• "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", un spectacle à ne pas manquer....

    La "Compagnie des Gens", la célèbre troupe basée à Châtillon sur Seine, nous offre actuellement un spectacle intitulé "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", un exercice littéraire et musical, sur l'art du pamphlet, avec beaucoup d'humour et...de mauvaise foi jubilatoire.

    C'est dans la nouvelle salle Kiki de Montparnasse, esplanade Saint Vorles qu'une bibliothécaire, Marie-Thérèse, a proposé aux spectateurs, très intéressés, une conférence sur l'homme illustre dont s'enorgueillit, à juste titre, notre ville de Châtillon sur Seine, Désiré Nisard.

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    Une conférence très attendue, tellement le personnage est exceptionnel, qui a été rythmée par les accords du trio de contrebasses Cargo.

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     La conférencière, Joséphine Delalande, passionnée par cet écrivain hors du commun,  nous rappela qui était  Désiré Nisard, quels furent ses célèbres ouvrages, elle évoqua son élection extraordinaire à l'Académie Française..

      Elle en fit une description enflammée... près de la peinture de cet illustrissime personnage, enfant de notre bonne ville de Châtillon sur Seine,  représenté en habit vert d'Académicien...

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    Mais au milieu  du merveilleux portrait du sublime Nisard, que la conférencière nous brossait, une voix discordante s'éleva dans le public, à la grande stupéfaction des auditeurs...

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Non, non, et non,  cria un spectateur outré, Jean-Marie-Napoléon-Désiré Nisard n'était pas, madame,  l'homme que vous croyez ! d'abord a-t-on idée de s'appeler Jean-Marie-Napoléon Désiré !!

    Le contradicteur virulent nous présenta Désiré Nisard sous un autre jour, beaucoup moins flatteur que celui brossé par Joséphine Delalande..

    "Ce mouflet pénible et geignard, ce vilain petit canard, bon élève à défaut d'imagination, néanmoins pourvu de la phénoménale mémoire des simples d'esprits, dont le cerveau est cousin de la mousse ou de l'éponge...Toutes qualités utiles pour finir empaillé à l'académie..."

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Nisard , continua le fâcheux, fut, en effet, un  critique étroit,  qui se permit de fustiger les romantiques, en particulier Victor Hugo et Alexandre Dumas, qualifiant leur oeuvre de "littérature facile" !!

    Son livre "les poètes latins de la décadence" plut à Guizot qui lui fit obtenir des postes importants..il devint ainsi un des plus zélés partisans du pouvoir établi...

     En effet, voilà un personnage dont la carrière politique ne fut faite que d'opportunisme. : monarchiste pour commencer, républicain quand il l’a fallu, bonapartiste à l’avènement de Napoléon III, sous le règne duquel il obtint hautes fonctions et distinctions.

     Jean-Marie-Napoléon-Désiré Nisard,  peu de temps après avoir été élu Académicien, exposa sa théorie des "deux morales", distinguant ainsi la morale ordinaire, régissant les actions des simples particuliers, et celle , plus large, applicable seulement aux princes, qui peuvent violer leurs serments, emprunter des millions sans les rendre etc...

    Et, madame, vous tressez des couronnes à cet archétype du critique réactionnaire, borné et partial ?

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    Les musiciens du trio de contrebasses Cargo, enfoncèrent le clou en citant de nombreux  faits divers honteux impliquant le sinistre Nisard ....

    (tous plus farfelus les uns que les autres, car se passant à notre époque....)

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     C'en était trop, Désiré Nisard était tombé bien bas dans l'estime des auditeurs  présents  ...

    Mais voilà, oh prodige !, que notre illustre châtillonnais, sortant de son tableau, se matérialisa devant les spectateurs, médusés....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Désiré Nisard, en personne, vint rétablir "sa" ...vérité, enfin, ce qu'il voulut bien en confier, tout à son avantage, bien évidemment....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Parlez moi donc de la littérature du XXIème siècle, demanda Jean-Marie-Napoléon-Désiré, qui avait toujours  pensé que rien n'avait été écrit de bon depuis le XVIIème ..

     On lui lut alors des passages de livres de Florian Zeller et de Christine Angot...(la fille de Madame Angot ?, demanda l'académicien...)

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    ( Les extraits de ces livres  nous ont laissés d'ailleurs bien circonspects sur la valeur de la littérature actuelle...)

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    Désiré Nisard  donna, en aparté, un coup de téléphone !!!

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Que faisiez vous donc à l'Académie Française ? lui demanda Joséphine  Eh bien, nous étudiions les mots de notre belle langue française répondit Nisard .

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    Alors, avec un porte-voix, il égréna  les lettres de l'alphabet...

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    Les lettres de l'alphabet furent illustrées par des citations de Pierre Desproges, Eric Chevillard, Pierre Jourde, Eric Naulleau, Philippe Muray, Michel Audiard, Grand Corps malade , Georges Perros, citations énoncées par des personnages aux nez de clowns...

    (Fous rires garantis dans la salle...)

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Mais voici qu'apparut un autre personnage, pamphlétaire de valeur, mais d'une grande férocité, Léon Bloy.

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    Léon Bloy, critique  de l'oeuvre d'Emile Zola, de la bourgeoisie... sa description de l'incendie du Bazar de la charité fit grincer bien des dents...

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Les "pro Nisard" et les "contre Nisard" finirent par s'écharper dans une bagarre échevelée...

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Mais tout est bien qui finit bien, tout ce beau monde se réconcilia avec panache, et Joséphine convia les spectateurs à un "pot" amical de crémant..(mais en restait-il il ? il paraît que Désiré avait finalement sifflé en douce de nombreuses bouteilles !)...

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Nous nous en sommes d'ailleurs aperçus puisque l'illustre académicien châtillonnais nous gratifia d'un rot retentissant !!

    La troupe de la Compagnie des Gens fut très applaudie , nous avons beaucoup ri...

    Il reste deux représentations tout public de "Méchantes langues ou les délices de la polémique", les vendredi 21 novembre et samedi 22 novembre 20h30, ne les ratez pas, c'est un véritable régal !

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

    "Méchantes langues, ou les délices de la polémique", par La Compagnie des Gens et le trio de contrebasses Cargo....

     Provoquer, chatouiller, titiller la curiosité du public autour de l'art du pamphlet, c'est ce à quoi les comédiens et musiciens de "Méchantes langues", animés d'une cruauté inhabituelle, d'une bonne dose d'humour noir et d'un petit brin de folie dévastateur, se sont employés, dans le cadre de ce nouvel opus construit sous le patronage des stylistes de haut vol, tous contempteurs farouches et flamboyants de la tiédeur, du consensus mou et des idées reçues.

    Bravo la Compagnie des Gens, et merci pour ce moment de pur plaisir pétillant, qui a réchauffé les esprits et les corps en ce mois de novembre...

    Les comédiens : Michel Auguste (Léon Bloy) Elisabeth Hoornaert ( Joséphine Delalande), Sabine Lecoq (Marie-Thérèse), Patrick Pompon (Désiré Nisard),Jacques Senelet (le contradicteur)

    Les musiciens du trio de contrebasses Cargo : Marc Clément, Benoît Jayot, Eléonore Rossye.

    La régisseuse : Elisabeth Petetin

    Les auteurs invités : Désiré Nisard, Eric Chevillard, Pierre Desproges, Pierre Jourde, Eric Naulleau, Charb, Philippe Muray, Grand Corps Malade, Léon Bloy, Michel Audiard...

    L'affiche était de Gwenola Guyot                            


  • Commentaires

    1
    Jenry
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 10:28

    C'était méchant, c'était réaliste, c'était tonique, c'était magique. Un des grands fleurons de la compagnie des gens qui débute de façon magistrale ses débuts sous l'œil de Kiki. Il est vrai qu'avec le talent de Jacques, Elisabeth, Sabine, Michel et des musiciens, on ne s'étonne plus de rien. Nisard va se retourner dans sa tombe: alors là, c'est le Pompon...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :