• votre commentaire
  • "Les pouvoirs de l'odeur", une conférence d'Annick Le Guerer pour L'ACC

     

    Vous connaissez tous l'histoire de l’odeur de la petite madeleine qui permet à Marcel Proust de retrouver la maison de Combray où il allait, enfant,  passer ses vacances.

    Vous connaissez aussi l’expression « avoir quelqu'un dans le nez".

    Mais les odeurs ont encore bien d'autres pouvoirs que ceux qu’ils ont dans la mémoire et la communication.

    Aujourd’hui, les services hospitaliers, la police, les prisons, le marketing, l’informatique, l’enseignement, la vie culturelle et artistique,… utilisent désormais le sens de l’odorat.

    Celui-ci, longtemps jugé inférieur, animal, archaïque, est largement réhabilité au XXIe siècle.

    Cette conférence s'accompagnera d'une présentation de parfums historiques, recomposés par Dominique Ropion.


    votre commentaire
  • Madame Simon, présidente de l'Association Culturelle Châtillonnaise vous communique :

    Vu les perturbations crées par les grèves de la SNCF, la conférence de Madame Annick  LE GUERER  intitulée "les pouvoirs de l'odeur", est annulée pour le lundi 9 avril à 14 h. 30, et reportée au lundi 16 avril à 14 h. 30 salle des conférences mairie de Châtillon-sur-Seine. 


    votre commentaire
  • Camille Claudel « être femme et sculpteur à la fin du XIXème siècle.

    Camille Claudel est née il y a cent cinquante quatre ans, le 8 décembre 1864, à Fère-en- Tardenois dans l’Aisne.

    Aujourd’hui perçue comme l’héroïne dramatique d’une histoire emblématique de la condition féminine au XIXème siècle, elle est surtout une artiste de premier rang qui a apporté à l’histoire de la sculpture moderne un regard d’un grand modernisme.

    Son œuvre, quasiment autobiographique,inscrit dans le marbre, dans l’onyx, un tourment, une quête intérieure, qui ne sont pas sans émouvoir le spectateur contemporain.

    Cette œuvre, trop souvent associée à celle de Rodin, nous entraîne dans un parcours initiatique dont on connait l’ultime étape. Ce chemin de vie, long et douloureux, témoigne des vicissitudes liées aux difficultés d’être un génie, féminin, avant-gardiste et sculpteur dans le contexte d’un monde artistique essentiellement masculin.

    Il témoigne aussi du regard que porte une société sur l’anormalité ainsi que de l’archaïsme médical face à l’aliénation.

    Aujourd’hui, Camille Claudel est enfin consacrée dans un musée qui porte son nom.

    Bien que tardive cette légitime consécration est due à un autre forme de combat : celui de sa petite nièce Reine-Marie Paris. Par le lien de sang qui les unit, ces deux femmes ont en commun une énergie et une ténacité sans égale. C’est ainsi que le musée de Nogent-sur-Seine, outre d’être un émouvant hommage familial, est une réhabilitation de celle qui fut sans doute la plus talentueuse sculpteure féminine de tous les temps.

    La conférence : « Camille Claudel : être femme et sculpteur à la fin du XIXème siècle » s’articulera autour de trois volets :

    Présentation du contexte artistique de la fin du XIXème siècle, des artistes qui dès le Second Empire, représentent la sculpture française, des conditions d’apprentissage pour une femme voulant devenir artiste.

    Vie et œuvre de Camille Claudel : son entourage familial, social, artistique, ses détracteurs, ses amis. Analyse de son travail, de sa technique, du modernisme de son inspiration. Analyse de la personnalité de l’artiste, ce qui l’a sublimé, ce qui l’a détruite. Regard sur la psychiatrie au début du vingtième siècle.

    Redécouverte de Camille Claudel au milieu du vingtième siècle. Sa présence dans les musées français et étrangers. La collection de Reine Marie Paris, la création du musée de Nogent-sur-Seine.

    Brigitte Serre-Bouret est conservatrice en chef du Patrimoine.Titulaire d’un Doctorat d’Histoire et d’archéologie (Paris X Nanterre), c’est une ancienne élève de l’Ecole du Louvre.

    Elle a été directrice de musées de Beaux-Arts pendant plus de 25 ans en Normandie et en Rhône-Alpes où elle a, entre autres, organisé une exposition Camille Claudel.

    A l’heure actuelle elle se consacre à l’enseignement universitaire spécialisé en histoire de l’Art et en Gemmologie, ainsi qu’à la recherche, notamment dans les domaines croisés Art et Médecine avec la faculté de Paris-Descartes.


    votre commentaire
  • Association Culturelle Châtillonnaise

     X versus Y : les vraies différences entre les hommes et les femmes

                                           Une conférence de  Lydie Suty

     Existe -t'il des différences fondamentales entre les hommes et les femmes ? Si oui, à quoi sont-elles dues ?

    Tout d'abord, il faut expliquer ce qu'est le déterminisme sexuel chez les humains et faire la différence entre le déterminisme génétique lié aux chromosomes et le déterminisme épigénétique lié à l'environnement, en particulier à l'éducation.

    Au niveau génétique, nous ferons le point sur une différence essentielle concernant la paire de chromosomes sexuels : les femmes ont deux chromosomes X et les hommes un chromosome X et un chromosome Y.

    La structure et le fonctionnement de ces chromosomes déterminent une grande partie des caractères sexuels et de leurs anomalies, par exemple, l'hermaphrodisme. Les facteurs environnementaux modulent l'expression des potentialités portées par les gènes.

    Muscles, espérance de vie, fonctionnement du cerveau, autant de points importants abordés dans cette conférence pour tenter de mieux comprendre ce qui fait vraiment  la différence entre un homme et une femme.

    La biologie du sexe sur laquelle reposent toutes ces différences est encore mal comprise car, hélas, longtemps occultée par des considérations socioculturelles visant souvent à opposer les sexes.

    Cette conférence pour tous les publics est proposée par l'Association Culturelle Châtillonnaise-UTB.

    Elle aura lieu le lundi 12 mars 2018, à 14 h 30, Salle de conférences de la mairie de CHATILLON-sur-SEINE, rue du président CARNOT. Entrée 5   pour les adhérents, 6   pour les non-adhérents.

    Titulaire d'un doctorat et d'une HDR en Sciences de la vie, Lydie Suty, était chercheur à l'Institut National de la Recherche Agronomique. Spécialiste des interactions entre la plante et son environnement. Auteur de nombreuses publications dans des revues scientifiques internationales et de plusieurs livres de vulgarisation scientifique, Lydie Suty est actuellement chargée de cours à l'Université de Bourgogne et à l'Institut Français d'Herboristerie. Elle est aussi Chevalier de l'Ordre du Mérite Agricole .


    votre commentaire
  • "Les passions de George San", une conférence de Michel Lagrange pour l'ACC

    Conférence de l’Association CulturelleChâtillonnaise

     

    LES PASSIONS DE GEORGE SAND

    par Michel Lagrange.

    George Sand représente un cas particulier dans la littérature du XIX° siècle. Son nom évoque encore un auteur provincial, qui conte des histoires berrichonnes, qui parle des mœurs d’une France profonde et périmée,  telles que « La Mare au Diable » ou « La Petite Fadette » ou « Les Maîtres Sonneurs »…

    En réalité, George Sand est un des plus grands auteurs engagés de ce siècle en marche vers la République. Dostoïevski ne s’y trompe pas qui parle dans son chef-d’œuvre « Les Possédés » de ses « romans de génie » défendant la condition des femmes. George Sand s’est battue pour la République, pour le droit des femmes à disposer d’elles-mêmes, dans la liberté et l’amour libre. Militante, égérie politique, elle incarne par sa vie publique et privée la femme libre, amoureuse d’artistes géniaux comme Musset ou Chopin, entre autres…

    Ce qui ne l’empêche pas de célébrer la nature, le Berry de son enfance, la vie naturelle, écologique dirait-on aujourd’hui. Oui, George Sand est une de nos contemporaines !

    C’est ce qu’illustrera Michel Lagrange dans sa conférence du lundi 5 mars à la salle des conférences de la Mairie, à 14h 30.     


    votre commentaire
  • Conférence du lundi 26 février 2018, à 14h30

    organisée par l'Association culturelle châtillonnaise

    et l'Université pour tous de Bourgogne

     

    donnée par Étienne Jacquot, professeur de philosophie (hon.)

     

    Nature, culture, écologie.

    J.J. Rousseau fut bien au fait de la question, avant tout le monde, mettant le doigt sur la nécessité d'interroger la non évidence du devenir de l'homme.

    Les doutes qui s'élèvent sur la possibilité de poursuivre une croissance illimitée dans un monde fini sont sources d’incertitudes sur le futur ; mais elles sont aussi source d'éclairages rétrospectifs, révélateurs des modalités d'existence propres à l'être humain et de ses relations singulières avec une nature dont le caractère exceptionnel au sein du cosmos souligne la fragilité. Comprendre que cette situation est en rapport avec ce qui est essentiel à l'être humain est un préalable indispensable à l'évaluation des mesures que l'humanité doit prendre pour relever les défis auxquels elle se trouve confrontée.

     


    votre commentaire
  • "L'affaire Dreyfus", une conférence de Robert Fries pour l'Association Culturelle Châtillonnaise

    RETOUR SUR L'AFFAIRE DREYFUS

    Lundi 5 février 2018 – 14h30

    Mairie de Châtillon sur Seine

    Salle des conférences

    Par Robert FRIES

    L’affaire Dreyfus – une erreur judiciaire dans un climat nationaliste et antisémite exacerbé – a fait couler des litres de salive et d’encre – à la Bibliothèque de France, 614 ouvrages comportent les mots « affaire Dreyfus » dans leur titre – a passionné l’opinion, a mobilisé des foules – surtout à Paris – a divisé les familles.   Conséquence durable de l’affaire, les Intellectuels sont entrés dans le débat politique et y occupent la place que l’on sait.

    Quel était le climat politique et social, qui étaient les protagonistes, quelles étaient leurs motivations, comment l’erreur judiciaire a été dévoilée et tardivement réparée, autant de questions que Robert Fries s’efforcera d’éclairer.

    Entrée : 5€ pour adhérents ; 6€ pour non adhérents.


    votre commentaire
  • "Caïn et Abel

     

      «  Le mythe de Caïn et Abel n'a pas pris une ride. Ce texte biblique situé au début de la Genèse met en scène un meurtre entre deux frères. Cette petite histoire qui peut paraître annodine est en réalité universelle. Quelles que soient les nombreuses interprétations dont ce texte a fait l'objet au cours de l'histoire, elles ont toutes tourné autour de la question de la violence humaine, collective ou individuelle. Au XXIe siècle, la violence n'a pas disparu, elle nous éclate à la figure. Ce mythe va aux racines de celle-ci, nous informe entre autre sur le rôle qu'a joué le sacrifice au coeur des sociétés humaines afin de conjurer la violence du groupe, et aussi sur le mécanisme de la violence dans le coeur de l'individu »

    Guillaume HERVIEUX est diplômé en Sciences des religions de l'Université Marc Bloch de STRASBOURG. Il est l'auteur de deux essais aux approches historique et théologique : "La Bible, le Coran, et l'esclavage" et "l'ivresse de Noé, Histoire d'une malédiction", et deux thrillers en collaboration avec Philip Leroy :"La Porte du Messie" et "l'origine du monde". 
     

    La conférence aura lieu lundi 15 janvier à 14 h. 30 salle des Conférences de la Mairie de Chatillon-sur-Seine. 

    Entrée : 5 € pour les adhérents, et 6€ pour les non adhérents.

     


    votre commentaire
  • "Alimentation, santé, prévention des cancers" une conférence de Monsieur Belleville pour l'ACC

    Alimentation, santé, prévention des cancers

    Jacques Belleville vous communique :

    Les découvertes scientifiques anciennes et récentes permettent d’établir des recommandations alimentaires et nutritionnelles de santé publique pour la prévention des cancers. Quatre points essentiels sont à retenir, en termes de réduction des cancers et aboutissent à des recommandations de santé publique.

    • Importance d’une consommation de fruits et légumes, au moins 400g par jour, sachant que la consommation de légumes est plus protectrice que celle de fruits et les légumes n’étant pas à égalité suivant le type de cancer.
    • Eviter la consommation abusive d’alcool.
    • Eviter le surpoids et l’obésité de localisation abdominale.
    • Pratiquer une activité physique régulière, adaptée à ses capacités.

    La conférence portera essentiellement sur le rôle protecteur d’une alimentation anticancer, et quels sont les aliments les plus protecteurs suivant le type de cancer. L’effet protecteur de l’alimentation est de plus ou moins grande importance, selon les différentes localisations des cancers. Le mode de préparation des aliments peut aussi intervenir dans la dangerosité d’un plat. Plus globalement le surpoids ou l’obésité peut favoriser aussi certains types de cancers.

    La conférence sera suivie d’un temps de réponses aux questions des participants.


    votre commentaire
  •  La « Grande Guerre » a provoqué une véritable hécatombe : 10 millions de morts dont 1,4 million français (chiffres vraisemblablement inférieurs à la réalité).

    En effet, avant 1914, jamais un conflit n'avait été aussi meurtrier et cela pour une raison simple : jamais un conflit n'avait opposé autant de nations et autant d'hommes avec un armement aussi destructeur.

    Cette « tuerie » a bouleversé les équilibres démographiques antérieurs.

    Cette conférence  qui sera présentée par Monsieur Denis ULRICH, maître de conférences retraité de l'Université de BESANCON où il a enseigné l'Histoire du Droit, l'Histoire Economique, et le Droit Civil, aura lieu le lundi 4 décembre à 14 heures 30 salle des conférences de la Mairie de Chatillon-sur-Seine.

    Entrée 5 € pour les adhérents, 6 € pour les non adhérents.


    votre commentaire
  • L'approche du  droit de propriété, une conférence de l'ACC

    Approche générale du droit de propriété.

     Le droit de propriété apparaît comme un des droits fondamentaux de notre société.

    Il a été organisé dans le code civil de 1804 car il fallait stabiliser les mutations de biens engendrées par la Révolution.

    Sa définition est parlante : " La propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements." À la lecture de ce texte un double constat s'impose : les attributs du droit de propriété sont variés et offrent une plénitude de pouvoirs à son titulaire mais ce droit peut néanmoins connaître des limites.

    Être propriétaire c'est en effet avoir le droit de se servir de la chose, d'en tirer profit, de l'aliéner. Ces attributs sont en principe réunis entre les mains d'une seule personne mais ils peuvent aussi être répartis entre deux titulaires : on aura alors un usufruitier et un nu-propriétaire, cet éclatement des pouvoirs pouvant servir de technique de gestion ou de transmission des biens. Cependant, être propriétaire ce n'est  pas avoir un pouvoir totalement absolu. Différentes restrictions peuvent venir entraver ses prérogatives. C'est le législateur qui les met en place (cf. le droit de l'urbanisme) mais aussi les tribunaux qui ont créé la notion "d'abus de droit" ou de "troubles de voisinage".

    C'est cette approche générale du droit de propriété qui vous est proposée dans une conférence donnée par Catherine Lopard le 27 novembre prochain. (Cette dernière était enseignante à la Faculté de Droit de Dijon.)

    Cette conférence, organisée par l'association culturelle châtillonnaise, aura lieu le lundi 27 novembre 2017 à 14h30 dans la salle des conférencesde la mairie de Châtillon sur Seine. (Les droits d'entrée aux conférences sont : - 5€ pour les adhérents - 6 € pour les non adhérents)

     


    votre commentaire
  • "Secrets des lieux sacrés de France et d'ailleurs, une conférence de Lydie Suty pour l'ACC

    Cette conférence sera présentée par Madame Lydie SUTY, titulaire d'un doctorat et d'une HDR en Sciences de la vie chercheur retraitée de l'Institut National de la Recherche Agronomique de DIJON, actuellement chargée de cours à l'Université de Bourgogne, et à l'Institut Français d'Herboristerie.


    votre commentaire
  • Les codex Mayas, une conférence de  pour l'ACC

    Les peuples de Mésoamérique utilisaient une forme originale de manuscrit appelée codex ou encore parfois « livre peint ».

    Les codex aztèques et mayas, aux feuilles assemblées en zig-zag, étaient rédigés en écriture hiéroglyphique par des scribes-enlumineurs.

    Parmi les plus connus, on peut citer le codex Borgia, conservé à la bibliothèque Apostolique du Vatican ou le codex Borbonicus, conservé à l’Assemblée Nationale à Paris, ainsi que les 4 codex mayas découverts à ce jour.

    Pourtant, ces manuscrits inestimables, ces chefs d’œuvre de la culture précolombienne furent systématiquement détruits par les conquistadors et les prêtres lors de la conquête espagnole du Mexique au XVIème siècle.

    Cette conférence, accompagnée par la reproduction exacte de codex mayas (sous forme de facsimilé), vous entraînera à la découverte de ces ouvrages méconnus mais riches en anecdotes, qui mêlent récits légendaires et prédictions astrologiques.

    Les codex précolombiens sont des survivants : ils constituent les derniers témoignages de ces civilisations fascinantes, à la fois barbares et raffinées. 

    La conférence Les codex mayas (2èmepartie)aura lieu le lundi 23 octobre 2017 à 14h30 salle des conférences de Chatillon-sur-Seine.

    Conférence-débat animée par Jean Olivier SAIZ, écoutons-le :
    Professeur agrégé d’espagnol, je suis passionné par les Civilisations Précolombiennes depuis mon adolescence, suite à la lecture du roman Azteca de Gary Jennings. Bibliophile amateur et collectionneur de fac-similés de codex, je possède actuellement une trentaine de manuscrits aztèques et mayas. Parmi les plus connus, on peut citer le codex Borgia, conservé à la bibliothèque apostolique du Vatican ou le codex Borbonicus, conservé à l’Assemblée Nationale à Paris, ainsi que les copies des 3 codex mayas découverts à ce jour. A ma connaissance, ces ouvrages riches d’anecdotes n’ont jamais été présentés au public français. A travers d’expositions ou auprès de mes élèves du Lycée Jacques Amyot d’Auxerre, j’essaie de rendre accessibles et vivants les seuls témoignages écrits de ces civilisations, à la fois barbares et raffinées. Pour plus d’informations, consultez le site www.expocodex.frou la page Facebook www.facebook.com/ExpoCodex

    Les codex Mayas, une conférence de Jean-Olivier Saiz  pour l'Association Culturelle Châtillonnaise


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique