•  Anne Bouhelier nous a fait visiter  l'église de Griselles, qui est son village natal

    L'Eglise Saint Pierre et Saint Paul de Griselles contient le tombeau et les reliques de Saint Valentin.

    L'église de Griselles

    Qui était Saint Valentin ?

    Un certain Valentinus, de nobles parents romains, vivait au début du VIe siècle, sur ces terres du Lassois, en limite de territoire burgonde.

    Au moment de se marier, il fit volte-face et se retira en un ermitage tout proche, y fondant une petite église ( ecclesiola ).

    Comme souvent, en cette période troublée, sa vie exemplaire lui apporta une réputation de sainteté.

    L’évêque de Langres l’ordonna prêtre et, à sa mort, vers 547, une véritable église fut édifiée sur son tombeau.

    Ecclesiola, Egliselle, deviendra, à partir du XIIe siècle, Griselles.

     L’église sera transformée au cours des siècles.

     Restaurée en 1883,son clocher est un exemplaire du type champenois avec baies géminées dont chacune des colonnettes pour trois d’entre elles est différente.

     La porte Nord offre des encastrements de motifs anciens et notamment une croix fleurdelysée du XIII ème siècle.

     L'autel est en bois taillé, peint doré,le décor est rapporté et représente un agneau dans les nuées rayonnantes.

    Derrière l'autel le vitrail de saint Valentin :

    La statue de Saint Valentin, en calcaire taillé peint polychrome,du 16ème siècle..

    Le crâne de Saint Valentin...

    Un Saint Nicolas en calcaire taillé peint polychrome du 16ème siècle.....

    Une statue de Sainte Anne enseignant la lecture à la Vierge,du 17ème siècle, malheureusement décapitée..

    la piscine et sa sculpture,du 16ème siècle...

    Le plafond de l'église est en bois :

    Et bien sûr l'entrée de la mystérieuse crypte de l'Eglise de Griselles,la crypte où fut enterré Saint Valentin...

     Cette descente de crypte est moderne bien sûr..La surprise vient de cette crypte elle-même qui contient un mystérieux sarcophage !

     Anne nous conta alors la légende d'Éponine et de Sabinus..

    L'église de Griselles

    Éponine est le nom d'une Gauloise de la tribu des Lingons (Langres) ayant résisté avec son mari aux Romains et notamment à l'Empereur Vespasien.

    Julius Sabinus, son mari, chef des Lingons s'étant révolté contre les Romains, subira une défaite face aux Sequanes alliés des Romains.

    Après 9 ans de clandestinité à vivre caché dans une grotte, Sabinus est trahi et découvert par ses ennemis les Séquanes.

    Il sera mis à mort par les Romains malgré les implorations de sa femme Éponine.

    Celle-ci, mère de jumeaux nés dans la grotte, ne voudra pas survivre à la mort de son mari et demandera à l'empereur de partager son sort.

    Ses deux enfants seront envoyés comme esclaves en Grèce et en Égypte par les Romains voulant éviter toute rébellion future.

    Pourquoi nous conter cette jolie légende ??

    Et bien parce que le sarcophage de Valentin est orné d'une inscription étrange:

     On lit très nettement "SABINEIUS"sur le sarcophage..

    Celui-ci serait-il celui de Julius Sabinius,et cette crypte serait-elle la grotte où il se cacha 9 ans en compagnie de son épouse dévouée et de ses enfants ?

    Certainement pas,mais cette légende d'Eponine et de Sabinus est si jolie qu'elle a fait bien longtemps rêver...

    Ce sarcophage est, sans aucun doute, romain et a été réemployé pour y ensevelir  notre Saint Valentin !

    Pour christianiser le lieu,on y a ajouté des statues...

    Le tombeau lui-même est constitué de trois parties:

    -une cuve monolithe datant de 200 après J.C. environ,(avec les inscriptions SABINEIUS

    -un couvercle antique

    -et un “sur-couvercle” d’époque médiévale, du XIV ème siècle,  sculpté et plus ou moins bien ajusté sur le tout.

    L'église de Griselles

    On y voit la vierge et l’enfant entourée de saint Pierre et Saint Paul

     A l ‘extrémité les donateurs agenouillés..

     (à noter les immondes graffitis qui devraient bien être effacés…)

     A côté de la crypte,une cave voûtée,certainement le cellier des moines de l'ancien prieuré Saint Valentin..

    Dans le cimetière voisin de l'Eglise de Griselles ont été rassemblés quelques sarcophages  qui se trouvaient derrière l'Eglise..

    Rien à voir avec la forteresse,mais plutôt un endroit où venaient se faire enterrer les adorateurs de Saint Valentin, et ainsi être sous sa protection éternelle...

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique