• "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Bruno Chaume, Président de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais a présenté la Conférence de François Poillotte, membre de la SAHC, sur saint Bernard et l'ordre des Templiers.

    François Poillotte, avec une aisance et une mémoire remarquable a stupéfié le public venu très nombreux, par son érudition et sa mémoire des noms et des dates de  périodes riches en événements et en protagonistes ! nous nous y perdons, pas lui ! "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Marie-Geneviève Poillotte, son épouse, a fait défiler les gravures et a lu des textes de saint Bernard.

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Dans notre Châtillonnais, nous dit François Poillotte, existent encore des traces de l'ordre des Templiers : à Bure les Templiers une église, à Voulaines les Templiers les restes d'une commanderie, à Epailly où subsiste cette chapelle d'une autre commanderie :

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Depuis le VIIème siècle de notre ère, le Saint Sépulcre était aux mains des Musulmans. Les pèlerins pouvaient néanmoins s'y rendre en versant un tribut aux autorités musulmanes.

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La prise de Saint Jacques de Compostelle (préservant néanmoins le tombeau du saint) et surtout la destruction du Saint Sépulcre par les Turcs  horrifièrent les Chrétiens  qui pensèrent partir en Terre Sainte pour récupérer les Lieux Saints.

    Le pape Urbain II réunit un concile à Clermont en 1095.

    Il fit appel à la noblesse de la Chrétienté pour délivrer le tombeau du Christ.

    En effet, après avoir évoqué les malheurs et souffrances des chrétiens d’Orient, le pape adjura les chrétiens d’Occident de cesser leurs guerres fratricides et de s’unir pour combattre les païens et délivrer leurs frères en Orient, ce qui est une cause plus juste. En même temps les chrétiens pourront expier leurs péchés une fois arrivés à Jérusalem, ville sainte par excellence.

    Son discours fut accueilli avec enthousiasme et fut suivi du départ de la Première Croisade.

    Concile de Clermont (livre des passages faits outremer XVème) :

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La 1ère croisade nous dit François Poillotte se fit en suivant plusieurs trajets, le but étant d'arriver à Constantinople.

    Godefroy de Bouillon partit de Rethel, accompagné par son frère Baudoin.(ligne noire)

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    En arrivant, Godefroy de Bouillon se recueillit devant le Saint Sépulcre (histoire d'outremer de Guillaume de Tyr) :

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Les terres conquises comportaient  des Comtés (Edesse et Tripoli), une principauté(Antioche), et un royaume, celui de Jérusalem.

    Le frère de Godefroy de Bouillon devint le premier roi de Jérusalem.

    L'objectif des croisés fut atteint, malgré de très nombreux massacres.

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Malgré ces conquêtes, la sécurité des pèlerins n'était pas du tout assurée, aussi les croisés pensèrent à la création d'une sorte de gendarmerie qui accueillerait les pèlerins , les soignerait.

    Hugues de Payns, apparenté à Bernard de Clairvaux était seigneur de Montigny (Montfort ?), il fit la 1ère croisade avec Hugues, Comte de Champagne. Il pensa à la création d'un ordre de chevaliers dont il sera le fondateur : l'ordre des Templiers

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    André de Montbard était l'oncle de Bernard, du côté de sa mère, il devint le cinquième grand Maître des Templiers en 1154 jusqu'en 1156, il devint ensuite moine à Clairvaux.

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Les premiers Templiers prêtèrent serment, ils s'interrogeaient néanmoins, nous dit François Poillotte sur le fait d'être à la fois moine et soldat. D'ailleurs certains clercs  s'indigneront des massacres commis durant la première croisade.

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Bernard de Clairvaux émit des réserves  au sujet de la croisade, car  il ne voyait pas la nécessité d'aller chercher si loin le Christ, puisque les Chrétiens doivent le trouver au cloître.

    Car pour les Cisterciens le retrait du monde est supérieur à tout : La Jérusalem Céleste est bien au dessus de la Jérusalem Terrestre.

    Néanmoins il se résolut à admettre son principe , et d'ailleurs il  prêchera la deuxième croisade.

    Pour lui la croisade devint une sorte de liturgie qui poussait à la rémission des péchés.

    Hugues de Payns et ses amis firent une campagne de recrutement de "chevaliers du Christ", puis ils se rendirent au Concile de Troyes.

    (date non précisée en raison de deux styles...j'avoue n'avoir pas compris et je ne suis sans doute pas la seule !)

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Le pape Honorius II organisa ce concile de Troyes, il ne fut pas présent mais était représenté par son légat.

    La mission du concile était de créer une règle.

    Les personnes présentes au concile de Troyes furent :

    Le Légat du pape :

            Le cardinal et représentant du pape, Matthieu d'Albano

     Les Archevêques :

            L'archevêque de Reims, Raymond de Martigné

            L'archevêque de Sens, Henri Ier dit « le sanglier de Boisfrogues »

      Les Évêques :

            L'évêque de Chartres, Geoffroy II de Lèves

            L'évêque de Soissons, Josselin de Vierzy

            L'évêque de Troyes, Hatton

            L'évêque d'Orléans, Jean II

            L'évêque d'Auxerre, Hugues de Montaigu ou de Semur

            L'évêque de Meaux, Burchard

            L'évêque de Châlons-sur-Marne, Herbert

            L'évêque de Laon, Barthélemy de Jur

            L'évêque de Beauvais, Pierre Ier

            L'évêque de Paris, Étienne de Senlis

     Les Cisterciens :

            L'abbé de Cîteaux, saint Étienne Harding

            L'abbé de Clairvaux, saint Bernard

            L'abbé de Trois-Fontaines, saint Roger

            L'abbé de Pontigny, bienheureux Hugues de Mâcon

     Les Bénédictins :

            L'abbé de Vézelay, Raynaud de Semur

            L'abbé de Molesme, Guy

      Les Chanoines réguliers :

            L'abbé de Reims, Ursion

            L'abbé de Saint-Étienne de Dijon, Herbert (ou Humbert)

     Les Maîtres :

            Le chanoine et docteur en théologie, Albéric de Reims

            Le chanoine et docteur en théologie, Fulcher

      Les Seigneurs :

            Le comte de Champagne, Thibaut IV de Blois

            André de Baudemont, sénéchal du précédent

            Le comte d'Auxerre, de Tonnerre et de Nevers, Guillaume II de Nevers

     Les Templiers :

            Hugues de Payns, maître

            Godefridus (= Gondemare (pt) ?)

            (Bernard) Rollandus (marquisat de Provence, Vaucluse actuel)

            Gaufridus Biso/Bisol = Geoffroy de Bossoit (comté de Hainaut, Frameries, Belgique actuelle)

            Paganus de monte Desiderii = Payen de Montdidier (dans la Somme, en Picardie)

            Archembaudum de Sancto Amano = Archambaud de Saint-Amand (ou Saint-Ama

    Le Concile de Troyes (tableau de Granet au château de Versailles)

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La seconde croisade :

    La seconde croisade fut décidée par le Pape Eugène III après la chute d'Edesse.

    Bernard ne voulut prêcher la seconde Croisade à Vézelay que si le Pape lui en donnait ordre, ce qui fut fait.

    Bernard de Clairvaux  lut un message du Pape, puis prononça sa prédication, devant le roi Louis VII , son épouse Aliénor d'Aquitaine et une foule immense.

    Son prêche fut sans aucun doute flamboyant (Malheureusement le texte ne nous en est pas parvenu)

     Louis VII se croise à Vézelay (Histoire des passages faits outremer)

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La seconde croisade fut un véritable désastre car elle eut lieu par la voie terrestre, nous dit François Poillotte. La voie maritime aurait été plus sûre mais il eut fallu s'entendre avec Roger II roi de Sicile, fâché avec Conrad II de Hohenstauffen....

    Les croisés qui parvinrent en Asie Mineure furent écrasés par les Turcs, ce fut un échec total.

    "L'Ordre du Temple" une conférence de François Poillotte pour la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    L'échec de cette seconde croisade atténua le prestige de l'abbé de Clairvaux, Bernard, mais aussi celui des Cisterciens.

    Bernard en parle d'ailleurs dans son testament écrit un an avant sa mort, dont Marie-Geneviève Poillotte nous lut un extrait, très émouvant.

    Beaucoup d'applaudissements saluèrent les deux conférenciers , quelques questions furent posées dont une sur le "trésor des Templiers" qui selon François Poillotte n'a peut-être pas existé...mais on ne sait jamais qui sait....

     

     


  • Commentaires

    1
    bridget
    Samedi 3 Mars à 16:37

    Merci toujours pour les détails précis ainsi que les photos

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :