• La Nuit des Musées proposera une déambulation nocturne  pour fêter les quinze ans du nouveau musée de Châtillon sur Seine...

    Jérémie Brigand, Président de la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais vous invite à fêter les 15 ans du musée et à vivre un moment féérique  et spectaculaire à travers une parade amoureuse de cerfs et de biches gigantesques et lumineux.

    Un gracieux ballet urbain se prêtera à d'étonnantes danses, tels une ode à l'amour et un hommage à la nature.

    Une rencontre improbable et unique se prépare dans le dédale des rues de Châtillon-sur-Seine, qui deviendront, le temps d'une nuit le théâtre des plus belles histoires d'amour.

    Laissez vous embarquer dans cet univers magique où charme, tendresse et passion, vous transporteront le samedi 18 mai.

    r les 15 ans duLa Nuit des Musées proposera une déambulation nocturne  pour fête nouveau musée de Châtillon sur Seine...

    Une vidéo du spectacle :


    votre commentaire
  • La salle des conférences du Musée du pays Châtillonnais a mis les visiteurs dans l'ambiance d'Halloween le dimanche 29 octobre 2023....

    Julie Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    Julie Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    Julie Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    La table, d'où  Juliette Cazes allait présenter sa conférence, était elle aussi bien entourée de toiles d'araignée...

    Julie Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    Juliette Cazes n'a pas la phobie des araignées, ni des cadavres, anciens...ou récents.

    En effet elle est chercheuse en thanatologie, mais a fait aussi des études en archéologie, anthropologie, histoire, et également en anatomie.

    Les deux sujets principaux de son travail sont les rites funéraires et la gestion des restes humains anciens et récents.

    La question éthique liée aux morts est essentielle pour elle.

    Elle l'explique fort bien dans cet article :

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/il-n-y-a-rien-de-malsain-ou-sombre-a-travailler-sur-la-mort-juliette-cazes-thanatologue-2770874.html

    Juliette Cazes a présenté sa conférence "intitulée "Petite histoire rocambolesque des restes humains dans les musées" avec beaucoup d'humour, destiné à dédramatiser le sujet.

    Julie Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    Jusqu'à ces dix dernières années, certains musées de France (et d'ailleurs) présentaient  des restes humains : squelettes, momies, têtes réduites et même humains "empaillés" !!!

    Dans les débuts des fouilles archéologiques, au XIXème siècle, les squelettes ont été rejetés, on les mettait au dépotoir, ce qui intéressait les archéologues c'étaient les objets présents près du squelette : bijoux, armes, restes de linceul, de cercueil etc....

    De grands savants se sont intéressés un peu plus tard à ces squelettes comme Michel Vovelle, André Leroi-Gourhan, Louis Vincent Thomas et Philippe Ariès.

    Juliette Cazes nous dit que les textes de ces auteurs ont vieilli, la science actuelle s'intéresse bien plus aux squelettes qu'autrefois (recherche d'ADN par exemple)

    C'est la découverte des momies par Vivant-Denon, pendant la campagne d'Egypte, qui lança l'intérêt pour les restes humains. Il y eut des expositions de momies, puis de squelettes de momies, puis d'autres restes humains et même des humains empaillés !

    On les exposa dans des musées, dans des cabinets de curiosité, mais aussi dans des foires, on les vendait....

    Juliette nous a cité plusieurs exemples de ces pratiques honteuses : l'empaillement d'un guerrier bushman, d'un "espagnol" présenté au musée d'Allard, le désir d'un anglais, Jérémy Bentham qui a voulu se faire empailler et être exposé dans son Université où il est toujours visible....

    Juliette Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    Il y a eu aussi le cas de Saartje Baartman, surnommée "la Vénus Hottentote" qui fut  durant sa vie exposée dans des foires, mais disséquée et moulée après sa mort.

    Julie Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    On s'est rendu compte au fil du temps, qu'exposer des restes humains  déniait le respect de la dignité de la vie humaine....et puis que leur entretien posait beaucoup de problèmes matériels aux musées.

    On n'en voit donc plus guère, heureusement...

    Pour ma part, je regrette l'exposition du reste du squelette de la Dame de Vix, dans notre musée,.

    Pauvre femme que l'on peut presque fouler aux pieds en lui jetant un regard distrait...ou dégoûté, tellement ses os sont dégradés.

    Les restes de la Venus Hottentote, ceux du guerrier Bushman ont été rendus à leur pays d'origine et inhumés avec le respect qu'on doit aux morts.

    Pourquoi les os de notre Princesse ne pourraient-ils pas être "inhumés" dans un coffret en guise de cercueil ? (il s'agit bien sûr d'une opinion toute personnelle).

    Juliette Cazes a été très applaudie pour son érudition, ses recherches et la façon délicate qu'elle a eue de nous parler de la mort, en dédramatisant le sujet.

    Elle a ensuite répondu à des questions.

    J'ai retenu  celle sur l'exposition "body Worlds" d'humains asiatiques "plastinés" .  Cette exposition  a été interdite en France, heureusement.

    Julie Cazes, thanatologue, nous a conté l'histoire rocambolesque des restes humains dans les musées

    Merci à Juliette Cazes pour ses deux passionnantes prestations au Musée du Pays Châtillonnais qui nous ont appris beaucoup de choses.

    Juliette Cazes a créé un blog très intéressant , intitulé "Le  Bizarreum", consultez le en cliquant sur ce lien :

    https://lebizarreum.com/


    1 commentaire
  •  Dimanche 29 octobre 2023, le Musée du Pays Châtillonnais  a proposé  deux animations, bien dans l'air du temps.....

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    La première animation a été un atelier "Archéo-Anthropologie", mené par Juliette Cazes thanatologue .

    Un beau squelette en plastique, reposant sur une table, attendait les curieux...

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

     et un plus petit nous faisait signe, debout à l'extrémité de la table...

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Juliette Cazes a présenté  aux visiteurs le travail qu'elle effectue dans la vie : elle pratique la thanatologie, c'est à dire la gestion des restes humains, anciens ou modernes, et  aussi les rites funéraires.

    Son intervention a consisté à nous présenter comment, en observant l'intérieur d'une tombe, puis le squelette lui-même, les chercheurs peuvent avoir énormément de renseignements sur le défunt : son sexe,  son âge, s'il est mort naturellement, si ses os ont souffert de fractures, son origine etc....etc...

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Juliette Cazes a accompagné son exposé de photos parlantes.

    Dans cette tombe, les os sont dispersés, cela veut sans doute dire que le défunt y a été jeté sans autre forme de procès...peut-être était-ce un ennemi, un malade contagieux dont on s'est débarrassé du corps rapidement ?

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Lorsqu'on observe le crâne du squelette on peut savoir si l'on a à faire à un homme ou à une femme, également s'il était jeune ou âgé...

    Ses dents donnent aussi  une indication sur son âge.

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Parfois on observe sur les crânes des trous, qui indiquent que la personne a subi une trépanation. Cette pratique était déjà courante dans l'Antiquité, et on voit par ailleurs  si le trépané s'en est bien remis.

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    D'autres crânes présentent des malformations....

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    L'étude des membres est aussi très intéressante , on peut voir des os fracturés mais qui se sont consolidés, des déformations des extrémités : pieds et mains qui indiquent que le défunt travaillait manuellement beaucoup, ou qu'il utilisait ses pieds pour s'agripper au sol en tirant des objets lourds.

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Les dents abimées sont peut-être celles d'une personne qui mâche du cuir pour l'attendrir afin de le transformer en vêtement ou qui coupe du fil....

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Une fiche  permet aux archéologues de noter  toutes leurs observations.

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Voici des instruments utilisés en thanatologie :

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    A la fin de sa démonstration, Juliette Cazes a répondu à de nombreuses questions, puis a ensuite présenté une conférence intitulée "Petite histoire rocambolesque  des restes humains dans les musées", que je présenterai dans un autre article.

    Julie Cazes, chercheuse en thanatologie,  a éclairé les visiteurs sur l'étude des squelettes anciens ou modernes

    Une vidéo où la conférencière nous explique ce qu'est la thanatologie :


    votre commentaire
  • Une soirée bulles, aura lieu prochainement  au Musée du Pays Châtillonnais !

    Le Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix a ouvert ses portes durant la  soirée du 18 octobre 2023, pour une visite exceptionnelle, alliant plaisirs visuels et gustatifs !

    Cette soirée ,intitulée "Bulles au Musée, fut pétillante et instructive !

    Les visiteurs ont en effet pu admirer les éléments du Musée relatifs à la vigne et au vin, et en même temps, déguster les crémants de quatre viticulteurs Châtillonnais adhérents au label "Vignobles et Découvertes"

    La première découverte se fit dans la salle  du Vase de Vix ou nous attendait Sylvie Girard du Domaine Jean Girard de Belan sur Ource.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Le domaine Jean Girard était autrefois une petite exploitation agricole, qui a choisi dans les années 90, de se diversifier par la viticulture. Jean Girard, associé à sa fille Sylvie, cultive 4,50 hectares de vigne , moitié en Chardonnay, l'autre moitié en Pinot noir.

    Un délicieux crémant très apprécié des visiteurs !

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Durant la dégustation, accompagnée de délicieux amuse-bouche préparés par Serge Barbier, pâtissier à Châtillon sur Seine, (comme ce fut le cas lors des dégustations suivantes),  notre guide, agent d'accueil et de médiation,  présenta aux visiteurs la merveille du Musée, le Vase de Vix, le plus grand vase antique que l'Humanité ait produit.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Ce vase  qui fut découvert lors de fouilles au pied du Mont Lassois  est un énorme cratère à volutes, en bronze, originaire de Grande Grèce  haut de 1,64 m, avec un diamètre maximum à la panse de 1,27 m, il peut contenir un volume de 1100 litres.

    La culture celte étant orale, on ne sait pas très bien à quoi il servait , mais on suppose que les celtes du Mont Lassois avaient hérité des coutumes de la Grèce ancienne d'où provenait ce vase et pratiquaient le fameux "banquet"

    Le banquet antique réunissait  plaisir des sens et de l’esprit où le symposium, "le boire ensemble" : vin, poèmes et discussions, permettait de philosopher en bonne compagnie.

    (hélas, les femmes en étaient exclues nous dit malicieusement notre guide !)

    La boisson devait, sans doute, être composée de vin, d'eau, de miel, de sel et..de plâtre !
    Le couvercle du cratère, visible dans une vitrine, servait de passoire (peut-être à l’occasion du banquet funèbre).

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais !

    Il a suffi ensuite aux visiteurs de gravir quelques marches pour arriver dans la petite salle précédant celle des ex-votos, où les attendait Roland Van Hecke, producteur de crémants de Bourgogne à Grancey-sur Ource.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Le domaine Van Hecke est installé depuis trois générations dans le Châtillonnais, cette famille a fait partie de celles qui ont relancé la viticulture au début des années 90, en partant de rien, la vigne ayant été abandonnée en Châtillonnais depuis la crise du phylloxéra au XIXème siècle.

     Roland Van Hecke  cultive 5,75 hectares de vigne qui produisent des crémants de Bourgogne, de cinq sortes différentes qui ont obtenu pas moins de 50 médailles  ces cinq dernières années.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Une dégustation très appréciée !

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Pendant la dégustation, une amphore à vin fut présentée  aux visiteurs.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Cette amphore en céramique vient d'Italie.

    Au 2ème et au 1er siècle avant J.C., les Gaulois importaient énormément de vin d'Italie.

    Pour être acheminé le vin était conditionné dans des amphores fabriquées par millions dans les ateliers des potiers. Ces contenants d'environ 1 mètre de haut dont la paroi est très épaisse  étaient particulièrement solides, d'un poids de 30 kg et d'une contenance de 30 litres.

    L'intérieur était enduit de résine de poix qui garantissait son étanchéité tout en favorisant la conservation du vin. L'ouverture était bouchée par un disque de liège scellé au mortier.

    Ces amphores pouvaient aussi contenir d'autres éléments, de l'huile par exemple.

    Les visiteurs ont ensuite traversé la salle des Ex-Votos découverts à Essarois, pour parvenir aux salles consacrées au site de Vertillum, où les attendait Henri Mutin  de la Grange aux Clercs de Massingy.

    Implanté en Châtillonnais  sur un exceptionnel coteau exposé Sud-Sud-Est, le vignoble dont Henri Mutin est propriétaire-récoltant, est cultivé dans le respect de l’environnement, par des traitements raisonnés et limités.
    Les vendanges sont réalisées manuellement pour permettre que les raisins soient préservés à l’arrivée au pressoir.
     Les cuvées  Prestige, Tête de cuvée, Rosé sont issues de cépages de grande qualité.…

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

     Le domaine Mutin a obtenu trois Médailles d'Or pour ses crémants en 2007, 2008 et 2010, et une médaille d'argent en 2010.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Une bien agréable dégustation !

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Les visiteurs ont pu admirer la statue de Bacchus enfant, retrouvée l'an dernier, après avoir été dérobée en  1973 dans l'enceinte de l'ancien musée qui était, à l'époque, situé dans la maison Philandrier de Châtillon sur Seine.

    Son histoire est à lire ci-dessous , racontée par notre historien local Dominique Masson :

    http://www.christaldesaintmarc.com/un-bacchus-peregrin-un-notule-d-histoire-de-dominique-masson-a212016873

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Les visiteurs sont ensuite montés au dernier étage du Musée du Pays Châtillonnais- Trésor de Vix, dans la partie qui abrite les collections plus récentes..

    C'est là que nous attendait  le Domaine Brigand de Massingy.

    Le domaine Brigand existe depuis quatre générations, son vignoble qui s'étend sur dix hectares est un atelier à ciel ouvert, produisant du Chardonnay et du Pinot Noir, un patrimoine d'exception cultivé en préservant l'équilibre du milieu et en créant de la biodiversité.

    Ses crémants sont élevés avec une vinification longue et naturelle, qui donne cinq cuvées différentes présentant des harmonies parfaites  entre la puissance, le fruit, la fraîcheur et la finesse.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Encore une dégustation très appréciée !

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    avec les pâtisseries délicieuses de Serge Barbier !

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Après une présentation  des forges de Sainte Colombe sur Seine....

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Notre guide nous présenta  ensuite le superbe portrait de Claude Ladrey, oenologue  qui permit par ses recherches poussées de faire renaître la culture de la vigne, partout en France, mais aussi dans le Châtillonnais dont il était originaire.

    Lire ci-dessous une étude de la vie et de l'œuvre de Claude Ladrey, écrite par Anne Bouhélier, elle-même avec son époux productrice de crémants à Chaumont le Bois :

     http://www.christaldesaintmarc.com/claude-ladrey-un-grand-savant-chatillonnais-qui-s-interessa-a-la-vitic-a213885887

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    La visite terminée, les visiteurs, ravis de cette soirée, ont pu déguster quelques douceurs sucrées, toujours de Serge Barbier.

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    "Bulles au Musée" a fait découvrir aux visiteurs les éléments du Musée relatifs à l'oenologie,  et l'excellence des crémants de  quatre viticulteurs Châtillonnais!

    Ce fut une soirée fabuleuse de découvertes autour de la vigne et du vin, les visiteurs ont tous dit leur plaisir visuel et gustatif .

    La précédente soirée "bulles" avait eu lieu en novembre 2021, guidée par notre regrettée conservatrice de l'époque, Catherine Monnet, mais n'avait pas été reconduite en 2022, à cause de l'épidémie de  COVID.

    Le Bacchus enfant, visible dans l'article, était encore la copie de l'original, ce dernier est revenu au Musée en février 2022.

    http://www.christaldesaintmarc.com/flutes-bulles-et-musee-au-musee-du-pays-chatillonnais-tresor-de-vix-a210675348


    1 commentaire
  • Une vision scientifique des rites aura lieu au Musée sous la forme d'une "Fête des Morts"

    Une vision scientifique des rites aura lieu au Musée sous la forme d'une "Fête des Morts"


    votre commentaire
  • Lors des Journées 1er Empire au Musée du Pays Châtillonnais, des visites guidées à la découverte du Maréchal Marmont, ont été proposées aux visiteurs.

    Je m'y suis rendue samedi 22 juillet à 17 heures, et quelle fut ma surprise en arrivant dans la cour du Musée, de suivre quelques beaux soldats...napoléoniens !

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    J'ai retrouvé ces fiers soldats dans la salle consacrée au Maréchal Marmont.

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Ces belles personnes aux costumes superbement réalisés, faisaient partie des danseurs  de l'association de danses historiques "Carnet de Bals" qui a initié et fait danser les Châtillonnais dans la cour du Musée.

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais.

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Les danseurs et danseuses sont allés chercher cavaliers et cavalières dans le public....

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais

    Et tout s'est très bien passé, personne n'a fait de faux pas, bravo !

    Le Maréchal Marmont  et les danses du 1er Empire ont été mis en valeur au Musée du Pays Châtillonnais


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique