• Vendredi 16 octobre à 20h30, salle de conférences du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, a eu lieu une très intéressante conférence sur un personnage peu connu :

     Etienne-Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières

     présentée par Dominique Masson, Président des Amis du Châtillonnais

    Dominique Masson a évoqué un personnage secret, mais intéressant, qui a participé à la rédaction de l’Encyclopédie sous la direction de Diderot et qui a rédigé le plus important traité de métallurgie écrit en France au XVIIIe siècle. C’était un de ces hommes vivant au plus près de la mine et des forges, qui firent avancer les techniques métallurgiques en un temps où la chimie était à ses premiers balbutiements et ne pouvait encore percer les mystères du haut fourneau.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Avant de nous parler d'Etienne-Jean Bouchu, Dominique Masson nous a présenté les lieux où existaient des forges, il y a deux siècles, dans le Châtillonnais et dans le Barrois.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une carte postale amusante...

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    nous montre que le Châtillonnais était riche en forges...

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des gisements de minerai de fer, et la présence de la forêt et de son bois, expliquent cette abondance de forges.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Dominique Masson nous présenta ensuite Etienne-Jean Bouchu, dont on n'a aucun portrait, seulement des textes manuscrits et sa signature.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Étienne Jean Bouchu naquit à Langres le 23 mai 1714 de Pierre Bouchu, conseiller avocat du roi au siège présidial de cette ville, et de Jeanne de Goix, probablement de la famille des de Goix de Vauclair.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Il épousa  Nicole Becquet, fille de maître de forges d’Arc-en-Barrois.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

     Il  se fixa alors à Arc en Barrois et devint lui-même maître de forges.

    Il afferma d'abord le haut-fourneau de Veuxhaulles et y habita.

    "Etienne-Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières", une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    "Etienne-Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières", une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Il loua également d'autres fourneaux et, à le fin de sa vie, habita Arc où il s'occupait du haut-fourneau.

     Il fit de nombreuses expériences sur le fer et analysa un grand nombre de minerais de fer en provenance de toute l’Europe.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Il se distingua dans les sciences naturelles et se créa de nombreux amis parmi les savants, comme par exemple Diderot.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

     Il fut l’auteur de plusieurs articles de l’Encyclopédie sur la fabrication du fer, mais n'en signa qu'un seul sur "les grandes forges"..

    Il était en relation avec les philosophes de l’Encyclopédie, et fut membre de l’Académie de Dijon et correspondant de l’Académie des Sciences de Paris.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Monsieur Grignon écrivit "Les mémoires de physique sur l'art de fabriquer le fer", mais Bouchu n'y participa pas..

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Abel Caroillon de Vandeul était le gendre de Diderot. C'est l'article de Bouchu qui le poussa à se lancer dans le métier de maître de forges. Il acheta l'abbaye d'Auberive pour exercer son métier.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

     Etienne-Jean Bouchu publia, avec le Marquis de Courtivron, un important ouvrage sur le fer : " Descriptions des arts et métiers, faites ou approuvées par Messieurs de l'Académie royale des sciences de Paris" 1771-1783.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne-Jean Bouchu, à force d'études et d'expériences sur les forges, avait découvert un secret de la fabrication du fer...mais il l'emporta, hélas, dans sa tombe, ne l'ayant même pas révélé à son épouse.

    C'est probablement Etienne-Jean Bouchu qui fit construire une belle maison à Arc en Barrois....

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    La voici actuellement.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    François Poillotte a rédigé une étude passionnante sur l'abbaye de Longuay. Dans son ouvrage, il cite le petit-fils de Bouchu, Paul-Marie Victor, fils de Thomas. Ce dernier acheta, avec sa mère, l'ancienne abbaye de Longuay pour exploiter la forge, et c'est lui qui transforma une partie de l'abbaye en château.

    Dominique Masson a donc retrouvé grâce aux recherches de  François Poillotte, la trace de la présence de cette famille.

    Cette forge a, hélas, complétement disparu.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Plus tard, beaucoup de maîtres de forges du Châtillonnais se réunirent pour former les forges de Châtillon et Commentry, en 1845.

    Etienne-Jean Bouchu apporta, comme plusieurs autres, sa forge et ses biens à cette nouvelle société des forges de Châtillon-Commentry.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne-Jean Bouchu mourut, ruiné, à Arc-en-Barrois le 5 septembre 1773 et fut inhumé dans la chapelle Saint-Hubert de l'église d'Arc en Barrois..

    Il eut deux fils, Victor et Thomas, qui furent proches de Gabriel Peignot.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux de ses fils furent maires d’Arc-en-Barrois : Thomas Bouchu de 1789 à 1791 et Victor Bouchu de 1791 à l’an IV et du 25 Germinal an VIII à l’an X.

    Acte de naissance de René-Victor :

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Il eut en tout huit enfants, certains morts en bas-âge.

    Sa fille Catherine  épousa Louis Thomassin de Montbel.

    Son autre fille, Marie-Anne,  épousa François Belgrand, maître de forges.

    Thomas continua à être maître de forges

    Un de ses fils, René-Victor, s'essaya à la poésie.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

      Au sujet d’Étienne Bouchu, Diderot écrivait à Grimm les lignes suivantes, lors de son séjour à Langres, en 1759 :

     « Il y a ici un monsieur Bouchu, homme de tête que vous avez vu une fois ou deux chez le baron, gai, rebondi, rubicond. Habitant les forêts, creusant la terre, en tirant le fer, ramassant des plâtras, en remplissant ses poches, étudiant la nature tout seul, et passant pour fou comme Démocrite l’étant à peu près comme lui. Cet homme qui ne vous a pas oublié se recommande à votre souvenir. »

    (Papiers personnels de Diderot, aux archives départementales de la Haute-Marne)

    Après cette passionnante conférence, Dominique Masson répondit aux questions de l'assistance...

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    et présenta un cahier du Châtillonnais riche en documentation sur les forges en Côte d'Or et en Haute Marne.

    Cahier disponible à l'Office du Tourisme de Châtillon sur Seine.

    Etienne Jean Bouchu , un maître de forges au temps des Lumières, une conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    (Merci à Dominique Masson, pour ses corrections bienvenues)

     


    votre commentaire
  • A l'initiative des Amis du Musée du Pays Châtillonnais , un groupe d'une dizaine de visiteurs malvoyants a découvert "tactilement" les trésors de notre Musée, samedi après midi 27 juin.

    Ces visiteurs et leurs accompagnateurs faisaient partie du Comité Valentin Haüy de Troyes. Les Amis du Musée ont organisé leur accueil et leur restauration.

    Voici le groupe près de la reproduction en résine du célèbre Vase de Vix, réalisée par les établissements Compréforme. Cette reproduction est fidèle au millimètre près à l'original.

    Un groupe de malvoyants a visité le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Robert Fries, le Président des Amis du Musée du Pays Châtillonnais montre ici la façon d'explorer les détails du vase avec les doigts.

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

     On touche ici les hoplites et leurs chevaux...

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Régine Vaney, guide au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, a été tout spécialement formée à l'accueil de personnes handicapées.

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Evelyne Grandchamp qui a participé, avec Madeleine Grivotet aux programmes d'accès des handicapés au Musée, accompagnait Robert Fries.

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Voici les visiteurs dans la salle où l'on peut admirer notre célèbre et magnifique vase de Vix, le plus grand vase du monde de la période hallstatienne (-600 à -500 avant J.C.)

    Un groupe de malvoyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix...

    La tombe de la princesse de Vix, comprenait, outre le vase, des bijoux dont un très beau torque en or, dont Régine montre la reproduction.

    Cette reproduction en bois peut-être touchée par les malvoyants.

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Un groupe de malvoyants a visité le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Au dessus des boules du torque, on peut voir ( ici toucher) un petit cheval ailé de toute beauté.

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Evelyne nous montre comment la princesse de Vix portait son torque en or.

    Un groupe de malvoyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix...

    Les visiteurs ont pu consulter les tablettes en braille dont la conception avait été initiée par l'ancienne Présidente des Amis du Musée, la regrettée Madeleine Grivotet.

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Un groupe de malvoyants a visité le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Un livre en braille a été conçu pour les malvoyants par Evelyne Grandchamp et Yolande Estrat. Madeleine Grivotet nous l'avait montré  lors d'une Assemblée Générale.

    L'accès au Musée du Pays Châtillonnais aux malvoyants, mais aussi à toutes sortes de personnes handicapées, était la grande préoccupation de Madeleine Grivotet, son programme fut lancé en 2012 avec le soutien de la Fondation de France et du Crédit Mutuel.

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Régine a conduit ensuite les visiteurs près de deux statues très primitives, sans têtes ni bras ni jambes....mais qui possèdent autour du cou un torque !

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Le torque de pierre a été exploré tactilement...

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Un groupe de mal-voyants a visité le Musée du Pays Châillonnais-Trésor de Vix

    Je suis partie sur la pointe des pieds, laissant les visiteurs poursuivre leur visite, et leur recherche de la beauté au bout de leurs doigts...

    Je dois dire que j'ai été très émue en les accompagnant, je sais ce que c'est que de perdre la vue et d'être privé de la connaissance visuelle des choses, mon fils cadet a été aveugle à la fin de sa vie..

    . C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai adhéré à l'Association des Amis du Musée, tellement je trouve que l'œuvre de Madeleine Grivotet est exemplaire et tellement utile.

     


    2 commentaires
  •  Les Amis du Musée ont fait l'achat de deux lettres écrites par Victorine de Chastenay et en ont fait don au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix lors de l'Assemblée Générale du 14 février 2015.

    Deux conférences sur cette femme de lettres châtillonnaise ont été présentées ensuite par Jenry Camus et Michel Lagrange, suivies d'une visite nocturne du Musée. Madame la Conservatrice a, en effet, eu l'excellente idée de réaliser une petite exposition avec portrait, lettres, ouvrages concernant Victorine de Chastenay, prêtés par des collectionneurs.

    Je n'ai pu assister à cette présentation, mais je suis allée la voir à mon retour. En voici quelques images :

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici les deux lettres acquises par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais, et offertes au Musée :

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici l'extraordinaire présentation au Musée, des ex-votos d'Essarois, trouvés à "la Cave", terre qui appartenait aux de Chastenay, terre sur laquelle  Victorine, passionnée d'archéologie, fit faire des fouilles.

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Une reproduction du fameux "Coffret d'Essarois" a été ajoutée en bas de la vitrine.

    En 1789, Monsieur de Chastenay, père de Victorine, avait trouvé ce curieux coffret, qui appartint plus tard au Duc de Blacas.

    Ce coffret fut qualifié parfois d'objet ayant appartenu aux Templiers qui vivaient dans la région..En réalité ce coffret devrait plutôt, vu les signes cabalistiques qui le recouvrent , avoir appartenu à un alchimiste.

    L'original se trouve actuellement au British Muséum de Londres, le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix en possède une copie que l'on voit ici.

    Une exposition sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

     


    votre commentaire
  • Je n'ai pu assister aux deux magnifiques conférences proposées par Jenry Camus et Michel Lagrange sur Victorine de Chastenay.

    Robert Fries m'a envoyé quelques photos de cette belle soirée, merci à lui.

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Quelques images projetées par Jenry Camus...

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Michel Lagrange fit un brillant exposé sur Victorine de Chastenay...

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madame Félicie Fougère, la Conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, conduisit les auditeurs dans la salle où se trouvent les ex-votos que Victorine de Chastenay fit découvrir à Essarois.

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Ce coffret, découvert aussi à Essarois est un faux....

    Deux conférences sur Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix


    1 commentaire
  • L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix (AMPC) s'est tenue samedi 14 février dans la salle des Conférences du Musée.

    Le Président de l'AMPC, Robert Fries a présenté le rapport moral de l'Association.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'AMPC compte 226 adhérents, dont 202 en Côte d'Or.

    Le Conseil d'administration se réunit une fois par trimestre, les réunions de bureau sont plus fréquentes (13 en 2014). L'Association des Amis du Musée ne fonctionne que grâce au bénévolat de ses membres, 1500 heures lui sont consacrées .

    Le but de l'AMPC est d'être utile au Musée, par exemple en faire la promotion lors des Journées Châtillonnaises, la Fête de l'Automne à Leuglay, la visite d'Arc Patrimoine et Culture, écrire des articles dans la revue FFSAM, rendre de menus services comme des traductions (merci à Colin Brigg !), offrir repas et boissons aux participants du bicentenaire du Congrès de Châtillon sur Seine

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'AMPC a aussi pour but d'enrichir les collections du Musée en achetant par exemple, cette année, deux lettres autographes de madame Victorine de Chastenay, mais aussi de participer à l'achat d'audioguides (2000€) et de préparer la sélection de l'entreprise adjudicatrice et proposition du CA pour recommandation.

    L'AMPC s'occupe également des "Publics empêchés", handicapés visuels, moteurs, auditifs en accueillant des groupes (merci à Evelyne Grandchamp !), propose des visites à 10 comités Valentin Haüy, et surveille le bon usage de la subvention de la Fondation de France.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'AMPC se doit d'être agréable à ses adhérents en organisant des conférences. En 2014, quatre conférences ont été présentées :"Les sceaux" (M Herbelin) accompagnée d'une exposition,"Le Châtillonnais à l'époque gallo-romaine"(Mme S Lefebvre), "La Vie économique et sociale de deux villages du Châtillonnais au XVIIIème siècle" (Mme Leslie Augueux),"La Chartreuse de Champmol et les pleurants" (M. Lagrange)

    Des sorties ont eu lieu: la première à Dijon (Musée des Beaux-Arts, Musée Archéologique, Musée Magnin), la seconde à Mussy sur Seine.

    L'AMPC communique en interne avec ses adhérents pour leur demander leur avis sur les thèmes des conférences ou les buts des voyages.

    Le rapport Moral du Président a été approuvé à l'unanimité par l'Assemblée.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le rapport financier, présenté par le trésorier Noël Estrat, et vérifié par le commissaire aux comptes Mary Bernier, montre une situation très saine, avec un fonds propre final de 7394,21€

    Le quitus a été approuvé à l'unanimité par l'Assemblée.

    La suite de l'Assemblée Générale a été consacrée aux élections de membres du Conseil d'Administration.

    Administrateurs arrivés en fin de mandat et se représentant: Laudia Grabowsky, Annette Vaney, Christophe Picardat, Jean Ponsignon, Jean-Claude Stutz, Robert Fries.

    Ils furent élus à l'unanimité.

    Candidats pour remplacer des administrateurs décédés, comme Madeleine Grivotet, à qui le Président adressa un vibrant hommage pour ses si belles actions en faveur du Musée, et démissionnaires comme Evelyne Granchamp et Marie-France Fauquette: Sylviane Oudot, Colin Rigg, Klaus Rothe.

    Ces trois candidats furent élus à l'unanimité.

    Le Président Fries présenta ensuite le programme de l'AMPC pour l'année 2015.

    L'Association sera présente aux Journées Châtillonnaises, à la Fête de l'Automne à Leuglay, à la réunion des Sociétés 'Amis des Musées de Bourgogne. Elle participera à l'édition d'un livret "le dernier jour de Saint Bernard", texte de Michel Lagrange, photographies de Bernard Beros.

    Cinq conférences auront lieu :

    le 16 janvier "La religion des Gallo-Romains"(AL Edme), le 6 mars "Viollet le duc et la Bourgogne"(F Bercé), le 27 mars "Autour de Victorine de Chastenay" (M Lagrange et J Camus),le 29 mai "Vercingétorix, histoire d'une statue, statut d'une histoire" (C Grapin),le 16 octobre "Bouchu, un maître de forges du Châtillonnais au XVIIIème siècle" (D Masson)

    Deux sorties sont prévues: le samedi 4 juillet "Alesia et son Muséoparc" sous la conduite de M Grapin, et le samedi 7 novembre "Troyes et ses Musées : Art Moderne, Musée de l'Outil et de la Pensée Ouvrière (MOPO)

    L'AMPC continuera d'être utile au Musée avec ses projets d'audio-guides, la participation financière au moulage  de "l'enfant au chien" et son appui aux initiatives du Musée.

    Les projets de l'AMPC pour 2015 ont été approuvés à l'unanimité.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madame Félicie Fougère, Conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix a pris la parole pour présenter les activités passées et à venir du Musée.

    En 2014, deux belles expositions ont été présentées: "cartes et plans de campagne de Marmont", et "Léopold Argenton, éloge du souvenir" (qui se poursuit jusqu'en mai 2015, ne la manquez pas elle est magnifique)

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix est propriétaire d'une collection ornithologique qui lui a été offerte autrefois par Fernand Daguin. Cette magnifique collection d'oiseaux naturalisés vient d'être restaurée, grâce à l'appui financier de l'Association des Amis du Musée. Elle sera présentée au public à partir du 16 mai 2015, sous le titre "Cabinet de Curiosités à ciel ouvert"

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Chaque oiseau sera présenté avec une citation de Fernand Daguin.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madame Claire Jachymiak a réalisé de très belles photos d'ouvriers au travail dans l'ancienne Bourgogne-Fonderie (autrefois nommée Bidez-Haller) de Châtillon sur Seine. Ces photos seront exposées au Musée sous le titre "Mémoires ouvrières: destinées métallurgiques en Châtillonnais" et seront suivies, sans doute, par la représentation de la superbe pièce de théâtre de la Compagnie "Taxi-Brousse", "Métallos et dégraisseurs", que j'avais tant appréciée à Sainte Colombe sur Seine.

    http://www.christaldesaintmarc.com/metallos-et-degraisseurs-a680344

    Monsieur l'Ambassadeur de Croatie a visité le Musée du Pays Châtillonnais, qui contient de nombreux souvenirs du Maréchal Marmont qui fut Duc de Raguse (Raguse était l'ancien nom de la ville Croate de Dubrovnik) . Des relations très intéressantes vont exister bientôt entre le Musée de Châtillon et celui de Split, des échanges d'expositions par exemple. Une grande rue de cette ville porte d'ailleurs le nom de Marmont, preuve que notre grand homme n'est pas oublié là bas !...

    Des supports de médiation, photographies, internet sont en cours au Musée. La très jolie statuette "l'enfant au chien" provenant du Tremblois, va être l'objet d'un moulage qui permettra aux malvoyants de pouvoir la toucher, mais aussi de la prêter à des expositions lointaines.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les Grecs reviendront au Musée, avec des combats, mais aussi avec "le banquet", une animation suivie d'échanges philosophiques avec le professeur de philosophie Emmanuel Kromicheff, et d'une soirée musicale avec des danses grecques modernes.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Durant l'été 2015, les enfants pourront assister, les mercredis de juillet et d'août, à des animations passionnantes, ce sont les "mercredis du musée".

    Le Président Robert Fries, au nom de l'Association des Amis du Musée, a remis deux lettres autographes de Madame Victorine de Chastenay au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix.

    Ces lettres ont été acquises par l'AMPC et ont été offertes à Madame la Conservatrice qui les exposera au moment des conférences de Michel Lagrange et Jenry Camus sur la vie de notre célèbre Châtillonnaise.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici ces deux lettres :

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Hubert Brigand, en tant que Président de la Communauté de Communes, à qui appartient le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, apporte et apportera tout son soutien au Musée qui est une magnifique vitrine pour le Châtillonnais. Il a félicité Madame Félicie Fougère pour son travail remarquable, la richesse des expositions, des animations, mais a remercié aussi l'Association des Amis du Musée pour le rôle important qu'elle joue pour le Musée.

    Visitons, et revisitons donc notre si beau musée qui présente le trésor de Vix bien sûr, mais bien d'autres expositions toujours renouvelées.

    Vive le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix !  a-t-il conclu sous les applaudissements.

    L'Assemblée Générale 2015 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix


    votre commentaire
  •  Robert Fries, Président des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, a présenté la conférencière, Leslie Augueux, jeune professeur d'histoire, originaire de Molesme.

    Leslie Augueux a fait ses études au lycée Désiré-Nisard, puis à l’Université de Dijon où elle a passé brillamment, en juin 2011, un certificat puis un master 2 de recherche en histoire moderne.

    Pour ce faire, elle avait choisi comme sujet d’étude “L’organisation d’un village et d’un bourg rural, Molesme et Laignes, d’après les archives seigneuriales et de l’intendance entre 1700 et 1788".

    Cette étude a été publiée, sous forme d'un cahier (numéro 268 ) par les Amis du Châtillonnais, dont le Président est Dominique Masson, son professeur d'histoire du lycée Désiré Nisard.

    La vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle, une conférence de Leslie Augueux pour les Amis du musée du Pays Châtillonnais

    Leslie a déjà présenté son étude dans son village natal Molesme, puis à Laignes. A Châtillon, à la demande de Robert Fries, elle a élargi son propos aux villages bourguignons au XVIIIème siècle.

    La vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle, une conférence de Leslie Augueux pour les Amis du musée du Pays Châtillonnais

    Leslie Augueux a étudié les Archives Seigneuriales qui fournissent des informations extrêmement intéressantes sur l'organisation de la vie des villages français.

    On se rend compte que trois cadres principaux régissaient la vie rurale sous l'ancien Régime :

    -La Seigneurie, entité administrative et juridique

    -La Paroisse, circonscription ecclésiastique sous la direction spirituelle du curé

    -La communauté d'habitants réunie en Assemblées, entité politique à petite échelle qui prenait des décisions concernant la vie quotidienne du bourg.

    L'Assemblée des habitants organisait la vie du village, elle avait des fonctions politiques, judiciaires, financières et paroissiales. Elle était convoquée et présidée par deux Syndics qui devaient savoir lire et écrire et qui prêtaient serment.

    Dans les Archives, en étudiant les "rôles de la taille" on peut établir un panorama de la vie à la campagne.

    Sont exemptés de cet impôt: les familles nombreuses, les estropiés, les manouvriers. Ceux qui paient le plus sont les laboureurs, "coqs de village", gros agriculteurs possédants, à Molesme 70% , à Laignes 45% de la population.

    Des collecteurs de la "Taille"étaient tirés au sort par l'Assemblée, ce rôle ne plaisait pas du tout aux villageois, ils essayaient donc de s'en exempter, en n'assistant pas aux Assemblées. En effet, le rôle de collecteur était fort ingrat: il était mal accueilli par  les roturiers qui devaient régler l'impôt (les pauvres en étaient exemptés)...de plus le collecteur devait payer l'impôt à la place de celui qui refusait de le faire !!

    La vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle, une conférence de Leslie Augueux pour les Amis du musée du Pays Châtillonnais

    Qui étaient les habitants des campagnes sous l'ancien Régime ?

    Des exploitants agricoles, les laboureurs, qui possédaient de nombreuses terres, des manouvriers qui offraient la force de leurs bras, des notables dans le domaine de la santé et de la justice, des commerçants (boulangers,services de l'habillement comme les chapeliers, tisserands,  cordonniers, bourreliers, charrons, maréchaux-ferrants etc...sans oublier le cabaretier qui offrait un lieu de convivialité)

    Carte Cassini de Laignes :

    La vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle, une conférence de Leslie Augueux pour les Amis du musée du Pays Châtillonnais

    L'Assemblée devait gérer les biens collectifs comme les Communaux qui étaient des biens dont l'usage appartenait à tous les habitants, mais dont personne ne détenait la propriété. Les troupeaux y étaient mis en commun, surveillés par le "garde messier". Malheureusement, au cours du temps, les biens communaux ont été menacés par l'individualisme agraire, contraire à l'esprit de groupe par le biais du phénomène de "l'enclosure" et la multiplication des défrichements.

    L'Assemblée gérait aussi les bois qui étaient divisés en deux parties, surveillées par un "garde des Bois" : la réserve (un quart de la surface), les 3 autres quarts étaient destinés au bois de chauffage , c'était l'affouage, un droit d'usage collectif mais qui devint payant peu à peu, car le bois, au cours des temps, prendra une grande valeur.

    Carte Cassini de Molesme, on voit la surface importante des bois de la Communauté :

    La vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle, une conférence de Leslie Augueux pour les Amis du musée du Pays Châtillonnais

    Dans les villages, sous l'ancien Régime, existait une autre entité disparue aujourd'hui, dont je n'avais jamais entendu parler...il s'agissait de la "Fabrique", qui était une communauté de fidèles. La Fabrique était une institution gérée par des laïcs appelés "fabriciens", ceux-ci devaient s'assurer du bon fonctionnement du culte, veiller à l'entretien de l'église, loger et meubler le curé, sonner les cloches qui rythmaient la vie, la célébration des fêtes religieuses, des mariages, des enterrements, mais aussi qui pouvaient alerter en cas de péril (tocsin).

    Les fabriciens étaient payés par la Communauté, celle ci devait aussi assurer des missions nécessaires à la vie quotidienne:

    -Soigner, assister et mettre au monde. Laignes, à la fin du XVIIIème siècle, embaucha une sage-femme, les connaissances en obstétrique avaient progressé et pouvaient ainsi éviter les nombreux décès de mères et d'enfants pendant les couches.

    Laignes possédait un hôpital, alors que Molesme avait une maladrerie.

    -Instruire : donner la connaissance et des bases morales

    -Surveiller et défendre grâce à la Maréchaussée (ancêtre de notre Gendarmerie) : un officier et ses cavaliers faisaient des tournées de surveillance à cheval.

    La vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle, une conférence de Leslie Augueux pour les Amis du musée du Pays Châtillonnais

    Pour terminer sa passionnante conférence, Leslie Augueux nous conta quelques conflits politiques seigneuriaux et agricoles qui eurent lieu à Molesme. Des antagonismes existèrent sur le choix des syndics, des clans se formèrent:  le premier en faveur d'un perturbateur et l'autre défendant un homme plus sage.

    Les seigneurs de Molesme (les moines de l'abbaye) essayèrent de s'approprier les bois, après avoir convoqué de manière illégale une Assemblée. De plus, ils avaient embauché un garde des bois qui semait la terreur dans le village ! Après plainte de la Communauté il fut jugé par la justice Royale des Eaux et Forêts.

    La vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle, une conférence de Leslie Augueux pour les Amis du musée du Pays Châtillonnais

    Que de connaissances nous avons acquises grâce à Leslie Augueux, nous sommes tellement habitués à l'organisation du territoire faite par la Révolution, que nous avons oublié (pour moi en tout cas) celle de l'Ancien Régime.

    Merci donc à la conférencière de nous l'avoir si bien exposée.

    Vous pourrez vous procurer le cahier des Amis du Châtillonnais numéro 268, contenant toutes ses études sur Laignes et Molesme au XVIIIème siècle, à l'Office du Tourisme, dans les librairies ou auprès de Michel Diey, c'est une mine de connaissances incroyable, ne vous en privez pas !


    2 commentaires
  • Amis du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix

    Conférence

    Vendredi 27 juin à 20h

    Salle polyvalente au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Châtillonnais sous la paix romaine, par Mme Sabine LEFEBVRE,

    Professeur d’histoire romaine (Dijon), ancien membre de la Casa de Velasquez, Mme Lefebvre parlera de la situation politique, administrative et économique de la région et décrira l’adoption progressive des comportements romains par les élites locales puis par le reste de la population.  Elle illustrera son propos par l’évocation des certaines pièces gallo-romaines détenues par le Musée.

    Entrée gratuite pour les Amis du Musée (à jour de leur cotisation), 5€ pour les personnes non membres de l’association

     Contact : Robert Fries (03 80 93 14 42)

     


    votre commentaire
  • Une bien triste nouvelle : madame Madeleine Grivotet nous a quittés...

    Décès de Madeleine Grivotet, Présidente d’honneur des Amis du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix

    Madeleine Grivotet nous a quittés dans la nuit du 28 au 29 mars 2014.
    Madeleine Grivotet a présidé la société des Amis du Musée de 2004 à 2013. Sous sa présidence la société des Amis du Musée a mis en œuvre de nombreux projets d’intérêt général. A côté de manifestations culturelles régulièrement organisées à l’intention des membres de la société des Amis du Musée, Madeleine Grivotet a pris des initiatives heureuses en vue d’enrichir les collections du Musée. A titre d’exemple, c’est sous sa présidence que le bureau de Marmont a pu être acquis. Mais c’est surtout en lançant, avec le concours de mécènes, un programme socio culturel visant à faciliter l’accès du Musée aux visiteurs handicapés que Madeleine Grivotet aura laissé sa trace dans l’histoire des Amis du Musée. Ce programme se poursuit actuellement ; il illustre le caractère pérenne d’une action marquée au sceau de l’altruisme.
    Depuis 2014, Madeleine Grivotet était Présidente d’honneur des Amis du Musée.

     

     


    2 commentaires
  • " De la Chartreuse de Champmol aux pleurants" une conférence de Michel Lagrange pour l'AMPC


    votre commentaire
  •  L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix a eu lieu dans la salle des conférences du Musée le 15 février 2014.

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les Amis du Musée comptent à présent 232 adhérents, Madeleine Grivotet en est la Présidente d'Honneur, Laurent Schembri représente la Communauté de Communes.

    Le Président des Amis du Musée est Robert Fries, le Vice-Président Roger Saget, le Trésorier Noël Estrat, la secrétaire Annette Vanney.

    Le Conseil d'Administration s'est réuni 4 fois, 14 bureaux ont fait de même, totalisant 1200 heures de bénévolat. Le Président a bien insisté sur ce travail des bénévoles, il a même chiffré le coût (virtuel) de ce travail, c'est énorme....

    Les cartes des membres. comportent maintenant la date d'adhésion.

    Le Président Robert Fries a présenté le rapport moral.

    Rapport moral

    Deux sorties ont eu lieu : à Noyers sur Serein, et à la Commanderie d'Epailly.

    Plusieurs conférences ont été proposées :

    -Offrandes dans les sanctuaires gaulois (S. Heitzmann)

    -Les Notables du Châtillonnais (P. Lévêque)

    -Les Templiers en Bourgogne (A. Demurger)

    -La sidérurgie dans le Châtillonnais (S. Benoit)

    -Des Académies aux Associations, trois siècles de sociabilité savante (JP. Chaline)

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Evelyne Grandchamp a présenté les actions du Musée pour les publics empêchés:

    -Accueil de visiteurs malvoyants

    -Contact à Dijon avec le Comité Valentin Haüy et l'Association Handisport et Culture.

    Le programme a été présenté à la MDPH de la Haute Marne.

    En mai le Musée accueillera deux groupes de visiteurs à mobilité réduite, puis (date à préciser) un groupe de visiteurs malvoyants (les Yeux en promenade).

    Une plaquette sur le Musée sera diffusée auprès des comités Valentin Haüy du quart Nord-Est de la France.

    Toutes ces activités sont financées par la Fondation de France.

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les Amis du Musée, a poursuivi le Président Fries, doivent être utiles au Musée, mais...pas encombrants. Ils rendent de petits services (traductions), assurent la promotion dans les manifestations extérieures, font venir des visiteurs (ex un groupe de californiens).

    Les amis du Musée financent des projets comme la rénovation de la collection ornithologique de Fernand Daguin, à la hauteur de 3000 €.

    Ils participent à l'achat des audio-guides dont le maître d'ouvrage est la CCPC, le maître d'œuvre le Musée, le financement étant assuré par le mécène "Crédit Mutuel" pour 90% et les Amis du Musée 10%.

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les Projets 2014 :

    -Sortie le samedi 24 mai à Dijon au Musée des Beaux-Arts de Dijon, pour un parcours Moyen-Âge-Renaissance.

    -Le samedi 24 octobre la visite de la Collégiale de Mussy sur Seine

    Conférences :

    -24 janvier : Histoire des sceaux (P. Herbelin)

    -28 février : de la Chartreuse de Champmol aux pleurants du Musée des Beaux Arts (M. Lagrange)

    -27 juin : le Châtillonnais sous la paix romaine (S. Lefèvre)

    -24 octobre : la vie économique et sociale dans un village bourguignon au XVIIIème siècle (L. Augueux)

    Election au Conseil d'Administration :

    Marie-Thérèse Desliens et Roger Saget se représentaient. Une nouvelle candidate, Anne Bouhélier, postulait. Tous ont été élus à l'unanimité.

    Rapport Financier

    Noël Estrat, le trésorier a présenté le rapport financier qui est en équilibre, grâce aux subventions et au mécénat du Crédit Mutuel.

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Mary Bernier a vérifié les comptes qui sont parfaits.

    l'Assemblée a donné son quitus au rapport financier.

    A noter que la ville de Châtillon sur Seine fournit un bureau pour l'Association, et prête la salle polyvalente du Musée pour les conférences. Le plus gros du soutien venant de la Communauté de Communes.

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Roger Saget, le Vice-Président des Amis du Musée a présenté le nouveau règlement qui a été envoyé à tous les membres en même temps que la convocation. Il a été approuvé à l'unanimité.

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madame Félicie Fougère, la Conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, apprécie beaucoup le fait de présenter les collections du musée à des personnes handicapées, elle remercie des Amis du Musée de leur collaboration.

    Elle annonce que des expositions temporaires auront lieu dorénavant deux fois par an au musée, une en été l'autre en hiver.

    Le Congrès de 1814 qui a eu lieu à Châtillon sur Seine sera évoqué, de même que la guerre de 1914-1918.

    Les oiseaux de la collection Daguin seront exposés, le Musée s'ouvrira pour la nuit des musées et la journée du patrimoine.

    L'Assemblée Générale 2014 des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix


    votre commentaire
  • Le conseil d’administration des Amis du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix s’est réuni le jeudi 19 décembre au musée, sous la présidence de Robert Fries son président et en présence de Mme Félicie Fougère conservatrice du musée ainsi que de M. Laurent Schembri vice-président de la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais. En fin de réunion, le conseil a célébré l’achèvement du mécénat accordé en 2011 par le Crédit Mutuel et a chaleureusement remercié M. Jack Partout Directeur de la Caisse du Crédit Mutuel du Pays Châtillonnais pour son soutien tout au long de cette opération.

    Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    (Robert Fries, Président des Amis du Musée, Félicie Fougère Conservatrice, Jack Partout Directeur du Crédit Mutuel de Châtillon sur Seine)

    Rappelons que ce mécénat prend place dans le cadre d’un programme pluriannuel à visée socioculturelle. Intitulé Un musée pour tous, ce programme généreux et imaginatif lancé par la présidente de l’époque, Mme Madeleine Grivotet, a pour but de faciliter l’accès et d’agrémenter la visite du musée à des personnes handicapées, malvoyantes notamment. La subvention du Crédit Mutuel, complétée par une participation financière provenant des ressources propres de l’association a déjà permis de mener à bien deux opérations importantes :

    • En 2011 la réalisation d’une copie grandeur nature de la moitié du Vase de Vix. Cette copie exécutée par la société Compreforme permet à des malvoyants de découvrir par exploration tactile les détails du vase.
    • En 2012 la réalisation d’un guide du musée intitulé Un musée au bout des doigts. Cet ouvrage sorti des ateliers de T.O.M’s 3D a la caractéristique d’être imprimé en gros caractères ainsi qu’en caractères Braille.

    Il convient de souligner que ces matériels sont régulièrement utilisés à l’occasion de visites groupées de personnes malvoyantes, organisées à l’initiative des Amis du Musée, avec le concours des collaboratrices du musée. Des visites de même nature seront organisées en 2014.

    La troisième tranche de la subvention du Crédit Mutuel, également complétée par une participation de l’association des Amis du Musée - ainsi que le conseil du 19 décembre en a décidé - sera consacrée à l’équipement du musée en audio-guides. Ces instruments seront particulièrement appréciés par les malvoyants d’autant qu’un commentaire particulier sera prévu à leur intention. Ces audio-guides serviront également aux visiteurs ordinaires, notamment étrangers grâce aux commentaires en langues anglaise et allemande. Donc un atout de plus pour le musée.

    Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    (Robert Fries, président des Amis du Musée, Jack Partout Directeur du Crédit Mutuel de Châtillon sur Seine, Madeleine Grivotet, Présidente d'Honneur des Amis du Musée, Roger Saget, Vice-Président des Amis du Musée et Félicie Fougère Conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix)

    Contact : Robert Fries, Président des Amis du Musée

    fries.robert@wanadoo.fr       tel. 03 80 93 14 42.


    votre commentaire
  • Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Robert Fries, Président des Amis du Musée, a présenté au public, Jean-Pierre Chaline, professeur émérite (Paris IV la Sorbonne) qui a été son professeur lors de ses études historiques.

    Il garde de son enseignement un souvenir magnifique.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Le professeur Jean-Pierre Chaline s'est intéressé particulièrement aux sociétés savantes françaises au cours des siècles, et aux Académies européennes au XIX ème et XXème siècles.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Monsieur Chaline nous révèle qu'il existe en France 1 300 000 associations, et que 16 000 000 de bénévoles en font partie.

    16 à 18 % de ces associations sont des associations culturelles.

    L'évolution des sociétés savantes et leur rôle dans la vie culturelle

    La première académie, en 1540,  fut celle de Padoue, un de ses membres éminents fut Galilée. D'autres virent le jour à Florence, au Vatican.

    L'Académie Française fut créée en 1635 par Richelieu. Mais auparavant, en Savoie, François de Sales avait fondé un centre nommé "Alberge" regroupant artistes, scientifiques, pour y enseigner « tous les arts et toutes les sciences, les lettres et les langues »

    Ces académies regroupaient une élite instruite qui avait le désir de la culture ancienne, c'étaient des foyers de culture rayonnants.

    D'autres pays créeront, à leur tour, des Académies à Londres, Berlin, Saint Petersbourg.

    En France, des Académies de province virent aussi le jour , les premières furent celles d'Arles, Soissons, Villefranche sur Saône. La condition indispensable à leur ouverture était de posséder des "lettres patentes".

    Ces Académies organisaient des concours poétiques, celle de Rouen vit récompenser la sœur de Blaise Pascal. A Toulouse les Jeux Floraux permettaient de remporter la Rose d'Or...L'Académie de Dijon proposa en 1725 un concours littéraire . En 1750, Jean-Jacques Rousseau en fut lauréat avec son "Discours sur les Sciences et les Arts"... !

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Sur cette carte on voit que certaines régions françaises étaient plus riches en Académies que d'autres . Le centre de la France était bien mal loti, tandis que des villes portuaires (riches en élites de la Marine)  où celles où siègeait  un parlement en possèdaient davantage.Une soixantaine d'Académies virent ainsi le jour en France, elles créèrent des bibliothèques des jardins botaniques etc...

    Malheureusement la Révolution Française les balaiera, en supprimant également l'enseignement secondaire et les Universités...

    Napoléon Ier reconstitua les Académies. On vit alors la multiplication des Associations, deux cents en 1830, le double au milieu du XIXème siècle.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Désormais les sociétés se diversifieront, certaines prendront leur essor comme les sociétés archéologiques (ou appelées autrefois d'antiquaires), certaines apparaitront, comme celles dédiées à la géographie, la gastronomie , ou astronomiques comme la société astronomique de France, créée par Camille Flammarion.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    La cotisation, payée par chaque adhérent, était autrefois de cinquante francs or, elle devint plus abordable (dix francs or).

    A la fin du second Empire on dénombra 500 associations, 800 en 1900.

    Voici, en 1931, la carte recensant les associations françaises. on s'aperçoit que certaines régions sont privilégiées :par exemple dans le nord-ouest où certaines villes ont parfois quinze sociétés savantes.

    Certaines régions sont "maigrichonnes" comme la Bretagne, le Massif Central, les Alpes. La Bourgogne est dans la moyenne, Dijon comptait à l'époque dix sociétés savantes.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Assez tardivement, en 1834,  Dijon se dota d'une société d'agriculture, pourtant la culture de la vigne était présente dans la Côte d'Or depuis des siècles !

    D'autres sociétés savantes virent le jour en Côte d'Or : à Dijon en 1842, la Société Historique et Naturelle . A Semur en Auxois, en 1900, une société comptait 84 membres. A Beaune, en 1851, on vit naître une société de littérature...et en 1880 ce fut la création de la SAHC , Société archéologique et Historique du Châtillonnais qui comptait à l'origine  70 membres ! En 1910, Montbard se dota d'une société archéologique et géographique.

    Qui étaient donc les  adhérents de ces sociétés savantes ?

    C'étaient des fonctionnaires, des membres de professions libérales, quelques membres du clergé... C'était pour eux l'occasion d'entretenir leur vie intellectuelle en se réunissant, et en trouvant des occasions de se cultiver (recherches érudites sur l'histoire locale, la flore, la géographie, le patrimoine archéologique etc...). Les membres de ces sociétés étaient très respectés, ils publiaient des bulletins, créaient des bibliothèques, des collections.

    François Guizot, qui fonda le CTHS (Comité des Travaux Historiques et Scientifiques ), en 1834, permit aux sociétés savantes , en supprimant le timbrage des envois, de faire des échanges entre des sociétés en France, mais aussi avec celles de l'étranger.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    La Société des Antiquaires de Picardie put même créer un musée.

    Une souscription qu'elle lança, permit de construire ce musée Napoléon :

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    D'autres sociétés créèrent des observatoires (Juvisy sur Orge), des jardins botaniques. On vit apparaître ce que Monsieur Jean-Pierre Chaline appelle la "statuomanie", c'est à dire l'érection de statues qui glorifient les grands hommes ...On baptisa les rues de noms de gloires oubliées, on vulgarisa le savoir, on organisa des concours dotés de prix, de médailles...

    Bien sûr certains s'en amusèrent comme le dessinateur Christophe auteur du Sapeur Camembert, il appelait ces sociétés des académies mortifères  !

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Mais c'est tout de même grâce à ces sociétés savantes que sont nées les notions de  Préhistoire, d'Ethnographie (parler et usages locaux).

    La féminisation des sociétés se fit à la fin du XIXème siècle, souvent il y avait une ou deux femmes dans les sociétés, la veuve du Président, ou sa fille... mais très vite on va admettre les femmes, il y avait environ 1/4 de femmes en 1900 dans ces associations.

    On voit la différence des effectifs féminins en regardant ces photos :

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Les facteurs de déclin des sociétés savantes au XXème siècle :

    Les deux guerres mondiales n'ont pas arrêté les sociétés savantes, mais elles les ont freinées dans leurs réalisations, l'argent a manqué, il n'y a donc plus eu de publications, et leurs membres ont vieilli.

    Les jeunes des "30 glorieuses" ont considéré que ces sociétés faisaient partie de la "France d'hier", avec les images de "vieilles barbes" qui la composaient.

    Les MJC ont concurrencé les associations vieillissantes, en 1958 il n'en restait plus qu'une centaine.

    Mais dans les années  1970, apparut un facteur favorable aux associations : l'arrivée des retraités, des pré-retraités, qui ont du temps libre et qui sont dynamiques. Ces nouveaux membres ont renouvelé les associations, des voyages ont été organisés, des conférences ont été proposées. Le grand public a été convié à adhérer, le montant des cotisations étant peu élevé.

    Des publications ont été faites :

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Les congrès de grandes Académies, comme celle de Bordeaux, ont repris.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Les Journées du Patrimoine ont été l'occasion de publier des ouvrages intéressants, la fin du XXème siècle a donc été favorable aux associations.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Mais il ne faut pas rêver...

    Les associations  ne peuvent plus comme autrefois s'occuper des Sciences, le CNRS s'en charge, les fouilles archéologiques sont interdites aux particuliers. La crise rend les subventions de l'Etat et des communautés aléatoires : sans argent pas de publications,

    Les bénévoles et les animateurs se font rares car c'est un lourd travail que de gérer une association !

    Quelques solutions :

    -Les associations pourraient se regrouper, en gardant leur autonomie

    -Elles devraient publier des choses intéressantes et renouveler les thèmes

    -Il serait judicieux de créer des sites sur internet, on sait que les sites existants sont très consultés

    -Il faudrait que les associations se rapprochent des enseignants, des conservateurs de Musée, des chercheurs.

    (A la SAHC, c'est déjà le cas puisque nous avons un Président chercheur au CNRS)

    En conclusion, Jean-Pierre Chaline nous assure que les associations ont encore un avenir, mais il faudra éviter tout de même la concurrence.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Monsieur Chaline a ensuite répondu aux questions des spectateurs avec beaucoup d'amabilité et de compétence.

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Robert Fries a tenu à lui offrir quelques présents qui lui rappelleront notre châtillonnais: crémant, livre et anis de Flavigny !

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Dans le hall du CSCL où avait lieu la conférence, des panneaux nous présentaient trois associations châtillonnaises très connues .

    Les Amis du Châtillonnais :

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    La Société Archéologique et Historique du Châtillonnais :

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix :

    Des académies aux associations culturelles d'aujourd'hui : trois siècles de sociabilité savante

    Et il y en a encore bien d'autres !


    votre commentaire
  • Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Pour terminer en beauté la sortie annuelle des Amis du Musée, nous avons assisté, en l'église de Noyers, à un magnifique concert de deux excellents interprètes , le trompettiste Thierry Caëns et l'accordéonniste Richard Galliano.

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Les deux artistes ont littéralement enthousiasmé le public venu très, très nombreux.

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Beau moment de complicité entre artistes...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Les rappels ont été très nombreux, Thierry Caëns et Richard Galliano sont revenus jouer plusieurs fois pour le plus grand plaisir du public.

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Après le concert, les artistes et le public ont partagé le verre de l'amitié, du Chablis comme il se doit....

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...

    Thierry Caëns et Richard Galliano, en concert à Noyers sur Serein ont enchanté les Amis du Musée...



    2 commentaires
  • Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    La traditionnelle sortie annuelle des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, a eu lieu cette année dans le très beau village de Noyers sur Serein, dans l'Yonne.

    Robert Fries, le Président des Amis du Musée avait demandé à monsieur Bernard Collette qui fut Architecte en chef des Monuments Historiques, de nous servir de guide, ce qu'il a fait en nous faisant connaître, avec de nombreux détails, l'histoire des maisons anciennes de Noyers.

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Les adhérents de l'association "Villages Anciens-Villages d'Avenir" dont je fais partie, avaient visité en 2011 le château qu'a restauré magnifiquement monsieur Bernard Collette, en voici le compte-rendu :

    http://www.christaldesaintmarc.com/le-chateau-de-jouancy-89-a3538032 )

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Robert Fries a, lui aussi, commenté la sortie avec une grande compétence. Déjà, pendant le voyage en  car, il nous avait présenté l'historique très mouvementée de ce village.

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    L'après-midi a commencé par la visite du Musée des Arts Naïfs de Noyers.

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Je n'ai fait que ces trois photos des œuvres présentées au  musée, car je leur avais déjà consacré un article :

    http://www.christaldesaintmarc.com/le-musee-des-arts-naifs-a-noyers-sur-serein-a46747872

    Après la visite du Musée, Bernard Collette nous a présenté les maisons de Noyers, des plus humbles aux plus riches...

    Nous passons devant une des nombreuses maisons de vignerons situées dans la partie la plus "pauvre" de la ville.

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Dans la partie "riche"du village, on admire de très anciennes maisons, dont les façades sont magnifiquement sculptées...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    La maison devant laquelle nous nous trouvons maintenant, est assurément la plus belle , c'est celle de "La Toison d'Or".

    La maison de la Toison d’Or a été bâtie au XVe siècle par Philippe Pot, Grand Sénéchal du Duc de Bourgogne  Philippe le Bon. Le duc y a séjourné en 1433.

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Une surprise : la belle porte cloutée de la maison s'est ouverte, et le jeune propriétaire nous a invités à entrer dans sa cour !

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Autre surprise, il connaissait mon blog et m'en a félicitée !! En effet, j'avais fait, l'an dernier, plusieurs articles sur Noyers qu'il  a beaucoup appréciés m'a-t-il dit... (liens en fin d'article)

    Inutile de dire que son hommage m'a fait bien plaisir, surtout qu'il l'a fait spontanément, alors que j'étais encore dans la rue, après que les membres de l'AMPC lui ont dit être un groupe originaire de Châtillon sur Seine ...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Nous nous trouvons maintenant devant de magnifiques maisons à pans de bois. Les poutres sont peintes de différentes couleurs, selon le goût du propriétaire. Certaines sont vertes, d'autres brunes, d'autres ocres...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un ravissant cadran solaire...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Après la visite de la ville, en attendant l'heure du concert de Thierry Caëns et de Richard Galliano, les adhérents des Amis du Musée se sont installés sous les parasols pour partager un agréable et rafraîchissant goûter.

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Un bel après-midi, à Noyers sur Serein, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix...

    Durant cette belle après-midi, je n'ai pas fait de photos de la ville de Noyers sur Serein, j'ai préféré montrer les Amis du Musée pendant leur promenade. En effet, j'ai déjà consacré trois articles à Noyers sur Serein, sur le blog :

    http://www.christaldesaintmarc.com/noyers-sur-serein-une-cite-medievale-a38171851

    http://www.christaldesaintmarc.com/noyers-sur-serein-cite-medievale-a38177663

    http://www.christaldesaintmarc.com/noyers-sur-serein-cite-medievale-a38707742

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique