• "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    La Société des Amis du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix (AMPC) a invité Claude Grapin, Conservateur Départemental du Patrimoine  à nous présenter une conférence fort intéressante sur :

    La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d’Alésia et de Vertault.

    Robert Fries, Président des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-trésor de Vix (AMPC) a présenté Claude Grapin à l'assistance venue très nombreuse.

    Claude Grapin est  Conservateur Départemental du Patrimoine chargé du MuséoParc et du Musée Alésia. Il a , il y a quelque temps, présenté à Châtillon sur Seine, une conférence sur la statue de Millet représentant Vercingétorix à Alise Sainte Reine.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Catherine Monnet, la nouvelle Conservatrice du Musée a été heureuse de se présenter aux Châtillonnais présents et de saluer son homologue Claude Grapin.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Madame la Conservatrice a souhaité que ses relations avec l'association des Amis du Musée soient excellentes, car elle sait tout ce que l'Association a fait et a apporté au Musée depuis de longues années. Les conférences initiées par l'AMPC, comme celles de Claude Grapin,  seront toujours les bienvenues.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

     Alésia et Vertault, les deux principales agglomérations gallo-romaines du nord de la Côte-d'Or, ont livré chacune une inscription importante tant par la longueur du texte que par ce qu'il raconte.

    Celle qui provient d'Alésia est en langue gauloise tandis que celle de Vertault est en latin.

    Les voici toutes deux.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Le cartouche trouvé à Alésia date du Ier siècle après la conquête, il est écrit en langue gallo-latine qui mélange le gaulois au latin.

    Long de 75 cm, en calcaire fin, son  écriture est élégante, mais elle montre la maladresse du sculpteur qui n'arrive pas à écrire les mots en entier sur la même ligne..

    On peut y voir gravées des feuilles de lierre qui signifient "l'éternité"

    On peut y lire le nom latin du donateur "MARTIALIS, fils de Dann..." ,plus loin un mot gaulois "CELICNON" qui signifie bâtiment, édifice, plus loin encore un mot gaulois "GOBEDBI" qui veut dire forgeron.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    On a pu traduire cette dédicace par approximativement "Martialis a offert un édifice et ceci pour les forgerons"

    Cette plaque a été trouvée sur le forum, près d'un monument UCUETIS, siège des artisans qui travaillaient le bronze et le fer. (voir la flèche à droite du dessin).

    Claude Grapin pense que ce cartouche pourrait être un rappel du souvenir d'un des patrons de la corporation qui a fait construire le bâtiment. Cet homme reste un gaulois, mais il fait manifestement allégeance à la culture romaine.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Au cours des fouilles de l'oppidum d'Alésia on a trouvé cette représentation d'une  femme gauloise qui a manifestement adopté la coiffure et la mode  romaine. Les habitudes des gaulois se romanisèrent peu à peu.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Un bon exemple de cette romanisation de la Gaule, c'est cette pierre de calcaire de 2,60 mètres de long trouvée lors des fouilles du site de Vertillum et exposée au Musée archéologique de Dijon. C'est là que je l'ai photographiée, regrettant qu'elle ne soit pas dans notre musée Châtillonnais (à l'époque de sa découverte le Musée de Châtillon n'existait pas)

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Ici, comme sur le cartouche d'Alésia, l'écriture en capitales est élégante.

    Ecrits en latin, les mots sont séparés par de petits triangles et le texte se termine lui aussi par une feuille de lierre.

    On y lit que deux frères, Lucius Patricius Martialis et Lucius Patricius Marcus, ont accompli la totalité de leur charge civique dans la cité des Lingons.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Il s'agit d'une plaque  posée  dans la "cella", le vestibule, dans le secteur de la colonne.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Ceci avec leur propre argent, pour les habitants de Vertillum.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Cette plaque a été trouvée près des thermes de Vertillum, il s'agit sans doute, nous dit Claude Grapin, du souvenir de travaux de rénovation effectués par les frères Patricius.

    Vertillum est une cité qui date du IIIème siècle après JC et on y trouvait des thermes très performants, semblables aux thermes romains.

    Les thermes étaient des lieux importants dans les villes romaines, ils le devinrent aussi dans les villes gallo-romaines : on y prenait bien sûr des bains, mais on s'y livrait aussi à des activités sportives (palestre). C'était un lieu de rencontre, on y trouvait des activités culturelles telles que l'enseignement, et des pratiques cultuelles comme le montre l'autel dédié à Apollon trouvé dans les thermes de Vertillum que je montrerai plus loin.

    Cette ville, par ses écrits, par ses bâtiments nous montre l'avancée de la romanisation de la Gaule : écriture en latin, aménagements copiés sur ceux des Romains, autels dédiés à des dieux romains.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    A l'époque où Vertillum a été fouillée, le docteur Pissier avait réalisé de superbes aquarelles des bâtiments que l'on avait exhumés. On voit les thermes avec encore un tapis de mosaïques.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Voici, hélas, ce qui reste des thermes actuellement

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Près des thermes de Vertillum a été trouvé cet autel  dédié à un dieu romain :

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Il se trouve maintenant dans la salle dédiée à la ville de  Vertillum au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, je suis donc allée le photographier.

    En haut de cet autel quadrangulaire dédié à Apollon, (Ier- IIIème siècle après JC), figure cette phrase en latin :

    V(OTUM)S(OLVIT)L(IBENS)M(ERITO) traduite par : "il s'est acquitté de son vœu de bon gré".

    Sur une face, le dieu Apollon :

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Sur une autre face le donateur dont un des outils est visible à droite.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Sur une autre face figure l'épouse du donateur, vêtue et coiffée à "la romaine"

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    Deux ou trois générations  séparent les habitants d'Alésia et de Vertillum.

    Mais toutes deux émanent de personnes haut placées qui ont été animées par une même démarche bienfaitrice à l'égard de leurs concitoyens.

    Ces actes d' "évergétisme", courants dans l'Antiquité, sont un bon indice pour connaître le degré d'acculturation des élites gauloises aux habitudes et modes de vie venus de Rome.

    Des visages trouvés lors de fouilles à Nod sur Seine, montrent aussi la romanisation du coiffage.

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

    D'autres exemples de romanisation du territoire gaulois nous ont été données par le conférencier qui nous a révélé que celle-ci avait été plus rapide pour les élites.

    Par contre on remarque que les surnoms gaulois ont persisté dans les familles sur à peu près trois générations.

    Claude Grapin a été très applaudi pour sa superbe conférence qui nous a éclairés sur la romanisation de la Gaule, sujet dont on ne parle pas souvent et qui est pourtant essentiel pour la compréhension de notre civilisation.

    Robert Fries l'a remercié, au nom des Amis du Musée, en lui offrant un souvenir pétillant du Châtillonnais !

    "La société gallo-romaine à la lumière des inscriptions d'Alesia et de Vertault", une conférence de Claude Grapin pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais


  • Commentaires

    1
    Alouette
    Lundi 3 Juin à 13:18

    Votre article est passionnant, merci .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :