• La glacière de Crépan..

    Sur le territoire de Prusly sur Ource se dressait autrefois un château,celui de Crépan,malheureusement dévasté par un incendie.
    Il ne reste qu'un beau pigeonnier et une glacière que connaissait René Drappier.
    Celui-ci a donc entraîné son ami Michel Massé à la découverte de cette glacière mystérieuse,voici les photos qu'ils ont rapportées pour le blog..

    Animaux Châtillonnais

    Animaux Châtillonnais

    Animaux Châtillonnais

    Animaux Châtillonnais

    La porte est toujours fermée,mais René qui est entré autrefois dans cette glacière m'a dit qu'il y faisait un froid terrible..
    C'est dans de pareilles glacières que l'on mettait en hiver de la glace naturelle,celle-ci se conservant même jusqu'à la fin de l'été.
    Des réfrigérateurs avant l'heure, en quelque sorte...

    Un lecteur du blog m'apporte un témoignage :

    Je vous contacte pour une information sur la glacière de Crépan, information obtenue auprès de Blandine de Clermont Tonnerre avant qu'elle ne nous quitte. Elle se souvenait des cuisinières du château utilisant la glace pour faire les desserts et tenir les produits au frais. Elle m'a aussi indiqué que lorsqu'il restait plus de glace que nécessaire, son père revendait le surplus à l'hôpital de Châtillon sur Seine pour l'utiliser contre la douleur des patients.

    Par ailleurs une autre information, non garantie car je n'ai pas assez de recoupement, m'indique une seconde glacière rebouchée dans la cour de la ferme qui servait de frigo au château.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    cormier
    Dimanche 12 Avril 2015 à 07:46

    Merci à Cristelle, pour ces.beaux reportages.

    qu elle continue cela est interressant on apprend beaucoup de choses que j ignore

    amities Jacq.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :