• Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    (collection Gilles Freyssinet: à gauche Francis Carco sur un quai de la Seine en 1930)

    Une soirée magique a réuni de très nombreux auditeurs, samedi 29 septembre 2012, sous la yourte de la Compagnie des Gens, esplanade Saint Vorles à Châtillon sur Seine.

    C'est là que Gilles Freyssinet, grand spécialiste de Francis Carco, est venu évoquer cet auteur, malheureusement un peu oublié, qui vécut dans notre ville ses années d'enfance et d'adolescence.

    Annick Gueneau qui a invité Gilles Freyssinet à venir nous parler de Francis Carco, a eu la très bonne idée d'associer à cette conférence notre talentueuse troupe châtillonnaise "La Compagnie des Gens". Les acteurs de la Compagnie, à la fois musiciens et chanteurs, ont lu avec fougue des extraits d'oeuvres de Carco, mais ont aussi interprété de bien belles chansons écrites par M'sieur Francis...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Gilles Freyssinet évoqua tout d'abord les toutes premières années que Francis Carcopino-Tusoli (son nom sera plus tard simplifié en Carco) passa, après sa naissance à Nouméa, dans l'île du bagne, la Nouvelle Calédonie.

    Puis il s'attarda sur le séjour que fit Francis Carco dans notre ville de Châtillon sur Seine...Séjour qui fut inoubliable pour lui, en témoignent ces quelques lignes qu'il écrivit dans "Mémoires d'une autre vie" :

     "L'influence qu'exerça peu à peu sur moi la petite ville de Châtillon-sur-Seine fut si forte qu'en m'attardant plus tard sous ses ombrages et le long de la promenade de la Douix, je sentis à quel point elle m'avait donné de la France un amour, une douceur, une tendresse qu'aucune autre passion n'a jamais émoussés"

     En effet, dans "Mémoires d'une autre vie" qui paraîtront fin 1934, Francis Carco évoque avec émotion ses jeunes années passées dans cette ville proche des sources de la Seine, fleuve que le poète et romancier de Paname se plaira à célébrer tout au long de ses écrits.

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Lors de la parution de "Mémoires d'une autre vie", une jeune lectrice parisienne, madame Jean Graven, se procura l'ouvrage, et s'aperçut avec stupéfaction que l'auteur parlait...de sa mère ! En effet, Germaine, dont Carco parle avec tendresse dans son ouvrage, était la jeune fille dont il était secrètement amoureux lors de sa jeunesse passée à Châtillon sur Seine...

    Elle rencontra l'auteur, et une grande amitié s'ensuivit entre les familles Carco et Graven.

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Clarisse, l'arrière-arrière-petite fille de Germaine, a lu les lettres que son arrière-grand-mère, madame Graven,  écrivit à Francis Carco, et les réponses que ce dernier lui fit.

    Ces lettres, Francis Carco les avait conservées, collées sur la page de garde d'un de ses ouvrages...

    Gilles Freyssinet a épousé Valérie, la petite-fille de monsieur et madame Graven, sa fille Clarisse est donc l'arrière-arrière-petite fille de Germaine, la Châtillonnaise !

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Le récit de la vie de Francis Carco, à Châtillon sur Seine, par Gilles Freyssinet, fut illustré par des passages lus par les membres de la Compagnie des Gens...le père et le fils étaient en conflit perpétuel, les coups et les insultes pleuvaient sur l'enfant, ces maltraitances développèrent sans doute chez lui le "goût du malheur" ...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Après le récit de la vie châtillonnaise de Francis Carco, Gilles Freyssinet évoqua  celle qu'il mena à Villefranche sur Rouergue, puis à Rodez où fut nommé son père, conservateur des hypothèques...une vie bien tumultueuse où les démêlés avec ses professeurs, puis plus tard en tant que pion de lycée avec les proviseurs ne manquèrent pas !

    Car Francis, outre sa "dissipation" dans les bars mal famés, ne pensait qu'à une chose: écrire des poèmes, et aller à Paris, côtoyer les milieux interlopes, ce qui finit par arriver.

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    A son arrivée à Paris, après une longue période de vaches maigres, il fit la connaissance de beaucoup d'écrivains célèbres dont Tristan Derème, et de  Rachilde, l'épouse d'un éditeur célèbre qui le fit éditer... Ce fut le début de sa notoriété qui ne cessa plus.

    Il obtint le grand prix de l'Académie Française pour "L'homme traqué", mais n'oublions pas l'ouvrage qui le fit connaître, le fameux "Jésus la Caille"

    Francis Carco, outre de nombreux romans,  écrivit de belles chansons comme "le doux caboulot"...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    La mise en scène de la soirée fut superbe : en effet, par moment, un spot éclairait une photo de Carco, tandis que l'on entendait sa voix chaude nous raconter des périodes de sa vie, c'était très émouvant, on l'aurait cru tout près de nous.

    Il faut dire que Gilles Freyssinet a une collection extraordinaire sur Francis Carco : lettres, ouvrages, photos, documents sonores... Quelle joie ce serait pour les châtillonnais de pouvoir un jour les admirer lors d'une exposition dans notre ville ! Pourquoi ne pas l'espérer ?

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco eut de très nombreux amis écrivains, comme Colette, qui fut peut-être sa plus fidèle amie.

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    (Collection Gilles Freyssinet: Francis Carco et son amie Colette)

    Il fut aussi l'ami de Roland Dorgelès, Pierre Mac Orlan, Louis Aragon...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    En hommage à un grand ami de Carco, Pierre Mac Orlan, la Compagnie des Gens interpréta  magnifiquement "la fille de Londres"...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Plusieurs autres chansons furent interprétées par les membres de la Compagnie des Gens :A l'enseigne du temps perdu, au bar du dernier verre, c'est dégueulasse et nuit d'hiver.

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Il y avait deux Francis Carco: l'un, très sérieux, qu'on appelait  Monsieur Carco, académicien Goncourt, commandeur de la Légion d'Honneur, et l'autre, que l'on surnommait M'sieur Francis, celui qui aimait  le Paris de la pègre et des milieux interlopes, les souteneurs, les prostituées...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    (collection Gilles Freyssinet)

    A la fin de sa vie, Francis Carco fut atteint par la maladie de Parkinson. Son ami Louis Aragon composa un magnifique poème pour ses obsèques, poème que Jean Ferrat transforma en chanson,  chanson  que nous avons écoutée  avec une grande émotion à la fin de la conférence.

    Gilles Freyssinet a écrit un ouvrage intitulé  "Francis Carco, le Paris de M'sieur Francis", un très beau livre qu'il nous a dédicacé avec une grande gentillesse.

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

     Gilles Freyssinet m'a confié, avant le spectacle, que son voeu le plus cher serait de  voir un jour son extraordinaire collection exposée dans un petit musée...pourquoi pas à Châtillon sur Seine ??, ce serait vraiment magnifique...

    Francis Carco évoqué magistralement par Gilles Freyssinet et la Compagnie des Gens...

    (collection Gilles Freyssinet, à droite, Francis Carco au Lapin Agile en 1930)

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


  • Commentaires

    1
    Lapie2122
    Samedi 6 Octobre 2012 à 23:05

    Très intéressante cette évocation et je pense en effet que le musée de Châtillon serait un lieu idéal pour cette expo.

    Merci pour votre blog également.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :