• De la Chartreuse de Champmol aux pleurants

    Michel Lagrange est l'auteur de deux très beaux ouvrages poétiques  intitulés "Pleurants, deuillants et fraternels" et  "L'ambiguïté de Champmol est partout et nulle part".

    Pour écrire ses ouvrages, il s'est intéressé de très près aux règnes des Ducs de Bourgogne qui durèrent de 1364 à 1477, et en particulier à ceux de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur, les deux Ducs qui firent  construire les magnifiques tombeaux qui font l'admiration , encore aujourd'hui, du monde entier.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Le Duc de Bourgogne Philippe le Hardi était le fils du roi  Jean II de France, dit Jean le Bon. Michel Lagrange nous rappelle que c'est lui qui , lors de la bataille de Poitiers, criait "père gardez vous à droite, père gardez vous à gauche".

    Jean le Bon récompensa son fils de son courage, en lui faisant donation du Duché de Bourgogne, en 1364.

    Par son mariage avec Marguerite de Flandres,  Philippe le Hardi agrandit son duché par le nord, englobant par exemple des villes comme Bruges et Gand.

    (Le duché s'agrandit, plus tard, encore, avec les terres que les Ducs, qui lui succédèrent, acquirent par mariage: Jean Sans Peur, Philippe le Bon et Charles le Téméraire.)

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Très pieux, Philippe le Hardi, protégeait l'ordre des  Chartreux, en particulier  la grande Chartreuse, fondée par Saint Bruno, mais aussi la Chartreuse de Lugny près de Châtillon sur Seine.

    Il désira créer une Chartreuse près de Dijon, dans un endroit humide, longé par la rivière l'Ouche, d'où son nom de "Champmol". Le terrain fut acheté en 1348, les bâtiments furent terminés en 1385.

    Le but de cette création était de fonder une nécropole, où tous les Ducs de Bourgogne pourraient être inhumés.

    Ce plan, dessiné par Aimé Piron en 1686, montre un immense cloître entourant un espace où se dresse le "Puits de Moïse", dont Michel Lagrange nous parlera plus tard.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    La Chartreuse de Champmol possédait, bien sûr, une église dont voici le portail .

    Philippe le Hardi s'entoura d'artistes prestigieux comme Jean de Marville, Claus Sluter et Claus de Werve son neveu. Ce sont eux qui ont  réalisé les si belles sculptures de ce portail.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Philippe le Hardi avec Saint Jean-Baptiste :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    La Vierge du trumeau central :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Marguerite de Flandre, épouse de Philippe le Hardi avec Sainte Catherine d'Alexandrie :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Philippe le Hardi a servi de modèle au Jérémie du Puits de Moïse : même menton prognathe, même nez fort...

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Philippe le Hardi mourut en 1404, en Flandres. Il fut éviscéré, son cœur fut déposé à Saint Denis, son corps fut ramené à Champmol, en parcourant ainsi 550 kilomètres ! Notons que sa dépouille fit une halte à Châtillon sur Seine le 26 mai. On lui célébra un service dans l'église Saint Nicolas.

    A l'arrivée à Champmol, il fut inhumé, vêtu d'une robe de Chartreux, sous le magnifique tombeau qu'il avait fait réaliser.

    C'est celui  qui se trouve actuellement au Musée des Beaux Arts de Dijon :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Son fils, Jean sans Peur, fut aussi inhumé à Champmol, cette fois avec son épouse Marguerite de Bavière.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Ces splendides tombeaux sont l'œuvre de Jean de Marville, Claus Sluter et Claus de Werve pour Philippe le Hardi, Jean de la Huerta et Antoine le Moiturier pour Jean sans Peur.

    Sous chaque dalle de marbre noir, soutenant les gisants, se promènent des pleurants d'albâtre... Ils ont fait dernièrement l'admiration des Etats-Unis, de l'Allemagne, ils sont sublimes et tous différents !

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Dans l'église de la Charteuse de Champmol, se trouvaient des retables magnifiques, eux aussi visibles maintenant au Musée des Beaux Arts de Dijon, comme ce retable de la Crucifixion , dû à Jacques de Baerze (1391):

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Portail de gauche :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    portail de droite :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Le martyre de Sainte Catherine d'Alexandrie :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    La décollation de Saint Jean-Baptiste :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Les retables de Melchior Broederlam d'Ypres:

    L'annonciation :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Dieu en haut du retable de l'Annonciation :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    La présentation de Jésus au Temple et la fuite en Egypte :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Voyez le regard surpris de l'enfant Jésus à sa mère...Il se demande ce qui va se passer, nous dit Michel Lagrange...quelle finesse et quelle émouvante beauté !

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Le retable de Saint Georges :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    D'autres œuvres qui appartenaient à la Chartreuse de Champmol se trouvent dans d'autres musées comme le retable de Saint Denis qui est au Louvre :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    L'annonciation de Simone Martini qui se trouve au musée d'Anvers :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Les cellules des moines possédaient elles-aussi de très belles peintures médiévales comme celle-ci :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Mais au cours du temps, les goûts évoluèrent. Les chartreux vendirent ces magnifiques tableaux du XIVème pour acheter ce genre de peintures, hélas ...

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

     La Chartreuse de Champmol échappa aux guerres de Religion. Tous les rois et les reines de France y vinrent en pélerinage.

    Malheureusement, à la Révolution, la Chartreuse de Champmol fut profanée, son cloître démantelé (une partie, nous dit Michel Lagrange , se trouverait au jardin de l'Arquebuse à Dijon), ses œuvres picturales vendues à l'étranger, les Chartreux en furent chassés.

    En 1792, les tombeaux seront transférés à la Cathédrale Saint Bénigne de Dijon, sans destruction.

    Les bâtiments furent achetés par un certain Emmanuel Cretet qui se fit nommer, par Bonaparte, comte de Champmol !!

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Heureusement, dès 1792, François Devosge s'intéressa à la Chartreuse de Champmol, et fit l'inventaire de ce qui subsistait. En 1838 le site fut restauré et classé.

    Mais plus tard, les bâtiments restants abritèrent (et abritent toujours) un asile d'aliénés.

    Lors de ma petite enfance dijonnaise, avant, plus tard, de découvrir le Puits de Moïse et l'histoire des Ducs de Bourgogne, je croyais que le mot "Chartreuse" désignait uniquement un endroit où l'on enfermait les fous...

    C'est cette ambiguïté qui a intéressé Michel Lagrange, la proximité de la folie et du spirituel qui existe en ce lieu.

    Lieu magique, hors du commun, lieu mythique que transcende l'érosion du temps...

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Michel Lagrange nous a lu quelques passages de son ouvrage.

    Fidélité d'un lieu sans trahison,

    Sans défaillance à son histoire.

    Les imagiers venus des Flandres,

    Et la réclusion des Chartreux

    Ont libéré dans l'air un espace impatient,

    Une émotion inachevable,

    Une envie de dépassement

    Qui ne peut retomber.

    Rien n'est passé.

    La terre a forcément gardé de l'ossuaire ancestral

    Une énergie, plus haut tenue

    Que les brouillards sanglants de la Révolution.

    Le sol est le dépôt de la mémoire,

    Un reliquaire.

    Fil rouge et musical, grégorien quasiment,

    Le temps qu'on a vandalisé jadis

    Se recompose.

    Il est de tous les âges,

    Et nul ne peut le mesurer, le circonscrire,

    Mais l'avenir est fécondé

    Par cette basse continue....

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Michel Lagrange nous a ensuite présenté le chef d'œuvre de l'art médiéval , l'œuvre admirable de Claus Sluter, qu'est le Puits de Moïse.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Le Puits de Moïse se trouvait au centre du cloître de la Chartreuse de Champmol, c'était la réserve d'eau des moines.

    Claus Sluter l'édifia à partir de 1387. Au centre du réservoir, il dressa un socle hexagonal, et sur la plate-forme un calvaire , depuis détruit par un effondrement du plafond.

    Six anges soutiennent la plate-forme, et dans les niches se dressent les six prophètes de l'Ancien Testament, statues qui magnifient les sentiments humains.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange

    Moïse est le personnage le plus impressionnant. Il a le regard fixé sur l'immensité, et porte les tables de la Loi. C'est un personnage d'une puissance remarquable, de 1,70 de hauteur...

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Le Moïse de Sluter est beaucoup plus impressionnant et moins "maniéré" que le Moïse de Michelangelo Buonarroti (dit Michel-Ange) dans son tombeau de Jules II (1542) :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Les autres prophètes portent des phylactères sur lesquels sont inscrites, en latin, des devises.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Daniel :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Isaïe :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    David :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Jérémie :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une superbe conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Zacharie :

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Les anges ont des attitudes liturgiques ou simplement humaines qui montrent qu'ils sont désespérés par la Crucifixion du Messie (je rappelle qu'un Golgotha existait autrefois au dessus du Puits de Moïse):

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Michel Lagrange a été longuement applaudi, par la nombreuse assistance, pour cette magnifique conférence sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Robert Fries, au nom des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, lui a remis un présent, un livre sans doute...

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Michel Lagrange a répondu aux questions de l'assistance...puis a, à son tour, offert aux Amis du Musée un cadeau exceptionnel !

    Un poème sur le trésor de Vix qui a enthousiasmé les auditeurs.

    Merci à lui pour son exposé enrichi de très belles photos qui nous a fait découvrir une part de notre histoire bourguignonne, peut-être un peu méconnue, mais qu'il ne faut surtout pas oublier.

    "De la Chartreuse de Champmol aux pleurants", une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC

    Le livre de Michel Lagrange, "Pleurants, deuillants et..éternels" a été présenté ici :

    http://www.christaldesaintmarc.com/michel-lagrange-publie-un-tres-bel-ouvrage-poetique-magnifiquement-ill-a6677956

    Ce livre a émerveillé le compositeur Jean-Louis Gand, qui en a tiré une merveilleuse cantate , "la Cantate des Pleurants", interprétée en automne dernier à Dijon, par le Quatuor Manfred.

    http://www.christaldesaintmarc.com/une-rencontre-avec-le-poete-michel-lagrange-et-le-compositeur-jean-lou-a100367131

     

     


    2 commentaires
  •  Des moulages des personnages figurant sur le Puits de Moïse ont été réalisés au XIXème siècle.

    Ils sont exposés, depuis peu, dans une nouvelle salle du Musée des Beaux-Arts de Dijon, où je les ai photographiés.

    Ici on voit la réduction du Puits de Moïse tel qu'il était au temps de Philippe le Hardi, avec le Golgotha qui le surplombait. Les couleurs d'origine ont été reconstituées. :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Les prophètes :

    Moïse :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    David :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Daniel :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Isaïe :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Jérémie :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Zacharie :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Les Anges :

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon

    Au Musée archéologique de Dijon, j'ai photographié ce magnifique Christ, qui, pense-t-on, était celui qui se trouvait crucifié sur la croix qui se trouvait autrefois au sommet du Puits de Moïse . Il est attribué à Claus de Werve.

    Il a donc toute sa place dans cet article.

    Le Puits de Moïse au Musée des Beaux Arts de Dijon


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique