• Yamvénégré , une association qui offre la scolarité à des enfants du Burkina Faso..

    Lors de la passation des pouvoirs au Rotary-Club de Châtillon sur Seine,j'ai fait la connaissance de Pierre Maréchal, qui avec des habitants de Ouagadougou, a fondé une association apolitique, non confessionnelle :

    YAMVÉNÉGRÉ

    Le but de cette association est d'offrir la scolarité aux enfants les plus pauvres, de préférence des petites filles.
    Pourquoi des petites filles ?

    1) Le taux de scolarisation des filles est largement inférieur à celui des garçons. Lorsque dans une famille pauvre les parents ne peuvent pas envoyer tous les enfants à l'école, priorité est souvent donnée au(x) garçon(s). Les filles restent à la maison pour aider aux tâches ménagères.

    2) Une fille éduquée saura à son tour plus tard mieux s'occuper de ses propres enfants (les soigner par exemple). Il s'agit d'un investissement sur le long terme. Comme partout, les savoirs sont transmis par les mères.

    Un proverbe africain affirme que

    "éduquer un garçon, c'est éduquer un individu. Eduquer une fille, c'est éduquer tout un pays". 

    L'âge des enfants varie de 6 ans à 11 ans. Cela correspond comme en France aux années d'école primaire.
    Ce sont les Ouagalais (nom donné aux habitants de Ouagadougou) qui gèrent l'association au jour le jour.
    Ce sont les mieux placés pour découvrir les familles dont la situation est la plus difficile et pour suivre les enfants bénéficiaires avec attention.
    C'est ainsi qu'ils les visitent régulièrement pour s'assurer que la scolarité est bien suivie et que les enfants travaillent avec sérieux.
    Ils ont également des contacts avec les parents,les enseignants et même avec une pédiâtre qui s'est engagée à les consulter gratuitement en cas de problèmes de santé.
    Ce qui suit est une belle présentation réalisée par Pierre Maréchal qui , mieux que de longs discours, vous montrera l'action de Yamvénégré, mot qui veut dire en langue Mooré "l'éveil des consciences"

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

     

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

     

    L'Association Yamvénégré agit dans deux villages Burkinabés et dans la ville de Ouagadougou.

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

     

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    (Partage des vivres au profit des familles aidées par Yamvénégré)

    A Ouagadougou:

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    La dernière photo nous montre la distribution des moustiquaires dans l'autre village de Napalgu aux enfants que l'Association scolarise (lutte contre le paludisme):

     

    -Yamvénégré,une association d'aide aux écoliers du Burkina Faso

    Je laisse maintenant la parole à Pierre Maréchal:

    Comment être certain que l'argent va bien à l'éducation ?

     Pour éviter que l'argent ne soit utilisé à d'autres fins que l'éducation des enfants, il n'est pas remis aux parents. Ceux-ci vivant dans des conditions de pauvreté extrêmes (nous aidons les plus pauvres des plus pauvres), le risque serait qu'ils utilisent les sommes pour autre chose.

    Nous payons directement les frais d'inscriptions dans les écoles et  fournissons aux enfants les équipements de base achetés sur place. (fournitures, lampe à pétrole, participation à la nourriture, éventuellement aux frais de santé .....)

    De plus, chaque dépense fait l'objet d'un reçu que nous conservons précieusement. Une comptabilité est ensuite tenue.

    Et je rappelle que la sélection des enfants et leur suivi sont assurés par des Burkinabés bénévoles. Nous n'avons pas de frais de fonctionnement.

    -Andrée et Jean Moiziard , artistes singuliers, à Aisey sur Seine

    Comment aider ? combien ça coûte ?

    A ceux qui souhaitent nous aider (soyez nombreux ! merci d'avance pour les enfants. ) :

    Je vous rappelle que nous n'avons aucun frais de fonctionnement. Chaque euro donné est intégralement utilisé au profit des enfants), nous proposons 2 formules.

    1) Le parrainage : Il est préférable dans ce cas d'être prêt à s'engager pour plusieurs années, de manière à accompagner le même enfant sur la durée.

    Nous vous communiquerons le nom de l'enfant, son âge, quelques mots sur son environnement et sur sa famille, un bulletin scolaire régulier. L'enfant vous fournira périodiquement, selon son âge, un dessin ou une petite lettre. Vous pourrez, par notre intermédiaire et si vous le souhaitez, correspondre avec lui et lui adresser de petits cadeaux (par exemple pour Noël. Mais attention aux différences de niveaux de vie. Un paquet de bonbons pour un petit qui n'a rien est déjà énorme).

    Afin de pouvoir fournir à un enfant tout ce qui est détaillé dans l'article "en quoi consiste notre aide", nous avons besoin de 10 euros par mois (2 paquets de cigarettes !), soit 120 euros par an. (il est bien sur possible de parrainer plusieurs enfants)

    2) Une simple aide : Si vous ne souhaitez pas ou si vous ne pouvez pas nous consacrer cette somme, ou encore si vous préférez ne pas vous engager pour plusieurs années, vous pouvez néanmoins nous aider. Chaque euro est le bienvenu.

    Si vous souhaitez aider ces enfants, merci de me le faire savoir au moyen d'un courriel adressé à :

    association.yamvenegre@yahoo.fr

    Je vous adresserai alors un engagement de don qui sera à compléter et à me retourner. Nous n'aurons besoin de l'argent qu'aux environs du mois de juillet. En août nous serons sur place pour préparer la rentrée.

    Chaque somme versée fera bien sur l'objet d'un reçu.

    Pierre Maréchal

    Et pour terminer de vous convaincre, comme Pierre m'a convaincue (je vais être pour la prochaine rentrée scolaire la "marraine " d'une fillette) :

    Je sais que chacun d'entre nous est très sollicité, et que les bonnes causes ne manquent pas. Je sais aussi qu'il y a souvent un problème de confiance : " Je donnerais bien, mais comment être sur que l'argent sera bien utilisé ? ".

    Comment vous convaincre ? à vrai dire, je n'ai pas de réponse toute faite, si ce n'est notre bonne foi et le fait que nous sommes une association à taille humaine constituée de bénévoles. Chaque dépense est justifiée, et nous tenons une véritable comptabilité. (J'ajoute que le prix des billets d'avion et nos dépenses sur place sont payées sur nos deniers et non pas sur les fonds des donateurs).

    Si vous hésitez à nous rejoindre, et quelle que soit la raison de votre hésitation, il faut nous interroger.

    Nos correspondants Burkinabés comptent sur vous. Les enfants comptent sur vous.

    Merci encore à ceux d'entre vous qui nous aident, et merci d'avance à ceux qui le feront. 

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    librellule
    Mardi 6 Juillet 2010 à 21:55
    Enfin, où je parrainerai un Sarahoui sur Limoges. La démarche est similaire. J'ai eu l'occasion de travailler en centre de loisir avec eux il y a quelques années et leur volonté et leur dynamisme étaient prodigieusement contagieux. Après, il faut un peu de place pour les accueillir.
    Des enfants qui pleuraient rarement et profitaient à fond de leurs séjours en France. Ils avaient tous les dents jaunes car ils mangeaient trop de conserves provenant de l'aide alimentaire, m'avait expliqué l'un de leurs accompagnateurs.
    Je me disais qu'ils devaient être effarés de voir tout le futile qui nous embarrasse!
    1
    librellule
    Mardi 6 Juillet 2010 à 21:46
    Aider à la scolarisation des plus démunis, c'est formidable.
    Je suis convaincue moi aussi maisje n'ai plus assez de travail actuellement mais quand ça reviendra, je reste optimiste, je parrainerai volontiers un enfant.
    Bon courage à tous les bénévoles et volontaires en tout cas.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :