• Adieu et hommage à Jacques Noël...

    Adieu et hommage à Jacques Noël...

    Yolande Estrat, Présidente de Châtillon Scènes a rendu un bel hommage à Jacques Noël lors de l'achat par le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, d'une sculpture lui ayant appartenu.

    Jacques Noël un passionné de musique liturgique, ancien administrateur culturel (DRAC, Assecarm de Bourgogne, musique danse) avait fondé avec l'abbé Marc Robin le chœur grégorien de Dijon : les Ambrosiniens.

     Investi dans le monde associatif,  Jacques Noël était vice-président du centre d'études musicales bourguignonnes, membre du conseil d'administration de l'association départementale des Amis des carillons, des orgues de Bourgogne, membre des Associations etc…etc…etc.

    Aujourd'hui sur l'invitation de Monsieur Fries, président de l'association des Amis du Musée du Pays Châtillonnais que je remercie, c'est de Jacques Noël natif du Châtillonnais, appelé à Châtillon-sur-Seine : "le Jacquy Noël" dont j'aimerais vous parler. 

    Nous avons fait sa connaissance Noël et moi en 1989, à cette époque jeune présidente de l'association culturelle Châtillon-Scènes, je fus étonnée de rencontrer un monsieur aussi affable, au service de l'autre, aimant la vie, au caractère jovial, un saint Martin contemporain, un cœur gros comme ça!

    Afin de pouvoir le découvrir, je vais vous narrer quelques-unes de ses actions . Titulaire de l'orgue de Molesme, il entreprit par un biais administratif, de faire redonner ses lettres de noblesse à l'instrument, tout comme les vitraux de l'église Sainte-Croix qui devenaient les vitraux dessinés par Bertrand Vivin, réalisés par Pierre-Alain Parrot maître dans l'art du vitrail résidant à Aiserey, vitraux contemporains mettant en exergue l'ordre cistercien et ses fondateurs :

    Robert de Molesme, Albéric, Etienne Harding et Bruno.

     Jacques Noël lors de la réfection de l'orgue de Molesme :

    Adieu et hommage à Jacques Noël...

    Je continuerai en vous parlant des deux orgues de Châtillon-sur-Seine. Il n'hésita pas à monter les dossiers adéquats afin que Monsieur Éric Brothier, Ingénieur des Arts et Métiers, technicien conseil pour le ministère de la culture, puisse venir dresser un état sanitaire des orgues des églises de la ville : le principe d'une intervention d'entretien à caractère limité, certes, devenait indispensable.

    Je pense que de nombreux châtillonnais pourraient donner, à leur tour, quelques témoignages concernant les actions de Jacques Noël en faveur du patrimoine et en particulier du patrimoine châtillonnais.

    Je vais maintenant donner la parole à quelques-uns de ses amis que j'ai pu contacter en octobre 2017 afin d'honorer sa mémoire.

    Sylvain Quoirin, chef de chœur :

    "C'était un ami me dit-il qui a accompagné l'ensemble vocal de Saint Florentin que j'avais créé, c'est grâce à lui que j'ai pu diriger des œuvres avec orchestre, je me souviens d'un mémorable concert avec " Vesprodella BeataVirgine" de Monteverdi, les parties grégoriennes étaient chantées par le chœur des "Ambrosiniens", donner un concert en 2018 pour honorer sa mémoire quelle belle démarche à réaliser ".

    Un autre ami de Jacques Noël, Sylvain Pluyaut organiste, sa ville natale

    Châtillon-sur-Seine :

    " Oui, je jouerai  en mémoire de Jacques  les " Versets de magnificat  du Vè ton de Bénigne Balbastre ! L'histoire de cette œuvre est la suivante et concerne directement Jacques :

    Il avait acheté, il y a 40 ans, à Châtillon-sur-Seine dans une vente, un vieux manuscrit de l'organiste Bénigne Balbastre, organiste de la cathédrale de Dijon, puis de l'église Saint Roch à Paris.

    On ne sait pas comment ce manuscrit est arrivé à Châtillon.

    Jacques a conservé sans l'exploiter ce manuscrit dans sa caverne d'Ali Baba à Dijon, 30 ans durant ,alors qu'il contenait un corpus de pièces inédites originales et chatoyantes du compositeur.

    Finalement, le manuscrit a été édité nationalement il ya 3 ans environ et j'en ai redonné une audition partielle en 2015 à Semur-en-Auxois, avec le chœur des Ambrosiniens : Ce fut le dernier grand concert auquel Jacques a participé ".

    Rappelons que Jacques, sur l'invitation de Monsieur le curé,  le père Houdart, devait présenter ce manuscrit à Châtillon-sur-Seine en 2017.    

    Enfin je vous livre ces quelques lignes écrites par François Tainturier, chef de chœur de l'Ensemble  " Laostic Bourgogne "

    "Quelle belle idée d'honorer la mémoire de notre ami commun, ce cher  Jacques Noël, figure emblématique de la musique et du châtillonnais.

    Chanter près de lui, chanter pour et probablement avec lui fut un bonheur, un honneur.

     Comment oublier, également, l'hommage recueilli autour de la tombe où désormais habite Jacques : il se repose de ses travaux mais ses œuvres le suivent !

    Ce concert à Vix, en fut la preuve.

    1er  juillet 2018.

    Certes, je crois que nous n'oublierons pas la grande écharpe rouge voguant sur le vêtement et ce visage jovial surmonté de lunettes en équilibre sur le front.

    Deux photos de Jacques retrouvées dans les photos de la famille Cuzin :

    Adieu et hommage à Jacques Noël...

    Adieu et hommage à Jacques Noël...

      
        

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :