• "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    A la demande des Amis du Musée Châtillonnais-Trésor de Vix, Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon, (et enfant de Châtillon sur Seine !), nous a présenté le 20 avril 2012, une très intéressante conférence sur les dernières découvertes archéologiques faites en Côte d'Or, concernant les habitats de la période du premier âge du fer, c'est à dire entre 500 et 450 ans avant Jésus-Christ.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Que signifie ce sigle INRAP ? L'INRAP c'est l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives . C'est un établissement public à caractère administratif de recherche français, créé par la loi du 17 janvier 2001 relative à  l'archéologie préventive.

    L'INRAP a pour mission d'intervenir  et d'agir là où l'on détruit pour construire autre chose.

    Avant que des travaux ne commencent  (constructions, routes, arrachages de vignes etc...) l'INRAP établit un diagnostic pour voir si le terrain renferme des traces d'occupation humaine.

    Régis Labeaune nous a présenté les fouilles qui ont lieu lieu sur le territoire de Plombières-les-Dijon, dans un lieu appelé "la Peute Combe". La Peute Combe devait en effet être le lieu du futur passage des voies de la LINO.

    Sur une surface de 8000m2, les chercheurs en archéologie, géomorphologie, topographie, inventaire des fiches de terrain,carpologie, ont mis à jour un site intéressant, très bien conservé. En effet l'érosion a fait glisser la terre des pentes de la combe, protégeant les vestiges des labours et autres constructions.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Voici une vue aérienne de la Peute Combe:

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des fouilles ont permis de mettre à jour, tout au long de la combe, les fondations de bâtiments datant de l'âge du fer.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des trous dans le sol indiquent où se trouvaient les bases des poteaux de bois qui formaient l'ossature des maisons.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    En observant la place des trous, on a pu imaginer à quoi ressemblaient les charpentes des maisons...

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les murs devaient être en torchis avec armature de branchages.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des exemples de constructions sur poteaux :

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Voici donc comment devait se présenter le village de la Peute Combe. Chaque maison possédait un grenier, un silo et une fosse dépotoir.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Dans ce village on a retrouvé les traces d'une forge où l'on travaillait le fer et le bronze.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les objets fabriqués en fer martelé, étaient surtout des fibules, sortes d'agrafes pour attacher les vêtements.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les fibules n'avaient pas toutes la même couleur, cela dépendait du taux de chacun des éléments de métal qui la composaient.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    On fabriquait aussi des parures, de l'outillage, des objets de toilette, des objets servant au transport...

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    On martelait aussi  des clous qui ressemblent fort à ceux utilisés pour réaliser le char de la princesse de Vix...

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les clous de la forge de la Peute Combe ont-ils servi à Vix ? Pourquoi ne pas l'imaginer !

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    On a retrouvé sur le site de la Peute Combe de très nombreux tessons de céramiques que l'on a pu reconstituer. Elles servaient pour le stockage, la cuisson et le service de la ble.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Le textile a hélas disparu, mais on a mis au jour des objets qui indiquent que l'on tissait, comme des fusaïoles, sortes de petits poids en terre cuite .

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des greniers et des silos,  conservaient des légumineuses et des céréales.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les hommes de l'âge du fer consommaient des viandes variées, principalement des viandes de leurs élevages, mais aussi d'animaux sauvages qu'ils pouvaient capturer.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les conditions climatiques vers 500 avant JC furent très difficiles, sur ce graphique on voit qu'il n'y eut que des rempératures inférieures à la normale, ce qui explique que les Celtes qui vivaient dans la Peute Combe migrèrent ailleurs.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Sur les cartes suivantes on voit que les sites de peuplement (points rouges) ont fortement diminué après -400 ans avant JC.

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Les maisons de l'âge du fer n'étaient pas faites pour durer plus de trente ans, nous révèle Régis Labeaune. On observe donc une sorte de "stratification", c'est à dire des traces de constructions successives sur les bases des anciennes.

    Beaucoup plus tard, au début du 1er siècle avant notre ère, un bâtiment agricole exista dans la Peute Combe, mais il ne subsista pas longtemps.

    Depuis , plus rien ne fut bâti à cet endroit.. je suppose que le site ne devait guère être hospitalier, quand on sait ce que veut dire "peute" en patois bourguignon !! (cela veut dire vilaine pour ceux qui ne le sauraient pas !!)

    Régis Labeaune avait exposé au Musée du Pays Châtillonnais- Trésor de Vix, quelques objets découverts à la Peute Combe, j'ai retrouvé la photo de la vitrine qui nous les montrait , la voici :

    "Le premier âge du fer à la lueur  des dernières découvertes en Côte d'Or" une conférence de Régis Labeaune, chercheur à l'INRAP de Dijon

    Des photos et des informations complémentaires sur les fouilles dans la Peute Combe,  sur le site de l'INRAP :

    http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Sites-archeologiques/p-8589-La-Peute-Combe.htm

     

     

     


    votre commentaire
  •  L'Assemblée Générale des Amis du Musée du châtillonnais-Trésor de Vix a eu lieu samedi 18 février 2012. Monsieur Coudrot, le Conservateur, a annoncé son départ qui aura lieu dans un mois. Il a chaleureusement remercié les adhérents , Amis du Musée pour leur aide, leur présence chaleureuse. Grâce aux Amis du Musée, les collections se sont enrichies : l'achat du bureau du Maréchal Marmont, par exemple.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madeleine Grivotet, la Présidente de l'Association des Amis du Musée du Pays Châtillonnais (AMPC) a ouvert la séance en demandant de modifier les statuts , pour passer de 18 membres au Conseil d'Administration à 19, ce qui a été approuvé à l'unanimité.

    Certains membres du Conseil d'administration ne se représentent pas, de nouveaux candidats devront donc faire acte de candidature, le vote s'est déroulé en fin d'assemblée.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Isabelle Coudrot, la secrétaire de l'AMPC, a donné sa démission, puisqu'elle part sous d'autres cieux avec son mari. C'est Evelyne Daragon-Grandchamp qui la remplace.

    Cette dernière a présenté le rapport moral, en détaillant toutes les actions menées par l'AMPC en 2011 :

    -Des conférences passionnantes ont eu lieu : le symbolisme religieux au temps de la princesse de Vix, la Vallée des Merveilles, des goûts et des couleurs, l'architecture religieuse en Bourgogne au Moyen-Age, la Seine et les cours d'eau.

    -le magnifique voyage qui a eu lieu au château de Vaux le Vicomte, a ravi les adhérents.

    -Un autel gallo-romain découvert dans le cimetière d'Aignay le Duc a trouvé sa place au Musée, en contre-partie un moulage parfait a été remis à la Mairie d'Aignay le Duc.

    -Le personnel du Musée a été formé dans le cadre du handicap,  grâce à l'aide d'un des mécènes du Musée, le Crédit Mutuel. Le personnel a ainsi appris la langue des signes.

    Le nombre d'adhérents a augmenté, il s'élevait en 2011 à 254, et en janvier 2012, 32 nouvelles adhésions ont été enregistrées.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    La remise du chèque à Madeleine Grivotet par le Directeur du Crédit Mutuel.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Un demi vase de Vix grandeur nature, a été réalisé par l'entreprise Compréforme, avec une précision magnifique, vous en verrez la photo en fin d'article. Cette copie réaliste permettra aux non-voyants de pouvoir apprécier tactilement la beauté des sculptures.

    Ce vase a pu être réalisé grâce au Crédit Mutuel (don de 18 000 euros), un don de Compréforme (5 000euros), le reste réglé par l'AMPC, grâce aux cotisations et aux dons des adhérents (2000 euros)

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Un très beau catalogue "un musée au bout des doigts" a été conçu par Isabelle Coudrot et Yolande Estrat. Il sagit d'un catalogue des collections du Musée et dessins en relief, avec textes en gros caractères recouverts de Braille.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des actions intergénérationnelles ont eu  lieu au Musée : pendant la semaine bleue par exemple, où des élèves du Lycée Saint Vincent se sont mêlées aux activités des séniors.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Noël Estrat a présenté le budget 2011 qui présente un excédent de 2364,65 euros.

    Les mécènes sont le Crédit Mutuel, Compréforme, mais aussi la Fondation de France à la hauteur de 6 000 euros.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Mary Bernier a vérifié les comptes qui , a-t-il dit, sont exacts et  très bien tenus.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Madeleine Grivotet, avant de donner la parole aux nouveaux candidats au Conseil d'Administration, a annoncé que 75 000 visiteurs ont déjà visité le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix.

    En 2012 le catalogue "un musée au bout des doigts" conçu par Isabelle Coudrot et Yolande Estrat, sera réalisé par TOM'S 3 D.

    Des conférences auront lieu en 2012 : Le premier âge du fer à la lueur des dernières découvertes en Côte d'Or,Le futur parc national entre Champagne et Bourgogne,le fer au moyen-Age, les offrandes dans les sanctuaires gaulois et gallo-romains.

    Un voyage à Sens aura lieu en septembre 2012.

    Cinq candidats se sont présentés pour siéger au Conseil d'administration de l'AMPC : Annette Vanet, Jean Ponsignon, Robert Fries, Catherine Dubois et Christophe Picardat . Ils ont été tous élus à l'unanimité.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici le magnifique vase de Vix, fac-similé en résine, réalisé par l'entreprise Compréforme.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée de l'AMPC se termina par le verre de l'amitié, Monsieur le Conservateur a dit adieu aux membres de l'Association...

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le voici avec le représentant de l'entreprise Compréforme...

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Au centre, le directeur du Crédit Mutuel de Châtillon sur Seine.

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    Jean Millot , Président d'Images en Châtillonnais, a présenté , à la fin de l'assemblée de l'AMPC, une très intéressante conférence sur les débuts de la carte postale.

    Ce sera le sujet de l'article de demain...

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix

    L'Assemblée Générale des Amis du Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix


    votre commentaire
  •  Dans les anciennes écuries du château de Vaux le Vicomte, a été installée une très belle collection de véhicules anciens, en parfait état...

    C'est le Musée des Equipages.

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (char romain d'apparat, réplique du char en marbre du musée du Vaticanà

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (Wourch,attelée à 2 ou 4 chevaux , menés en poste ou en guide)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (dormeuse -circa 1805)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (chaise de poste XVIIIème siècle, attelée à 1 ou 2 chevaux)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (coureuse vers 1840)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (chaise à mules XVIIIème siècle)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (grande calèche)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (briska de voyage)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (coupé Muhlbacher à Paris)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (Demi Phaéton)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (voiture à gibier)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (break de chasse)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (petit duc-panier)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (drag)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (poney chaise)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (drag)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (spider phaéton)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (petit duc de dame)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (poney petit duc)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    berline de ville)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (calèche)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (grand coupé de gala)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (landau)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    Tout ce qui servait au cocher...

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (Des harnais..)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (Des selles...)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (Le maréchal-ferrant dans sa forge)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (une voiture à orangers)

    Le Musée des Equipages de Vaux le Vicomte...

    (une pompe à incendie)

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    1 commentaire
  •  Après la visite du si beau château de Nicolas Fouquet, Waafa Linkey nous a fait découvrir les splendides jardins à la française du parc...

    Jamais avant Nicolas Fouquet, on avait dessiné pareils jardins..

    En composant la mise en scène du château et des communs dans un espace de 40 hectares taillé au cœur de la nature, Le Nôtre et Le Vau, réalisent pour la première fois la plus parfaite relation entre architecture et environnement paysagé de tout le XVIIe siècle.

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le Nôtre dispose les éléments de ses jardins : bosquets, grottes, pelouses, eaux dormantes ou jaillissantes.

    Cette conception nouvelle traduit l'ordre, la rigueur et la noblesse de cette époque.

    Ici le bassin de la couronne...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le bassin des tritons...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le miroir carré..

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Lorsque l'on se trouve sur une terrasse, on ne voit pas les escaliers qui sont derrière...La perspective est ainsi parfaite...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le bassin des cascades (les grandes eaux ne sont présentes qu'à des dates déterminées).

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Au fond, les grottes conçues par Le Nôtre...et, loin derrière, la statue d'Hercule Farnèse.

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Dans le jardin, on admire de nombreuses statues , ici "l'Abondance"..

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    "L'été"

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des animaux comme ces lions..

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des rinceaux de buis imitent les dessins d'un tapis turc...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Des parterres de fleurs, un peu plus exubérantes, sont tout de même présents.

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Depuis le dôme on a une vue magnifique sur tout le jardin..Vous comprendrez aisement que Louis XIV, qui se morfondait dans ses vieux palais du Louvre ou de Fontainebleau, ait voulu un château et un jardin dans le style de Vaux de Vicomte...Il ne perdit pas de temps: six mois après l'emprisonnement de Fouquet, il embauchait Le Nôtre, Le Vau, Le Brun...et commencait la rénovation de Versailles sur le modèle du château et des jardins de Nicolas Fouquet ...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    A gauche les anciennes écuries qui abritent, entre autres, le Musée des équipages...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le domaine est immense, on peut le parcourir en voiturette électrique...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Notre conservateur ne s'en est pas privé !

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    A midi nous avons très agréablement déjeuné à "l'Ecureuil", dans un très beau cadre, les mets étaient vraiment délicieux...

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Visite du château de Vaux le Vicomte, avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Demain je vous montrerai le Musée des équipages..

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    1 commentaire
  •  Samedi 10 septembre, l'Association des Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, a proposé à ses adhérents une journée au château de Vaux le Vicomte, visite du château, des jardins et du Musée des Equipages.

    Aujourd'hui, voici quelques photos du château de Nicolas Fouquet, magnifique château qui provoqua la jalousie de Louis XIV par sa magnificence et sa nouveauté.

    Ici la face nord de Vaux le Vicomte, le château qui inspira Versailles :

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Puis les autres faces du château..

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Les visiteurs peuvent monter en haut du dôme pour admirer les jardins à la Française de Le Nôtre..

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Au dessus des fenêtres de la façade, on peut voir des tables sculptées, ici l'écureuil, emblème de Nicolas Fouquet. Le mot "fouquet" en patois de l'ouest de la France , signifiait écureuil.Le Vicomte l'utilisa dans sa devise :

    "Quo non ascendet ? "(Jusqu'où ne monterai-je pas ?).

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Le chiffre de Nicolas Fouquet : quatre F entrelacés :

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    On dit que le château de Vaux le Vicomte fut construit sur les ruines d'un ancien château qui possédait des douves. Ce n'est pas vrai, en effet :

     Le château de Vaux n'est pas construit sur un ancien château médiéval avec douves . Celui ci se trouvait  à l'Est des communs, au pied de la pente de terrain qui remonte vers Moisenay. il fut entièrement rasé car Nicolas ne voulait que du neuf.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Au fond, les bâtiments où réside la famille de Vogüé qui possède actuellement le château.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Notre guide Waafa Lenkey , nous présenta l'histoire du château, les merveilles qu'il contient, mais aussi la biographie de Nicolas Fouquet.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Son père François Fouquet, angevin, était  conseiller au commerce de Richelieu. Soit il a été celui qui a mis sur pied pour le ministre cardinal une flotte, une marine marchande pour rivaliser avec la puissance hollandaise du début du XVIIe siècle. Il lèguera de son vivant en 1637 cette charge à son fils Nicolas  , avec approbation du ministre .

    , Nicolas Fouquet redressa les finances de la France après les troubles de la Fronde et il en profita pour beaucoup s'enrichir. Mais il s'enrichit également par les unions qu'il  contracta : sa première épouse, morte un an après leur mariage lui  légua tous ses biens, sa seconde épouse, qui lui survivra, lui apporta aussi beaucoup d'argent.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Après  la mort de Mazarin, le jeune roi Louis XIV  décida de prendre en main la direction du pays.

    Colbert dénonça au roi les "malversations" (vraies...mais aussi fausses) de Nicolas Fouquet et le mit en garde contre sa puissance. Louis XIV fut furieux "qu'un homme puisse se rendre l'arbitre souverain de l'État".

    Inconscient du danger, Nicolas Fouquet donna une fête somptueuse en l'honneur du Roi, le 17 août 1661, en son château de Vaux-le-Vicomte.

    La réception fut somptueuse, 80 tables, 30 buffets étaient dressés, 6000 assiettes et 400 plats en argent. La table du Roi était garnie d’un service en or massif. Après le repas préparé par Vatel, les divertissements eurent lieu dans les jardins. 1200 jets d’eau animèrent la fête ainsi que des concerts de musique, des joutes sur l’eau, des loteries où tous les numéros étaient gagnants et une comédie jouée par Molière et sa troupe : « Les Fâcheux ». Un feu d’artifice termina le tout.

    Ce fut une splendide journée d'été. Nicolas Fouquet et son épouse inauguraient Vaux le Vicomte en présence du Roi qui avait exprimé le désir d'en voir les derniers embellissements, de la Reine-Mère et d'une partie de la Cour. Quand la chaleur du jour fut passée, précédés par leurs Majestés, les invités entrèrent dans le jardin et furent stupéfiés par la multitude des bassins et des jets d'eau, par les terrasses de gazon et de fleurs, par l'immensité des grottes, des cascades et par la plus belle perspective du monde. Au retour de la promenade, une collation fut servie au château, puis tous coururent au spectacle donné à la lisière des bois : le sujet en était "les Fâcheux", comédie ballet écrite et jouée par Molière. Le rideau tombé, un feu d'artifice fut tiré des Grottes, reflété dans le miroir d'eau du Grand Canal où nageait une pétaradante baleine géante. Au dernier feu, le Roi s'en revint vers le château lorsque, soudain, un millier de fusées s'échappèrent du dôme du logis, formant dans la nuit une voûte de feu.

    Cette fête ne sera très certainement pas la cause majeure de l’arrestation de Fouquet, mais elle y contribuera car le roi quitta Vaux le Vicomte vexé et irrité d’avoir vu tant de richesses étalées par un de ses sujets. Le 5 septembre 1661,  Nicolas Fouquet fut arrêté par les mousquetaires du sous-lieutenant Charles Batz-Castelmore, sieur d’Artagnan, à Nantes.

    Louis XIV traduira Fouquet devant la Chambre de justice, désirant secrètement la mort de l'impudent.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Waafa nous révèle que Nicolas Fouquet  échappera à la peine de mort : sur les vingt magistrats, seuls neuf d'entre eux optèrent  pour la sentence ultime . La Chambre de Justice le condamnera donc au bannissement.

    Louis XIV , furieux de n'avoir pu  faire décapiter "l'écureuil", usera exceptionnellement de son droit pour aggraver la peine. C'est ainsi que le financier finira sa vie dans un cachot de la forteresse de Pignerol, dans les Alpes, où il mourra en 1680.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Nicolas Fouquet arrêté, condamné au cachot à vie, sa femme exilée, Vaux le Vicomte fut mis sous scellés .

    le Roi saisit, réquisitionna - parfois acheta - : 120 tapisseries, tous les orangers, les statues etc.

    Certaines d'entre elles  ont ont vu la splendeur du surintendant des Finances , car restées au château, comme celles-ci :

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Le lit de Nicolas Fouquet où il passa sa dernière nuit à Vaux le Vicomte après la fête donnée en l'honneur du Roi. Une nuit où il ne dormit guère , nous dit Waafa, car il était inquiet, quelques amis l'ayant prévenu que quelque chose se tramait contre lui...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Beaucoup de tableaux , de sculptures , de meubles qui sont actuellement au château sont des copies des originaux, les vrais ayant été confisqués par le Roi. Certains meubles sont d'époque, mais n'ont pas forcément appartenu à Nicolas Fouquet.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Les appartements sont somptueusement décorés, ici le "cabinet" de Madame Fouquet.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Les plafonds sont splendides...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Le château de Vaux le Vicomte fut mis sous scellés après l'arrestation du surintendant. Madame Fouquet mit dix ans pour récupérer ce bien où elle se retira avec son fils aîné.

    Après la mort de son mari en 1680, elle perdit aussi son fils ; aussi en 1705 elle se résolut à mettre Vaux le Vicomte en vente. C'est le plus grand chef militaire du Royaume, le Maréchal de Villars, Duc et Pair de France, qui l'acheta.  Ce militaire appréciait Vaux où il se délassait de ses campagnes militaires avec sa ravissante épouse.

    Ci-dessous une chambre à coucher de l'époque du Maréchal  :

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    La reproduction d'un tableau représentant "la Palatine", belle-soeur de Louis XIV :

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    En 1764, le fils du Maréchal vendit le domaine au Duc de Praslin, dont les descendants conservèrent la propriété pendant plus d'un siècle avant de la mettre en vente, après trente années d'abandon.

    Une chambre à coucher Praslin :

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    La grande chambre carrée : on y voit deux tables magnifiques qui appartinrent à Nicolas Fouquet.

    Son portrait par Charles Le Brun, figure en haut de la cheminée..

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Louis XIV...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Une des deux tables, au plateau de marbre,ayant appartenu à Nicolas Fouquet...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Le plafond à la Française de la grande chambre carrée...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Nous voici dans la chambre des Muses...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Cette commode est une commode "Mazarine" de Boulle.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Ce miroir d'époque fut acquis , après maintes tribulations, par l'actuel propriétaire Monsieur de Vogüé.

    A noter que la famille de Vogüé, restaure peu à peu magnifiquement le château, acquérant du mobilier avec les recettes des visites, tournages de films, fêtes etc...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Au plafond sont représentées les Muses...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Un coup d'oeil au portrait de Charles Le Brun, peintre exceptionnel de son temps.

    Nicolas Fouquet avait su s'entourer des plus grands talents de son époque : Molière, La Fontaine, Corneille, le décorateur Le Brun, l'architecte Le Vau, le jardinier Le Nôtre, le maître d'hôtel Vatel...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Un buste de Molière dans la chambre des Muses..

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Dans l'antichambre d'Hercule, bronze représentant Louis XIV à cheval..

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Une tapisserie où figure l'emblème de Nicolas Fouquet: l'écureuil.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Il aurait fallu des heures pour que l'érudite Waafa, nous montre toutes les merveilles de Vaux le Vicomte.. Le nombre important de châtillonnais participant au voyage (plus de 50) avait été scindé en deux, un le matin, l'autre l'après-midi.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Une curiosité: une salle de bains..pas de l'époque de Fouquet, puisqu'en ce temps-là, nous dit notre guide , on ne se lavait que les ...extrémités !

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Le 6 Juillet 1875, un amateur averti, Monsieur Alfred Sommier, acheta Vaux le Vicomte, mis aux enchères publiques. Le château était vide ; une partie des dépendances en ruine, le célèbre jardin disparu. Un immense travail de restauration et de remmeublement commençait.

    A la mort d'Alfred Sommier, en 1908, le château et le jardin avaient retrouvé leur aspect d'origine. Son fils, Edme Sommier, et sa belle-fille achevèrent son œuvre. Aujourd'hui ses descendants directs, Patrice et Cristina de Vogüé, poursuivent la sauvegarde de Vaux le Vicomte.

    Voici quelques portraits de la famille Sommier.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Nous passons dans une deuxième partie du château, où des mannequins rendent plus vivante la vie du surintendant dans une exposition intitulée "Grandeur et infortune de Nicolas Fouquet".

    L'antichambre du Roi , également bibliothèque : bureau par Boulle,grand tapis de la Savonnerie

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    La chambre du Roi :

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Au plafond de la Chambre du Roi, le Temps enlevant au ciel la Vérité .

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    L'antichambre du Maréchal de Villars et ses archives...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    La salle des buffets : au fond un hologramme nous a fait revivre en musique un bal chez Nicolas Fouquet, c'était magique !!

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    On a représenté ici les Mousquetaires qui arrêtèrent Fouquet, le plus célèbre d'entre eux étant ..D'Artagnan !!

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Nicolas Fouquet fut mis en prison à Pignerols, mais ici on nous représente la cellule du "Masque de Fer", qui était soi-disant le jumeau de Louis XIV...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Nous voici dans les sous-sols du château de Vaux le Vicomte, on y conservait toutes sortes d'aliments, à l'époque pas de réfrigérateurs...

    La cave à vins figurait aussi au sous-sol.

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    La grande cuisine où s'affairait Vatel, mais aussi des cuisiniers, marmitons et servantes, autrement dit..."les gens"...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    La table des "gens", on remarque nous dit Waafa, que les serviteurs ne se servaient que d'une cuillère, la fourchette était réservée aux maîtres...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    Visite du château de Vaux le Vicomte , avec les Amis du Musée du Pays Châtillonnais...

    deux vidéos qui détaillent les beautés du Château de Vaux le Vicomte:

    Les jardins, qui inspirèrent Versailles, ce sera pour demain...

     (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    2 commentaires
  • Cette conférence de Pierre Machu proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, s'intitulait :

    "La Vallée des Merveilles, les gravures pariétales de l'Âge du Bronze au Mont Bego (Alpes Maritimes)"

    Pierre Machu a été longtemps conservateur du musée de Tende.La Vallée des merveilles se trouve près de cette ville qui n'est française que depuis peu de temps.(1947)

    Auparavant le territoire où se situent les gravures pariétales du mont Bégo, était italien.

    Pierre Machu est maintenant Inspecteur à la Direction des Musées de France.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

     Voici la Vallée des Merveilles, dont Pierre Machu nous  montre la localisation.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Depuis fort longtemps, les promeneurs, ou ceux qui se rendaient en Italie par le col de Tende, avaient remarqué de curieuses gravures sur les pierres de la Vallée.

    Des pierres verticales, car , il y a 10 000 ans,  à cet endroit se trouvait un énorme glacier , glacier qui a façonné les parois en rochers polis.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Voici quelques scientifiques qui se sont intéressés à ces étranges gravures et les ont répertoriées..

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Comment ont été gravés ces dessins énigmatiques sur les rochers de la Vallée des Merveilles ? , la réponse est dans ces dessins..

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Les gravures sont sur plusieurs supports : schiste (fragile) ou grès...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Dans ces gravures ,on trouve principalement des représentations  de corniformes, c'est à dire de bovins, en réalité des boeufs...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Mais aussi des figures géométriques, des armes (pointes de lances, haches, hallebardes...) , des dessins d'enclos  et quelques représentations humaines.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    Ci-dessous un superbe attelage...

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    Depuis peu les chercheurs , après avoir répertorié toutes les gravures (près de  30 000, dont 20 000 figuratives !) , se sont efforcés de découvrir le sens de ces gravures.Un rapprochement a été fait avec les cultes antiques du "Dieu-Taureau"..

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    La gravure dite du "sorcier" peut laisser penser que ces gravures pourraient représenter les sacrifices que l'on pouvait faire au "Dieu-Taureau",  pour qu'il apporte la pluie, et donc la prospérité aux cultures...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    La gravure dite du "chef de tribu" laisse aussi penser au sacrifice d'un taureau..La figure humaine de gauche , les pieds en dedans représente le taureau qu'on immole.Le Dieu étant à la fois humain et animal.

    A droite le sacrificateur, près de l'enclos,a les pieds en dehors, c'est donc bien un homme...

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    Voici quelques relevés des différents chercheurs qui se sont succédés sur le site de la Vallée des Merveilles...

    -la vallée des merveilles

    Cette photographie projetée par Pierre Machu, nous montre à quel point les gravures d'attelage sont réalistes , puisqu'au début du XXème siècle les methodes de labourage  n'avaient pas changé !!

    -la vallée des merveilles

    -la vallée des merveilles

    Les dessins d'armes, ici pointe de lance, comparées aux armes utilisées à l'époque du Cuivre et du Bronze, permettent de dater les gravures..

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Où trouve -t- on les ressources métallifères en Europe ?, cette carte nous les indique..

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    On a retrouvé dans des grottes de la Vallée des Merveilles des restes de poteries, d'armes, qui permettent de comprendre d'où venaient  les graveurs de la Vallée des Merveilles..

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Il s'agit donc probablement de peuples de l'âge du Cuivre et du Bronze, qui se livraient à l'agriculture dans le sud de la France, peuples qui envoyaient des "initiés" graver des scènes de sacrifices rituels dans cette vallée alpestre..

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Ces agriculteurs étaient sans doute de la même époque que celle d'Otzi, l'homme qui fut retrouvé il y a quelque temps prisonnier des glaces alpestres..

    Et une petite note d'humour pour finir: inutile de se déguiser en Otzi pour parcourir la Vallée des Merveilles ! Mais, nous dit Pierre Machu, allez donc, si vous le pouvez, faire une randonnée dans ce magnifique endroit, le voyage vaut le coup d'oeil ...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     

     

     


    1 commentaire
  • L'Assemblée générale des Amis du Musée du Châtillonnais (AMPC) a eu lieu vendredi 11 février 2011 devant les adhérents de l'Association venus très nombreux.

    Au bureau Madeleine Grivotet Présidente, Roger Saget Vice-Président et Noël Estrat trésorier.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Madame Grivotet, Présidente demanda que soient modifiés les statuts de l'Association des Amis du Musée, en y ajoutant un volet socio-culturel :

    "un nouveau musée ouvert à tous.Les handicapés oeuvrent pour les handicapés"

    Le Musée s'appellera maintenant "Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix"

    Les nouveaux statuts ont été approuvés à l'unanimité.

    Madame la Présidente a dit son plaisir d'accueillir des invités : Monsieur Jean-Louis Boisson , Président de district du Crédit Mutuel, et son épouse, et Monsieur Jack Partout, Directeur de la Caisse du Crédit Mutuel de Châtillon sur Seine.

    L'Association est reconnue d'intérêt général, elle peut donc recevoir des dons qui ouvrent droit à réduction d'impôt.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Madame Isabelle Coudrot , la secrétaire de l'Association des Amis du Musée présenta le rapport moral.

    L'an dernier quatre conférences ont été très appréciées:

    -La visite commentée du Musée par Monsieur Coudrot, Conservateur

    -Anne Gérard-Bondelé est venue nous présenter la restauration d'oeuvres d'art du Musée

    -Françoise Vignier nous a fait découvrir les dessins d'Edmond de Bretenière

    -Yves Pautrat nous a présenté les travaux de détection et d'interprétation des sites archéologiques dans les forêts châtillonnaises

    -Stefan Wirth qui n'avait pu venir en 2010, nous a présenté le 4 février 2011 le symbolisme religieux au temps de la Dame de Vix

    -Un beau voyage très culturel a eu lieu à Fontainebleau.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Actions Socio-Culturelles

    -La plaque que vous voyez ci-dessus fait partie d'un des quatre jeux tactiles pour enfants déficients visuels. Ces jeux ont pu voir le jour grâce à des mécènes : la menuiserie Gresset, la PEP 21, Intermarché, la MGEN.

    -100 logos de signalisation des oeuvres tactiles ont été installés dans les salles.

    -Les Lion's Club a offert 20 sièges pliants transportables aisément.

    Montage d'un dossier de mécénat adressé au Crédit Mutuel

    Le Crédit Mutuel a accepté ce dossier et permettra donc la réalisation des projets suivants qui s'étaleront sur trois ans, ce mécénat s'intitule

    "Un musée pour tous"

    -En 2011 :Réalisation grandeur nature d'une copie d'un demi vase de Vix, en résine avec anse frontale qui pourra être manipulée par les déficients visuels.

    -En 2012: Réalisation de 500 catalogues en braille et la diffusion des informations en wi-fi pour les déficients auditifs.

    -En 2013 : poursuite du projet pour les déficients auditifs pour deux salles, celle du culte des sources et celle des ex-Votos.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Le Musée du Châtillonnais-Trésor de Vix a acquis un autel gallo-romain qui se trouvait dans le cimetière d'Aignay le Duc (ci-dessus les photos que j'en avais prises lors de ma visite du village avec Christian Bay)

    Cet autel a été mis en dépôt au musée, un moulage en plâtre de l'inscription a été payé par l'Association des Amis du Musée.

    L'Association adhère à la fédération française d'amis de musées dont voici le site :

    www.amis-musees.fr

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Monsieur Estrat, trésorier, a présenté le rapport financier, que Mary Bernier a vérifié et approuvé.

    Il a été voté à l'unanimité.

    A noter que le Musée du Pays Châtillonnais a reçu  la visite de 50 000 personnes depuis son inauguration en juillet 2009.

    L'AMPC comptait en 2008 149 adhérents , en 2010 elle en avait 218, 16 nouveaux se sont inscrits début 2011, ce qui fait un total de 234.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Il fut ensuite procédé à l'élection du tiers sortant qui avait été élu en 2008.

    Deux élus se représentaient : Roger Saget que vous voyez ci-dessus et Marie-Thérèse Desliens.

    Deux candidatures nouvelles furent proposées : Jean-Paul Dal Borgo et Jack Partout.

    Les quatre candidats furent élus à l'unanimité.

    Projets pour l'année 2011

    des conférences toujours passionnantes:

    -le Vendredi 18 mars: la vallée des Merveilles, les gravures pariétales de l'Age du Bronze au mont Bego (o6) par Pierre Machu, Inspecteur à la Direction des Musées de France

    -Le vendredi 6 Mai : des goûts et des couleurs, le décor de la maison gallo-romaine en Lorraine par Dominique Heckenbenner, conservatrice du musée de Sarrebourg

    -Le vendredi 23 septembre : l'architecture religieuse en Bourgogne au Moyen-Age : Saint Vorles,Marcenay, Griselles par Christian Sapin directeur de recherches au CNRS

    -Le vendredi 18 novembre : la Seine et les cours d'eau châtillonnais par Jean-Claude Stutz, président du comité de rivières Sequana.

    La sortie culturelle:

    Cette année la sortie culturelle  est proposée le samedi 10 septembre 2011: au programme le château de Vaux le Vicomte, les appartements privés de Fouquet, le dôme,le musée des attelages et les jardins.

    Madame la présidente a ensuite donné la parole aux adhérents pour d’éventuelles remarques et propositions.Puis elle a remercié chaleureusement le Crédit mutuel pour son engagement de mécénat et monsieur Jean-Louis Boisson a pris la parole pour préciser que le projet d’AMPC,un "musée pour tous" a été soutenu car il va dans le sens de la politique du Crédit Mutuel.

    En effet depuis 1999, l’axe d’action de mécénat du Crédit Mutuel porte sur la lecture et la culture et cible l’enfance et le handicap. Sa précédente rencontre avec le conservateur du musée qui a mené ce superbe projet muséographique et en a fait la visite pour la délégation du Crédit Mutuel, l’a marqué. Il a tenu à signaler qu’il avait été très touché par le concept qui soutient l’action d’AMPC et qui est en écho avec les valeurs du Crédit Mutuel : le bénévolat.

    L’accord de partenariat est de 3 ans et ensuite le Crédit Mutuel portera un regard sur ce qui s’est passé et cheminera avec AMPC si le but est atteint pour aboutir à l’ensemble des réalisations. «  Les initiatives dans nos régions ne sont que du bonheur ! » dixit.

    Après ces paroles encourageantes, monsieur le Conservateur a dit quelques mots, et Madame la Présidente a clôturé la séance en invitant tout le monde au verre de l'amitié.

    Une petite exposition sur les fouilles de la forêt châtillonnaise attira les adhérents, très heureux de se retrouver .

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Et en sortant, on peut voir depuis peu ce superbe décor au début du cours l'Abbé...

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    2 commentaires
  • Stefan Wirth, professeur à l'Université de Bourgogne, invité par le Musée du Pays Châtillonnais , nous a présenté vendredi 4 février, une passionnante conférence sur :

    Le symbolisme religieux au temps de la Dame de Vix en Europe.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Monsieur Coudrot , Conservateur du Musée du Pays Châtillonnais, nous a présenté ce brillant universitaire qui participe, en compagnie de Bruno Chaume, aux fouilles de la colline de Vix..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Les fouilles, nous expliqua Stefan Wirth, ont révélé la présence d'extraordinaires fortifications qui laissent à penser que ce lieu de l'époque Hallstattienne, était extrêmement important.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Les fondations d'un sorte de " cathédrale" gigantesque , à abside, ont également été découvertes sur le site..On les distingue très bien sur cette vue aérienne.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Ce bâtiment a été reconstitué en maquette .

    Bruno Chaume nous la présentait l'année dernière lors d'une visite des fouilles.

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Après cette présentation des découvertes faites à Vix, Stefan Wirth nous fit découvrir  des éléments de décoration d'objets de la période du bronze en Europe..

    Ces éléments de décoration  se retrouvent au Danemark, en Allemagne, en Autriche , dans le Nord de l'Italie..et même à Vix.( lieux colorés en mauve..et à gauche dans le cercle: Vix)

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Quels sont donc ces dessins qui nous montrent que ces hommes de l'âge du bronze, qui ne savaient pas écrire, avaient une certaine spiritualité  ?

    Eh bien il s'agit de dessins représentant une "barque solaire tirée par des oiseaux", des cygnes sans doute..La fuite du soleil, les oiseaux qui volent dans le ciel et qui accompagnent l'astre solaire..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Dans la partie rouge on voit au centre le soleil, et de chaque côté les cous des oiseaux et leurs becs.

    La représentation de cette "barque solaire aux oiseaux" est parfois très stylisée, mais l'oeil exercé du chercheur peut la retrouver..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    On la voit remarquement bien sur ce bouclier:

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    De nombreuses projections nous ont fait découvrir cette merveilleuse symbolique religieuse, quelle découverte extraordinaire..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Le char de la Dame de Vix , est lui aussi orné  de soleils, et on aperçoit les becs des oiseaux en haut ! qui l'avait remarqué ?pas moi en tout cas..la prochaine fois que vous irez au Musée, pensez à regarder !

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Des tombes comme celle de la Dame de Vix:

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    On en retrouve en Allemagne, celle de Hochdorf par exemple , avec aussi un char ..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    D'autres représentations symboliques où l'on retrouve le soleil et..les oiseaux (les becs à gauche)  :

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    L'assistance très nombreuse, a été passionnée par ces découvertes incroyables, les questions ont fusé, questions auxquelles Stefan Wirth a répondu de façon très pointue..

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Merci à lui, merci à Monsieur le Conservateur de nous permettre de découvrir ces merveilles qui nous montrent que l'observation du monde et la spiritualité  existaient déjà à cette époque si lointaine de l'âge du bronze...-1100 à -800 ans avant JC tout de même !


    3 commentaires
  • Une très intéressante conférence d'Yves Pautrat, archéologue à la DRAC Bourgogne, sur les tertres et les murées dans les forêts Châtillonnaises, a eu lieu vendredi soir au Musée du Pays Châtillonnais.

    Yves Pautrat a remplacé au pied levé, avec une extrême compétence, monsieur Wirth , qui a repoussé sa conférence sur le "symbolisme religieux au temps de la Dame de Vix" du 3 décembre au 4 février 2011.

    -Les bustes-reliquaires

    Les forêts du Châtillonnais sont riches en vestiges archéologiques que le couvert végétal a protégé.En effet , autrefois, dès le Néolithique, la forêt avait été déboisée et on y trouvait de petites exploitations agricoles comme celle-ci :

    -Les bustes-reliquaires

    Si le site se trouve actuellement dans un champ labouré, les vestiges en ont pratiquement disparu..ou disparaîtront si les cultivateurs utilisent des machines à broyer les pierres..

    -Les bustes-reliquaires

     Alors que si le site se trouve sous le couvert forestier , la forêt ayant depuis repris sa place, il est relativement bien protégé..

    En effet , alors, le relief du talus entourant l'exploitation est souvent encore visible, la maison effondrée constitue un petit tertre.

    Ce sont ces talus et ces tertres que recherchent les archéologues dans les forêts Châtillonnaises, à l'aide de GPS.

    -Les bustes-reliquaires

    Autrefois, la prospection se faisait difficilement, le GPS, et l'aide de l'Office National des Forêts a permis des recherches plus poussées, plus fiables.

    Quelles sortes de pierres  trouve-t-on dans nos forêts Châtillonnaises ? des bornes armoriées ou non, des "murées" c'est à dire des alignements de pierres, des "épaulements",des "pierres levées"..Ces derniers éléments étant presque toujours couverts de mousse..

    -Les bustes-reliquaires

    On trouve aussi dans nos forêts des chemins, des traces de carrières ou de mines de fer, des voies romaines qui montrent que des activités importantes avaient lieu sur ce territoire ..

    -Les bustes-reliquaires

    Les "murées " sont parfois des tas de pierres jetées au hasard pour épierrer un champ, ou sont des restes de constructions..

    -Les bustes-reliquaires

    -Les bustes-reliquaires

    Les "tertres" sont aussi souvent des amas de pierres jetées, des traces d'effondrement d'une habitation comme je le dis plus haut, mais quelquefois (rarement) des tertres funéraires.

    -Les bustes-reliquaires

    Sur cette diapositive  on remarque des blocs de pierre alignées d'une façon curieuse..

    -Les bustes-reliquaires

    Des fouilles ont permis de se rendre compte qu'il s'agissait d'une tombe qui contenait deux personnes, une troisième étant trouvée un peu plus loin.On voit bien ci-dessous , les éléments du coffre funéraire.

    -Les bustes-reliquaires

    -Les bustes-reliquaires

    Dans ces tertres , funéraires ou non, on a pu retrouver  des outils comme des haches, des marteaux de la fin du néolithique, des tessons de l'âge du bronze, des fibules comme ici dans la forêt de Busseaut-Bellenod sur Seine.

    -Les bustes-reliquaires

    Malheureusement , des personnes indélicates se permettent de fouiller anarchiquement la forêt, souvent avec des détecteurs de métaux (prohibés par la loi, attention , les peines sont souvent très lourdes pour ces infractions).

    Une fibule  pour eux par exemple n'a aucune valeur, alors qu'elle en a une considérable pour les archéologues ..

    Promeneurs, chasseurs, ne touchez donc à rien , transmettez vos observations de murées et de tertres à l'ONF  qui travaille main dans la main avec la DRAC, notre passé est précieux, ne l'oublions pas !

    Les recherches faites dans nos forêts châtillonnaises, domaniales ou privées, ont permis de repérer 66 habitats en dur et 48 en matières périssables..

    -Les bustes-reliquaires

    L'avenir , ce sera l'utilisation du LIDAR , laser aéroporté qui peut traverser les branchages et atteindre le sol.On voit ainsi très bien les aspérités du sol forestier, donc les murées et les tertres .

    -Les bustes-reliquaires

    Un auditeur placé à côté de moi, , qui fait partie du Comité qui va administrer le futur parc National Champagne-Bourgogne, s'est dit très intéressé par les recherches archéologiques en forêts châtillonnaises..

    Encore une raison supplémentaire d'intérêt pour ce futur Parc National qui nous tient tous à coeur.

    Pour terminer cette conférence passionnante, Monsieur Coudrot, Conservateur du Musée du Pays Châtillonnais, nous a présenté l'opuscule édité par la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais  intitulé Archéologie en bourgogne :Tertres et murées :les forêts du Châtillonnais (Côte d'Or)

    -Les bustes-reliquaires

    Cet opuscule est disponible au Musée, à l'Office de Tourisme, dans les Mairies des villages se trouvant dans les zones de recherches archéologiques.

    Un opuscule très intéressant  , à conserver précieusement, c'est de notre histoire qu'il s'agit.(à ne pas jeter après lecture ces publications coûtent cher, pensez-y !)

    -Les bustes-reliquaires

    -Le Conseil de Développement Économique et Social du Pays Châtillonnais

    Pour terminer, voici une photo provenant des archives de la famille Cuzin, que je me fais un grand plaisir de reproduire ici.

    On y voit Luc Schréder , en forêt, devant un fragment de statue, trouvé lors des fouilles anciennes , sans doute celles des fana du Tremblois ou d'Essarois (si quelqu'un sait qu'il me le dise en commentaire, merci !)

    -Les bustes-reliquaires

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    3 commentaires
  • Les Amis du Musée du Pays Châtillonnais avaient organisé le 28 Septembre , un voyage à Fontainebleau.

    Le matin, ce fut la visite du Musée Napoléonien, puis après un repas sympathique dans un restaurant de la ville, nous avons visité le château où résidèrent de nombreux rois de France et bien sûr Napoléon Ier.

    C'est d'ailleurs de la cour du château qu'il fit ses "adieux" avant de partir en exil à l'Ile d'Elbe.

    -Musiques en Voûtes

    La cour d'entrée du château se nommait autrefois "cour du cheval blanc" mais après l'abdication de Napoléon Ier elle fut appelée "cour des Adieux".

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Le fameux escalier  en fer à cheval fut construit sous Louis XIII.

    Les jeunes mariés aiment s'y faire photographier !

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    A gauche du château, on trouve une aile, appelée aile des ministres,construite sous François Ier,on y voit la "salamandre" emblème du roi.

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    A droite de la cour, c'est l'aile Louis XV, près de laquelle nous avons attendu quelques "échappés"..Les voilà qui arrivent !

    -Musiques en Voûtes

    La visite va pouvoir commencer, elle se fera d'abord par le musée Napoléonien où nous verrons les costumes du sacre...

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Napoléon en campagne:son "bivouac " reconstitué,son costume,les instruments pour le soigner (j'ai bien pensé à la conférence d'Essarois sur la médecine au temps de Marmont !)..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Le berceau du Roi de Rome,sa tenue de baptême,ses jouets et le livre où il apprit à lire...très émouvant ce joli ouvrage !

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Bien d'autres vitrines auraient été à découvrir,mais nous avons parcouru le Musée Napoléonien au pas de course, presqu'au moment de partir..

    Notre guide a en effet supprimé la visite du Musée pour le premier groupe, ayant peur d'être en retard.( à cause des "échappés" du début !)Le deuxième groupe a eu la chance de visiter à fond le Musée,dommage pour nous.

    Heureusement, Jean Millot nous a incités à aller le voir...5 minutes avant sa fermeture,merci à lui !!

    Notre guide nous a emmenés  aux "petits appartements" qu'occupait souvent  Napoléon Ier,plus bas de plafonds,plus faciles à chauffer..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Dans un salon , de très belles peintures d'oiseaux..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Le clavecin de Marie-Louise..

    et son cabinet de toilette avec une belle psyché et un miroir reflètant les visiteurs...

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Un salon de jeu :

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    En sortant des" petits appartements" de l'Empereur on peut admirer la magnifique Chapelle de la Trinité..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Et nous pénétrons ensuite (avec des audio-guides) dans les "grands appartements"..

    Ces "grands appartements" ont été commencés sous François Ier,continués sous Henri IV puis par les rois qui suivirent..

    Une débauche de sculptures, de couleurs, c'est vraiment très...chargé !

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

     

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    La salle de bal de François Ier, son plafond (avec initiales d'Henri IV), sa cheminée...une débauche de couleurs et de sculptures..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

     

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Puis des salons,des chambres en enfilade..J'avoue m'y être un peu perdue, il faudrait deux jours pour tout voir en détail..

    De plus on ne peut utiliser de flash,certaines pièces étaient sombres,d'autres violemment éclairées, pas facile d'avoir de belles photos !

    -Musiques en Voûtes

     

    -Musiques en Voûtes

     

    -Musiques en Voûtes

    (la galerie de Diane)

    Voici la salle du trône de l'Empereur,les velours sont décorés de la fameuse abeille..:

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    On peut voir la..baignoire de l'empereur , et tous les récipients pour le bain : brocs,cuvettes etc !

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Au détour d'un couloir, cette statue de la déesse Nature..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Une autre chapelle..et nous sortons au dehors pour aller voir le château côté "jardins"..

    Nous voici dans la cour de la Fontaine, bordée par l'étang des carpes..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Ici , la porte dorée , construite sous François Ier,on voit encore son emblème , la salamandre..

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    L'aile Louis XV vue du côté jardins, et à ses pieds, l'"étang aux carpes" où s'ébattent d'énormes poissons qui disputent la nourriture aux canards...

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    la "grotte des Pins"..

    -Musiques en Voûtes

    Il est bientôt l'heure du retour,un dernier coup d'oeil au château , à ses superbes grilles et son aigle triomphal...

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Il nous faut à regret quitter ce merveilleux château que je vous engage vraiment à aller visiter, son accès par la route et l'autoroute est très facile..

    Merci à monsieur Coudrot et à son épouse pour avoir si bien organisé ce voyage qui restera , n'en doutons pas,inoubliable !

    -Musiques en Voûtes

    -Musiques en Voûtes

    Un beau diaporama:

    http://www.fontainebleau-tourisme.com/Panoramiques/visite_virtuelle.asp

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    6 commentaires
  • Les Amis du Musée du Pays Châtillonnais ont organisé le 28 Août une visite à Fontainebleau , en deux parties:

    Le matin ce fut la visite du Musée Napoléonien, mais aussi musée d'Art et d'Histoire militaires, l'après-midi celle du magnifique château de Fontainebleau où séjournèrent bien des rois depuis François Premier, puis Napoléon.

    Aujourd'hui quelques images du Musée Napoléonien..

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    Dans l'entrée, des maquettes comme celle-ci représentant le château de Fontainebleau, du côté jardins , et cette reconstitution des fameux "adieux de Fontainebleau" avant le départ de Napoléon Ier pour l'île d'Elbe..(le château étant visible alors du côté de l'entrée)

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    C'est Madame Béatrice Aunier-Gauguin qui nous fit découvrir son musée.

    Ce Musée Napoléonien est constitué par l'apport des collections de Hugo de Fichtner, peintre militaire d'origine autrichienne , créateur des mannequins tous différents,de L.E.Prost, maître d'armes à l'Ecole d'Application de l'Artillerie de Fontainebleau, ainsi que de dons particuliers.

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    Des coiffures,mais aussi des costumes, des armes etc...

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    Le Musée Napoléonien présente surtout des collections consacrées aux deux empires,ici nous sommes sous le regard de Napoléon III..

    -La chapelle Saint Thibault

    Les costumes sont très beaux, très variés,de la Révolution à la IIIème République..et les expressions des mannequins très vivantes !

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    Ici , deux conservateurs heureux de se rencontrer, Madame Aunier-Gauguin et Monsieur Coudrot...

    Et là, Monsieur Coudrot, Conservateur du Musée du Pays Châtillonnais et Madame Vignier, Conservateur Honoraire des Archives Départementales de la Côte d'Or .

    -La chapelle Saint Thibault

    -La chapelle Saint Thibault

    Voici une des premières Légions d'Honneur attribuée par l'Empereur Napoléon Ier...

    Et une bien belle maxime qui fait réfléchir..

    -La chapelle Saint Thibault

    Demain d'autres  images, celles de la visite du Château de Fontainebleau...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    votre commentaire
  • La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Françoise Vignier, conservateur honoraire du Patrimoine, Châtillonnaise de coeur puisque très attachée au Canton d'Aignay le Duc, est venue, vendredi 30 Avril , nous présenter les dessins inédits d'un dijonnais : Edmond de Bretenières.

    Madame Vignier m'a fait le grand honneur de me dédicacer un de ses ouvrages avant la conférence, un très beau livre sur les châteaux de Bourgogne..

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Marie-Thérèse Desliens  connaît depuis fort longtemps Françoise Vignier, et c'est elle qui nous la présenta ...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Qui était donc Edmond de Bretenières, dont la conférencière nous montra les dessins réalisés en Italie et en Europe Centrale, de 1832 à 1836 ?
    Issu d'une très ancienne famille Dijonnaise, Edmond se destinait à la magistrature.Il aimait le dessin et avait pris des cours à Paris auprès d'un peintre paysagiste renommé.Il fera plus tard de la politique.
    Jeune marié, il partit avec sa jeune épouse et un domestique , à l'aventure, pour découvrir et "croquer" les paysages méditerranéens, les villes italiennes et celles d'Europe centrale...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    (Florence)

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    (Rome)
    Ce qu'il préfère et réussit le mieux ce sont les paysages, les scènes de vie comme ce franchissement d'une montagne telle qu'elle se pratiquait alors...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    De jolis personnages donnent de la vie à ses dessins,comme des pêcheurs,des promeneurs,des animaux...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Des scènes de vie, comme ce groupe de voyageurs dans la tempête..

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Edmond,dessinait sur ses genoux,assis sur des rochers,d'un trait de crayon léger et précis,ses perspectives sont très belles...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Il s'intéressait aussi beaucoup aux bâtiments industriels comme cette papeterie...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Les bateaux,les moulins à eau l'attiraient aussi...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Après l'Italie et surtout la Sicile,le couple de Bretonnières se rendit en Europe centrale : Grèce, Albanie , Autriche..

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Hélas, les derniers dessins d'Edmond de Bretenières sont plus secs,moins sensibles...

    La Chapelle des Templiers d'Epailly

    Tous ces merveilleux dessins , difficiles à reproduire pour la projection ,car très "légers" , font partie d'une collection acquise par le Musée des Beaux-Arts de Dijon.

    Ces albums sont restés longtemps inconnus, personne ne savait ce qu'ils étaient devenus..En effet les deux fils des Bretenières furent prêtres (ils fondèrent l'Ecole Saint François de Sales à Dijon) et n'eurent donc pas de descendance..

    Par les lettres, et le journal, que le couple Bretenières rédigeait pour la famille, on savait que ces dessins existaient.Après l'achat, Françoise Vignier a donc pu les titrer , retrouver où ils avaient été réalisés, en recoupant les indications mauscrites des lettres et du journal.

    Un très beau travail que nous avons eu la grande joie de pouvoir admirer...

    Merci à Françoise Vignier pour son exposé passionnant, elle avait peur de nous lasser avec les 70 dessins qu'elle nous a présentés  ...mais nous aurions aimé en admirer bien plus encore (il y en a 460 !)  , tellement ils sont bien réalisés, si  fins, si pleins de sensibilité.

    Edmond de Bretenières, un grand artiste bourguignon  méconnu , dont,  j'espère nous pourrons bientôt voir toute l'oeuvre exposée au Musée des Beaux Arts de Dijon...

     


    1 commentaire
  • Les Amis du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix proposaient vendredi 2 Avril 2010, une très intéressante conférence d'Anne Gérard-Bendele , restauratrice au Centre Régional de Restauration et Conservation des Oeuvres d'Art de Vesoul.

    CONFÉRENCES

    Madame Gérard-Bendele a restauré de nombreuses oeuvres présentées dans notre si beau Musée : sculptures,cheminée,tableaux, niches..
    Monsieur Coudrot,conservateur , nous présenta la conférencière et la remercia pour le travail admirable qu'elle a réalisé pour le Musée..

    CONFÉRENCES

    Puis Madame Bendelé,à l'aide de projections nous expliqua en quoi consiste le travail du restaurateur d'art,on la voit ici restaurant une statue d'un autre musée.

    CONFÉRENCES

    Dans les ateliers de Vesoul,toutes sortes de  restaurations sont effectuées: sur des sculptures, des peintures,des meubles anciens et même des vêtements..

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    Ici on voit l'appareil qui permet de désinsectiser les bois : les si beaux "bois gravés" de notre Musée ont été débarrassés de leurs hôtes indésirables par ce procédé.

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    A droite la Vierge à l'enfant restaurée...Un travail d'une patience et d'une finesse incroyable,pour un magnifique résultat..

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    Voilà la fameuse niche qui se trouve dans la première salle du Musée, photographiée avant la restauration,et la voilà telle que je l'ai photographiée le jour de l'ouverture du Musée du Pays Châtillonnais !

     

    Une fabrique de meubles artisanale:Beaux Arts

    Monsieur le Conservateur nous entraîna ensuite dans le Musée  pour que Madame Gérard-Bendele nous commente le travail qu'elle y a effectué, on la voit ici devant la fameuse niche..

     

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    Ici une belle statue du Maréchal Marmont,Duc de Raguse,qui devait surmonter la fontaine de la Place Marmont à Châtillon sur Seine..
    Faute d'argent le projet ne put avoir lieu, mais nous pouvons heureusement l'admirer au Musée ..

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    La restauration des cadres anciens est aussi difficile et minutieuse, il faut faire des moulages des parties en bon état et les ajuster dans les parties manquantes..Au final , il est impossible de voir où la restauration a eu lieu !

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    Madame Gérard-Bendele a restauré magnifiquement cet "ange doré" ..et cette statue de la Vierge qui se trouvait autrefois au dessus de la Porte de Paris..

    CONFÉRENCES

    CONFÉRENCES

    Madame la Restauratrice prit, très aimablement, avant de repartir, le temps de répondre aux questions des auditeurs de cette si intéressante conférence qui a été très appréciée de tous les spectateurs.

    Prochaine conférence proposée par les Amis du Musée :

    Vendredi 30 Avril

    Voyage en Italie et en Allemagne d'Edmond de Bretenière (dessins) par Françoise Vignier, conservateur général honoraire du Patrimoine.

     


    votre commentaire
  • Une très intéressante conférence a eu lieu dernièrement dans la nouvelle salle du Musée du pays Châtillonnais.
    Elle était consacrée  à la grotte Chauvet,sans doute la plus belle et en tout cas la plus ancienne des grottes préhistoriques ornées au monde.
     Jean Courtin,directeur de recherches honoraire au CNRS nous présenta l'historique de la découverte de cette grotte,ses peintures à l'ocre et au charbon de bois d'une extrême beauté,et émit des hypothèses sur l'utilisation de cette grotte par nos lointains ancêtres..lieu sans doute sacré où ne pénétraient que quelques initiés (les grottes peintes n'ont jamais été des lieux d'habitation).

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    Monsieur Courtin a visité cette grotte extraordinaire,il a eu ce privilège ,car la grotte , pour des raisons de conservation, est inaccessible au commun des mortels..
    Cette grotte se situe en France , dans le département de l'Ardèche, Région Rhône-Alpes, sur la commune de Vallon-Pont-d'Arc. Elle se trouve au lieu-dit de la Combe d'Arc, qui constitue l'ancien méandre de la rivière Ardèche, avant l'érosion du Pont d'Arc.

    Souvent ,nous dit le conférencier,les grottes peintes se situent dans des paysages exceptionnels comme ce lui-ci :

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    La grotte a été découverte le 18 décembre 1994 par Jean-Marie Chauvet, Éliette Brunel et Christian Hillaire.

    Avec Lascaux (1940), Cosquer (1991) et Cussac (2000), la grotte Chauvet est l'une des grottes françaises majeures par les qualités esthétiques de ses œuvres.

    Elle présente également un très grand intérêt scientifique, tant d'un point de vue archéologique que de celui de l'art pariétal. Elle est l'une des plus anciennes grottes ornées au monde et date de l'Aurignacien (environ - 31 000 ans BP).

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    Les peintures aurignaciennes témoignent de la maîtrise de techniques très diversifiées (préparation des parois, gravures, tracés digités, mains positives, peintures, estompes, etc.).

    L'art de Chauvet se caractérise, en effet, par une utilisation parfaitement maîtrisée des reliefs des parois; elle permet d'animer les peintures, de jouer avec la lumière, de proposer une mise en scène en perspective des animaux -

     

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

     

    Les thèmes abordés sont essentiellement animaliers, comme c'est généralement le cas dans l'art paléolithique. Toutefois, les animaux dits dangereux sont ici exceptionnellement fréquents (lions, rhinocéros, mammouths) au détriment des animaux plus classiques tels que cheval et bison. Mis en scène, un crâne d'ours trône sur un bloc rocheux, entouré par d'autres à terre.

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    Jean Courtin   nous explique  que toutes les grottes peintes étaient certainement des lieux sacrés où seuls les   "chamans"  ,par leurs dessins,essayaient d'infléchir le cours des événements, comme le résultat de la chasse par exemple..

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    Afin d'éviter les erreurs qui ont fragilisé les peintures de Lascaux, la grotte Chauvet ne sera jamais ouverte au grand public. Seuls les scientifiques, les préhistoriens, certaines personnalités et de rares particuliers faisant une demande motivée peuvent y pénétrer. L'entrée de la grotte est protégée par une lourde porte blindée reliée à un système d'alarme perfectionné.

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    Monsieur Courtin,après cet exposé passionnant illustré de très belles projections,répondit aux questions du public venu nombreux...

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    "La grotte Chauvet",une conférence des Amis du Musée

    Le très beau site du Ministère de la Culture,à consulter absolument :

    http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/chauvet/fr/

     Cette conférence proposée par les Amis du Musée du Pays Châtillonnais fut la dernière de la saison,nous attendrons donc avec impatience l'année prochaine pour entendre des conférenciers aussi passionnés et bien sûr ...nous cultiver !...

    (source des images:Wikipédia)

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique