• Nicole ne pouvait manquer le superbe "Salon du Bourget", voici quelques unes de ses photos :

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

    Nicole Prévost au salon aéronautique du Bourget...


    1 commentaire
  • René Drappier m'envoie quelques photos du vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers qui n'a pas bénéficié d'une météo clémente, c'est le moins qu'on puisse dire !

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    Le vide-greniers des jeunes sapeurs-pompiers...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  •  René Drappier a toujours son appareil-photo sur lui lorsqu'il part se promener...Lundi dernier, il a pu ainsi photographier tout un défilé de "deudeuches" dans Châtillon sur Seine, certaines très colorées, d'autres tirant des caravanes !

    Ce lundi 25 juillet Châtillon-sur-Seine a été durant toute la journée traversé par une multitude de  deudeuches de toutes les couleurs et de toute beauté.
    J'ai eu la chance de rencontrer une pilote, arrêtée sur le Cours l'Abbé pour une panne d'essuie glace et qui avec une grande gentillesse m'a expliqué que toutes ces voitures arrivaient de la République Tchèque et se dirigeaient au Sud d'Orléans.

     Plusieurs milliers de 2 cv ont convergé en début de semaine vers la petite ville de Salbris (Loir-et-Cher) à l'occasion de la 19eme rencontre mondiale des amis de cette voiture mythique. Plus de 15000 visiteurs sont attendus du 26 au 31 juillet. 6000 2 cv seront installées sur un site de 60 hectares. Un concours de démontage et remontage y sera organisé : Record à battre 2h15 pour démontage et 1h15 pour remontage. Certains exposants viennent du Japon, Nouvelle Zélande, Australie, Brésil, USA. La plupart des voitures sont conservées en Europe. La pilote que j'ai rencontrée venait de la République Tchèque. Une partie de ces renseignements m'ont été donnés avec beaucoup de mal par la jeune personne que l'on voit auprès de sa 2 cv et par d'autres où j'ai été à la pêche.

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !.

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !.

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Et  mardi 26 juillet, d'autres "deudeuches" passaient encore !!

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !

    Un défilé de deux CV à Châtillon sur Seine !


    1 commentaire
  • Pour clôturer en beauté son festival des Arts en Campagne, ARCE nous a proposé dimanche 24 juillet , une superbe balade de 7 kms, dans la forêt châtillonnaise, sur le territoire de Villiers le Duc.

    (Petit aparté : Villiers le Duc est la commune qui a la plus grande superficie de  Bourgogne, et la deuxième plus grande superficie de France, après Paris...)

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    (Francis Dupas nous rappelle ce que fut le Festival des "Arts en Campagne", c'est ARCE qui a eu l'idée de cette balade instructive)

    Une épidémie de choléra , en 1853, fit une centaine de morts à Vanvey et Villiers le Duc. Les habitants des deux villages, qui sont voisins, pensèrent avec juste raison que l'épidémie était transmise par l'eau  polluée par les fosses d'aisance. Il leur fallait donc trouver une nouvelle eau, exempte de germes cholériques,  pour alimenter les habitants et leur bétail.

    De nombreuses sources suintent dans les hauteurs de la forêt, près des étangs des Marots, une eau pure, donc potable, car loin de toute exploitation agricole.

    Ces sources se trouvent au lieu appelé "la Combe Noire", elles alimentent  d'ailleurs l'étang des Marots qui se nomme ainsi.

    D'autres sourdent au Val Charbon, sur la Commune de Villiers le Duc.

    A l'aide de deux panneaux très bien faits, Dominique Cecconi, président du Syndicat Intercommunal des Eaux de Combe Noire nous  a présenté les caractéristiques de l'alimentation en eau potable des deux villages.

    Une conduite de 6,300 kms remplit,  uniquement par gravitation, un réservoir situé au bord de l'allée qui mène à Saint Phal.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Paul Brossault, Maire de Maisey le Duc,  cadre à l'ONF, s'est chargé de nous présenter les caractéristiques du massif forestier.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Nous voilà donc près de l'étang des Marots appelé "l'étang de Combe Noire"..

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Paul Brossault nous nous explique que d'un côté de la digue où nous sommes, du côté Val des Choux, vit l'écrevisse européenne à pattes blanches (une espèce bio-indicatrice qui indique la bonne qualité des eaux des ruisseaux) , et de l'autre côté prolifère l'écrevisse tueuse , américaine..Si la deuxième franchit le barrage s'en est fait de notre écrevisse châtillonnaise.En effet, cette écrevisse exotique  entre en compétition avec l' écrevisse indigène pour la nourriture et les abris mais surtout elle est souvent porteuse saine de maladies mortelles pour les écrevisses autochtones telles que l'aphanomycose. Il faut donc être extrêmement vigilant.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Dominique Cecconi répond avec gentillesse aux questions des promeneurs...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Voici des pierres plates qui nous indiquent où se trouvent les premières canalisations de 1854..

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Cet arbre a été déraciné pendant la tempête de 2000, en tombant il a permis de dévoiler  d'autres traces d'anciennes canalisations.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Voici le premier collecteur de la zone de Combe Noire.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Les mousses de ce petit ruisseau sont calcifiées, comme celles d'un marais tufeux.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Paul Brossault nous fait découvrir l'aconit napel, plante hautement toxique et même mortelle, surtout ne pas la toucher !

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Un des nombreux "regards " qui se trouvent le long de la canalisation.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Nous revenons à l'étang de Combe noire. La digue sur laquelle nous marchons contient une canalisation enterrée. A noter, nous dit Dominique Cecconi , que les canalisations anciennes, à partir de la digue de la Combe Noire, ont une forme octogonale.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Nous nous trouvons maintenant de l'autre côté de la route, dans une autre partie de la forêt.La canalisation longue en tout de 6500 mètres suit au plus près les courbes de niveau, il y a de nombreux passages en siphon. Rappelons que cette eau est gravitaire...

    Ici un autre regard, vérifié, comme les autres, régulièrement, par le syndicat des Eaux de Vanvey-Villiers.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Les plantes ont besoin d'eau, c'est pourquoi leurs racines s'introduisent dans les canalisations, les bouchant quelquefois..il faut donc surveiller de près la végétation proche, établir une sorte de périmètre de protection.

    Il faut aussi interdire le passage d'engins forestiers qui pourraient faire s'effondrer la canalisation, ou polluer l'eau par des fuites d'huile ou de gasoil.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Nous voici maintenant au collecteur qui fait se rejoindre l'eau de Combe Noire et celle de Val Charbon, un autre captage sur la Commune de Villiers le Duc.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    A la moitié de la balade, Paul Brossault nous a réservé une surprise: du cidre et du jus de groseille ont désaltéré les promeneurs...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Nous avons ensuite repris la route pour revenir à Vanvey, nous admirons ici une jolie source : Devismes...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Près de l'église Saint Phal, est-ce un vrai sapin ?? non, c'est une façon intelligente de masquer un poteau disgracieux, en tout cas c'est bien imité !

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Nous descendons la belle allée de Saint Phal jusqu'au réservoir primitif...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Ce réservoir date de 1864, il a été construit au point de partage des eaux alimentant les fontaines publiques de Vanvey et de Villiers le Duc.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    L'ancien réservoir accueille l'eau des captages, qui y descend par gravité.

    En 1934, les municipalités de Vanvey et de Villiers le Duc ont décidé de construire un château d'eau d'une capacité de 30m3. Celui-ci devenant insuffisant  un autre réservoir a été construit en 1980, d'une capacité de 300m3.

    C'est celui que vous voyez ci-dessous.

    L'ancien réservoir est devenu ainsi bâche de pompage, permettant de remplir le nouveau réservoir la nuit.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    La promenade terminée, nous nous sommes retrouvés à la salle des fêtes de Villiers le Duc pour une soirée festive , accompagnés en musique par Etienne Rognon à la vielle et Chantal Jeannette à l'accordéon diatonique...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Francis Dupas clôtura le festival des Arts en Campagne, en se félicitant de son succès et en donnant rendez-vous à tous ..l'année prochaine.

    D'autres manifestations seront organisées par ARCE fin 2011, je vous en reparlerai.

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Et la soirée se termina par des danses , dans la joie et la bonne humeur..

    A l'année prochaine !

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    Une belle balade en forêt Châtillonnaise pour suivre le chemin de l'eau...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    2 commentaires
  • "REFONTE 02", une exposition à voir aux forges d'Ampilly le Sec..

    N'hésitez pas à vous rendre aux forges d'Ampilly le Sec pour voir l'exposition d'oeuvres de jeunes artistes contemporains, il y a vraiment des choses intéressantes à découvrir...

    L'entrée est gratuite.

    Et de plus vous pourrez voir les anciennes forges qui sont habituellement fermées au public.

    Un concert rock  aura lieu ce soir aux forges, avec BSA Extrapiste à 20h30

    Pour vous  rendre à l'exposition : à la sortie de Buncey, direction Dijon, une route vous y emmène directement, venez encourager ces jeunes artistes...

    "REFONTE 02", une exposition à voir aux forges d'Ampilly le Sec..


    votre commentaire
  • "La flûte enchantée"

    L'Association ARCE, pour le dixième anniversaire de son festival "Les Arts en Campagne", nous avait réservé une surprise de taille : l'audition de l'opéra de Mozart "La flûte enchantée",  interprété par les élèves du conservatoire de musique de Leverkusen dirigés par Camille Van Lunen.

    Francis Dupas, le Président de l'Association ARCE, s'est déclaré très heureux de voir autant de spectateurs dans la grange de Monsieur et Madame Spillman, certains ayant suivi le Festival depuis le début.

    "La flûte enchantée"

    Monsieur et Madame Spillman , propriétaires à Froidvent, sur la commune de Leuglay, avaient préparé cette salle champêtre avec beaucoup de goût, en hommage à Mozart qui allait nous enchanter toute la soirée.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Durant l'ouverture de la "Flûte enchantée", les jeunes chanteurs nous ont présenté les principaux protagonistes de l'opéra de Mozart...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Voici un résumé de l'histoire dont le livret, en allemand, est de Schikaneder, et la musique du génial Wolfgang-Amedeus Mozart...accompagné de quelques photos du spectacle.

    (A noter que certains personnages comme Papageno et les trois dames, n'ont pas été tenus par les mêmes chanteurs durant tout le spectacle.)

    Un jeune prince , Tamino, voit lors d’une de ses promenades, un serpent terrifiant se dresser devant lui. Affolé, le prince appelle au secours et s'évanouit.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Comme par magie, trois dames arrivent et tuent le serpent. Ce sont les servantes de la Reine de la Nuit. Elles s'approchent du prince et admirent sa beauté, mais lorsque celui-ci se réveille, elles s'en vont aussitôt.

    Pendant ce temps, Papageno, un joyeux oiseleur, s'en revient de la chasse aux oiseaux et rencontre Tamino.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Le jeune prince encore étourdi remercie Papageno de l'avoir sauvé de l'horrible serpent. Papageno, fanfaron, décide de s'attribuer cet exploit.Au même instant les trois dames réapparaissent, fâchées contre ce vantard, et lui ferment la bouche avec  un bandeau.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Les trois dames révèlent au jeune prince que ce sont elles qui ont tué le serpent. Puis l'une d'elles sort le portrait d'une jeune fille. Le jeune prince ébloui par tant de beauté en tombe amoureux. Il s'agit de la princesse Pamina, la fille de la Reine de la nuit. Tamino apprend que la jeune fille a été enlevée à sa mère par un personnage mystérieux qu’on appelle Sarastro...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Soudain, le ciel s'assombrit. La reine de la Nuit apparaît dans un éclair. Elle ordonne à Tamino d'aller délivrer sa fille de l'emprise de Sarastro et lui promet sa main en signe de reconnaissance. Une lumière violente éblouit l'assemblée, puis le ciel redevient serein, la Reine de la Nuit est partie comme elle est apparue.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Les trois dames demandent à Papageno d'accompagner Tamino au château de Sarastro. Papageno refuse d'abord, préférant sa petite vie tranquille aux exploits héroïques. Pour le faire changer d'avis, les trois dames lui remettent un carillon magique et à Tamino, une flûte enchantée. Ces instruments assureront leur protection.

    "La flûte enchantée"

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Le prince Tamino et l'oiseleur se mettent en route pour accomplir leur mission. Chemin faisant, ils décident de se séparer pour augmenter leurs chances de retrouver la belle Pamina.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    C'est Papageno qui arrive le premier au château. Il aperçoit un homme, Monostatos, le gardien cruel de Pamina, qui la rudoie.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Dès que le gardien s'éloigne, Papageno explique sa mission à Pamina et la convainc de le suivre. Ensemble, ils partent à la rencontre de Tamino, le prince venu pour la sauver.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Tamino, en continuant  son chemin,  rencontre un prêtre qui le met en garde contre la Reine de la Nuit. Cette dernière lui aurait menti à propos de Sarastro. Ce ne serait pas l'homme démoniaque qu'on lui a décrit mais un grand prêtre sage, honnête et bon. Tamino ne sait plus quoi penser, et pour réconforter son coeur , il sort sa flûte enchantée et se met à jouer.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Papageno et Pamina ont entendu le son de la flûte et courent dans sa direction.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Malheureusement, Monostatos arrive avec ses esclaves pour enchaîner les fugitifs.. Papageno et Pamina tremblent de peur, mais l'oiseleur se souvient des clochettes magiques offertes par les trois dames. C'est alors que le miracle se produit : au son du carillon, Monostatos et sa troupe se mettent à danser et chanter sans pouvoir s'arrêter. Les voilà ensorcelés…

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Au même instant, le son de trompettes retentit, annonçant l'arrivée du grand prêtre Sarastro. Pamina se jette à ses pieds, lui avoue qu'elle s'est enfuie du château et qu'elle est coupable, mais elle désire tant revoir sa mère… et pense en secret à ce Prince dont on lui a parlé…

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    C'est à ce moment qu'elle aperçoit Tamino. Les deux jeunes gens se reconnaissent immédiatement. Ils n'en croient pas leurs yeux, c'est le coup de foudre…

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Sarastro annonce que Tamino doit passer trois épreuves qui mènent à la sagesse pour avoir le droit d'épouser Pamina. La jeune femme a été confiée au grand prêtre afin d'être soustraite aux influences néfastes de sa mère, la Reine de la Nuit, qui règne sur le monde obscur.Tamino doit donc accéder à la lumière pour mériter la protégée du grand prêtre.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    La première épreuve consiste à garder le silence. 

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

     Papageno, s'étant laissé emporter malgré lui dans l'aventure, a beaucoup de peine à résister aux joies du bavardage.Mais l'espoir de trouver lui aussi une compagne l'aide à tenir sa langue, malgré les efforts des trois dames essayant de tenter les deux hommes.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Pendant ce temps, la Reine de la Nuit réussit à voir sa fille. Heureuses, elles s'enlacent et savourent leur rencontre. Pourtant, lorsque la Reine apprend que le prince Tamino n'obéit plus à ses ordres mais répond aux désirs de son plus grand ennemi Sarastro, elle entre dans une terrible colère qui fait surgir des éclairs dans le ciel.Sa fureur est telle que, tendant un poignard à sa fille, elle lui ordonne d'assassiner Sarastro. Un refus coûterait à Pamina le lien parental qui les unit. La Reine de la Nuit disparaît dans un grondement de tonnerre, laissant sa fille en larmes...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Monostatos surprend leur conversation et veut échanger son silence contre la possession de Pamina.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Celle-ci refuse, menacée de mort elle est sauvée par Sarastro.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Pamina est désespérée. Soudain, elle entend le son de la flûte et court dans la direction des sons magiques pour retrouver son Prince. Arrivée auprès de lui, ce dernier ne lui adresse pas la parole. Pamina ne comprend pas : l'a-t-elle blessé, offensé, ne l'aime-t-il plus? Face à l'absence de réponse, Pamina s'enfuit, anéantie, et pense utiliser le poignard contre elle-même…

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Trois jeunes garçons  conduisent Pamina au château de Sarastro où elle découvre le grand prêtre qui félicite Tamino pour la réussite de la première épreuve, celle du silence.Cependant, Tamino aurait encore deux étapes à franchir s'il voulait un jour régner en prince empli de sagesse et épouser l'élue de son coeur. Pamina décide alors de l'accompagner dans ce parcours initiatique.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

     Les amoureux devront passer l'épreuve du feu et celle de l'eau, deux chemins dangereux que seuls ceux qui ne craignent pas la mort peuvent traverser.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Pendant que le couple princier tente de passer l'épreuve du feu, des flammes jaillissent de la montagne, Tamino et Pamina doivent endurer une chaleur accablante. Pamina propose à son compagnon de jouer de sa flûte magique pour les encourager. Aussitôt, les flammes diminuent. La dernière épreuve, celle de l’eau, se passe avec autant de succès que les deuxprécédentes. Les notes de musique les protègent des trombes d'eau. Une fois encore, les sons magiques de la flûte triomphent des dangers.

    Les trois épreuves ainsi surmontées, leur bonheur est enfin assuré!

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Papageno sent une pointe de jalousie titiller son coeur. N'ayant pas réussi l'épreuve du silence, il ne fera jamais partie des initiés. Mais pourquoi n'aurait-il pas droit à une petite femme lui aussi? Prenant son carillon magique, il se met à chanter sa prière. C'est alors qu'une étrange petite vieille apparaît et lui propose un marché : soit il lui promet de l'épouser et de lui être à jamais fidèle, soit il reste prisonnier des lieux, condamné au pain sec et à l'eau. Papageno accepte la proposition. C'est alors que la vieille se transforme en une ravissante jeune fille Papagena… Mais le sort s'acharne sur Papageno car un prêtre décide que le moment n'est pas encore venu pour eux. Sa Papagena s'évanouit dans la nature…

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Papageno rumine la perte de sa promise. Il se lamente, pleure sa douce, et ne peut entrevoir l'avenir sans elle. Dans sa détresse, il pense même mettre fin à ses jours lorsque son carillon lui revient en mémoire…Agitant ses clochettes magiques, il fait réapparaître sa Papagena.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    La Reine de la Nuit, assoiffée de vengeance s'infiltre dans le château de Sarastro.Accompagnée de ses trois servantes et de Monostatos, elle tente de tuer le grand prêtre.

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    C'est sans compter sur la force du Royaume de la Lumière…

    Dans un grondement de tonnerre, tous les cinq  se retrouvent engloutis à jamais dans le monde des ténèbres. La Reine de la Nuit et ses sujets sont vaincus pour toujours. Tamino et Pamina, unis par le grand prêtre Sarastro, règneront pour l'éternité sur le Royaume de la Lumière.

    Les applaudissements furent nombreux et nourris, récompensant le travail magnifique de ces jeunes chanteurs ..

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Je n'oublie pas les pianistes, les flûtistes qui accompagnaient si bien le si bel opéra de Mozart..

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Camille Van Lunen, leur professeur, s'est mise à la fin au piano...

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Je n'ai pu la photographier pendant les rappels, c'est un vrai feu-follet.

    Je l'avais rencontrée l'an dernier, avec son mari le chef d'orchestre de l'Opéra de Munich, Roderick Shaw .

    "La flûte enchantée", l'opéra de Mozart   à Froidvent, samedi 23 juillet...

    Camille Van Lunen est  cantatrice et créatrice d'opéra, elle réside à Essarois durant l'été, quelle simplicité et gentillesse ont ces deux là, malgré leur grande notoriété sur les scènes du monde entier...

    PS : Le monde est petit: si Camille s'est installée en Châtillonnais c'est grâce à une de nos cousines, qu'elle avait rencontrée à Paris, et qui lui avait vanté les charmes de notre beau coin de Bourgogne !!

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    4 commentaires
  •  Le Festival des "Arts en Campagne" fêtait cette année ses dix ans d'existence.

    Outre les animations musicales, théâtrales, cinématographiques, les balades..l'Association ARCE nous proposait également une exposition collective dans la salle de l'Office de Tourisme de Recey sur Ource.

    En voici quelques images...

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    L'exposition "au détour des arbres" organisée par ARCE à Recey sur Ource..

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  • La saison des meetings a repris, à la grande joie de Nicole Prévost, passionnée d'aviation.

    Voici de très belles photos qu'elle a réalisées à la Ferté-Allais..Merci à elle de nous faire partager son amour des avions !

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    Nicole Prévost à la Ferté-Allais...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  • De l'influence du cinéma chez les enfants...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    1 commentaire
  • Je n'ai pu assister aux cérémonies du 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine, René Drappier l'a fait pour moi...

    Comme à son habitude le corps des sapeurs pompiers a honoré cette cérémonie par la présentation de son matériel et de ses hommes sans oublier les jeunes sapeurs qui tout au long de l’année participent aux diverses manifestations.

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

     

     

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Nos pompiers ont reçu un nouveau camion. Celui-ci peut intervenir en cas d’accident ou incendie. A l’intérieur la moindre place est occupée par le matériel nécessaire à la désincarcération ainsi que pour l’incendie. Il possède un réservoir  de mousse contre l’incendie. Il peut transporter 9 pompiers, il a une puissance de 280 cv tout automatisé. Comme l’on dit un superbe engin. Nous avons rencontré nos soldats du feu à la Douix, en exercice, afin de se familiariser à ce nouveau matériel.

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Au cours de la cérémonie au Monument aux Morts, entouré de sa famille, des porte drapeaux, des pompiers et d’une grande partie de la population Châtillonnaise,Monsieur le Docteur Pierre CHEVRIER, ancien Docteur de la ville,  a reçu  des mains de Monsieur le Général  Cot, la Croix de la Légion d’Honneur. Nous lui adressons  nos félicitations.

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    Le 14 juillet 2011 à Châtillon sur Seine..

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  •  En Juin, les membres du Club-Photo dirigé par Bernard Sanial, ont décidé d'aller se  balader en Châtillonnais, pour faire des photos et se retrouver ensuite ..autour d'une bonne table..

    La grotte de la Baume à Balot a  été choisie pour être le but de la promenade...hélas le temps était gris , pas terrible pour faire des clichés corrects.

    Mais le plaisir d'être ensemble a compensé le manque de soleil !

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Un peu de grimpette pour arriver à la grotte dont j'ai parlé dans le chapitre "Le patrimoine du Châtillonnais"

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Cette curieuse inscription existait-elle quand Michel Diey  a passé la nuit de la Saint Sylvestre dans cette grotte préhistorique ??(voir son témoignage à la fin du chapitre sur la grotte de la Baume)

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Une imitation de dessins préhistoriques ??

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Sylviane nous a expliqué comment de pas être piqué par des orties...un truc que sa grand-mère lui a enseigné :une question de...respiration !

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Et ça marche !!!

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Une petite grotte attire les curieux...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Pas de chat près de la grotte mais de magnifiques escargots de Bourgogne et de jolies limaces...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Ça dort une limace ??

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Après l'exploration de la grotte de la Baume (l'entrée seulement !) nous nous sommes promenés dans les rues de Balot.Ce sympathique "Balotain" nous signale une ferme ancienne, celle de Monsieur Gheeraert...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Nous serions-nous trompés d'itinéraire ?

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Voici la très belle ferme de Monsieur Gheeraert..

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Mais je reconnais là le mari d'Odile , membre de la Section peinture des Amis du Châtillonnais, Odile Gheeraert qui réalise de magnifiques tableaux à l'huile..

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Des inscriptions au bas des murs témoignent de l'ancienneté de cette ferme..

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le propriétaire nous fait admirer sa grange.Celle-ci est classée par les Monuments historiques, sa charpente est superbe...Il en existe cinq de cette sorte en France, dont une à Cunfin, dans l'Aube.

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    L'adorable chien de Monsieur Gheeraert est un Lagotto Romagnolo, il a une tâche très particulière à la ferme, à vous de la deviner (Pierre Magès sait, lui !!)

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Une pluie violente nous a fait gagner rapidement l'Auberge de la Baume, où nous avons partagé un délicieux repas...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo de la MJC en balade...

    Le Club-Photo reprendra ses activités à la rentrée, je vous indiquerai le jour de réunion, le lieu, les horaires en temps voulu.

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  •  Je reçois de magnifiques photos de Christian Labeaune, accompagnées d'un commentaire malicieux...

    Un petit clin d'oeil : moi aussi je photographie des insectes (photos jointes)
    bon d'accord j'ai des complices très efficaces, cette
    nichée de mésanges bleues dans une fissure de ma maison, 7 jeunes on quitté le nid le 21 mai à 6h50 du matin (si, si, j'étais levé)

    Adorables, n'est ce pas, cette maman-mésange et son petit ??

    Merci Christian !

    Christian Labeaune

    Christian Labeaune

    Christian Labeaune

    Christian Labeaune

    Christian Labeaune

    Christian Labeaune

    Christian Labeaune

    Encore une précision de Christian Labeaune:

    Plus de photos (160) sur la nouvelle page Actualités de mon site :

      http://www.labeaune.fr/index.html

    Vous y verrez aussi le Troglodyte mignon qui a construit son nid à côté de la porte de ma cuisine
      A noter que le troglodyte construit plusieurs nids, et c'est madame qui choisit, pour le moment rien.......

    Allez vite sur le site de Christian Labeaune, vous ne le regretterez pas !

    Encore de très belles photos de Christian Labeaune...

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

     

    Merci.)


    1 commentaire
  •   Vendredi 7 et samedi 8 juillet, le magasin AUCHAN de Châtillon-sur-Seine organisait dans son hall et par l’intermédiaire de l’OMS un forum pour les associations sportives. Une vingtaine associations ont répondu à cette invitation et avaient installé un stand afin de se faire mieux connaître et présenter leurs activités au public. Il faut souligner que Châtillon possède 2000 sportifs.

    Forum

    Forum

    Forum

    Forum

    Forum

    Forum

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  • J'étais absente lors du Challenge de Bourgogne cycliste qui s'est déroulé à Châtillon sur Seine en juin 2011, mais le fidèle René Drappier était présent , il a réalisé des photos de l'événement, voici ce qu'il nous en dit :

    Le samedi 18 et dimanche 19 juin le club cyclotouriste de Châtillon-sur-Seine organisait une importante manifestation cyclo – le Challenge de Bourgogne – qui a été une belle réussite vu les caprices du temps, où la région a été balayée par un vent violent et de grosses averses ennemi n° un des amoureux de la petite reine. Malgré tout, sur les deux jours, ce sont tout de même 292 sportifs qui sur leur vélo,  VTT, ou marcheurs sont venus de toute la Bourgogne,  départements voisins et d’autres de plus loin encore . Ils ont eu plaisir à découvrir notre belle région qu’est le NORD de la Côte-d’Or où cinq circuits sur route leurs étaient proposés : 36, 68 86, 107, et 130 km. Les vététistes au sein de la grande forêt châtillonnaise proposaient 3 circuits : 53, 27, et 12 km. et les marcheurs faisaient admirer les alentours de la ville aux 18 participants.

    Nous remercions infiniment tous ces participants âgés,  comme l’on dit,  de 7 à 77 ans et voire plus, les 46 organisateurs qui chacun à leur façon ont donné de leur  temps pour que ces journées soient des réussites : L’OMS avec Daniel Guillaume, la Ville, les commerçants, qui nous ont permis par le don de diverses coupes de récompenser  tous ces sportifs, sans oublier notre Président qui pendant de longues semaines à travaillé à la parfaite organisation  de ces journées. Encore merci à tous.

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

    Challenge de Bourgogne

     

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

     

    Merci.)

     


    1 commentaire
  •  La ville de Contrexéville ne possède pas un aussi beau parc que Vittel, mais son centre thermal est beaucoup plus original, décoré de mosaïques bleues du plus bel effet...

    Et, atout non négligeable, la ville possède un superbe lac, le lac de la Folie,  propice aux activités nautiques.

    C’est le docteur Bagard, 1er médecin ordinaire du roi Louis XV et du roi de Pologne Stanislas, duc de Lorraine, qui fit connaître l’efficacité des eaux minérales de Contrexéville vers 1750.

    Il présenta son célèbre " Mémoire sur les eaux minérales de Contrexéville " devant la Société Royale des Sciences et des Arts, le 10 janvier 1760.

    Contrexéville

    L'architecte Méwès fut le concepteur  de la galerie thermale, il utilisa le béton qu'il habillera ensuite de céramiques.
    Après la démolition des bâtiments à la fin de la saison 1909, on entreprit la reconstruction d'un nouveau pavillon, d'une longue galerie à péristyles et d'un établissement de soins thermaux.

    Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    L'eau de "Contrex" coule ici à profusion...

    Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    le Shah de Perse, par trois fois , viendra boire les eaux (1900, 1902 et 1905), la reine Isabelle II d'Espagne fréquentera aussi les thermes de Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    Contrexéville

    (Chapelle Saint-Vladimir et Sainte Marie-Madeleine)

    La Grande Duchesse Wladimir de Russie venait régulièrement à Contrexéville prendre les eaux.A la Révolution, elle se réfugiera à Contrexéville, y décédera et sera inhumée dans cette chapelle.

    Contrexéville

    Le lac de la Folie :

    Contrexéville

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    7 commentaires
  • Lorsqu'on se promène à Vittel, après avoir parcouru son si beau parc et fréquenté l'établissement Thermal, c'est à la richesse des constructions " Belle-Epoque " et "Art-Déco" qu'elle contient que l'on s'intéresse...

    En effet Vittel, qui n'était qu'un modeste bourg Vosgien à l'arrivée de Louis Bouloumié, devint grâce à lui et à sa descendance , une station thermale à la mode qu'il fallut créer de toutes pièces.

    L'infrastructure thermale de la station de Vittel comporte des oeuvres couvrant la période allant de 1859 à 1936, avec des contributions des architectes Charles Garnier (créateur de l'opéra de Paris), Fernand César et Auguste Bluysen.

    L'établissement thermal est élevé par Garnier en 1884, avec sa galerie-promenoir. L'édification de la grande galerie qui inclut le hall de l'établissement thermal de 1905 s'échelonne de 1897 à 1938. Le pavillon de la Grande-Source est édifié par Bluysen en 1930.

    Le palmarium, construit en 1911, contient une piscine couverte par Fernand César en 1936.

    Vittel

    -Le Club-Photo de la MJC

     Le Casino fut reconstruit par l'architecte parisien Auguste Bluysen de 1929 à 1930 .L'édifice, conserve les murs de l'ancien théâtre du casino construit par l'architecte Fernand Nachon en 1908 et incendié en 1920. Les fontaines et luminaires datent de 1934 et 1937.

    Vittel

    L'intérieur a conservé ses belles peintures "Art Déco"...

    Vittel

    Vittel

    Un bel ensemble d'infrastructures sportives, créées pour la station thermale et comprenant le champ de courses avec la tribune de 1904, le chalet PMU de 1923 et le pavillon de pesage de 1935, ont été dessinés par l'architecte Fernand César.

    Vittel

    Vittel

    On peut admirer près des Thermes, l'ensemble de trois édifices représentatifs de l'hôtellerie (de luxe) de la station thermale :

    L'Hôtel Vittel-Palace, construit par l'architecte Fernand Nachon en 1900 et agrandi par l'architecte Fernand César de 1932 à 1934 (coupole vitrée avec motifs géométriques par le maître-verrier de Nancy, André Lemoine) .

    Vittel

    Vittel

    Le Grand-Hôtel fut édifié de 1912 à 1920 par l'architecte Georges Walwein :

    Vittel

    l'Hôtel Ermitage a été construit en 1929 par Fernand César.

    Vittel

    Ces trois hôtels sont aujourd'hui la propriété du Club-Med.

     En ville, on remarque trois villas, représentatives de l'architecture de la station thermale : la villa Nino (1886) , construite par l'architecte Charles Garnier pour son fils Christian avec son extension réalisée en 1905 .

    Vittel

    La villa Saint-Pierre (1893) - ancienne villa Debrousse - est l'oeuvre de Charles Garnier pour Pierre Bouloumié, l'un des promoteurs de la station .

    Vittel

    -Le Club-Photo de la MJC

    Les villas jumelles Saint-Louis et Sainte-Marie, dites "villas pour deux médecins", furent construites par l'architecte André Colin en 1912.

    Vittel

     Bien d'autres bâtiments intéressants existent à Vittel, comme l'Hôtel de Ville, qui était auparavant un hôtel de luxe..

    Vittel

    D'autres hôtels ont été convertis en appartements, comme l'Hôtel Central où nous résidions..

    Vittel

    Un petit clin d'oeil à deux Châtillonnais qui se reconnaîtront: Vittel possède aussi un superbe Hôpital !

    Vittel

    Eclairant les avenues de Vittel, les lampadaires sont d'époque : certains portent à leur base des visages qui rappellent ceux de la famille Bouloumié !

    Vittel

    Vittel

    Bien d'autres choses sont à découvrir à Vittel, mais ce sera pour...l'année prochaine !

    Vittel


    4 commentaires
  •  Anne Bouhelier nous a fait visiter  l'église de Griselles, qui est son village natal

    L'Eglise Saint Pierre et Saint Paul de Griselles contient le tombeau et les reliques de Saint Valentin.

    L'église de Griselles

    Qui était Saint Valentin ?

    Un certain Valentinus, de nobles parents romains, vivait au début du VIe siècle, sur ces terres du Lassois, en limite de territoire burgonde.

    Au moment de se marier, il fit volte-face et se retira en un ermitage tout proche, y fondant une petite église ( ecclesiola ).

    Comme souvent, en cette période troublée, sa vie exemplaire lui apporta une réputation de sainteté.

    L’évêque de Langres l’ordonna prêtre et, à sa mort, vers 547, une véritable église fut édifiée sur son tombeau.

    Ecclesiola, Egliselle, deviendra, à partir du XIIe siècle, Griselles.

     L’église sera transformée au cours des siècles.

     Restaurée en 1883,son clocher est un exemplaire du type champenois avec baies géminées dont chacune des colonnettes pour trois d’entre elles est différente.

     La porte Nord offre des encastrements de motifs anciens et notamment une croix fleurdelysée du XIII ème siècle.

     L'autel est en bois taillé, peint doré,le décor est rapporté et représente un agneau dans les nuées rayonnantes.

    Derrière l'autel le vitrail de saint Valentin :

    La statue de Saint Valentin, en calcaire taillé peint polychrome,du 16ème siècle..

    Le crâne de Saint Valentin...

    Un Saint Nicolas en calcaire taillé peint polychrome du 16ème siècle.....

    Une statue de Sainte Anne enseignant la lecture à la Vierge,du 17ème siècle, malheureusement décapitée..

    la piscine et sa sculpture,du 16ème siècle...

    Le plafond de l'église est en bois :

    Et bien sûr l'entrée de la mystérieuse crypte de l'Eglise de Griselles,la crypte où fut enterré Saint Valentin...

     Cette descente de crypte est moderne bien sûr..La surprise vient de cette crypte elle-même qui contient un mystérieux sarcophage !

     Anne nous conta alors la légende d'Éponine et de Sabinus..

    L'église de Griselles

    Éponine est le nom d'une Gauloise de la tribu des Lingons (Langres) ayant résisté avec son mari aux Romains et notamment à l'Empereur Vespasien.

    Julius Sabinus, son mari, chef des Lingons s'étant révolté contre les Romains, subira une défaite face aux Sequanes alliés des Romains.

    Après 9 ans de clandestinité à vivre caché dans une grotte, Sabinus est trahi et découvert par ses ennemis les Séquanes.

    Il sera mis à mort par les Romains malgré les implorations de sa femme Éponine.

    Celle-ci, mère de jumeaux nés dans la grotte, ne voudra pas survivre à la mort de son mari et demandera à l'empereur de partager son sort.

    Ses deux enfants seront envoyés comme esclaves en Grèce et en Égypte par les Romains voulant éviter toute rébellion future.

    Pourquoi nous conter cette jolie légende ??

    Et bien parce que le sarcophage de Valentin est orné d'une inscription étrange:

     On lit très nettement "SABINEIUS"sur le sarcophage..

    Celui-ci serait-il celui de Julius Sabinius,et cette crypte serait-elle la grotte où il se cacha 9 ans en compagnie de son épouse dévouée et de ses enfants ?

    Certainement pas,mais cette légende d'Eponine et de Sabinus est si jolie qu'elle a fait bien longtemps rêver...

    Ce sarcophage est, sans aucun doute, romain et a été réemployé pour y ensevelir  notre Saint Valentin !

    Pour christianiser le lieu,on y a ajouté des statues...

    Le tombeau lui-même est constitué de trois parties:

    -une cuve monolithe datant de 200 après J.C. environ,(avec les inscriptions SABINEIUS

    -un couvercle antique

    -et un “sur-couvercle” d’époque médiévale, du XIV ème siècle,  sculpté et plus ou moins bien ajusté sur le tout.

    L'église de Griselles

    On y voit la vierge et l’enfant entourée de saint Pierre et Saint Paul

     A l ‘extrémité les donateurs agenouillés..

     (à noter les immondes graffitis qui devraient bien être effacés…)

     A côté de la crypte,une cave voûtée,certainement le cellier des moines de l'ancien prieuré Saint Valentin..

    Dans le cimetière voisin de l'Eglise de Griselles ont été rassemblés quelques sarcophages  qui se trouvaient derrière l'Eglise..

    Rien à voir avec la forteresse,mais plutôt un endroit où venaient se faire enterrer les adorateurs de Saint Valentin, et ainsi être sous sa protection éternelle...

     


    votre commentaire
  •  Les Romains avaient construit un établissement thermal sur le site de l'actuelle Vittel.

    La richesse de ses eaux: Grande Source et Hépar, furent redécouvertes par Louis Bouloumié.

    Louis Bouloumié rhodézien d'origine, avait été exilé par Napoléon III, suite à son attitude protestataire lors du coup d'état .Il fut autorisé par l'Empereur  à séjourner dans les Vosges.Il vint à Vittel, but l'eau de la fontaine de Gérémois (l'actuelle "Grande Source") .La trouvant excellente, plus digeste que celle de Contrexéville qu'il supportait mal,  il décida d'acheter le terrain où elle jaillissait, en trouva 13 autres et fonda la station thermale.

    D'ailleurs à Vittel, on voit le nom de Bouloumié partout: des bustes de Louis et de ses descendants , Ambroise et Pierre, qui développèrent la station, des rues, et même une chapelle où les vitraux sont ornés des portraits des Bouloumié !! l'évêque avec le visage d'Ambroise Bouloumié vaut le détour ...

    Vittel

    L'infrastructure thermale de la station de Vittel comporte des oeuvres couvrant la période allant de 1859 à 1936, avec des contributions des architectes Charles Garnier, Fernand César et Auguste Bluysen.

    Voici l'extérieur de la galerie thermale, construite  par Charles Garnier, le créateur de l'opéra de Paris...

    L'établissement thermal fut élevé par Garnier en 1884, avec sa galerie-promenoir. L'édification de la grande galerie qui inclut le hall de l'établissement thermal de 1905 s'échelonna de 1897 à 1938.

    Vittel

    et l'intérieur...

    Vittel

    L'eau la plus connue c'est "grande Source"...

    Vittel

    Vittel

    Le pavillon de la Grande-Source fut édifié par Bluysen en 1930.

    Vittel

    Voici les indications de la "Grande Source"..

    Vittel

    Vittel

    L'autre source, moins fréquentée, c'est la source Hépar..

    Vittel

    On voit ici l'entrée de l'établissement thermal qui accueille des curistes, mais aussi des adeptes de la remise en forme avec Vittel-Spa : Les bains bouillonnants, les jaccuzis ..un délice !

    Vittel

    Et l'intérieur du hall d'accueil,

    L'escalier est de Fernand César (1902)

    Vittel

    Vittel

    Vittel

    Une ancienne publicité nous accueille en haut de l'escalier.

    Vittel

    Sous la galerie un jeu d'échecs géant.

    Vittel

    Vittel

    Tous les dimanches, des concerts ont lieu sous cette coupole, et un marché gourmand s'installe sous la galerie, avec des spécialités des Vosges.

    Vittel, son parc, ses sources c'est vraiment un endroit de séjour idéal...Et près de Vittel que de belles balades à faire: Domrémy et le souvenir de Jeanne d'Arc, Sion la colline qui inspira Maurice Barrès, Epinal et son musée de l'image et sa ceinture de forts, Gérardmer et son merveilleux lac etc...

    Qu'il est beau ce département des Vosges ! et pas si loin de chez nous finalement (deux heures de route) ...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    2 commentaires
  • J'étais en vacances lorsqu'est arrivé dans ma boîte-email, le programme des Arts en Campagne de l'Association ARCE de Recey sur Ource.

    Je n'ai pu, évidemment, vous faire part de ce programme très intéressant, je le fais aujourd'hui.

    Certaines dates sont déjà obsolètes, mais de nombreuses autres sont valables pour les jours prochains...

    Profitez-en !

    (cliquez pour mieux lire)

    ARCE

    ARCE


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires