• Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Après la visite guidée du MuséoParc d'Alésia, les membres de la Société Archéologique et Historique du pays Châtillonnais se sont rendus sur le site du lieu-dit "La Croix-Saint-Charles", à la pointe de l'oppidum d'Alésia.

    C'est là qu'ont lieu des fouilles très intéressantes sur le site d'un sanctuaire nommé Apollon Moritasgus.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Des membres de l'INRAP nous ont accueillis, nous avons ainsi pu retrouver Samantha  Heitzmann que nous avons rencontrée plusieurs fois pour des conférences à Châtillon sur Seine.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Bruno Chaume, Président de la SAHC, archéologue, chercheur au CNRS, nous a présenté son ami Olivier de Cazanove , Directeur du programme "Sanctuaire d'Alésia", Professeur d'archéologie Romaine université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Avec Olivier de Cazanove, nous partons visiter les fouilles  du sanctuaire dédié à Apollon Moritasgus. Le premier élément de ce nom est gréco-romain,  (Apollon) , le second gaulois (Moritasgus), ainsi que des thermes, divers bassins et bâtiments annexes.

    Ce qui montre que ce temple a été utilisé à partir du 1er siècle avant JC, jusqu'au deuxième siècle de notre ère.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Dès l’année 1898, des archéologues de la Société des Sciences de Semur en Auxois mirent à jour un ensemble de canalisations antiques dans la zone de la Croix Saint-Charles, sur la pente est du Mont Auxois.

    Emile Espérandieu, officier de carrière et archéologue reprit les fouilles  de 1909 à 1911 qui lui ont permis de dégager un temple, des thermes, divers bassins et des bâtiments annexes.

    La reprise des fouilles s'avérait souhaitable afin d'identifier les limites du sanctuaire, le fouiller extensivement et en restituer l'évolution. C'est pourquoi le programme "Sanctuaires d'Alésia" a été lancé en 2008 sous l'égide du ministère de la Culture-Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne en collaboration avec les universités de Paris 1,de Bourgogne et de Basilicate en Italie.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Olivier de Cazanove nous montre ici l'emplacement d'un "enclos à banquets gaulois". On y a trouvé des amphores vinaires, des céramiques, des potins et de très nombreux ossements d'animaux (porcs, boeufs, capriné, cheval).

    Entre la fin de l'époque gauloise et les premières décennies de notre ère, une route à cailloutis montait doucement d'est en ouest. On en voit encore des traces le long de ce mur.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Le sanctuaire s'est doté d'édifices monumentaux à partir du 1er siècle après JC..

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Le temple avait une forme octogonale, il était implanté au dessus d'une canalisation qui convoyait l'eau des sources par une série de drains jusqu'aux thermes situés en contrebas.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    On voit ici la fondation de l'angle sud-ouest du temple avec l'entrée de la canalisation.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Plusieurs sources en effet existaient sur le site : l'eau suintait à la base du talus.

    Ce qui incite à penser qu'Apollon Moritasgus  était un "sanctuaire des eaux" c'est la présence omniprésente des canalisations, des vasques et des bassins : une mise en scène complexe de l'eau qui évoque de la part des concepteurs du sanctuaire une probable intention symbolique et cultuelle.

    Malgré la sécheresse actuelle l'eau sourd toujours, les fouilleurs ont les pieds dans l'eau !

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Une parenthèse : de cet endroit des fouilles on voit, au loin, la si jolie cité de  Flavigny sur Ozerain. C'est à Flavigny qu'était basé le camp de César lors de la bataille d'Alésia.

    Olivier de Cazanove nous dit que Vercingétorix est peut-être venu au sanctuaire, il pouvait donc, sans doute, voir les ennemis romains en face !

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Nous voici près des thermes.

    Olivier de Cazanove nous révèle que ces thermes ne constituent pas un ajout périphérique du sanctuaire, car ils sont reliés au temple par la même canalisation majeure.

    Leur plan est un plan standard de thermes qui relève du type dit "axial semi-symétrique".

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Les thermes étaient associés au lieu de culte.

    A l'ouest se trouve la palestre, cour bordée de portiques d'où l'on peut descendre dans la piscine froide, puis au frigidarium par quelques marches Puis on accède au tepidarium (pièce tiède) puis au caldarium (pièce chaude)  qui dispose d'un sol suspendu sous lequel l'air chaud circulait (hypocauste).

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Le caldarium possédait trois baignoires

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Le laconicum (étuve sèche), de forme arrondie devait être recouvert d'une coupole.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Les fouilles successives ont mis à jour de nombreux ex-votos, comme ce pied que montre Olivier de Cazanove, trouvé en 1909 devant le porche du temple. Il portait en abréviation "v(otum) s(olvit) l(ibens) m(erito) "il s'est acquité de son voeu de bon gré comme de juste"

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    D'autres ex-votos nous montrent des enfants emmaillotés, des seins, des yeux de bronze (plus de 300 !) qui devaient être fixés par des clous dans la galerie périphérique du fanum.

    Ce qui n'implique pas, nous dit Olivier de Cazanove, que le sanctuaire d'Apollon Moritasgus avait une spécialisation thérapeutique, mais plutôt une demande de guérison, soit une demande, parmi d'autres, de ceux qui fréquentaient le sanctuaire.

    Visite des nouvelles fouilles d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Pays Châtillonnais (SAHC)

    Article sur la ville gallo-romaine d'Alésia, située sur l'oppidum :

     http://www.christaldesaintmarc.com/la-cite-gallo-romaine-d-alesia-a43591070


    votre commentaire
  •  La SAHC, cette année, a proposé à ses membres un voyage en deux parties.

    Première partie : visiter avec un guide le MuséoParc d'Alésia

    Seconde partie : se rendre sur le lieu des fouilles d'un sanctuaire "Apollon Moritasgus" situé à la pointe est du Mont Auxois.

    Nous arrivons devant le MuséoParc dont l'aspect a bien changé :les arbres ont bien poussé sur la terrasse supérieure !

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    En  2012 lors de l'ouverture :

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Pour parfaitement entendre notre guide nous avons reçu des audioguides très performants.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Avant de commencer la visite, quelques notions sur le bâtiment, sa structure, ses architectes Bernard Tschumi et Véronique Descharrières.

    Le bâtiment est conçu sur cinq niveaux de forme circulaire (rotonde de 15,5 m de hauteur, 53 m de diamètre) et recouvert d'une résille de bois de mélèze évoquant les ouvrages militaires romains et répondant à la démarche Haute qualité environnementale.

    Il est constitué notamment au premier étage d'une grande salle d'exposition à laquelle on accède par une rampe semi-circulaire et de plan hélicoïdal qui débouche sur une coursive annulaire.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     

     le premier espace est consacré à « César écrivain » .

    Représenté sur un panneau de verre de 3 m de haut, il déroule un volumen d'où s'échappent des citations et lettres qui se transforment progressivement en soldats.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    On arrive ensuite à  "La galerie du combat " où les soldats gaulois et romains prennent progressivement la forme d'une haie de colosses.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     On pénètre ensuite dans  un diorama du monde antique occidental à l’époque de la Guerre des Gaules  (cyclorama de plan elliptique peint sur toile).

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

      Des cartes nous expliquent la conquête de la Gaule.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     L’armée gauloise et l’armée romaine nous présentent un mobilier archéologique et de reproductions d'armes, de boucliers...

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Une catapulte et un scorpion reconstitués :

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Le film du siège d’Alésia est présenté dans une salle de spectacle .

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Un Vercingétorix tel qu'on ne l'imaginait pas autrefois !

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Les armées en marche.

    A noter que devant l'écran un plan en relief s'illumine et montre les différentes phases de la bataille.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La rédition de Vercingétorix :

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     Un espace nous montre la preuve par l’archéologie  que c'est bien ici qu'eut lieu la bataille d'Alésia. En effet d'autres sites comme Alaise revendiquent la bataille, mais aucune fouille sur place n'a pu le démontrer. .

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    De longues-vues permettent d'observer le paysage d'Alesia à 360° au travers de la façade.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    C'est l’empereur Napoléon III qui a eu à coeur de démontrer qu'Alésia était bien à Alise Sainte Reine. Il a oeuvré à la redécouverte scientifique du site d’Alésia.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    On dit que les sculpteurs des statues de Vercingétorix  ont pris pour modèle ...Napoléon III...

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La salle d'expositions temporaires abrite actuellement une bien jolie exposition :"Un gaulois dans mon cartable"

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Que de bêtises a-t-on fait paraître dans les manuels scolaires au sujet de la guerre des Gaules !

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Depuis la terrasse on a une belle vue sur les constructions récemment refaites, des reconstitutions des fortifications de César.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Vue de l'oppidum d'Alésia (aujourd"hui occupé par le village d'Alise Sainte Reine), où était retranché Vercingétorix et son armée.

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    J'ai visité le Muséoparc en 2012 lors de son ouverture, l'article ci-après donne plus de détails que je n'ai pas voulu redonner aujourd'hui.

    http://www.christaldesaintmarc.com/visite-au-museoparc-d-alesia-a45612402

    Les combats organisés au Muséoparc sont à voir !

    http://www.christaldesaintmarc.com/combats-de-legionnaires-au-museoparc-alesia-a58124091

    Après cette visite enrichissante, les 38 membres de la SAHC qui participaient à la sortie, se sont retrouvés dans un des meilleurs restaurants de l'Auxois : "Le cheval Blanc" à Alise Sainte Reine

     Délicieux repas, service parfait dans une magnifique salle...un restaurant à recommander !

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du Muséo-Parc d'Alesia avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Après ce délicieux repas, nous nous sommes dirigés vers les fouilles du sanctuaire d'Apollon Moritasgus, situé à l'extrémité de l'oppidum d'Alésia.

    Samedi 17 et dimanche 18 juin, avaient lieu les journées de l'Archéologie, aussi le site était ouvert au public.

    Le compte-rendu dans un prochain article.

     


    votre commentaire
  •  Bruno Chaume, Président de la SAHC , a ouvert l'assemblée Générale de la Société Archéologique,le samedi 27 mai, dans la salle des conférences du Musée du Pays Châtillonnais.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    Le Président a dit son désir de voir s'ouvrir, dans le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, une salle consacrée aux fouilles qui qui ont lieu sur le site de Vix depuis des années par des équipes françaises, autrichiennes, suisses.

    Ces équipes ont permis de découvrir l'habitat au sommet du mont Lassois, dont la "basilique", mais aussi les remparts gigantesques qui entouraient la ville.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Le président de la SAHC a annoncé que les fouilles sur le site de Vix vont reprendre du 17 juillet au 15 août avec les archéologues autrichiens dirigés par Thomas Pertlwieser.

    La journée "portes ouvertes" pour le public aura lieu l'après-midi du 5 août , pour les sociétaires de la SAHC elle aura lieu la veille.

    Jérémie Brigand, Président de la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais soutient la Société Archéologique, et fera son possible pour qu'une une salle consacrée aux fouilles de Vix voie le jour.

    Il espère aussi la reprise de la fouille de la tombe princière avec les moyens d'aujourd'hui.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    La SAHC et la société mycologique viennent de faire paraître un superbe ouvrage, le second sur notre belle forêt Châtillonnaise.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    Après un moment de recueillement à la mémoire des adhérents disparus, et un appel aux adhésions, Jacques Stréer, secrétaire de la SAHC, a présenté le bulletin archéologique et historique du Châtillonnais, extrêmement riche cette année avec des articles passionnants sur des sujets divers :

    Les fouilles du Tremblois par Samantha  Heitzmann, l'habitat à l'oiseau par René Lesko, le château d'Aisey, la tour de Busseaut par Françoise Vignier,  l'église de Saint Germain le Rocheux par Michel Malnoury, le bélier hydraulique par Pierre Potherat, le manuscrit de Balbastre par le regretté Jacques Noël, la grande guerre de Jean Lefèvre, par Jacques Pétot,  et retour aux copies d'oeuvres antiques par Félicie fougère, conservatrice du musée .

    (en vente à l'Office du Tourisme)

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    Le secrétaire a ensuite présenté le rapport d'activités de la SAHC pour 2016.

    Les relations entre les Associations Châtillonnaises sont excellentes, le bulletin est envoyé aux associations archéologiques de France et de l'étranger.

     Le voyage annuel de la SAHC , qui a réuni une quarantaine d'adhérents, a eu lieu à Aisey sur Seine (les restes du château), Vaurois (les 2 tumulus) Busseaut (la tour , le bélier, l'église), suivi d'un excellent repas à l'hôtel du Roy d'Aisey sur Seine.

    http://www.christaldesaintmarc.com/la-sortie-2016-proposee-par-la-sahc-nous-a-permis-de-retrouver-un-patr-a126265886

     L'après-midi visite de l'église de Saint Germain le Rocheux et des fouilles du Tremblois avec Samantha Heitzmann.

    http://www.christaldesaintmarc.com/avec-la-sahc-visite-de-l-eglise-de-saint-germain-le-rocheux-et-du-fanu-a126265910

     Un superbe colloque international "Vix et le phénomène princier des VIème et Vème siècles avant JC, a eu lieu à Châtillon sur Seine du 26 au 28 octobre 2016,organisé par Patrice Brun (Professeur à l'Université Paris 1), Bruno Chaume (chargé de recherches 1ère classe  au CNRS) et Federica Sacchetti (Université de, d'Aix en Provence,centre Camille Julian).

    Ce colloque a constitué un tournant dans l'histoire de la recherche sur les sites princiers du premier âge du Fer en Europe. Tous les meilleurs spécialistes étaient réunis à Châtillon pour présenter leurs travaux et débattre.Les résultats du programme de Vix ont été salués par l'Europe entière, et même au delà, puisqu'une américaine était présente.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    http://www.christaldesaintmarc.com/vix-et-le-phenomene-princier-un-colloque-international-s-est-tenu-a-ch-a127316688

    La visite annuelle des fouilles de Vix a rassemblé beaucoup de sociétaires très intéressés par la découverte sensationnelle d'un "port" sur la Seine au pied des remparts du Mont Lassois.

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-adherents-de-la-societe-archeologique-et-historique-du-chatillonna-a126490260

    La visite du site de Vertillum avec Jacky Bénard a été très suivie et sa conférence passionnante.

    http://www.christaldesaintmarc.com/visite-de-vertillum-ville-gallo-romaine-du-pays-chatillonnais-avec-jac-a128972166

    http://www.christaldesaintmarc.com/vertillum-habitats-gaulois-et-gallo-romains-une-conference-de-jacky-be-a128973738

     Un club archéologie a été créé au collège Fontaine des Ducs.

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-eleves-du-college-fontaine-des-ducs-s-initient-a-l-archeologie-a130309518

    Les comptes présentés par le trésorier adjoint françois Poillotte sont équilibrés.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Ils ont été vérifiés par les commissaires aux comptes messieurs Gueneau et Roy.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    La Conseillère Départementale Valérie Bouchard était présente, très heureuse a-t-elle dit, de participer pour la première fois à l'AG de la SAHC. Le Conseil Départemental soutient les fouilles de Vix.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Martine Aubignat adjointe à la Culture de la ville de Châtillon sur Seine participe aux Conseils d'administration de la SAHC, dont elle est membre de droit.

    Elle a assuré à l'Association tout le soutien de la Municipalité.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Bruno Chaume nous a ensuite révélé l'existence d'un superbe char princier de l'époque hallstattienne découvert à Côme en 1928.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    Ce char a de nombreuses ressemblances avec celui de la Princesse de Vix.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Le char de Ca’Morta est muni de quatre roues identiques, en bronze, chêne et fer. Une seule a été retrouvée intacte, les trois autres dans un état fragmentaire, ont dû faire l'objet d'une restauration. La circonférence des roues est de 96 cm. En outre, ces dernières possèdent chacune dix rayons en bronze ayant une forme de boyau et elles sont cerclées de fer.

    Les autres pièces du char sont également ouvragées en bronze laminé et par ailleurs ornementées (notamment les balustrades et la caisse du véhicule).

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Le jour même de l'AG de la SAHC, un groupe de touristes de Côme visitait le Musée de Châtillon sur Seine,  pour voir "notre" char princier de Vix. Une des guides italiennes a expliqué à l'assistance les caractéristiques du char de la Ca' Morta.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    On peut voir que les timons ne sont pas semblables et qu'il existe un appui-tête.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Pour terminer l'AG, Bruno Chaume a projeté des photos des fouilles actuelles de Vix.

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    On imagine le trajet des remparts...

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    En conclusion :

    Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC)

    Après l'AG les adhérents de la SAHC se sont retrouvés à l'Hôtel de la Côte d'Or pour un bien agréable repas en commun.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (la SAHC) a eu lieu le 27 mai 2017


    votre commentaire
  •  

    La  Société Archéologique et Historique du Châtillonnais propose une conférence le vendredi 19 mai à 20 h à la Salle des conférences de l'Hôtel de ville de Châtillon-sur-Seine.

    Elle sera présentée par Patrice BRUN, Professeur de Protohistoire européenne à l’Université de Paris I. Il est l'un des très grands spécialistes européens de protohistoire et était coorganisateur du colloque international d'octobre dernier.  

    Il nous fait l'honneur de venir nous de présenter cette conférence qui aura pour thème: "L’importance du renseignement dans l’émergence de l’Etat en Europe".

    Patrice Brun se propose de nous expliquer:  

     "Les activités de renseignement et d’espionnage sont généralement considérées comme une propriété du monde moderne. A tort. On a été convaincu dans tous les premiers Etats de la nécessité d’être bien renseignés pour éviter les mauvaises surprises de la part des ennemis potentiels. Mais, avant même l’émergence de ces Etats, on avait compris dans toutes les organisations sociales, des plus simples aux plus complexes, qu’il s’agissait d’une condition cruciale pour la survie. L’archéologie, mais aussi les sciences cognitives, révèlent que le renseignement a été, d’emblée, tout simplement vital pour les humains. Nous discernons mieux, dès lors, l’importance de son rôle dans la plupart des changements sociaux qui ont conduit des petits groupes d’une trentaine de chasseurs-collecteurs nomades aux Etats gouvernant des dizaines de milliers d’habitants. Et, nous comprenons mieux, à la fois notre propre fascination pour les affaires d’espionnage, et les implications actuelles de l’organisation toujours plus sophistiquée du renseignement. Celui-ci cherche en effet plus que jamais un équilibre entre deux exigences contradictoires : la puissance et la liberté."

     


    votre commentaire
  • Le soir de la visite du site de Vertillum, Robert Fries, Président de l'A.M.P.C. a présenté à de très nombreux auditeurs,  Jacky Bénard, docteur en archéologie et d'histoire de l'art, qui nous a proposé une conférence passionnante sur Vertillum, un Vicus de la cité des Lingons.

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    La conférence de Jacky Bénard a surtout porté sur la découverte de l'habitat très riche de la ville gallo-romaine de Vertillum.

    Quelques diapositives de la conférence :

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    Jacky Bénard et son équipe se sont intéressés à l'habitat de Vertillum, sujet qui n'avait jamais été traité

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    A l'aide des plans de fouilles, de photos aériennes de René Goguey, de prospection magnétique et du GPS, Jacky Bénard a pu reconstituer plusieurs sortes d'habitations de la ville de Vertillum, il nous montre comment elles étaient construites, aménagées.

    Les murs des habitations étaient faits de moellons et de mortier, le toit était sans doute recouvert de grandes tuiles plates, ou peut-être de "laves" locales.

    Lors des fouilles on a découvert que les pièces présentaient des enduits souvent de couleurs vives (jaunes, rouges, noirs) et en "trompe-l'oeil.

    Les maisons étaient chauffées par des cheminées, des braseros ou par le sol (hypocauste)

    Certaines habitations étaient simples, c'étaient certainement celles d'artisans,  elles  comportaient parfois des boutiques avec galeries.

    Ces artisans travaillaient le bronze, le fer, les os (tabletterie). Ils étaient cordonniers, tailleurs de pierre, menuisiers, charpentiers, travaillaient le textile etc... (voir tous les instruments nécessaires à leur travail dans la salle "Vertillum" du Musée du Pays Châtillonnais)

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    D'autres habitations étaient sans doute celles de notables. Certaines avaient une surface de 400 à 1000 m2, avec 10 à 15 pièces !

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    On y trouvait un espace public d'apparat avec galerie, vestibule, bureau, salle à manger, et aussi un espace privé composé de chambres. Existaient aussi des cours et des jardins et des logements pour les domestiques.

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard

    Monsieur Bénard a ensuite répondu aux questions des auditeurs qui ont été très intéressés.

    Son livre est remarquable car il nous montre l'habitat de Vertillum comme nous ne l'avons jamais imaginé, une vraie découverte.

    Vertillum, habitats gaulois et gallo-Romains, une conférence de Jacky Bénard


    votre commentaire
  • Les adhérents de la SAHC se sont impliqués "à fond" dans l'organisation du colloque sur "Vix et les tombes princières" qui s'est déroulé dernièrement à Châtillon sur Seine : ils ont préparé tout le matériel (badges, vidéoprojecteur, signalétique en ville, achat de boissons, viennoiseries, café, verres, boissons, commandes des repas chez le traiteur etc..), ils ont retenu les cars, accueilli les congressistes, les ont conduits salle Luc Schréder, puis à Vix et au Musée, ils ont été présents pour les pauses des matins et du soir en servant boissons et viennoiseries etc...Pour les remercier, le Président Bruno Chaume et  le secrétaire Jacky Stréer ont organisé un amical pot dans les locaux de la SAHC.

    Ces locaux, fournis aimablement par la Municipalité, se trouvent au second étage de la Maison Philandrier. On y accède par le fameux escalier de pierre de la tour...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    Un petit coup d'oeil aux richesses que contiennent ces locaux : une bibliothèque extrêmement importante sur les tombes princières européennes...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    Mais aussi tous les bulletins que la SAHC reçoit d'associations amies

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    Avant l'arrivée du Président Bruno Chaume, Jacky Stréer a remercié tous les bénévoles, car sans eux, il aurait été difficile de réussir parfaitement le colloque... Il a dit la satisfaction des congressistes qui ont été très heureux de l'accueil des Châtillonnais, puis il a demandé si quelque chose avait cloché...non tout s'est bien passé ont dit les adhérents qui ont participé.

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...

    A l'arrivée du Président toutes les personnes présentes ont partagé le pot de l'amitié en espérant être encore là au prochain colloque....dans environ vingt-cinq ans tout de même !

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, (la SAHC) a remercié les adhérents bénévoles de l'Association pour leur aide lors du colloque sur Vix...


    votre commentaire
  • "Vix et le phénomène princier"", un colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Jeudi 27 et vendredi 28 octobre 2016, a eu lieu à Châtillon sur Seine un  très  intéressant colloque sur Vix et le phénomène princier. Ce colloque a réuni des chercheurs émérites allemands, autrichiens, suisses, slovènes italiens, anglais, américains et bien sûr français.

    Ces archéologues, ces professeurs, ont évoqué les évolutions importantes de la recherche sur les sites de tombes princières depuis le dernier colloque qui avait eu lieu à Châtillon sur Seine en 1993.

    Beaucoup de bénévoles de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais étaient présents pour l'organisation, la mise en place, la restauration . Pour ma part, je m'étais inscrite pour la pause du jeudi après-midi: distribuer café, boissons, viennoiseries aux participants..

    Mais, bien entendu j'ai suivi les différentes interventions de l'après-midi, qui ont été toutes passionnantes.

    Voici quelques photos de ces interventions :

    Friedrich Luth, Rainer Komp, Lukas Goldman : Lanscape of Vix: the recent discoveries from large scale geomagnetic surveys :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Bastien Dubuis , David Josset , Emilie millet et Céline Villenave : Le complexe funéraire de Lavau et la question du pôle aristocratique de Troyes au Vème siècle avant notre ère.

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Stéphane Verger : Peut-on parler d'une culture funéraire des élites entre Bourgogne et Champagne  au Vème siècle avant JC ?

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Exemples de magnifiques réalisations grecques représentant des banquets :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Dominique Garcia : Quelle place pour les élites en Celtique Méditerranéenne ?

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Makus Egg :The princely graves from Kleinklein in Styria Austria :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    La pause bien sympathique, nous avons pu parler avec les intervenants.

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Après la pause, d'autres exposés :

    Veronica Cicolani, Filippo Maria Gambari : Da capi Guerrieri a signori di terre e commerci :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Stefania Casini, Raffaele de Marinis, Maria Rapi : L'abitato protoristico di Como, le sue necropoli e il territorio della facies di Como

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Je suis retournée au colloque vendredi après-midi, les congressistes, dont Axel Kahn, étaient en train de déjeuner avant la reprise :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Le chairman de l'après midi, était Michel Enock, Directeur de recherche émérite au CNRS, membre de notre Société Archéologique et Historique du Châtillonnais. :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Manfred Rösh: Food production and consomption at iron Age central places in southern Germany in comparison with rural sites :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Laura Berrio, Julian Wiethold  : agriculture et alimentation végétale à Vix et dans le dijonnais au Hallstatt final et à la Tène ancienne :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Federica Sacchetti (Chercheur à l'Université d' Aix-Marseille): le "phénomène princier" et les importations méditerranéennes  : vers une nouvelle modélisation des contacts à longue distance dans l'intérieur européen :

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Patrice Brun , Bruno Chaume : un essai inachevé d'urbanisation en celtique nord-alpine (575-456 BCE)

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Une discussion finale a fait participer les congressistes, ils ont pu dialoguer avec Patrice Brun, professeur d'archéologie à Paris 1....:

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    et Bruno Chaume, chercheur au CNRS docteur en archéologie et président de la SAHC.

    "Vix et le phénomène princier"", colloque international, s'est tenu à Châtillon sur Seine...

    Ce colloque fut un événement extraordinaire qu'il ne fallait pas manquer. Je regrette de ne pas y être allée les matinées de jeudi et de vendredi, c'est dommage...mais je dois aussi m'occuper de ma maison !

    Néanmoins je suis ressortie de ces deux parties de colloque bien plus informée sur Vix et les tombes princières européennes qu'auparavant, c'est l'essentiel.

    Les intervenants ont bien sûr visité notre si beau musée jeudi soir , puis vendredi le site de Vix sur le Mont Lassois.


    votre commentaire
  •  La sortie annuelle de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais nous a conduits, l'après-midi du samedi 25 juin, à Saint Germain le Rocheux, visiter sa belle église et ensuite découvrir le fameux fanum du Tremblois en forêt Châtillonnaise.

    (Le précédent article relatait la découverte de l'ancien château ducal d'Aisey le Duc, les tumuli de Vaurois, et l'ancien château de Busseaut)

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    L'église de Saint-Germain le Rocheux est sous le vocable de ...saint Germain.

    Elle fut construite au XIIIème siècle mais fut remaniée en 1839 et en 1861.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    La visite commentée par Françoise Vignier a commencé par le cimetière qui comporte une "table des morts" en pierre calcaire de taille. C'est sur cette pierre que l'on déposait le cercueil avant de le faire entrer dans l'église.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Les voûtes de l'église Saint-Germain sont diverses : certaines en berceau plein cintre, d'autres en berceau brisé, d'autres en berceau segmentaire ou en demi berceau.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Le rétable qui se situe au dessus de l'autel principal est sans doute du XVIIème siècle. Il représente la Résurrection du Christ.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    De belles statues ornent l'église.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Le lutrin, en forme d'aigle, supporte un antiphonaire romain.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    A la fin de la visite de l'église de Saint Germain le Rocheux, Bruno Chaume a remercié Françoise Vignier pour les remarquables recherches historiques qu'elle a offertes aux membres de la SAHC, au sujet des châteaux d'Aisey et de Busseaut, et de l'église de Saint-Germain le Rocheux.

    Il a annoncé, à ceux qui ne le savaient pas, que Françoise Vignier venait de recevoir la Légion d'Honneur.Tous les membres de la SAHC présents ont applaudi chaleureusement Françoise Vignier pour cette distinction tellement méritée !

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    J'avais visité l'église de Saint-Germain le Rocheux, il y a quelques années avec Bernadette Riou, sa description est visible en cliquant sur ce lien :

     http://www.christaldesaintmarc.com/l-eglise-de-saint-germain-le-rocheux-c17440860

    Nous sommes ensuite partis en direction de la forêt de Châtillon sur Seine, sur la commune de Villiers le Duc, sur le lieu où a été découvert le fanum du Tremblois.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Devant une assistance très attentive, Bruno Chaume a présenté ce fanum.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, avec René Paris et Constantin  de Brotonne, a réalisé un inventaire des structures archéologiques gallo-romaines de la forêt domaniale de Châtillon-sur-Seine, parmi celles-ci on trouve le site du fanum du Tremblois.

    Le fanum du Tremblois est un ensemble cultuel complet de la fin de l'Age du fer et de la période gallo-romaine. Le fanum est entouré de son enclos et comporte un ensemble de bâtiments à usage de boutiques.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Il s'agit très probablement d'un sanctuaire, car on y a trouvé de très nombreux ex-votos de différents groupes : divinités, animaux, enfants emmaillotés,, piliers votifs, dédicaces et autels, bustes, et offrandes du même genre que l'on trouve dans la plupart des sanctuaires celto-romains.

    Les fouilleurs ont constaté l'extrême fragmentation des sculptures (sauf l'enfant au chien presqu'intact) qui atteste certainement la destruction du lieu vers 337 après JC (d'après les monnaies retrouvées sur le site) destruction attribuée aux premiers chrétiens du Châtillonnais.

    Jacques Stréer a présenté les photos réalisées à l'époque des fouilles.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    La découverte d'une tête sculptée, admirée par Constantin de Brotonne et Luc Schréder :

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Nous avons eu le plaisir d'accueillir sur le site du Tremblois Samantha Heitzmann, doctorante en archéologie à Paris.

    Samantha avait fait une conférence passionnante pour les Amis du Musée en  2012, à Châtillon sur Seine, sur les fana et sur les offrandes qui y ont été retrouvées, en insistant en particulier sur le  fanum du Tremblois (lien de l'article en bas de page)

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Le plan du fanum du Tremblois montre une pièce rectangulaire couverte. Autour de cette pièce centrale existe un espace non couvert. Tout autour  on a retrouvé trace de boutiques temporaires, utilisées sans doute lors des fêtes religieuses.

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Photo des fouilles :

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Des pièces de monnaie, des "potins" trouvés lors des fouilles :

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Bruno Chaume, après le décès de René Paris qui avait fouillé le fanum du Tremblois, a pu obtenir le carnet de l'archéologue. Toutes les pages ont été scannées,  par Samantha :

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...

    Voici l'article relatant la conférence de Samantha Heitzmann :

     http://www.christaldesaintmarc.com/les-offrandes-dans-les-sanctuaires-gaulois-et-gallo-romains-bourguigno-a58123537

    J'ai retrouvé dans les photos de la famille Cuzin , outre la photo plus haut où l'on voit Luc Schréder et Constantin de Brotonne, ce cliché où l'on voit René Paris présentant le vase de Vix à un auditoire attentif, Michel Sordel, Constantin de Brotonne et ... à un futur président de la SAHC !

    Avec la SAHC visite de l'église de Saint-Germain le Rocheux et du Fanum du Tremblois...


    1 commentaire
  •  La sortie annuelle de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (S.A.H.C.) a conduit ses adhérents pas très loin de Châtillon sur Seine, tout d'abord à Aisey sur Seine, appelé autrefois Aisey le Duc.

    Bruno Chaume, le Président de la SAHC a accueilli 50 membres de la Société Archéologique, sur le parking situé près du pont des Troubles, à la sortie d'Aisey sur Seine.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Bruno Chaume leur a présenté Françoise Vignier  Conservateur Général du Patrimoine, Directeur Honoraire des Archives départementales de Côte d'Or à qui il a demandé d'évoquer le château des Ducs de Bourgogne  d'Aisey le Duc. (puis plus tard le château de Busseaut et l'église de Saint Germain le Rocheux)

    A Aisey s'élevait autrefois un château dont il ne reste plus grand chose, mais dont Françoise Vignier nous a conté l'histoire.

    La seigneurie d'Aisey qui appartenait au bailliage de la Montagne, revint aux ducs de Bourgogne et le Duc Hughes IV, qui résidait alors au château de Villaines-en-Duesmois, octroya une charte communale aux habitants en 1237.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

     Aisey-sur-Seine fut  le siège d'une seigneurie avec château ducal fortifié en 1359. Il en reste les vestiges d’une maison forte avec un parc à gibier. Le bourg était alors entouré de murailles percées de 3 portes.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    On voit où le château se trouvait sur le terrier d'Aisey le Duc....

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Le plan de l'ancien château :

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Ces murailles et le château furent détruits au XVIIIe siècle au profit d'un nouveau manoir, le château de Tavanne, construit sur la rive droite de la Seine en face du village.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Les terres qui entourent l'ancien château sont actuellement la propriété d'un habitant d'Aisey sur Seine. Ce dernier nous a montré où était autrefois le château des Ducs.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Il est vrai que si l'on regarde bien, on se rend compte qu'il existe une sorte de butte, dans les champs de l'autre côté de la route....

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Et si l'on regarde mieux encore, on aperçoit des pierres qui sont les restes d'une tour, et plus loin d'un escalier....

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Les courageux sont allés voir de plus près les ruines du vieux château...il fallait en effet être courageux, car les averses de pluie étaient nombreuses et violentes !

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Nous nous sommes ensuite rendus dans un endroit mystérieux, près de  Brémur et Vaurois...sur le site de deux tumulus de l'époque de la Tène (Premier âge du fer).

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Les deux tumulus, dont voici le plus petit, ont été fouillés très maladroitement par un certain docteur Brulard , médecin, à l'époque, à...Saint-Marc sur Seine. Cet "antiquaire" comme on appelait les fouilleurs autrefois, était un personnage peu scrupuleux, qui a détruit les deux tumulus en y faisant des tranchées horizontales, sans trouver grand chose, mais en négligeant la tombe, le squelette, et en détruisant les indices précieux.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Jacques Stréer nous montre ici le peu d'objets trouvés dans ces tumulus . Ils se trouvent actuellement au Musée de Saint-Germain en Laye,  avec les beaux objets qui ont été trouvés dans les tumulus de Magny-Lambert , de Sainte Colombe etc.... A l'époque le Musée de Châtillon sur Seine n'existait pas.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Le second tumulus est plus grand que l'autre. On voit tout autour les pierres devenues moussues qui ont été jetées au pourtour lors des fouilles.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Le groupe s'est ensuite dirigé vers le village de Busseaut, où là aussi existait un château.

    Monsieur  Jean Lastennet, né à Busseaut, nous a montré la petite tour qui contient un "bélier". Ce dernier permettait à l'eau de remonter jusqu'au village. Il y en avait un autre, entre Busseaut et Saint-Germain le Rocheux, qui alimentait ce dernier.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Il nous en a expliqué son fonctionnement.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Nous nous sommes ensuite rendus sur le site du mystérieux château de Busseaut, dont les traces se sont perdues. Même Jean Lastennet, enfant du village, ne le connaissait pas ! En effet il n'en reste que la trace d'une tour dont Françoise Vignier a essayé de retrouver l'histoire , mais ce fut très difficile.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Voici le seul plan retrouvé, avec quelques anecdotes sur les impôts que les villageois renâclaient à payer car ils avaient subi des pillages et la "pestilence". Le Roi Jean les affranchit de la "main morte" et ne leur imposa qu'une "taille" à la Saint-Rémy, selon leurs facultés, ce qui était fort généreux pour l'époque .....

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Françoise Vignier nous a fait remarquer les constructions se trouvant sur la place du village.

    La Mairie-école, l'église et le presbytère sont du XIXème siècle, elles sont l'exemple d'une harmonisation de constructions qui commençait d'exister à cette époque.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Une brève incursion dans l'église qui contient quelques statues du XVIIIème siècle, je ferai prochainement un petit article à son sujet.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Les visites de la matinée étant terminées nous nous sommes rendus à Aisey sur Seine pour déjeuner dans l'excellent Hôtel du Roy.

    Un petit coup d'oeil à la roue sur la Seine qui, hélas, ne tourne plus.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Dominique Masson, avec le zoom perfectionné de son APN, a pu photographier la roue et la plaque qui se trouve près d'elle, voici ses photos :

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Le beau lavoir en contrebas de la route...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Nous voici au restaurant de l'Hôtel du Roy, Jacques Stréer rappelle à chacun les éléments du repas qui ont été choisis il y a quelque temps.

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Notre repas a été vraiment délicieux, c'est un restaurant à recommander dans le Châtillonnais : mets excellents, agréable service. Le repas en commun fut un moment très agréable et apprécié de tous !

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    Après le repas, nous avons repris nos voitures pour nous rendre dans deux endroits exceptionnels : l'église de Saint-Germain le Rocheux et le Fanum du Tremblois sur la commune de Villiers le Duc.

    En partant, un coup d'oeil à la jolie girouette qui fut installée sur cette maison d'Aisey, après le passage de la fameuse girafe qui se rendait au jardin des plantes de Paris !

    La sortie 2016 proposée par la SAHC nous a permis de retrouver un patrimoine disparu...

    La suite des visites demain...

     


    1 commentaire
  •  L'Assemblée Générale 2016 de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais a eu lieu dernièrement dans la salle des conférences du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Bruno Chaume, président de la SAHC, a souhaité la bienvenue aux membres de l'Association, venus à l'Assemblée Générale 2016.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Le Président a annoncé qu'un colloque international sur "Vix et le phénomène princier" allait se tenir les 27 et 28 octobre 2016 à Châtillon sur Seine. Ce colloque  réunira de très nombreux spécialistes en archéologie, venus du monde entier, ce sera un événement exceptionnel et gratifiant pour tous ceux qui ont fait des recherches sur le site de Vix.

    Il a déploré que les crédits alloués aux fouilles archéologiques françaises soient de plus en plus réduites, alors qu'en Allemagne elles continuent d'être importantes, c'est bien dommage pour notre patrimoine...

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Jacques Stréer, le Secrétaire de la SAHC a excusé François Sauvadet  Député de Côte d'Or et Président du Conseil Départemental, Jérémie Brigand Président de la Communauté de Communes (CCPC) et Eric Dudouet Vice-Président de la CCPC.

    Certains membres ont donné des pouvoirs en blanc, d'autres nominatifs (31 procurations en tout)

    Depuis la dernière Assemblée Générale, la SAHC a déploré la disparition de membres très fidèles : Messieurs René Goguey, Bernard Martin, Jean Roy, Pierre Chaussade et Madame Madeleine Lazzarotti. Un instant de recueillement a été observé par l'assemblée.

    La SAHC a enregistré en 2015-2016 13 nouveaux membres, elle compte en tout 251 adhérents.

    Le Conseil d'Administration se compose de 15 membres élus: Bruno Chaume Président, Michel Pétot Vice-Président :

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Jacques Stréer Secrétaire, Jean-Pierre Lachaud-Manotte et Jean-Claude Lamelin Secrétaires adjoints, Gérard Dumaire Trésorier assisté de François Poillotte,Trésorier adjoint.

    Le CA comporte aussi des membres : Jean-Pierre Barroy, Sylvie Cardini, Chantal Contant, Richard Kausch, Michel Furon, Babette Lamelin, Dominique Masson et Pierre Chaussade (décédé).

    Et des membres de droit : le Président de la CCPC ou son représentant Eric Dudouet, Madame Félicie Fougère, Conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix et madame Martine Aubignat, adjointe au Maire de Châtillon sur Seine représentant le Maire de la ville.

    Le CA s'est réuni 5 fois depuis la dernière AG de 2015, le quorum a toujours été atteint.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Les relations avec la CCPC sont constantes et constructives. Cette dernière alloue toujours une aide traditionnelle et héberge la SAHC dans la Maison Philandrier, elle en est vivement remerciée.

    La CCPC est membre de droit du CA, son représentant Eric Dudouet est très souvent présent aux réunions et prête toujours une oreille attentive aux sollicitations.

    Les contacts avec la Ville de Châtillon sur Seine , elle aussi membre de droit sont excellents et suivis puisque Martine Aubignat participe très régulièrement aux travaux et aide efficacement à résoudre les problèmes.

    Les relations avec les autres associations du Pays Châtillonnais sont bonnes : Société Mycologique, Office du Tourisme, Amis du Musée, Châtillon-Scènes, Images en Châtillonnais, Amicale des ZAnciens élèves du Lycée et du Collège, les Amis du Châtillonnais, les Amis de Saint-Marcel etc....

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Le bulletin N°7 de 2015 vient de paraître, il est particulièrement fourni en articles passionnants et a demandé beaucoup de travail à Jacques Stréer et François Poillotte. Tiré à 300 exemplaires, il est envoyé gratuitement aux adhérents, mais aussi à 30 Sociétés Savantes françaises, à 18 sociétés archéologiques ou historiques étrangères. 10 ont été envoyés aux dépôts légaux (BNF, Archives Nationales, Départementales, et Communales Dijon et Châtillon sur Seine). 10 sont en dépôt-vente au Musée et à l'Office du tourisme du Pays Châtillonnais au prix de 23€.

    François Poillotte a publié en 2014 et 2015 deux ouvrages très intéressants sur le Val des Choux et l'abbaye de Longuay.

    En 2016, il a écrit en collaboration avec son épouse Marie-Geneviève et Pierre Pothérat un magnifique ouvrage sur "La forêt de Châtillon, hier et aujourd'hui", vendu 20€ aux sociétaires, 25€ dans le commerce.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Activités en 2015

    Bruno Chaume et la SAHC continuent de participer au PCR (Projet Coordonné de Recherches) sur Vix et son environnement dont la coordination est assurée par l'unité Mixte de Recherche de l'Université de Dijon.

    Le volet principal de ce programme concerne le site de Vix/Mont Lassois et les fouilles qui ont lieu autour de la colline. En 2015 elles ont continué sur les remparts. Des équipes d'archéologues viendront fouiller les remparts entre le 15 juillet et le 8 août 2016.

    Dominique Goguey membre de la SAHC et qui travaille pour le PCR, étudie les images LIDAR et recherche les structures archéologiques du Châtillonnais, en particulier les tumulus  et les sépultures de l'âge du fer. Elle communique les résultats de ses recherches à la SAHC.

    Des visites ont été organisées par la SAHC sur les fouilles, le 29 juillet pour les sociétaires, le 30 juillet pour des Portes ouvertes au public.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    La SAHC est aussi impliquée dans les travaux du futur parc national, plusieurs membres du CA participent au GIP.

    Le 7 octobre un groupe de 120 personnes a été accueilli par la SAHC, les voyageurs ont visité le musée, Saint-Vorles, L'exposition sur la gare organisée par les amis du Châtillonnais. Jacques Stréer a fait une conférence au sujet du site de Vix.

    La bibliothèque de la SAHC accueille maintenant toute la bibliothèque de l'ancien Président Joffroy, plus d'autres documents offerts gracieusement par les filles de M. Joffroy. Il faudra installer de nouvelles étagères et peut-être, si les finances le permettent, acheter un ordinateur afin que Jean-Pierre Lachaud-Manotte puisse numériser les catalogues.

    La SAHC a aussi une autre préoccupation, celle de faire découvrir à ses membres, le patrimoine archéologique et historique local.

    Le 20 juin 2015, 32 sociétaires ont visité les châteaux de Maulnes et d'Ancy le Franc, l'église de Chassignelles et le musée de la céramique à Ancy le Franc

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Activités en 2016 :

    Cette année les membres de la SAHC se rendront dans la région d'Aisey le Duc, devenu Aisey sur Seine, pour visiter les tumulus, l'église de Saint-Germain le Rocheux, Busseaut et le Fanum du Tremblois, le repas aura lieu à l'Hôtel-Restaurant du Roy à Aisey.

    Une conférence au Musée sur "La tombe de Lavau, présentation des recherches en cours un an après la fouille", conférence mise en place par le Musée avec la collaboration de la SAHC et les Amis du Musée, aura lieu le samedi 18 juin à 17heures, dans la salle des conférences du Musée.

    Approbation des comptes :

    Gérard Dumaire , trésorier a présenté les comptes de l'Association , ils sont positifs, et ont été vérifiés et approuvés par Messieurs Gueneau et Runfola.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Des élections ont permis de renouveler une partie du Conseil d'Administration, les anciens membres se représentaient. Un nouveau membre, Jean-Luc Runfola a été élu en remplacement de Pierre Chaussade décédé.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Tous les chapitres de l'Assemblée Générale : rapport moral, rapport d'activités, comptes, prévisions 2016  ont été approuvés à l'unanimité par l'assemblée.

    A la suite de l'Assemblée Générale, Bruno Chaume a présenté l'actualité des fouilles de Vix avec des diapositives commentées.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Les remparts déjà mis à jour :

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Les travaux  de construction de la route de Vix à Pothières, autrefois, quand le site était inconnu, ont fait disparaître les traces de la partie arrondie du rempart, on le voit nettement ici (le rempart est colorié en jaune). C'est vraiment dommage, mais à l'époque qui aurait imaginé la présence d'un rempart ?....

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Les étoiles correspondent aux photos.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'an dernier les archéologues autrichiens ont découvert l'existence d'un fossé qui, autrefois, était empli d'eau. Un fossé qui menait à la Seine...

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    D'où une hypothèse incroyable des archéologues : il devait exister deux petits "canaux" qui partaient de la base du rempart pour rejoindre la Seine. Ils permettaient sans doute, par des barques,  l'approvisionnement de la ville en nourriture et en matériaux de construction.

    Si cette hypothèse se vérifie, ce serait une découverte phénoménale nous dit Bruno Chaume.

    Voici ce qui a été imaginé, il reste maintenant à vérifier l'hypothèse, ce sera sans doute fait durant les fouilles de 2016.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Sur le plateau voici les traces des bâtiments découverts :

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Les archéologues ont imaginé ce que pouvait être l'habitat...

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Une première maquette décorée a été réalisée...

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Cette maquette a demandé à ses concepteurs  Klaus Rothe et Peter Endlicher, des mois de travail...tout est taillé à la main dans la même sorte de bois qui a servi à l'époque.

    Vous pourrez la voir bientôt au Musée du pays Châtillonnais Trésor de Vix.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Un rappel : le char de la princesse de Vix...

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Un autre char trouvé dans une autre partie de l'Europe (je n'ai pas le droit de dire où) lui ressemble beaucoup.

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Après cette Assemblée Générale , les sociétaires ont partagé un délicieux repas à l'Hôtel de la Côte d'Or de Châtillon sur Seine, joli lieu déjà apprécié par ...Francis Carco !

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Quelques semaines avant l'AG, chaque membre avait donné son choix pour l'entrée, le plat principal et le dessert. Jacques Stréer, muni de sa liste a donc indiqué aux serveurs à qui il fallait attribuer les plats...ce ne fut pas facile !!

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    Voici mes choix, un délice....

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

    L'Assemblée Générale de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a eu lieu le 11 juin 2016

     


    votre commentaire
  • Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Une manufacture de faïence existait autrefois  à côté du château d'Ancy le Franc. Elle fut fondée par le marquis de Courtanvaux, arrière-petit-fils du ministre François Michel Le Tellier, marquis de Louvois, alors propriétaire du château .

    De 1992 à 1993, des fouilles archéologiques ont été entreprises par Sylvie et Robert Biton sur le site de cette manufacture.

    Un musée a été créé dans une partie conservée de l'usine, on peut y voir une exposition de faïences provenant de ces fouilles.

    Ces objets ont été fabriqués sur place entre 1766 et 1807.

    Cinq salles sont ainsi consacrée à ces faïences anciennes. La première est consacrée à la fabrication des biscuits, résultats de la première cuisson de l'argile.

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Les salles suivantes nous expliquent la technique de la glaçure..

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Les autres salles nous présentent la méthode d'identification  et mettent l'accent sur "les décors à la rose" très prisés par la noblesse.

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    On peut aussi voir de belles faïences dans des vitrines très bien décorées.

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc

    Le musée de la faïencerie à Ancy le Franc


    votre commentaire
  •  Après la visite du château de Maulnes et de l'église de Chassignelles, les adhérents de la SAHC se sont rendus à Ancy le Franc pour visiter son superbe château.

    Situé dans l’Yonne,  le château d’Ancy-le-Franc est bâti au cœur d’un parc de 50 hectares.

    Représentatif de l’art de vivre à la Renaissance, le château, formé par quatre ailes, en apparence identiques, reliées par des pavillons d’angle, constitue un ensemble carré parfait.

    Cette architecture est le premier modèle de la Renaissance classique en France.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Bâti entre 1542 et 1554 pour Antoine III de Clermont-Tallard, beau-frère de Diane de Poitiers, le château d’Ancy-le-Franc a été classé par Androuet Du Cerceau (1520-1586) comme « l’Un des Plus Excellents Bâstiments de France », et servit de modèle à l’architecte Lescot pour sa reconstruction du Louvre en 1546.

    En 1684, le domaine fut vendu à Louvois et conservé par ses descendants. Au milieu du siècle dernier, la famille de Clermont-Tonnerre en redevint propriétaire.

    Plus tard, après avoir appartenu aux princes de Mérode puis à divers propriétaires, le château est aujourd'hui la propriété de la société Paris Investir SAS dont l'esprit est d'en assurer la complète restauration.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     Ce véritable palais est l’œuvre de Sébastiano Serlio, célèbre architecte italien, appelé en France par François Ier.

    Le château est doté d’une élégante cour carrée rythmée par des doubles pilastres et des niches qui n'ont jamais reçu de statues.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Entre les pilastres, les niches sont décorées d'une coquille saint Jacques, rappelant la déesse Vénus...

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La chapelle Sainte-Cécile, restaurée en 1860,  est établie sur deux niveaux et voûtée en berceau. Les peintures sont l’œuvre d’André Ménassier, artiste Bourguignon.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Le plafond :

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Les saints sont peints en "trompe l'œil"...

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Ne souhaitant pas être vus durant l'Office, les seigneurs pouvaient la suivre de cette petite pièce, un volet leur permettant de voir le prêtre.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Sur les vitraux, dans la partie inférieure, les armoiries de Henri Antoine de Clermont (1540-1573), Comte de Clermont et de Tonnerre, Vicomte de Tallart, puis Duc de Clermont-Tonnerre et Pair de France
    Seigneur d'Ancy le Franc, de Husson, de Laignes, de Ravières.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La salle des Gardes, d'une surface de  200 m², a été décorée spécialement pour Henri III qui, pour des raisons familiales, ne séjourna jamais au château.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    On y voit le portrait en pied du maréchal Gaspard de Clermont-Tonnerre (1759) par Aved. 

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Le salon Louvois, où Louis XIV a dormi le 21 juin 1674.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La salle à manger :

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Un ingénieux système de chauffage central y a été installé aux siècles derniers.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Je vous laisse deviner ce qu'est cet endroit...

    Les membres de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais ont visité le château d'Ancy le Franc...

    Dans le salon Mauve, on peut admirer ce cabinet florentin exceptionnel, incrusté d'os.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Le salon du Balcon possède un magnifique billard :

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La galerie des Sacrifices, située côté cour, dans l’aile nord, est  entièrement décorée de peintures murales représentant des scènes antiques en grisaille :

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La bibliothèque du château comporte trois mille volumes, dont certains mentionnent notre Société Archéologique !

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Les scènes peintes en haut des murs du cabinet Pastor Fido sont tirées d’une tragicomédie de Guarini (1590), elle-même inspirée du drame pastoral du Tasse, Aminta : un oracle arcadien doit mettre fin au traditionnel sacrifice d’un jeune homme à Diane grâce à un " berger fidèle" .

    Ces peintures sont attribuées au peintre dijonnais Philippe Quantin (début XVIIe).

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Les murs de la chambre de Judith sont ornés de neuf tableaux de très belle qualité (fin XVIème siècle) racontant l’histoire de Judith.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La galerie de Médée est située entre l’appartement de Madame la Comtesse et celui du Comte de Clermont. Son décor italien est composé de grotesques impressionnants et de scènes mythologiques

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Cette chambre, appelée chambre des Arts était celle du commanditaire Antoine III de Clermont. Elle est dotée d'un décor exceptionnel, attribué au maître du Maniérisme, Le Primatice, 1ère Ecole de Fontainebleau (XVIe). Les sept médaillons représentent les arts libéraux (Logique - Astronomie - Rhétorique - Musique - Géométrie - Arithmétique - Grammaire) et un huitième est consacré aux Muses et Apollon.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Cette pièce appelée "chambre des fleurs" a été créée et décorée au début du XVIIème siècle à l'occasion du mariage entre François de Clermont-Tonnerre et Anne-Marie Vignier. Les boiseries ainsi que le plafond à caissons constituent un ensemble remarquable. Sur les boiseries sont peintes une trentaine de fleurs toutes différentes par leur espèce et leur forme.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La jeune mariée Anne-Marie de Clermont-Tonnerre est ici représentée en Diane chasseresse.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La galerie de Pharsale abrite l’un des chef-d’œuvre du décor peint en France. La bataille de Pharsale qui opposa en 49 av. J-C. les troupes de César et de Pompée. Cette peinture murale exceptionnelle est attribuée à l’Ecole de Fontainebleau (Niccolo dell’Abate, Ruggiero de Ruggieri, Nicolas de Hoey, XVIe).

    Elle a été récemment restaurée dans toute sa longueur.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La salle des Archives

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La chambre de Diane, située dans le pavillon Nord Est, a été entièrement décorée au XVIe siècle pour la célèbre belle-sœur du commanditaire du château, Diane de Poitiers.

    Les peintures murales de cette salle, attribuées au peintre de l'Ecole de Fontainebleau Nicolas de Hoey, avaient subi des détériorations et altérations importantes, ce qui a nécessité une grande campagne de restauration entre 2002 à 2013.

    Les membres de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais ont visité le château d'Ancy le Franc...

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Un dernier coup d'œil à ce merveilleux château qu'il faut absolument visiter, vous en serez émerveillés...

     http://www.chateau-ancy.com/fr/

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    L'orangerie du château abrite souvent de très belles expositions.

    Visite du château d'Ancy le Franc, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     


    votre commentaire
  • Après la visite du château de Maulnes, nous sommes allés nous restaurer dans un charmant établissement, "le restaurant de l'écluse", situé au bord du canal, à  Chassignelles.

     Plusieurs choix de plats s'offraient à nous, le secrétaire de la SAHC, Jacques Stréer nous les a proposés...

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Un agréable Kir bien rafraîchissant nous a donné un peu de pep, après la montée et la descente des marches de Maulnes !!...

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Les plats proposés ont été absolument délicieux et très bien présentés. Nous avons déjeuné à l'intérieur, le temps étant incertain, mais on peut aussi le faire sous les marronniers au bord du canal lorsqu'il fait beau, ce que nous avions fait lors d'un voyage organisé par Villages Anciens-Villages d'Avenir (VA-VA) en 2011.

    Un restaurant que je recommande tout particulièrement !

    Melon et jambon cru :

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Filet de dorade au beurre blanc :

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    ou joue de porc à la tomate :

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Fromages de la région :

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Millefeuilles :

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    En sortant du restaurant nous avons eu la chance de voir fonctionner l'écluse de Chassignelles.

    Il faut de bons muscles à l'éclusière !!

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     Nous voici près de l'église de Chassignelles, riche de peintures murales extraordinaires. (le lien pour lire l'article que j'avais écrit en 2011, après la visite avec VA-VA, est en bas de page)

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    L'église Saint-Jean-Baptiste de Chassignelles date du XIIème siècle. Elle a été restaurée grâce à la ténacité de l'Association "Les Amis de l'église Saint-Jean-Baptiste".

    Elle est magnifiquement recouverte de "laves".

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Deux membres des Amis de l'église de Chassignelles nous ont présenté l'église sous son porche daté du XIIIème siècle.

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

     Des peintures murales  existaient sur les côtés du porche: elles représentaient le "Dit des trois morts et des trois vifs" : trois jeunes chevaliers rencontrent trois squelettes qui les exhortent à se repentir "Tel je fus comme tu es, et tel que je suis tu seras"

    De chaque côté de l'entrée on peut admirer (et photographier !) des corbeaux, celui de gauche représentant une figure humaine...

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    La nef est entièrement recouverte de peintures murales, sur le plafond et les côtés : hexagones, carrés, losanges, mailles, fleurettes, fleurs de lys, lions, aigles, c'est extraordinaire !

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    L'église de Chassignelles possède un très beau baptistère...je ne l'avais pas photographié en 2011, pourtant il le mérite.

    A Chassignelles avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais

    Voici mon ancien article sur l'église de Chassignelles, avec plus de renseignements et surtout plus de photos :

     http://www.christaldesaintmarc.com/l-eglise-de-chassignelles-c653166


    votre commentaire
  •  La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais (SAHC) a proposé, pour son voyage annuel, la visite de trois monuments prestigieux du Tonnerrois (département de l'Yonne) : le château de Maulnes, l'église de Chassignelles et le château d'Ancy le Franc.

    Nous nous sommes donc retrouvés à Maulnes samedi matin 20 juin...

    J'avoue que j'ai été un peu déçue de redécouvrir le château en pleine rénovation... Je l'avais admiré dans toute sa splendeur extérieure en 2011 (je mettrai le lien de l'article que j'avais publié à l'époque, en bas de celui-ci ).

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Dans les anciens communs, le guide nous présente les deux prestigieux propriétaires qui ont décidé, en 1566, la construction de ce relais de chasse : Louise de Clermont-Tonnerre, duchesse d'Uzès, et Antoine de Crussol, duc d'Uzès .

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Une maquette nous montre le château, qui était, autrefois, relié aux communs par une galerie couverte.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Nous allons pénétrer dans le château par la porte d'une des cinq tours, celle de la tour nord.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Mais auparavant, la personne qui nous guide nous montre la corniche à modillons, située sous la toiture, corniche qui est ornée de têtes de chiens et de lions (aujourd'hui la plupart sont des copies).

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Un magnifique escalier hélicoïdal, composé de 104 marches conduit en haut du château. Il tourne autour d'un puits au fond duquel coule une source.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    La domesticité puisait l'eau  dans la source, avec un seau attaché à une corde. On voit ici l'usure de la pierre par la corde au cours du temps....

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Au début de cet article, j'ai regretté l'allure actuelle du château , défiguré par ses échafaudages...mais par contre, à l'intérieur, j'ai eu une très belle surprise !!!

    En effet, depuis 2012, les travaux de rénovation des salles du château ont beaucoup progressé : des plafonds ont été refaits dans des pièces que l'on ne visitait pas...

    Nous sommes ici dans l'étage dit "noble", ce sont les appartements du Duc D'Uzès.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Le cabinet de travail du Duc :

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Les travaux de la grande salle de réception ont progressé.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Nous sommes maintenant, toujours à l'étage "noble", dans l'appartement de la Duchesse d'Uzès....

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Voici sa garde-robe... Ses vêtements étaient sans doute rangés dans de beaux coffres, ce qui permettait de les déplacer facilement lors du changement de château.

    La Duchesse d'Uzès a quand même vécu une année entière dans ce château.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Nous voici tout en haut de l'escalier hélicoïdal...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    L'escalier est éclairé par un oculus. Celui-ci a été fermé en 2003 par une pyramide de verre pour éviter le ruissellement de l'eau de pluie et la dégradation du bâtiment.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Les combles ont été magnifiquement refaits

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Les ouvriers ont laissé des restes de charpentes...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Nous redescendons cette fois pour voir la source qui jaillit sous le château (monter et descendre en tout 208 marches, c'est bon pour la santé, mais les mollets s'en sont souvenus le lendemain !)

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    En levant la tête, voici une vue de l'oculus...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Nous voici près de la source dont l'eau s'écoule dans un nymphée, protégé par des grilles.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    L'eau recouvrait autrefois le sol de cette pièce.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Tout a été très bien pensé dans ce relais de chasse : ces pierres travaillées voulaient montrer que le bâtiment était ancien.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Tout autour du château, le long de la corniche, on pouvait voir des têtes de chiens sculptés, nous faisant comprendre que la passion du Duc d'Uzès était la chasse...mais la forme des barreaux des ouvertures, en pointe de flèches nous le montre aussi...raffinement de cette période de la Renaissance !

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Nous voici maintenant près de la salle de bain, chauffée par un hypocauste.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Sur les murs de la salle de bains, on distingue des restes de peintures murales...

    Il faut noter que les murs de toutes les pièces en étaient recouvertes.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Nous terminons la visite de l'intérieur du château, par cette pièce où l'on peut voir un tableau réalisé au XVIIIème siècle représentant le relais de chasse du Duc et de la Duchesse d'Uzès...

    Le peintre n'a absolument pas respecté les dimensions du château...d'ailleurs il ne l'avait jamais vu avant de le peindre !

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    La personne qui nous guide nous montre, ici, la vraie représentation du château...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Pour finir cette si intéressante visite, nous avons fait le tour du château pour aller voir le nymphée.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Notre groupe ayant été partagé en deux, nous avons rejoint les autres adhérents qui nous attendent au loin.

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Un dernier coup d'œil à ce superbe monument qui comporte encore bien des secrets...

    Derrière les voyageurs, on distingue la partie des communs qui sert maintenant de salle d'accueil.

    Alors, rendez-vous dans quelques années pour admirer cet étrange château, sans doute entièrement rénové....

    Visite du château de Maulnes, avec la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais...

    Voici le lien de l'article sur le château de Maulnes, rédigé en 2012, j'y donne des renseignements complémentaires que je n'ai pas voulu remettre dans celui-ci.

     http://www.christaldesaintmarc.com/le-chateau-de-maulnes-a-cruzy-le-chatel-yonne-a37786242


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique