• Une conférence sur la biodiversité proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    La Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine nous a  invités le 25 mars  à une intervention du directeur d’Alterre Bourgogne et du responsable environnement de l’agence ONF de Châtillon-sur-Seine sur le thème :

     « La biodiversité, un capital pour nos territoires »

     La biodiversité ne désigne pas uniquement les récifs coralliens du Pacifique ou les orangs-outans de Bornéo.

    Présente en Bourgogne, sous nos pieds, dans nos forêts ou nos rivières, elle nous rend un nombre important de services, sans même que nous nous en apercevions.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

     La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, des populations et celle des gènes dans l'espace et dans le temps, ainsi que l'organisation et la répartition des écosystèmes aux échelles biogéographiques.
    Le maintien de la biodiversité est une composante essentielle du développement durable.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Régis Dick, Directeur d'Alterre-Bourgogne (Agence pour l'environnement et le développement soutenable) nous a présenté cette biodiversité qui représente la vie sous toutes ses formes, du microscopique au visible..Vous rendez vous compte que dans un mètre carré de sol arable vivent 260 millions d'individus indispensables à la vie de la terre  ??

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    La biodiversité est présente partout, elle nous rend d'énormes services, sans elle nous ne pourrions vivre sur terre..elle nous apporte de quoi manger (fruits, légumes) , nous chauffer (bois), elle régule par exemple les crues par l'intermédiaire des prairies, elle assainit  (insectes nettoyeurs) et bien d'autres services encore.

    Ajoutons qu'elle nous procure aussi un certain épanouissement culturel et esthétique...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    La biodiversité est tout sauf figée, les écosystèmes évoluent.Il est normal que des espèces disparaissent sur terre, cela s'est fait de tout temps (mort des dinosaures par exemple).Le problème est qu'à présent nous nous trouvons dans l'ère anthropocène, ère qui a débuté au XVIIIème siècle avec la révolution industrielle.L'influence de l'homme est hélas prédominante sur terre et l'accélération des disparitions d'espèces devient très inquiétante.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Ci-dessous les causes de la disparition de la biodiversité ..

    L'homme a créé en effet des perturbations, il a modifié les habitats des espèces.

    Par exemple les changements climatiques ont déboussolé les animaux, certains n'ont pas eu le temps de s'habituer aux changements, d'autres migrent comme la fauvette méditerranéenne qui niche maintenant en Saône et Loire !

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Régis Dick donna ensuite la parole à Bertrand Barré, responsable Environnement à  l'ONF du Châtillonnais.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Sur cette photo , on voit la diversité des espaces, façonnés par l'homme : forêt, village, plateau cultivé, vigne, carrière.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    La forêt est encore un milieu très riche où la biodiversité est très présente, comme ces magnifiques lichens sur certains arbres...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Des fleurs sauvages comme ces anémones...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Des oiseaux emblématiques comme ces si belles cigognes noires..

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Mais aussi dans les marais forestiers, ces sympathiques grenouilles rousses...

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    La gestion de la forêt châtillonnaise a changé: il ne s'agit plus d'abattre et de replanter  "mécaniquement" de grandes zones.L'ONF préfère laisser quelques arbres morts, quelquefois percés de nichoirs, pour que la biodiversité s'épanouisse (un débat fort animé a suivi d'ailleurs cette présentation)

    Personnellement, lors d'une promenade avec la Maison de la forêt, j'avais été surprise de voir autant d'arbres morts sur le terrain, Sylvain Boulangeot nous en avait expliqué la raison, ce à quoi j'adhère totalement.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

     

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Les zones indiquées en rouge sont des zones qui vont être absolument préservées et qui permettront la récupération de l'écosystème.

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    -Dominique Masson , peintre à Villaines en Duesmois

    Entre la conférence de Régis Dick et celle de  Bertrand Barré, des extraits d'un film réalisé par Alterre-Bourgogne nous furent proposés:

    Une première partie nous montra toute la diversité de la macrofaune (vers , fourmis, araignées , lombrics etc..), de la mésofaune (acariens..) , de la microfaune stimulante dans un échantillon de terre arable.

    Comme je le disais plus haut dans un mètre carré de sol on trouve 260 millions d'individus essentiels pour que le sol soit fertile !

    Le sol est une usine invisible qui travaille pour nous..

    Dans un hectare de terre cultivable on trouve près d'une tonne 5 de lombrics ...

    Une autre séquence nous présenta le baguage de chouettes hulottes dans la forêt de Citeaux, une troisième l'aménagement  de la nature en ville (à Nevers) :on tolère dans la ville quelques herbes folles dans des prairies rustiques, on crée des "corridors" écologiques pour les espèces, on laisse de vieux bâtiments servir de refuges aux chauve-souris.

    A noter que ce CD est en prêt gratuit à la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine.

    La biodiversité est un maillage...si on retire une maille, tout se défait

    nous dit Régis Dick en conclusion.

    Soyons donc tous vigilants pour que notre si belle terre nourricière permette à l'Homme de  vivre encore longtemps, très longtemps !

    Site à consulter pour en savoir plus :

    http://www.alterre-bourgogne.fr/dossiers-thematiques/biodiversite.html


  • Commentaires

    1
    librelule
    Mardi 5 Avril 2011 à 02:11

    J'ai fait vraiment connaissance avec la biodiversité lors d'une formation à l'animation nature et si je n'ai pas trouvé de travail, ma vision du monde s'en est trouvé enrichie et modifiée et mon comportement sans doute aussi. c'est passionnant! C'est la vie et notre hsitoire aussi. 

    Nous apprenosn que tout est lié et que nous devrions nous sentir plus liés les uns avec les autres, d'où que nous venions.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :