•  Pour remercier les généreux donateurs des Restos du Coeur de Châtillon sur Seine, André Totel, le Responsable, les a réunis  en compagnie des bénévoles pour un "pot" amical ( les frais de ce "pot" sont pris en charge par les bénévoles eux-mêmes, ceci dit pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté, d'ailleurs les Restos du Coeur ne reçoivent pas d'argent).

    Les donateurs des Restos du Coeur Châtillonnais, ce sont le Rotary-Club, le Lions Club, le Zonta Club, la Source Vive, la Croix Rouge et le Secours Catholique.

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    André Totel a fait le bilan de la saison d'hiver qui se termine..

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    Pour cette campagne d'hiver 53 776 repas ont été distribués.

    334 bébés de moins de 12 mois et 113 entre 12 et 18 mois ont été pourvus en aliments et en produits d'hygiène.

    73 colis de dépannage ont été fournis.

    En moyenne c'est environ 200 familles qui sont aidées par semaine, ce qui fait environ 600 personnes.

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    Les bénévoles s'activèrent pour offrir crémant et jus de pommes aux invités..

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    André Totel, le Responsable actuel des Restos de Châtillon sur Seine, et Abert Obry qui l'a précédé, avant d'avoir une autre fonction aux Restos du Coeur, à l'échelon départemental, se sont retrouvés avec joie.

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

    Fin de campagne 2012 aux Restos du Coeur...

     J'ajoute, moi aussi, des remerciements aux généreux donateurs des Restos du Coeur de Châtillon sur Seine, mais je voudrais également féliciter le dévouement sans faille des bénévoles: servir 200 familles en une matinée, demande une implication exceptionnelle, un travail remarquable qu'il est bon de rappeler.

    Bravo à tous...


    votre commentaire
  • Les beaux jours reviennent, le lézard gris bronze au soleil..

    Et les écureuils sont de retour...


    1 commentaire
  •  L'Association Culturelle Châtillonnaise, a proposé dernièrement, à ses adhérents, un voyage culturel et...gustatif (dégustation de champagnes), dans le département de la Marne.

    Durant cette très agréable excursion, deux magnifiques églises de Reims nous ont été présentées : la basilique Saint-Remi  (bien Remi et non Rémi !) et la cathédrale Notre-Dame.

    Nous n'avons malheureusement pas vu la basilique Saint-Remi de face, c'est bien dommage, elle ne nous a été présentée que par le côté. Cette photo est une photo tirée de Wikipédia, offerte par Vassil.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint-Remi était au début une église romane. Elle fut remaniée plus tard, on lui adjoignit alors des parties gothiques qui nécessitèrent d'énormes contreforts.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La décoration extérieure est sans intérêt, les quelques statues, qui ornent le portail, sont très abîmées .

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint-Remi de Reims

     Par contre l'intérieur de la basilique est très beau.

    Le choeur est agrémenté d'une clôture, formée d'arcades en pierre sculptée, portées par des colonnes de marbre rouge et noir.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La nef a conservé ses fenêtres romanes qui dispensent peu de lumière. Mais un très bel éclairage indirect la magnifie.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

     Le lustre actuel est une vague réplique de l'original  du XIIème siècle qui était paraît-il splendide : c'était un candélabre gigantesque de six mètres de haut, à sept branches, qui voulait représenter l'histoire du salut dans l'Ancien Testament : L'église du Christ succède alors au Temple de Jérusalem,elle est en marche vers la Jérusalem céleste.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Chaque pilier de la basilique possède un décor différent.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La Basilique Saint-Remi fut dévastée et pillée à la Révolution, elle a donc recueilli plus tard des éléments de mobilier provenant   d'églises disparues comme ce Christ "vêtu" , entouré de la Vierge et de Saint Jean (XIII ou XIVème siècle) (collégiale Sainte Balsamie)

    La basilique Saint Remi de Reims

    Christ de Pitié (XVIème siècle)

    La basilique Saint Remi de Reims

    Ecce Homo

    La basilique Saint Remi de Reims

    On a placé sur le mur d'un collatéral, les vestiges d'un dallage de l'abbatiale Saint-Nicaise.Ces dalles (datées vers  1300) représentent divers épisodes de l'Ancien Testament.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Le maître-autel est en marbre rouge, il provient de la chapelle des Minimes.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

     Remi était issu d'une famille gallo-romaine, il devint évêque de Reims. C'est lui qui  baptisa Clovis, le roi des Francs.

    A sa mort, vers 533, à 96 ans, son corps fut déposé, en dehors des remparts, dans une chapelle dédiée à Saint Christophe, sensiblement à l'emplacement du tombeau actuel. Son renom de sainteté et des miracles répétés attirèrent très vite de nombreux pèlerins.

    On agrandit alors la chapelle primitive aux dimensions d'une église où le corps est transféré solennellement un jour de 1er octobre qui devint la Saint Remi.

    Vers 750-760, l'archevêque Tilpin (le Turpin de la Chanson de Roland) s'adjoignit des moines bénédictins venus de Saint Denis pour accueillir et guider les pèlerins. C'est le début de plus d'un millénaire de vie monastique.

    Le "joyau" de la basilique Saint-Remi, c'est le tombeau du Saint.

    L'original fut détruit par les révolutionnaires, mais refait en 1847, en reprenant son architecture Renaissance et en remployant les sculptures de 1533-1537, rescapées du massacre.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Seul le haut du monument ne fut pas refait à l'identique.

    La basilique Saint Remi de Reims

    A l'extrémité du tombeau de saint Remi, c'est le baptême de Clovis qui est représenté.

    La basilique Saint-Remi de Reims

    La Sainte Ampoule était une fiole contenant une huile sacrée qui aurait servi lors du baptême de Clovis. Son nom viendrait du latin ampulla (petit flacon, fiole) ou du saxon ampel (coupe, fiole).

    Une portion de ce baume était mélangée à du Saint Chrême pour servir à l'onction des rois de France lors de la cérémonie du sacre. Elle était conservée à l'abbaye Saint-Remi de Reims.

    Selon Hincmar, archevêque de Reims (vers 802-882), un ange, sous la forme d'une colombe, aurait apporté cette fiole à Remi de Reims, futur saint Remi, pour oindre le front de Clovis lors de son baptême.

    C'est pourquoi la colombe est représentée au dessus du baptême de Clovis.

    La basilique Saint-Remi de Reims

    Tout autour du monument on peut voir les douze pairs de France.

    Les ducs de Bourgogne,de Normandie, d'Aquitaine, de Toulouse, de Flandre et de Champagne

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    L'archevêque-duc de Reims,l'évêque-duc de Laon, l'évêque-duc de Langres,l'évêque-comte de Beauvais, l'évêque-comte de Chalons, l'évêque-comte de Noyon.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    A l'entrée du tombeau, une fenêtre éclairée laisse apercevoir la châsse où se trouve ce qui reste des reliques du Saint.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La Sainte Ampoule miraculeuse qui servait aux onctions des sacres était autrefois conservée dans le tombeau. Elle n'en sortait, sous bonne escorte, que le jour de la cérémonie, pour être portée en procession à la cathédrale.

    La basilique Saint-Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Quelques vitraux du choeur...

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La rosace nord a été réalisée par Jacques Simon en 1958, au centre on lit "St Remigius"

    La basilique Saint Remi de Reims

    Dans une chapelle axiale , des vitraux très modernes de Charles Marcq suggèrent une perspective (1976).

    La basilique Saint Remi de Reims

    Mise au tombeau du XVIème siècle.

    Derrière, dans la fenêtre on a rassemblé des fragments de vitraux du choeur (XIIème siècle) détruits en 1914-1918.

    La basilique Saint Remi de Reims

    Le rétable des trois baptêmes (1610)  glorifie les deux monarques , Constantin et Clovis, dont la conversion changea le cours de l'histoire.

    La basilique Saint Remi de Reims

    A gauche le baptême de l'empereur Constantin :

    La basilique Saint Remi de Reims

    Au centre le baptême du Christ :

    La basilique Saint Remi de Reims

    A droite le baptême de Clovis:

    La basilique Saint Remi de Reims

    Une descente de croix

    La basilique Saint Remi de Reims

    Une statue moderne, située à droite du choeur représente saint Remi tenant la Sainte Ampoule :

    La basilique Saint-Remi de Reims

    Au dehors, deux autres statues  nous présentent le baptême de Clovis par saint Remi.

    "Courbe la tête, fier Sicambre, brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé"

    La basilique Saint Remi de Reims


    3 commentaires
  • Ces curiosités, je les ai découvertes lors de la visite de la ville de Châtillon sur Seine faite par Michel Diey..

    Je ne les connaissais pas, et vous, sauriez-vous dire où elles se trouvent ?

    Quelques curiosités de la ville de Châtillon sur Seine..

    (des sarcophoges scellés dans un mur)

    Quelques curiosités de la ville de Châtillon sur Seine..

    (reste de l'indication d'un jeu de paume)

    Quelques curiosités de la ville de Châtillon sur Seine..

    (à l'angle d'une maison)

    Quelques curiosités de la ville de Châtillon sur Seine..

    (restes des anciens remparts)

    Quelques curiosités de la ville de Châtillon sur Seine..

    Quelques curiosités de la ville de Châtillon sur Seine..

    (une très belle porte, perdue au milieu de ruines, que c'est dommage !)


    4 commentaires
  •  Vous aviez été très nombreux à participer à la "Soirée féérique", au centre ville de Châtillon sur Seine, au mois de décembre 2011..

    Tous les spectateurs avaient été enthousiasmés par les animations proposées par la dynamique équipe des commerçants de la Ville.

    Eh bien, vous le serez tout autant par la nouvelle animation qui aura lieu le 2 juin 2012 !

    En effet, l'association des Vitrines du Pays Châtillonnais organise le 2 juin 2012 à 18 heures une "marche pleine d'espoir" à la découverte de Châtillon. Cette marche a pour but de reverser la totalité de l'argent des inscriptions à l'association de la maison de Parents en Bourgogne. La Maison de Parents n'accueille pas seulement les parents qui ont des enfants hospitalisés, mais toute personne ayant de la famille ou un proche hospitalisé.

    Voici le site de la maison de parents de Dijon :

    http://www.mdp21.fr/

    Un parcours au départ des Prés de l'Abbaye et sillonnant le coeur de notre ville fera découvrir aux marcheurs le patrimoine historique et associatif de Châtillon. Ils trouveront, tout au long de ce parcours, de très nombreuses animations surprenantes et pour clôturer le tout, la possibilité de se restaurer sur place dans une ambiance conviviale. Vous aurez la possibilité de choisir une marche de 4 ou de 8 km, les animations se trouvant sur des lieux communs aux deux parcours.

    Pour repérer l'itinéraire idéal, celui qui fera découvrir aux marcheurs, tous les beaux aspects de notre jolie ville , des  commerçants des Vitrines Châtillonnaises et des membres des Amis du Châtillonnais ont parcouru la ville, je les ai suivis...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Michel Diey, avec sa connaissance parfaite de la ville, nous présente tout d'abord ce qui reste de l'ancien moulin du Maréchal Marmont, appelé ensuite Moulin Maître...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Puis il nous entraîne dans la promenade de la Douix, qui en réalité longe la Seine...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Nous nous dirigeons ensuite vers la résurgence de la Douix...puis nous grimperons le petit sentier qui nous conduit à l'esplanade Saint Vorles..

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Michel Diey agrémente ses explications sur la ville avec des anecdotes pleines d'humour !

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Nous passons devant la nouvelle piscine...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Puis nous emprunterons le "chemin des Morts" appelé ainsi parce qu'un cimetière existait autrefois à cet endroit.

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Un autre cimetière que nous allons traverser c'est celui de Saint Vorles...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    où se trouve la tombe du Maréchal Marmont...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Et celle de Louis Cailletet qui inventa à Châtillon sur Seine la détente des gaz...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Sous le vieux château on peut voir une porte (fermée) qui conduit aux souterrains...Dominique Masson , Président des Amis du Châtillonnais donne des renseignements précieux sur les origines du château des Ducs de Bourgogne.

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Admirons au passage la vue superbe de la ville que l'on voit depuis la vieille tour, René Drappier prend quelques photos...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    L'itinéraire des marcheurs du 2 juin 2012 passera par l'église Saint Vorles, bien évidemment...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Michel nous fait connaître un petit chemin communal qui serpente entre des jardins...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Nous parcourons le vieux Châtillon , avec ses maisons à colombages...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Nous passons par le pont du Perthuis au loup...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Michel nous explique que le lit de la Seine avait été réduit lors de la reconstruction de la ville, après son bombardement..

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    La maison Philandrier  sera bientôt le siège de l'Office du Tourisme...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Dans toute la ville, des photos nous montrent les quartiers avant leur destruction par l'aviation nazie...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Nous montons la rue qui nous mène à l'ancien auditoire royal, devenu la Bibliothèque Municipale..

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Michel Diey est intarissable, c'est la vrai mémoire du Châtillonnais...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Devant le monument Joffre, Michel nous montre que le Général Gamelin est représenté derrière le Maréchal Joffre...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Au fond , ce qui reste de l'Arquebuse...

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Nous finissons la marche par le pont du "tacot"..Signalons que le "tacot" sera évoqué dans une exposition de Jenry Camus, en août à Essarois.

    "Une marche pleine d'espoir à la découverte de Châtillon sur Seine", la  nouvelle animation proposée par les Vitrines Châtillonnaises...

    Bien d'autres petites curiosités seront à voir au cours de cette "marche de l'espoir": vieux remparts, sarcophages scellés dans des murs, porte Renaissance cachée au fond d'un passage, une pure merveille que je ne connaissais pas (à voir dans l'article suivant)

    La "Marche pleine d'espoir" sera l'occasion de découvrir notre ville sous tous ses aspects connus et moins connus , n'hésitez donc pas, inscrivez vous !

    Les inscriptions se feront sur le site des Vitrines :

     http://www.vitrinespayschatillonnais.com/

    et chez les commerçants :

    • Carovins, 13 rue de Cramont à Châtillon sur Seine
    • Cent Dessus Dessous, place de la Ville du Puy à Châtillon sur Sine
    • Hair Tendance, place de la Ville du Puy à Châtillon sur Seine
    • Zora Coiffure, place de la Résistance à Châtillon sur Seine

    Je me suis personnellement inscrite chez Zora Coiffure.

    De petites participations minimum (dons) sont demandées , les sommes récoltées seront envoyées intégralement à la Maison de Parents de Dijon.

    Ces participations  seront de  2 €/enfant  et de 3 €/adulte..mais on peut donner plus...

    Inscrivez vous nombreux

    Vous ferez une bonne action en aidant la Maison de Parents, vous découvrirez tous les secrets de Châtillon sur Seine, vous assisterez à des animations étonnantes tout au long du parcours, et vous ferez du sport bénéfique à votre santé !

    Que du bonheur en perspective !

     


    6 commentaires
  • "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    A la demande des Amis du Musée Châtillonnais-Trésor de Vix, Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon, (et enfant de Châtillon sur Seine !), nous a présenté le 20 avril 2012, une très intéressante conférence sur les dernières découvertes archéologiques faites en Côte d'Or, concernant les habitats de la période du premier âge du fer, c'est à dire entre 500 et 450 ans avant Jésus-Christ.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Que signifie ce sigle INRAP ? L'INRAP c'est l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives . C'est un établissement public à caractère administratif de recherche français, créé par la loi du 17 janvier 2001 relative à  l'archéologie préventive.

    L'INRAP a pour mission d'intervenir  et d'agir là où l'on détruit pour construire autre chose.

    Avant que des travaux ne commencent  (constructions, routes, arrachages de vignes etc...) l'INRAP établit un diagnostic pour voir si le terrain renferme des traces d'occupation humaine.

    Régis Labeaune nous a présenté les fouilles qui ont lieu lieu sur le territoire de Plombières-les-Dijon, dans un lieu appelé "la Peute Combe". La Peute Combe devait en effet être le lieu du futur passage des voies de la LINO.

    Sur une surface de 8000m2, les chercheurs en archéologie, géomorphologie, topographie, inventaire des fiches de terrain,carpologie, ont mis à jour un site intéressant, très bien conservé. En effet l'érosion a fait glisser la terre des pentes de la combe, protégeant les vestiges des labours et autres constructions.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Voici une vue aérienne de la Peute Combe:

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des fouilles ont permis de mettre à jour, tout au long de la combe, les fondations de bâtiments datant de l'âge du fer.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des trous dans le sol indiquent où se trouvaient les bases des poteaux de bois qui formaient l'ossature des maisons.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    En observant la place des trous, on a pu imaginer à quoi ressemblaient les charpentes des maisons...

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les murs devaient être en torchis avec armature de branchages.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des exemples de constructions sur poteaux :

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Voici donc comment devait se présenter le village de la Peute Combe. Chaque maison possédait un grenier, un silo et une fosse dépotoir.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Dans ce village on a retrouvé les traces d'une forge où l'on travaillait le fer et le bronze.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les objets fabriqués en fer martelé, étaient surtout des fibules, sortes d'agrafes pour attacher les vêtements.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les fibules n'avaient pas toutes la même couleur, cela dépendait du taux de chacun des éléments de métal qui la composaient.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    On fabriquait aussi des parures, de l'outillage, des objets de toilette, des objets servant au transport...

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    On martelait aussi  des clous qui ressemblent fort à ceux utilisés pour réaliser le char de la princesse de Vix...

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les clous de la forge de la Peute Combe ont-ils servi à Vix ? Pourquoi ne pas l'imaginer !

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    On a retrouvé sur le site de la Peute Combe de très nombreux tessons de céramiques que l'on a pu reconstituer. Elles servaient pour le stockage, la cuisson et le service de la ble.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Le textile a hélas disparu, mais on a mis au jour des objets qui indiquent que l'on tissait, comme des fusaïoles, sortes de petits poids en terre cuite .

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des greniers et des silos,  conservaient des légumineuses et des céréales.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les hommes de l'âge du fer consommaient des viandes variées, principalement des viandes de leurs élevages, mais aussi d'animaux sauvages qu'ils pouvaient capturer.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les conditions climatiques vers 500 avant JC furent très difficiles, sur ce graphique on voit qu'il n'y eut que des rempératures inférieures à la normale, ce qui explique que les Celtes qui vivaient dans la Peute Combe migrèrent ailleurs.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Sur les cartes suivantes on voit que les sites de peuplement (points rouges) ont fortement diminué après -400 ans avant JC.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les maisons de l'âge du fer n'étaient pas faites pour durer plus de trente ans, nous révèle Régis Labeaune. On observe donc une sorte de "stratification", c'est à dire des traces de constructions successives sur les bases des anciennes.

    Beaucoup plus tard, au début du 1er siècle avant notre ère, un bâtiment agricole exista dans la Peute Combe, mais il ne subsista pas longtemps.

    Depuis , plus rien ne fut bâti à cet endroit.. je suppose que le site ne devait guère être hospitalier, quand on sait ce que veut dire "peute" en patois bourguignon !! (cela veut dire vilaine pour ceux qui ne le sauraient pas !!)

    Régis Labeaune avait exposé au Musée du Pays Châtillonnais- Trésor de Vix, quelques objets découverts à la Peute Combe, j'ai retrouvé la photo de la vitrine qui nous les montrait , la voici :

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des photos et des informations complémentaires sur les fouilles dans la Peute Combe,  sur le site de l'INRAP :

    http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Sites-archeologiques/p-8589-La-Peute-Combe.htm

     

     

     


    votre commentaire
  • Une ancienne élève du Pensionnat saint Bernard, m'a confié quelques souvenirs de son séjour dans l'établissement, au temps où les Ursulines de Chavagnes en étaient les gestionnaires..(années 1951 à 1964)

    Tous les  8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, les élèves assistaient, à la chapelle, au salut au Saint Sacrement.

    Souvenirs....du Pensionnat Saint Bernard

    Puis elles se rendaient en procession à la grotte qui avait été aménagée dans le jardin du Pensionnat. C'était une reproduction de la grotte de Lourdes.

    Souvenirs....du Pensionnat Saint Bernard

    Les élèves étaient en uniforme et portaient un cierge autour duquel étaient inscrites les paroles des cantiques. Devant la grotte, toutes chantaient l'Ave Maria.

    Une prière était dite devant la statue de Saint Bernard.

    Souvenirs....du Pensionnat Saint Bernard

    Durant la semaine de la Sainte Catherine d'Alexandrie, les élèves faisaient la fête le jeudi après-midi. Chaque classe avait préparé un petit spectacle qui pouvait être un extrait de pièce de Molière, des chants, des fables...

    Les élèves, exceptionnellement ce jour-là, avaient le droit d'aller dans le grenier du Pensionnat, de fouiller dans de vieilles malles où se trouvaient des vêtements anciens et de se déguiser.

    Avec une religieuse par équipe, les élèves jouaient à cache-cache dans tous les coins du pensionnat...sauf dans les dortoirs. Puis un goûter composé de chocolat chaud et de "garguesses" était servi au réfectoire.

    Souvenirs....du Pensionnat Saint Bernard

    Pour la distribution des prix, qui avait lieu à la salle paroissiale de l'esplanade Saint Vorles, les élèves vêtues de leurs uniformes et de gants blancs, recevaient des mains de Mademoiselle Cirbeau, la directrice, un livre . L'élève faisait la révérence à la directrice et à la Soeur Supérieure que toutes appelaient "Bonne Mère". De petits spectacles prévus par les religieuses et les maîtresses avaient lieu entre les remises de récompenses.

    Souvenirs....du Pensionnat Saint Bernard

    Monseigneur Sembel, l'évêque de Dijon, rendait parfois visite au Pensionnat Saint Bernard, il était accueilli, sous les cloîtres, par les révérences de toutes les élèves en uniforme.

    Souvenirs....du Pensionnat Saint Bernard

    Cet écusson était porté par toutes les pensionnaires, il représentait la Sainte Vierge, appelée par Saint Bernard, "l'Etoile du matin".

     Merci à Chantal de m'avoir confié ces souvenirs , qui résonneront sans doute dans la mémoire de nombreuses Châtillonnaises qui ont fréquenté le Pensionnat Saint Bernard, autrefois.

     

     


    4 commentaires
  •  Les élèves du lycée de Stuttgart "Hölderlin Gymnasium" , sont venus du 26 mars au 31 mars 2012, à Châtillon sur Seine, rencontrer les lycéens du Lycée Désiré Nisard de la ville.

    Voilà quel était le programme :

    Lundi 26 mars

    Arrivée des lycéens du Hölderlin Gymnasium de Stuttgart à Châtillon sur Seine.

    Mardi 27 mars :

    Accueil par monsieur le Proviseur, ptit déjeuner au lycée en compagnie des correspondants français

    Projection d'un film (Au revoir les enfants ou Monsieur Batignole) suivi d'une discussion animée par monsieur Masson

    Réception par la Communauté de Communes

    Repas au lycée

    Visite du musée de la Résistance à Mussy avec monsieur Prunier

    Mercredi 28 mars

    Excursion à Dijon.

    En matinée témoignage d'un résistant, mur des fusillés, la Gestapo

    Repas en ville

    Visite de la ville par monsieur Chartier : le tram, le nouveau visage de Dijon

    Au retour , repas commun à Châtillon

    Jeudi 29 mars:

    Exposé de Monsieur Surirey sur la destruction de la ville de Châtillon, travail sur les archives qui relatent l'occupation allemande

    Repas au lycée

    Débat avec madame Bongard et monsieur Chartier "le nucléaire, non merci !"

    Visite du musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Vendredi 30 mars

    La Résistance dans la forêt du Châtillonnais avec messieurs Belin et Bazot

    La visite des lycéens du Hölderlin-Gymnasium, au Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine

    La visite des lycéens du Hölderlin-Gymnasium, au Lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine

    Repas au lycée

    Jeu de piste dans Châtillon

    Mise en commun

    Pot d'adieu

    Samedi 31 mars

    Départ du groupe pour Stuttgart

     

     

     


    votre commentaire
  • Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or s'approche à grands pas, tous les bénévoles se sont réunis pour la dernière fois: affiner les consignes, prévoir les aléas. Il faut que tout soit parfait, et ça le sera !

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Daniel Guillaume a apporté les badges qui permettront aux bénévoles, qui en seront munis, d'avoir accès aux différents lieux du théâtre Gaston Bernard : coulisses, buvette, sécurité etc...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Martine Aubignat les a distribués.

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Jérôme Labeaune a réalisé les cartes à l'effigie de Miss France et de Miss Bourgogne, cartes qui seront remises aux spectateurs avec leur programme. Elles serviront pour les dédicaces.

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Véronique Michaux a donné le "timing" du spectacle, tout doit se dérouler selon un horaire précis, sans temps mort.

    Les bénévoles vont décorer la salle des Conférences de l'Hôtel de Ville où aura lieu la cérémonie d'accueil des Miss.

    Les portes du théâtre Gaston Bernard s'ouvriront à 19h45, un service de contrôle sera mis en place. Hélas pour ceux qui auraient voulu assister au spectacle, le théâtre est complet, les billets se sont arrachés dès le début de la vente.

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Daniel Guillaume a lu le contrat signé entre le comité de Châtillon sur Seine qui organise l'élection de Miss Côte d'Or et le Comité Miss France. Les clauses sont très strictes.

    Les robes des candidates, aimablement prêtées par une boutique dijonnaise, seront assurées entre leur départ de Dijon et leur retour à la boutique.

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Une tombola dotée de très beaux lots aura lieu à la fin du spectacle.

    Dernière réunion de préparation avant le grand jour de l'élection de Miss Côte d'Or...

    Alors maintenant , attendons cette soirée qui restera dans les annales, tant le programme en est somptueux, je ne peux en dire plus, vous aurez tous de très belles surprises...

    Alors, rendez-vous au TGB, le 28 avril 2012 à 20h30 !


    votre commentaire
  • En janvier 2013, un grand événement aura lieu à Châtillon sur Seine : la Saint Vincent Tournante qui réunira les villages viticoles de Haute Côte d'Or.

    Pour que cette fête soit magnifique, il faut que les différentes rues de la ville qui seront dédiées aux villages, soient décorées.

    A Massingy, de petites mains s'affairent déjà tous les jeudis après-midis pour réaliser des fleurs en papier crêpon, voici les bénévoles au travail :

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...

    Les fleurs emplissent déjà de nombreux cartons et ce n'est pas fini..

    Bon courage à toutes celles qui travaillent "dans l'ombre" pour que la fête soit parfaite...

    La Saint Vincent Tournante se prépare dans les villages viticoles du Châtillonnais...


    5 commentaires
  • Voici encore de très belles photos de paysages châtillonnaisde Jean-Pierre Gurga , cliquables pour celles en longueur...

    Coulmier le Sec:

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gruga...

    Coulmier le Sec :

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gruga...

    Entre Courban et Riel les Eaux :

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gruga...

    Obtrée :

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gruga...

    Vix :

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gruga...

    Route de Voulaines :

    Paysages Châtillonnais par Jean-Pierre Gruga...


    votre commentaire
  • La Maison Familiale en visite à la fromagerie du GAEC des Marronniers à Origny sur Seine

    (Photo cliquable)

    Les élèves de Bac pro 1 Services en Milieu Rural de la MFR de Baigneux les Juifs ont pu visiter la fromagerie des marronniers à Origny. Cette étude rentre dans le cadre de leur module de biologie, chimie et alimentation : que se passe-t-il chimiquement lorsque le lait devient yaourt ou fromage d’Époisses ? Munies de l’équipement de protection obligatoire, les élèves ont d’abord répondu à la question : que contient un litre de lait ? Pour en suite suivre les différentes étapes de fabrication des produits laitiers élaborés dans ce laboratoire.

     M. Bartkowiez a également mis en avant l’importance de l’implantation de cette structure dans notre région qui a besoin de « bras » pour travailler cette matière première fragile.

     Pour finir l’après-midi, des achats de yaourts, Époisses et Ch’ti Bourguignon ont permis de déguster rapidement ces produits de terroir.

     Merci à M. et Mme Bartkowiez pour leur accueil !!


    votre commentaire
  •  France-Accordéon,  de Châtillon sur Seine a donné son concert annuel, au théâtre Gaston Bernard, le 15 avril 2012

    Comme l'an dernier, c'est François Gaillard, avec son dynamisme et sa verve habituels, qui a présenté les jeunes accordéonistes et leurs professeurs Elisabeth Studer et Claude Minot.

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Tous les accordéonistes ont débuté le spectacle par "l'eau vive" (Guy Béart), et continué avec "la danse de l'ours" (traditionnel pyrénéen), "les millionnaires du dimanche" (Enrico Macias), "elle descend de la montagne" (arrangement Teddy Stew), "North Beach Parade" (Harm Evers) et "Ott Dralalo" (traditionnel, arrangement Hajamadagascar)

    François Gaillard a d'ailleurs tenu la batterie avec virtuosité pour certains morceaux !

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    "La danse de l'ours", avec François Gaillard à la batterie...

    Deux jeunes duettistes, Elodie Brigand et Jeanne Méan ont joué avec virtuosité "Vive le vent" (arrangement E Basile) et "Petite rêverie" (Peter Fay)

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Un autre excellent duo, celui formé par Agathe Gérard et Hélène Furon, a interprété "Petit concert N°1" de Renato Bui, et "Drauf und Dran" (Kurt Illing) avec une aisance qui a laissé les auditeurs pantois ! jugez-en en visionnant cette petite vidéo :

    Maxime Pelletier a ravi le public avec "Tico-Tico"...

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Hélène Furon , accompagnée par les professeurs Elisabeth Studer et Claude Minot, a interprété magistralement  "Concert pour une voix" de Saint Preux.

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert s'est terminé par  "Le plus beau tango du monde" (Vincent Scotto), "Bossa Nova" (arrangement Alan Fernie) et "Bucaro" (Emile Noblot)

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Le concert de France Accordéon en 2012

    Les applaudissements furent nourris, tant la performance de ces jeunes artistes fut remarquable, bravo à tous et à leurs professeurs qui les ont amenés à une telle maîtrise de leur instrument !

    Après l'entracte, nous avons pu écouter et applaudir un original groupe bourguignon "Capharnaüm Quartet" qui aime le mélange de styles...des ambiances souvent loufoques, mais aussi festives, joyeuses et même graves..

    Une belle découverte ! A noter que l'accordéoniste du groupe n'est autre que le professeur Claude Minot.

    Les musiciens sont arrivés dans la salle obscure, au milieu du public, avant de monter sur scène..

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    François Gaillard s'est invité pendant le spectacle pour mettre un peu d'ordre et rénover la peinture de ce ...capharnaüm !

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Un spectateur voudrait-il jouer de la trompette ?

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Une drôle de trompette assurément !

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Des tracts, avec des paroles, ont été distribués au public qui a chanté en choeur, accompagnés par le quartet...

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine

    Ce fut un très beau spectacle, joyeux et plein d'entrain...finalement François n'a rien eu à ranger dans ce capharnaüm, qui n'en était assurément pas un, au sens habituel du mot !

    Capharnaüm Quartet, une formation qui fera son chemin en Bourgogne et même ailleurs, c'est ce que l'on peut souhaiter tant ce groupe est bourré de talent !

    Le concert 2012 de "France-Accordéon" de Châtillon sur Seine


    5 commentaires
  •   Monsieur Bruno ANTONINI, professeur  de philosophie à Paris, et docteur en philosophie, est venu nous présenter, dans le cadre de l'Association Culturelle Châtillonnaise, une conférence sur un aspect méconnu de la vision politique de Jean Jaurès, celui qui mêle la philosophie et son idée de la république.

    Jean Jaurès, philosophie et république, une conférence proposée par  l'Association Culturelle Châtillonnaise

    Bruno Antonini cultive la mémoire de Jaurès: à l'Ecole Normale d'Albi, la lecture de l'ouvrage de Jaurès "de la réalité du monde sensible" l'a enthousiasmé, la rencontre de personnes lui racontant avec ferveur que leur grand père avait serré la main de Jaurès et que ce geste avait "illuminé leur vie " a marqué son esprit. C'est sans doute cette admiration pour Jaurès qui a décidé de sa vocation de philosophe.

    Car Jean Jaurès, avant d'être le tribun que l'on connaît, fut agrégé, puis docteur en philosophie...

    Jean Jaurès, philosophie et république, une conférence proposée par  l'Association Culturelle Châtillonnaise

    Quelques notions sur la vie de Jaurès :

     Jean Jaurès, naquit à Castres  en 1859 dans une famille de la petite bourgeoisie du Tarn.

    Le cousin germain de son père, Benjamin Jaurès, fut amiral et ministre de la marine en 1889.C 'est lui qui rapporta l'obélisque de Louksor à Paris.

     Son père, Jules Jaurès (1819-1882), négociant, dirigeait une petite exploitation agricole de six hectares dans laquelle son fils passa son enfance et son adolescence.

     Sa mère, Adélaïde, s'occupait de l'éducation des deux enfants du couple : Jean l'aîné, et Louis (1860-1937) qui devint amiral et député républicain-socialiste. Elle était très pieuse et même mystique, c'est sans doute le mysticisme de sa mère qui donnera à son fils aîné, Jean, une sorte de révélation, le sentiment de l'infini.

    Bruno Antonini nous révèle que Jaurès s'adonnait au spiritisme (il faisait tourner les tables) et qu'il avait peut-être aussi un pouvoir de guérison.

    Brillant élève, Jean Jaurès fit ses études au lycée Louis-le-Grand. En 1878, il fut reçu premier à l'École normale supérieure en philosophie, devant Henri Bergson. En 1881, il termina troisième à l'agrégation de philosophie.

    Devenu professeur, Jaurès enseigna tout d'abord au lycée Lapérouse d'Albi, puis rejoignit Toulouse en 1882 pour exercer comme maître de conférences à la faculté des lettres. Il donna également un cours de psychologie au lycée de jeunes filles de cette même ville.

    Jean Jaurès, philosophie et république, une conférence proposée par  l'Association Culturelle Châtillonnaise

    Jean Jaurès, à 25 ans se présenta comme candidat républicain aux élections législatives de 1885. Il fut élu et siégea à l'assemblée nationale parmi les républicains  où il soutint le plus souvent Jules Ferry. En 1889, Jean Jaurès ne fut pas réélu.

    Privé de son mandat de député en 1889, Jean Jaurès reprit son enseignement à la faculté de Toulouse. Il fut reçu docteur en philosophie en 1892 avec sa thèse principale De la réalité du monde sensible et sa thèse secondaire en latin, Des origines du socialisme allemand chez Luther, Kant, Fichte, et Hegel.

    Jean Jaurès continua également sa vie politique. À partir de 1887, il collabora au journal la Dépêche du Midi (alors appelée Dépêche de Toulouse) de tendance radicale. Il devint conseiller municipal sur les listes radicales-socialistes, puis maire adjoint à l'instruction publique de Toulouse (1890-1893. Ses travaux intellectuels, son expérience d'élu local, sa découverte des milieux ouvriers et des militants socialistes, l'orientèrent vers le socialisme. Cette évolution s'acheva avec la grève des mineurs de Carmaux.

    Jean Jaurès, philosophie et république, une conférence proposée par  l'Association Culturelle Châtillonnaise

    Le but de la thèse de doctorat de philosophie de Bruno Antonini "Philosophie et politique chez Jean Jaurès, le rôle de l'Etat dans la transmutation de la République en socialisme" , fut de montrer en quoi ses conceptions politiques et économiques de la société socialiste à venir sont la traduction de ses vues métaphysiques.

    Dans la thèse de Jaurès "De la réalité du monde sensible"l'accent est mis sur la notion d'être  "l'être est une réalité idéale", une vision panthéiste unissant Dieu et le monde en un rapport d'immanence.

    Pour Jaurès, la Révolution Française "contient le socialisme tout entier", la République , d'origine révolutionnaire, doit conduire au socialisme, car elle est le socialisme en puissance .

    Le prolétariat doit donc agir sur la société pour la transformer par l'instance étatique.

    L'instance étatique a pour corollaires des modes de représentations et d'actions de la classe ouvrière que sont les syndicats, le parti socialiste , les coopératives ouvrières, les Bourses du Travail.

    Dans la vision politique de Jaurès, si l'être est l'humanité, , le mouvement est l'Etat, mouvement en tant que passage de la puissance à l'acte(de la République au Socialisme) qui est impulsé par le prolétariat.

    "L'Etat est l'expression d'une démocratie bourgeoise où la puissance du prolétariat grandit."

    L'Etat ne doit pas disparaître, mais plutôt se métamorphoser, car Jaurès définit d'abord l'Etat comme ce à quoi le prolétariat réalisera son émancipation sociale, l'Etat opérant par là-même un progressif dépérissement du capitalisme.

    Jean Jaurès, philosophie et république, une conférence proposée par  l'Association Culturelle Châtillonnaise

    A la fin de sa conférence passionnante, Bruno Antonini répondit aux questions des auditeurs.

    Les parties en bleu de cet article, sont tirées des "Cahiers Jaurès, Droit Social 1901-1939" où il expose en grandes lignes , le contenu de sa thèse..

    A lire, le discours de Jean Jaurès à l'Assemblée nationale sur le Socialisme :(cliquer sur le lien)

    Discours de Jean Jaurès à l'Assemblée Nationale, sur le Socialisme


    votre commentaire
  • "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique, en hommge à Bruno Rousselet.....

    Bruno Rousselet  qui nous a quittés en 2011,fut un professeur talentueux, très aimé de ses élèves et de ses collègues.

    En son honneur, l'Ecole Municipale de Musique de Châtillon sur Seine, et le Conservatoire de Musique de Montbard où Bruno donnait des cours, ont voulu offrir au public Châtillonnais un grand concert appelé "Musimélange".

    Musimélange 2012, où se sont côtoyés ses anciens élèves et ses amis musiciens, fut une soirée magnifique, magique.

    Le public venu très nombreux, ne s'y est pas trompé, le succès fut au rendez-vous.. Où que vous soyez, Bruno, sachez que nous ne vous oublierons jamais...

    Bruno Rousselet écrivait en 2007 :

    Les auditions ont révélé le talent émergeant des jeunes musiciens etr confirmé celui des plus grands; à l'Ecole Municipale de Musique on est grand très tôt.

    A l'occasion du prochain concert, vous apprécierez leur savoir-faire, leur enthousiasme à avancer, partager, écouter, affiner, franchir, émerger, grandir, se fondre, définir, explorer, exploser, déjanter, récupérer, ajuster, construire, régler, ârtir, revenir, souffrir, jouir, s'engouffrer, pirater, raconter, expérimenter, s'identifier, échanger, s'échapper, s'entendre, converser, dénouer, délivrer, MUSIQUER...

    Musimélanges a commencé par l'audition du Quatuor de Saxophones de Montbard, direction Guillaume Orti.

    Amélie Semblat (saxophone soprano et alto), Quentin Bernardo (saxophone alto), Charles Cramaille (saxophone ténor), Guillaume Orti (saxophone baryton), dans:

    Fanfare (Bruno Rousselet) et The Devil's Pulbit (John Graham et Saxability (Lennie Niehaus)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    River rag (trad.arrangement John L.Philips) , Jazz Parnass (Manfred Schmitz)

    par Faustine Rousselet et Marie-Christine Delvincourt (piano).

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Camper Giorno (Chris Speed), direction Christine Mafféis.

    Lilas Béziaud (clarinette) Zoé Sallembien et Sylvère Barré (flûte), Antonin Devivier (trombone), Clément Petit (guitare), Nicolas Brunet (basse), Tom Sallembien (vibraphone), Gaëlle Diaz, Sébastien Chiasson d'Herbomez (batterie)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Don has gone (Daniel Casimir), Direction Luis Vina

    Michel Porta, Lilas Béziaud, Luis Vina (clarinettes)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Manshark (E.Séjourney)

    Julien Desvignes (vibraphone), Faustine Rousselet (piano), Anne Godefert (basse), Alexis Séréduik (batterie)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Fanfare

    Louise Bouchard (flûte), Michel Radel (guitare)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Sonate N°4 de G.Ph.Telemann (extraits)

    Anne-Laure Mutin, Louise Bouchard (flûtes à bec)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Atelier de Claude Thiébault

    Fanfare, Fubb (Wishbone Ash), Fanfare

    Axel Mendoza, François Pulcina (guitare), Nicolas Brunet (basse), Axel Chevalier (batterie)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Au clair de la lune de Lucien Lambert, Thème, 3 Variations, Final

    Marie-Christine Delvincourt (piano)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Atelier1 de Didier Paupe

     Love of my Life (Franck Zappa)

    Sylvère Barré, Zoé Sallembien (flûtes), Lilas Béziaud (clarinette),Clément Petit, Loïc Diaz, Elisa Vaury (guitares), Karen Diaz (basse),Gaëlle Diaz (batterie, percussion)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Atelier 2 de Didier Paupe

    Mercy, Mercy, Mercy (Joe Zawinul)

    Emilie Bernard, Méryl Chaumonnot (flûtes), Mélanie Dix Neuf (saxophone), Michel Porta (clarinette), Simon Dole, Christophe Lassard (guitares), Chloé Michel (basse), Axel chevalier (vibraphone), Hugo Feniser (batterie)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Fanfare

    Louise Bouchard, Anne-Laure Mutin (flûtes)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Paysage (Bruno Rousselet)

    Lilas Béziaud (clarinette), Adrien Semblat (basson)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique, en hommge à Bruno Rousselet.....

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique, en hommge à Bruno Rousselet.....

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique, en hommge à Bruno Rousselet.....

    Solo pour Bruno

    Antoine Viard (saxophone baryton)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Harmony of the Spheres (Byron Wallen) par Flûte et Z'ut, direction Christine Mafféis

    Emilie Bernard, Louise Bouchard, Méryl Chaumonnot, Fanny Maire, Charlotte Horta, Fanny Noret, Anne-Laure Mutin, Christine Mafféis et Didier Paupe (guitare), Alexis Séréduik (batterie)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Final : Orchestre EMM + Djembés

    Direction Luis Vina

    A la campagne (Laurent Dehors), résignation (Byron Wallen), School Blues (Bruno Rousselet)

    Saxophones: Antoine, Guillaume, Mélanie, Eric, Valentine, Lisa..

    Clarinettes:Christine, Michel, Lilas, Raphaël

    Les musiciennes de Flûte et Z'ut

    Trompette: Benoit

    Trombone: Antonin

    Guitare: Christophe, Loïc, Didier

    Basse: Chloé, Karen

    Batterie, vibraphone: Alexis, Gaëlle, Hugo

    Djembé:

    Richard, Rachel, Christine, Myriam, Emma, Clarisse

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique..

    Un grand merci:

    -A Guillaume Orti, Antoine Viard, Eric du Faÿ, Antonin Devivier

    -Aux anciens élèves de l'EMM venus spécialement participer à ce concert : Julien Desvignes, Anne Godefert, Benoît Jacquet, avec bien sûr Faustine Rousselet et Antoine Viard

    -Aux saxophonistes du Conservatoire de Musique de Montbard

    -Aux professeurs et aux élèves de l'Ecole Municipale de Musique de Châtillon sur Seine qui se sont totalement impliqués dans cet hommage à Bruno Rousselet.

    Et un clin d'oeil pour finir :

    Michel Radel m'a confié un montage-photo, qui a été réalisé en 1975, par Christian Labeaune. Il s'agit de la photo du premier orchestre où Michel Radel  joua, en Haute-Marne..

    Comme moi, vous aurez sans doute du mal à le reconnaître ! (photo cliquable)

    "Musimélange", le concert 2012 de l'Ecole Municipale de Musique, en hommge à Bruno Rousselet.....


    votre commentaire
  •  La Municipalité gâte ses Anciens : elle leur offre un repas en automne et un goûter-spectacle au printemps..

    Mercredi 11 avril , Hubert Brigand, le maire de Châtillon sur Seine,et son adjointe aux Affaires Sociales Colette Roussel, avaient convié les aînés à un grand spectacle "à paillettes" salle Luc Schréder.

    Un spectacle de cabaret Ukrainien, avec danseurs et danseuses , acrobates, chanteuse, violoniste, proposé par "Odysseo" de Dijon, spectacle qui a ravi tous les spectateurs.

    Un petit bémol, pour moi: la scène était placée sous les fenêtres et donc le contrejour ne permettait pas de prendre de belles photos, dommage, car le spectacle était vraiment magnifique, en voici quelques images...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le DJ d'Odysseo a ensuite fait danser les spectateurs..

    Mais avant de laisser les aînés danser, les conseillers municipaux leur ont servi un délicieux goûter arrosé de cidre et de jus de fruits...et tout cela dans la bonne humeur !

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Et en avant pour la "gambille", car même à plus de 70 ans, on peut avoir des fourmis dans les jambes !

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

    Le goûter de printemps 2012 des Aînés de Châtillon sur Seine...

     


    votre commentaire
  • Vendredi j'ai rencontré un groupe d'une dizaine de cyclos de Saint-Bonnet-le-Château qui effectuait un périple de 700 km . Ils ont visité : Beaune, Langres, Châtillon où ils allaient passer l'après-midi à visiter le musée que je leur ai conseillé, St-Vorles, la Douix. Après une nuit de repos,  ils ont repris la route pour Alésia. Bonne route à eux

    Quelques photos envoyées par René Drappier ...

    Les méfaits du gel sur les cultures près du terrain d'aviation :

    Quelques photos envoyées par René Drappier ...

    C'est par un temps gris, froid et venteux que les coureur scindés en plusieurs groupe ont traversé notre ville, venant de Laignes et se dirigeant sur Dijon par la route de Recey.

    Quelques photos envoyées par René Drappier ...

    Quelques photos envoyées par René Drappier ...

     



    votre commentaire
  • Encore de très belles photos de Jean-Pierre Gurga, cliquables pour mieux les admirer.

    Nesle et Massoult :

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    Au bas de Saint Germain le Rocheux :

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    Sortie de Coulmier le Sec :

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    Rochefort :

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    Nesle et Massoult :

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...

    Les jumeaux de Massingy :

    Paysages châtillonnais par Jean-Pierre Gurga...


    1 commentaire
  • "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Cette très intéressante  conférence nous a été présentée par  Julien Taisne, écologue, chargé de mission en biodiversité au Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement de la Vallée de la Somme.

    Voici les diapositives commentées par Julien Taisne et les indications complémentaires que j'ai pu noter...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les pollutions chimiques sont celles provoquées par des marées noires, des produits chimiques agricoles etc..

    les polutions biologiques le sont par la prolifération des algues, des virus, ou  par l'introduction d' espèces envahissantes comme la renouée du Japon ou l'écrevisse américaine.

    La pollution physique peut être provoquée par des nuisances sonores, ou par l'eau chauffée dans les centrales nucléaires et rejetées dans les cours d'eau

    Mais il existe une autre source de pollution , dont on ne se rend pas bien compte, c'est la pollution lumineuse qui peut affecter les êtres vivants, l'homme n'étant pas exclu.(allez donc dormir lorsqu'un lampadaire voisin de votre maison, éclaire violemment la chambre !)

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les espèces de mammifères concernées par la pollution lumineuse : blaireau, hérisson, fouine, pipistrelle, mulot, renard.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les oiseaux concernés par la pollution lumineuse: rossignol, chevalier gambette, moyen-duc, effraie, canard, caille des blés, butor, chouette hulotte.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les insectes concernés par la pollution lumineuse :carabe, moustique, ver luisant, papillon de nuit, sphynx de la vigne.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les amphibiens concernés par la pollution lumineuse :crapaud, grenouille rousse, grenouille verte, tritons, salamandre.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Quelles différences entre ces deux photographies de la planètre prises par sattellite en 1970 et en 2000 !

    La pollution lumineuse est devenue intense et doit l'être encore plus maintenant, en 2012.

    Savez vous, nous dit Julien Taisne, que la lumière émise par une ampoule électrique  peut être vue à plusieurs kms de distance ..

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    En France on a pu compter, une nuit, plus de neuf millions de points lumineux , points lumineux qui peuvent donc avoir un effet néfaste sur la faune.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    La pollution lumineuse est encore plus forte par temps brumeux.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Certains animaux profitent de l'éclairage: les pipistrelles et les sérotines chassent près des points lumineux, les insectes sont attirés par la lumière, et sont une proie facile. L'effraie et la hulotte bénéficient aussi de l'éclairage, elles peuvent mieux voir leurs proies au sol, le rhinolophe par contre ne supporte pas la lumière.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les vers-luisants sont gênés par l'éclairage: les mâles ne trouvent plus leurs femelles brillantes ..une bougie équivaut à la luminence de...6000 femelles, alors un lampadaire !!

    Les mâles de la reinette chantent moins, donc attirent mal les femelles..

    Si l'on braque une lumière sur le nid de l'oedicnème criard, les parents abandonnent leur nid et les petits périssent.

    Pour les jeunes macareux et fulmars qui doivent, pour leur premier vol,  se diriger vers la mer, la pollution lumineuse les en détourne et ils se dirigent vers la côte où ils s'écrasent au sol

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    L'impact de la pollution lumineuse est énorme sur les vols migratoires : les oiseaux s'orientent avec les étoiles, la lumière artificielle les fait disparaître, donc les oiseaux s'égarent , ou tournent en rond comme ceux qui l'ont fait par milliers  au dessus des lumières du World Trade Center.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    La lumière artificielle peut avoir des effets de répulsion  ou d'attraction sur les animaux

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Ici une photo-sattellite prise la nuit, au dessus de la région d'Amiens, la lumière est indiquée par des cercles verts. Où vont bien pouvoir passer les oiseaux en migration pour éviter les zones lumineuses ?

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    On estime que la pollution lumineuse tue par an, dans le monde entier, un à six millions d'êtres vivants.

    Par exemple, au pied de la tour CN (Canada) on a compté 3000 oiseaux morts, le lendemain de son inauguration...

    Au pied d'une éolienne américaine, on en a compté 30 000 ...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    La pollution lumineuse peut affecter les comportements : les pinsons et les mésanges se mettent à chanter la nuit !

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Soyons donc raisonnables: éteindre l'éclairage durant la nuit, dans un jardin par exemple, fermer les volets pour éviter que des insectes viennent s'écraser contre les vitres, limiter aux premières heures de la soirée les décorations lumineuses de Noël etc...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Au niveau des communes, préférer les lampadaires qui éclairent le sol, les plus mauvais éclairages sont les lampadaires-boules qui diffusent la lumière vers le ciel.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    L'éclairage  monochromatique , à gauche , est préférable. Julien Taisne, qui étudie les chauve-souris, en voit, le soir, autour des lampadaires monochromes, aucune autour des lampadaires jaunes.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Les décrets d'application vont bientôt être promulgués et c'est tant mieux, lorsque l'on sait que la pollution lumineuse accélère la disparition de nombreuses espèces animales.

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...

    Avant la conférence, j'avais photographié le  conférencier pris dans le faisceau lumineux du projecteur, la chouette effraie se dessinant sur son pull..un petit clin d'oeil à ce passionné de la cause animale , qui nous a, lui aussi, passionnés !

    "Pollution lumineuse, impacts sur la faune", une conférence de Julien Taisne  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise...


    votre commentaire
  • Décidément, beaucoup d'animaux sauvages fréquentent le jardin de Christian Labeaune, en pleine ville !! je vous avais montré son écureuil, ses mésanges, ses troglodytes mignons, voici maintenant un jeune..renard !

    Toutes ces adorables bêtes savent, sans doute, intuitivement, que le "paparazzi" qui loge là ,tout à côté,  les aime follement et aussi les respecte...

    Voici donc encore une merveilleuse vidéo de Christian Labeaune, celle qui nous montre un jeune renard venant déguster des croquettes et...un oeuf !! :


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires