• D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Voici d'autres superbes incunables que nous ne reverrons jamais groupés en un seul endroit. Ils proviennent de Troyes, Paris, Dijon, Saint-Omer, Châlons en Champagne.

    Fragments de tableaux de service

    (médiathèque du Grand Troyes)

    A l'origine de tableaux mensuels se présentaient sous forme de deux pages se faisant face en constituant un ensemble de dix colonnes sur neuf lignes.

    Les colonnes correspondaient aux différents services : à gauche les messes votives, à droite la lecture à table et le service en cuisine.

    Les noms des moines chargés des services hebdomadaires sont au nombre de quatre par case pour chacune des semaines du mois.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Ordinaire de l'ordre de Citeaux à l'usage de Clairvaux

    (Paris, Bibliothèque Nationale)

    Pierre de Virey, abbé de Clairvaux (1471-1496), restaura et réorganisa la bibliothèque du monastère. Après avoir résigné sa charge, il commanda au copiste Jean Le Bègue de Troyes, moine de Clairvaux, un ensemble de livres liturgiques pour le service divin dans l'abbaye qu'il avait dirigée. Organisé en deux grandes parties indépendantes, il contient d'abord les règles concernant la célébration de l'office puis le "Liber usuum" ou coutumier, sous le titre "Usus beati Bernardi abbatis Clare Vallis". Ce manuscrit s'inscrit selon toute vraisemblance dans les efforts de l'ordre cistercien pour établir et harmoniser le rite.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Louis VII, roi de France, exempte l'abbaye de Clairvaux de toute coutume sur les marchandises destinées à nourrir et vêtir les moines (Melun 1163)

    (Troyes, Archives Départementales de l'Aube)

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Charte d'amortissement de Thibaud V, Comte de Champagne et de Navarre en faveur de l'abbaye du Val des Vignes, autorisant les moniales à acquérir des biens à l'intérieur de ses fiefs (1269)

    (Troyes, archives départementales de l'Aube)

    Parchemin scellé au centre de cire rouge sur lacs de soie rouges et blancs.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    A la demande du chapitre général, Guy, abbé de Clairvaux et d'autres abbés : Richer de La Chalade, Bertrand de Hautefontaine, Robert de Montiers-en-Argonne, Raoul de Larrivour, Evrard de Boulancourt et Guy de Chéhéry, règlent un litige entre les abbés de Trois-Fontaines et de Cheminon à propos du bois Robert et des bois Adam (1203)

    (Châlons en Champagne, archives départementales de Haute-Marne)

    Parchemin scellé de sept sceaux de cire rouge et verte sur double queue de Parchemin.

    Le chapitre général de 1152, avait stipulé qu'aucune abbaye de l'Ordre ne pouvait être fondée à moins de soixante kilomètres d'une autre abbaye. Mais cela faisait déjà quinze ans que Cheminon était devenue fille de Trois-Fontaines, les deux monastères étant établis à un peu plus de cinq kilomètres l'une de l'autre. Rapidement des contestations s'élevèrent entre les deux établissements. La querelle qui fit l'objet de ce chirographe (charte en deux parties) fut arbitrée par l'abbé de Clairvaux et six abbés champenois de la filiation, qui validèrent chacun le jugement au moyen de leur sceau.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Dom Bertin de Wissery

    (Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer)

    L'abbaye de Clairmarais, près de Saint-Omer, fut fondée en 1140, par le comte de Flandre, dans la filiation de Clairvaux.

    Sa bibliothèque conserve une histoire de l'abbé de Clairmarais, rédigée vers le milieu du XVIIIème siècle. Outre une vue de l'abbaye réalisée à la sanguine, l'ouvrage comporte l'histoire de chaque abbé avec ses armoiries réelles ou supposées.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Second registre des monastères de l'ordre de Citeaux

    (Dijon, Archives départementales du département de Côte d'Or)

    Ce registre, composé d'une liste de 801 abbayes, recense les monastères cisterciens selon cinq rameaux principaux.

    La puissance financière respective de ces maisons apparaît dans les totaux par lignée : Quand Citeaux collecte 1 000 livres Tournois, Clairvaux apporte plus de 7 300 livres. Morimond, grâce à sa large filiation germanique rapporte 1 663 livres, tandis que Pontigny est bien en deçà avec 658 livres et La Ferté presque négligeable avec...75 livres.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Catalogue des abbés et prieurs de Clairvaux

    (Troyes, Archives départementales de l'Aube)

    Clairvaux, mi XVème, début XVIème, fin XVIIème siècles

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Cartulaire des forges de Wassy, appartenant à l'abbaye de Clairvaux

    (Troyes, Archives départementales de l'Aube)

    La forêt de La Chaume (Côte d'Or) se situe sur un plateau calcaire de l'ère secondaire, à trente kilomètres au sud de Clairvaux. L'érosion karstique y a créé des vides qui se sont remplis, en surface, ou à plusieurs mètres en profondeur, de minerai de fer.

    Dans les années 1150-1170, l'évêque de Langres et le comte de Champagne accordèrent à Clairvaux et à plusieurs de ses filles, des droits d'exploitation du fer à La Chaume et à Wassy (Haute-Marne) qui constituent les prémices de l'industrie métallurgique dans cette région.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Donation à l'abbaye de Clairvaux d'une rente sur le tonlieu des maisons où les drapiers de Châlons, Amiens et Abbeville exposent leurs marchandises aux foires de Troyes.

    (Troyes, Archives départementales de l'Aube)

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Confirmation du bail emphytéatique de l'abbé de Clairvaux pour l'hôtel de la rue de la Huchette à Paris (1381)

    Parchemin scellé au centre de cire verte sur double queue de parchemin

    (Troyes, Archives départementales de l'Aube)

    Avec l'essor de l'Université de Paris à la fin du XIIème siècle, les cisterciens perçurent la nécessité de posséder une résidence dans la capitale du royaume. bien avant la fondation du collège Saint-Bernard,Clairvaux posséda une maison dans l'île de la Cité, au port Saint-Landry. et un autre rive droite. En 1370, elle acquit, de l'abbé de Pontigny, cet hôtel, situé rue de la Huchette, décrit en 1474 comme une maison à l'enseigne "Image Saint-Michel" qui servit à loger des hôtes de marque.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Inventaire de la bibliothèque de Clairvaux en 1472

    (Médiathèque du Grand Troyes)

    L'abbé de Clairvaux, Pierre de Virey, a attaché son nom à la réalisation du catalogue de la bibliothèque de l'abbaye, achevé en 1472. Le document original en est perdu, mais deux copies contemporaines de ce document subsistent, l'exemplaire du bibliothécaire et cet exemplaire, plus luxueux destiné à l'abbé.

    L'inventaire de 1472, considéré comme un remarquable exemple de bibliothéconomie médiévale recense 1790 volumes, répartis selon un classement thématique correspondant à l'organisation du savoir à la fin du Moyen-Âge.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Pierre Le Mangeur, Histoire Scolastique, provenant de l'abbaye de Clairmarais

    (Bibliothèque de l'agglomération de Saint-Omer)

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Evangiles glosés du Collège des Bernardins

    (Médiathèque du Grand Troyes)

    Après la cession du collège à l'ordre de Citeaux, les manuscrits de la petite bibliothèque sont restitués à l'abbé de Clairvaux. Cet exemplaire constitue la mise en page la plus aboutie d'une quarantaine encore conservés. Il comporte plusieurs niveaux de glose, c'est à dire des commentaires du texte biblique ajoutés dans les marges, servant à expliquer les termes difficiles.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Grand cartulaire de Clairvaux (premier volume)

    (Troyes, Archives départementales de l'Aube)

    Le grand cartulaire de Clairvaux se compose de deux volumes, dont la rédaction s'est échelonnée entre 1230 et 1260 environ.

    On y a transcrit la très grande majorité des actes (702 dans le premier volume, 973 dans le second) qui ont été répartis en 27 subdivisions correspondant à des centres d'exploitation (granges, celliers), à des natures de biens affectés à une destination spéciale ou à des princes donateurs.

    Postérieurement à la rédaction des deux volumes, chaque chapitre fut muni d'une table portant des mentions de récolement et la répartition des chartes en liasses.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Matrices de sceau de l'abbé de Clairvaux

    En 1335, les abbés cisterciens obtinrent le droit d'user d'un sceau propre. Parallèlement, le chapitre général donna des précisions sur la forme, la matière et l'iconographie de la matrice des abbayes. A Clairvaux, la Vierge et l'Enfant est entourée des figures tutélaires de Bernard et de Malachie.

    Cette très belle matrice gravée dans le dernier quart du XIVème siècle fut en usage jusqu'à la Révolution. Elle circula ensuite dans plusieurs collections privées, à l'origine de plusieurs copies, avant d'être acquises par les Archives Nationales.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Recueil de traités grammaticaux de l'abbaye de Clairmarais (1210-1220)

    (Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer)

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Fragment d'un catalogue de la bibliothèque de Clairvaux au XIIème siècle

    (médiathèque du Grand Troyes)

    Ce fragment de manuscrit, daté de la seconde moitié du XIIème siècle, témoigne de l'importance de la bibliothèque de l'abbaye de Clairvaux qui, avec sans doute, plus de 350 volumes (Bibles et écrits des Pères de l'Eglise), constitue l'une des plus grandes bibliothèques monastiques de l'époque.

    Cette liste a été tenue à jour quelque temps, comme en attestent les six articles grattés, la mention du prêt de deux manuscrits à l'abbaye de Mores et plusieurs additions.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Bible de saint Bernard

    (Médiathèque du Grand Troyes)

    La longue amitié entre le comte de Champagne Thibaud II et Bernard de Clairvaux commença après la mort accidentelle de la soeur de Thibaud en 1121, une perte qui transforma l'homme de guerre en "convers" de l'Eglise.

    Si Bernard bénéficia alors des largesses comtales, il le récompensa par un soutien sans faille, notamment lors du conflit entre Louis VII et le comte qui se termina par le terrible incendie de Vitry (1142-1143). C'est à l'issue de cette guerre que le comte commanda à Chartres deux Bibles, une pour lui-même, et une seconde pour Bernard.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Initiale D à l'Incipit du Livre de la Sagesse , le roi Salomon

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Pierre Lombard, commentaires sur les épîtres de saint Paul

    (Médiathèque du Grand Troyes)

    La bibliothèque de Clairvaux, comme celle de ses filles,et notamment de Clairmarais, témoigne de la présence, aux côtés de la Bible et des Pères de l'Eglise, des oeuvres des grandes figures intellectuelles contemporaines de la seconde moitié du XIIème siècle, comme Hugues de Saint-Victor (1096-1141) maître de l'école de l'abbaye parisienne de Saint-Victor, Pierre Lombard (1100-1160), maître de l'école de la cathédrale de Paris, ou son élève le troyen Pierre le Mangeur (1110-1170), chancelier des écoles de Paris entre 1168 et 1178.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"

    Croix-reliquaire de la Vraie Croix

    (Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin)

    Argent gravé, ciselé et doré sur âme de bois, nielles, filigranes, gemmes, émaux cloisonnés.

    La Croix-reliquaire de Clairmarais fait partie d'un ensemble de croix staurothèques réalisées dans le nord de la France et en région mosane dans la première partie du XIIIème siècle, à la suite de l'arrivée en Europe, à la faveur des Croisades, de parcelles du bois de la Croix du Christ.

    Formée d'une double traverse, elle développe un programme iconographique associant des figures ciselées (Christ en croix,Christ du Jugement) et des médaillons niellés (Vierge, saint Jean, Evangélistes).

    Cette Croix-reliquaire était conservée au trésor de l'abbaye et exposée le vendredi.

    D'autres très beaux "incunables" présentés au public lors de l'exposition de Troyes "Clairvaux, l'aventure cistercienne"


  • Commentaires

    1
    Poméranie
    Lundi 6 Mars à 18:33

    Merci  pour ces merveilleuses  illustrations   ,  c'est tout simplement  magnifique   ,  que de beauté  !  un immense merci

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :