• Voici René,notre typographe, devant sa "casse" dont il nous a si bien expliqué le maniement...


    Ecoutons-le:


    Moi-même à la composition :

    Soit d'un titre sur trois colonnes ou d'une publicité sur trois colonnes vu l'ouverture du composteur.

    En haut du rang nous voyons les galées chargées de lignes composées et
    d'interlignes qu'il nous fallait avoir sous la main.

    Le problème du typo c'était la poussière de plomb :nous avions beau faire beaucoup de ménage, elle revenait sans cesse.

    Malgré tout je n'ai connu qu'un cas de saturnisme et encore très léger.

    Qu'il était intéressant ce métier,nous laissions aller notre imagination à la création des publicités ou à celle des affiches.

    Nous étions des créateurs !!

    Quelle prétention vont dire les lecteurs de votre blog,mais c'était un peu cela….


    Aucune prétention dans vos propos,René,ce n'est que la vérité !

    Magnifiques n'est ce pas,ces photos de monsieur M.M.,et les commentaires de René ...

    Tout cela fait partie de la mémoire de notre cité ...

    Merci encore à tous les deux !

    La suite au prochain numéro,faisons durer le plaisir !!!!

    votre commentaire
  • J'ai transmis les clichés de MM à René,notre ancien typographe de Châtillon -Presse,il ne les connaissait pas et cela a été une grande joie de se souvenir,grâce à elles,de son ancien métier.

    Il m'a envoyé des commentaires que je viens d'ajouter sous les photos.

    Je publierai la suite la semaine prochaine.

    Il faudra attendre,..

    Après tout,nous le faisons tous :attendre,en guettant le facteur qui va nous apporter le jeudi notre hebdomadaire favori,dans lequel nous trouverons les nouvelles,les reportages sur les manifestations ,les textes de Michel Diey et Jenry Camus et bien d'autres choses encore...

    Cet hebdomadaire favori c'est bien sûr "le Châtillonnais et l'Auxois",ex Châtillon-Presse !

    votre commentaire
  • Voici quelques autres clichés pris par M.M. à l'imprimerie de Châtillon-Presse .

    Notre typographe Châtillonnais les a commentées pour moi,et pour vous !!


    Ici l'on voit Robert Martin apprenant à se servir de la Typographe l'ancètre de la
    lynotipe

    C'est sur cette typo que Robert a appris le clavier et par la suite ,il est
    devenu claviste à L'Est-Eclair jusqu'à aujourd'hui où il doit être à la porte de la retraite.

    Nous voyons bien sur la photo les lettres coulissant sur les tringles.

    Il est entrain de justifier la ligne, ensuite un jet de plomb viendra faire une ligne bloc.

    Ensuite le clavier que nous voyons basculera et toutes les matrices ou lettres reprendront leurs places ainsi de suite.

    A l'instant ou on appuie sur la touche du A par exemple la matrice est libérée et coulisse sur les tringles que nous voyons et se place dans le composteur.

    votre commentaire


  • Encore une jolie photo de M.M. prise à l'imprimerie du Châtillon-Presse et les commentaires détaillés et passionnants de René..

    Ici on voit le marbre, table faite d'un bloc d'acier très lisse et toujours très propre afin que les compositions que nous voyons dessus puissent glisser à merveille.

    D’ailleurs sur le marbre trônait toujours la burette d'essence pour essuyer la moindre
    trace d'encre.

    Là aussi nous voyons un certain progrès : Les compositions plomb mobile,lignes blocs faites avec la typographe,
    un cliché ou publicité en sing, collé sur des blocs en alu alors qu'avant ces clichés étaient en cuivre ou en plomb
    cloués sur des blocs en bois qui nous fallait ajuster à la hauteur des lettres

    Il fallait que ce bloc de bois soit bien équerré,pas facile avec du matériel très sommaire.

    On aperçoit les formes ou chassis avec les serrages mécaniques qui ont
    remplacé les serrages par coins en bois

    Nous pouvons voir également la façon dont tiennent les compositions : avec de
    la petite ficelle qu'il nous fallait garder de semaine en semaine.

    C'était le temps de la vache maigre nous étions pas encore arrivés à la grande consommation !..

    La composition par Ordinateur était encore loin …

    Aujourd'hui les clavistes travaillent habillés comme le dimanche ! Quel progrès et tant mieux pour eux.



    D'autres clichés dans le prochain numéro du...blog !

    votre commentaire
  • Voici la suite des souvenirs de notre typographe...

    Une belle photo de M.M.,prise dans l'atelier de "Châtillon-Presse" en 1974..

    Ecoutons René:

    Ici l’on voit Jean-Philippe Cuzin préparant l'habillage du cylindre avant impression.


    Sur cette photo nous voyons des cordons sur des galets : ces cordons étaient en tissu et parfois s'usaient et finissaient par casser.


    Là aussi on faisait appel à moi et c'était moi qui faisait la « petite main » ..


    Une fois , M.Matrat ancien directeur de la Lyre avait été très intéressé de me voir manier l'aiguille et avait bien ri...

    votre commentaire
  • Voici la dernière photo de M.M. ,représentant René,notre typographe occupé au collage des bandes-adresses du journal "Châtillon-Presse" !

    M.M. a réalisé une superbe photo où l'on voit les mains de René en pleine action !!! Quelle dextérité...

    Ecoutons encore ce dernier commenter cet ultime cliché:

    Votre collaborateur en pleine action de mise sous bande.

    Il est vrai, ce n'est pas pour me vanter j'avais une grande dextérité et tous ceux qui m'ont vu étaient surpris de la rapidité des mains et des doigts et bien souvent me demandaient de décomposer le geste.

    Au pliage du journal, quand celui-ci se faisait encore à la main, c'était pareil le geste était très rapide, à l'époque nous n'avions pas d'arthrose dans les mains et les doigts.

    Quand je vois l'état de l'atelier de cette époque et que je le compare avec celui que j'ai quitté en 1996, c'était un palace.

    Que d'efforts et de progrès a apporté Mme Cuzin !

    La casserole que nous voyons était en cuivre et servait à faire cuire la
    colle le travail d'Odette Viard qui est sur le point d'être en retraite.

    Le petit pot que nous apercevons c'était de la farine qui nous servait à
    épaissir la colle si nous trouvions celle-ci un peu liquide.


    Je voudrais dire encore merci à M.M. pour le don de ses photos,et pour les commentaires que René a faits pour le blog..

    Tout cela étant des souvenirs Châtillonnais de grande valeur,ne croyez-vous pas ??

    votre commentaire
  • Une visite , hier, chez Jean-Philippe Cuzin, fils des anciens propriétaires de notre journal local "le Châtillonnais et l'Auxois",anciennement "Châtillon-Presse" nous a permis, à René et moi , de retrouver des documents émouvants,comme ce contrat d'apprentissage du jeune typographe qu'il était ...en 1953.

    A cette époque c'était Monsieur Massenet qui était le propriétaire du journal.

    (cliquer sur l'image pour mieux lire)

    votre commentaire
  • Une feuille de paye de René ,du temps de Monsieur Massenet..

    La paye était alors hebdomadaire...

    votre commentaire
  • Le typographe dans l'atelier...



    Le typographe René Drappier dans l'atelier du journal...

    votre commentaire


  • Un tirage du journal à fêter...


    Tous les employés du journal "Châtillon-Presse" sont réunis autour de René pour fêter le premier journal " Châtillon-Presse" qui avait été tiré sur la roto appelée Duplex .

    A droite,la propriétaire du journal, la regrettée Madame Cuzin qui avait offert le Champagne pour fêter l'événement ...

    Jean-Philippe Cuzin m'a confié des documents,des photos qui ont été prises à Châtillon durant tout le temps où il a travaillé avec sa mère au Châtillon-Presse"..
    Ces documents appartiennent à l'indivision Cuzin, et je les publierai prochainement dans le chapitre "la collection particulière de la famille Cuzin"..

    Des photos anciennes, émouvantes, où vous pourrez reconnaître bien des Châtillonnais ,hélas disparus...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique