• "Eclats d'enfance", un très beau livre de Michel Lagrange...

    "Eclats d'enfance", un très beau livre de Michel Lagrange...

    Michel Lagrange , auteur bien connu dans le Châtillonnais pour ses beaux ouvrages poétiques, vient de publier un livre consacré à son enfance dijonnaise, intitulé "Eclats d'enfance".

    "Eclats d'enfance", un très beau livre de Michel Lagrange...

    Dans ce très beau texte, tout de sensibilité et de pudeur, l'auteur-enfant  nous raconte sa vie dans les années qui ont précédé et suivi la mort de sa mère. Et, entrecoupant ces récits, c'est l'auteur-adulte qui  nous fait part de ses réflexions  sur la mémoire, sur l'analyse de ses souvenirs.

    Une plongée dans une enfance qu'il croyait oubliée mais qui refait surface: il se revoit dans l'appartement de sa famille  rue du Château, observant les boutiques pittoresques de la ville, allant à l'école... passant ses vacances à Blaisy-Bas, séjours qui furent sans doute, par son observation de la Nature, (avec un grand N), le ferment de son amour pour la poésie.

    J'ai lu cet ouvrage avec beaucoup d'émotion et pour plusieurs raisons: sans se  rencontrer, sans être parents (car nous portons le même nom), mais vivant lui, rue du Château, moi, au coin de la place Jean Macé et de la rue du Bourg,  nous avons vécu à la même époque, dijonnais tous les deux.. Tous deux nous avons connu les mêmes émotions (ah ! Fernand, cassant des assiettes place Grangier !), nous avons fréquenté les mêmes endroits, jardins dijonnais, magasins, nous avons même été soignés à la clinique Sainte Marthe pour le même mal :un panaris... et nous avons fini tous les deux par habiter Châtillon sur Seine, après une vie consacrée à l'enseignement, c'est troublant, non ?....

    Nous nous sommes peut-être croisés, qui sait, avant de nous connaître à Châtillon, bien plus tard !

    La seule différence, et elle est de taille, c'est que moi, durant cette époque, j'avais ma maman, lui l'avait malheureusement perdue..

    Je vous conseille vivement de lire "Eclats d'enfance", un bien beau livre qui nous dévoile le Dijon pendant et après la guerre, et surtout, surtout, qui nous présente un très attachant  portrait d'enfant: le petit Jean, alias Michel...

    A signaler qu'en octobre, Michel Lagrange viendra  évoquer son enfance  et dédicacer son ouvrage à la Bibliothèque Municipale, une rencontre à ne surtout pas manquer !

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


  • Commentaires

    2
    Christaldesaintmarc Profil de Christaldesaintmarc
    Lundi 10 Septembre 2012 à 17:37

    Vous avez bien sûr raison, le père Weil avait un grand bazar rue Bannelier, où on trouvait vraiment de tout, une vraie caverne d'Ali Baba !! C'est bien sûr Fernand qui cassait des assiettes place Grangier !

    Je corrige !

    1
    Michel Lagrange
    Lundi 10 Septembre 2012 à 17:28

    Chère Christiane, une fois de plus merci pour votre critique très favorable! C'est un plaisir de lire, évidemment, une telle expression de la sensibilité, qui est intelligence du coeur! Merci! permettez-moi de corriger un petit lapsus! C'est Fernand le casseur d'assiettes, place Grangier! Le Père Weill, aux Halles, ne cassait rien, à ma connaissance, à part les prix! Amicalement. M.L. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :