice fiable de reproduction de l'espèce à proximité
    • Jusqu'en octobre la migration va traverser notre pays avec des oiseaux en provenance de Belgique, Luxembourg, Allemagne, République tchèque. L'observateur équipé d'une longue vue a parfois la chance de repérer un oiseau bagué.

    A titre d'exemple, en 2008 en Côte-d'Or, 221 observations de cigogne noires ont été communiquées au coordinateur. Elles ont permis d'appréhender l'occupation du territoire par l'espèce sur ce département.

    Les observations communiquées sur le site sont transmises aux relais ornithologiques des départements concernés.

    En communiquant une observation, vous contribuez à une meilleure connaissance de l'espèce et ainsi à sa protection.

    Et en partant, ravis de cette conférence passionnante, jetons un coup d'oeil à la Maison de la Forêt et à son bel environnement..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    6 commentaires
  • Une exposition a lieu en ce moment à la Maison de la Forêt de Leuglay, celle qui nous présente le patrimoine industriel de nos forêts..

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    -Le moulin de Beaunotte

    J'y ai rencontré monsieurMaurice Royer, de Courcelles en Montagne (52) qui fabrique par plaisir de jolis objets en bois...

     

    -Le moulin de Beaunotte

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  •  

    Jean-Pierre Gurga m'a envoyé une série de superbes photos d'automne.

    Des fruits, des feuillages..mais aussi de magnifiques champignons que je vous montrerai bientôt.

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

     

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    3 commentaires
  • Une rencontre des "Châtillon de France et d'ailleurs" a été organisée dernièrement dans notre ville de Châtillon sur Seine..

    La population n'a pas été associée à cette manifestation, je n'ai donc pas de photos de l'événement à vous montrer, c'est bien dommage.

    Beaucoup de  délégations étaient présentes, sauf  celle d'un très beau village Renaissance  des Vosges, j'ai nommé :

    Châtillon sur Saône..

    Nous avons eu la chance, le 1er Août 2010, de participer à une fête Renaissance dans ce village ,situé près de Bourbonne les Bains, dans l'arrondissement de Neufchâteau :

    Les habitants du village en costumes, le repas Renaissance (un régal !), les  démonstrations de la vie d'autrefois, les musées de cire nous ont permis de vivre une merveilleuse journée

    En voici donc quelques images..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Châtillon sur Saône possède de très belles maisons villageoises de la Renaissance..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Nous avons d'ailleurs déjeûné dans une ancienne demeure seigneuriale, accompagnés par de sympathiques musiciens..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Des démonstrations de danses Renaissance avaient lieu dans les rues..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Les habitants du village nous ont régalés de contes burlesques moyenâgeux..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    On pouvait tirer à l'arbalète..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Jouer à des jeux anciens au pied de la tour..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Dans la tour des personnages de cire: des guetteurs, nous attendaient..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    J'ai reconnu le blason de la Bourgogne..

    Au dehors, on pouvait assister à des démonstrations de toutes sortes: fabrication de cordes, battage au fléau, lessive, taille de pierre..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    A l'intérieur des anciennes maisons on pouvait voir à l'oeuvre dentellières,  brodeuses, fileuses, calligraphes, Nonnes d'un monastère orthodoxe des environs..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Et aussi des vignerons, car près de ce Châtillon-là on cultive aussi la vigne..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Le village de Châtillon sur Saône possède un musée de cire très intéressant, on y voit la maquette du village tel qu'il était en 1635..

    -Le SATI 21

    Mais on peut rencontrer aussi l'écrivain public, le cordonnier, la maison du berger, le colporteur, les changeurs, le tailleur de pierre, le collecteur de droits seigneuriaux, l'école etc...

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Pas de Victorine de Chastenay à Châtillon sur Saône, mais Madame de Saint Ouen !!

    -Le SATI 21

    Au dehors des répliques d'armures très colorées..

    -Le SATI 21

    Châtillon sur Saône, un très beau village à visiter...

    Et pas très loin de ce village, à Vioménil,  on peut admirer la source de la Saône, qui arrose, après les Vosges et la Haute Saône , notre Côte d'or !

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    (Pierre me demande quand la prochaine fête médiévale à Châtillon sur Saône aura lieu, je ne saurais le dire.

    Par contre j'ai l'adresse mail du président de l'Association Saône-Lorraine, Association du Musée de Châtillon :

    jean-f.michel@wanadoo.fr

    je pense que Monsieur Michel pourra répondre à la question)

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    6 commentaires
  • Mardi 19 Octobre, c'était la journée "Portes Ouvertes" au Centre SATI 21 du Pays Châtillonnais..

    -Le SATI 21

     SATI :Services et Animations par les Technologies de l'Informatique, voici le sens de ce sigle un peu énigmatique.

    Quelle surprise , en entrant dans la salle de trouver un espace vaste, lumineux, beaucoup plus agréable que celui où, autrefois, j'ai appris les bases de l'informatique !

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Les deux animateurs sont là pour présenter toute une série d'ordinateurs , des plus petits, aux plus perfectionnés, mais tous dans une fourchette de prix n'excédant pas 700 euros..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    De tout petits portables sont exposés...

    -Le SATI 21

    Mais aussi des ordinateurs  plus perfectionnés comme celui-ci qui peut se manoeuvrer aux doigts ! quelle merveille ! Par exemple ici le globe terrestre se déplace, grossit, grossit, nous  arrivons à voir Châtillon et notre quartier !!

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Pour ma part, j'ai été bluffée par l'Ipad, cette tablette magique tactile, elle aussi..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Ici l'animateur fait une recherche sur le plan de Châtillon sur Seine..

    On peut lire des livres sur l'Ipad, regardez, la page se tourne avec un doigt, c'est incroyable !

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Il n'y a pas d'âge pour venir s'initier à l'informatique !

    -Le SATI 21

    Une photo de cette "Journée Portes Ouvertes" sera sans doute publiée sur le bulletin de la Com de Com et du Conseil Général..

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Et il n'y a pas que moi qui ai été bluffée par l'Ipad !!

    -Le SATI 21

    -Le SATI 21

    Je ne peux qu'encourager tous les Châtillonnais à se rendre au SATI21, l'informatique c'est l'avenir..et puis les animateurs sont très compétents et tous très sympas !

    Le SATI21 se trouve maintenant dans un bâtiment du Lycée Désiré Nisard, juste en face de l'entrée de la Maison de la Douix.

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  • Quelques images de l'automne en Châtillonnais, en commençant et en finissant par deux très belles photos de Michel Cailin..

    -Le Château de Mauvilly

    Parc de la Feuillée:

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Rue Georges Bizet :

    -Le Château de Mauvilly

    Saint Vorles en automne :

    -Le SATI 21

    Bords de routes.

     

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Le Château de Mauvilly

    En forêt  :

    -Le Château de Mauvilly

    A Châtillon sur Seine :

    La promenade de la Douix :

    -Le Château de Mauvilly

    Le parc du château Marmont :

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    L'avenue Joffre :

    -L'Eglise d'Origny sur Seine

    En forêt , des champignons..

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Au parcours de santé :

    -Le SATI 21

    Les vignes :

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    L'Eglise de Poinçon les Larrey  veille :

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    A Saint Marc sur Seine :

    -L'Eglise d'Origny sur Seine

    -L'Eglise d'Origny sur Seine

    Ciel d'automne :

    -Le Château de Mauvilly

    Au jardin :

    -L'Eglise d'Origny sur Seine

    -L'Eglise d'Origny sur Seine

    -L'Eglise d'Origny sur Seine

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Les bourgeons qui s'ouvriront au printemps sont déjà là...

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Merci à Michel et à Roselyne pour leurs photos !

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    1 commentaire
  • Pour la première fois, le château de Mauvilly s'est ouvert au public lors du spectacle théâtre et musique proposé par Châtillon Scènes "Il y a des Hommes-Océans"..

    -Le Château de Mauvilly

    On voit ici la cour avant le spectacle..Au fond le bâtiment ancien qui date en partie de l'époque Louis XIV, mais qui fut remanié au XVIIIème par les D'Ivory...

    (Les châtelains actuels, monsieur et madame Hegner, m'ont autorisée à prendre des photos et à les diffuser sur le blog, merci à eux !)

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    De l'autre côté un bâtiment qui paraît ancien,mais qui ne l'est pas,il s'agit d'une copie plus confortable que celui qui existait auparavant.

    -Le Château de Mauvilly

    Le château de Mauvilly possède une jolie chapelle Renaissance.

    Avant d'entrer dans la chapelle on peut admirer de beaux objets en terre cuite..

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    A gauche de l'autel, peut-être une armoire liturgique..

    -Le Château de Mauvilly

    et à droite une très belle piscine..

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Les armoiries des anciens seigneurs :

    Le château de Mauvilly...

    Le château de Mauvilly...

    -Le Château de Mauvilly

    Au dessus de la chapelle, une grande salle possède une cheminée très ancienne qui sert encore, malgré son grand âge..

    -Le Château de Mauvilly

    Des blasons ornent les murs, ce sont ceux des anciens châtelains .

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Mauvilly appartenait autrefois au baillage de Châtillon et au diocèse d'Autun.

    Cette ancienne baronnie fut un temps aux mains des ducs de Bourgogne, puis appartint à divers seigneurs dont les Blaisy et les Chastenay, les Febvre de Gurgy puis aux vicomtes d'Ivory.

    Autour du château subsistent les douves, une tour ronde et la base d'une autre .

    -Le Château de Mauvilly

     

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Le bâtiment ancien vu du côté des douves :

    -Le Château de Mauvilly

    Le bâtiment moderne vu du côté des douves :

    -Le Château de Mauvilly

    Un colombier, encore recouvert de laves,  possède beaucoup de boulins, le nombre de ces nichoirs montrait la richesse du châtelain..

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Cette demi-tour ronde était l'endroit où l'on mettait des chiens qui annonçaient par leurs aboiements la présence d'un visiteur.

    Le château de Mauvilly...

    Le château de Mauvilly a la forme d'un quadrilatère entouré de douves,sur cette carte par satellite, on voit en bas la base de l'autre tour ronde.

    -Le Château de Mauvilly

     Le lien sur le spectacle de Châtillon-Scènes donné dans le château de Mauvilly :

    http://www.christaldesaintmarc.com/il-y-a-des-hommes-oceans-au-chateau-de-mauvilly-a1697938

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    14 commentaires
  • Encore une très belle vidéo de Pierre Magès...

     


    votre commentaire
  • Un joyeux repas a eu lieu dimanche dernier à l'Arlequin de Villotte sur Ource, à l'initiative de Dominique Chassard de Sainte Colombe.

    Dominique aime réunir ses amis, ceux qu'elle emmène dans ses beaux voyages, mais aussi sa famille..

    J'ai retrouvé avec plaisir sa grand-mère, Marie-Louise Terrillon qui a fêté ses 100 ans cet été

    -Le Château de Mauvilly

    Marie-Louise , toujours pleine d'allant et de dynamisme , quelle joie de vivre !! bravo Marie-Louise !

    -Le Château de Mauvilly

    Et j'ai découvert l'Arlequin, un restaurant-dancing , que je ne connaissais pas, une salle lumineuse, aux couleurs très gaies qui met..en appétit !!..

    Et le patron , Laurent, est, ma foi, fort sympathique !

    -Le Château de Mauvilly

    Sonia, son épouse, sert en salle avec beaucoup de gentillesse.

    Ce jour-là, Dominique avait choisi de proposer, lors de l'inscription, des moules-frites, qui nous furent  servies à profusion: marinière, mais aussi à la crème...

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Le chef est toujours présent vers ses convives pour voir si tout va bien.

    Pendant le repas, Vanessa est venue nous jouer de l'accordéon, prélude à l'après-midi dancing qui devait suivre.

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Après le beau plateau de fromages, un magnifique gâteau, mi-framboise, mi-chocolat fut présenté aux convives..

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Le chef découpa les parts de ce délicieux dessert, vraiment sensationnel !

    -Le Château de Mauvilly

    Et après le repas, les convives ont pu aller aller se dégourdir les jambes  dans la salle de bal , au plancher bien glissant, au son de l'accordéon de Vanessa-Musette.

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Bien d'autres personnes d'ailleurs n'étaient venues que pour le dancing..Il faut dire que l'Arlequin est la seule salle où l'on peut encore "guincher" dans le Châtillonnais !

    Et à ma grande surprise, je me suis aperçue que les amateurs étaient fort nombreux !

    -Le Château de Mauvilly

    Ce fut une bien belle après-midi que j'ai passée là, il faisait gris et froid au dehors, mais à l'intérieur la joie était au rendez-vous:bonne chère, bonne ambiance, une bien belle adresse que celle de l'Arlequin !

    C'était mon coup de coeur du jour  (et je n'ai pas été payée pour en parler ! )

    Plus de renseignements sur ce restaurant-dancing qui vaut le détour :

    http://www.guinguette-arlequin.com/acceuil.php


    3 commentaires
  • Entre Saint Marc et Aignay le Duc, près de Beaunotte, on voit sur la droite une cheminée de forge , cette forge ancienne , c'est la forge de Tarperon.

    (voir le chapitre métallurgie Châtillonnaise)

    -Le Château de Mauvilly

    La forge est bien sûr arrêtée depuis longtemps, mais les propriétaires du manoir  qui se trouve à proximité, ont transformé les habitations ouvrières en un très agréable restaurant qu'ils ont appelé "la forge de Tarperon" bien évidemment.

    -Le Château de Mauvilly

    Ici on voit le manoir depuis la terrasse du restaurant..

    Le chef du restaurant, c'est Jean Velut qui propose une excellente et légère cuisine du terroir bourguignon..

    -Le Château de Mauvilly

    Les deux salles de la Forge de Tarperon sont , ce qui ne gâte rien ,décorées de toiles de Karin Neumann de Nesle..

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

     

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly

    Un coup d'oeil en partant au joli manoir de Tarperon dont une partie est consacrée à des gîtes..

    -Le Château de Mauvilly

    -Le Château de Mauvilly


    votre commentaire
  • A Buncey, près de Châtillon sur Seine, existe depuis fort longtemps une mare très intéressante, la mare de Darbois..
    Pourquoi intéressante ? et bien parce qu'elle se trouve sur une sorte de plateau où n'existe aucune source, et qu'elle est alimentée uniquement par l'eau de pluie qui lui arrive par plusieurs chemins en pente.
     La mare de Darbois a été construite autrefois pour permettre aux animaux de ferme de s’abreuver, en particulier les moutons , et ce jusqu’en 1960, époque où elle fut laissée à l’abandon.
    Cette mare,datant du XVIIIème siècle, vient d'être restaurée magnifiquement par son propriétaire, Monsieur Joël  de Pougnadoresse qui m'a invitée à aller l'admirer...
    Voici la Mare en hiver , telle que je l'avais photographiée , après avoir été alertée de son existence par Marlène Boell, de Sainte Colombe :

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

    C'est Monsieur de Pougnadoresse qui a redonné à la mare de Darbois son aspect d'autrefois..

    En effet, elle se trouvait dans un état déplorable et risquait de disparaître, cela aurait été très dommage de perdre ce témoignage du passé agricole de notre région..
    Voilà à quoi elle ressemblait à une certaine époque :

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

      Cette mare est de forme presque circulaire et concave en son centre entourée de végétation et de quelques arbres.

     C'est un ouvrage en pierre, constitué de grosses dalles carrées ou  rectangulaires (dalles de Bourgogne non gélives)

     Son diamètre  est de :15,40 mètres

     Sa profondeur est de : 1,50 mètre de hauteur au centre de cette mare.

    Pour restaurer la mare il a fallu enlever,examiner,remplacer parfois les énormes pierres qui la composaient..

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

    Certains blocs étaient fendus ou fêlés,non réutilisés ils ont été transformés en un banc pour promeneurs..

    La mare de Darbois à Buncey

    Vous vous rendez compte, là, de l'épaisseur des pierres..

    La mare de Darbois à Buncey

    Les travaux ont été longs,mais couronnés de succès...

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

    Les travaux ont donc eu pour but:

    -L'abattage d’arbres et la suppression d’une partie de la végétation devenue excessive autour de cette mare

    -Le Remplacement de certaines dalles cassées ou très détériorées.

    -Le Rejointoiement de  toutes les dalles de pierre en profondeur afin d’assurer l’étanchéité.

    -La  Restauration de  l’approvisionnement en eau pluviale en aménageant des fossés partant du bord des deux chemins principaux jusqu’au bord de la mare.

    -La  création d' une signalétique de qualité afin de renseigner et de sensibiliser les touristes et les classes vertes.

    Voici donc la mare de Darbois,  telle que je l'ai admirée en Septembre, en compagnie de Monsieur et Madame de Pougnadoresse....

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

    Cette mare est très belle à regarder, dans son cadre enchanteur, mais son principal intérêt c'est, me dit Monsieur de Pougnadoresse, son  écologie, en particulier sa flore et sa faune ...
    Voyez la mare en Août 2007, couverte de lentilles d'eau..

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois est tributaire de la pluviosité puisqu'elle n'est alimentée que par la pluie, comme je le disais plus haut, pendant l'été 2006 elle était presque à sec..

    La mare de Darbois à Buncey

    Dans cette mare vit toute une faune intéressante:

    Eaux les Bains

    Des tritons alpestres, espèces rares en Châtillonnais..

    Dont voici une ponte :

    Eaux les Bains

    Et des tétards..

    Eaux les Bains

    On y trouve aussi le crapaud commun et le crapaud accoucheur qui aide sa femelle à pondre ses oeufs, puis s'en occupe en les portant sur son dos  jusqu'à leur éclosion !

     Au dessus de la mare volent des insectes : l'Agrion jouvencelle, l'Aeschne bleue, et  la Libellule déprimée..

    Un panneau explicatif a été placé près de la mare pour en présenter toutes ses particularités..
    La mare de Darbois à Buncey

    (Cliquez deux fois pour lire)

    Le moulin Maurice à Saint Marc s/Seine

    La mare de Darbois est inscrite à l’inventaire des mares de Bourgogne et adhère au groupe « Réseaux Mares de Bourgogne »

    Monsieur Joël de Pougnadoresse a été récompensé pour la restauration de la mare de Darbois, il est fier, et à juste titre, de cette reconnaissance..

    La mare de Darbois a en effet été primée en 2009 par « l’Association pour la sauvegarde des édifices ruraux de la Côte-d’Or ».

    La mare de Darbois à Buncey

    La mare de Darbois à Buncey

    Comment se rendre à la mare de Darbois pour aller l'admirer ?

    Dans le centre de Buncey, prendre la rue qui se trouve en face de la Mairie-Ecole et monter en haut du village, suivre ensuite la direction "Darbois".

    Au bout d'un certain nombre de Kms,on aperçoit ce panneau à gauche:

    La mare de Darbois à Buncey

    Laisser sa voiture et continuer à pied..

    Monsieur de Pougnadoresse me signale qu'il y a un peu plus de 500 mètres pour arriver à la mare, mais l'endroit est si beau , qu'un peu plus de marche sous ces fûtaies ne peut être que bénéfique !

    A signaler au pied du panneau cette borne portant un B..

    C'est l'initiale de son ancêtre  Louis-Pierre Botot de Saint Sauveur ( 1762 - 1839), Garde- Marteau des Eaux et Forêts du baillage de Châtillon sur Seine et premier  maire de la Commune de Buncey.

    Voici un plan pour que vous puissiez vous repérer:

    La mare de Darbois à Buncey

    On voit la route qui part du sommet du village de Buncey, et ensuite les pointillés qui marquent le chemin pour arriver à la mare.
    Ce chemin est d'ailleurs un sentier de grande randonnée, le GR2.
    Un autre itinéraire pour rejoindre cette jolie mare,m'a été envoyé par Michel Massé:

    Les Voeux pour 2010 à Châtillon sur Seine

    J'espère vous avoir donné envie d'admirer cette mare ancienne, si superbement restaurée..

    Monsieur de Pougnadoresse me signale que, près de la mare, se trouvait autrefois la "potence" où le châtelain de Buncey faisait exécuter ses prisonniers..

    Durant son enfance, il voyait encore  près de là, le tas de pierres qui marquait le lieu de cette potence...hélas,les pierres ont disparu, enlevées au profit de la culture expansive, un peu comme a été détruit le menhir de La Folie d'Ampilly les Bordes..

    Triste disparition de notre passé...

    Un grand merci à Monsieur et Madame de Pougnadoresse qui m'ont accueillie si chaleureusement et m'ont remis les documents écrits et photographiques qui m'ont permis la rédaction de cet article...


    1 commentaire
  • Aujourd'hui :

    L'Hôpital de Châtillon sur Seine

    Photo 1:

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Commentaire de Daniel T :

    De gauche à droite : MM. Barbier sénateur maire de Nuits St G,Sordel,Jurien de la Gravière conseiller général, Poujade,Bannallec,Bukovatz service Equipement de Châtillon,?.

    Photo 2 :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Commentaire de Daniel T :

    Avec G.Morin H.Nallet maire de Tonnerre et M.Neugnot

    Photo 3:

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Photo 4 :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Photo 5 :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Commentaire de Daniel Comparot :

    sur la photo n°5 : assis M. Morin Georges, debout de gauche à droite :moi même, M. Messager Luc (décédé), et M Baloux directeur.

    Photo 6 :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Commentaire de Daniel T :

    M.Boussemart sécrétaire général mairie de Châtillon entre M.Toumi et Parisot.Il y a aussi le sénateur Barbier et Poujade maire de Dijon

    Photo 7 :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Photo 8 :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Je reconnais ici le Docteur Catayee et Robert Poujade.

    Si vous reconnaissez d'autres personnes dans toutes ces photos, dites le moi en commentaires, je les ajouterai sous chaque cliché, merci


    3 commentaires
  • -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    L'Eglise Sainte Croix de Molesme date du XIIIème siècle, elle devint l'Eglise de l'Abbaye après l'incendie de la magnifique abbatiale des Moines.Elle était auparavant l'Eglise des novices.

    La façade à clocher-porche a été refaite à la Restauration.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    La corniche bourguignonne est du XIIIème siècle.L'Eglise est composée de cinq travées doubles avec bas côtés de dix travées, ce qui explique la présence de quatre arcs-boutants  dans l'intervalle desquels se placent des contreforts.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Lorsqu'on entre dans l'Eglise de Molesme on est surpris par sa beauté lumineuse..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Le choeur de l'Eglise est un plan carré éclairé par de superbes vitraux.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Celui du fond est classique,il date du XIXème siècle et représente l'exaltation de la Sainte Croix (vocable de l'Eglise).

    Devant lui on peut admirer une "Pieta" qui fut offerte par la reine Marie Amélie.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Les plus beaux vitraux , et les plus originaux sont ceux qui  sont installés dans les fenêtres du choeur.

    Non seulement ce qu'ils représentent ,  de façon stylisée, nous fait réfléchir sur la vie des quatre Saints de Molesme, , mais ils éclairent aussi superbement le choeur, puisqu'ils sont en verre transparent.

    Ces vitraux évoquent les quatre Saints de l'Abbaye de Molesme: Saint Robert, Albéric ,  Etienne Harding et Saint Bruno.

    Ils ont été dessinés par le plasticien Bertrand Vivin, je mettrai son texte explicatif sous chaque vitrail.

    Ils ont été réalisés par le Maître-Verrier Pierre-Alain Parot dont les ateliers sont à Aiserey (21)

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Robert de Molesme s'inscrit dans la plus grande baie sur la façade Est.

    C'est à mon sens le personnage clé, même si le doute le ronge souvent, c'est lui qui entraîne les autres, prend les décisions importantes et les impose.De sa crosse il désigne l'Abbaye de Citeaux entourée de ses quatre filles: La Ferté, Clairvaux, Pontigny et Morimond.L'inscription CLAUSTRUM ET HEREMUS (cloître et ermitage) traduit toute sa pensée.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Le vitrail de Bruno est situé à côté de Robert de Molesme sur la façade Est pour des raisons géographiques (né à Cologne-Sèche-Fontaine au diocèse de Langres)

    Ce fondateur de l'Abbaye de la Grande Chartreuse, est un homme de solitude, d'une grande intériorité, certainement très humble mais aussi pugnace que Robert de Molesme.Les sept étoiles ( présentes aussi au blason des Chartreux) représentent les sept noms divins JUSTITIA,VIRTUS, RATIO,VERITAS, ESSENTIA, VITA, SAPIENTIA qui l'accompagneront dans toutes ses décisions et le guideront toute sa vie.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Etienne Harding s'inscrit sur la façade Ouest indiquant la direction de son lieu d'origine (il naquit en Angleterre et fut moine à Sherburn).

    Etienne Harding est à mon sens le philosophe du groupe.Fin lettré, sensible, sachant mêler esprit de recherche et beauté (Bible ornée d'enluminures à la manière irlandaise) en fin juriste,il rédige la CARTA CARITATIS (Charte de Charité) texte législatif fondateur de l'ordre .Cet homme , proche de la nature, tolérant, est à l'origine du projet de Citeaux.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Albéric s'inscrit sur la façade Ouest aux côtés d'Etienne Harding.

    Albéric, c'est le metteur en forme des idées.Lettré, rigoureux, il est à l'origine du projet Citeaux avec Etienne Harding.Son observation stricte de la règle REGULARUM REGULA et sa devise prière et travail ORA ET LABORA résument le personnage.

    Il sera accompagné d'un plan d'une église à abside carrée (ad quadratum) sur laquel il semble travailler.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Les autres fenêtres sont ornées de vitraux simples à décor cistercien.

    Un  tableau (2e moitié 17e siècle ), dans la nef , "la Vierge , l'Enfant, accompagné de Saint Jean-Baptiste", nous montre à droite, la magnifique Abbatiale de l'Abbaye avant sa destruction.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Sur cette gravure de 1685, on voit l'Abbatiale de l'Abbaye..

     

    -Jean-François Chéreau , peintre à ChamessonDeux autres tableaux ornent la nef:

    l'adoration des bergers d'après Berrettini Pietro, dit  Pierre de Cortone :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    et la décollation de Saint Jean Baptiste :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Les reliques de Saint Robert sont contenues dans une châsse métallique du XIXème siècle.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Derrière l'autel, on a placé la châsse ancienne qui se trouvait dans l'Abbaye.Lors de sa restauration en 1998,  on a prélevé certains ossements de la châsse moderne, des vertèbres, me dit Jacques Noël, pour les mettre dans l'ancienne, en bois doré , qui est vraiment magnifique..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    La châsse moderne sert aux paroissiens , avec la bannière, pour la procession de la fête votive.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Quelques statues , et des reliquaires , sont à remarquer.

    Une statue de la Vierge à l'enfant:

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Sainte Catherine et sa roue :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    L'Education de la Vierge par Sainte Anne  :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Deux autres belles statues :

    Eglise de Molesme

    Eglise de Molesme

    Un bâton de procession charmant..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    De beaux bustes-reliquaires, honneur  à Saint Robert en premier :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    De belles bannières que l'on sortait lors des processions :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Un lutrin en forme d'aigle se trouve derrière l'autel :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Trois piscines se trouvent à droite de l'autel , au fond du choeur :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    et un lavabo creusé dans un pilier à gauche du choeur..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Les piliers de l'Eglise Sainte Croix de Molesme sont demi-cylindriques, octogonaux, et la décoration de leurs chapiteaux est très dépouillée..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Une travée..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Des dalles funéraires sont scellées dans le mur droit de la nef..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Une curiosité : un poële datant du XIXème siècle laissé par des soldats anglais, je crois..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Je n'oublie pas le superbe orgue ancien à la sonorité exceptionnelle, actuellement en restauration,  dont j'ai parlé dans un autre article..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Devant l'Eglise Sainte Croix de Molesme se dresse une croix, à la base de laquelle se trouve une "table des morts" où l'on posait autrefois le cercueil avant son entrée dans l'Eglise.

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

     

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    1 commentaire
  • Lors de l'exposition des Amis des Arts à Montbard, j'avais remarqué ce tableau d'un peintre Châtillonnais, de Chamesson :

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Ce peintre , c'est Jean-François Chéreau que sa fille a eu la gentillesse de me présenter..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Jean-François Chéreau a beaucoup peint toute sa vie:peintures à l'huile, aquarelles, des tableaux personnels, mais aussi des copies dans les grands musées.

    Il ne peint plus, mais m'a montré quelques unes de ses oeuvres, comme cet auto-portrait..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    ces huiles..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    cette aquarelle, photographiée de côté à cause de la brillance du verre..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Mais s'il ne peint plus, Jean-François Chéreau se livre à bien d'autres activités, le piano par exemple: il a tenu à me jouer son air favori !

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Il collectionne aussi les médailles religieuses..

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Jean-François Chéreau, un homme épanoui, très accueillant, que j'ai eu vraiment beaucoup de plaisir à rencontrer !


    5 commentaires
  • Perché sur les invitations aux vernissages que je reçois, après être entré par la fenêtre ouverte, ce rouge-queue est un amateur d'art assurément !

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson


    votre commentaire
  • Encore de très belles images que m'envoie Nicole Prévost, celles du meeting de Roanne..

    L'Equipe de voltige Les Breitling WINGWALKERS
    unique au monde , des jeunes filles debout sur l'aile supérieure des biplans
    très belle représentation

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

     les Tango bleu

    Un véritable ballet aérien : 2 hélicoptères légers Robinson R 22 très beau duo

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

     PATROUILLE CAPTENS :

    Patrouille de voltige aérienne CAPTENS ils volent sur CAP 10 B

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    Passage public de notre PATROUILLE DE FRANCE avec pour leader   VIRGINIE GUYOT première femme au monde à être leader de LA PATROUILLE DE FRANCE UN grand bravo à vous VIRGINIE et un grand merci de nous faire rêver petits et grands


    Figure le palmier nouveauté 2010 de La Patrouille de France
    merci à vous les pilotes

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    -Jean-François Chéreau , peintre à Chamesson

    (Le Dassault 312 Flamant)

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires