• L'église Saint-Antoine de Gomméville

     "Un jour, une église", nous a permis de visiter l'église Saint-Antoine à Gomméville, guidés avec une grande compétence par David Loiselet, jeune historien passionné.

    Cette église date du XVIème siècle, sa construction eut lieu entre 1551 et 1573, financée par l'évêque de Langres, le cardinal de Givry, dont la résidence d'été se trouvait à  Mussy, à quelques kilomètres de Gomméville.

    Une ancienne église existait au XIIIème siècle, on sait qu'un chanoine de Mussy venait y dire la messe. Il n'en reste aucune trace.

    La façade de l'église Saint-Antoine  a été restaurée  en 1782 et en 1803.

    On ne sait pas pourquoi cette église est sous le vocable d' Antoine le Grand . Ce ne sont pas les habitants eux-mêmes qui choisissaient le vocable de l’église en question, mais très certainement le clergé qui consacrait l’édifice.

    Antoine le Grand, appelé aussi Antoine d'Égypte, et Antoine l'Ermite,  est considéré comme le fondateur de l'érémitisme chrétien. Les religieux ayant adopté le mode de vie solitaire de saint Antoine le Grand sont des  Antonins. Ils étaient très populaires entre le XIVème et le XVIème siècles, et puis, nous dit David Loiselet, le Duc de Bourgogne Philippe le Bon était né le jour de la saint Antoine le Grand...

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville a une particularité: elle possède de chaque côté deux pignons qui réalisent un faux double transept.

    L'église de Gomméville

    L'église Saint-Antoine n'est pas classée, par contre la belle croix du cimetière l'est.

    L'église de Gomméville

    L'entrée est protégée par un auvent porté par deux colonnes.

    L'église de Gomméville

    On entre dans l'église par une porte en accolade.

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville renferme une statuaire importante.

    L'église de Gomméville

    Les piliers sont massifs, non décorés.

    L'église de Gomméville

    Une clé de voûte est ornée de la croix de saint Antoine le Grand. Cette  croix en  tau, prend la forme de la lettre grecque tau.  Elle fut plus tard l'emblème des Franciscains, car adoptée par saint François d'Assise...

    L'église de Gomméville

    Les vitraux sont modernes, le vitrailliste qui les a réalisés a choisi de les orner de flammes très esthétiques.

    L'église de Gomméville

    Le transept de gauche :

    L'église de Gomméville

    A l'entrée du transept on remarque un Christ en croix au pied duquel se trouve une déposition de croix.

    L'église de Gomméville

    La déposition de croix date du deuxième quart du XVIème siècle :

    L'église de Gomméville

    Un groupe très original : un ange gardien guide une carmélite (XVIIème siècle) :

    L'église de Gomméville

    Beaucoup de statues  se trouvent dans cette église, la plupart sont du XVIIème et du XVIIIème siècles.

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    Le transept droit :

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église Saint-Antoine de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église Saint-Antoine de Gomméville

    L'église renferme plusieurs bâtons de procession (XVIIIème siècle)

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    Le chœur :

    L'église de Gomméville

    Dans le fond du chœur on remarque un tableau d'autel : l'Annonciation par François Mauperin, peintre parisien  (4ème quart du XVIIIème siècle.)

    L'église de Gomméville

    Sur l'autel se trouvent cinq bustes reliquaires.

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    Celui-ci est le buste reliquaire de saint Antoine le Grand, patron de l'église de Gomméville.

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    D'autres statues se trouvent sur l'autel...

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    et sur les côtés du chœur :

    L'église de Gomméville

    Saint Antoine le Grand et son cochon, pourquoi un cochon l'accompagne t-il ? Le porc est, au Moyen-Âge, symbole de la luxure et de la goinfrerie. La victoire du saint ermite sur les tentations du diable et des nourritures terrestres était symbolisée par la présence d’un porc auprès de lui.

    Saint Antoine le Grand est, de ce fait, devenu le patron des charcutiers...

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    La belle chaire sculptée est l'œuvre d'un artisan local.

    L'église de Gomméville

    Trois "piscines" où le prêtre se lavait les mains avant l'Eucharistie  :

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    Cette dalle funéraire a probablement été réalisée entre 1685 et 1700 : la représentation, inhabituelle, du Sacré-Coeur s'apparente étroitement à la première image du Sacré-Coeur vénérée en 1685 par sainte Marguerite-Marie Alacoque au monastère de Paray-le-Monial.

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    Les fonts baptismaux datent de la seconde moitié du XIXème siècle.

    L'église de Gomméville

    L'église de Gomméville

    Michel Massé a photographié la croix et le coq du clocher de Gomméville, les voici :

    L'église Saint-Antoine de Gomméville

    L'église Saint-Antoine de Gomméville


  • Commentaires

    2
    Lundi 20 Juillet 2015 à 03:00
    J'adore visiter votre site mais je n'avais pris le temps de vous remercier, c'est chose faite !
    1
    bridget
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 07:42

    Merci pour les photos et les descriptions. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :