•  De temps à autre, les membres du Club-Photo de la MJC Lucie Aubrac, se retrouvent pour prendre des photos au dehors, avec des réglages différents de leur appareil.

    Après des photos de "filés" où c'est une vitesse lente qui devait être utilisée, nous nous sommes retrouvés à la forge d'Ampilly pour utiliser une vitesse rapide ou lente pour certains, une grande ou petite ouverture pour d'autres etc...

    Pour ma part, pour pouvoir " figer" les gouttes d'eau de la cascade, je voulais  maîtriser la vitesse la plus rapide, couplée à la sensibilité adéquate....

    Dans le but de photographier les oiseaux de mon jardin...en vol !

    Le Club-Photo en balade...

    Bernard Sanial donne des conseils pertinents à tous et toutes, pour réussir les plus beaux clichés.

    Le Club-Photo en balade...

    Le Club-Photo en balade...

    Le Club-Photo en balade...

    Le Club-Photo en balade...

    Le Club-Photo en balade...

    Sylviane, on ne photographie pas la blogueuse !!!

    Le Club-Photo en balade...

    Et c'est parti !!

    Le Club-Photo en balade...

    Le Club-Photo en balade...

    Les prises de vue se passent toujours dans la bonne humeur !

    Le Club-Photo en balade...

    Voici donc à quoi je suis parvenue, en suivant les conseils avisés de Bernard:

    De loin...

    Le Club-Photo en balade...

    D'un peu plus près avec le zoom..

    Le Club-Photo en balade...

    Et encore plus près, on voit tout de même bien les gouttes d'eau !

    Je suis prête pour photographier mésanges moineaux en plein vol, j'espère y parvenir...

    Le Club-Photo en balade...

    Le Club-Photo se réunit tous les jeudis au Centre SATI 21, près de la Maison de la Douix, de 17 heures à 19 heures.

    Si vous voulez progresser , rejoignez-nous !


    1 commentaire
  •  Dernièrement, une lectrice m'a demandé pour son site, une photo de la "Vierge des Cordeliers" qui se trouve dans l'église de Brion sur Ource.

    Je suis allée bien sûr photographier cette magnifique statue, et j'en ai profité pour visiter l'église et admirer les oeuvres d'art qu'elle contient.

    C'est monsieur Gillet, que je remercie, qui m'a ouvert les portes de l'église, celle-ci étant toujours fermée comme la plupart des autres édifices religieux du Châtillonnais (et d'ailleurs).

    L'église de Brion sur Ource

    L'église de Brion sur Ource, qui est sous le vocable de Saint Hippolyte, date du XVème siècle, mais elle fut remaniée au XVIème et au début du XVIIème siècle.

    Elle possède un chevet polygonal, ouvert de trois baies à fenestrage.

    L'église de Brion sur Ource

    En 1629, on a ajouté un portail à la façade occidentale

    L'église de Brion sur Ource

    Sous le cartouche on peut voir les armes des tailleurs de pierre qui ont réalisé ce portail.

    L'église de Brion sur Ource

    Le choeur et le transept de l'église sont du XVIème siècle.

    L'église de Brion sur Ource

    A gauche , on voit la célèbre statue de "la Vierge à l'Enfant des Cordeliers"

    Cette Vierge du XVIème siècle est en pierre polychrome de style Burgondo-Champenois .

    Avant la Révolution , Brion sur Ource était en Bourgogne, dépendait du baillage de Châtillon sur Seine et du diocèse de Langres. Les plus notables des seigneurs qui se succédèrent à Brion furent les Barillon d'Amoncourt. Le dernier, Garnier de Cernay , qui avait réuni les différents fiefs à la veille de la Révolution Française, fit don à l'église de Brion sur Ource , de la très belle statue de cette Vierge à l'Enfant qu'il avait acquise avec les bâtiments à la vente de l'abbaye.

    L'église de Brion sur Ource

    Cette grande toile représentant "Saint Jérôme écrivant dans sa cellule", datée des environs de 1600,  appartenait aussi à l'Abbaye des Cordeliers de Châtillon sur Seine.

    L'église de Brion sur Ource

    Une statue d'Hippolyte, le Saint Patron de l'église de Brion sur Ource, se trouve en haut, à gauche du choeur. Le Saint y est représenté avec une armure en bois doré.

    La Vierge des Cordeliers, la toile représentant Saint Jérôme et Saint Hippolyte en armure sont tous trois inscrits aux Monuments historiques.

    L'église de Brion sur Ource

    D'autres statues du choeur :

    L'église de Brion sur Ource

    L'église de Brion sur Ource

    Les chapelles du transept ont chacune un choeur communiquant avec celui de l'église.

    L'église de Brion sur Ource

    Le choeur gauche

    L'église de Brion sur Ource

    Sur l'autel , la statue de Sainte Catherine d'Alexandrie :

    L'église de Brion sur Ource

    Je ne sais pas qui est cette sainte...Anne me dit en commentaire, qu'il s'agit de Sainte Barbe, merci à elle !

    Ces deux statues datent du XVIIIème siècle

     

    L'église de Brion sur Ource

    Le choeur droit :

    L'église de Brion sur Ource

    Sur l'autel on admire ce buste-reliquaire de Saint Hippolyte en armure.

    L'église de Brion sur Ource

    Un autre buste-reliquaire, celui de Saint Laurent :

    L'église de Brion sur Ource

    Trois beaux bâtons de procession attirent le regard.

    Une Vierge à l'enfant :

    L'église de Brion sur Ource

    Saint Hippolyte :

    L'église de Brion sur Ource

    Saint Nicolas :

    L'église de Brion sur Ource

    Dans une niche du choeur droit, voici une statue de Saint Nicolas :

    L'église de Brion sur Ource

    Dans une autre niche, près de la porte latérale, je pense qu'il s'agit du buste du Saint Sauveur, "Salvator Mundi".

    L'église de Brion sur Ource

    L'église de Brion sur Ource

    Les fonts baptismaux à godrons sont remarquables, ils datent du XVIIème siècle :

    L'église de Brion sur Ource

    Quelques statuettes

    L'église de Brion sur Ource

    L'église de Brion sur Ource

    L'église de Brion sur Ource renferme de magnifiques pierres tombales, hélas un peu cachées par les bancs de bois...

    L'église de Brion sur Ource

    L'église de Brion sur Ource

    L'église de Brion sur Ource

    Au dessus de la porte de la sacristie, cette date gravée nous rappelle l'ancienneté de cette église.

    L'église de Brion sur Ource

    Un joli buffet d'orgues surmonte la porte principale de l'église, la lumière de la porte ouverte a un peu troublé la photographie...

    L'église de Brion sur Ource


    2 commentaires
  •  Encore de bien belles "images cristallines", réalisées par Jean-Pierre Gurga,

    Les photos sont bien sûr cliquables, pour en apprécier toute la beauté !

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga

     


    3 commentaires
  •  Nichée de Mésanges Bleues, arrêt sur images extrait des vidéos (en mai 2011)

    Au menu divers insectes: petits coléoptères, araignées, chenilles, papillons, etc.
    Ravitaillements (en pleine activité) toutes les 30 à 60 secondes.
    Durée pour les nourrissages : 5 à 7 secondes entrée et sortie du nid comprises.


    3 commentaires
  •  L'Association Saint Vorles s'est réunie dernièrement sous la Présidence de Louise Bauer, pour tenir son Assemblée Générale annuelle..

    La Présidente a présenté le rapport moral et d'activités de l'Association.

    L'Association Saint Vorles compte 25 adhérents, ses bénéfices servent à des actions en direction de la jeunesse.

    La "Semaine Musicale de Saint Vorles" que l'Association organise tous les ans, a eu un très beau succès en 2011 : 1 100 personnes ont assisté aux magnifiques concerts donnés par "le Concert de l'Hostel Dieu" dirigé par Franck-Emmanuel Comte.

    Les représentations ont eu lieu au Château Marmont , que les propriétaires avaient généreusement ouvert au public, dans l'église de Faverolles les Lucey, et dans l'église Saint-Vorles pour le concert final.

     L'accueil dans les familles a été excellent et le repas offert pour les remercier a été très apprécié.Ce repas permet aux familles et aux musiciens de nouer des liens d'amitié.

    Assemblée et projets de l'Association Saint Vorles pour l'année 2012..

    Joël Rollin, le trésorier a présenté le rapport financier au 31 décembre 2011.

    La subvention habituelle du Conseil Régional de Bourgogne n'a pas été reconduite en 2011. Heureusement de nouveaux sponsors privés ont accompagné l'Association Saint-Vorles: ce sont Intermarché, le Crédit Mutuel et l'entreprise de Travaux Publics Schmitt.

    Une nouvelle demande de subvention sera redemandée au Conseil Régional pour 2012.

    La Mairie de Châtillon sur Seine , le Conseil Général, la CCPC, et la Mairie de Faverolles les Lucey ont participé de façon généreuse au budget 2011, et le feront sans doute encore en 2012.

    Les artistes sont rémunérés selon un principe de devis et d'une contractualisation avec l'octroi d'une somme ferme et définitive. C'est donc l'Association qui supporte les bénéfices et les pertes de la Semaine Musicale de Saint Vorles.

    Assemblée et projets de l'Association Saint Vorles pour l'année 2012..

    Assemblée et projets de l'Association Saint Vorles pour l'année 2012..

    Le bureau de l'Association reste le même :

    Présidente: Louise Bauer

    Vice-Président: Michel Lagrange

    Vices-présidents de Droit : le père Lionel Canat et le Maire de Châtillon sur Seine Hubert Brigand

    Trésorier: Joël Rollin

    Secrétaire: Marie-Claude Glauser

    Un nouveau membre sera chargé de la recherche de sponsors, c'est Jean-Lou Germain

    Les projets pour 2012 :

     Animations à Saint-Vorles (entrée libre) et au parc du "Petit Versailles"

      Autour du thème des cultures orientales et occidentales, les animations permettront d'établir un lien humain et artistique avec divers publics. Ces moments conviviaux et ouverts (entrée libre) ont pour objet de faire découvrir au public châtillonnais dans sa diversité des musiques peu connues. Celles-ci fourniront également l’occasion aux chanteurs « résidents » de présenter au public le fruit de leur travail, servi par l’acoustique excellente de l’église Saint-Vorles     

     - Lundi 27 août   18h30   Animation I (dirigée par Hugo Peraldo)

                                     Eglise Saint-Vorles

                   Chœurs et instruments : musique sacrée vénitienne

    Suivi d'un apéritif rencontre sur le parvis;                                      

     - Mardi 28 août  18h30    Animation II (dirigée par Franck-Emmanuel Comte)

                                   Parc du Petit Versailles

                       Solistes et instruments : musiques séfarades

    Précédée par un atelier « percussions » avec les enfants de l’IME

     - Jeudi 30 août 18h30   Animation III (dirigée par Youssef Kassimi Jamal)

                                       Eglise Saint-Vorles

                        Instruments orientaux (Qanoun, nay, oud, percussions)

      Ateliers de création et d’écoute collective

    -Mardi 28 août/17h  : Parc du Petit Versailles

    -Jeudi 30 août/17h : Parc de l’église Saint-Vorles

    Parallèlement à son activité de concerts, Le Concert de l’Hostel Dieu développe un nombre important de projets de médiation culturelle. Dans le cadre de partenariats scolaires ou en milieu hospitalier, l’ensemble a acquis une véritable expertise dans ce domaine qu’il considère comme essentiel au niveau de l’échange humain et du partage de son expérience artistique. Dans le cadre de la Semaine Musicale, l’ensemble organisera un atelier-découverte autour du thème de l’écoute mutuelle et de l’improvisation. S’adressant aux enfants résidents à l’IME de Chatillon/Seine, cet atelier sera animé principalement par Benoit Polly, percussionniste. S’appuyant sur un instrumentarium particulièrement riche, Benoit Polly propose un parcours créatif et interactif autours d’improvisations encadrées par quelques règles transmises progressivement. Avec pour objectif d’installer une écoute attentive et active entre participants, Benoit Polly en tant que « maitre du jeu » guidera les enfants vers une collaboration artistique proche d’une véritable création musicale.

      Concerts-découverte dans le Châtillonnais

     Lieu et dates    Mercredi 29 / 20h30, Eglise de Faverolles-les-Lucey

     Porta orientalis

    Venise, porte de l’Orient…

     Programme :    Giovanni Felice Sances : Usurpator Tiranno

    Antonia Bembo : Habbi speranza,…

    Luigi Rossi : Lamento d’Orfeo,…

                            Claudio Monteverdi : Exulta Filia,…

     Distribution :     Hasnnah Bennani, soprano

                            Nolwenn Leguern, viole de gambe

                            Etienne Galletier, théorbe et guitare

                            Benoit Polly, percussions

                            Franck-Emmanuel Comte, clavecin et orgue

      Organisé autour d’une progression chronologique à travers le XVIIème siècle vénitien, ce programme réunit les plus beaux lamenti et cciacone des Maestri de la Sérénissime. Œuvres expressives et modernes dans l’utilisation des harmonies et des affetti, ils sont le signe d’une sensibilité hors norme appartenant aux plus grands maîtres vénitiens. Œuvres expressives et modernes dans l’utilisation des harmonies et des affetti, elles sont le signe d’une sensibilité hors norme appartenant aux plus grands maîtres. Dans l’intimité de l’expression de la voce sola, Monteverdi et ses continuateurs ont sur transcrire en musique les émotions les plus fines de l’âme vénitienne. Ce programme invite également à un voyage

     Effectif :           1 soliste invitée & 4 instrumentistes

                           Durée : 1h30

      Concert final à Châtillon

     Samedi 31 août à 20h30 / Eglise Saint-Vorles

     Les Larmes de Jerusalem

    L’orient mystique et envoûtant tel qu’il fût rêvé par Le Tasse

    à partir des croisades du XIIIème siècle

     Programme :    Madrigaux de Claudio Monteverdi et contemporains

                            Polyphonies et mélodies du pourtour méditerranéen

                                      Distribution :     Hasnaah Bennani (Maroc)

    Solistes de l’Atelier Vocal du Concert de l’Hostel Dieu (15 chanteurs)

                            Ensemble instrumental du Concert de l’Hostel Dieu

    et musiciens orientaux invités (Maroc et Syrie)

                            Franck-Emmanuel Comte, direction

      Les poèmes du Tasse furent pour toute une génération de musicien un vaste terrain d’inspiration. L’essor du genre « Madrigal » doit d’ailleurs beaucoup aux « octaves » du Poète de la Renaissance. Illuminé par cet orient mystérieux qui fascine, le Tasse peint les épisodes les plus expressifs de la grande épopée des croisades. Sans occulter l’aspect sanglant et guerrier de ce siècle et demi plein de fureur, les croisades furent aussi le théâtre de la rencontre de deux cultures qui à cette occasion se mêlent et se séduisent. Etonnant paradoxe, de cette rencontre, à la fois sensuelle et brutale, qui suscita ces vers somptueux et qui inspira, plus tard, des musiciens du premier baroque tel que Monteverdi. C’est donc, à la fois, la rencontre de deux cultures et de deux périodes de l’histoire culturelle occidentale qui nous ont fournit le cadre de ce programme et de ses choix d’interprétation basés sur la rhétorique et la théâtralité.

     Effectif :           5 instrumentistes (clavecin/orgue, théorbe, viole, qanoun, oud)

    16 chanteurs (dont une soliste principale)

    De bien beaux concerts nous attendent fin août 2012, ne les manquez donc surtout pas !

     


    votre commentaire
  • Christian Labeaune a filmé ce délicieux écureuil le 15 décembre 2011..

    Trop beau n'est ce pas ?? Bravo Christian !


    6 commentaires
  •  Les Assemblées Plénières, Extraordinaire et Ordinaire,  Annuelles des membres du Conseil Economique et Social du Pays Châtillonnais, se sont tenues le Lundi 13 février, à 18 h, dans une salle du Centre Social de la Ville.

    Après vérification du nombre des membres présents à jour de leurs cotisations et constatation que le quorum était atteint, le  Président Jean-Claude Amizet a  ouvert la séance en souhaitant la bienvenue aux membres présents et  aux invités dont le Président de la Communauté de Communes.

                L’Assemblée Plénière Extraordinaire devait entériner une décision du conseil d’Administration du CDESPC de réduire de 13 à 12 le nombre des membres du Conseil d’Administration.

                L’Assemblée Plénière Extraordinaire à approuvé la décision de son Conseil à l’unanimité.

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

     La lecture du rapport moral par le secrétaire Daniel Vincens, fut approuvé à l’unanimité.

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    Le rapport financier a été présenté par le trésorier Joël de Pougnadoresse.

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    François Gaillard , vérificateur aux comptes a garanti la véracité des chiffres. Le rapport financier du trésorier a donc été approuvé à l’unanimité.

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    RENOUVELLEMENT DES MEMBRES DU TIERS SORTANT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION :

    Outre les 4 membres rééligibles du Conseil d’Administration, 4 autres candidats étaient proposés aux suffrages de l’Assemblée. Compte tenu de la démission d’un membre du Conseil, il fallait élire 5 personnes.

    Joël de Pougnadoresse a vérifié que tous les membres présents avaient acquitté leur cotisation et Roger Saget a pu lancer les opérations de vote.

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    Quelques votants :

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    Deux membres de la CDESPC, Christiane Janet et Laurence Pocheveux ont compté les bulletins .

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    Puis le dépouillement a eu lieu.

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    Ont été élus : 

      Fabienne BECOT ANSAULT

                             Joël de POUGNADORESSE

                             Raoul du PARC

                             Marc RICHOMME

                             Franz OLLER (nouveau membre)

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    Le Président Jean-Claude Amizet a ensuite exposé le programme des activités envisagées pour l’année 2013 :

    PARC NATIONAL:

     -Aider à la compréhension du projet de Parc National en organisant des réunions, avec les 3

    autres Conseils de. Développement, pour recueillir les attentes des habitants et des acteurs

    économiques.

    -Accompagner et enrichir par des propositions des 4 Conseils de Développement, les travaux du

    G.I.P pour la rédaction de la Charte du Parc.

     PAYS CHÂTILLONNAIS :

     -Susciter une réflexion avec les élus sur les possibilités, à moyen terme et à long terme, de

    Développement  pour le Pays Châtillonnais en perspective du prochain Contrat de Pays

    -Évaluer périodiquement selon un calendrier établi, l'efficacité des actions engagées en Pays

    Châtillonnais.

    -Proposer des actions pour dynamiser et rentabiliser les actions de communication du pays

    Châtillonnais.

    -Se rapprocher des vice-présidents de la Communauté de Communes pour mettre en oeuvre une

    collaboration efficace pour le suivi des dossiers.

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    INTERVENTION DE MONSIEUR HUBERT BRIGAND, PRESIDENT DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS CHÂTILLONNAIS :

    Le Président de la CCPC précise le rôle  du CDESPC. Il évoque la Maison de la Foret comme exemple de participation du CDESPC et indique que le CDESPC est habilité à s’autosaisir des dossiers aux quels il a décidé de s’intéresser.

    Le CDESPC agit dans le cadre d’une collaboration avec le CCPC dans le cadre du Conseil de Pays

    Le CDESPC doit statuer sur des dossiers éligibles au contrat du Pays.

     Le Président de la Communauté de Commune réaffirme son engagement à promouvoir le Pays Chatillonnais et invite tout châtillonnais à faire de même car si nos avons des handicaps, il existe des atouts à développer, valoriser et mettre en avant.

    Il rend  hommage à tous ceux qui dans tous les secteurs font en sorte de » faire bouge » le pays

    L'Assemblée 2012 du Conseil de Développement Economique et Social du Pays Châtillonnais (CDESPC)

    Le Président Jean-Claude Amizet ayant levé la séance, j'ai pris une photo du Conseil d'Administration du CDESPC, en compagnie du Président de la Communauté de Communes.

    Participer au CDESPC, c'est donner à notre territoire les moyens de son développement, c'est permettre à notre Pays de se construire avec ses habitants

    Pour contacter le CDESPC et le rejoindre (cotisation de 5 euros) :

     

    CDESPC

    MAISON DU PAYS CHÂTILLONNAIS

    9-11 Rue de la Libération

    21400 CHÂTILLON SUR SEINE

    cdespc@orange.fr

     


    1 commentaire
  •  Jean Millot, Président d'Images en Châtillonnais, secondé par son ami Michel Massé à l'ordinateur, a proposé, lors de l'AG de l'Association des Amis du Musée de Châtillon sur Seine, une bien intéressante conférence sur les débuts de la carte postale.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici ce que l'on appelle des "cartes pionnières", imprimées selon la définition du dictionnaire "sur un support semi-rigide à usage postal pour une correspondance à découvert".Les premières cartes postales furent utilisées lors du siège de Paris. Le timbre utilisé était celui de 10 centimes,le format de la carte était réglementé, il resta le même jusqu'en 1960 : 9cmx14cm.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici une des premières cartes postales illustrées. Le texte ne devait pas être écrit du côté de l'adresse comme c'est le cas aujourd'hui, ce qui explique que l'illustration est souvent entourée du texte.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Monsieur Bergeret de Nancy fut un des pionniers de l'Art Nouveau, il utilisa une méthode nouvelle : la phototypie, ce qui lui permettra de produire en 1900, 25 millions de cartes postales et 123 millions en 1910 !

     

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les établissements Bergeret à Nancy :

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le verso de la carte postale, était uniquement dévolu à l'adresse et à l'affranchissement. Il était interdit d'y écrire quoique soit d'autre.

    Parfois l'affranchissement était insuffisant , ici 5 centimes au lieu de 10..le destinataire payait alors la différence.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    A Châtillon sur Seine, une maison d'impression pratiquait la lithographie: les établissement Bogureau dont le siège se trouvait place de l'Hôtel de Ville (aujourd'hui place de la Résistance).Ce pâté de maison a disparu lors du bombardement de la ville.

    Bogureau fut l'auteur de beaucoup de cartes postales de Châtillon sur Seine, au début du vingtième siècle.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des imprimeurs améliorèrent peu à peu les cartes postales en faisant par exemple des montages...

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    On trouvait du côté de l'adresse plusieurs tampons: en effet on en mettait un à l'arrivée de la carte au bureau de poste, un autre au départ et encore un autre à l'arrivée.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Comme je vous l'ai dit plus haut, le texte était obligatoirement placé au recto

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Certaines cartes postales étaient réalisées par certains magasins comme ici les Economiques Troyens..

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les cartes postales deviennent plus artistiques en s'intéressant aux monuments.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Et aux jolis coins de la ville, comme ici la source de la Douix.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une carte bien affranchie et avec ses trois tampons :

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    On voit à peine la colonie du 10ème arrondissement de Paris, au milieu de toute cette missive !

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Cette carte est intéressante car on y voit la construction de la Colonie du XX ème arrondissement de Paris, datée de 1901 :

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une promenade de la Douix bien ordinaire :

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Ici l'imprimeur a réalisé un montage pour mieux valoriser la fontaine Marmont  !

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le nom de la ville fut ajouté en haut de la partie réservée à la correspondance :

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    On réalisa bien sûr des cartes postales représentant de jolis endroits de la ville...

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les cartes "animées", c'est à dire avec des personnages, commencèrent à apparaître

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des cartes postales plus artistiques sont imprimées, comme celle-ci illustrée par Mucha.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Un montage photo original...l'ancêtre de Photoshop !!

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les cartes postales anciennes nous permettent de voir des bâtiments qui ont disparu lors du bombardement de la ville. Châtillon possédait de nombreux hôtels particuliers comme celui-ci  :

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Ou la porte de Roche qui n'existe plus non plus..

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Parfois , lorsque l'on se procure ces cartes anciennes, on peut y lire des correspondances amusantes...

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les cartes postales étaient tirées à des millions d'exemplaires, elles servaient dans différentes régions. Jean Millot, tout content de s'être procuré cette carte montrant un élevage de moutons dans le châtillonnais...

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    dût déchanter lorsqu'il acquit la même, mais qui montrait un élevage de moutons, mais...dans l'Aube !

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Un joli clin d'oeil à la Présidente de l'AMPC, Madeleine Grivotet !!

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'expéditeur de cette carte était ravi de voir son nom inscrit sur un mur de la ville, au Perthuis au loup !!

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Pour terminer cette passionnante conférence, Jean Millot nous fit sourire avec ces cartes postales publicitaires pleines d'humour ... Il serait actuellement impossible d'écrire de tels slogans !

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    A la fin de la conférence, il était possible de consulter l'album de Jean Millot, beaucoup ne s'en privèrent pas.

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Monsieur Francis Guinée m'a confié quelques cartes postales anciennes de Châtillon sur Seine...

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'origine des cartes postales , une conférence de Jean Millot pour les Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

     

     


    2 commentaires
  •  L'Assemblée Générale des Amis du Musée du châtillonnais-Trésor de Vix a eu lieu samedi 18 février 2012. Monsieur Coudrot, le Conservateur, a annoncé son départ qui aura lieu dans un mois. Il a chaleureusement remercié les adhérents , Amis du Musée pour leur aide, leur présence chaleureuse. Grâce aux Amis du Musée, les collections se sont enrichies : l'achat du bureau du Maréchal Marmont, par exemple.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madeleine Grivotet, la Présidente de l'Association des Amis du Musée du Pays Châtillonnais (AMPC) a ouvert la séance en demandant de modifier les statuts , pour passer de 18 membres au Conseil d'Administration à 19, ce qui a été approuvé à l'unanimité.

    Certains membres du Conseil d'administration ne se représentent pas, de nouveaux candidats devront donc faire acte de candidature, le vote s'est déroulé en fin d'assemblée.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Isabelle Coudrot, la secrétaire de l'AMPC, a donné sa démission, puisqu'elle part sous d'autres cieux avec son mari. C'est Evelyne Daragon-Grandchamp qui la remplace.

    Cette dernière a présenté le rapport moral, en détaillant toutes les actions menées par l'AMPC en 2011 :

    -Des conférences passionnantes ont eu lieu : le symbolisme religieux au temps de la princesse de Vix, la Vallée des Merveilles, des goûts et des couleurs, l'architecture religieuse en Bourgogne au Moyen-Age, la Seine et les cours d'eau.

    -le magnifique voyage qui a eu lieu au château de Vaux le Vicomte, a ravi les adhérents.

    -Un autel gallo-romain découvert dans le cimetière d'Aignay le Duc a trouvé sa place au Musée, en contre-partie un moulage parfait a été remis à la Mairie d'Aignay le Duc.

    -Le personnel du Musée a été formé dans le cadre du handicap,  grâce à l'aide d'un des mécènes du Musée, le Crédit Mutuel. Le personnel a ainsi appris la langue des signes.

    Le nombre d'adhérents a augmenté, il s'élevait en 2011 à 254, et en janvier 2012, 32 nouvelles adhésions ont été enregistrées.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    La remise du chèque à Madeleine Grivotet par le Directeur du Crédit Mutuel.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Un demi vase de Vix grandeur nature, a été réalisé par l'entreprise Compréforme, avec une précision magnifique, vous en verrez la photo en fin d'article. Cette copie réaliste permettra aux non-voyants de pouvoir apprécier tactilement la beauté des sculptures.

    Ce vase a pu être réalisé grâce au Crédit Mutuel (don de 18 000 euros), un don de Compréforme (5 000euros), le reste réglé par l'AMPC, grâce aux cotisations et aux dons des adhérents (2000 euros)

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Un très beau catalogue "un musée au bout des doigts" a été conçu par Isabelle Coudrot et Yolande Estrat. Il sagit d'un catalogue des collections du Musée et dessins en relief, avec textes en gros caractères recouverts de Braille.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des actions intergénérationnelles ont eu  lieu au Musée : pendant la semaine bleue par exemple, où des élèves du Lycée Saint Vincent se sont mêlées aux activités des séniors.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Noël Estrat a présenté le budget 2011 qui présente un excédent de 2364,65 euros.

    Les mécènes sont le Crédit Mutuel, Compréforme, mais aussi la Fondation de France à la hauteur de 6 000 euros.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Mary Bernier a vérifié les comptes qui , a-t-il dit, sont exacts et  très bien tenus.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madeleine Grivotet, avant de donner la parole aux nouveaux candidats au Conseil d'Administration, a annoncé que 75 000 visiteurs ont déjà visité le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix.

    En 2012 le catalogue "un musée au bout des doigts" conçu par Isabelle Coudrot et Yolande Estrat, sera réalisé par TOM'S 3 D.

    Des conférences auront lieu en 2012 : Le premier âge du fer à la lueur des dernières découvertes en Côte d'Or,Le futur parc national entre Champagne et Bourgogne,le fer au moyen-Age, les offrandes dans les sanctuaires gaulois et gallo-romains.

    Un voyage à Sens aura lieu en septembre 2012.

    Cinq candidats se sont présentés pour siéger au Conseil d'administration de l'AMPC : Annette Vanet, Jean Ponsignon, Robert Fries, Catherine Dubois et Christophe Picardat . Ils ont été tous élus à l'unanimité.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici le magnifique vase de Vix, fac-similé en résine, réalisé par l'entreprise Compréforme.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée de l'AMPC se termina par le verre de l'amitié, Monsieur le Conservateur a dit adieu aux membres de l'Association...

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le voici avec le représentant de l'entreprise Compréforme...

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Au centre, le directeur du Crédit Mutuel de Châtillon sur Seine.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Jean Millot , Président d'Images en Châtillonnais, a présenté , à la fin de l'assemblée de l'AMPC, une très intéressante conférence sur les débuts de la carte postale.

    Ce sera le sujet de l'article de demain...

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix


    votre commentaire
  •  L'église de Planay fut bâtie par les Bernardins, elle est très ancienne, la nef est romane. Le clocher porche est assez récent, mais avant sa réfection on pouvait lire la date de 1582 sur le fronton.

    L'église de Planay

    L'église de Planay

    Le choeur de l'église est du XVIème siècle.

    La nef était voûtée autrefois par un berceau de pierre, les contreforts extérieurs en témoignent.

    L'église de Planay

    L'église de Planay est sous le vocable de Saint Laurent, dont elle renferme plusieurs statues. Le Saint y est représenté avec un gril.

    L'église de Planay

    L'église de Planay

    Cette statue représente une martyre.

    L'église de Planay

    L'église de Planay renferme une grande quantité de bustes-reliquaires..

    Saint Laurent :

    L'église de Planay

    L'église de Planay

    L'église de Planay

    D'autres bustes-reliquaires..

    L'église de Planay

    L'église de Planay

    Ce buste-reliquaire est celui de Saint Bernard :

    L'église de Planay

    Le beau reste de l'ancien autel..

    L'église de Planay

    Les fonds baptismaux :

    L'église de Planay

    L'église de Planay

    Lorsque je me suis rendue à Planay, c'était pour admirer sa crèche. Cette dernière avait été installée dans l'entrée d'une ancienne porte, que l'on appelle "la porte des lépreux"

    L'église de Planay


    votre commentaire
  • Appel des Restos du Coeur pour la quête de Mars...


    1 commentaire
  •   Jean-Pierre Gurga m'envoie de très belles photos qu'il appelle "cristallines", un cadeau pour..Christal et ses lecteurs.

    Voici ce qu'il nous en dit :

    Les conditions hivernales de ces jours derniers m'ont permis de réaliser une série d'images "cristallines" insolites ou, tout du moins, assez rares pour notre région. (photos faites à Marcenay et au bord de l'Ource à proximité des Marots)

    Les végétaux figés par le froid ont donné naissance à des sculptures naturelles qui, pour plusieurs d'entre-elles, ne sont pas sans rappeler le cristal.
    Ces compositions naturelles sont dues à la conjugaison de plusieurs facteurs -froid intense, alternance de jours calmes et de bise glaciale, baisse régulière et rapide du niveau de l'eau-

     Les photos sont cliquables pour mieux les admirer...(pour revenir à la taille normale de l'image, cliquer à côté du cadre)

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...

    "Images cristallines" par Jean-Pierre Gurga...


    2 commentaires
  •  Le 5 octobre 2011, j'ai reçu un mail de Monsieur Alexandre Ouzounoff, Président de l'Association Bassons, voici ce qu'il me disait :

    Je suis le président de l’association BASSONS et souhaite faire pour notre prochaine revue un article sur Bruno Rousselet.

    Les photos que j’ai découvertes sur votre site me semblent parfaites pour illustrer ce qui j’espère pourra rappeler aux lecteurs qui était ce bassoniste de ma génération et dont le décès m’a bien sûr profondément touché.

     Lors de sa disparition, j'avais en effet publié  des photos de Bruno Rousselet le montrant à l'école de musique, en hommage à ce musicien exceptionnel, si apprécié de ses élèves. J'ai bien sûr envoyé toutes les photos que je possédais à monsieur Ouzounoff.

    Il y a quelques jours j'ai reçu plusieurs exemplaires de la revue Bassons, une magnifique revue où figure un hommage vibrant à Bruno.

    J'ai scanné les pages qui le concernent, les voici :

    Un très bel hommage à Bruno Rousselet par Alexandre Ouzounoff....

    Un très bel hommage à Bruno Rousselet par Alexandre Ouzounoff....

    Un très bel hommage à Bruno Rousselet par Alexandre Ouzounoff....

    Un très bel hommage à Bruno Rousselet par Alexandre Ouzounoff....

    Un très bel hommage à Bruno Rousselet par Alexandre Ouzounoff....

    Un très bel hommage à Bruno Rousselet par Alexandre Ouzounoff....

    Un très bel hommage à Bruno Rousselet par Alexandre Ouzounoff....


    votre commentaire
  •  Le bal des trois Clubs Châtillonnais , Le Lions-Club, le Rotary et le Zonta-Club, avait été organisé pour récolter des fonds destinés aux collèges et lycées de la ville de Châtillon sur Seine.

    Le bénéfice net de ce bal s'est élevé à 1200 euros, bénéfice  qui a été partagé en trois : un chèque de 400 euros pour le groupe scolaire Saint Vincent de Paul (Collège et Lycée), un autre de 400 euros pour le collège Fontaine des Ducs, et un autre de la même somme pour le  lycée Désiré Nisard.

    Les trois établissements Châtillonnais utiliseront ces sommes pour l'organisation de voyages scolaires, par exemple le Lycée Saint Vincent de Paul a prévu un voyage à Barcelone.

    Remise de chèques aux collèges et lycées de la ville par les trois Clubs Châtillonnais....

    Le lycée Saint-Vincent-de-Paul était représenté par le professeur d'Espagnol et par deux élèves de l'établissement, le collège Fontaine-des-Ducs  par Bernadette Ferres, principale, et le lycée Désiré-Nisard par son proviseur Pierre Pellegrino.

    Remise de chèques aux collèges et lycées de la ville par les trois Clubs Châtillonnais....

    La remise des chèques a été effectuée  par Josie Amizet, présidente du Zonta- Club, Daniel Vincens, président du Rotary-Club et Marcel Masurel, représentant Frédéric Mion, président du Lions-Club.

    Remise de chèques aux collèges et lycées de la ville par les trois Clubs Châtillonnais....

    Remise de chèques aux collèges et lycées de la ville par les trois Clubs Châtillonnais....

    Ces remises de chèques se sont déroulées dans la bonne humeur...Josie Amizet a annoncé que le prochain bal des trois clubs aurait lieu le 20 octobre 2012, tout le monde pourra y participer en s'inscrivant auparavant, et non uniquement par invitation.

    Remise de chèques aux collèges et lycées de la ville par les trois Clubs Châtillonnais....

    Cette remise de chèques s'est faite dans le local des Lions.

    Ces derniers en ont profité pour nous annoncer leur super "Auto-Loto" qui aura lieu en décembre: un loto extraordinaire doté d'une automobile et de nombreux autres lots : congélateur, gazinière, tablette électronique, lave-linge, ordinateur portable, écran LCD , de nombreux bons d'achat (500,400,300 euros) et deux arbres de Noël garnis pour adultes et enfants.

    Notez donc déjà sur vos tablettes la date du 15 décembre 2012.

    Remise de chèques aux collèges et lycées de la ville par les trois Clubs Châtillonnais....


    votre commentaire
  •  Quelques images du Châtillonnais en février 2012.. Il faisait -14° lorsque j'ai pris ces photos..

    A Marcenay , le lac était presque entièrement gelé :

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...

    La mare de Bouix  était bien surprenante :

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...

    A la mare de Cérilly, les canards arpentaient la glace :

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...

    On serait peut-être mieux à l'intérieur, se disaient-ils sans doute !

    Le Châtillonnais durant les grands froids de février 2012...


    1 commentaire
  • Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

      Jenry Camus nous a proposé , dans le cycle des conférences de l'Association Culturelle Châtillonnaise, une conférence richement illustrée sur la vie et l’œuvre d’un châtillonnais trop méconnu : Edme Verniquet.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    "Edme Verniquet" , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet est né à Châtillon-sur-Seine le 10 octobre 1727, second d’une famille de 16 enfants.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    A la mort de son père, en 1751, il reprend sa charge d’arpenteur du Roi en la maîtrise particulière des eaux et forêts de Châtillon-sur-Seine.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Il arpente les terriers de Poinçon et de Cerilly.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    A 25 ans, Edme devient architecte. Il épouse Marie Lambert, à Belan sur Ource, et part vivre à Dijon où il fréquente des artistes .

    Il rencontre Buffon pour qui il "aurait" peut-être travaillé à Montbard. Ses relations avec le naturaliste lui permettront de devenir plus tard architecte du "Jardin du Roi".

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    A Dijon il participe à la construction du magnifique  château de Montmuzard qui n'existe hélas plus aujourd'hui.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Ses compétences professionnelles et ses relations avec les parlementaires bourguignons lui assurent, en qualité d’architecte, des commandes de construction de maisons particulières et de châteaux en Bourgogne, particulièrement dans l'actuel département de Saône et Loire.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Le père d'Edme avait restauré le clocher de l'église de l'Abbaye Notre Dame (actuellement église Saint Pierre), Edme élabora les plans de l'église de Latrecey.Il refit le clocher de l'église de Prusly sur Ource.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    On lui doit les châteaux de Gemeaux, Saint-Seine sur Vingeanne, Pouilly-sur-Saône, en Côte d’Or, de Terrans, Digoine, Saint-Aubin-sur-Loire, Vigneau, Lugny-les-Charolles, Marcigny en Saône-et-Loire.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    On remarque dans tous ces chateaux la même disposition des fenêtres , et au dessus de l'entrée un fronton triangulaire, au centre duquel se trouvent les armes du propriétaire.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Au château de  Saint Aubin sur Loire, on peut encore voir les plans tracés par le génial architecte.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus.

    D'autres châteaux ont hélas disparu, démolis, d'autres n'ont pas été menés à terme.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    En 1774, il achète la charge de commissaire général de la voirie de Paris. Il édifie plusieurs hôtels particuliers dans la capitale.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Dans la seconde partie de son exposé, Jenry Camus nous présenta les réalisations qu'effectua Edme Verniquet à Paris, au "Jardin du Roi", l'actuel Jardin des Plantes.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    En 1780, il est nommé, par Buffon, architecte du Jardin du Roi (aujourd’hui le Jardin des Plantes), un poste qu’il tiendra pendant treize années.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet  élabore 210 plans différents, il fait abattre des maisons anciennes, percer une rue qui deviendra la rue Buffon. Il agrandit et rehausse  le "cabinet d'histoire naturelle", fait construire des serres chaudes pour abriter des espèces tropicales. Malheureusement  le cabinet d'histoire naturelle, et  les serres  de Verniquet seront démolis en 1935 pour le premier, en 1893 pour les secondes.

    Par contre l'amphithéâtre qu'il fit construire pour qu'y soient données des conférences, existe toujours.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    "Edme Verniquet" , une conférence de Jenry Camus

    Une autre construction de Verniquet que l'on peut toujours admirer au Jardin des Plantes, c'est la gloriette de métal, érigée avec du fer sorti des forges de Buffon.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    La troisième partie de la conférence de Jenry Camus concerna le travail extraordinaire qu'effectua Edme Verniquet à Paris.

    En 1775, il entreprend à ses frais de lever un plan de Paris. Un travail colossal qui ne sera officialisé par le Roi qu’en 1785 et qui ne sera terminé qu’en 1799. Jusqu’à sa mort, le 26 novembre 1804, Verniquet se battra contre les gouvernements successifs pour le paiement de ses travaux et la reconnaissance de son œuvre.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Le plan de Paris élaboré par Edme Verniquet fut gravé sur cuivre. Pour ce travail  il  utilisa 680 kg de métal. 

    5000 plans de rues furent dessinées avec une grande précision

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    "Edme Verniquet, architecte Châtillonnais" , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet avait eu trois enfants de son épouse, seule Madeleine survécut, c'est chez elle qu'il décéda en 1804 .

    A la mort d'Edme, Madeleine récupéra les plaques de cuivre gravées, et refusa de les rendre tant  que l'Etat n'aurait pas versé ce qu'il devait à son père (600 000 livres) .. ce qui n'arriva jamais.

    Madeleine Verniquet après deux mariages, résida au château de Prangins en Suisse (devenu actuellement le Musée National Suisse).

    A sa mort, les plaques gravées du plan de Paris furent remises à  l'un de ses héritiers.

    Hélas aujourd'hui ces précieuses plaques ont disparu.

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    Edme Verniquet , une conférence de Jenry Camus

    J'ai fait un résumé très succinct de la vie et l'oeuvre du génial architecte châtillonnais que fut Edme Verniquet.

    Jenry Camus a rédigé un superbe "Cahier du Châtillonnais" où il donne de nombreux détails illustrés de photos, sur ce châtillonnais illustre, hélas trop méconnu dans sa ville natale.

    Il y a des rues Edme Verniquet à Paris, à Dijon, mais pas à Châtillon sur Seine , un comble !

    Vous pourrez vous le procurer à l'Office du Tourisme de Châtillon sur Seine.

    "Edme Verniquet" , une conférence de Jenry Camus


    votre commentaire
  •  Toujours de très belles aquarelles réalisées par mes amies de l'atelier de Villiers le Duc..Des animaux à poils et à plumes.

    (cliquables pour celles qui sont en longueur)

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc

    Aquarelles à Villiers le Duc


    votre commentaire
  • Tous les étés , Antoine Hoareau, fait visiter le site des sources de la Seine situé sur la commune de Source Seine.

    Antoine Hoareau  est passionné par le site, il a d'ailleurs écrit un ouvrage fort intéressant intitulé « Au pays des sources de la Seine » préface de Christian Vernou, Conservateur en Chef du Musée Archéologique de Dijon,postface de Jean-Louis Bornier , ancien Maire de Source Seine
    (Editions Cléa)

    J'ai participé l'été dernier à l'une de ces visites, et  Antoine a eu la grande gentillesse de me confier un dossier sur les sources de la Seine, où il a consigné ce qu'il nous a dit lors de la visite. Merci à lui !

    Ses explications sont reproduites en bleu.

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Tout le monde a un jour appris à l'école ou lu dans un livre de géographie que la Seine prenait sa source sur le plateau de Langres à 471 mètres d'altitude et que son cours était de 776 kilomètres. Ceci n'est pas faux mais n'est pas tout à fait vrai ! En effet, pour être plus précis, la Seine prend sa source sur le territoire d'une des plus petites communes de France, la commune de Source Seine. Les sources de la Seine ne sont plus vraiment sur le plateau de Langres mais plutôt à la frontière entre celui-ci avec la montage dijonnaise au sud et surtout l'Auxois au nord-ouest.
    La ville de Paris est propriétaire des sources de la Seine !
    En effet ! Pour rendre hommage au fleuve « auquel elle doit sa prospérité » comme l'écrit alors M. Larribe, souspréfet de Semur-en-Auxois, la ville de Paris devient propriétaire des sources de la Seine en 1864 et y aménage un monument et un joli parc paysager. Encore aujourd'hui c'est la ville de Paris qui assure l'entretien du site.

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    On dit « LA » ou on dit « LES » sources de la Seine ?
    Il faut bien dire « LES » sources de la Seine car il en existe 7 dans le vallon.
    C'est sur la première que le monument de la ville de Paris a été construit.
    Trois sources se trouvent dans le sanctuaire gallo-romain, ce sont celles qui ont le plus fort débit.

    Visite aux Sources de la Seine...

    Un autre guide, qui entraînait ensuite les visiteurs dans une marche dans les bois alentours, nous a conduit dans un lieu secret: celui de la "Source Sacrée", celle où les pélerins venaient prier la déesse Sequana de les guérir de leurs maux.

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    L'eau des sources de la Seine est-elle miraculeuse ?
    La vénération d'une source est assez commune. L'eau est source de vie et les sanctuaires sont des lieux de vie. Il est naturel que ces lieux de vie s'établissent à des points d'eau. De grands sites thermaux étaient déjà fréquentés à l'époque gallo-romaine mais le site des sources de la Seine est assez particulier, son eau n'a aucune propriété thermale, elle ne soigne d'aucune maladie. Ce qui est vénéré aux sources de la Seine, c'est la salubrité de l'eau qui a un caractère bon pour l'Homme et une certaine part divine. Dans ce lieu, comme dans beaucoup d'autres lieux saints ou divins, c'est la foi qui soigne le pèlerin.

    Visite aux Sources de la Seine...

    Le site des sources de la Seine est réputé internationalement pour son intérêt archéologique. De 1836 à 1967, des campagnes de fouilles ont été menées afin de dégager les fondations d'un grand sanctuaire gallo-romain actif du 1er siècle avant JC au 4ème siècle après JC.
    Des milliers d'ex-voto en pierre, en bronze et surtout en bois y ont été découverts.

    Ce sont presque 1500 objets qui ont été découverts faisant du site des sources de la Seine un sanctuaire des eaux majeur. Dédié à la déesse SEQUANA, les pèlerins venaient demander la guérison de leurs maux.
    Une collection incroyable et unique, tant par sa quantité que par sa qualité, d'ex-voto en bois fut mise à jour entre 1963 et 1967. Environ 300 pièces de bois de chêne sculptées, vieilles de 2000 ans, furent conservées grâce à l'humidité et au caractère préservé du site dessources de la Seine.

    Voici quelques illustrations des pièces trouvées :

    Visite aux Sources de la Seine...

     

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Ce jour de visite aux sources de la Seine était un jour spécial, car il était consacré à un événement unique : celui de l'exposition de fac-similés d'ex-votos trouvés lors des fouilles de l'ancien sanctuaire.

    Ces fac-similés d'ex-votos ont été réalisés par Eric de Laclos.

    Certains sont en pierre.

    (les explications données par le sculpteur sont cliquables pour mieux les lire)

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

     

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    D'autres ex-votos sont en bois, ceux que nous voyons ici sont des reproductions des véritables qui ont été trouvés dans une ancienne piscine du sanctuaire. Conservés miraculeusement sous terre, dans l'eau, à l'abri de l'air, ils ont été traités et sont exposés actuellement au Musée archéologique de Dijon dans une vitrine spéciale.

    Eric de Laclos en a fait de superbes copies.

    Visite aux Sources de la Seine...

    Antoine Hoareau nous les présente :

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Visite aux Sources de la Seine...

    Je suis allée ensuite au Musée archéologique de Dijon pour voir les ex-votos originaux, voici quelques panneaux explicatifs (ces photos ne sont pas cliquables, car en hauteur, pour mieux lire servez vous de la touche Ctrl)

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

    Les ex-votos de pierre sont magnifiques...

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

     Ceux de bois ne  sont guère visibles car la vitrine n'est pas éclairée, de manière à ce qu'ils ne subissent aucune déterioration, je n'ai donc pu les photographier.

    Par contre des panneaux explicatifs nous en expliquaient le sauvetage.

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une visite aux sources de la Seine...

    De très belles statues ont été trouvées lors de fouilles du sanctuaire des sources de la Seine:

    La déesse Sequana :

    Une visite aux sources de la Seine...

    Une barque de la déesse :

    Une visite aux sources de la Seine...

    Un faune :

    Une visite aux sources de la Seine...

    L'exposition explicative sur le sauvetage des ex-votos du Musée Archéologique de Dijon, est terminée depuis la fin de l'été. Mais vous pouvez toujours aller voir les véritables ex-votos de bois et de pierre, dans la salle spéciale "Sources de la Seine", de ce superbe musée dijonnais , qui vaut vraiment une visite approfondie, tant ses collections sont riches.

    En complément, l'historique des sources de la Seine, par Antoine Hoareau :

    Les Grandes Dates des sources de la Seine


    – 1er siècle avant JC : construction du sanctuaire des sources de la
    Seine dédié à la déesse SEQUANA,
    – fin du 1er siècle après JC : reconfiguration du sanctuaire,
    – 4ème siècle fin de l'activité du sanctuaire.
    – 1830 : première discussion d'achat des sources de la Seine par la
    ville de Paris mais le projet avorte,
    – 1836 : début des fouilles aux sources de la Seine sous la direction
    d'Henri BAUDOT, découverte des fondations du sanctuaire ainsi
    que de centaines d'ex-voto,
    – 1842 : fin de la première campagne de fouilles,
    – 1862 : appel a souscription pour l’érection d'un monument aux
    sources de la Seine dans le journal de Rouen,
    – 1864 : achat des terrains par la Ville de Paris,
    – 1865-1866 : construction de la grotte par les architectes de la ville
    de Paris Baltard et Davioud et pose de la statue de la nymphe de
    la Seine du sculpteur Jouffroy,
    – 1867 : inauguration du site des sources de la Seine,
    – 1926 : reprise des fouilles sous la direction d'Henri COROT,
    – 1933 : découverte de la déesse SEQUANA en bronze,
    – 1934 : changement de la statue du monument de la ville de Paris
    par celle du sculpteur Auban,
    – 1935 : fin des fouilles d'Henri COROT,
    – 1945-1947 : réaménagement sur parc paysager suite à la
    seconde guerre mondiale,
    – 1948 : reprise des fouilles sous la direction du professeur Roland
    Martin,
    – 1952 : découverte de la source et du bassin sacré,
    – 1953 : fin des fouilles,
    – 1963 : reprise des fouilles toujours sous la direction du professeur
    Martin et découverte des ex-voto en bois,
    – 1967 : fin définitive des fouilles aux sources de la Seine.


    Visites guidées gratuites organisées par l'association des sources de la
    Seine tous les dimanches entre le 14 juillet et le 15 août et animées par
    Antoine HOAREAU à 14h30 et à 16h30.
    Le reste de l'année, visite guidée sur demande auprès de l'association
    des sources de la Seine. (Mairie – 21690 SOURCE SEINE)


    votre commentaire
  •  Samedi 11 février, s'est tenue, salle Delavignette de Sainte Colombe sur Seine, l'Assemblée Générale de l'Association des Amis du Châtillonnais.

    A la "tribune", les trois "piliers"de l'Association : le Président Dominique Masson,  le trésorier Michel Diey, (qui s'occupe aussi de l'écriture et de l'impression des Cahiers du Châtillonnais), et Jenry Camus qui a pris en charge la section-Peinture.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Dominique Masson, après avoir eu une pensée émue pour les membres de l'Association qui nous ont quittés, présenta le bilan de l'année 2011. L'association des Amis du Châtillonnais compte à présent 270 adhérents.

    La cotisation de 13 euros donne droit au bulletin annuel, très riche en articles très documentés.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    On peut lire, sur le bulletin 2011, le texte de la conférence de François Poillotte sur "Saint Bernard et ses compagnons de destinée", la vie de la mère du Maréchal Marmont par E Devillard, celle de notre ancien sénateur-Maire Michel Sordel  par A Maudhuit, vingt années au patronage Saint Vorles par Anne-Marie Beney-Goustiaux, la construction de maisons forestières en Châtillonnais sous le Second Empire par Dominique Masson, des photos des nouvelles sculptures dans la ville et les tableaux de l'année 2011 présentés par Jenry Camus.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Michel Diey présenta les finances de l'Association qui sont saines

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

     Jenry Camus relata tous les événements de la Section-peinture qui furent très riches en expositions de toutes sortes.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Michel Massé projeta ensuite un diaporama présentant la riche actualité 2011 des Amis du Châtillonnais (les traînées plus claires sur les photos proviennent de rayons de soleil, les rideaux étant mal fermés)

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Voici les Cahiers parus en 2011, disponibles à l'Office de Tourisme, dans les librairies  ou chez Michel Diey:

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Les Amis du Châtillonnais ont organisé une exposition, salle des Bénédictines, consacrée à Omer Reddé, une ancienne figure Châtillonnaise, peintre et musicien de talent.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Jenry Camus, a présenté une très belle exposition à Essarois, sur "Victorine de Chastenay et son temps", couplée avec une exposition de tableaux des peintres de la Section-Peinture

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Les peintres de la Section-Peinture des Amis du Châtillonnais ont exposé en de très nombreux endroits :

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    On a pu voir le stand des Amis du Châtillonnais dans de très nombreux salons et  fêtes locales...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Dominique Masson évoqua ensuite les projets des Amis du Châtillonnais. De nombreux cahiers sont en préparation: sur les rues de la ville,les débuts de l'aviation à Châtillon sur Seine, la chartreuse de Lugny etc...

    La Section-Peinture reconduira son salon de peinture , le troisième du nom, salle des Bénedictines du 12 au 20 mai 2012.

    D'autres expositions auront lieu : au Château de Rochefort d'Asnières en Montagne, au Château de Montigny sur Aube pour les"journées du jardin",en mairie de Puits, au musée Ampelopsis de Massingy, à Essarois où Jenry Camus évoquera l'ancien "tacot , à Aignay le Duc, à l'Office de Tourisme et à l'exposition annuelle des Amis du Canton d'Aignay le Duc .

    Les Amis du Châtillonnais présenteront aussi des conférences : Jeanne d'Arc à travers les cartes postales, le château de Rochefort (Asnières en montagne) et d'autres sans doute encore...

    Les stands habituels se tiendront lors des Journées Châtillonnaises, à la foire aux graines de Recey sur Ource, aux salons du livre d'Is sur Tille et de Jully, à la fête de l'Automne à Leuglay

    Les Amis du Châtillonnais ont des relations étroites avec d'autres Associations comme celle des Amis du château de Montigny sur Aube, représentés par Madame Saint-Hillier.

    Madame Saint-Hillier nous présenta les projets de son association : les journées du jardin, les journées du Patrimoine...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Madame Belot, présidente des Anciens élèves du Lycée Désiré Nisard fit de même.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Pour terminer cette fructueuse et studieuse  assemblée, Dominique Masson nous présenta quelques livres ou revues intéressantes que l'on peut emprunter gratuitement chez Michel Diey.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    Avant le verre de l'amitié, délicieux crémant et  non moins délicieux jus de pomme offerts par Anne et Sylvain Bouhélier, Michel Massé nous projeta un film qui fut réalisé par les fils d'Omer Reddé.

    Ce film nous montre la libération de Châtillon sur Seine par la division Leclerc, l'arrivée des Américains et les fêtes patriotiques qui suivirent.

    Michel a extrait de ce film quelques images , sur lesquelles les anciens pourront peut-être reconnaître quelques figures connues.

    La qualité des photos n'est pas extraordinaire, ces clichés sont tirés d'un film ancien en 9,5 mm, mais je pense qu'elles sont tout de même intéressantes à montrer sur ce blog.

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...

    L'Assemblée générale des Amis du Châtillonnais...


    votre commentaire
  •  Toujours de beaux clichés du Châtillonnais par Jean-Pierre Gurga, maître le la photo !! (cliquables évidemment !)

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (en direction de Mosson)

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Près de Courcelles)

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Près des jumeaux de Massingy)

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Près des jumeaux de Massingy)

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Coulmier le Sec)

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    (Puits)


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires