• Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Fin mai, nous avons été intrigués par le manège de petits oiseaux, noirs et beiges, à la queue orange, entrant et sortant de notre bûcher.

    Ces oiseaux étaient des rouge-queue reconnaissables très facilement à leur "queue rouge" , autre nom que certains leur donnent.

    Le mâle est presque noir :

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    La femelle est beaucoup plus claire :

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

     Que faisaient-ils donc dans le bûcher ?

    En levant la tête, nous avons compris : ces rouge-queue bâtissaient un nid sur une poutre.

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Peu de temps après, la femelle a pondu un certain nombre d'œufs, combien ? mystère...en tout cas elle a couvé pendant une dizaine de jours.

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Les petits yeux noirs de cette maman inquiète suivaient mes déplacements, lorsque je passais par là pour me rendre au garage...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Au bout d'un certain temps, un ballet incessant a commencé : le mâle et la femelle allaient et venaient, des proies dans le bec.

    Pendant que l'un entrait dans le bûcher, l'autre attendait son tour perché un peu partout : pluviomètre, fil à linge et même girouette !

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Les petits étaient donc nés, leurs parents devaient les nourrir, mais on ne les voyait pas encore, ils devaient être serrés les uns près des autres au fond du nid...

    En tout cas la nourriture ne leur manquait pas !

    On voit ici le rôle indispensable de ces oiseaux dans un jardin, au nombre d'insectes, de chenilles et de vers qu'ils rapportent.

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Au bout de quelques jours, un premier oisillon a sorti la tête du nid...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Puis deux

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Puis trois...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Puis quatre...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Puis cinq ! La femelle avait donc pondu cinq œufs...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    A l'éclosion, Dieu qu'ils étaient laids !!

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Mais petit à petit les plumes ont poussé...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Les parents ont chassé de plus en plus pour nourrir ces becs terriblement affamés...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Et puis un jour nous avons vu des petits qui étaient tombés à côté du nid...allaient-ils se fracasser sur le sol de pierre en chutant de si haut ? Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Et le lendemain...nous en avons vu deux à terre, pas fracassés du tout !

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un autre avait déjà repéré un espace entre les bûches, il s'y était caché. Les deux autres l'ont suivi...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Le surlendemain, il n'y avait plus personne dans le nid, les cinq oisillons étaient bien à l'abri des bûches, au sol.

    En consultant ma documentation j'ai lu ceci : Les jeunes quittent le nid entre 12 et 18 à 20 jours après la naissance. Ils restent cachés au sol, avant leur premier vol, à l'âge de 32 à 35 jours.

    Les parents ont continué leurs allées et venues de plus en plus souvent...mais nous ne les avons pas dérangés, nous avons fermé le bas de l'entrée du bûcher, à cause de notre chienne et des chats de passage qui auraient pu se régaler...(ma chienne dernièrement  a tué un petit merle dans la haie !)

    Et voilà qu'un jour, les oisillons, devenus des "juvéniles" sont sortis de leur cachette, ils ont volé maladroitement, se sont posés sur les bûches...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    ou sur des supports imprévus...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Ils poussaient de petits cris pour appeler leurs parents, tsip-tsip-tsip... mais ceux-ci s'en sont peu à peu désintéressés..."il est temps de vous nourrir vous-même, nous allons prendre un peu de repos !", leur ont-ils sans doute fait comprendre...

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Un couple de rouge-queue a niché dans mon bûcher....

    Hélas, plus de joli spectacle dont nous nous régalions depuis notre véranda, nous étions un peu tristes !!

    Mais voilà, que le 20 juin, en passant sous le nid , j'ai levé la tête et j'ai vu  que la femelle en avait repris possession !!

    Formidable, l'aventure pouvait recommencer  !

    Depuis, la maman couve de nouveau sous la tôle du toit du bûcher, avec la canicule, ça doit être dur...elle s'en échappe tout de même de temps en temps pour manger, et boire dans la tonne à eau que nous avons laissée un peu entr'ouverte...

    Je ne dérangerai plus, cette fois, la petite famille avec mes éclairs de flash...mais il faut croire qu'elle n'a pas eu peur et qu'elle ne s'en est pas offusquée, puisque la mère a repris possession du nid pour faire une seconde couvée...


  • Commentaires

    6
    Griotte
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 13:23

    L'oisillon tout juste éclos était bien laid en effet, mais ensuite quels charmants oiseaux que vous avez si bien photographiés et protégés.

    5
    martine
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 11:22

    magnifique ! 2 couvées presque coup sur coup, c'est exceptionnel ? j'adore observer le manège des oiseaux, moi ce sont des merles qui sont dans ma haie, et lorsque je les entends crier, c'est qu'il y a un chat dans les parages, alors je sors, le chasse, et cela les calme - ils n'hésitent pas à les attaquer pour défendre leurs petits...

    4
    jean
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 08:49

    simplement touchant ! jean

    3
    Nadine 2152
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 08:47

    Que de belles photos! J'aime beaucoup, cet oiseau posé sur la girouette "chat". Quel émerveillement de la nature.

    Bel été à vous, cordialement

    2
    cormier
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 07:12

    Bravo pour la patience d avoir photographier ces jolis oiseaux.  Amitiés. Jacq c 

    1
    jmb
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 06:30
    Très joli votre reportage sur cette famille rouge-gorge, on en redemande...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :