• Rendez-vous aux "Journées hydrauliques" dans le Châtillonnais

    (Cliquer pour mieux lire)

    Dimanche 25 juin, lors des Rencontres Hydrauliques 2017, Christian Jacquemin a fait visiter son moulin, situé à Montmoyen.

    Un moulin qu'il a acheté alors qu'il était en ruines, qu'il a restauré et qu'il a doté d'une turbine lui permettant de produire de l'électricité.

    Christian Jacquemin est, avec  François Blanchot (et d'autres passionnés),  à l'origine de l'association ARPOHC, qui lutte pour la défense des moulins.

    ARPOHC : Association des Riverains et Propriétaires d'Ouvrages Hydrauliques du Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

     Charles-François Champetier, Président d'Hydrauxois, a présenté aux visiteurs les associations Hydrauxois et ARPOHC qui luttent contre la destruction des ouvrages d'art sur les rivières.

    http://www.christaldesaintmarc.com/un-debat-sur-la-continuite-ecologique-et-l-avenir-de-nos-rivieres-a100363863

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Les "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Christian Jacquemin a retracé l'histoire du moulin de Montmoyen qui a appartenu il y a très longtemps aux moines de l'abbaye du Val des Choux, puis au châtelain de Montmoyen.

    En 1890 il brûla et fut reconstruit, puis devint une scierie :

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    La scierie s'arrêta, et le bâtiment tomba en ruine..

    Christian Jacquemin le racheta et y installa une turbine pour produire de l'électricité, ce fut la première turbine de ce type installée en France.

    Christian Jacquemin a été en butte aux tracasseries de l'admninistration qui durèrent quatre ans. Mais il a tenu bon !

    Le château de Montmoyen domine le bief où nous conduit Christian Jacquemin.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    C'est l'eau de la Digeanne qui emplit le bief du moulin.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Les vannes :

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    L'eau du bief se dirige dans le sous-bief où est installée la turbine.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Pour éviter que des branches ou des feuilles pénètrent dans la turbine, la grille est munie d'une "dégrilleuse", sorte de râteau-pelle.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    L'eau arrive dans le grand tuyau qui mène à la turbine.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    La turbine est à axe horizontal.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    L'axe fait tourner la poulie...

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Et la poulie actionne l'alternateur qui produit de l'électricité.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    L'indicateur de vitesse : si la turbine tourne trop vite, les sphères de métal se mettent à tourner en tintant de plus en plus fort et préviennent le meunier que son moulin va trop vite !...

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Un jeune garçon nous en a fait une démonstration.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    L'eau continue ensuite sa progression dans le sous-bief, elle retrouve ensuite la Digeanne au bout du pré.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Christian Jacquemin est collectionneur : il montre ici différentes machines anciennes...

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    dont une qui fabriquait autrefois des boissons gazeuses.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Les Rencontres hydrauliques se sont ensuite déplacées à Saint Marc sur Seine, au hameau de Chenecières, dans la propriété de monsieur et madame Seytre.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Gilles Seytre a présenté sa nouvelle hydrolienne qui a été installée dans des canalisations très anciennes  réalisées par les moines de Notre-Dame de Quincy...

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Ces canalisations de pierre étaient enfouies sous la terre, il a fallu les dégager, et y faire venir l'eau du bief voisin.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Les vannes permettent d'envoyer de l'eau dans les canalisations.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Une technicienne de la Société Alrele a expliqué le fonctionnement d'une hydrolienne.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Les "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Les "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Voici l'hydrolienne qui peut produire 3 Kilowatts, lorsque la hauteur d'eau est suffisante. Cet été le niveau est un peu bas.

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    Rendez-vous aux "Rencontres hydrauliques régionales" dans le Châtillonnais

    En complément, l'ARPOHC se bat contre la destruction d'ouvrages  sur l'Ource à Prusly et Villotte.

    Christian Jacquemin vous communique :

    Les associations Hydrauxois et Arpohc vous prient de trouver ci-dessous  leur avis sur l'enquête publique relative à la destruction des ouvrages et biefs de l'Ource sur les communes de Prusly et Villotte.

    Nous vous appelons à participer à l'enquête publique avant vendredi prochain (date de clôture) :

    en exprimant votre refus par mail à l'adresse

    ddt-ser@cote-dor.gouv.fr

     et  (objet du courrier "avis enquête publique") :

    mairie.pruslysurource@wanadoo.fr

    en vous rendant le vendredi 30 juin en mairie de Villotte (matin) ou de Prusly (après-midi).

    Merci d'avance de votre mobilisation contre cette nouvelle gabegie d'argent public au détriment des riverains,  des rivières et de leurs annexes hydrauliques.

    Cordialement,

    CF Champetier Président d'hydrauxois et Christian Jacquemin
    Président de l'ARPOHC 


    1 commentaire
  • Christian Jacquemin, membre d'un comité de défense des moulins et des ouvrages d'art sur les rivières, l'A.R.P.O.H.C.21, m'a envoyé une invitation à une réunion concernant l’effacement du bief du  moulin de Belan. Cette réunion a été organisée avec le soutien du maire d’Autricourt sur sa commune.

    Comme  le moulin de Buncey et  un ouvrage de la traversée de Châtillon, le bief du moulin Massard de Belan sur Ource est très prochainement voué à la destruction.

    Il faut savoir que la plupart des moulins du Chatillonnais sont menacés comme, par exemple, l’ensemble des ouvrages sur l’Ource, la Seine, la Digeanne….

    Ci-dessous le but de cette importante réunion :

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    Je me suis donc rendue à cette réunion, car je soutiens les actions de l'association A.R.P.O.H.C. contre la destruction des ouvrages d'art sur les rivières.

    Voici la mairie d'Autricourt où a eu lieu cette réunion.

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    La Bourgogne et la Côte d'Or en particulier, ont un très riche patrimoine hydraulique dont témoignent les implantations gauloises et gallo-romaines, les réalisations cisterciennes, les forges de l'âge classique, les travaux de canalisation du XIXe siècle, l'hydro-électrification du XXe siècle et les centaines de moulins modestes ou imposants qui ont forgé les paysages de nos rivières depuis un millénaire. Ce patrimoine a une valeur historique, mais aussi touristique et sociétale qu'ignore la “renaturation” des masses d'eau.

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    Christian Jacquemin, Président de l'Association des Riverains et Propriétaires d'Ouvrages Hydrauliques du Châtillonnais, l'A.R.P.O.H.C., et François Blanchot, trésorier, ont accueilli les nombreuses personnes venues à la réunion, particuliers et élus en colère face à la destruction de notre patrimoine hydraulique.

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    Monsieur Christian Volterrani, maire d'Autricourt a évoqué les inondations et  sécheresses, qui après l’été catastrophique de 2015 ont vu la mise à sec du bief et des douves du Château.

    Après les protestations des habitants de la Commune, soutenus par les Elus et par la presse,  monsieur le maire a demandé une réunion, qui a été réalisée sur ordre du Préfet, avec les administrations concernées. Celle-ci a eu lieu en mairie.
    Il a été reconnu le droit d’eau dans le bief, donc la possibilité de la réfection du vannage par la propriétaire du Château, Patricia De Gruben. Le SICEC, qui était opposé à la reconstruction, a apporté ses conseils. ainsi  que pour  la construction de la digue de l’abreuvoir rue du Pont. Là aussi, la DDT, qui était réservée au projet en début d’année, a  donné son autorisation . Les travaux sont donc maintenant effectués, à la grande satisfaction de monsieur Volterrani et de la population.

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    Charles François Champetier, Président de l'Association Hydrauxois soutient l'association ARPOHC. Il a révélé que

    "Les syndicats de rivière, poussés par certaines Agences de l'eau, tendent à privilégier des solutions d'effacement de seuils et barrages en rivières classées au titre de la continuité écologique. Cette pratique n'a pas de réelle base légale,mais un certain nombre d'effacements sont aujourd'hui bâclés : étude d'impact sommaire, information des tiers minimaliste, précautions de chantier douteuses, débat démocratique inexistant. Il convient de cesser ces pratiques, c'est pourquoi nous appelons les associations à exiger désormais le respect intégral du droit, que le chantier soit privé ou public. Même si un effacement a le consentement d'un propriétaire (souvent le cas de collectivités peu soucieuses de leur patrimoine ou de propriétaires privés mal informés), il exerce des effets sur les milieux aquatiques, il concerne la culture et le paysage, il peut nuire aux droits des tiers. En cela, une association de défense du patrimoine, des riverains et/ou de la rivière est fondée à agir."

    Voici où ce trouve l'ouvrage Massard :

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

    Pourquoi il ne faut pas effacer les ouvrages en rivières :

    -La loi n'y oblige pas

    -L'effet écologique est très faible, voire même inexistant

    --Le patrimoine hydraulique a une valeur paysagère et historique

    -C'est un potentiel énergétique et un outil de régulation des niveaux d'eau

    -L'argent public pour l'eau serait mieux utilisée ailleurs (aide aux agriculteurs, assainissements, gestion des berges etc...)

    Ce que dit la loi:

     -Loi sur l'eau de 2006, article L-214-17 CE : tout ouvrage doit être "entretenu, équipé, géré"

    -Loi de Grenelle 2009 créant la Trame bleue "l'aménagement des ouvrages les plus problématiques sera mis à l'étude"

    -En aucun cas la loi française (ni la direction européenne sur l'eau) ne parle d'effacement, arasement ou dérasement.

    -C'est une dérive administrative

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

    Une mesure de bon sens de la Ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, qui  s'est inquiétée du problème : elle a demandé aux préfets d'arrêter les effacements....

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

    L'état piscicole de l'Ource aval est "excellent" en regard des critères OCE, ce qui contredit l'hypothèse d'un impact piscicole grave des ouvrages sur les bio-indicateurs de qualité de la rivière.

    De plus, l'ouvrage est franchissable .

    En effet, la faible hauteur résiduelle de l'ouvrage d'environ un mètre, effacé en crue, le rend franchissable  aux espèces migratrices à forte capacité de nage et de saut qui sont la cible première du classement des rivières.

    De plus, il faut savoir que les retenues tendent à épurer la rivière, l'effacement des retenues peut donc avoir un effet chimique négatif (nutriments, pesticides), or aucune mesure n'a été faite à l'amont et à l'aval, aucune mesure de pollution des sédiments n'a été proposée , alors qu'on la demande aux particuliers qui veulent curer.

    De plus :

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

    Et le changement climatique ?

    On pronostique des épisodes plus sévères de crues et d'étiages à cause du changement climatique.

    L'Ource, en terrain karstique y est sensible.

    On demande de produire de l'énergie bas-carbone et l'hydro-électricité a un très bon bilan.

    Détruire est une solution extrémiste à courte vue, on peut garder l'ouvrage ainsi.

     Mais des chercheurs tirent la sonnette d'alarme, car on a un peu trop vite érigé en dogme la question de la continuité écologique . Tout cela demande une étude au cas par cas et de la concertation.

    Les aménagements n'entraînent pas une érosion de la biodiversité, comme on le dit parfois. De fait , ils créent de l'hétérogénéité et de nouveaux habitats.

    En aménageant on perd certaines espèces et on en gagne d'autres car la biodiversité ne se réduit pas aux seuls poissons (Christian Lévêque 2016)

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    François Blanchot a ensuite demandé aux auditeurs de poser des questions....

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

    auxquelles Christian Jacquemin a répondu.

    Une réunion d'information importante concernant l'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource...

     Quelques épisodes lamentables ont alerté la population comme l'asséchement du bief de Vanvey, photos ci-dessous  : "nous voulons ceci pas cela".

    En bas du panneau tout ce qui a déjà été réalisé en 2015 par "les apprentis sorciers de la continuité écologique" du Châtillonnais, et les projets à venir auxquels il faudra s'opposer, avec l'A.R.P.O.H.C.

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

    Des panneaux explicites...

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

    Le projet d'effacement du bief du moulin de Belan sur Ource a donné lieu à une réunion constructive proposée par l'A.R.P.O.H.C.

     Association des riverains et propriétaires d'ouvrages hydrauliques du Chatillonnais 

    2 rue de la roche
     

     21290 Montmoyen
     www.arpohc.blogspot.fr


     Association partenaire
    http://www.hydrauxois.org/
    Portail collaboratif
     http://continuite-ecologique.fr/

    arpohc21@gmail.com
     
      
     

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique