• L'église Saint-Germain d'Auxerre, de Fontaine en Duesmois

    L'église Saint-Germain d'Auxerre de Fontaine en Duesmois est un remarquable monument dont le choeur, le transept et le clocher sont inscrits à l'inventaire des Monuments Historiques.

    Elle date du XIIème siècle, de la première moitié du XVIème et du second quart du XVIIIème.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    La nef est précédée d'un porche composé de colonnes d'ordre toscan supportant un fronton triangulaire.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Le clocher a été foudroyé et a été reconstruit en 1844.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    A coté de l'église existait autrefois un cimetière qui a été déplacé. On a conservé la croix qui s'y dressait.

    L'église Saint-Germain d'Auxerre, de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois est en réfection... L'extérieur a été magnifiquement restauré, il faudra du temps et de l'argent pour refaire l'intérieur, mais ce sera fait  affirme le Maire de Fontaine en Duesmois Denis Soyer.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Des peintures murales ont été découvertes dans le choeur de l'église, il faut donc commencer par leur restauration minutieuse avant de penser au reste.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Le vitrail au dessus de l'autel représente un arbre de Jessé. En haut on voit un ange portant un phylactère, et un autre jouant du luth. Ce vitrail date de la seconde moitié du XVème siècle, mais a été retouché plusieurs fois , en 1866, en 1868 puis en 1978ce qui fait qu'il n'est guère lisible.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    De chaque côté de l'autel des statues : saint Germain d'Auxerre :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'Education de la Vierge :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Voici les peintures murales mises à jour :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Un litre funéraire :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Devant l'autel de saint Joseph, deux statues du XVIème siècle, tout d'abord saint Antoine ermite et son cochon :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Puis saint Nicolas avec les enfants dans le cuvier, mais aussi avec des femmes à genoux à ses pieds :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Quatre gros piliers s'élèvent à la croisée de la nef pour supporter le clocher.

    Ils sont magnifiquement décorés de frises...

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Une des colonnes supporte un Christ en Croix :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Dans la chapelle seigneuriale, à droite, on aperçoit une merveille  de la seconde moitié du XVème siècle : une Vierge de Miséricorde (ou Vierge au manteau) en pierre polychrome.

    L'église Saint-Germain d'Auxerre de Fontaine en Duesmois

    Elle est difficile à photographier à cause de la lumière du vitrail qui la surmonte...

    L'église Saint-Germain d'Auxerre de Fontaine en Duesmois

    Aussi j'ai photographié les personnages de plus près, déjà le visage serein de la Vierge Marie...

    L'église Saint-Germain d'Auxerre, de Fontaine en Duesmois

    Puis les douze personnages, magnifiques de ferveur, qu'elle entoure de son manteau.

    On admire ainsi cardinal, évêque, pape, seigneur, moines, paysans et femmes, huit personnages à genoux, quatre debout.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    De facture naïve, mais tellement beaux !

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Il y a quelques années Jacques Noël avait réalisé une exposition photographique de Vierges de Miséricorde, dites "au manteau", dans l'église de Magny-Lambert. Il nous expliquait l'origine de ces représentations de la Vierge Marie.

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-vierges-au-manteau-une-tres-belle-exposition-dans-l-eglise-de-magn-a1227492

    Au dessus de la Vierge de Miséricorde deux anges adorateurs, d'art populaire :

    L'église Saint-Germain d'Auxerre, de Fontaine en Duesmois

    L'église Saint-Germain d'Auxerre, de Fontaine en Duesmois

    Une très belle piscine où le prêtre faisait ses ablutions :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Par ce couloir, le seigneur pouvait suivre la messe sans être mélangé avec les villageois...

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Le couloir de vision de l'autre côté :

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Au sol de la chapelle seigneuriale, on peut voir une dalle funéraire du XIVème siècle.

    C'est là que reposent Jehan de Fontaine, écuyer mort en 1326, son épouse Jacotte morte en 1338 et leur fils Eudes mort en 1367.

    Aux pieds des personnages leurs chiens n'ont pas été oubliés !

    L'église de Fontaine en Duesmois

    A la croisée d'ogives qui supporte le clocher ont voit des clés, je les recherche dans toutes les églises, car peu de monde lève les yeux pour les regarder, elles sont pourtant souvent très jolies.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    L'église de Fontaine en Duesmois

    Les fonts baptismaux  sont du XVIIIème siècle.

    L'église de Fontaine en Duesmois

    C'est dans cette église que Georges Leclerc, Comte de Buffon, le célèbre naturaliste, épousa  en 1752 mademoiselle de Saint-Belin Mâlain.

    L'histoire de la seigneurie des  Saint-Belin Mâlain  a été contée dans un remarquable essai de Jean Millot sur le village d'Etais.

    http://www.christaldesaintmarc.com/la-monographie-du-village-d-etais-par-jean-millot-a505317


  • Commentaires

    2
    Jenry
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 16:53

    Eglises fermées, fidèles absents, nos églises deviennent des monuments abandonnés et inconnus. Et pourtant quand on voit les merveilles artistiques qu'elles contiennent. Et prions (c'est le mot) pour qu'elles retrouvent leur splendeur.

    1
    Dominique
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 09:33

    Magnifique ! Un grand merci de nous faire découvrir ces petits trésors cachés dans les petits villages du Châtillonnais. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :