• L'église de Terrefondrée...

    Le samedi 18 Septembre, première journée de la découverte du Patrimoine, Françoise Vignier, conservateur Honoraire des Archives Municipales de Dijon, avait convié les amateurs de vieilles pierres à la visite de plusieurs chapelles (Hierce et Châtellenot) et d'une magnifique église rurale du 12ème siècle, celle de Terrefondrée...

    C'est cette église que je vais présenter aujourd'hui , je n'ai pas les compétences extraordinaires de Madame Vignier en histoire de l'Art, mais je vais essayer de vous en parler , et surtout vous en présenter quelques photos.

    (certaines de ces photos ont été prises l'an dernier,ce qui explique le manque de feuilles aux arbres , pour la dernière particulièrement )

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    L'église de Terrefondrée est une église romane.

    Son clocher est accolé à l'édifice , sa base possède une corniche romane à corbelets.

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Une des originalités de cette église, c'est son porche qui possède de magnifiques  baies du XIVème siècle, géminées, dont la partie supérieure est à crénelage, disposition très rare.

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Le toit du porche est recouvert de laves,la charpente doit donc être solide, elle est de plus fort belle...

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Sous le porche , des bancs et une très belle cuve baptismale .

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Ce porche servait autrefois de lieu de réunion nous dit Madame Vignier, les Mairies n'existant pas encore.

    Ce porche est rare et classé aux Monuments Historiques.

    Bien d'autres églises de notre région en possédaient mais ils ont été presque tous démolis,quel dommage !

    Lorsqu'on pénètre dans l'église on voit sa belle charpente, qui fut cachée au XVIIIème siècle par un plafond..

    -Patrimoine en danger !

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Le choeur est voûté en berceau brisé.

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    On peut admirer dans ce choeur une décoration naîve que la restauration a fait apparaître..des simulations de pierres très curieuses.

    Les vitraux sont modernes, ils ont été laissés car ils témoignent de la vie de l'église qui n'est pas restée "figée" à son époque ancienne...

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Au dessus de la porte d'entrée, des décorations du même style..

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    L'église de Terrefondrée est éclairée par de très étroites baies romanes, à la base inclinée pour que la lumière se diffuse mieux.Les vitraux sont "cisterciens".

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Devant l'autel, le restaurateur a tenu à imprimer sa marque, en dessinant cette rosace dans le style des décors  de l'église..

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Dans le choeur de l'église de Terrefondrée, deux éléments intéressants.

    Tout d'abord cette belle "piscine" (lieu où le prêtre se lavait les mains avant d'avoir touché l'hostie consacrée).

    Cette piscine romane très rare est à colonnette..

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Et cette "armoire liturgique" où l'on enfermait les hosties consacrées destinées à être portées aux malades. A l'époque le tabernacle de l'autel n'existait pas..

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    A gauche du chœur on peut voir une chapelle seigneuriale, plus récente, qui sert de sacristie.

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Et l'escalier en bois qui mène au clocher..

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Dans le choeur et la nef, des "menuiseries" et des statues qui ne doivent pas avoir beaucoup de valeur, car notre guide ne les a pas évoqués, je vous les montre tout de même !

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Un coup d'oeil au lutrin portant une  Bible  qui nous indique que l'église de Terrefondrée est sous le vocable de Notre Dame..

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Au dessus de la porte d'entrée, un Christ en croix et ses angelots..

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Avant de sortir , François Vignier nous a montré les trous qui se trouvent de chaque côté de la porte.

    Ces trous servaient à maintenir un énorme madrier qui fermait l'entrée de l'église quand les paroissiens étaient sortis !

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    Un dernier regard à cette si belle église rurale, merci  Madame Vignier de nous l'avoir fait découvrir avec votre éblouissante culture !

    -L'association Culturelle Châtillonnaise

    J'espère vous avoir donné l'envie d'aller  découvrir l'église de Terrefondrée, car elle est sans doute bien trop méconnue..

    Vous ne pourrez voir que le porche, car comme toutes les églises elle est fermée à la visite, mais ce seul porche vaut le déplacement !

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


  • Commentaires

    2
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 18:52

    Merci de votre correction, j'ai rectifié  cette erreur.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Alexandre GORDINE
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 18:31

    Merci beaucoup pour cette visite virtuelle. Il y a tant des détails! Merci. La seule erreur que j'ai remarqué est de dire que le prêtre se lavait les main après avoir touché l'hostie consacrée. Bien sûr qu'il le faisait avant! C'est comme ça dans n'importe quelle liturgie chrétienne. Bien à vous,


    Alexandre Gordine


    historien d'art


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :