• 2013 sera l'année Cailletet à Châtillon sur Seine...

     Louis Cailletet, qui fut un très grand savant, naquit à Châtillon sur Seine le 21 septembre 1832 .

    Sa plus  grande découverte est d'avoir compris, avant tous les autres, que les gaz dits "permanents" pouvaient être liquéfiés . Il fut le premier à réussir la liquéfaction de l'oxygène et de l'azote, le 2 décembre 1877 dans son laboratoire de la rue Saint Jean à Châtillon sur Seine.

    Il nous a quittés le 5 janvier 1913.

    Pour célébrer les cent ans de sa disparition, les Amis du Châtillonnais et la Ville de Châtillon sur Seine, vont organiser, cette année, plusieurs manifestations : expositions, conférences...

    J'ai eu l'honneur, l'année dernière, invitée par ses descendants,  de voir la maison où vécut Louis Cailletet et de visiter son laboratoire.

    2013 sera l'année Cailletet à Châtillon sur Seine...

    Un beau parc , en contrebas, descend jusqu'à la Seine. Un joli pont  dont le dessin est peut-être de Gustave Eiffel qui était un ami de Louis Cailletet, (mais  nous n'en n'avons aucune preuve ce n'est qu'une hypothèse), la traverse.

    2013 sera l'année Cailletet...

    Près de la maison qu'habitait Louis Cailletet, se trouve son laboratoire, où il fit ses célèbres expériences. Le savant le rejoignait par cette passerelle.

    2013 sera l'année Cailletet...

    2013 sera l'année Cailletet...

     Louis Cailletet eut l'idée de comprimer les gaz et en particulier l'air à une très haute pression. Dewar,( et bien d'autres avant lui), avait comprimé jusqu'à 1500 bars les gaz pour tenter leur liquéfaction, cela avait bien marché pour la plupart sauf trois, dit récalcitrants, les gaz permanents : oxygène, azote et hydrogène. Sa machine n'eut besoin que d'une compression de 200 à 300 bar, mais l'originalité de Cailletet est d'avoir refroidi le gaz étudié avec un premier gaz bouillant à la pression ambiante le gaz carbonique à -30° et après la compression, d'avoir effectué une brusque détente qui produisit un grand refroidissement et permit ainsi d'atteindre la température critique où la liquéfaction devient possible, pour l'azote (-195,8°C) et l'oxygène( -183°C).  Il imagina une machine où il s'essaya à la compression de l'acétylène.

     Voici cette célèbre machine :

    2013 sera l'année Cailletet...

    2013 sera l'année Cailletet...

    Au cours d'une de ces compressions, le robinet de décharge fut manœuvré par inadvertance par son beau-frère Firmin Darbois qui l'aidait dans ses expériences.

    Louis Cailletet vit, à ce moment, l'atmosphère du tube se troubler. Il en tira la conclusion que le phénomène de détente brusque à partir d'une pression de 300 atmosphères laisse escompter un abaissement de température de 220°.

    Le 5 novembre 1877, il liquéfia l'acétylène, et le dioxyde d'azote le 25 novembre.

    .2013 sera l'année Cailletet...

    Un autre savant suisse, Raoul Pictet avait fait la même expérience le 22 décembre 1877 , par des procédés plus compliqués. Mais il n'y eut jamais aucune rivalité entre les deux hommes, au contraire une amitié les unit.

    2013 sera l'année Cailletet...

    (source des passages en bleu : le livre de Roger Seytre : "un savant bourguignon: Louis Cailletet")

    La liquéfaction des gaz a de nombreuses applications aujourd'hui :

    -Les réfrigérateurs, congélateurs, frigos industriels, la cryogénie alimentaire

    -La cryo-conservation et cryo-coagulation

    -La cuisine moléculaire

    -L'oxygène et l'hydrogène liquides

    -L'étude de la supraconductivité

    -L'étude de la superfluidité

    -Le cryo-broyage

    -Le givrage ou condensation cryogénique

    -La création de toutes sortes de neiges à partir de l'azote liquide

    -Le transport sur de longues distances de gaz naturel

    -L'hydrogène liquide sera peut-être le combustible de demain.

    Toutes ces applications des découvertes de Louis Cailletet, vous seront présentées lors des conférences et des expositions qui auront lieu cet été.

    Il ne faudra pas les manquer.

     (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :