• Après avoir visité les ateliers de Benoit système à Billy les Chanceaux, le "Mardi-Découvertes" proposé par l'Office du tourisme du pays Châtillonnais, nous a conduits au "Potager de la Borde", situé entre Chemin d'Aisey et Coulmier le Sec.

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    "Le potager de La Borde" a été créé depuis un an par Benjamin Verdot, secondé depuis trois mois par Ophélie.

    Les légumes cultivés  au Potager de la Borde, le sont de façon bio, mais ils n'ont pas encore le label AB qui n'est accordé qu'après trois ans et sous de strictes conditions.

    Ils sont donc produits de façon naturelle, sans pesticides.

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Les plants de légumes s'étendent sur une très grande surface.

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Les tomates poussent sous une grande serre....

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Benjamin et Ophélie ont répondu aux nombreuses questions des visiteurs.

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Des plants de haricots secs sont prêts à être égrainés.

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Dans une autre serre se pratiquent les semis...

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Le potager de la Borde vend ses légumes  certains jours sur place, mais aussi sur les marchés comme celui d'Aignay le Duc.

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    Dans le magasin on trouve toutes les sortes de légumes cultivés : tomates, courgettes, melons, carottes, concombres, pommes de terre , ails, oignons, poivrons, artichauts etc...etc....

    Le potager de la Borde de Chemin d'Aisey

    La saison a été difficile, vu la sécheresse et la canicule qui ont sévi depuis le printemps, mais cela n'entame nullement les espoirs de réussite de  Benjamin et d'Ophélie.

    Encourageons donc ces deux jeunes gens dans leur projet, ils le méritent.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique