•  L'Association Culturelle Châtillonnaise, a proposé dernièrement, à ses adhérents, un voyage culturel et...gustatif (dégustation de champagnes), dans le département de la Marne.

    Durant cette très agréable excursion, deux magnifiques églises de Reims nous ont été présentées : la basilique Saint-Remi  (bien Remi et non Rémi !) et la cathédrale Notre-Dame.

    Nous n'avons malheureusement pas vu la basilique Saint-Remi de face, c'est bien dommage, elle ne nous a été présentée que par le côté. Cette photo est une photo tirée de Wikipédia, offerte par Vassil.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint-Remi était au début une église romane. Elle fut remaniée plus tard, on lui adjoignit alors des parties gothiques qui nécessitèrent d'énormes contreforts.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La décoration extérieure est sans intérêt, les quelques statues, qui ornent le portail, sont très abîmées .

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint-Remi de Reims

     Par contre l'intérieur de la basilique est très beau.

    Le choeur est agrémenté d'une clôture, formée d'arcades en pierre sculptée, portées par des colonnes de marbre rouge et noir.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La nef a conservé ses fenêtres romanes qui dispensent peu de lumière. Mais un très bel éclairage indirect la magnifie.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

     Le lustre actuel est une vague réplique de l'original  du XIIème siècle qui était paraît-il splendide : c'était un candélabre gigantesque de six mètres de haut, à sept branches, qui voulait représenter l'histoire du salut dans l'Ancien Testament : L'église du Christ succède alors au Temple de Jérusalem,elle est en marche vers la Jérusalem céleste.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Chaque pilier de la basilique possède un décor différent.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La Basilique Saint-Remi fut dévastée et pillée à la Révolution, elle a donc recueilli plus tard des éléments de mobilier provenant   d'églises disparues comme ce Christ "vêtu" , entouré de la Vierge et de Saint Jean (XIII ou XIVème siècle) (collégiale Sainte Balsamie)

    La basilique Saint Remi de Reims

    Christ de Pitié (XVIème siècle)

    La basilique Saint Remi de Reims

    Ecce Homo

    La basilique Saint Remi de Reims

    On a placé sur le mur d'un collatéral, les vestiges d'un dallage de l'abbatiale Saint-Nicaise.Ces dalles (datées vers  1300) représentent divers épisodes de l'Ancien Testament.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Le maître-autel est en marbre rouge, il provient de la chapelle des Minimes.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

     Remi était issu d'une famille gallo-romaine, il devint évêque de Reims. C'est lui qui  baptisa Clovis, le roi des Francs.

    A sa mort, vers 533, à 96 ans, son corps fut déposé, en dehors des remparts, dans une chapelle dédiée à Saint Christophe, sensiblement à l'emplacement du tombeau actuel. Son renom de sainteté et des miracles répétés attirèrent très vite de nombreux pèlerins.

    On agrandit alors la chapelle primitive aux dimensions d'une église où le corps est transféré solennellement un jour de 1er octobre qui devint la Saint Remi.

    Vers 750-760, l'archevêque Tilpin (le Turpin de la Chanson de Roland) s'adjoignit des moines bénédictins venus de Saint Denis pour accueillir et guider les pèlerins. C'est le début de plus d'un millénaire de vie monastique.

    Le "joyau" de la basilique Saint-Remi, c'est le tombeau du Saint.

    L'original fut détruit par les révolutionnaires, mais refait en 1847, en reprenant son architecture Renaissance et en remployant les sculptures de 1533-1537, rescapées du massacre.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Seul le haut du monument ne fut pas refait à l'identique.

    La basilique Saint Remi de Reims

    A l'extrémité du tombeau de saint Remi, c'est le baptême de Clovis qui est représenté.

    La basilique Saint-Remi de Reims

    La Sainte Ampoule était une fiole contenant une huile sacrée qui aurait servi lors du baptême de Clovis. Son nom viendrait du latin ampulla (petit flacon, fiole) ou du saxon ampel (coupe, fiole).

    Une portion de ce baume était mélangée à du Saint Chrême pour servir à l'onction des rois de France lors de la cérémonie du sacre. Elle était conservée à l'abbaye Saint-Remi de Reims.

    Selon Hincmar, archevêque de Reims (vers 802-882), un ange, sous la forme d'une colombe, aurait apporté cette fiole à Remi de Reims, futur saint Remi, pour oindre le front de Clovis lors de son baptême.

    C'est pourquoi la colombe est représentée au dessus du baptême de Clovis.

    La basilique Saint-Remi de Reims

    Tout autour du monument on peut voir les douze pairs de France.

    Les ducs de Bourgogne,de Normandie, d'Aquitaine, de Toulouse, de Flandre et de Champagne

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    L'archevêque-duc de Reims,l'évêque-duc de Laon, l'évêque-duc de Langres,l'évêque-comte de Beauvais, l'évêque-comte de Chalons, l'évêque-comte de Noyon.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    A l'entrée du tombeau, une fenêtre éclairée laisse apercevoir la châsse où se trouve ce qui reste des reliques du Saint.

    La basilique Saint Remi de Reims

    La Sainte Ampoule miraculeuse qui servait aux onctions des sacres était autrefois conservée dans le tombeau. Elle n'en sortait, sous bonne escorte, que le jour de la cérémonie, pour être portée en procession à la cathédrale.

    La basilique Saint-Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    Quelques vitraux du choeur...

    La basilique Saint Remi de Reims

    La basilique Saint Remi de Reims

    La rosace nord a été réalisée par Jacques Simon en 1958, au centre on lit "St Remigius"

    La basilique Saint Remi de Reims

    Dans une chapelle axiale , des vitraux très modernes de Charles Marcq suggèrent une perspective (1976).

    La basilique Saint Remi de Reims

    Mise au tombeau du XVIème siècle.

    Derrière, dans la fenêtre on a rassemblé des fragments de vitraux du choeur (XIIème siècle) détruits en 1914-1918.

    La basilique Saint Remi de Reims

    Le rétable des trois baptêmes (1610)  glorifie les deux monarques , Constantin et Clovis, dont la conversion changea le cours de l'histoire.

    La basilique Saint Remi de Reims

    A gauche le baptême de l'empereur Constantin :

    La basilique Saint Remi de Reims

    Au centre le baptême du Christ :

    La basilique Saint Remi de Reims

    A droite le baptême de Clovis:

    La basilique Saint Remi de Reims

    Une descente de croix

    La basilique Saint Remi de Reims

    Une statue moderne, située à droite du choeur représente saint Remi tenant la Sainte Ampoule :

    La basilique Saint-Remi de Reims

    Au dehors, deux autres statues  nous présentent le baptême de Clovis par saint Remi.

    "Courbe la tête, fier Sicambre, brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé"

    La basilique Saint Remi de Reims


    3 commentaires
  •  Après la visite de la basilique Saint Remi de Reims, le voyage organisé par l'Association Culturelle Châtillonnaise, nous a conduits à la cathédrale Notre-Dame .

    Joyau de l'art gothique, cette cathédrale connut bien des vissicitudes.

    Saint Nicaise, évêque de Reims, fonda  la première cathédrale de la ville au début du Vème siècle, sur d'anciens thermes gallo-romains .C'est devant la porte de sa cathédrale, déjà dédiée à la  Vierge Marie, que saint Nicaise  fut décapité par les Vandales en 407 ou par les Huns en 451.

    C'est dans cette cathédrale que se déroula le baptême de Clovis, par l'évêque Remi de Reims, un 25 décembre. L'année de cette célébration est sujette à débat et est située entre 496 et 499.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame fut remaniée plusieurs fois: au IXème , puis au Xème siècles. La façade ancienne fut démolie au XIIème siècle et remplacée par une nouvelle façade encadrée de deux tours, de style gothique.

    La cathédrale fut incendiée en 1207, puis de nouveau en 1481 et reconstruite.

    De 1027 à la Révolution Française, la cathédrale connut des heures fastueuses puisqu'elle fut le lieu du sacre des rois de France, d'Henri Ier à Louis XVI.

    1027 : Henri Ier par Ebles Ier de Roucy. 

    1059 : Philippe Ier par Gervais de Belleme. 

    1129 : Philippe de France par Renaud II

    .1131 : Louis VII par Innocent II. 

    1179 : Philippe II par Guillaume aux blanches mains. 

    1223 : Louis VIII par Guillaume de Joinville. 

    1226 : Louis IX par Jacques de Bazoches. 

    1271 : Philippe III par Milon de Bazoches. 

    1286 : Philippe IV par Pierre Barbet. 

    1315 : Louis X par Robert de Courtenay-Champignelles. 

    1317 : Philippe V par Robert de Courtenay-Champignelles. 

    1322 : Charles IV par Robert de Courtenay-Champignelles. 

    1328 : Philippe VI par Guillaume de Trie. 

    1350 : Jean II par Jean II de Vienne. 

    1364 : Charles V par Jean III de Craon. 

    1380 : Charles VI par Richard Picque. 

    1429 : Charles VII par Renault de Chartres. 

    1461 : Louis XI par Jean II Jouvenel des Ursins. 

    1484 : Charles VIII par Pierre de Laval. 

    1498 : Louis XII par Guillaume Briçonnet. 

    1515 : François Ier par Robert de Lenoncourt. 

    1547 : Henri II par Charles de Lorraine. 

    1559 : François II par Charles de Lorraine. 

    1561 : Charles IX par Charles de Lorraine. 

    1575 : Henri III par Louis II de Guise. 

    1610 : Louis XIII par François de Joyeuse. 

    1654 : Louis XIV par Simon Legras. 

    1722 : Louis XV par Armand Jules de Rohan-Guémené. 

    1775 : Louis XVI par Charles Antoine de La Roche-Aymon. 

    Le sacre reprit à la Restauration :  

    1825 : Charles X par Jean-Baptiste de Latil.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    A la Révolution des statues furent brisées, des portails arrachés, l'église devint une réserve de fourrage.

    En 1860, Eugène Viollet-le-Duc fut chargé de la restaurer, mais nouveau coup dur: en 1914 elle fut bombardée très sévèrement. Une nouvelle restauration commença en 1919 et elle dure encore de nos jours.

    LA FAÇADE OCCIDENTALE

    Les deux tours culminent à 82 mètres du sol.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La façade est composée de trois portails ornés de magnifiques statues.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Entre les trois portails et les tours, se trouve la galerie des Rois, au centre figure le baptême de Clovis, roi des Francs.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Les trois portails sont ornés de magnifiques statues dûes aux artistes d'ateliers de sulptures champenois, réalisées  entre 1220 et 1252. Les statues sont pour la plupart d'origine (sauf deux moulages et une copie) et forment un ensemble incomparable et merveilleux.

    Le portail gauche est dédié au Christ et à sa Passion.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Je n'ai pu résister au sourire énigmatique de l'ange qui est l'emblème de la ville de Reims...Admirant son fin visage souriant d'une grâce exceptionnelle, j'en ai oublié de photographier les autres statues...

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Le portail central est consacré à la Vierge Marie, à qui la cathédrale est dédiée.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Le couronnement de la Vierge par son fils :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Présentation de Jésus au Temple :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    L'Annonciation :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Le portail de droite est consacré au Jugement Dernier.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Les apôtres :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Les christophores (annonciateurs du Christ)

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Saint Jean-Baptiste :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Sur la façade nord du transept, on peut voir trois portails .

    Le portail des Saints :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Saint Calixte dont les reliques étaient conservées dans la cathédrale :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Au centre, on voit la statue de saint Nicaise qui fut décapité par les Vandales ou les Huns

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Le baptême de Clovis par Saint Remi :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

     Un autre portail, celui du Jugement Dernier :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Au centre, le "Beau Dieu" :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims.

    Abraham, le père des croyants , les accueille dans son giron :

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    Le troisième portail nord est un remploi, sans doute d'une ancienne sépulture, qui représente une Vierge à l'Enfant, rehaussée de polychromie.

    La cathédrale Notre Dame de Reims

    La cathédrale Notre Dame de Reims

     Demain, je vous montrerai l'intérieur de la Cathédrale Notre-Dame de Reims.


    votre commentaire
  •  La hauteur de la nef de la cathédrale Notre-Dame de Reims, sous voûte, est de 38 mètres, mais la relative étroitesse de la nef accentue cette impression de hauteur.

    La nef a une longueur de près de 150 mètres. Tout autour du choeur se trouve un déambulatoire sur lequel s'articulent cinq chapelles. On voit ici, au fond, le vitrail  bleu, réalisé par Marc Chagall qui orne une de ces chapelles.

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Au revers de la façade, la porte centrale est encadrée par sept rangées de niches superposées abritant 52 statues.

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Quelques sculptures

    La communion du chevalier :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Jean-Baptiste :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Jean-Baptiste devant Hérode :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Un collatéral de la cathédrale :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Le Maitre-Autel  en marbre :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Un pilier très bien éclairé...

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Jeanne d'Arc qui assista au sacre de Charles VII, est mise à l'honneur dans la cathédrale, cette sculpture est dûe à Prosper d'Epinay (1901)

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Saint Pierre :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Une descente de croix :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    L'orgue, refait au XVIIème siècle est d'une richesse exceptionnelle, il possède  87 jeux et 6742 tuyaux.

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    L'horloge astronomique date du XVème siècle, elle indique  les phases de la lune et déclenche toutes les heures deux cortèges de figurines : l'Adoration des mages et la Fuite en Egypte. Nous avons eu la chance de la voir fonctionner à 13 heures.

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    LES VITRAUX

    Au revers de la façade, les vitraux du XIVème siècle, des neuf baies du triforium, représentent un sacre :le roi entouré de pairs ecclésiastiques et laïcs, est au centre.

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Les vitraux du choeur (deuxième quart du XIIIème siècle) :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Les vitraux de Chagall (1974) représentent l'arbre de Jessé et différents épisodes de l'histoire des rois, encadrant le Christ mort et ressuscité.:

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    LES VITRAUX DU CHAMPAGNE

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Ces vitraux de 1954, illustrent, les différentes phases de la préparation du vin. Ils ont été créés par Jacques Simon.

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Le "Pressoir céleste" :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    LES ROSES

    La grande rose de la façade date du XIIIème siècle, elle est consacrée à Notre Dame.:

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La petite rose de la façade , dite des "Litanies de Marie":

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La rose sud  du transept représente le Christ entouré des apôtres et de douze anges:

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    La rose nord du transept  a pour thème la Création :

    La cathédrale Notre-Dame de Reims

    Et en sortant de la cathédrale Notre-Dame de Reims, comment ne pas remarquer la statue équestre de Jeanne qui emmena le Dauphin Charles s'y faire couronner...

    La cathédrale Notre-Dame de Reims


    3 commentaires
  •  Le voyage organisé par l'Association Culturelle Châtillonnaise nous a fait visiter de superbes églises : la basilique Saint-Remi et la cathédrale Notre-Dame de Reims. Il s'est terminé par une bien agréable visite, celle de la Villa Bissinger, à Aÿ, villa qui est le siège de l'Institut International des Vins de Champagne.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Nous avons été accueillis par le Directeur de la Villa Bissinger. Dans l'amphithéâtre de l'Institut International des Vins de Champagne, nous avons eu droit à deux prestations. Tout d'abord une conférence-découverte sur les vins de Champagne, puis une dégustation où nous avons appris à reconnaître la finesse du chardonnay, la vinosité du pinot noir, le fruité du pinot meunier et l'équilibre d'un assemblage.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Le vignoble champenois est très étendu, il comporte 280000 parcelles sur 34500 hectares en AOC.

     321 villages font partie de ce vignoble, chaque village donnant ce qu'on appelle "un cru".

    Ces 321 crus à l'intérieur de la zone viticole champenoise sont classés selon un système de pourcentage connu sous le nom "d'échelle des crus"

    Chaque cru est classé de 80% à 100% selon :

    -le sous-sol

    -le sol

    -la situation des coteaux

    -la maturité des raisins

    -la qualité des vins obtenus pour l'assemblage.

     

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Les trois cépages utilisés en Champagne sont le pinot meunier, le pinot noir et le chardonnay.

    Le pinot meunier est très résistant dans les zones gélives, les vins qu'il donne sont "courts en bouche" car il a moins d'acidité et peu de palette aromatique.

    Le pinot noir contient plus d'acidité, plus de structure, il pousse surtout sur un terrain calcaire. Dans l'Aube il pousse sur la marne, l'argile.

    Le chardonnay est le plus fragile des trois cépages, il a besoin de soleil, les vignes doivent être orientées sud-sud-est, il craint les gelées. Son acidité est son premier potentiel, car il donne des vins qui vieillissent bien.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    La vigne ne peut pousser qu'en dessous du 50ème parallèle nord, et elle a besoin d'une température  annuelle de 9°5, en dessous de 9° le raisin ne mûrit pas.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Le climat qui convient aux vignes qui donneront du champagne, est un climat à influence océanique qui apporte eau  (670mm/an) et douceur, mais aussi également continental, donnant chaleur (1550 heures de soleil/an) et sécheresse en été. Quelques semaines de soleil en août et septembre suffiront puisqu'on ne veut pas d'un raisin gorgé de sucre, mais plutôt d'acidité.

    Ce climat est difficile pour la vigne : les gelées de printemps, la différence de température pendant la floraison, la grêle peuvent ruiner la vendange.

    Mais paradoxalement ces conditions climatiques limites donnent un raisin de qualité et des vins de grande finesse.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Le sous-sol crayeux est parfait pour la vigne puisque la craie est poreuse et retient l'eau. Les racines de la vigne peuvent ainsi descendre à 20,25 mètres de profondeur pour aller chercher l'humidité . La craie est aussi un régulateur thermique, car elle capte la chaleur.

    La craie est donc un berceau idéal pour le champagne: elle conserve et restitue la chaleur solaire et l'humidité, elle donne finesse et légéreté au vin.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    La vigne à champagne ne peut prospérer qu'avec trois vecteurs : le sol +le climat+l'exposition en coteaux.

    Nulle part sur terre, on ne trouve cette alliance, c'est pourquoi le vin qui résulte de cette combinaison et qui donnera du champagne, est unique au monde.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    On ne peut planter la vigne en plaine, il faut obligatoirement qu'elle le soit en coteaux, pour capter au maximum le rayonnement solaire.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    La première floraison de la vigne qui donnera du champagne, se fait vers le premier juin, la vendange a lieu 95 jours après la floraison.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Pour élaborer du vin de champagne, il faut tout d'abord récolter les grappes uniquement à la main et donc absolument saines. On charge le pressoir de 4000kg de raisins, puis on presse à 20 kilobars. On "retrousse" ensuite les grappes puis on recommence. Le pressage est délicat, car il ne faut pas que la peau des raisins (pinot meunier et noir) tache le jus. 4000 kgs de raisins donnent 2550 litres de jus.

    Pour obtenir une bouteille de champagne il faut 1,2 kg de raisins.

    Après "débourbage" pour obtenir un jus clair, on le laisse fermenter en cuve, ce jus deviendra ensuite un "vin tranquille".

    On ensemencera ensuite ce vin tranquille avec des ferments naturels, la fermentation qui suivra se nomme malolactique, elle a pour but de diviser l'acidité par deux.

    On procédera ensuite à des assemblages de crus, ou de vin de réserve d'au moins 3 ans d'âge. S'il n'y a pas d'assemblage on obtient un "millésime" (la date est indiquée sur la bouteille)

    Le vin est ensuite filtré et mis en bouteille, apparaîtra ensuite ce que l'on appelle une "prise de mousse".

    Les bouteilles inclinées seront remuées pour que le dépôt se dépose dans le goulot.On refroidira le goulot pour geler le dépôt, on l'enlèvera, puis on ajoutera au vin une "liqueur". Cette liqueur est composée de vieux vins et de sucre.

    La quantité de liqueur détermine les diverses catégories de champagne :

    -de 0 à 6gr/litre : Extra Brut

    -moins de 15 gr/litre : Brut

    -de 12 à 20 gr/litre : Extra Dry

    -de 17 à 35 gr/litre : Sec

    -de 33 à 50 gr/litre : Demi-Sec

    -plus de 50 gr/litre : Doux

    La bouteille sera alors ensuite bouchée hermétiquement..

    Le vin sera conservé au moins deux années en cave avant d'être vendu.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Les "acteurs champenois" sont :

    -les coopératives de manipulation : les vignerons livrent leurs raisins à la coopérative qui les transforme.

    -les récoltants manipulants (qui font tout de A à Z),

    -les négociants manipulants qui achètent les raisins  et les transforment , ce sont les "grandes maisons" que tout le monde connaît.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Après cette conférence passionnante, vint le temps de la dégustation à l'aveugle. En effet le nom des crus était masqué, et nous devions reconnaître si le champagne était à base de pinot meunier, de pinot noir  ou de chardonnay,s'il s'agissait d'un vin brut ou d'un assemblage etc...

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Voici les différentes phases de la dégustation :

    Tout d'abord observer la "montée" du champagne servi en flûte (jetez vos coupes anciennes, ou servez vous-en pour vos salades de fruits, le  champagne ne se sert qu'en flûte nous dit le conférencier ! ): plus les bulles sont fines, plus le vin est vieux...

    Montée rapide, descente rapide : pinot meunier

    Montée lente, descente lente : pinot noir

    Montée très lente, descente plus ou moins rapide selon les crus : chardonnay

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    A l'aide d'un nuancier, regarder la couleur de la robe du champagne...jaune pâle, reflets rosés, or rose , un peu gris ou encore avec des reflets verts...

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Puis humer les aromes du champagne, reconnaître un parfum de beurre chaud, de brioche ou de fruits rouges, de figues sèches, ou encore de pain grillé, de feuilles mortes...

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Enfin mettre le vin en bouche, l'y garder quelques instants et sentir sa structure est-elle souple, puissante ou élancée ? le goût est-il acide ou moins acide ?

    S'il est peu acide il sera dit "rond", s'il est plus acide il sera dit "long"...

     

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Nous avons donc dégusté deux...

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    puis trois...

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    puis quatre champagnes...

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Dernière interrogation: saurons-nous reconnaître les cépages, les vins ronds ou longs en bouche ??

    Eh bien oui, de nombreux participants ont trouvé, bravo à eux. Moi non, car je ne peux boire de vins effervescents, ce qui explique que mes quatre verres sont restés pleins ! mais j'ai tout de même observé les bulles, la robe et senti les parfums.

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Les bouteilles furent ensuite dévoilées..

    Visite à la Villa Bissinger à Aÿ , en Champagne

    Nous avons dégusté:

    -Le vin d'un vigneron Michel Recourt (pinot meunier)

    -Un brut de Maxime Troubat (chardonnay)

    -Un champagne de la coopérative Nicolas Feuillatte (pinot noir)

    -Un champagne Pommery de 2004 (assemblage)

    Ce fut ne belle initiation à la dégustation qui a ravi tous les participants....

    L'ACC nous a proposé un  très beau voyage culturel et gustatif  à Reims et dans le vignoble champenois, voyage qui marquera les mémoires. Nous pouvons donc dire merci à cette Association qui nous offre chaque année conférences et voyages de très grande qualité.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique