• "Mille Ponts, Amélie les crayons" bientôt au TGB....

    APRES 15 ANS SUR LES PLANCHES, Amélie-les-crayons fait partie de ces artistes qu'on guette et dont on attend impatiemment le  nouveau projet, album ou spectacle.

    Son moteur, c'est la surprise : elle préfère l’aventure des chemins de traverse, filer là où on ne l’attend pas.

    Depuis 15 ans, Amélie-les-crayons réinvente son art pour continuer à surprendre.

    Le premier spectacle Le Chant des Coquelicots (2002-2006) était frais et rock n’roll, le second La Porte Plume (2007-2010) de la poésie pure aux décors et lumières inoubliables.

    Le troisième Jusqu’à la Mer (2012-2014) très folk, sobre et boisé, faisait la part belle aux instruments, innombrables sur scène. Mille Ponts (2017) ne déroge pas à la règle puisque pour la première fois, il intègre la DANSE à la mise en scène.
    C'est un trio que vous découvrirez cette fois-ci. La mise en scène est à nouveau de Fred Radix (Le Siffleur), les chorégraphies de Denis Plassard et les éclairages de Clodine Tardy. C'est au TrainThéâtre de Portes-Lès-Valence (26) qu'a été créé le spectacle en janvier 2017.
    Un nouvel album accompagnera la création en juin 2017. L'enregistrement aura lieu à Lyon et Lorient au printemps. Il sortira chez Neômme/L'Autre Distribution en physique en France, Belgique, Suisse, Allemagne, Autriche, Japon et Canada et en numérique sur toutes les plateformes de téléchargement.

    Tout public

    Durée 1h25

    Tarif B Abonnement


    votre commentaire
  • Mardi soir 15 janvier : la Franche-Comté et la Bourgogne ont eu rendez-vous à Châtillon-sur-Seine !

     Deux génies de Franche-Comté, le philosophe Proudhon et le maître Courbet se sont retrouvés pour se quereller sur les planches bourguignonnes du Théâtre de Châtillon-sur-Seine.

    Une magnifique pièce théâtrale signée de la compagnie bisontine BACCHUS (jouée notamment au Musée d’Orsay).

    Le tout pour célébrer avec légèreté, finesse et humour,  l’entrée dans le Bicentenaire de la naissance du célèbre peintre d’Ornans.

     Catherine Miraton, Directrice du TGB a eu la grande joie de présenter à une salle comble, la pièce de théâtre de Jean Pétrement, de la Compagnie Bacchus de Besançon : "Proudhon modèle Courbet".

    Dans la salle se trouvaient aussi les élèves de terminale "Théâtre", du Lycée Anna-Judic de Semur en Auxois, ainsi que Jacques Senelet, de la Compagnie des Gens qui les initie au jeu théâtral et les fait travailler.

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Lorsque le rideau rouge s'ouvre, nous apercevons une superbe jeune femme, modèle d'un peintre qui travaille, derrière elle, à une très grande toile.

    Le peintre se nomme Gustave Courbet, la jeune femme c'est Jenny, sa maîtresse modèle, qui l’a accompagné dans la vallée de la Loue.

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    En effet, en ce début de l'année 1855, Gustave Courbet maître peintre, travaille à Ornans, son village natal, sur L’Atelier, une oeuvre qu’il veut présenter à l’Exposition Universelle de Paris.

    Le peintre est admiratif de son compatriote franc-comtois, "l'anarchiste" Pierre-Joseph Proudhon. Il aimerait que ce dernier rédige pour lui un livret pour l’Exposition et/ou pour son “Pavillon du Réalisme”, car il ne se sent pas capable de le faire lui-même, il l'invite donc chez lui, à Ornans.

    Proudhon, qui rend régulièrement visite à sa famille bisontine, accepte l’invitation de Gustave Courbet.
    Le voilà qui arrive dans l'atelier du maître-peintre.

    Ce dernier lui présente la toile qu'il est en train de réaliser, toile qu'il intitulera "L'atelier".

    "Me voilà lancé dans un immense tableau, vingt pieds de large, douze de haut, peut-être plus grand que "l'enterrement", ça f'ra voir que je ne suis pas encore mort, et le réalisme non plus, puisque réalisme il y a"

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

     "ben alors, alors...qu'est ce que t'en penses ?"

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !.

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    hélas, Proudhon ne se montre guère enthousiaste :

    "Ce que j'en pense ? mauvais...mauvais Courbet, mauvais...."

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Le dialogue s'envenime, Proudhon reprochant à Courbet de vouloir ressembler à d'autres peintres comme Rembrandt, de tricher puisqu'il se met au centre de sa peinture...

    Un dialogue auquel se joint Jenny, la femme modèle émancipée .

    -"Et moi , j'suis rien ! j'suis réelle, moi ! n'est ce pas Monsieur le grand philosophe ?"

    -"Excusez-moi, mademoiselle, mais la femme n'est pas seulement autre que l'homme, elle est moindre, son sexe constitue une faculté en moins. Là où la virilité manque le sujet est incomplet."

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    et Proudhon, en vrai misogyne, lui rétorque :

    "La vraie dignité des femmes est dans le ménage. Il y a antipathie profonde entre l'état familial et l'égalité des sexes. Aussi bien loin d'applaudir à ce qu'on appelle aujourd'hui l'émancipation de la femme, inclinerais-je bien plutôt à mettre la femme en réclusion"

    (Murmures dans la salle !!!)

    Jenny, furieuse s'éclipse, Courbet va pouvoir alors présenter sa requête à Proudhon...

    Et voici laquelle : Le Directeur des Beaux-arts , dans une soirée mondaine lui a demandé de présenter une esquisse  de son tableau pour qu'il puisse être présenté à l'Exposition...

    Aussi le peintre pense que Proudhon pourrait décrire ses tableaux , lui qui sait si bien rédiger...

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Proudhon refuse tout d'abord :

    "Tu n'y songes pas...n'insistes pas...je serai même assez disposé à déclarer que je n'entends absolument rien à ces choses, et que je m'en félicite."

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Après un échange assez tonitruant sur la création artistique, et sur le régime bonapartiste que Proudhon excècre,  ce dernier  propose à Courbet de rédiger lui même  son texte.

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    "Tu ne t'es tout de même pas imaginé que j'allais te servir de secrétaire ?"

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Courbet refuse tout d'abord :

    "Si c'est moi qu'écris sur moi, personne me croira ! j'suis pas écrivain, moi, et surtout pas critique, tandis qu'toi...chacun son métier...Moi, j'suis peintre ! D'ailleurs faut qu'j'm'y r'mette !"

    Proudhon lui réplique alors :

    "Bon, puisque je suis contraint à rester ici jusqu'à demain, j'accepte de transcrire ce qu'on pourrait intituler ton manifeste du Réalisme, bien que je ne partage pas l'engouement de certains pour ce sobriquet métaphysique "

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Courbet est sorti, Proudhon lit les mots lancés sur son papier par Courbet, tandis que Jenny, tente de le séduire....

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Proudhon :"Vous ne me plaisez pas...arrêtez ce jeu stupide "

    Jenny :"Menteur, vous êtes terrifié monsieur le philosophe ! c'est normal, vous ne fréquentez que des ménagères qui ne se dénudent pas !"

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Courbet revenu, entre en scène un ami du peintre, Georges le braconnier...

    "J't'avais promis l'casse-croûte, et ben le v'la Pâté de livre qu'a mariné toute la journée, un beau morceau de Comté et une p'tite absinthe ! C'est pas beau la vie !"

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Courbet présente Proudhon à Georges, celui-ci s'approche alors de l'anarchiste et lui crie agressivement :

    "Proudhon, Proudhon ! de Besançon ? c'est pas vous qu'avez dit qu'la propriété c'est le vol ??"

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Proudhon répond : "Je l'ai écrit effectivement...Mais j'ai également développé les arguments de la propriété associée à la liberté..."

    Georges :"La propriété, c'est le vol ou la liberté ?"

    Proudhon : Heu...c'est un problème complexe le vol quand il s'agit du capital, de l'église, de l'état et c'est la liberté quand il s'agit de la terre des paysans, de la maison des ouvriers, de la boutique du commerçant"

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Georges qui est bonapartiste, accuse Proudhon d'être un politicard, un républicain. Ce dernier lui rétorque qu'il est républicain...mais surtout anarchiste..

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Georges s'énerve de plus en plus, Jenny est obligée de le calmer :

    "Ne vous énervez pas comme ça Jojo ! Monsieur  Proudhon est un anarchiste du juste milieu. Oui, libéral et libertaire. Il crie contre les hauts barons du capital mais il veut réédifier la haute baronnie du mâle sur la vassale femelle. Son programme devrait vous convenir, non ?"

     Courbet déclare à Jojo :

    "Regarde cet homme, c'est mon ami ! Il a fait trois ans d'prison à cause de c'nabot ! et trois ans c'est long !

    C'est Pierre-Joseph Proudhon, né à Besançon en 1809, ouvrier imprimeur qu'est d'venu l'plus grand philosophe du siècle, journaliste, polémiste, révolutionnaire qu'ton Napoléon a dû enfermer pour l'faire taire, ouais, mais ça n'a pas suffit...."

    Proudhon alors s'écrie :

    "Ça suffit Courbet, ça suffit, tu l'auras ton papier !"

    Le ton monte encore d'un cran, au sujet du "mutuellisme" que Georges pense être ...un ami de Proudhon !

     Celui-ci explique alors :

    "C'est la force collective qui se dégage du travail en commun. Cette force immense qui résulte de l'union et de l'harmonie des travailleurs, de la convergence et de la simultanéité de leurs efforts"

    Les compères demandent à Jenny d'apporter des "p'tiots verres à goutte" pour pouvoir trinquer avec l'absinthe, et même l'austère Proudhon s'y met....

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Georges toujours bien énervé (l'absinthe n'y est pas pour rien !) s'écrie :

    "Alors c'est comme quand qu'on fait les foins chez les uns pis chez les autres....Vous n'avez pas inventé la queue aux cerises ni la ficelle à la morteau là, Monsieur Proudhon, avec votre moutouellisme, nous qu'y'a déjà longtemps qu'on en fait du moutouellisme, pis sans l'savoir, alors...."

    Et Proudhon, en partant lui réplique :

    "Georges, je suis né et j'ai été élevé au sein de la classe ouvrière, comme vous, je lui appartiens encore par le cœur mais surtout par la communauté des souffrances et des vœux...Ma plus grande joie serait de pouvoir travailler sans relâche par la philosophie et par la science à l'amélioration intellectuelle et morale de ceux que je me plais à nommer mes frères...."

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    La salle a applaudi à tout rompre cette magistrale pièce de théâtre qui nous a fait connaître deux personnages "monstres sacrés" de leur temps.

    De longues recherches ont été faites par l'auteur Jean Pétrement (qui interprétait Proudhon), sur cet anarchiste qui a marqué son époque. La majorité des paroles de Proudhon sont en effet tirées de ses écrits.

    Jean Pétrement nous a très bien montré un Proudhon moraliste et austère, face à un truculent Courbet qui ne pense qu'à la peinture et au sexe, une confrontation pleine d'humour qui a ravi le public...et la touche d'émancipation de Jenny a bien plu !

    Beaucoup de rappels pour ce spectacle inoubliable, bravo à toute la troupe de la Compagnie Bacchus.

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Après le spectacle, nous avons pu rencontrer les merveilleux acteurs :

    Alain Leclerc dans le rôle de Courbet

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Yves Jeanbourquin dans le rôle de Georges le braconnier :

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Juliette Cardinski dans le rôle de Jenny :

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Et Jean Pétrement dans le rôle de Proudhon :

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    Les textes en vert sont tirés du livre de Jean Pétrement, que celui-ci a dédicacé aux spectateurs enthousiastes.

    "Proudhon modèle Courbet" une pièce de théâtre extraordinaire qui a ébloui les Châtillonnais !

    J'avais fait la connaissance de Jean Pétrement lors de la présentation de sa nouvelle pièce "Exil pour deux violons" qu'il mettait au point lors d'une résidence du TGB, salle Kiki de Montparnasse.

    Cette pièce sera j'en suis absolument sûre, aussi éblouissante que "Proudhon modèle Courbet", vivement 2020 pour que nous puissions !'applaudir au TGB !!

    Voici l'article que j'avais publié à cette occasion :

    http://www.christaldesaintmarc.com/exil-pour-deux-violons-une-troupe-en-residence-salle-kiki-de-montparna-a149821412

     


    votre commentaire
  • "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB...."Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    C’est l’histoire de la rencontre, pleine de douceur et d’humanité, entre Cosette et son père de substitution, Jean Valjean.

    L’histoire de la résistance contre la pauvreté et la violence, de deux vies qui basculent.

    Les épreuves sont nombreuses mais la tendresse et l’amour peuvent soulever des montagnes.

    Misérables  est une ode à la vie, à l’amour pour tous les cœurs et toutes les âmes.

    Cosette elle-même nous raconte l'histoire de sa vie....

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Sa mère Fantine l'a mise en pension chez les Thénardier lorsqu'elle était bébé.

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Un certain Monsieur Madeleine rencontre Fantine et lui promet de s'occuper de sa fille Cosette....

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Monsieur Madeleine est poursuivi par l'inspecteur Javert...car en réalité il se nomme Jean Valjean et c'est un bagnard évadé.

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Chez les Thénardier, Cosette est très mal traitée, vêtue de haillons...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Jean Valjean arrive à rencontrer Cosette, l'aide à porter son seau et lui offre une poupée...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Voyant la façon horrible dont la Thénardier s'occupe de Cosette, Jean Valjean lui "achète" cette dernière, et en fait sa fille.

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Jean Valjean élève Cosette de la plus belle façon possible...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Cosette a grandi, elle fait connaissance de Marius, un jeune révolutionnaire ...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    La révolution éclate, Gravroche, fils des Thénardier y participe, en chantant "Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire...le nez dans le ruisseau, c'est la fête à Rousseau".

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Les combats ont lieu près de la barricade ...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Mais Gavroche meurt au pied de la barricade.

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    (superbe décor et jeux de scène  éblouissants !)

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Marius et Cosette se marient, contre l'avis de Jean Valjean, mais celui-ci finit par accepter cette union.

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Javert continue de rechercher Jean Valjean, le bagnard, mais l'inspecteur disparaîtra à jamais en se suicidant...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

     Beaucoup plus tard, Jean Valjean, mourant, avouera à ses enfants Cosette et Marius quel est son vrai nom, il n'est pas monsieur Madeleine, mais Jean Valjean, bagnard évadé, mais repenti....

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Tous deux lui pardonneront ...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    et le pleureront toute leur vie...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Beaucoup d'applaudissements ont salué les comédiens-musiciens, qui après les saluts sont venus entonner la chanson de Gavroche "je suis tombé par terre...."

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Après le spectacle, tous les quatre sont venus à la rencontre de leur public, pour la plus grande joie des amateurs de dédicaces...

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    "Misérables" , une comédie musicale d'après le chef d'œuvre de Victor Hugo a enchanté les spectateurs au TGB....

    Avec audace, le metteur en scène William Mesguich a donné une tonalité contemporaine à ce monument de la littérature française qu’il a rendu accessible aux jeunes comme au tout public.

    Les comédiens- musiciens de grand talent, une très belle musique inédite, des décors originaux ont vraiment magnifié cette œuvre éternelle, ce fut un spectacle étonnant qu'il fallait voir absolument.

    J'espère que cela a été votre cas...

     D’après Les Misérables de Victor Hugo

    Mise en scène et lumières : William Mesguich

    Adaptation : Charlotte Escamez

    Composition musicale : Oscar Clark

    Distribution :

    -Estelle Andréa : Cosette et Fantine

     -Magali Paliès : la Thénardier et Gavroche

     -Oscar Clark :Marius et Javert

    -Julien Clément : Jean Valjean

     De petits extraits du spectacle avec cette vidéo :

     

    Un autre spectacle ébouriffant vous attend au TGB le mardi 15 janvier à 20 heures :"Proudhon modèle Courbet", ne le manquez pas !


    votre commentaire
  • Début 1855, Gustave Courbet maître peintre, travaille à Ornans son village natal, sur «L’Atelier», une oeuvre qu’il veut présenter à l’Exposition Universelle. Il est avec Jenny, maîtresse modèle.

    Le Maître est admiratif de son compatriote franc-comtois Pierre-Joseph Proudhon. Il souhaite que celui-ci lui rédige un livret pour l’Exposition. Proudhon accepte l’invitation.

    Mais l’engagement physique de Courbet et du braconnier présent perturbent Proudhon tandis que la provocation du modèle lui inspire de la répulsion : confrontation entre la chair et l’esprit.

    Dans le huis-clos de l’atelier s’engagent des confrontations  entre les personnages. Courbet obtiendra-t-il ce qu’il souhaite de Proudhon ? Jenny changera-t-elle la misogynie du philosophe ? Le conservatisme du braconnier détruira-t-il les espérances du père de l’anarchie ?

    Lumineuse, et très contemporaine dans ses thèmes, cette pièce jouée plus de 450 fois, notamment au Musée d’Orsay, nous fait vivre avec légèreté, finesse et humour la rencontre de deux grands génies.

    « C’est formidable ! » Le Monde.fr

    « Excellent ! » France CULTURE

    « Huis-clos éclatant » L’Express

    Texte et Mise en scène : Jean Pétrement

    Assistante mise en scène : Maria Vendola

    Avec : Alain Leclerc (Courbet), Jean Pétrement (Proudhon), Juliette Cardinski (Jenny),

    Yves Jeanbourquin (Georges).

    Durée : 1h10

    Théâtre Gaston Bernard

    A partir de 12 ans

    Tarif B Abonnement


    votre commentaire
  • "A l'ombre d'un nuage", un spectacle pour les tout petits, proposé par le TGB, salle Kiki de Montparnasse

    Lors de la séance du mercredi 19 décembre, la Directrice du Théâtre Gaston Bernard, Catherine Miraton,  est venue, avant le spectacle et  en compagnie du metteur en scène, saluer les enfants et leurs parents présents et leur a expliqué que le théâtre ne s'adresse pas qu'aux plus grands !

    En effet, les élèves du cycle 1 du territoire sont venus voir, avec un très grand plaisir, le délicieux "A l'ombre d'un nuage" les lundi 17, mardi 18, et vendredi 21 décembre 2018, salle Kiki de Montparnasse.

    Mais la séance du mercredi 19  décembre, à laquelle j'ai assisté, s'adressait aux enfants non scolarisés et même aux tout-petits à partir de 18 mois !

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    Après cette introduction, les spectateurs sont entrés dans un espace accueillant bercé d'une musique douce et éclairé par une lumière chaleureuse. 

    Deux grandes pages blanches se sont entrouvertes et ont laissé  apparaître un souriant conteur qui tenait dans ses mains de très jolis nuages.

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    Les nuages  ont cherché à prendre leur envol....

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    Le conteur s'est baladé au gré des nuages, du vent, des montagnes et des ruisseaux...

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    Une douce pluie est tombée du nuage...

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    et cette  pluie a fait le bonheur des arbres , des torrents et des lacs.

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    Grâce aux nuages et la pluie qu'ils leur ont offert, les arbres ont fleuri...

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    Un bel  instant de poésie tout en couleur pour les tout-petits, beaucoup apprécié des enfants...mais aussi des parents !

    Le conteur a été très applaudi.

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    Un joli échange a suivi entre les spectateurs et le conteur, c'était bien sympathique !

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    N'est-il pas adorable ce décor ??

    "A l'ombre d'un nuage", un spectacle qui a ravi les tout petits, a été présenté salle Kiki de Montparnasse

    En co-réalisation avec la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais.

    Mise en scène : Jean-Philippe Naas

    Interprète : Lionel Chenail

    Scénographie : Mathias Baudry

    Images : Vincent Godeau

    Lumières : Nathalie Perrier

    Musique : Julie Rey

     

     


    votre commentaire
  • "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    La salle du Théâtre Gaston Bernard était comble ce vendredi 14 décembre pour la représentation de "Sur la route de Madison", le spectacle-phare de l'année théâtrale.

    Catherine Miraton, la Directrice du TGB a présenté la pièce mais aussi les acteurs qui la portent : Clémentine Célarié, Aurélien Recoing et Gérald Cesbron qui lui ont montré, avant la représentation, leur grand intérêt pour la diffusion de la Culture .

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Lorsque la pièce commence on voit l'héroïne, Francesca Johnson, âgée, près d'une pierre tombale, celle de son mari à qui elle va raconter une histoire qui lui est arrivée mais qu'elle n'a jamais pu lui avouer de son vivant par respect pour lui...

    Cette histoire, elle va la raconter à nous , spectateurs....         

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Dans les années 60, Francesca Johnson est une mère de famille qui mène une vie paisible dans l'Iowa. 

    Un jour de l'été 1965, son mari et ses enfants partent à une foire aux bestiaux dans l'Illinois...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Lorsqu'elle se repose sur sa terrasse, elle voit venir arriver sur la route,  un homme qui se présente à elle : c'est  Robert Kincaid, reporter chargé de photographier les ponts du comté de Madison pour le "National Geographic".

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Il lui présente son matériel...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Elle le fait asseoir, et tous deux conversent bien joyeusement.

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

     A la demande de Robert, Francesca le guide à travers les ponts couverts du comté de Madison qu’il est chargé de photographier pour le National Geographic.

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Dès leur premier regard, ils savent qu’ils sont faits l’un pour l’autre mais ne disposent que de quatre jours pour se découvrir et vivre cette passion, secrète et sans espoir, presque mystique, dont le souvenir deviendra leur raison de vivre.

    Cet amour, celui qui n’arrive qu’une fois dans une vie, s’abat sur eux et les  jours qu’ils passeront ensemble les marqueront à jamais.

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

     Francesca a décidé de partir avec Robert....

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    mais elle pense à ses enfants et à son mari qu'elle ne peut abandonner...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

     Francesca ne pourra se résoudre à abandonner sa famille, avec un immense désespoir...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Le mari revient....

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    et la vie reprendra...presque comme avant....

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Par un soir d'orage, Robert tentera de venir la chercher...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    mais lorsqu'il la verra enlacée par son mari, il partira...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Durant tout le temps qui a suivi cet épisode ...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Francesca a gardé, et regardé les souvenirs de cet amour qui a marqué sa vie...elle reverra en songe Robert...

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Ces souvenirs ce sont ses enfants qui les découvriront lorsqu'elle ne sera plus....

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Les acteurs bouleversants de vérité et de talent, Clémentine Célarié et Aurélien Recoing nous ont fait oublier les géants du cinéma, Meryl Streep et Clint Eastwood qui avaient fait fondre les salles obscures, avec le film culte, en 1995.

    A remarquer aussi le décor avec plateau tournant et les jeux de lumière fabuleux, les ombres chinoises sur fond bleu ou rouge étaient exceptionnels !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Hubert Brigand a eu bien de la chance !!!

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Après le spectacle, les trois acteurs se sont rendus au bar où leur a été offert le délicieux crémant Châtillonnais de Ghislain Brigand. Ils ont signé des autographes.

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Clémentine Célarié, bouleversante d'humanité, n'a pas hésité à prendre du temps pour s'entretenir chaleureusement avec des spectateurs !!

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    Tandis que Catherine Miraton, la Directrice du TGB immortalisait la scène !

    "Sur la route de Madison" a ébloui les spectateurs Châtillonnais !

    "Sur la route de Madison" :

    D’après l’oeuvre de Robert James Waller

    Adaptation :

    Didier Caron et Dominique Deschamps

    Mise en scène :

    Anne Bouvier et Dominique Guillo

    Distribution : Clémentine Célarié,

    Aurélien Recoing, Gérald Cesbron

     


    votre commentaire
  • "Love Box"

    Suite de saynettes drôles et absurdes,“Love Box” est un spectacle fin et attachant, qui nous a parlé, sans paroles, de la vie à deux.

    Avec, comme uniques objets, 18 briques de bois, un vocabulaire issu du mime, de la danse, et du cirque.

    Nous avons assisté avec beaucoup de plaisir à ces péripéties de deux êtres déterminés à s'aimer.

    Ils se voient.  Ils se ressemblent. Ils sont attirés. Ils s'aiment. C'est le destin

    "Love Box"

    Ils ont le même désir : ensemble, construire leur vie. La construire l'un pour l'autre, avec  élan, avec bonne volonté… Réunir leurs goûts, leurs habitudes, leurs visions...

    "Love Box"

    Elle c'est une acrobate...

    "Love Box"

    Lui c'est un clown....

    "Love Box"

    Elle aime le vide, Il aimerait la combler,remplir leur petit univers de briques et de blocs.

    "Love Box"

    Elle apprécie les courbes, Il affectionne les angles. Dans cet espace exigu, Il se sent un peu à l' étroit.

    "Love Box"

    Elle, elle y est à son aise. Elle jubile au contact de ses murs, elle danse même...

    "Love Box"

    Alors, résolument, il faut maintenir l' équilibre, s'aimer !

    "Love Box"

    "Love Box"

    "Love Box"

    Beaucoup d'applaudissements ont salué ce délicieux et charmant spectacle de mime et d'acrobaties, un vrai régal !

    "Love Box"

    Mais les adultes, comme moi, n'ont pas été les seuls à savourer cet adorable et délicieux spectacle !

    En effet, comme chaque fin d’année, c’est la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais, qui a offert ce spectacle à tous les enfants du territoire.

    Les enfants ont été très touchés par "Love Box", ils le disaient tous à la fin des représentations.

    Il faut se dire que c'était, pour Catherine Miraton, la  Directrice du Théâtre Gaston Bernard, un vrai défi que de les inviter à la découverte d’une forme artistique aussi exigeante que le mime : 45 minutes  sans paroles, face à des salles pleines d’enfants attentifs (du CP au CM2).

    Mais la magie du spectacle et le grand talent des artistes ont opéré.

     Et c’est formidable de se dire que plus de 1100 enfants ont pu assister à " Love Box " (sans compter le tout public). Venus des quatre coins du Pays Châtillonnais, pour certains, c’était la première fois qu’ils franchissaient la porte d'un théâtre.

     Grâce à la Communauté de Communes , tous pourront assister à au moins un spectacle dans la saison. C’est un magnifique coup de pouce à l’accessibilité de la culture pour les plus jeunes.

    Ainsi, est aussi programmé, le spectacle « A l’ombre d’un nuage  (du 17 au 21 décembre) pour les Tout-petits et la comédie musicale « Misérables » pour les collégiens (début janvier).

    Comme à chaque fois, des bords de scène ont été organisés avec les artistes  à l’issue des représentations scolaires de  "Love Box". Et  les questions ont fusé.

    "Love Box", un délicieux spectacle de mime et d'acrobaties, a ravi les spectateurs du TGB...

    Les enfants étaient fascinés notamment de découvrir que Miriam de Sela était américaine, qu’elle avait débuté les arts du cirque à leur âge (9 ans) , que le duo d’artistes s’aimait vraiment.... et qu’il avait deux grands enfants !

    La compagnie Flying Fish est basée non loin, à Avallon. Elle joue en France mais également dans le monde entier.

     Auteurs-interprètes :

    Miriam de Sela (équilibriste et acrobate)

    Joël Colas (clown)

    Compagnies Cies A et O et Flying Fish


    1 commentaire
  • MASQ

    Né de la rencontre entre Alfred Alerte (danseur et chorégraphe) et François Place (auteur et illustrateur de contes), Masq se construit autour d’un conte initiatique.

    Mais chacun peut imaginer une histoire différente suivant ses propres fantasmes, nous a dit Catherine Miraton en nous présentant ce spectacle.

    L’air, la terre et l’eau accompagnent le personnage principal à travers son parcours jalonné d’émotions et de bouleversements.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    Sur scène des masques-costumes se déploient et se transforment dans un univers ethnique et poétique.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    Cachés derrière ceux-ci, les danseurs en mouvement leur donnent vie, créant ainsi un univers surréaliste et des situations fantastiques en perpétuelle évolution.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    On explore les corps et leurs métamorphoses qui font ainsi des pieds de nez, fesses par-dessus tête et ce n’est pas sans surprise ni enchantement.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    Les corps parlent, se masquent, s’animalisent et s’humanisent au gré de nos imaginaires.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    Interprété avec une inépuisable intensité, au rythme des percussions, ce spectacle très visuel dévoile la magie et la poésie qui animent ces masques-costumes pour beaucoup inspirés par la culture Bwaba du Burkina Faso.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

     Comme une vague, il nous a transportés, au delà des mots, vers le rêve et la découverte d’autres formes d’expression.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    Un spectacle véritablement éblouissant autant dans le visuel que dans l'auditif .

    Les danseurs sont venus en bord de scène nous présenter leurs masques, nous dire comment ils les enfilaient, comment ils évoluaient avec eux.

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    "MASQ", un spectacle original et fantastique a émerveillé les spectateurs !

    Chorégraphie et scénographie : Alfred Alerte –

    Ecriture du conte : François Place

     Création musicale : Thierry Bertomeu

     Décors et costumes : Agathe Laemmel Marion Laurans  - Création lumières : Hervé Bontemps - Interprètes : Alfred Alerte, Lucie Anceau, Julie Barbier

     


    votre commentaire
  • Bientôt "Love Box", spectacle plein de tendresse, fin et attachant, au Théâtre Gasston Bernard de Châtillon sur Seine

    MIME - ARTS DU CIRQUE
    Mercredi 5 décembre 2018 à 20h

    Ils se voient. Ils se ressemblent. Ils sont attirés. Ils s'aiment. C'est le destin.
    Au fond de leur alcôve, Il et Elle rêvent de filer la parfaite harmonie. Quel plaisir de partager à deux cet humble nid douillet !
    Il y a juste ces petits riens. Ces petits riens qui... font parfois beaucoup.
    Elle apprécie les courbes, il affectionne les angles. dans cet espace exigu, il se sent un peu à l'étroit. Elle, elle y est à son aise. Elle jubile au contact de ses murs. Elle aime le vide.
    Il aimerait la combler; remplir leur petit univers de briques et de blocs.
    Unis par leur incompatibilité, Il et Elle croisent leurs différences. Suite de saynètes drôles et absurdes, Love Box est un spectacle fin et attachant, qui parle sans paroles de la vie à deux. Avec, comme uniques objets 18 briques de bois, un vocabulaire issu du mime, de la danse et du cirque, cette comédie tout public, s'amuse avec malice et ironie des péripéties de deux êtres à la recherche de l'équilibre pour s'aimer.


    En partenariat avec la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais.
    Offert par la CCPC aux élèves des écoles primaires du territoire.
    Avec le soutien du réseau affluences     

     Auteurs-interprètes :
    Miriam de Sela (équilibriste et acrobate)
    Joël Colas (clown)


    Durée : 45 min
    Théâtre Gaston Bernard
    Tout public 
    Tarifs 4 à 12 euros
    Accueil-billetterie : 03 80 91 39 51
    resa.tgb@wanadoo.fr


    votre commentaire
  • Mercredi 28 novembre, avant la seconde représentation de Masq, monsieur Hubert Brigand, Maire de Châtillon sur Seine, accompagné de plusieurs conseillers municipaux (mesdames Aubignat et Desfosses, messieurs Lejour et Mayer) tenait, avant le coup d’envoi du spectacle, mettre à l’honneur le 437e abonné de la saison théâtrale 2018-2019.

    Pourquoi le 437e ? Parce que les compteurs affichaient ce résultat, ce jour-là !

    Il s’agit d’une dame : Madame Annick CHABANT de Montigny-Montfort.

    La 437ème abonnée du Théâtre Gason Bernard a été fêtée par la Municipalité !

     En récompense, Madame Chabant bénéficiera d’un abonnement gratuit pour la saison prochaine.

    L’occasion pour M. Hubert Brigand de se féliciter de l’intérêt confirmé des spectateurs pour le Théâtre municipal de Châtillon-sur-Seine, et de rappeler la grande richesse et diversité des publics du TGB qui, au delà du Châtillonnais, provient de Côte d’Or (parfois même de Dijon comme ce fut le cas hier après-midi encore), mais aussi des départements voisins de l’Yonne, de l’Aube et de la Haute-Marne.

     

    1 commentaire
  • Les Muses bientôt au Théâtre Gaston Bernard, une folle soirée de gaieté !

     Nous sommes à l'intérieur d'un musée où plusieurs tableaux sont exposés  : la Joconde de Léonard de Vinci, la Vénus sortant de l'onde de Botticelli, Marilyn d'Andy Warhol, et sur un socle on distingue la statue de la petite danseuse de Degas.

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Et tout à coup nous voyons les tableaux s'animer, et la petite danseuse commencer des entrechats...

    Nous comprenons alors que ces demoiselles, les "Muses" de leur temps, s'ennuient et qu'elles voudraient aspirer à autre chose .

    Aussi quand le musée s'endort, elles décident de sortir de leurs cadres.

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Marilyn....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    La Joconde....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Vénus (qui s'est habillée pour la circonstance !)

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    la petite danseuse de Degas....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Le gardien vient de temps en temps surveiller le musée, vite nos Muses reprennent leurs places...mais finalement le gardien est le premier effrayé par ce qu'il a cru voir !

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Avec beaucoup d'humour et d’espièglerie, Les Muses nous ont entraînés dans un univers jubilatoire où nos héroïnes n'ont pas hésité à tomber leurs masques pour exister autrement.

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Elles se sont raconté leurs vies...

    Ici ....7 ans de réflexion pour Marilyn....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Ayant trouvé un journal oublié par un visiteur, elles feront des quizz !

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Et ces adorables Muses feront participer le public en leur faisant découvrir des titres de tableaux....

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Parfois la discussion tournera au pugilat !

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

    Entre burlesque et poésie, ce quatuor féminin nous a livré un spectacle musical drôle et décalé où se sont mêlés chants polyphoniques à capella et comédie.

    Un véritable moment de bonheur , prolongé par un échange avec le public.

    (C'était au cours de la séance de l'après-midi où beaucoup de lycéens et collégiens étaient présents.)

    "Les Muses" au Théâtre Gaston Bernard nous ont offert une folle soirée de gaieté....

     Une pièce de Claire couture et Mathilde Le Quellec

    Mise en scène : Stanislas Grassian

    Distribution : Florence Coste, Claire Couture, Mathilde Le Quellec, Amandine Voisin

    Décor : Sandrine Lamblin

    Costumes : Charlotte Richard

     


    votre commentaire
  • Catherine Miraton, avant le début du "Promontoire du Songe", nous avait présenté Jean Pétrement qui répétait sa future pièce "Exil pour deux violons", en compagnie de deux autres interprètes, dans la salle Kiki de Montparnasse.

    Il s'agissait d'une "résidence d'artistes", comme le théâtre Gaston Bernard en organise souvent plusieurs fois dans l'année.

    La Directrice du TGB a invité les spectateurs présents à se rendre à la  présentation du futur spectacle de la troupe de la Compagnie Bacchus.

    Beaucoup d'entre eux ont accepté avec un grand plaisir cette invitation.

    Jean Pétrement (dont la compagnie va présenter  en janvier 2019, au TGB, "Proudhon modèle Courbet", à ne surtout pas manquer !) nous a présenté le thème d'"Exil pour deux violons".

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    Nous avons assisté à plusieurs scènes de la future pièce qui met en scène le grand compositeur hongrois Béla Bartók, 

    Béla Bartók désire se rendre aux USA pour échapper à l'influence grandissante de l'Allemagne nazie, qu'il excècre, dans son pays la Hongrie. Il répond aux demandes aboyées par un employé des douanes américain, un duo impressionnant !

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    Béla Bartók, est un compositeur qui a toujours voulu mettre en avant la superbe musique populaire du peuple hongrois.

    Nous avons eu une démonstration éblouissante de cette musique par un des violonistes de la troupe, Léonard Stefanica .

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    La musique allemande est belle aussi....interprétée par un autre violoniste aussi doué que le précédent, Clément Wurm.

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    Une autre scène nous a présenté un élève suivant les cours de violon d'un professeur allemand, très, très strict sur la tenue et l'interprétation.

    Ce duo fut absolument sublime, les deux violonistes ont littéralement ébloui l'assistance.

    Jean Pétrement nous a confié que les deux jeunes violonistes n'étaient pas comédiens au départ, mais ils ont, peu à peu, montré un véritable don pour le théâtre, et ils interprètent donc tous les rôles parlés, en plus de leur jeu musical ! "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par la richesse scripturale et musicale de son futur spectacle.......

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    Quel duo renversant de virtuosité et de beauté...

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    Dans une autre scène, Béla Bartók, est interviewé par un journaliste

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...

    Nous n'avons pu voir qu'une toute petite partie de la pièce "Exil pour deux violons", mais cet aperçu nous a donné furieusement envie de l'admirer au TGB en 2019...ou 2020.

    Après ces extraits, Jean Pétrement a répondu aux questions, par exemple parlera-t-on dans le programme du TGB d'un spectacle musical ? Non, a-t-il répondu, c'est une pièce sur la vie de Béla Bartók, illustrée par sa musique, ce qui est différent.

     Les quarante-quatre duos pour violons de Béla Bartók sont une merveilleuse manière de pénétrer l’univers du grand compositeur. Intrigué, fasciné par sa musique, j’ai toujours eu le désir et l’ambition  de le mettre en scène. Les quarante-quatre duos portent en eux la dramaturgie de Bartók qui s’appuie sur le développement de nouveaux systèmes d’écriture à partir de ses recherches sur les musiques traditionnelles "populaires ".

    "Exil pour deux violons", une troupe en résidence salle Kiki de Montparnasse, a enthousiasmé les spectateurs par sa richesse scripturale et musicale...


    votre commentaire
  • "Le promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard

    Victor Hugo raconte l'un de ses "profonds souvenirs" suite à la visite qu'il rend en 1834 à son ami Arago pour regarder la lune dans le nouveau télescope de l'Observatoire de Paris.

    Il ne voit  "qu'un trou dans l'obscur". Puis la lumière du soleil lui permet de distinguer le cratère appelé le "Promontoire du Songe", ce qui déclenche immédiatement chez lui une succession d'émotions et de visions.

     Remarquablement interprétés par Ivan Dmitrieff....

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    les textes de Victor Hugo font penser aux peurs de l'être humain devant l'inconnu...cette fameuse "angoisse métaphysique" qui nous étreint tous lorsque nous  observons le ciel étoilé...et bien sûr la lune qu'à l'époque l'écrivain imaginait habitée par des "sélénites"

    Ces pâleurs, ce sont peut-être des mers ; ces noirceurs ce sont peut-être des continents. Ces taches, sont-ce des empires ? De quelle humanité ce globe est-il le support ? quels sont les mastodontes, les hydres, les dragons, les béhémoths, les léviathans de ce milieu ?

    On a le vertige de cette suspension d'un univers dans le vide (....) la perception du phénomène devient de plus en plus nette... Le silence accroit l'horreur....

    L'écriture du poète rappelle aussi les rêves éveillés qui s'emparent de nous lorsque nous lisons les textes antiques, qui n'a pas rêvé des dieux, de l'Olympe et de ses fabuleuses histoires ?

     Ce Promontoire du Songe, dont nous montrons l'ombre projetée sur l'esprit humain, l'Olympe antique l'avait presque fait visible.Dans l'Olympe, la cime du rêve apparaît. La chimère propre à la pensée de l'homme n'a jamais été plastique à ce point. Le songe mythologique est presque palpable par la détermination de la forme.

    Voyez ce que nous  dit le metteur en scène Philippe Berling de sa conception du spectacle :

    Ivan joue comme s'il était la réincarnation d'un Victor Hugo qui serait devenu chaman. Il raconte son expérience singulière avec différents objets et partenaires que nous avons choisis pour leur beauté, leur singularité et pour la qualité de leurs âmes. 

    Il joue avec l'ancêtre du PowerPoint, c'est à dire un petit théâtre d'ombres dans une grosse caisse d'harmonie municipale, avec une flûte turque, un gong chinois, une sélénite...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    un rhinocéros...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

     la boule d'un escalier géant...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    un téléphone araignée...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    une mer de pongé géant...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    un plateau à fromage, un piano d'enfant, une dame-jeanne, une échelle de Jacob...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

     Victor Hugo déborde, foisonne, prolifère, se fait voyant et nous offre des pages admirables sur la nécessaire puissance du rêve, de la création artistique, de l'imagination, de l'insaisissable...

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

    Beaucoup d'applaudissements ont salué la performance extraordinaire d'Ivan Dmetrieff, à la fois récitant d'un texte, oh  combien poétique mais aussi difficile tant il est souvent complexe, mais aussi acteur et même danseur !

    Bravo aussi pour la mise en scène intimiste et envoûtante de Philippe Berling.

    "Le Promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

     Le texte admirable de Victor Hugo a été réédité par Gallimard. Il est disponible à la Bibliothèque municipale de Châtillon sur Seine. J'en ai recopié quelques extraits en bleu.

    "Le promontoire du songe" au théâtre Gaston Bernard a entraîné les spectateurs dans l'univers onirique de Victor Hugo...

     Avec le soutien du Théâtre dans les Vignes et l’aide à la résidence du Théâtre de Semur-en-Auxois et du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon-sur-Seine.

     D’après l’œuvre de Victor Hugo

    Adaptation : Philippe Berling et Ivan Dmitrieff

    Mise en scène, scénographie et lumière : 

    Philippe Berling

    Jeu : Ivan Dmitrieff

    Costumes : Nathalie Prats

     


    votre commentaire
  • "L'utopie des arbres"

     Lorsque la scène s'éclaire on aperçoit un homme qui travaille le bois, on entend le bruit de son tour et on voit à terre beaucoup de sciure répandue.

    Entre deux coups de gouge, entre deux jurons, cet homme nous conte son histoire, celle de l’enfant né parmi les arbres…

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    Tout en parlant il repousse la sciure avec un balai-brosse, en dessinant une route, une rivière....

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, présenté au TGB

    Son éducation ne s'est pas faite entre les quatre murs de l’école, un univers terrifiant où le maître mettait les élèves à genoux sur les plinthes....

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    Sa véritable éducation s'est faite avec les vieux grincheux du village aux mots rugueux, qui sont les traducteurs initiés de ce que disent les arbres.

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, présenté au TGB

    Les vieux grincheux lui ont montré la sagesse des arbres car ils les connaissent  et entretiennent depuis longtemps avec eux une étrange communion.

    L’enfant apprendra tout des arbres qui sont à la lisière entre un état sauvage et une société organisée par les hommes.

    Il découvrira les significations des choses par l’intermédiaire de ses rencontres avec l’arbre à lapin, l’arbre-cœur ou encore l’arbre aux pendus.

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    Mais c'est en grimpant tout en haut d'un grand sapin qu'il aura une expérience unique..

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    Au sommet, il subira le vertige et aura du mal à retrouver la terre ferme, mais en faisant corps avec l'arbre il comprendra tout de la vie....

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    A la fin de son récit, le comédien a réalisé une spirale parfaite avec la sciure.

    Cette spirale, à l'image des cercles concentriques de croissance des arbres, nous rappelle que l'arbre sera toujours un repère évident, éternel et populaire pour tous les hommes.

    L'infinité de l'Arbre représente l'infinité de l'Homme...

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    Alexis Louis-Lucas a été très applaudi  et il le méritait puisqu'il a écrit le texte de ce spectacle, de plus il a représenté magnifiquement tous les personnages et son jeu avec la sciure a été surprenant.

    A noter que le son et la lumière ont magnifié ce spectacle si beau, si poétique, sortant vraiment de l'ordinaire.

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    "L'Utopie des arbres"un très beau spectacle qui a mêlé l'amour des arbres à l'invention poétique, bientôt au TGB

    La Compagnie Taxi Brousse crée des spectacles autour de la parole et du témoignage.

    On se souvient de « Métallos et dégraisseurs » qui retraçait la parole des ouvriers métallos de Sainte Colombe-sur-Seine, une pièce que j'avais vue à Sainte Colombe lors de sa création et qui m'avait enthousiasmée...

    Alexis Louis-Lucas interprétait l'usine !

    A revoir ici :

    http://www.christaldesaintmarc.com/metallos-et-degraisseurs-a680344

    "L'utopie des arbres" a reçu le soutien du réseau " Affluences "

    Ecriture et jeu :

    Alexis Louis-Lucas

    Mise en scène :

    Pierre Yanelli

    Régie son et lumière : Aurélien Chevalier

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique