• La découverte du trésor...

     

    Historique des découvertes 1929-1953


    Jean Lagorgette, savant botaniste et docte géologue décide en 1929 d’explorer les flancs du mont Lassois (présence de plantes rares). Il y avait plu les jours précédents et en se promenant, il trouve à ses pieds des cailloux luisants et des plaques curieusement irrégulières.

    Il en ramasse une trentaine. A la fin de cette année, après avoir accumulé des sacs de tessons de céramique, il envoie un rapport circonstancié au ministère. Intéressé par l’affaire, celui-ci lui octroie une modeste subvention de 2000 F.

    Le produit de ces fouilles du mont Lassois donnera plus d’un million de tessons de céramiques, 150 fibules, un millier d’objets en bronze, en fer, des bijoux, perles et armes.
    Jean Lagorgette meurt en 1942 et c'est René Joffroy, jeune professeur de 31 ans qui reprend les recherches en 1946 et les poursuit jusqu’en 1971 avec une interruption de 1959 à 1967.

    En raison de sa position stratégique, le mont Lassois avait pris une très grande importance au cours du VI e s. av. J.-C.. Un oppidum puissant s’y était élevé, entouré d’un fosse de 12 m de large, 5 m de profondeur sur plus de 3 km de long.

    Rapidement, les services des monuments historiques accordèrent 2500 F pour continuer les fouilles. Mais arriva l’hiver; Joffroy dut abandonner les fouilles, mais avant, il décida avec M. Moisson, son chef de chantier, de sonder un terrain où se trouvaient des pierres qui étaient étrangères au site de part leur nature géologique.

    Ce sondage de dernière heure allait entraîner une découverte sensationnelle.

    C’était en Janvier 1953, René Joffroy, qui devait rentrer à Châtillon-sur-Seine venait de quitter le chantier mais son fidèle Moisson voulut avancer le travail du lendemain et resta seul pour creuser.
    Le lendemain matin, Moisson arrive de très bonne heure chez René Joffroy.

    « Hier soir, dit-il , en enlevant la terre, un gros objet est apparu. »


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Yves Baux
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 10:03

    Bonjour,

    revoyez vos sources, ce n'est pas René Joffroy l'inventeur du vase de VIx, mais Maurice Moisson, Agriculteur local, passionné d'archéologie et fouilleur officiel, qui decouvert le trésor de Vix, René Joffroy ne souhaitait poursuivre les fouilles a cet endroit malgré les indices relevés par Maurice Moisson, c'est après la découverte que Mr Joffroy a bien voulu daigner s'interresser au site. il a par ailleurs travesti l'histoire pour en tirer tout le bénéfice, lui permettant ainsi , d'obtenir une place de conservateur au musée de Saint-Germain-en-Laye.

    la 1ere publication de La tombe princière de Vix Côte d'or, Boudrot, 1961 fait bien référence à Maurice Moisson en tant qu'inventeur du trésor, mais prenant la grosse tête, Mr Joffroy fait disparaitre cette référence et va même jusqu'à faire recadrer les photos des fouilles pour faire disparaitre Mr Maurice Moisson

    des chercheurs ont recentrés la vérité dans de multiples publications ultérieures ( parues dans Historia, Archéologia, Géo , Science et vie et bien d'autres document plus officiels.

    Si vos sources historiques se résument à Wikipédia, je vous invite a lire d'autres documents écrits par des chercheurs et  à visiter le Musée de Chatillon sur Seine ou vous collecterez les bonnes informations, mais peut être l'avez vous déja (visité au pas de course ! ) sans prendre le temps de lire la documention y référent.

    De grâce, rétablissez vous aussi la vérité

     

    Cordialement

    Yves Baux, membre de la Famille Moisson (époux d'une des petites filles de Mr Maurice Moisson)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :