• Alain Prinlein d'Epinal, qui réside à Marcenay en été, a réalisé un superbe diorama sur le village de Marcenay avec d'anciennes et de nouvelles cartes postales et aussi des photos récentes.

    Mille mercis à lui d'en faire profiter les lecteurs du blog !

    ( vidéo à mettre en grand écran)


    votre commentaire
  • Cette photo donne une idée de la cohabitation pacifique entre les différentes espèces séjournant sur l'étang. La nourriture y étant très importante, les conflits sont pratiquement inexistants, sauf, assez fréquemment, pour les cormorans entre eux.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Contrairement aux canards, le plumage des cormorans n'est pas enduit de graisse, ce qui les oblige, après leurs parties de pêche de déroulant sous la surface, à "ventiler" et rester de longs moments les ailes écartées, afin de pouvoir se sécher.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Le niveau d'eau baissant, le poisson se rapproche petit à petit de la digue, faisant le bonheur des pêcheurs.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Partout où subsistent des flaques avec des poissons et invertébrés piégés, les aigrettes et autres oiseaux s'en donnent à coeur joie.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Pas de bagarres entre les aigrettes. De temps à autre, elles se toisent, le cou tendu, le bec pointé en l'air, le plumage hérissé, en guise d'intimidation, mais cela ne va jamais plus loin.

    Il en va tout autrement des cormorans en action de pêche. Tant que le poisson est petit et vite avalé, pas de problème. Mais lorsque l'un d'entre eux attrape un poisson beaucoup plus gros, les autres se jettent sur lui sans ménagement pour essayer de le lui ravir.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Trois jeunes cygnes de l'année reconnaissables à la couleur de leur plumage.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Alors que la surface de l'eau est calme, tout à coup, par moments elle semble crépiter. Une vague se forme, avançant à grande vitesse avec un bruit caractéristique que tous les pêcheurs connaissent. Un banc de gardons affolés par une chasse de brochets en cours, tente d'échapper aux prédateurs. Les poissons giclent de toute part, l'eau semble bouillonner.

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

    Jean-Pierre Gurga a photographié les oiseaux du lac de Marcenay, quinze jours avant la vidange du lac...

     (Les photos de Jean-Pierre Gurga sont cliquables pour mieux les admirer)


    3 commentaires

  • votre commentaire
  • Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Joseph Abel, directeur de la LPO de Côte d'Or, a présenté le mercredi 22 août, une conférence sur les rapaces de Côte d'Or (dont je parlerai prochainement) mais auparavant il nous a donné des nouvelles du camp de baguage qu'il a organisé au bord du lac de Marcenay durant le mois d'août 2012.

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Ce camp de baguage est destiné à suivre les passereaux migrateurs qui passent dans notre région. Le lac de Marcenay est un des rares points d'eau de haute Côte d'Or, et de ce fait de très nombreuses espèces de  passereaux passent la nuit dans la roselière épaisse, loin de toute présence humaine.

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Des filets sont tendus dans la roselière, et tous les matins, des équipes vont recueillir les oiseaux qui s'y sont pris.

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Les espèces les plus courantes sont les rousserolles, phragmites, hirondelles, gorges bleues etc..

    Vous verrez dans le site de la LPO que j'indiquerai en fin d'article, toutes les sortes d'oiseaux qui sont capturés dans la roselière..

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le lendemain de la conférence, je me suis rendue, de très bon matin, au camp de baguage du lac de Marcenay qui se trouve à côté du mirador d'observation.

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    J'y ai retrouvé Joseph Abel, déjà en plein travail, aidé par ses "apprentis-bagueurs", qui capturent les oiseaux, prennent des notes...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Joseph m'a expliqué le fonctionnement du camp, il m'a montré comment il bague les oiseaux...mais avant de vous le montrer au travail, quelques images de la roselière prise depuis le haut du mirador

    On voit bien les piquets qui soutiennent les filets.

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Les jeunes apprentis bagueurs se déplacent en canoë dans la roselière...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Ils ont revêtu une demi-combinaison en caoutchouc pour se déplacer dans l'eau , souvent haute et boueuse..

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Chaque "collecteur" a emporté avec lui des poches de tissu bien sèches où il mettra les passereaux, un par poche.

    Les poches du petit matin étaient déjà là, toutes frémissantes du battements des ailes des petits prisonniers, lorsque je suis arrivée...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Voici les différentes bagues utilisées pour marquer les oiseaux, de la plus fine à la plus épaisse des pattes.

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Une rousserolle effarvatte :

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Une bergeronnette printanière :

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Un phragmite des joncs :

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Une hirondelle , celle là je l'ai crue morte, elle ne bougeait pas du tout , quelle sagesse !!

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le baguage se fait avec une pince spéciale :

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    "Qui t'a donné le droit, monsieur, de toucher à ma patte ?" vocifère cette rousserolle effarvatte furieuse !!

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Joseph Abel mesure les oiseaux :

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Il souffle délicatement sur les plumes du ventre des oiseaux, il se rend alors compte si l'oiseau a bien fait le "plein" de graisse, pour pouvoir supporter la fatigue immense de la migration. Hélas, ce n'est pas toujours le cas ...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Puis il pèse les oiseaux, en les mettant la tête en bas dans une balance !

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Chaque nom d'oiseau, ses mesures, son  poids, sa taille, son épaisseur de tissu graisseux, sa  bague.. sont notés scrupuleusement dans un cahier.

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Joseph enseigne, avec beaucoup de gentillesse, aux jeunes apprentis tout l'art de l'ornithologie...

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Une nouvelle équipe de démailleurs, munis de poches, va de nouveau se mettre en chasse, tandis que Joseph, après la pesée, délivre un passereau qui s'envole avec un frou-frou joyeux..

    C'était l'hirondelle si sage, elle était bien vivante, quelle joie pour moi de la voir s'envoler !!

    Le camp de baguage du lac de Marcenay...

    Voici la page du site de la LPO où vous pourrez voir de belles photos des captures et baguage de nombreux passereaux, durant tout le camp du mois d'août 2012, certains oiseaux sont très rares comme le blongios nain..

    http://www.cote-dor.lpo.fr/spip.php?article570

     (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    5 commentaires
  • Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Simon-Pierre Babski, chargé de mission à la LPO21 (Ligue de protection des oiseaux de Côte-d’Or) a présenté samedi 10 août une conférence sur le baguage des oiseaux.

    Durant ce mois d'août 2013, un camp de baguage s'est installé près de la roselière du lac de Marcenay, où transitent, lors des migrations, des milliers d'oiseaux.

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Pourquoi baguer les oiseaux ?

    Le baguage des oiseaux permet d‛étudier  les voies et les stratégies de migrations, en comparant lieux de capture et de redécouverte, la dynamique des populations d‛oiseaux, l‛état de santé des populations, notamment des espèces menacées.

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Pourquoi avoir choisi le lac de Marcenay ?

    Ce plan d'eau est ancien, il date du XIIème siècle. Il a une surface de quatre-vingt hectares, dont un tiers de roselière. Le lac est peu profond, maximum deux mètres cinquante, ses berges sont peu pentues et donc favorables à la végétation.

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Simon-Pierre Babski a répondu aux nombreuses questions des spectateurs présents , par exemple sur les bagues utilisées qui sont traditionnellement en aluminium. Il existe également le baguage coloré, où les oiseaux, en plus de la bague alu, portent une ou plusieurs bagues de couleur, sur lesquelles peuvent être inscrits des codes servant à identifier un oiseau individuellement.

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

    Les questions ont aussi porté sur les filets noirs qui sont tendus dans la roselière, la façon de capturer les oiseaux en les démaillant avec précaution, leur pesée, les notes prises avec soin  qui serviront de référence si un oiseau bagué est capturé loin de Marcenay.

    Nous avons appris que la migration a pris un peu de retard, compte-tenu des conditions climatiques déplorables du printemps et du mois de juin qui ont retardé les couvaisons.

    Hélas, parmi les milliers d'oiseaux qui s'élanceront vers l'Afrique, beaucoup mouront au cours de la migration, car ils ne seront pas assez forts pour résister à ce si long voyage.

    Une anecdote, parmi d'autres : les rouges-gorges, au printemps, ne sont plus chez nous, mais ont migré en Europe du Nord, ils reviennent dans nos jardins en automne, souvent fidèles à nos jardins...

    L‛ensemble des informations collectées par les bagueurs est stocké et rendu disponible dans une base de données nationale localisée au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

    http://www2.mnhn.fr/crbpo/spip.php?article438.

    Le baguage en France c‛est plus de 500 bagueurs qui posent chaque année plus de 200 000 bagues.

    Une conférence passionnante aura lieu à Laignes prochainement, notre conférencier nous y a conviés :

    Le baguage des oiseaux au lac de Marcenay

     Voici des photos du camp de baguage de Marcenay, à admirer en cliquant sur ce lien :

    http://www.cote-dor.lpo.fr/spip.php?article775



    votre commentaire
  •  Par ces belles journées d'été, quel plaisir de flâner près du lac de Marcenay, se baigner, faire de la planche à voile, pêcher, admirer les oiseaux...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    On rencontre une oie pas toujours aimable...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Une bernache bien sympathique...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    et des cygnes pacifiques, qui au petit matin dorment encore sur terre..

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    ou sur l'eau...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

     On peut aussi faire tout le tour du lac sous des frondaisons rafraîchissantes...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    A mi-chemin du tour du lac, se dresse un mirador où l'on peut observer les oiseaux...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    mais aussi les pêcheurs, qui, sur leurs barques, taquinent le brochet...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Chaque année, en août, un camp de baguage est installé dans la roselière.

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    Et en partant, n'oublions pas d'admirer le haut fourneau du XVIIIème siècle...

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    et de visiter la Maison du Terroir (ouverte les après-midis) :

    Promenade au bord du lac de Marcenay...

    http://www.christaldesaintmarc.com/la-maison-du-terroir-de-marcenay-a-rouvert-ses-portes-a48630152 

    Le lac de Marcenay, c'est un très bel endroit, magnifique à toutes les saisons, qui mérite vraiment vos visites..

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    4 commentaires
  •  Deux conférences sur le baguage des oiseaux à Marcenay, et sur les hirondelles et martinets ont eu lieu cette année, l'une au camping de Marcenay, l'autre au centre Social et de Loisirs de Châtillon sur Seine.

    Je suis allée à celle de Marcenay, animée par Joseph Abel.

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une vue du lac : la roselière où se passe le baguage se trouve à droite de la photo.

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Les oiseaux se prennent dans des filets tendus dans la roselière.

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    C'est incroyable le nombre d'espèces qui passent à Marcenay !

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    A consulter impérativement ces photos du baguage 2011 à Marcenay:

    http://www.cote-dor.lpo.fr/article.php3?id_article=417

    Les hirondelles

    Les hirondelles sont des oiseaux migrateurs familiers, il en existe plusieurs espèces:

    L'hirondelle rustique, l'hirondelle de fenêtre, l'hirondelle de rivage et l'hirondelle de rocher. Ce sont les deux premières que nous voyons dans le Châtillonnais

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Ces tout petits oiseaux peuvent effectuer, lors de leur migration, un périple qui peut dépasser les 10 000 km !

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Voici des bagues que Le conférencier nous a fait découvrir...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Des cartes montrent les différentes "vagues" de migration qui se produisent en France au fur et à mesure du départ du lieu où nichent les hirondelles.

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    (cette  hirondelle, je l'ai photographiée  le 15 août, à travers les vitres du restaurant "Côté Seine")

    Les martinets

    Plusieurs races de martinets, oiseaux des villes, existent en France:

    Le martinet noir, le martinet pâle, le martinet à ventre blanc

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    La légende dit qu'un martinet qui se pose ne peut plus s'envoler...en réalité il s'agit seulement d'oiseaux blessés ou malades.

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    On peut fabriquer des nichoirs à martinets, je connais une châtillonnaise qui en a construit un avec amour pour ces jolis oiseaux !

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    Joseph Abel a, à la fin de la conférence, dialogué avec ses auditeurs et répondu à toutes leurs questions.

    Une conférence de la LPO à Marcenay...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    4 commentaires
  • Une conférence fort intéressante sur les oiseaux du lac de Marcenay a eu lieu au centre Social dernièrement.

    C'est un membre de la Ligue pour la protection des oiseaux,  qui nous a présenté le milieu remarquable qu'est le lac de Marcenay, situé sur le passage de beaucoup d'oiseaux migrateurs, à  45 km au sud des lacs de la forêt d'Orient et 80 km au sud-ouest du lac du Der.

    -Musiques en Voûtes

    Avec des collines calcaires boisées à l’ouest et une plaine où alternent bocage et cultures à l’est, le Lac de Marcenay est situé au coeur d’une mosaïque de paysages caractéristiques du nord du département. Ce plan d’eau artificiel couvre une superficie de 92 ha, dont la moitié en phragmitaie.

    La périphérie de l’étang est essentiellement occupée par une importante ripisylve, au nord, et par une zone de plages, au sud-est. En plus du grand intérêt du site pour l’observation des oiseaux d’eau, la diversité des milieux favorise de nombreux oiseaux forestiers et de zones ouvertes.

    Des comptages réguliers d'oiseaux d'eau sont effectués sur le lac dans le cadre du programme Wetlands International.

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Des projections très explicites nous ont permis de découvrir ce milieu si particulier..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Quelques jours après la conférence je suis allée voir la roselière de l'étang de Marcenay.

    -Musiques en Voûtes

    Pour cela il faut faire une partie du tour de l'étang,et on arrive à un mirador d'où l'on peut observer les oiseaux..

    -Musiques en Voûtes

    On voit la roselière..

    -Musiques en Voûtes

    Et les piquets qui tiennent les filets dans lesquels on attrape les oiseaux pour les baguer..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Je n'ai vu que des canards , bien tranquilles dans un endroit où on ne peut les effaroucher..

    -Musiques en Voûtes

    J'ai recherché sur Wikipédia les photos des oiseaux dont il a été question dans la conférence..Quelle diversité !

    -Musiques en Voûtes

    (blongios nain)

    -Musiques en Voûtes

    (balbuzard pêcheur)

    -Musiques en Voûtes

    (canard souchet)

    -Musiques en Voûtes

    (cormoran)

    -Musiques en Voûtes

    (cols-verts)

    -Musiques en Voûtes

    (cygne tuberculé)

    -Musiques en Voûtes

    (foulque macroule)

    -Musiques en Voûtes

    (fuligule miloin)

    -Musiques en Voûtes

    (fuligules morillons)

    -Musiques en Voûtes

    (grèbes huppés)

    -Musiques en Voûtes

    (grue cendrée)

    -Musiques en Voûtes

    (harles piettes)

    -Musiques en Voûtes

    (héron cendré)

    -Musiques en Voûtes

    (phragmite des joncs)

    -Musiques en Voûtes

    (râle d'eau)

    -Musiques en Voûtes

    (rousserolle effarvatte)

    -Musiques en Voûtes

    (sarcelle d'hiver)

    -Musiques en Voûtes

    (torcol fourmilier)

    De bien belles photos des baguages de Marcenay sont sur le site:

    http://www.cote-dor.lpo.fr/article.php3?id_article=314

    Allez les regarder , vous verrez tout le travail accompli par des professionnels,mais aussi par beaucoup de bénévoles..

    Le site est MAGNIFIQUE,ne le ratez pas !

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique