• L'église de Coulmier le Sec

     Les églises du Châtillonnais (et d'ailleurs !) sont très souvent fermées, aussi je remercie Madame Coulange, maire de Coulmier le Sec, qui très aimablement, m'a ouvert les portes de l'église de son village, église qui est placée sous le vocable de saint Germain d'Auxerre.

    L'église saint Germain d'Auxerre date de la fin du XIIIème siècle, début XIVème. Elle fut construite sur un édifice roman détruit entre les Vème et  Xème siècles.

    Cette église a été bombardée en juin 1940, en même temps que la ville de Châtillon sur Seine, par l'aviation allemande (et non italienne comme on entend encore souvent le dire). La flèche de 24 mètres de son clocher et ses quatre clochetons furent pulvérisés. Ils furent reconstruits après la guerre.

    L'église de Coulmier le Sec

    L'église saint Germain a été pourvue par l'architecte Moniot, en 1840, d'un porche, supportant un fronton triangulaire surmonté d'un bas-relief.

    L'église de Coulmier le Sec

    Sous le porche on peut voir une belle porte sculptée, surmontée d'un bas-relief représentant une guirlande encadrant un médaillon représentant Saint Germain, évêque.

    L'église de Coulmier le Sec

    L'église de Coulmier le Sec

    Une corniche à modillons orne la base de toutes les toitures.

    L'église de Coulmier le Sec

    A l'intérieur, la nef comporte trois travées séparées par deux rangées de piliers supportant des voûtes sur croisées d'ogives.

    L'église de Coulmier le Sec

    Les chapiteaux à crochets, du XIIIème siècle, sont sobrement ornés.

    L'église de Coulmier le Sec

    Le chevet du chœur est plat, il comporte deux baies en arc brisé, en lancettes, du style templier, surmontées d'un oculus.

    L'église de Coulmier le Sec

    L'autel est en pierre de taille orné de marbre.

    L'église de Coulmier le Sec

    Dans chaque bas côté on trouve un autel, celui de gauche est surmonté de deux statues, Saint Germain :

    L'église de Coulmier le Sec

    et Saint Nicolas.

    L'église de Coulmier le Sec

    A côté de l'autel de droite, un "lavabo abrite une Vierge du XVIème siècle.

    L'église de Coulmier le Sec

    Plus loin une autre Vierge de facture curieuse : elle tient l'Enfant Jésus du bras droit, ce qui est inhabituel.

    L'église de Coulmier le Sec

    La plus belle statue de l'église de Coulmier le Sec, c'est sans contexte, ce Christ aux liens, grandeur nature, daté de 1691

    L'église de Coulmier le Sec

    L'église de Coulmier le Sec

    Son visage est incroyablement expressif, il surprend car il est presque humain... le sculpteur l'a même doté de dents !

    L'église de Coulmier le Sec

    L'église de Coulmier le Sec

    L'église de Coulmier le Sec

    Un beau Christ de bois peint du XVIème siècle est accroché entre deux piliers de la nef, il devait se trouver face à la chaire, aujourd'hui disparue.

    L'église de Coulmier le Sec

    L'église Saint Germain possède un beau lutrin et son coffre de bois, daté du XVIIème siècle.

    L'église de Coulmier le Sec

    Un très beau baptistère, de forme ovale, dont la base est en marbre rose sculpté d'acanthes, et le couvercle en bois se trouve au fond de l'église.. Plusieurs membres de ma famille ont sans doute été baptisés là....

    L'église de Coulmier le Sec

    Autour du baptistère, on a regroupé des statues récentes qui n'ont qu'une valeur mémorielle, car offertes par des paroissiens. Le Sacré Cœur, Sainte Ursule et Sainte Reine entourent les fonds baptismaux.

    L'église de Coulmier le Sec

    Des dalles funéraires se trouvent dans le sol de l'église et sous le porche comme celle-ci :

    L'église de Coulmier le Sec

    L'église de Coulmier le Sec

    La porte latérale de l'église est surmontée d'une croix.

    L'église de Coulmier le Sec

    Encore un coup d'œil au clocher et à ses quatre clochetons qui faisaient dire que Coulmier le Sec "avait cinq clochers  et quatre cents cloches" , pas très aimable ! mais chaque village autrefois avait une dénomination  assassine de la part de ses voisins, jalousie sans doute !

    L'église de Coulmier le Sec

    Près du porche on peut voir une croix récente (1837), dont le fût représente un obélisque qui rappelle la campagne napoléonienne en Egypte.

    L'église de Coulmier le Sec

    Merci aussi à madame Coulange de m'avoir confié des documents qui m'ont permis de rédiger cet article .


  • Commentaires

    1
    MOUSSERON
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 18:29

    Merci mille fois pour votre bel article, si bien documenté!  Ma maman a vécu à Coulmier le Sec et elle a souhaité y être inhumée. Je suis très intéressée par tout ce qui touche à ce village cher à mon cœur.  Bien cordialement. Hélène

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :