• Maryvonne Jeanne-Garrault, invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Lorsque Jenry Camus m’a proposé de rejoindre les peintres du Châtillonnais pour leur exposition annuelle, je me suis demandé avant d’accepter quels tableaux pourraient être exposés à cette occasion.
    J’ai pensé alors au choix que j’avais fait au moment de la création du restaurant de Julie « Le Bourg à Mont » de réaliser quelques « tableaux de restaurant ». Ils avaient pour fonction d’intégrer les images les plus « conventionnelles » de Châtillon-sur-Seine, l’histoire de Julie, mon histoire donc, et la volonté de faire de ce lieu un espace d’échange, de plaisir, d’intimité, un clin d’oeil à la peinture des riches salles à manger bourgeoises. Le portrait de Julie inspiré par la belle chocolatière de Liotard et d’autres portraits complétaient l’ensemble. Certains de ces tableaux ont quitté le restaurant et le Châtillonnais. Encore l’an passé je découvrais à Vaison-la-Romaine l’un d’entre eux qui avait séduit une ancienne habitante venue déjeuner.
    Julie est partie. Quelques uns de ces tableaux sont encore là. Il s’agissait alors pour moi de m’approprier la fameuse vue de Châtillon la traitant façon Claude Lorrain, en y intégrant d’autres éléments, cavaliers, petites bretonnes, bergers, garçonnets. Inversement au même moment je détournais des tableaux du Musée des Beaux Arts de Dijon en vues de Châtillon, avec l’église Saint Vorles et le Pont du Perthuis-au-Loup.

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Des natures mortes complétaient l’ensemble.

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Je ne pouvais pas me limiter à ces « vieux tableaux » pour cet accrochage. Mes peintures des deux années passées sur les souvenirs de « Marguerite » ont été présentées l’an passé à l’atelier. Leur côté trop personnel et dramatique n’était pas de circonstance. J’ai donc simplement extrait de cette série des « poupées », les miennes ou celles trouvées chez Jacques Majeski, Antiquités St-Nicolas.
    Toutes aussi liées à mon histoire. Elles rejoignent ainsi la série des « Greniers », le grenier Bourguignon étant très proche du grenier breton.

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais 


    En complément l’atelier sera ouvert le 30 mai avec des « produits » bretons.

     

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais

    Maryvonne Jeanne-Garrault, est l'invitée d'Honneur du 6ème salon des peintres des Amis du Châtillonnais


    votre commentaire
  • "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    Maryvonne Jeanne-Garrault a laissé pour un temps sa mémoire bretonne pour fouiller encore plus profondément dans son passé , dans une histoire inconnue et enfouie que seule la curiosité, l’obstination et la volonté d’un frère a fait ressurgir.
    Ce qu’il a découvert a profondément troublé leurs proches, et d’autres aussi qui ont été confrontés à cette même volonté d’étouffer dans une famille tout ce qui n’était pas «de bon ton»,
    Marguerite Bazille réapparait alors que tout avait été fait pour qu’on oublie jusqu’à son existence. C’est l’histoire d’une enfant, d’une soeur, d’une épouse, d’une mère recluse pendant plus de trente ans morte de faim en 1942. Elle rêvait de théâtre: elle n’eut d’autre droit que celui d’être spoliée. C’est aussi l’histoire d’un homme ruiné, et d’enfants condamnés au silence.
    Beaucoup de questions sont sans réponse. Daniel Jeanne et sa sœur Maryvonne  n’ont travaillé, chacun dans leur domaine qu’avec des pièces que Marguerite a pu voir et toucher: écrits, photos, objets restés dans la famille ou confiés aux archives.

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    En publiant «Placement volontaire», Daniel Jeanne a voulu rendre justice à cette femme. Occasion de mettre en lumière les épisodes peu connus de l’histoire de la première moitié du XXème siècle: traitement de la folie, enfermement des femmes, sort des aliénés pendant la guerre, famine dans les hopitaux psychiatriques.
    «Beaucoup a été dit et écrit à propos de la folie et de l’enfermement d’une célèbre femme sculpteur, au début du vingtième siècle. On sait moins, on ne veut peut-être pas savoir, que beaucoup d’anonymes ont subi un sort comparable, semblablement enfermées derrière les hauts murs d’un asile parce que quelques hommes en avaient décidé ainsi. Inhumanité ordinaire d’une société dans laquelle le pouvoir des hommes sur leurs femmes permettait d’accomplir, en toute impunité, et en totale inconscience, des actes criminels.
    Un jour de septembre 1910 un pharmacien normand tendit un piège à sa femme et la fit entrer au Bon Sauveur, célèbre hôpital psychiatrique de Caen. Elle avait vingt-cinq ans et voulait faire du théâtre. Elle fut séparée de ses enfants et condamnée à devenir folle. Elle mourut, trente-deux ans plus tard, dans un asile de l’est de la France. Elle s’appelait Marguerite Bazille.
    Ce qui a été longtemps caché finit par disparaître. Les indices sont rares. Il restait quelques meurtrissures. Elles ont fait resurgir les fragments épars d’une vie oubliée.»

    REQUIEM.

    Il n’y a pas de tombe pour Marguerite, pas de lieu de mémoire hors le cimetière de St Rémy. Avant le repos, il fallait cette exposition qui doit faire exister une femme que l’on aime à imaginer artiste, musicienne, comédienne.

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    Maryvonne Jeanne-Garrault a peint sa grand-mère telle qu'elle se l'imagine, de dos,  une délicate voilette de tulle recouvrant ses cheveux...

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    Ou d'après son véritable portrait, vu plus haut, quelle beauté...

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

     La poupée articulée présente dans les dessins et les tableaux était là depuis toujours, dans le bric à brac de l’atelier, nue, abimée, aveugle, échevelée. Elle a pris tout son sens après cette découverte.

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    SUREXPOSITION.

    Environ 50 peintures et collages d’éléments «d’époque», mais aussi accrochage devant les tableaux de Jean-Pierre Garrault, non pas des fonds, mais des tableaux de la série «La loba»: encore une histoire de résurrection…

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    Dessins, pastels, images numériques complètent l’ensemble.
    Les oeuvres interrogent sur l’identité, la famille, l’enfermement, le statut des femmes, la disparition, le secret, la création.

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    "Requiem", une  émouvante exposition de  peintures et de dessins de Maryvonne Jeanne-Garrault

    Maryvonne JEANNE-GARRAULT

    Exposition Atelier de Massoult: 4, 5, 6 avril et 11, 12, 13 avril 2014, 15h -19h


    votre commentaire
  •  Maryvonne Jeanne-Garrault a présenté son livre "Partition Bretonne " à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine vendredi 28 octobre.

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    De très beaux tableaux étaient exposés dans les locaux de la Bibliothèque...

    Des portrait de bretonnes, mais aussi d'enfants dont elle saisit les complicités, les rires, les danses, les joies.

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Maryvonne Jeanne-Garrault, bien que bourguignonne depuis des décennies, a gardé au fond du coeur l'amour de sa Bretagne natale...Elle nous dit qu'elle  arrive difficilement à peindre  les paysages et les personnages de notre région, tellement son attachement à sa province natale est fort: bretonne elle est, bretonne elle restera !

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Ses peintures représentent souvent des gens âgés, en particulier des grands-mères qui ressemblent à son aïeule Germaine.

    Annick Gueneau a lu quelques passages du livre de Mona Ozouf  "Composition française" , où nous sont présentées des grands-mères d'autrefois, si bonnes et si fortes..., nos grands-mères à tous et toutes, nous les avons reconnues avec émotion...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Françoise a fait de même avec des textes de  Michel Le Bris.

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Maryvonne a évoqué sa grand-mère Germaine qu'elle aimait tant,  sa coiffe qu'elle changeait souvent (plus facile à laver que ses longs cheveux).

    Germaine n'a pas été à l'école. Après la mort de son mari en 1916, elle dût quitter son village, étouffer sa culture, sa langue maternelle avec l'interdiction de la transmettre. Elle garda pourtant sa coiffe, symbole ou signal qu'elle
    arborera fièrement toute sa vie.

    Résister, lutter, avancer.

    Maryvonne nous donna aussi des indications sur les coloris qu'elle utilise: outremer, roses, verts, jaunes..., elle nous dit pourquoi les visages de ses personnages sont flous, alors qu'elle saurait merveilleusement bien les dessiner...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Il est magnifique  le livre de Maryvonne, ses peintures où les visages sont seulement esquissés pour nous laisser le plaisir de les imaginer, sont accompagnées de très beaux textes de Gérard Gay-Barbier, Marie Halopeau, Henry Le Bal, Annick Le Corfec, Patricia Oranin et Claude Youenn Roussel.

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    L'artiste dédicaça ensuite ses ouvrages avec une bonne humeur communicative...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Le site de Maryvonne Jeanne-Garrault, vous y admirerez ses superbes bretonnes :

    http://www.jeanne-garrault.com/

    Jean-Pierre Garrault, lui aussi peintre de talent, était venu accompagner son épouse Maryvonne.

    Tous deux résident à Nesle et Massoult.

    Maryvonne Garrault, artiste-peintre, présente son ouvrage "Partition Bretonne" à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine...

    Le site de Jean-Pierre Garrault :

    http://www.garrault.com/ 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique