• L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

       Après un petit entracte, le temps que les jeunes comédiens collégiens et lycéens changent de costumes, la seconde partie de la soirée fut consacrée  à Zazie dans le métro", une pièce loufoque, tirée du livre de Raymond Queneau.

    Elle met en scène Zazie, gamine délurée, souvent grossière, mais pleine de bon sens !

     À la gare d'Austerlitz, Gabriel attend le train qui amène sa sœur Jeanne Lalochère et sa nièce Zazie, qu'il doit garder pendant trois jours.

    En patientant, il se dispute avec un couple qui critique son parfum

    "Doukipudonktan" çui-là ?

    Ça, p'tite mère, c'est Barbouze, un parfum de chez Fior !"

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Lorsque le train arrive, il accueille sa sœur Jeanne Lalochère et sa nièce Zazie.

    Jeanne lui fait des recommandations et part retrouver son amant..

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Zazie et son oncle partent de la gare et montent dans le taxi de Charles, un ami de Gabriel.

    "-Il est rien moche ton bahut !

    -monte, sois pas snob

    -Snob, mon cul !"

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Zazie est déçue ne pas pouvoir aller dans le métro, à cause de la grève des poinçonneurs.

    "Ah les salauds, ah les vaches me faire ça à moi !"

     Gabriel et elle se rendent dans l'appartement de l'oncle, situé au-dessus d'un bar. Elle y fait connaissance de sa tante Marcelline. qui lui demande ce qu'elle veut faire comme métier plus tard.

    "J'veux être institutrice...pour faire chier les mômes...je serai vache, je leur ferai lécher l'parquet, je leur ferai manger l'éponge du tableau noir, je leur enfoncerai des compas dans l'derrière. Je leur botterai les fesses. Parce que je porterai des bottes. En hiver. hautes comme ça.Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche..."

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Le repas terminé, Marceline, la femme de Gabriel couche Zazie pendant que son mari se vernit les ongles.

     Au matin, Zazie sort de sa chambre silencieusement, ouvre la porte et fugue.

    Zazie erre dans les rues. Elle aperçoit une entrée de métro, s'y précipite, mais elle comprend vite que la grève est toujours d’actualité et éclate en sanglots.

    Un homme s'approche et la console avec un « cacolaco ».

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    L'inconnu commence à s'intéresser de trop près à son oncle Gabriel alors, Zazie décide de se sauver.

    Mais elle est rattrapée par l'homme qui l'accuse de vol avant qu'elle ne l'accuse d'autre chose devant une foule médusée.

    Une fois la foule dispersée, Zazie emmène l'inconnu chez Gabriel, car elle pense que c'est un policier

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Gabriel est surpris mais accepte d'être interrogé par le « policier ».

    En pensant que Gabriel prostitue Zazie, il fait avouer à ce dernier qu'il travaille la nuit comme  "danseuse de charme".

     Maintenant, Pédro-surplus accuse Gabriel d'être homosexuel à cause de son métier. Celui-ci tente de se justifier. Excédé, Gabriel met l'homme à la porte.

     Mado Ptits-pieds, serveuse du bistrot situé sous l'appartement de Gabriel, sert le repas au cordonnier Gridoux. Ce dernier veut connaître l'homme mystérieux  qui se trouve chez Gabriel et demande à la serveuse de raconter ses faits et gestes.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Mais Mado lui dit que c'est un homme normal. Elle lui parle ensuite de Charles, celui dont elle est amoureuse.

     Charles, Gabriel et Zazie regardent Paris du haut de la Tour Eiffel.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Gabriel part avec une troupe de touristes, tandis que Zazie demande à Charles si son oncle est « hormossessuel ».

     Zazie et son oncle montent dans un bus car Charles est parti. Le bus part vers la Sainte-Chapelle.

     Lors du trajet, Gabriel parle aux voyageurs alors que Zazie veut descendre.

    Elle questionne avec aplomb son oncle sur sa vraie sexualité.

    "tu comprends, oui ou merde ? tu comprends ce mot là : hormossessuel ?

    Par egzemple, si je te demandais, t'es un hormosessuel ou pas, est ce que tu comprendrais ? ce serait-i de ton âge ?"

     Ils descendent du bus puis ils continuent leur conversation, qui attire l'attention d'une passante.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Zazie en pleine conversation avec son tonton, lui donne un grand coup de pied ce qui indigne la veuve Mouaque 

    "il ne faut pas brutaliser comme ça les grandes personnes."

    Zazie lui répond :

    "Grandes personnes, mon cul, il ne veut pas répondre à mes questions."

     Gabriel qui en a marre, disparait , alors la veuve Mouaque appelle à l'aide un policier  puisque cette disparition doit être un "guidenapping"

    Le policier Trouscaillon est d'accord pour les aider à retrouver Gabriel.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

      Un peu plus tard  tous les trois retrouvent Gabriel assis sur une terrasse.

    Il parle de son spectacle aux touristes du bus, il est "danseuse" dans un cabaret !

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Trouscaillon et la veuve Mouaque sont attirés l'un envers l'autre et décident de se donner rendez-vous le soir même.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Mado Ptits pieds monte voir Marceline, qui la félicite de ses prochaines fiançailles avec Charles.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

     Après la visite de Mado, Marceline s'endort dans son fauteuil, mais elle est réveillée par Pédro-Surplus qui entre dans l'appartement.

    Il se met à la questionner en se faisant passer pour l'inspecteur Bertin Poirée.

    Il se décrit comme un homme à trois facettes : il est Trouscaillon, Pédro-Surplus et Bertin Poirée.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Puis il tente de séduire Marceline mais elle réussit à s'échapper par une fenêtre.

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

     Au café des "Nyctalopes", la veuve Mouaque pleure Trouscaillon car elle a compris que c'était un imposteur.

    Les discussions s'enveniment.

    Le cordonnier Gridoux, qui n'en peut plus des réflexions de la veuve, lui donne une gifle, elle  répond de même.

    Ce conflit attire les serveurs, une bagarre éclate et la troupe de Gabriel prend finalement le dessus.

    Tandis que toute  la bande boit le café, la veuve Mouaque rejoint Trouscaillon dehors. À sa sortie, les policiers ameutés par la bagarre,  lui tirent dessus et elle s'effondre, tenant ses tripes dans ses mains et en murmurant :

    "c'est bête, moi qu'avais des rentes"

    Puis les policiers entrent dans le restaurant avec à leur tête Trouscaillon qui se présente comme Aroun Arachide, « prince de ce monde ».

    La troupe est piégée mais elle est sauvée par un inconnu, Marcel, qui descend le monte-charge sur lequel ils se trouvent.  (Marcel...ou Marcelline ?)

    Tous s'égaillent dans les méandres du métro parisien et se dispersent pour échapper à leurs poursuivants, Gabriel portant Zazie  évanouie dans ses bras la confie à... Marcel (ou Marcelline ?)

    Zazie étant dans les vaps, elle ne s'est même pas rendue compte qu'elle avait pris le métro pour rentrer chez son oncle....elle qui voulait tellement y monter !

    Jeanne Lalochère doit retrouver sa fille à la gare, elle récupère donc Zazie qui dort debout.

    "-alors tu t'es bien amusée?

    -comme ça...

    -T'as vu le métro ?

    -non.

    -Alors qu'est ce que t'as fait ?

    -j'ai vieilli."

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

     Toute la troupe de collégiens et de lycéens (plus de collégiens que de lycéens, le Covid étant passé par là) , a été très applaudie.

    Les changements de décors, les différents "fonds de scène", ont été très réussis.

    Nous avons passé une excellente soirée, nous avons beaucoup ri , bravo aux jeunes comédiens ! et à leurs animateurs....

    L'atelier Théâtre du Collège et du Lycée, deuxième partie "Zazie dans le métro" de Raymond Queneau

    Les interprètes de Zazie dans le métro :

    Frederiko Kalaj, Emilie Mayer, Julie Mayer, Roxanne Andriessen, Clémence Fransoret, Vivien Lamy Au Rousseau, Barbaré Bolkvadze, Morgane Vadot, Thomas de Mey, et Lily Pastoret .

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :