•  L'église du village de Savoisy avait été rebâtie en 1442, par Nicolas Rolin. En effet, le Chancelier Nicolas Rolin fit l'acquisition de la terre de Savoisy, auprès de Pierre de Beauffremont, et y construisit un magnifique château pour remplacer l'ancien qui tombait en ruines.

    Nicolas Rolin (1376-1462) fut une grande figure politique de la Bourgogne et de la  France  du XVème siècle. Il fut Chancelier du duc de Bourgogne Philippe le Bon durant 40 ans.

    Ce sont Nicolas Rolin  et sa femme Guigone de Salins, qui firent construire le célèbre  Hôtel-Dieu  de Beaune.

     

    L'église de Savoisy...

    La nef de l'église de Savoisy et le clocher furent incendiés en 1752, seul le choeur subsiste.

    L'église de Savoisy...

    Le choeur est percé de baies flamboyantes . Celle du chevet a gardé son grillage, ce qui est rare.

    L'église de Savoisy...

    Sur les murs on peut voir une dizaine de fresques du XV° siècle,  très détériorées, représentant les Apôtres et les Evangélistes.

    Je les photographierai lorsqu'elles seront restaurées.

    La croisée d'ogives porte les armes du Chancelier Rolin: trois clés, qui symbolisent la détention du pouvoir: «D’azur à 3 clefs d’or en pal (alias : posées 2 & 1 alias : 2 en chef & 1 en pointe)»

    L'église de Savoisy...

    A droite du choeur une belle statue du XVIème siècle représente Saint-Martin qui est le Saint Patron de l'église de Savoisy.

    L'église de Savoisy...

    La nef est flanquée de deux chapelles latérales, bras d'un ancien transept.

    L'église de Savoisy...

    A proximité de la chapelle de gauche, on voit un saint Sébastien rustique.

    L'église de Savoisy...

    A l'intérieur de la  chapelle de gauche , on admire cette Vierge à l'Enfant portant les armoiries des Rolin. L'Enfant Jésus tient dans ses mains un oiseau.

    L'église de Savoisy...

    L'église de Savoisy...

    L'église de Savoisy...

    De chaque côté de la chapelle de droite, on voit deux statues polychromes.

    L'église de Savoisy...

    Ci-dessous cette  statue en bois polychrome représente le Christ succombant sous le poids de la croix, elle date du  XVIIème siècle.

    L'église de Savoisy...

    Une autre Vierge  polychromée de la même époque:

    L'église de Savoisy...

    Dans la chapelle de droite, on admire  une statue de Sainte Catherine d’Alexandrie, avec sur le socle les armoiries de Marie de Lévis-Cousan, épouse de Guillaume Rolin( fils de Nicolas), qui a fait réaliser cette statue. (XVème siècle)

    L'église de Savoisy...

    L'église de Savoisy...

    Sainte Anne, éducatrice :

    L'église de Savoisy...

    Les fonts baptismaux :

    L'église de Savoisy...

    Au fond de l'église, deux statues d'évêques :
    Saint Eloi, patron des orfèvres, avec le marteau et l'enclume

    L'église de Savoisy...

    Saint Nicolas et le cuveau contenant les trois petits enfants.

    L'église de Savoisy...

    Au sol, de belles pierres tombales...

    L'église de Savoisy...

    L'église de Savoisy...

    Et un très beau lutrin :

    L'église de Savoisy...

     Le  château des seigneurs de Savoisy fut démoli en 1404, par ordre du Roi. Il fut magnifiquement reconstruit quelques années après par Nicolas Rolin.

    L'église de Savoisy...

    Ce château fut visitable lors de  journées du patrimoine, mais les propriétaires actuels m'ont interdit la publication de photos montrant ce qui reste du château de Nicolas Rolin. Ce n'étaient pourtant pas des photos du domaine privé, on y voyait des meurtrières, des accolades de fenêtres ou ce qui restait de la salle des gardes.

    C'est bien dommage pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la Bourgogne et à son patrimoine.


    4 commentaires
  • Encore quelques belles photos de paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga, cliquables évidemment...

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Vallée du Brevon)

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Entre Pothières et Bouix)

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Poinçon les Larrey)

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Entre Pothières et Bouix)

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Entre Pothières et Bouix)

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Obtrée)


    4 commentaires
  •  Pour remercier les généreux donateurs qui aident les Restos du Coeur par leurs dons, André Totel, le responsable des Restos Châtillonnais, les a conviés vendredi soir 27 janvier, à venir partager la galette des Rois, en compagnie de  tous les bénévoles de l'Association.

    Hubert Brigand, Maire de la ville de Châtillon sur Seine et Président de la Communauté de Communes, ainsi que Georges Morin,Maire de Brion sur Ource et  Conseiller Général du Canton de Montigny sur Aube,étaient aussi présents.

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Le Zonta-Club fournit les produits pour les bébés. Cette année l'intégralité du bénéfice du marché de Noël, soit 605 euros, a été convertie en aliments et produits d'hygiène pour les tout petits.

    Le Rotary offre les pains de chaque distribution

    Le Lions-Club a donné pour 1000 euros de produits aux Restos.

    La Source Vive offre aussi des produits , grâce aux dons de ses adhérents, cette année pour 400 euros.

    A noter que les Restos ne reçoivent pas de dons en argent, mais uniquement en produits alimentaires et d'hygiène et que, pour éviter toute ambiguïté, les frais de la réception "galette des Rois" ont été réglés par les bénévoles eux-mêmes.

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les bénévoles servent les parts de galette...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    et préparent les boissons..

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les galettes étant nombreuses, le nombre de Rois et Reines l'a été aussi...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Monsieur le Maire examine avec attention le nombre de familles aidées par les Restos, nombre qui malheureusement augmente chaque année.

    Les remerciements des Restos à leurs généreux donateurs, et aux bénévoles...

    Que deviendraient toutes ces familles dans le besoin si les Restos n'existaient pas ? un grand merci pour elles aux Restos, aux donateurs et aux bénévoles qui se dévouent sans compter pour cette si belle association...

    Et un merci posthume au regretté  Coluche qui a fondé les Restos du Coeur.


    votre commentaire
  •  Issue du grand mouvement monacal du XIIe siècle, l’abbaye d'Auberive  fut fondée en 1135  par douze moines venus de l’abbaye de Clairvaux. La première pierre fut posée par l'évêque de Langres Guillenc. Son implantation géographique correspondait aux recherches cisterciennes : une terre isolée où la maîtrise de l’eau est nécessaire pour l’installation et la vie de la communauté. En effet, la règle de l'ordre se Saint-Benoît interdisant la consommation de viande, les cisterciens développèrent la pisciculture. À Auberive (Alba Ripa), les moines canalisèrent ainsi l’Aube sur environ 1 km, créerent un système de canaux distribuant l’eau propre et évacuant les eaux usées, et édifièrent un bief pour le moulin leur permettant une autarcie complète.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Le portail d'entrée  était l'entrée principale de l'abbaye jusque dans les années 1760, il est flanqué de deux pavillons.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    La grille d'entrée est ornée d' un riche décor de fer forgé, elle provient de l'abbaye de Beaulieu.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    La façade ouest de l'abbaye d'Auberive :

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'aile du cloître :

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'intérieur du cloître :

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Le réfectoire des moines :

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Cet escalier mène au premier étage où se trouvaient les dortoirs des prisonnières , l'administration et le logement des religieuses-surveillantes.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    En effet, en 1856 s'ouvre une nouvelle période de lien avec l'ancienne abbaye de Clairvaux. Afin de désengorger la maison centrale de Clairvaux l'état fait l'acquisition de l'abbaye et y fait venir les femmes. La prisonnière le plus connue fut la communarde Louise Michel, détenue 20 mois entre décembre 1871 et août 1873 avant sa déportation en Nouvelle Calédonie.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    La cour des prisonnières :

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Ci-dessous les restes des latrines qu'utilisaient les prisonnières:

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Entre 1885 et 1891, l’abbaye devint une colonie industrielle pour délinquantes mineures puis, de 1894 à 1924, une colonie agricole pour jeunes garçons. L’emploi du temps de la journée se partageait alors entre travaux agricoles et enseignements élémentaires.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Une chapelle particulière pour les prisonnières fut édifiée en 1857.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Réquisitionnée pendant la seconde  guerre mondiale, l'abbaye retrouva les bénédictins qui restaurèrent le chevet et le cloître. En 1960, l'abbaye fut vendue à l'entreprise Solvay pour être la colonie de vacances des enfants de son personnel jusqu'en 2004 où la famille Volot la racheta pour en faire un centre culturel.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'Aube traverse le jardin de l'abbaye , elle alimentait le moulin des moines :

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Le moulin :

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Une filature de coton fut installée à l'abbaye d'Auberive par le gendre de Denis Diderot !

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Tout autour de l'abbaye s'étend un très beau verger planté de pommiers.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Lorsque je me suis rendue à Auberive, l'abbaye était le lieu d'exposition des oeuvres du sculpteur Marc Petit.

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Une sculpture de Marc Petit , "le pliant":

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    Derrière la sculpture, on remarque ces anciens escargots de pierre..

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

     En sortant de l'abbaye d'Auberive, on peut voir ce monument dédié à l'écrivain André Theuriet, bien oublié maintenant, mais dont j'ai lu plusieurs charmants romans durant mon enfance...

    André Theuriet fut employé à la Direction des Domaines à Auberive de 1856 à 1859,

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'abbaye d'Auberive, en Haute-Marne...

    L'Abbaye d'Auberive est aussi un centre d'Art, comme en témoigne cette vidéo :


    Instinct' Art "Abbaye d'Auberive" par TV-NET

     

     


    2 commentaires
  • Georges Clémenceau , le "tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Pascal Vandier est juriste de formation,doctorant en droit à l’université Paris 2 Panthéon-Assas, inspecteur des impôts, et passionné d’histoire.

    Il est venu, invité par l'Association Culturelle Châtillonnaise, nous présenter la vie et l'oeuvre de celui que l'on a surnommé  "Tigre de Vendée", c'est à dire Georges Clemenceau.

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Georges Clemenceau naquit en 1841 à Mouilleron en Pareds (Vendée) dans une famille aisée. Son père Benjamin Clemenceau  était médecin. Républicain convaincu il s'était opposé à Napoléon III lors de son coup d'Etat, et fut emprisonné à Nantes . Il déclara plus tard à son fils Georges "Si tu veux me venger, travaille".

    Georges Clemenceau fit des études de médecine, effectua des "stages" à la Salpêtrière réussit son doctorat, mais il se passionnait également pour les sciences et la philosophie. Il eut des amis célèbres comme Henri Rochefort, et fonda un premier journal appelé "Le travail". Républicain, qui ne voulut jamais être un "suiveur", il fut lui aussi emprisonné un mois pour ses idées.

    Georges Clemenceau se rendit quatre fois aux Etats-Unis,( il fut professeur à Stanford), où il rencontra Marie qui devint son épouse.

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    (Clemenceau, peint par son ami Claude Monet)

    En 1870, après la capitulation de  Napoléon III à Sedan, un gouvernement fut mis en place, dirigé par le général Trochu. Des ministres furent immédiatement nommés : Gambetta (Intérieur), Favre (Affaires étrangères)... Etienne Arago est nommé maire de Paris, chargé de désigner les maires des arrondissements : Carnot dans le 8ème. Clemenceau , qui était inscrit sur les listes  des comités républicains, fut nommé maire du 18ème arrondissement de Paris. Ce fut le début de sa carrière politique.

    Georges Clemenceau, après avoir été maire de Montmartre, fut élu député républicain radical de la ville de Paris en 1870.  Il s’opposa à la politique coloniale de Jules Ferry, car il était contre la colonisation du Tonkin. Il  contraignit Ferry à démissionner.

    Ses idées étaient en avance sur son temps: il était contre la peine de mort et était favorable à l'amnistie des mutinés de la Commune.

    Par contre il était embarrassé par le féminisme et refusait le suffrage des femmes ...

    Il fut attiré par la personnalité du Général Boulanger, mais comprit bien vite que ce dernier était surtout adepte de la mise en scène !

     En 1889, éclata l'Affaire du scandale de Panama :Ferdinand de Lesseps, le fondateur de la société, et ses associés furent accusés d'avoir versé des pots de vin à des députés et des sénateurs pour qu'ils votent une loi autorisant la Compagnie à émettre des obligations.

    Gustave Eiffel fut condamné (alors qu'il n'avait pas trempé dans les  malversations), Clemenceau fut traîné dans la boue alors qu'il n'était pas lui non plus impliqué. Il se défendit de posséder des "millions", d'être corrompu, comme  l'accusait une campagne violente .

    S'ensuivit un "tunnel", une traversée du désert de 1893 à 1902. Il n'en fut nullement découragé, ces années  furent pour lui une période de réflexions, il édita des recueils d'artistes, et fut journaliste.

     Editorialiste au journal "L'Aurore", il publia la lettre d'Emile Zola "J'accuse" qui défendait le capitaine Dreyfus.

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Il se battit en duel, à cette occasion, avec Déroulède.

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Clemenceau s'imposa ensuite comme leader de Gauche, il fut élu sénateur du Var en 1904. Appelé par Fallières en 1906 il devint ministre de l’Intérieur et Président du Conseil (de 1906 à 1909). Il réprima les mouvements sociaux (la grève des mineurs du Pas-de-Calais et la révolte des vignerons en Languedoc-Roussillon).

    Clémenceau sut s'entourer de bons ministres et modernisa la police...Souvenons nous des "Brigades du Tigre" !!

    Son surnom "le Tigre"  lui fut donné  dans les années 1880, en raison de la manière souvent brutale avec laquelle il traitait ses adversaires politiques .

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    En 1909, son gouvernement fut mis en minorité, il avait tout de même tenu trois ans !

    Clémenceau fit alors des tournées en Amérique Latine, créa le journal  "L'Homme libre". A l'âge de 73 ans, en 1914, il approuva l'Union Sacrée, alla sur le Front, et accéda de nouveau au pouvoir en 1917. Au début il refusa cet honneur , lançant cette phrase célèbre "les cimetières sont pleins de gens irremplaçables", mais il fut largement investi à la chambre comme Président du Conseil.

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Le 11 novembre 1918, il prononça un vibrant discours pour célébrer l'Armistice, c'est de là qu'il sera surnommé "le Père la Victoire".

    Il participa aux discussions entre Anglais, Américains et Foch  à la Conférence de Paix.

    Le traité de Versailles qui en découlera imposera à l'Allemagne, la restitution de l'Alsace-Lorraine, la création du "couloir de Dantzig" donnant à la Pologne un accès à la mer, la limitation du potentiel militaire et le versement de 20 milliards de marks-or. En Allemagne, ce traité  sera vécu comme une humiliation et fera naître un sentiment de revanche, dont hélas, s'emparera Adolf Hitler...

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    (Lloyd George, Vittorio Orlando, Georges Clemenceau et Woodrow Wilson)

    Pour Clémenceau, la valeur suprême c'était  la Nation, il était contre l'Impérialisme et fut violemment anticlérical.

    Il pensa quelque temps accéder à la Présidence de la République, mais il avait des opposants . Il démissionna donc en  1920, à 79 ans.

    Il fit ensuite des voyages : Egypte, Singapour, Bali, Inde, fut nommé Docteur Honoris Causa à Oxford.

    Il créa le journal "L'Echo National", il ne rédigea pas ses mémoires mais écrivit : « Démosthène » en 1925, « Aux sources de la pensée vive » en 1926, « Claude Monet et les Nymphéas » en 1928.

    Claude Monet fut son meilleur ami.

    Il eut une vitalité incroyable malgré une mauvaise santé qu'il traînait depuis sa jeunesse..

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les trois dernières années de sa vie furent douloureuses, il perdit ses amis, sa santé se dégrada...

    Clemenceau disparut le 24 novembre 1929, il fut inhumé le 25 ,dans une simple tombe entourée d'une grille de fer, sans cérémonie religieuse puisqu'il était anticlérical, à Mouilleron en Pareds sa ville natale.

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    On peut voir sa statue au Rond Point des Champs Elysées à Paris

    Georges Clemenceau , le "Tigre de Vendée" , une conférence de l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    (Les photos illustrant l'article proviennent de Wikipedia)

    Cette conférence fut passionnante, Pascal Vandier nous donna de multiples indications sur la vie du "Tigre de Vendée" que je ne puis relater ici,faute de place ..Vie personnelle, famille, citations, santé etc...

    Elles sont toujours extraordinairement intéressantes  les conférences de l'ACC, ne manquez pas la suivante , le lundi 6 février 2012, par Madame Claire Desbois-Thibaut sur "le Champagne, trois siècles d'histoire".

    Cette conférence sera le prélude d'un voyage qui sera organisé par l'ACC à Reims: visite de la cathédrale, de la basilique Saint-Rémi et de la villa Bissenger, école des vins de Champagne  à Aÿ, avec dégustations.

    Explications, tarifs et inscription dans l'article suivant.


    votre commentaire
  •  La Municipalité de Châtillon sur Seine a offert à ses administrés, après les récompenses attribuées  aux clubs sportifs Châtillonnais durant "les Lauriers du Sport 2011", un magnifique spectacle d'équilibre , présenté par Sandrine.

    François Gaillard nous a présenté l'artiste qui s'est produite avec un grand succès dans de nombreux pays.

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    Les exercices d'équilibre sur des chaises sont vraiment époustouflants !

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    Pour un deuxième passage, Sandrine a "recruté" quelques Châtillonnais, que vous reconnaîtrez aisément !

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    Oserais-je dire que Bibi en est resté baba ??

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    Pour son troisième et quatrième passage, Sandrine a utilisé ce qu'on appelle "le tissu aérien"

    Le tissu aérien est technique aérienne de cirque, inventée par les Chinois.
    Des tissus sont  accrochés par un seul point à environ 10 mètres de haut.
    Sandrine, l’acrobate, évolue de bas en haut et de haut en bas, sur les tissus maintenus ensemble (comme à la corde lisse) ou séparés. 

    Elle effectue des figures fixes ou dynamiques, des glissades et des chutes. 

    C'est très impressionnant !

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    Très applaudie, Sandrine a reçu une belle plante des mains de Daniel Guillaume.

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    "Sandrine et ses tissus aériens" , un très beau spectacle donné aux Lauriers du Sport 2011...

    Pierre Magès a filmé les extraordinaires numéros de Sandrine, voici sa vidéo..

    Merci Pierre !

     


    votre commentaire
  • Les Lauriers du Sport 20111 à Châtillon sur Seine...

    Comme tous les ans, la Municipalité de Châtillon sur Seine et l'OMS,offrent aux Châtillonnais une belle soirée appelée "les Lauriers du Sport".

    Durant cette soirée, les clubs de la Ville qui ont obtenu des distinctions durant l'année précédente (2011), sont récompensés de nouveau par des médailles, des coupes, des challenges.

    C'est François Gaillard, toujours impérial dans son costume de lumière , qui a encore cette année, présenté la soirée.

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    Roger Grosmaire, Président de l'Office Municipal des Sports de la Ville de Châtillon sur seine a valorisé le sport qui, dit-il est un facteur d'intégration, une école de tolérance et d'esprit d'équipe.

    Trente associations sportives existent dans notre cité, avec deux mille cinq cents licenciés.

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    Monsieur Brigand, maire de Châtillon sur Seine, a évoqué l'ouverture prochaine de la piscine, entièrement rénovée, encore une façon tellement agréable de faire du sport !

    Il a salué le travail de tous les moniteurs sportifs et de tous les bénévoles qui se dépensent sans compter pour que le sport sous toutes ses formes soit présent dans la ville.

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    C'est Yves Lejour, Maire-Adjoint aux Sports qui appelait, sur scène, les clubs sportifs honorés.

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    Voici les photos de tous ces valeureux Clubs qui font vivre le sport à Châtillon sur Seine :

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (La Châtillonnaise Gymnastique)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le basket Châtillonnais)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Karaté Club)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Les Sapeurs-Pompiers)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le club de Badminton)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (L'Union Châtillonnaise et Colombine de Football)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (La Foulée Châtillonnaise)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Tennis-Club Châtillonnais)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Judo-Club)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Les Cavaliers Châtillonnais, civils et scolaires)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Club de Rugby)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Club Cyclotouriste)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Les Archers de la Fontaine des Ducs)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Club de Tennis de Table)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (L'Association Sportive du Collège Fontaine des Ducs)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Club de Full-Contact)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Club d'Athlétisme l'ECRAC)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (L'Association Sportive du Lycée Désiré Nisard)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (L'Aéro-Club)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Club de Tir)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (La Châtillonnaise Handball)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le Vélo-Club Châtillonnais)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Un coup de coeur pour les sportifs du Lycée Désiré Nisard , VTT et Cavaliers)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Le  Challenge Koenig a été remis par Daniel Guillaume au Club de Rugby)

    J'ai une pensée attristée pour Madame Koenig qui nous a quittés le lendemain des Lauriers du Sport..C'est elle, l'an dernier, qui avait remis le Challenge Koenig 2010.

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Jacky Stréer a remis le  Challenge Charles Vêque au club Boxe-Pieds-Poings)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    (Un hommage a été rendu à Sandrine Clément, honorée pour tout le travail qu'elle assure pour l'OMS)

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    L'OMS a rendu un bel hommage à François Gaillard, toujours fidèle au poste pour présenter de si agréable façon la soirée des Lauriers du Sport.

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    Les Lauriers du Sport 2011 à Châtillon sur Seine...

    Un spectacle magnifique a été offert aux Châtillonnais durant la soirée: celui d'une jeune acrobate,Sandrine, spécialiste du Tissu aérien.

    J'en ferai la présentation demain.


    1 commentaire
  •   Jean-Pierre Gurga photographie à merveille les paysages châtillonnais .

    Vous pourrez cliquer sur  les photos pour les voir dans toute leur beauté !

    Des paysages Châtillonnais photographiés par Jean-Pierre Gurga...

    (route de la Chouette, Aisey sur Seine)

    Des paysages Châtillonnais photographiés par Jean-Pierre Gurga...

    (route de la Chouette, Aisey sur Seine)

    Des paysages Châtillonnais photographiés par Jean-Pierre Gurga...

    (Brémur et Vaurois)

    Des paysages Châtillonnais photographiés par Jean-Pierre Gurga...

    (Vallée du Brevon)

    Des paysages Châtillonnais photographiés par Jean-Pierre Gurga...

    (Vallée du Brevon)

    Des paysages Châtillonnais photographiés par Jean-Pierre Gurga...

    (Vallée du Brevon)

    Des paysages Châtillonnais photographiés par Jean-Pierre Gurga...

    (Le Brevon)


    3 commentaires
  • Nicole Mathey m'envoie la photo d'une assiette ancienne, décorée à la manière des cartes postales morvandelles..

    Une assiette décorée "à la Morvandelle"..


    votre commentaire
  • Robert Fries, historien qui réside en Châtillonnais, a présenté le 16 janvier 2012, devant un public très intéressé, celui de l'Association Culturelle Châtillonnaise, son livre relatant  les mémoires de Sir Edward Blount, mémoires traduites de l'anglais et annotées par ses soins.

    Un livre extrêmement intéressant qu'on ne lâche pas avant d'avoir parcouru la dernière page...En effet ces mémoires écrites par Edward Blount, lorsqu'il était âgé de plus de 90 ans, nous offrent une vision passionnante de l'Angleterre du XIXème siècle, de la construction des premiers chemins de fer en France, de l'évolution de la Banque en Angleterre et en France, et surtout des réflexions de l'auteur sur la révolution de 1848 et de la Commune de Paris qu'il a vécues lors de ses séjours à Paris.

    On trouve également dans le récit de la vie d'Edward Blount, de beaux portraits pleins de finesse de personnages célèbres tant anglais que français.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Robert Fries nous a fait découvrir les mémoires de Sir Edward Blount, à l'aide d'une promenade dans le temps (de 1830 à 1900), dans l'espace (en Angleterre, en France, en Italie).

    Une promenade qu'il faut absolument compléter par la lecture de son ouvrage. Les mémoires si vivantes d'Edward Blount sont en effet annotées par Robert Fries, avec un luxe de détails historiques passionnants.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Le conférencier a complété son exposé avec la lecture de passages des mémoires d'Edward Blount...(j'indiquerai ces passages par leur foliotage)

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Voici le portrait d'Edward Blount qui naquit en 1809 à Rugely, dans le Staffordshire, dans une famille catholique , qui pratiquait donc "l'ancienne religion", puisque l'Angleterre est surtout anglicane. Edward milita d'ailleurs pour "l'émancipation" , c'est à dire le droit pour les catholiques d'accéder aux mêmes fonctions que les anglicans

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Edward Blount fit ses études à Oscott, université catholique, où la vie était très dure, ses descriptions de la vie des élèves et de leur alimentation font froid dans le dos ! (p.90)

    Sortant d'Oscott, il fit des "stages" à la banque irlandaise, au Home Office, à l'Ambassade de Paris et au Consulat à Rome. Il fréquenta les Salons où il rencontra des femmes de grand entregent, comme Lady Granville, Lady Holland et la Reine Hortense , mère de Napoléon III.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (Lady Holland)

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (La Reine Hortense)

    La vie d'Edward Blount fut bien remplie, il fit carrière dans la Banque, les chemins de fer, l'industrie et la Chambre de Commerce.

    Il participa par exemple à la construction de la ligne de chemin de fer Paris-Rouen, première ligne française à grande distance.(p.103) Il s'agissait alors de rattraper le retard de la France sur l'Angleterre au sujet du rail.

    Ci-dessous les deux tracés envisagés, c'est le second, qui suivait la vallée de la Seine qui fut retenu car il desservait de nombreuses villes.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Le financement de cette ligne fut celui-ci :

    1/3 de capitaux anglais

    1/3 de capitaux français

    1/3 fournis par l'Etat Français.

    C'est son ami Joseph Locke, ingénieur en chef , qui dirigea les travaux , il fit travailler dix mille ouvriers , des "navvies".(p.109 à 110)

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (Joseph Locke)

    Ci-dessous une locomotive Buddicom.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    L'aventure du chemin de fer ne fut pas sans risques, un accident terrible, suivi d'un incendie, se produisit à Meudon le 8 mai 1842  , accident qui vit périr cinquante cinq personnes dont, entre autres,  l'explorateur Jules Dumont d'Urville et sa famille ..Les wagons étaient à l'époque en bois et fermés ..de l'extérieur !

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (L'accident ferroviaire de Meudon)

    Les écrivains et les peintres , comme ci-dessous  Monet,célébrèrent ce nouveau moyen de transport: Victor Hugo fut enthousiaste, Alfred de Vigny..un peu moins.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (La gare Saint-Lazare par Monet)

    On baptisait les locomotives, comme ici au départ de l'inauguration de la ligne Paris-Le Hâvre, c'était, nous dit malicieusement Robert Fries, la réunion du piston et du goupillon !

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Edward Blount fut aussi banquier.

    Dans la banque de l'époque il y eut des visionnaires comme les frères Pereire, mais aussi des spéculateurs comme des Rothschild.

    La "Haute Banque" était celle du négoce international, son activité consistait en traites,escompte, change, gestion de fortune, placement des emprunts d'Etat (bons du Trésor), investissements.

    Les principaux banquiers de l'époque furent Hottinguer, Mallet, Sellières, Laffitte, Rothschild.

    Dans les banques de dépôts on utilisait l'épargne publique pour financer le commerce (exemple: le CNEP) ou financer des investissements (exemple: le Crédit Mobilier) ou les deux (exemples: le Crédit Lyonnais, le CIC, la Société Générale)

    Mais les faillites furent fréquentes.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (les frères Pereire)

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (Charles Laffitte)

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    La carrière de Sir Edward Blount commença par "la petite porte", sa famille n'étant pas fortunée.(p.95 et 96) Il créa sa première banque avec son père, puis sa deuxième avec Charles Laffitte pour Paris-Rouen, banque  qui fit faillite en 1848, puis sa troisième avec des associés anglais. Cette dernière fusionnera d'ailleurs plus tard avec la Société Générale.

    La Révolution de 1848 fut caractérisée par l'aveuglement des politiques français, tel Guizot qui ne vit rien venir.(p.163)

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (Guizot)

    Notre héros, Edward, assista aux scènes d'horreur du 23 février 1848 (p.167), puis aux combats devant le Louvre. Les 23-26 juin, l'insurrection fut matée.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (la nuit du 23 février 1848)

    Vingt deux ans plus tard, en 1870,  Edward Blount fut encore présent lors du siège de Paris, où il eut vraiment peur de la "populace".(p.233) Flourens avait  envahi l'Hôtel de Ville, on ne pouvait plus communiquer avec l'extérieur, sauf par envoi de courrier en ballon, ou par pigeons voyageurs souvent abattus par l'ennemi.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Le ravitaillement était aussi problématique, le menu ci-dessous montre que les convives mangeaient les animaux du zoo du Jardin des Plantes: éléphant, kangourou etc....Les plus humbles se contentaient de rats ...

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    A Paris , lors du siège de la ville  et de la Commune , de nombreux britanniques , comme par exemple des "nurses", se trouvèrent pris au piège , le consulat de Grande Bretagne les aida , ainsi que Richard Wallace , qui soulagea leur misère.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (Richard Wallace)

    Edward Blount possédait de nombreux réseaux , il se rendait à des "cercles" comme le Jockey-Club, le Cercle des Chemins de Fer, le Reform-Club, le Cercle de la Rue Royale.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (Le Cercle de la Rue Royale)

    Edward fréquentait  le Haut Clergé Catholique, mais il aimait aussi les travailleurs. Il conduisit lui-même une locomotive pour se rendre compte des dangers qu'encouraient les employés du Chemin de Fer.

    De nombreux avantages furent donnés aux cheminots tant leur métier était à risques, c'est incroyable de  voir, pour l'époque, la générosité qui exista à leur endroit ( p.138)

    Il se lia avec Thomas Brassey, un entrepreneur en Travaux Publics, un homme honnête, travailleur, humain.(p.147 et 151)

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (Thomas Brassey)

    Il eut une relation mondaine avec le général  Marquis de Gallifet, qui était le gendre de son associé Charles Laffitte, un homme de cheval (Edward adorait les courses de chevaux), un homme du monde, un soldat courageux dit-il.

    Gallifet fut néanmoins surnommé "le bourreau de la Commune", ministre de la guerre en 1899, il participa à la révision du procès d'Alfred Dreyfus.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    (le général Gallifet)

    Sir Edward Blount avait des valeurs victoriennes, il eut des aléas dans sa carrière de banquier, mais il avait l'art de côtoyer les grands tout en s'intéressant aux pauvres, il pratiquait l'indifférence devant la mauvaise foi, c'était un homme tolérant.

    C'est pourquoi la lecture de ses mémoires est si intéressante..

    Alors pour en savoir plus, procurez vous le livre de Robert Fries !

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Roberty Fries nous a dédicacé son ouvrage.

    Il nous a précisé que deux exemplaires de "Des chemins de fer à la haute banque" sont présents à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine, où vous pourrez les consulter.

    "Les mémoires de Sir Edward Blount" une conférence de Robert Fries..

    Pour le plaisir , le texte du si beau poème de Ruydard Kipling "If" présenté par Robert Fries en anglais, et traduit par nos deux britanniques châtillonnais..texte qui correspond si bien à la personnalité de Sir Edward..

    Je le publie en français !

    Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;

    Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
    Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre

    Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    Sans mentir toi-même d’un mot

    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
    Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi

    Si tu sais méditer, observer et connaître,
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n’être qu’un penseur

    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
    Sans être moral ni pédant

    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront

    Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
    Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
    Tu seras un homme, mon fils.


    votre commentaire
  •  L'église de Saint-Germain le Rocheux est une église romane construite au 13e siècle.

    Elle a subi deux réparations importantes : en 1839 et en 1861.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Le clocher paraît du XIIIème et XIVème siècle. Il est percé sur chaque face de baies géminées différentes : tréflées, en coeur, cintrées et crênelées.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    La porte d'entrée principale possède une belle arcade romane.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    La porte ouest est surmontée d'un tympan sculpté d'une croix pattée.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    L'avant choeur de l'église Saint-Germain est voûté perpendiculairement en berceau quart de cercle.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Les fenêtres sont très petites et dispensent peu de lumière. Les gros piliers sont sans décor, et  penchent d'une façon curieuse.(ce n'est pas une erreur de la photographe !)

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Le Maître Autel est surmonté d'un contre-rétable peint de figures bibliques...

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    De chaque côté du rétable on voit des statues en bois polychrome du XVIème et XVIIème siècle.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Saint Germain :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Saint Nicolas :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    L'autel de la Vierge possède trois statues du XVIIème siècle ....

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Sainte Barbe :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    La Vierge à l'Enfant :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Sainte Catherine :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Le troisième autel nous montre l'éducation de la Vierge...

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Sainte Anne enseignant la Vierge :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Un aigle polychrome orne le très beau lutrin du XVIIème siècle .

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Ce tableau représentant la Crucifixion date de fin XVII début XVIIIème siècle.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Quelques beaux bâtons de procession :

    Une Vierge à l'Enfant:

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Saint Abdon :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Saint Germain :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Saint Roch et son chien :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Cette croix de procession doit dater du XVIIIème ou XIXème siècle.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Un bénitier :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Les fonts baptismaux :

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Au sol on peut voir une pierre ornée d'une croix pattée, sans doute une pierre tombale.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Dans le cimetière , une pierre , ou table des morts, se trouve devant la croix. La dalle repose sur deux supports. Une cupule creusée dans la pierre était destinée à recevoir l'obole destinée aux porteurs du cercueil.

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux

    Dans le cimetière, une sculpture naïve au-dessus d' un tombeau...

    L'Eglise de Saint Germain le Rocheux


    1 commentaire
  •  Je suis allée visiter dernièrement le magnifique Musée Archéologique de Dijon.

    Dans une vitrine de la salle du premier étage, j'ai remarqué ce petit mot qui remplaçait une  statuette gallo-romaine...et je me suis souvenue alors d'une bien belle histoire que je tiens à vous raconter...

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    Cette histoire  prouve que le châtillonnais est maintenant connu de très loin...un peu grâce à mon blog (enfin il ne faut tout de même pas exagérer !!)

    J'ai reçu en  mars 2011 un mail du documentaliste du musée de Montréal au Québec :

    Montréal, 11 mars 2011
     

    Bonjour Madame,
    Je vous écris car notre musée prépare actuellement une exposition intitulée À ta santé César! Le vin chez les Gaulois qui se
    déroulera du 17 mai au 16 octobre 2011.
    À cette fin, nous souhaiterions utiliser une image numérisée apparaissant sur votre site Web. Il s’agit d’un dessin représentant
    la tombe de Vix (voir fichier joint) . 
     Auriez-vous l’amabilité de nous informer si nous avons la permission d’utiliser cette image ? Idéalement, nous souhaiterions obtenir une image numérisée en haute résolution (8 X 10, minimum 300 dpi). Sinon, une reproduction photographique (diapositive ou transparent 3 X 5), pourrait très bien faire l’affaire, selon ce qui est disponible.
    Le cas échéant, nous aimerions connaître les frais et les conditions d’utilisation (ligne de crédits) ainsi que des délais requis pour traiter notre demande ?
     L'image serait reproduite en noir et blanc à un seul exemplaire sur un panneau d’exposition dans un format de 20 cm X 30 cm.
     Veuillez agréer, Madame, mes salutations cordiales.
     
    Éric Major, documentaliste
    Pointe-à-Callière, Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal
    350, place Royale
    Vieux-Montréal (Qc) H2Y 3Y5

    Cette image, la voici :

    "Le vin chez les Gaulois", une exposition à Montréal, où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    Le problème , c'était que je ne me souvenais pas du tout comment j'avais eu ce très beau dessin, et qui en était l'auteur !

    Eric s'impatientait, je recevais des mails quotidiens, j'étais un peu affolée !

    J'ai alors fait des pieds et des mains pour  retrouver le dessinateur et lui transmettre la demande d'Eric Major...Heureusement j'ai été aidée par Jean-Louis Coudrot, le conservateur du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix et par Patricia Janeux son  attachée..et j'ai retrouvé l'auteur de ce si beau dessin : c'était le Châtillonnais Vincent Marziali !

    J'ai alors mis Vincent en relation avec Eric Major, et le dessin a pu être expédié à Montréal.

    Eric Major m'a adressé quelques photos de l'exposition, je suis donc très heureuse de vous les montrer.

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    On a parlé de la princesse de Vix à Montréal !!

    Jean-Louis Coudrot m'a d'ailleurs dit que des photographes étaient venus spécialement à Châtillon pour faire des photos du Trésor de Vix..

    N'est ce pas magnifique ?

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

    "Le vin chez les Gaulois"une exposition au Québec où fut évoqué le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix !

     

     


    2 commentaires
  • Eulglod, créateur d'un site très intéressant sur le Morvan, m'a demandé dernièrement la permission d'y faire figurer le texte du conte Morvandiau : "Un tour de cochon", que m'avait si gentiment offert Jean-Louis Chapet.

    Pour me remercier,  Eulglod m'envoie quatre cartes humoristiques morvandelles qui complètent celles que m'avait offertes Sylviane, les voici :

    (à cliquer pour mieux lire)

    Quelques cartes humoristiques Morvandelles...

    Quelques cartes humoristiques Morvandelles...

    Quelques cartes humoristiques Morvandelles...

    Quelques cartes humoristiques Morvandelles...

    Voici le site d'Eulglod, que j'ai d'ailleurs mis dans mes sites-amis :

    http://www.eulglod.fr/Morvan/index.htm

    (Le conte Morvandiau "un tour de cochon" est présenté de manière plus lisible  sur le site d'Eulglod, que sur le mien ! à relire en cliquant, à gauche,  sur "le  Morvan", puis sur "histoires en patois")

    Mon fils Olivier m'envoie deux cartes Morvandelles tirées de sa collection sur l'absinthe, les voici :

    Quelques cartes humoristiques Morvandelles...

    Quelques cartes humoristiques Morvandelles...

    Son site consacré à sa collection sur l'absinthe :

    http://absomphe.eklablog.com/


    votre commentaire
  •  Les enfants de l'école Saint Bernard et la chorale des Cistels, nous ont présenté, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine,  le 13 janvier un très agréable concert de l'Epiphanie.

    Madame la Directrice de l'école Saint Bernard a présenté le spectacle...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Les enfants et la chorale étaient dirigés par leur professeur de musique, madame Bayard.

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Les petits et les grands ont interprété de très jolies chansons comme "drôle de train", "la trottinette", "Arlequin", "le vieux cow-boy", "mon prince est en chemin"...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Quelques petits solistes ont fait l'admiration des spectateurs !

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Certains enfants ont joué du glockenspiel...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    d'autres du tambourin...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    et d'autres encore de la flûte...

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Les flûtistes ont d'ailleurs interprété "c'est Noël" et "Bonnes gens"..

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Les Cistels, chorale composée d'enfants et d'enseignantes , ont interprété "banjo", "ma dent", "cache-cache", "ma maison", "cette année pour Noël", "petites boîtes", "j'ai demandé à la lune", "c'est chouette la vie", "c'est l'effet papillon", "Noël des enfants", ""Bonne année".

    Le Concert de l'Epiphanie par les élèves de l'école Saint Bernard de Châtillon sur Seine...

    Ce fut un très beau concert que ce concert de l'Epiphanie, avec des voix enfantines bien joyeuses et rafraîchissantes, dans un très beau cadre.

    A l'année prochaine !


    votre commentaire
  •  Francis Castella , le Maire de Sainte Colombe sur Seine, a présenté ses voeux à ses administrés et à ses amis, le 11 janvier 2012 dans la salle des fêtes Robert Delavignette, en présence de ses Conseillers Municipaux et de  Patrick Molinoz, le maire de Vénarey les Laumes et Conseiller Général.

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Francis Castella, très ému, a rendu hommage à deux Conseillers disparus fin 2011 : Guy Durand et Annie Hernandez, qui manquent cruellement à toute l'équipe Municipale...

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Sainte Colombe est une commune qui vit : neuf mariages ont été célébrés en 2011 !

    La vente des parcelles de Champ-Nagar se poursuit, c'est bon signe .

    Les Associations sont toujours très actives: cavalcade très réussie pour Carnaval, marché de Noël..La mini-crèche fonctionne très bien. La pièce "Métallos et Dégraisseurs" de Raphaël Thierry  qui relate la vie de l'usine colombine a fait un "tabac" pendant le Festival d'Avignon:un mois de représentations pour ce magnifique spectacle !

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Le GREN qui donne du travail à une dizaine de personnes en reconversion, pratique une activité de maraîchage bio

    Un commerce ambulant de vente d'épicerie et autres produits indispensables a été créé dans la commune.

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Les travaux de 2011 ont été moins importants qu'en 2010,  ils ont concerné les chaussées, la création d'un parking près des écoles, des travaux de soutènements de murs. Des évaluations ont été demandées par les services de l'Etat au sujet des risques qui pourraient affecter le village: rupture de la digue du bief, transports routiers dangereux sur la départementale. Ces évaluations sont longues à effectuer, mais elles sont indispensables pour la sécurité des habitants, c'est donc une bonne chose de les noter pour pouvoir agir efficacement avant qu'un problème arrive.

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Patrick Molinoz s'est joint à Francis Castella pour présenter ses souhaits de prospérité pour le village.

    Dans la période difficile que nous vivons, il faudra être très attentifs aux dépenses et aux investissements, les subventions de l'Etat, du Conseil Général et de la Communauté  de Communes étant, hélas, revues à la baisse...

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Aurélien Collard est un des meilleurs apprentis de France en taille de pierre. Il a reçu des mains de Francis Castella une superbe médaille communale pour sa réussite, il fut très applaudi !

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...

    Les voeux de Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine...


    votre commentaire
  •  Sainte Colombe sur Seine a été très joliment décorée en cette fin d'année 2011 et début d'année 2012, en voici quelques images..

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...

    Illuminations de fêtes à Sainte Colombe sur Seine...


    votre commentaire
  • Tous les ans certaines églises Châtillonnaises sont ouvertes le jour de l'Epiphanie pour nous faire admirer les crèches réalisées par leurs paroissiens.

    Ces églises ne sont hélas ouvertes que de 15 heures à 16 heures, ce qui ne permet d'en visiter que trois, en allant vite !

    Cette année je suis allée dans le canton de Laignes, à Savoisy, à Planay et à Verdonnet.

    A Savoisy :

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    A Verdonnet :

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    A Planay :

    Crêches Châtillonnaises en 2012...

    Crêches Châtillonnaises en 2012...


    votre commentaire
  • Un musée dédié à Jeanne d'Arc existe à Vaucouleurs, lieu du départ de Jeanne pour Chinon. On peut y voir une représentation artistique intéressante de Jeanne d'Arc du XVème siècle à nos jours.

    Le Musée Jeanne d'Arc à Vaucouleurs..

    Le Musée Jeanne d'Arc à Vaucouleurs..

    Le Musée Jeanne d'Arc à Vaucouleurs..

    Le Musée Jeanne d'Arc à Vaucouleurs..

    Le Musée Jeanne d'Arc à Vaucouleurs..

    Le Musée Jeanne d'Arc à Vaucouleurs..

    Le Musée Jeanne d'Arc à Vaucouleurs..


    votre commentaire
  • Jenry Camus, collectionneur de tout se qui se rapporte à Jeanne d'Arc, m'envoie quelques photos de la Basilique Sainte- Jeanne d'Arc du  Bois-Chenu à Domrémy.

    L'appellation "Bois Chenu" désignant un bois de chênes, apparaît dans une prophétie très célèbre du XVème siècle qui a beaucoup contribué à la renommée de Jeanne: "Une vierge, venant du Bois Chenu, chevauchera contre le dos des archers...et elle chassera les ennemis du royaume"

    Au XVème siècle, ce bois, dominant Domrémy, était un lieu de rites champêtres , liés à l'arbre des fées ou Arbre de Mai et à la Fontaine des Fiévreux. Il est vite devenu dans la tradition le lieu des visions de Jeanne, bien que celle-ci ait toujours vigoureusement affirmé que les voix ne se manifestaient à elle qu'à proximité de l'église.

    Dès le XVIème siècle, une chapelle marquait le lieu supposé des révélations de Jeanne.

    Pour remplacer cet édifice, ruiné au XIXème siècle, l'évêché de Saint Dié décida, en 1878, la construction d'une grande église (église de pélerinage) dédiée à la mémoire de Jeanne.

    Les plans ont été dessinés en 1881, par l'architecte parisien Paul Sédille.

    L'église fut consacrée en 1926, six ans après la canonisation de Jeanne d'Arc.

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    Les mosaïques du choeur et de la coupole, évoquent l'envoi de Jeanne en mission, et son entrée dans la gloire céleste.

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    A l'intérieur, le cycle de huit peintures de Lionel Royer représente les événements marquants de la vie de Jeanne d'Arc.

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    A l'extérieur de la Basilique, on peut voir des sculptures représentant le père ...

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    et la mère de Jeanne.

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    Quelques statues représentant Jeanne d'Arc:

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    Les Saints de Jeanne lui ordonnent de secourir la France. Ce groupe sculpté marbre et fonte est l'oeuvre d'André Allard. Inauguré en 1894, ce monument sculpté apparaît comme une première étape dans la construction de la basilique. La position primitive de Jeanne a été plus tard inversée.

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    (Eugène Paul)

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

     Ce "Monument à Jeanne d'Arc", est l'oeuvre du sculpteur Legendre-Héral et de l'architecte Prosper Jollois. Elevé en 1818, dans le cadre du programme de restauration et de mise en valeur de la maison de Jeanne, grâce à un don personnel exceptionnel du roi Louis XVIII.

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    "Jeanne d'Arc recevant son épée de la France vaincue", est un groupe de marbre sculpté, oeuvre d'Antonin Mercié. Commandé en 1890 à l'initiative du Conseil Général des Vosges, le monument est présenté au salon en 1893 et érigé sur le site en 1902.Après la guerre de 1870 et l'annexion de l'Alsace-Moselle, il évoque aussi bien la défaite et l'humiliation de la France de 1420 que celle de 1870.

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    (Léo Roussel)

    La basilique de Bois-Chenu à Domrémy...

    (Paule Couteau)

    PS : je n'ai pas voulu me rendre à la Basilique de Bois Chenu durant mon séjour à Domrémy, j'ai  préféré apprécier l'authenticité du lieu où vécut notre héroïne, ce genre de construction,  genre basilique de Lourdes, ne me plaît pas du tout.

    Mais il est normal, que grâce à Jenry Camus , j'en montre des photos pour compléter l'article consacré à "Jehanne".


    votre commentaire
  •  Pour fêter la nouvelle année, nous nous sommes rendus au restaurant de l'Hôtel du Roy à Aisey sur Seine.

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    Nous avons retrouvé avec plaisir l'ambiance "cosy" de cet établissement : des salles très bien décorées, accueillantes..

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    Le menu était délicieux.

    Pour commencer, une petite mise en bouche surprise

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    Des noix de Saint Jacques juste poêlées, farcies de lamelles de truffes de Bourgogne...

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    Entre l'entrée et le plat principal, un granité au champagne et biscuits roses de Reims

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    Il y avait trois plats à choisir , nous avons opté pour le tournedos de filet de boeuf à l'Epoisses..

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    et pour le filet de canette farci aux morilles..

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    J'ai oublié de photographier l'assiette de fromages frais et affinés de notre région..

    Le dessert était composé d'un choix délicieux de desserts du chef:

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    Comme pour tous les autres restaurants Châtillonnais dont j'ai déjà parlé,  je n'ai évoqué au Chef de l'Hôtel du Roy, mon projet de faire un article sur son restaurant que lors de notre départ: pas de demande, de cadeau, je suis...incorruptible !!!

    C'est juste l'envie de valoriser ceux qui oeuvrent pour un bon accueil en Châtillonnais, un coup de coeur en quelque sorte.

    L'Hôtel Du Roy à Aisey sur Seine

    http://www.hotelduroy.fr/


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires