• La grande forge de Buffon...

    Georges-Louis Leclerc,comte de Buffon est né à Montbard.
    Naturaliste il fut intendant du jardin du roi à Paris,mais il partageait ses activités de savant,philosophe,écrivain et maître de forges entre Paris et Montbard où il résidait plus de la moitié de l'année.
    Pour faire des expériences sur la fusion et le traitement des minerais de fer bourguignons,il fit construire près de Montbard une grande forge.
    Voilà ce que l'on voit lorsqu'on arrive aux forges de Buffon:

    La grande forge de Buffon

    Voici l'extérieur du  bâtiment principal de la forge:

    La grande forge de Buffon

    On descend au coeur de la forge par un escalier monumental pourvu de terrasses d'où l'on pouvait assister à la coulée de fonte sortant du haut-fourneau..

    La grande forge de Buffon

    l'escalier vu du bas:

    La grande forge de Buffon

    En bas c'était le lieu de fusion où la fonte liquide était coulée dans un moule de sable..
    Deux soufflets en bois permettaient la fusion vers 1200 degrés.

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande roue hydraulique...

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    Voici la forge  et sa superbe charpente..

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    On voit présenté ici ,un martinet de platinerie du XIXème siècle qui servait à fabriquer des socs et versoirs de charrues,il fonctionnait encore il y a vingt ans...

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    L'eau qui alimentait les roues est celle de la rivière Armançon,elle arrivait aux roues par un canal d'amenée que l'on voit à gauche..
    Ci-dessous, le barrage de régulation des eaux de l'Armançon.

    La grande forge de Buffon

    Ici l'aire de lavage du minerai:

    La grande forge de Buffon

    Buffon quand il visitait son usine,habitait ce pavillon..

    La grande forge de Buffon

    On  voit dans l'escalier le portrait du célèbre naturaliste,maître de forge...

    La grande forge de Buffon

    A l'étage ,une pièce servant d'antichambre ..sur la cheminée,ce buste du grand savant..

    La grande forge de Buffon

    A côté une reconstitution de sa chambre,avec sa cheminée en marbre de Montbard..

    La grande forge de Buffon

    Des vitrines où l'on peut admirer ses instruments..

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    En sortant un dernier coup d'oeil au bâtiment du régisseur..

    La grande forge de Buffon

    Derrière ces bâtiments se trouve une cour d'honneur où l'on ne pénètre qu'à des journées particulières:journées des jardins ou du patrimoine..

    La grande forge de Buffon

    Au fond on voit le pigeonnier..

    La grande forge de Buffon

    La grande forge de Buffon

    A la fin du XVIIIème siècle, la production est de 450 tonnes de fer par an et les forges occupent jusqu'à 400 ouvriers.

    Toutes les douze heures, une coulée de fonte d'une tonne peut être versée dans un moule de sable après l'ouverture à coups de ringard (barre de fer) de la partie inférieure du haut-fourneau.

    Les forges ont ainsi fourni le fer utilisé pour clôturer de grilles le Jardin des Plantes de Paris dont Buffon était l'intendant. Elles ont aussi fourni des ferronneries et des rampes d’escaliers.

    Évidemment, Buffon utilise surtout l'établissement à titre de laboratoire : amélioration des canons de la Marine, effets de la chaleur obscure, etc.

    Accaparé par son travail personnel, il en confie la gestion à Chesneau de Lauberdières en 1777. Celui-ci pille les forêts environnantes et fuit avec la caisse en 1785.

    Buffon doit reprendre la forge, bien en mal, avant son décès en 1788.

    En 1791, elle est vendue. L'activité sidérurgique prolifère jusqu'à l'arrivée de la houille au XIXème siècle. En 1866, un incendie met fin à cette activité qui est remplacée par une cimenterie jusqu'en 1923, date de la cession de toute activité industrielle.

    La propriété appartient à la même famille depuis 1860, ayant par le jeu des alliances un ascendant commun avec Buffon. Elle est ouverte au public depuis 1978 grâce à l'association pour la sauvegarde de la grande forge de Buffon.

    (source Wikipedia)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :