• Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Depuis plus de trente ans que je réside à Châtillon sur Seine, je me suis toujours étonnée que, chemin du Chalumeau, une bâtisse délabrée défigure l'entrée du Quartier Carco.

    Cette "verrue" au toit en ruines, aux issues barricadées par des planches vermoulues, a toujours donné  une mauvaise image de notre ville, de plus,  elle se trouve malheureusement tout près du centre historique.

    Voici comment était cette masure, depuis des lustres inhabitée car inhabitable et même dangereuse pour les gens du quartier.

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    (en 1996)

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    (En 2010)

    On disait que des vestiges anciens étaient visibles à la cave..devait-on pour cette raison laisser éternellement debout cette quasi-ruine ?

    Lundi 20 août, j'ai été informée par les riverains, que des travaux de démolition avaient lieu. Je me suis donc rendue sur les lieux.

    Voici les étapes de l'heureuse démolition :

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    (Photo prise avant le début de la démolition, on peut juger ici de l'état de délabrement de l'édifice devenu dangereux )

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

     

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Arrivés au niveau de la cave, les démolisseurs ont arrêté leur travail, on a alors pu voir les vestiges qui avaient motivé la "préservation" de cet édifice.

    Des vestiges qui seront bien évidemment extraits avec précaution et remisés dans un endroit sûr. Il s'agit apparemment de morceaux récupérés lors de l'arasement d'un édifice plus ancien, comme ce fut très souvent le cas dans le passé. On construisait des maisons avec des pierres tirées des ruines des châteaux et des chapelles.

    Ci-dessous une petite niche surplombée d'une coquille St Jacques :

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Un dessus de chapiteau creusé en bénitier, posé simplement sur une pierre du mur  :

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    De beaux objets, certes, mais qui ne méritaient pas que l'on conserve une véritable masure défigurant le quartier. Ils seront désormais conservés et visibles par le public, ce qui n'était pas le cas auparavant.

    Et voici enfin le rond-point dégagé de cette masure qui gênait la visibilité :

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Ci dessous deux autres photos qui montrent qu'un hangar existait autrefois, accolé à la maison. Il fut détruit pour que l'on construise à sa place le bâtiment abritant les locaux de l'ONF, en 1995 :

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Préserver le patrimoine , je suis évidemment pour, à condition que cela en vaille la peine, ce qui n'était pas le cas ici.

    Par contre en redescendant la rue du Bourg à Mont, levant les yeux pour admirer la très belle "maison Barrodeau" qui date du XIIIème siècle, j'ai eu la surprise de voir un arbre pousser sur son toit, vous avez bien lu, un arbre !!!

    En voici la preuve :

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

    Une "curiosité" Châtillonnaise a heureusement disparu...

     Je vous avoue que j'en suis restée...sans voix !!

    Pierre Magès a réalisé une vidéo de la démolition, la voici :

     (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


  • Commentaires

    19
    Jean Millot
    Jeudi 4 Février 2016 à 18:54

    J'ai tout fait pour que soit conservée cette chapelle Saint Roch qui protégeait les habitants de la cité de la peste. (dossier historique et entretien avec le maire, projet de restauration ou d'aménagement, discussion avec l'architecte des bâtiments de France lors de sa première intervention, etc.)

    Je n'ai pas réussi à convaincre mes propres amis et je déplore cette petite perte.

    Tant pis !

    Il reste encore beaucoup de témoins du passé et la récente restauration de l'abbatiale décidée par la municipalité me réjouit...

    Tant pis pour ma petite baraque...

    Je suis heureux qu'on ait sauvegardé par de très belles images l'essentiel des vestiges récupérés. A quand leur mise en valeur ?

    Il est regrettable que les archéologues n'aient pas suivi l'extraction. Il aurait été intéressant de dater les fondations...

    Ma chère Paulette m'avait fait aimer cette maison de son enfance.

    Merci beaucoup à Christiane de laisser les gens s'exprimer...

     

    18
    PPPOM
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 09:23

    SI UN ARCHITECTE N AVAIS PAS PAS BLOQUE .LA DEMOLITION AURAIS ETE FAITE DEPUIS AU MOINS 10 ANS

    17
    DT
    Samedi 25 Août 2012 à 14:41

    la saga continue car ,d'après un article du Bien Public,un conseiller municipal de l'opposition a porté plainte contre la municipalité

    16
    povert 48
    Vendredi 24 Août 2012 à 16:58

    voila un article qui fait reagir les gens ,donc exelent on en veut d autresdu même genre c est très bon  (trois lignes dans la presse )

    15
    MDRlolilol
    Jeudi 23 Août 2012 à 22:53

    Et maintenant, une fois le danger arrasé, le beau carrefour va trouver une visibilité nouvelle dans laquelle la vitesse va flamber de façon exponentielle déplaçant ainsi le "danger". CQFD

    PS: qui paye cette démolition?

    14
    Mercredi 22 Août 2012 à 15:56
    pyrausta1

    C'est un vrai bonheur de découvrir de belles sculptures et je suis d'accord avec toi que si quelque chose devient un danger il faut entreprendre sa démolition.Chapeau à celui qui l'a faite! Aucun dommage pour les petites merveilles! 

    Un arbre qui pousse dans une maison..C'est très triste,peut être y a t il un problème de financement pour l'entretien?  

    13
    ZORRO 21
    Mercredi 22 Août 2012 à 15:24

    Merci pour ce remarquable reportage qui, sans parti pris, montre la réalité de ce qu'était cette ruine sans valeur historique.

    Remarquable travail du démolisseur qui à su préserver les deux pierres intéressantes  de la cave.

    Cette verrue qui défigurait le quartier générait beaucoup de risques d'accident car peu de conducteurs respectaient le sens giratoire.

    Votre remarque concernant la maison des Barrodaux est judicieuse .Comment un propriétaire qui se dit amateur d'art et soucieux de protéger le patrimoine chatillonnais peut-il laisser ce batiment classé tomber en  décrépitude? Je subodore qu'il attend qu'un passant recoive une tuile sur la tete pour réagir!

    A noter que laisser pousser un arbre sur un toit montre un réel comportement écologiste.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    elisabeth21
    Mardi 21 Août 2012 à 22:36

    merci pour votre article qui remet les choses à leur place

    11
    marc21330
    Mardi 21 Août 2012 à 22:33

    Nous regardons votre site depuis le canton de laignes ce soir, il nous donne des infos objectives.

    Cette ruine à Chatillon sur seine est tres bien démontée .

    A quand  d autres infos aussi interessantes?

    10
    povert 48
    Mardi 21 Août 2012 à 19:27

    il faut continnuer ce blog cela fait du bien d avoir des nouvelles de notre ville sans passer par les journaux qui passent a cote de choses tres interressantes pour nous les chatillonnais

    9
    povert 48
    Mardi 21 Août 2012 à 19:21

    non seulement il y a un arbre sur le toit mais la maison ce fend en dessus des fenetres et letoit ne va pas tarde a tomber

    8
    DT
    Mardi 21 Août 2012 à 14:22

    En 1970 l'ex service de l'Equipement de Châtillon,alors service technique de la ville, a participé activement à la réalisation de la zone Tête au laquais.Elle avait élaboré (sous la mandature de M.Sordel) unn projet de carrefour qui bien sur est resté dans les cartons pour les raisons que l'on sait.

     

    7
    sigourney
    Mardi 21 Août 2012 à 13:22

    Bravo pour votre article et bravo pour la démolition !

    6
    Jenry Camus
    Mardi 21 Août 2012 à 12:05

    Quelle joie de voir enfin cette monstrueuse et dangereuse batisse démolie.


    Comment peut-on conserver de telles horreurs qui défigurent la ville et bien d'autres villages du Châtillonnais. Et il y en a d'autres bien en vue ou secrètes. Les propriétaires concernés se reconnaitront et il est regrettable que les autorités n'aient pas plus de poids pour supprimer ces verrues paysagères.

    5
    histoirien chatillon
    Mardi 21 Août 2012 à 10:25

    Vous savez, cette édifice, ne présentait pas de valeur historique, et dans la mesure ou les 2 scultures sont épargnées, je ne vois pas d'inconvénient.

    Par contre les personnes qui se disent protectrices du patrimoine feraient bien d'entretenir le leur!

    4
    david21400
    Mardi 21 Août 2012 à 10:13

    c'est surtout que c'etait dangereux..; quand on vient du carco, aucune visibilité coté rue de l'aviation, et je ne vous parle pas des tuiles qui tombaient sur la route ou des enfants qui jouaient dedans..

    en l'éboulant, l'accident à sans doute été évité. Il est bien que le bénitier soit concervé, il pourrait être entreposé au musée par exemple.

    3
    Griotte
    Mardi 21 Août 2012 à 08:09

    Une heureuse initiative !

     

    2
    zora1331
    Mardi 21 Août 2012 à 07:27

    Je suis contente de retrouver votre blog , après 15 jours sans internet ...  belle démolition !

    1
    Henri GRUET
    Mardi 21 Août 2012 à 07:09

    Entierement d' accord avec vous, les voisins doivent ètre heureux.

    Avec mes enfants nous possèdons une maison à Obtrée, nous venant de mon grand père. Elle fut très longtemps en ruine, en raison de problèmes de succession. Nous l' avons rénovée et aujourd' hui nous la louons comme gite de vacances.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :