•  Près de Recey sur Ource on trouve un joli marais tufeux, très agréable à parcourir, facile d'accès , c'est le marais des Brosses.

    Le marais tufeux des Brosses

    En arrivant au marais des Brosses on remarque le tuf gris  qui s'est déposé le long du ruisseau qui s'écoule du marais.

    Le marais tufeux des Brosses

    La formation du tuf est la particularité des marais châtillonnais.L'eau qui s'infiltre depuis le sommet des plateaux se charge en calcaire. Stoppée par le niveau imperméable des marnes, l'eau jaillit à mi-pente et dépose le calcaire sur les mousses et végétaux formant ainsi une roche friable qu'on appelle le tuf.Ce dépôt calcaire construit des petits bassins suspendus.

    Le marais tufeux des Brosses

    On parcourt le marais des Brosses sur des passerelles de bois sur pilotis, très esthétiques...C'est aussi un sentier botanique. Les panneaux explicatifs n'étant pas très nets, j'ai préféré recopier en bleu les indications qu'ils contiennent, plutôt que de les photographier.

    Le marais tufeux des Brosses

    La molinie bleue est l'espèce la plus représentée dans ce marais.Elle peut atteindre 1,50m, ses épis qui fleurissent de juillet à septembre ont souvent une teinte légèrement violacée.La tige raide et dressée est dépourvue de feuilles sur sa partie supérieure. La molinie fournissait autrefois un maigre pâturage aux vaches qui venaient paître dans le marais.

    Le marais tufeux des Brosses

    Le marais tufeux des Brosses

    Le marais tufeux des Brosses

    La lysimaque commune agrémente de ses grappes de fleurs jaunes les bords des ruisseaux, des étangs, des marais. Elle mesure de 50 à 120cm et fleurit de juin à août.

    La plante fut utilisée autrefois pour guérir les contusions d'où son vieux nom de chasse-bosse.

    Le marais tufeux des Brosses

    Les feuilles du choin noir sont filiformes et ses épis brun-noirs. Une espèce très proche se trouve également dans ce marais, c'est le choin ferrugineux beaucoup plus rare et à tendance montagnarde.Le choin noir a, lui, une aire de répartition plus vaste et on le trouve jusque sur le littoral méditerranéen.

    Le marais tufeux des Brosses

     L'eupatoire chanvrine croît volontiers dans les zones humides, aux bords de fossés, dans les marais, jusqu'à 1 700 mètres d'altitude. Ses grandes tiges rougeâtres dressées peuvent atteindre 1,50m, elles portent de nombreuses feuilles opposées. Leur forme rappelle celles du chanvre d'où son nom. 

    Le marais tufeux des Brosses

    Le marais tufeux des Brosses

    La parisette à quatre feuilles n'est pas vraiment une plante de marais, c'est une  plante forestière de mi-ombre, des sous-bois frais sur sol calcaires jusqu'à 2 200 m d'altitude.Son fruit est toxique.

    Le marais tufeux des Brosses

    L'érable sycomore est un montagnard à l'égard du climat (jusqu'à 1800m) mais il descend à basse altitude dans les stations fraîches. Feuilles et rameaux sont opposés par deux.L'écorce est d'abord lisse puis se fissure en larges plaques écailleuses.Utilisations : bois très apprécié : placages, ébénisterie, lutherie, tournerie. Les fleurs du sycomore sont très visitées par les abeilles.

    Le marais tufeux des Brosses

    Le genévrier est le seul résineux indigène de la région. Il affectionne particulièrement les terrains pauvres, mais il est très exigeant en lumière. ses fruits sont d'abord verts puis bleu-noirs. Ils sont commercialisés sous le nom de baies de genièvre.

    Utilisations d'autrefois :tournerie, sculpture, crayons, chauffage des fours, fumaison des jambons

    Le marais tufeux des Brosses

    La fougère aigle n'aime d'habitude que les sols acides, or elle pousse près des marais tufeux châtillonnais au sol calcaire, particularité que  notre guide nous avait fait remarquer lorsque nous avions parcouru le Marais du Cônois.

    Le marais tufeux des Brosses

    On voit très bien ici que l'eau de cette source descend par des petits bassins suspendus, de petites vasques formées par le tuf.

    Le marais tufeux des Brosses


    1 commentaire
  •  Par une belle après-midi d'août, notre guide, Bernadette Riou, de Saint Germain le Rocheux, nous a fait découvrir le beau marais tufeux du Moulin.

    Un marais tufeux est une alliance particulière entre roches et végétation.

    Pour  accéder à celui du Moulin, il faut grimper sur une des pentes de la vallée du Brevon..

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    En gravissant la pente, nous admirons au passage le "vieux hêtre", qui se dresse là, depuis peut-être une centaine d'années..

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Nous voilà à proximité du marais tufeux, nous apercevons sa magnifique couleur...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Lorsqu'il pleut, l'eau s'infiltre dans les calcaires perméables et se charge de calcaire dissout.En rencontrant les couches imperméables de marne, elle s'écoule et finit à la faveur de la pente par ressortir et former des sources.

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Sous l'action conjuguée de mousses et d' algues microscopiques, des réactions chimiques précipitent le calcaire dissout, cette précipitation se nomme le "tuf".

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Sur le marais du Moulin,ces dépôts sont très abondants et forment ce que l'on appelle une "tufière".Le tuf est recouvert de mousses brunes, ce qui fait son étrange beauté ...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Dans ce marais on peut trouver des formations végétales caractéristiques comme les laîches, des joncs, des choins noirs.

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Bernadette nous confie que les sécheresses, qui sévissent depuis plusieurs années, ont fait perdre un peu de sa magnificence au marais du Moulin,que c'est dommage...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Un dernier coup d'oeil avant de redescendre..

    Des fleurs comme l'épipactis des marais et la gentiane pneumonanthe , fleurs protégées peuvent se voir aux abords du marais, mais la saison était déjà avancée, nous n' avons pas pu en observer .

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Par contre de nombreux cirses poussent aux alentours...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    et aussi des silènes...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Lorsque nous revenons à notre point de départ, le long du Brevon, nous apercevons une petite tour où se trouvait un "bélier".

    Celui-ci permettait d'alimenter en eau, autrefois, le village de Saint Germain le Rocheux, situé de l'autre côté de la vallée du Brevon.

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

    Le marais tufeux du Moulin, à Saint Germain le Rocheux...

     (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    3 commentaires
  •  L'Office de Tourisme du Pays Châtillonnais organise en été, de fort intéressants  "mardis-découvertes".

    Le mardi 26 juillet, nous avons ainsi pu visiter le site du marais du Cônois, avec un guide  du Conservatoire des Sites Naturels Bourguignons.

    Près d'une ferme de 1835, le Marais du Cônois est un marais tufeux de pente. Très rares dans la plaine française, ils étaient autrefois exploités par les hommes afin d'y extraire le tuf : roche légère aux propriétés isolantes, pour la construction de cheminées, clochers... Le Marais du Cônois a été acquis en 1991 par le Conservatoire des Sites Naturels Bourguignons afin d'assurer sa protection. En effet, ce marais est répertorié dans l'inventaire des Zones Naturelles d'Intérêts Ecologique, Faunistique et Floristique (Z.N.I.E.F.F). Il a une surface de 7 hectares et figure parmi les plus beaux marais du Châtillonnais. Il présente une caractéristique géologique intéressante et abrite une faune et une flore très riches. Le microclimat froid des fonds de vallées a permis à des plantes à caractère montagnard de coloniser ce type de milieu. Il cache des plantes rares et certaines sont protégées dont la Swertie vivace, l'Epipactis des marais et la Gentiane pneumonanthe.

    Visite du marais du Cônois....

    Avant d'accéder au marais, il faut déjà traverser une forêt peuplée d'essences différentes , de plantes diverses que notre guide nous a fait découvrir.

    Visite du marais du Cônois....

    Visite du marais du Cônois....

    Visite du marais du Cônois....

    (l'alisier blanc)

    Visite du marais du Cônois....

    (feuilles d'alisier torminal)

    Visite du marais du Cônois....

    (feuille de hêtre)

    Visite du marais du Cônois....

    (branche de pin sylvestre)

    Visite du marais du Cônois....

    (feuilles d'érable sycomore)

    Visite du marais du Cônois....

    (le saule marsault)

    Visite du marais du Cônois....

    (feuille de peuplier tremble)

    Visite du marais du Cônois....

    (le camérisier à balais)

    Visite du marais du Cônois....

    (Il existe deux sortes de viornes qui se différencient par leurs feuilles)

    Visite du marais du Cônois....

    (ci dessus la viorne lantane)

    Visite du marais du Cônois....

    (ci dessus la viorne obier)

    Visite du marais du Cônois....

    (l'angélique des bois)

    Visite du marais du Cônois....

    (la bourdaine)

    Visite du marais du Cônois....

    (l'eupatoire chanvrine)

    Visite du marais du Cônois....

    (le tamier : sa racine était employée en médecine populaire pour soigner les contusions et les meurtrissures, d'où son nom d' herbe aux femmes battues. )

    Visite du marais du Cônois....

    (une laîche)

    Visite du marais du Cônois....

    (la parisette à quatre feuilles)

    Visite du marais du Cônois....

    (l'origan)

    Visite du marais du Cônois....

    (sur certaines feuilles on peut voir des gales, causées par des insectes)

    Visite du marais du Cônois....

    (la mine est aussi une gale "traçante")

     Nous arrivons près du sentier qui contourne le marais du Cônois.

    Visite du marais du Cônois....

    Le sentier long de 1500 mètres est balisé, et est, en partie, sur pilotis.

    Visite du marais du Cônois....

    Visite du marais du Cônois....

    Visite du marais du Cônois....

    Voilà le marais, recouvert de roseaux-phragmites.

    Visite du marais du Cônois....

    Visite du marais du Cônois....

    (les roseaux phragmites)

    On peut trouver dans le marais du Cônois des espèces rares et protégées comme la swertie pérenne, l'épipactis des marais, la gentiane pneumonanthe, le choin ferrugineux..

    Visite du marais du Cônois....

    (la swertie pérenne)

    Visite du marais du Cônois....

    (l'épipactis des marais)

    Visite du marais du Cônois....

    (la gentiane pneumonanthe)

    Visite du marais du Cônois....

    (fougère aigle)

    Visite du marais du Cônois....

    (la pyrolle à feuilles rondes ou faux muguet, hélas fanée))

    Visite du marais du Cônois....

    (la sanguisorbe officinale)

    Visite du marais du Cônois....

    (un carex)

    Visite du marais du Cônois....

     Le marais tufeux en vasque: le tuf est la précipitation au contact de l'air et de la végétation, du calcaire contenu dans l'eau. C'est une roche friable et poreuse que l'on appelle aussi travertin.

    Visite du marais du Cônois....

    (la salicaire commune)

    Visite du marais du Cônois....

    Le ruisseau du marais  abrite des batraciens comme le crapaud acoucheur ou le sonneur à ventre jaune, mais nous ne les avons pas vus !

    Le marais tufeux du Cônois....

    Voici un lien qui vous permettra de visiter virtuellement le marais :

    http://visites.csnb.fr/marais_conois_full.html

    Merci à Cédric, notre guide, qui a apporté des corrections (très bienvenues) à mon article !

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique