• Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Pour son avant-dernier spectacle, le Festival "Cultures sans frontières" initié par l'Association Châtillon-Scènes, nous a proposé une très jolie pièce de théâtre pour enfants et adultes : "Le nouveau monde de Pilick" :

    Le monde de Pilick

    En arrivant dans la salle Espace et Loisirs pour assister à la représentation du "Nouveau Monde de Pilick", les spectateurs ont été surpris par la configuration des lieux !

    En effet, l'espace était clos de rideaux en mousseline légère et les spectateurs pouvaient s'asseoir sur des gradins orientés des quatre côtés...

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Pas de scène à regarder...c'était surprenant....Mais tout le monde a compris lorsque la salle a été plongée dans le noir et que des sons sont apparus : des bruits de galopade, des cris d'animaux, audibles tout autour de la salle, derrière les rideaux de mousseline.

    Puis nous avons perçu des dialogues entre divers personnages qui s'interpelaient et se répondaient.

    Nous avons fait connaissance avec Pilick le lapin, son amie Herminette accompagnée de Rouge-Gorge, le chef d'orchestre, de madame Prisca et du Hibou.

    Dans l'obscurité , nous sommes devenus malvoyants, mais très "entendants"... car en effet, "Le nouveau monde de Pilick" est une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap de la non voyance.

    Voici l'histoire :

    Pilick le petit lapin bleu et son amie Herminette accompagnés de Rouge Gorge, le Chef d’Orchestre partent à l’aventure en Amérique.
    Madame Prisca et Hib le hibou les accueillent et les conduisent sur les chemins de la musique noire américaine, de la Louisiane à New-York. Pilick et Herminette vont découvrir les chants noirs des esclaves dans les champs de coton, le jazz rythmé de la Nouvelle Orléans, les accents émouvants du blues et du gospel, les premiers rock’n’roll de Memphis et bien d’autres styles jusqu'au rap d'aujourd'hui. Ces passages alternent avec des aventures vécues au quotidien.

    L'un des personnages, Hibou, est lui-même non-voyant. Proche de ses amis, il leur vient souvent en aide, montrant ainsi qu'on peut vivre pleinement dans un monde où l'un de ses sens fait défaut. Au sein du groupe, rien ne le distingue des autres, et c'est cette intégration réussie qui peut servir de modèle dans la vraie vie….

    (Le pianiste était tout de même visible à travers les rideaux, aussi j'ai pu prendre une photo...mais ensuite j'ai fermé les yeux et la magie a commencé)

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Presque à la fin de cette histoire très amusante, les acteurs ont été un peu visibles derrière les rideaux, éclairés de rouge et de vert, lorsqu'il ont joué et chanté des airs américains en partant des mélopées des esclaves dans les champs de coton, jusqu'au au jazz, charleston et rap...

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    A la fin du spectacle les acteurs sont venus voir les spectateurs et ont dialogué avec eux en répondant à leurs questions.

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Les acteurs :Adeline Moncaut, Jacques Norgeville, Lolita Franck Huguenin, Yannick Fromont, Gaelle About...

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Le pianiste Jean-Paul Millier...

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    et le metteur en scène Sylvain Marmorat...

    Le nouveau monde de Pilick, une histoire musicale au service de la sensibilisation au handicap

    Dans cette vidéo, l'écrivaine Annick Terriot qui a écrit les textes, nous explique le sens de ce spectacle, et nous pouvons voir les acteurs-chanteurs évoluer de l'autre côté des rideaux de mousseline !

     


    votre commentaire
  • L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    Une très joyeuse animation a régné mercredi 15 novembre dans la salle pédagogique du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix.

    En effet, le Musée , en partenariat avec le Service Petite Enfance de la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais, avait organisé une après-midi "Atelier-Argile" en direction des enfants de 20 mois à 6 ans.

    Christelle Terrillon, coordinatrice Petite Enfance, et Patricia Janeux, responsable des activités pédagogiques au Musée, ont  rassemblé enfants et parents  pour leur expliquer comment allait se dérouler l'après-midi.

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    Puis Christelle a raconté aux petits l'histoire du joli poisson Arc en ciel qui faisait des bulles, elle en a d'ailleurs fait elle-même, à la grande joie des enfants !

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile était animé par Laurence Petit, talentueuse céramiste de Prusly sur Ource, en pleine forme pour travailler avec les enfants qu'elle adore !

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    Laurence avait préparé différents ateliers  pour que les enfants , des plus petits aux plus grands, puissent s'exprimer dans la joie.

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    Mais avant de commencer il faut enfiler une blouse, faite simplement d'un sac poubelle échancré pour la tête et les bras.

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    et c'est parti...

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    On peut s'amuser aussi avec des feuilles mortes !

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier "barbotine" a eu du succès !

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    Et les plus petits  ont pu trouver les bras chaleureux de Nivès , super assistante maternelle, venue aider bénévolement les organisatrices de l'atelier !

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    Pourquoi organiser un atelier-argile (ou d'autres prévus  pour plus tard sur des thèmes différents) pour ces 16 enfants de 20 mois à 6 ans, et leurs parents ?

    Christelle Terrillon explique qu'il s'agit de faire se rencontrer des enfants qui ne vont pas forcément à la crèche, pour les socialiser avant leur entrée à l'école. De plus les parents peuvent aussi se rencontrer, échanger... A noter que les papas sont venus nombreux, bravo !

    Et pourquoi au sein du Musée ? Eh bien , parce que c'est une façon de présenter ce lieu magnifique de Culture à des personnes qui peut-être n'auraient jamais osé y pénétrer !

    Double action soutenue par la CCPC, Communauté de Communes du Pays Châtillonnais le REAP : Réseau Ecoute Appui Accompagnement à la Parentalité et la CAF Caisse d'Allocations Familiales.

    A la fin de la séance, les parents ont reçu des documents qui leur permettront de continuer à la maison de travailler l'argile avec leurs enfants.

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

    L'atelier-argile au Musée du Pays Châtillonnais a connu un grand succès auprès des enfants ...et des parents !!

     


    1 commentaire
  • Cérémonie du 11 Novembre :

    Après la cérémonie religieuse dite à Saint-Nicolas

    la population de Châtillon s'est retrouvée au monument Joffre pour célébrer ce jour si important dans notre vie.

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    Cette année c'est sous une forêt de parapluies que la population a défilé dans la ville pour se rendre au Monument aux Morts où nombreux les Châtillonnais ont répondu présent.

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    Un nombre important de portes-drapeaux prenaient place et la cérémonie, cette année s'est déroulée en trois actes, commença. 

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    En premier la cérémonie du 11 novembre, la remise de diplômes de la Médaille Militaire à deux anciens soldats et la remise du nouveau drapeau au Souvenir Français par M. le lieutenant-Colonel Didier Roger à Gilles Surirey qui ensuite l'a remis à Louis Demonte le porte drapeau  de l'association.

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

     

    M. Jean Perrier ancien Président de Rhin et Danube agrafa la cocarde de Rhin et Danube à ce nouveau drapeau.

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    Profitons de cette occasion pour féliciter un très très jeune porte drapeau.

    La cérémonie était Présidée par M. le Sous-Préfet de Montbard, M. Hubert Brigand Maire de la ville, du Commandant de gendarmerie et du commandant des sapeurs pompiers.

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La commémoration du 11 novembre 2017 à Châtillon sur Seine vue par René Drappier

    La cérémonie se termina autour du verre de l'amitié.

     

    Le dernier jour de guerre : Alors que les pourparlers d'armistice se déroulaient à Rethondes entre le Maréchal Foch et les plénipotentiaires allemands, une division commandée par je général Bochut, reçu l'ordre de franchir la Meuse le soir du 9 novembre. Cette ultime offensive menée dans la précipitation et l'improvisation, destinée a obtenir la capitulation de l'armée allemande s'acheva le 11 novembre 1918 à 11 heures du matin. Cette opération coûta la vie à une centaine de soldats français supplémentaires.


    votre commentaire
  •  

    Jean Paul Noret vous communique :

     

    Vous trouverez ci-dessous le prochain programme de notre cinéma.

     A noter "Les conquérantes" que nous avons pu obtenir en 3e

     semaine nationale car il complète très opportunément le cycle du

    ciné-club consacré au combat des femmes pour obtenir le droit de

     vote avec l'excellent film "les suffragettes".

     A noter aussi notre participation aux festivals des cinémas

     indépendants de Bourgogne qui nous permet chaque mois d'avoir un très

     bon film pour enfants ("le vent dans les roseaux") et un classique du

     patrimoine ("cet obscur objet du désir" de Luis Bunuel)

     

    A surtout ne pas manquer le magnifique "au revoir là-haut", superbe

     et fidèle adaptation du prix Goncourt de Pierre Lemaître. Des

    acteurs exceptionnels pour une histoire poignante pendant et après la

     grande guerre.

     Inutile de parler des deux autres films dont le bouche à oreille a

     déjà donné à beaucoup l'envie de les voir...

    très cordialement,

    Jean-Paul Noret

     

    PS : impossible de ne pas vous parler de la soirée du vendredi 24 au

     Sélect de Châtillon avec en sortie nationale le beau film "l'oeil du

     cyclône" adapté de la pièce à succès de Luis Marquès sur les procès

     des enfants soldats. Luis Marquès sera présent pour rencontrer

    les spectateurs après la projection et discuter avec eux...

     


    votre commentaire
  • Le GEDA des 7 vallées propose un nouveau spectacle au TGB : "Emile de père en fils"

    Le GEDA (Groupement d'Etude et de Développement Agricole) des 7 Vallées est une association locale d'agricultrices et d'agriculteurs ouverts au monde rural.

    Cette association travaille de longue date autour de thèmes sur l'avenir des exploitations et des exploitants du Châtillonnais.

    Après le succès de l'an passé avec le « Stress est dans le pré », le GEDA des 7 Vallées récidive en vous proposant une nouvelle soirée débat autour de situations particulièrement d'actualité dans les métiers de l'Agriculture.

    "Emile de père en fils"

    Samedi 18 Novembre à 20 h

    Théâtre Gaston Bernard à Châtillon-sur-Seine

    Aléas climatiques, difficultés sur son exploitation, transmission...autant de situations auxquelles est confronté Émile.

    Quelles solutions pour s'en sortir ?

    Montée par la compagnie Entrée de Jeu, Emile de père en fils, est une pièce de théâtre interactive qui organise une réflexion autour de ces problématiques qui touchent notre monde agricole.

    N'hésitez pas à en parler autour de vous !

     Entrée 10 € suivi d’un pot de l’amitié.

    Pour réserver : Théâtre Gaston Bernard / resa.tgb@wanadoo.fr — 03 80 91 38 51 / Mardi, jeudi et vendredi de 16 h 30 à 18 h 00. Mercredi de 10 h 00 à 12 h 00 et de 16 h 30 à 18 h 30. Fermé les week-ends, lundis et jours fériés.


    votre commentaire
  • N'oubliez pas le loto des Vitrines Châtillonnaises, dimanche !


    votre commentaire
  • Pierre Magès m'envoie trois vidéos très agréables à visionner, ne vous en privez pas.

    La première est très émouvante, un miracle à Fatima pour son petit chien, incroyable  !

     

    La seconde sur des pêcheurs au Sénégal

    La troisième sur son combat contre l'utilisation de fourrures :


    votre commentaire
  •  Accompagné des Conseillers Municipaux et de Roger Grosmaire, Hubert Brigand, Maire de la Ville de Châtillon sur Seine a tenu à féliciter tous ceux qui , en fleurissant leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces rendent la ville accueillante et gaie.

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Hubert Brigand a aussi dévoilé certains aménagements de la ville qui auront lieu dans l'avenir : construction de la Médiathèque pour laquelle 65 architectes ont postulé, venant de toute la France, et l'acquisition de la fonderie qui dénature l'entrée de la Ville....Le site sera dépollué, aplani...mais l'emploi futur du terrain n'est pas encore défini.

    Avant d'annoncer les résultats du concours des "Maisons Fleuries", monsieur le Maire a tenu à remercier les membres du jury présidé par Roger Grosmaire, membres qui ont arpenté toutes les rues de la ville pour noter le fleurissement effectué par les habitants de Châtillon sur Seine.

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Voici les membres du jury :

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Et le palmarès 2017 :

    Catégorie MAISONS

    Premier Prix : Madame et Monsieur Gaullet Thierry 26, rue de Cramont

    Second Prix : Monsieur et Madame Colas Denis 48, route de Vanvey

    Troisième prix : Monsieur et Madame Chauve Bernard 40, avenue Edouard Herriot

    Catégorie  MAISONS avec BALCONS

    Premier Prix : Monsieur et Madame Berthelon Michel 4, rue Guyotte

    Second Prix : Monsieur et Madame Gérard Daniel 62, rue Saint Jean

    Troisième prix Madame Dolgotoloff Françoise 27, rue Docteur Robert

    Catégorie COMMERCES

    Premier Prix : L'Alpiamar 32, avenue Edouard Herriot

    Second Prix : Maison de retraite de la Charme, rue de la Charme

    Troisième Prix : Restaurant Le Saint-Vorles, Place de la Résistance

    Voici les Lauréats :

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Toutes les personnes qui ont fleuri leurs maisons, balcons et commerces ont reçu un diplôme d'encouragement

    Un bon, joint à leur lettre de convocation, a été placé dans une urne.

    Hubert Brigand a tiré au sort trois gagnants qui ont reçu un bien joli lot de jardinage.

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Voici une partie des lots.

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine

    Remise des prix aux personnes qui ont fleuri leurs maisons, leurs balcons, leurs commerces durant l'été 2017, à Châtillon sur Seine


    votre commentaire
  • Chœur "Gospel"

    Dimanche 19 novembre – 16heures

    Église Saint-Nicolas Châtillon-sur-Seine

    Châtillon- Scènes a ouvert sa saison culturelle 2017 en programmant un projet qui lui tenait à cœur :

    "Cultures sans frontières"

    Découvrir, rencontrer, partager

    Dimanche 19 novembre sera le point d'orgue de son année culturelle, en invitant le Chœur "Gospel" de Chaumont. 

    50 choristes, plusieurs solistes et cinq musiciens professionnels sont réunis par l’énergie et l’émotion du gospel.

    Partant de deux thèmes de négro spiritual et de deux standards populaires, le chœur Gospel de la Communauté d’Agglomération de Chaumont, du bassin nogentais et du bassin de Bologne Vignory Froncles, propose un répertoire aux multiples esthétiques.

    Le soleil de la musique caribéenne : la Guadeloupe et la Martinique abritent malgré leurs petites tailles une vaste et populaire musique originale qui a gagné un renom international, les rythmes R’nB urbains musique populaire afro-américaine ainsi que les gospels de la scène actuelle américaine se côtoient pour ce moment de partage d’énergie et d’émotions avec le public.

    Musiciens : Guitare électrique: Jean-Paul Thièrion ; Basse électrique : Michel Radel précédent directeur de l'école municipale de musique de Châtillon-sur-Seine; Piano : Jean-Marie Kempf ; Batterie : Rémi Marcand.

    Direction de chœur et chant : Valérie Martin.

    Tarif unique : 10 €   ( - de 16 ans gratuit )

    Réservations : O.T.S.I. et vente sur place le jour du spectacle


    votre commentaire
  • "Semeurs d'Espérance" un audiovisuel de Jean Ponsignon

    Le Festival "Cultures sans Frontières" de l'Association Châtillon-Scènes a demandé à Jean et Sophie Ponsignon de présenter une conférence audio-visuelle qu'ils ont intitulée "Semeurs d'Espérance".

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Pendant 10 ans, Jean et Sophie Ponsignon ont accompagné les actions de parrainage d'enfants sous l'égide de l'association "Aide et Action".

    Jean et Sophie, avant de projeter leur montage présentant les actions de développement situées dans deux bidonvilles de Mumbay (Bombay) en Inde, nous ont présenté l'Inde, la ville immense de Bombay avec quelques rappels imagés de certaines réalités indiennes et une présentation plus détaillée de Bombay, première ville industrielle et porte de l’Inde :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Nous avons découvert les deux bidonvilles : Golibar, près de l’aéroport et Malad à 25 kilomètres au Nord de la ville.(Depuis le voyage humanitaire des deux conférenciers un nouvel énorme bidonville s'est, hélas, formé au centre de Bombay)

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Nous avons pu avoir des informations qui nous ont fait frémir , jugez-en...

    il y a :

    - 1 m2 couvert par habitant, chaque cabane de 7 à 10 m2 abritant (si l’on peut dire) 7 personnes,

    -1 robinet pour 300 personnes, alimenté en eau 4 heures par jour,

    -1 latrine pour 500 personnes.

    Mais dans ces bidonvilles, par l’action du MLSM, et les soutiens financiers venus d'Europe, 92% des enfants parrainés poursuivent une scolarité normale et où 9 000 lépreux ont été traités et pour la plupart guéris.

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    On vit souvent à cinq , ou plus, dans....cinq mètres carrés !

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

     Nous avons vu à l’oeuvre les membres - tous Indiens - du Maharashtra Lokahita Seva Mandal  - MLSM- (Association pour le développement des habitants de la province de Bombay).

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Nous les avons suivis dans leurs diverses activités :

     Actions dans le domaine médical et lutte contre la lèpre 

    Ce jeune homme âgé de 17 ans, apparemment sain, a été détecté porteur de la maladie. Après 3 années de traitement sa lèpre sera vaincue.

    Par contre les personnes développant la lèpre depuis de nombreuses années ne pourront pas être guéries, mais elles seront accueillies dans un hôpital qui prendra bien soin d'elles.

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Lutte contre la tuberculose très présente dans les bidonvilles :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

     Lutte contre la malnutrition :

    Les enfants sont nourris grâce aux repas non utilisés des Compagnies aériennes, mélangés avec du riz.

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Des actions de scolarisation d’enfants soutenues par le « parrainage » :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Les enfants ne pouvant pas faire leurs devoirs chez eux le soir dans 5 m2 où se côtoient 6 ou 7 personnes , des "répétitrices" les prennent en charge.

    A noter qu'en Inde on ne redouble pas, les élèves sont donc aidés pour qu'ils aillent jusqu'au bout de leur scolarité.

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Une lettre d'un de ces enfants a ému les auditeurs  : que ferait-il s'il devenait millionnaire ? il serait honnête et aiderait au maximum toutes les personnes du bidonville....

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    L'Association peut octroyer des prêts pour la création de commerces individuels et d’artisanats.

    Ici un marchand de légumes...

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Un marchand de graines...

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Une vendeuse de bracelets , veuve très âgée, qui a perdu tous ses enfants...

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Prêt pour l'achat de bicyclettes qui seront louées :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Amélioration de l’habitat par la reconstruction de taudis :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Les jeunes peuvent avoir accès à une formation professionnelle comme la couture :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    la dactylographie :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    la pratique de la langue anglaise :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    On apprend à confectionner des patchworks :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    des impressions sur étoffe :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    et confectionner des boîtes en carton :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Et nous avons découvert le visage de celle par qui toute cette oeuvre humanitaire magnifique  a pu commencer, Florie Freitas :

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    En quittant Bombay, un coucher de soleil....

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

    Après leur superbe diaporama, commenté par leurs deux voix, Jean et Sophie Ponsignon ont répondu aux nombreuses questions des spectateurs  qui ont été véritablement bouleversés par cette conférence.

    Quelle chance nous avons de vivre en France...Alors si nous le pouvons, aidons ces associations qui permettent à des enfants d'aller à l'école, à tous d'être soignés et de vivre dans des conditions ...presque décentes (mais on en est, hélas, encore loin !)

    Dans le cadre du Festival "Cultures sans Frontières", Jean et Sophie Ponsignon ont présenté "Semeurs d'Espérance"

     


    1 commentaire
  • "On récolte ce qu'on sème"

    "On récolte ce que l'on sème", un film proposé par la Ligue des Droits de l'Homme


    votre commentaire
  • Ce n'est bien sûr pas à quoi vous pensez !

    Ce poilu c'est le petit écureuil qui fréquente mon jardin depuis plusieurs années.

    Au printemps il était venu chercher des noisettes sous les herbes sèches au pied du noisetier.

    http://www.christaldesaintmarc.com/un-ecureuil-adorable-visiteur-de-mon-jardin-a130554306

    Le 11 novembre sous une pluie battante, il est venu profiter de la nourriture que je propose aux oiseaux (très nombreux cette année, ils vont me ruiner en achat de graines et de boules de graisse !)

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Il a tout d'abord repéré les boules de graisse :

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Une queue qui sert de crochet, c'est astucieux !

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Une fois la boule dégustée, il faut trouver autre chose à se mettre sous la dent...attaquons-nous à la mangeoire !

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    si je soulevais cette porte ?

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    et si je rentrais dedans ?

    Un poilu dans mon jardin le 11 novembre....

    Rien à faire...essayons donc autre chose....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Il faut être équilibriste...

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Encore une fois, une queue c'est bien pratique !

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    ça y est je vais pouvoir grignoter des graines de tournesol, j'en raffole....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Et nous alors ?  s'inquiètent les mésanges...

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Au début elles observent...

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    puis elles s'enhardissent...

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Il est resté une ou deux graines de tournesol pour quelques hardies mésanges charbonnières...mais pas pour les suivantes ! Le poilu gourmand a tout mangé ...

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Bien repu il est reparti en direction du bois de la Feuillée...

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

    Et je n'ai eu qu'à recharger les mangeoires et rependre des boules ... Pourtant je lui ai installé une mangeoire au pied du noisetier, rien que pour lui avec de bien bonnes choses...mais il ne l'a même pas regardée, ingrat...  (je plaisante bien sûr, je l'adore !)

    Un poilu dans mon jardin pour le 11 novembre....

     


    9 commentaires
  • "Secrets des lieux sacrés de France et d'ailleurs, une conférence de Lydie Suty pour l'ACC

    Cette conférence sera présentée par Madame Lydie SUTY, titulaire d'un doctorat et d'une HDR en Sciences de la vie chercheur retraitée de l'Institut National de la Recherche Agronomique de DIJON, actuellement chargée de cours à l'Université de Bourgogne, et à l'Institut Français d'Herboristerie.


    votre commentaire
  • "La fleur au fusil"

    Le spectacle de la Compagnie Le Théorème de Planck "La Fleur au fusil", tiré d'un texte d'Alain Guyard, interprété magistralement par François Bourcier a été un témoignage bouleversant sur les horreurs vécues par les Poilus de la Grande Guerre.

    Des horreurs que ces soldats, jeunes hommes , paysans, ouvriers, ont subies à la fois physiquement et mentalement, alors qu'ils étaient partis joyeusement "la fleur au fusil" !

    Pendant cette guerre injuste, cruelle, certains se sont réfugiés dans l'alcool, d'autres ont prié, d'autres se sont rebellés et ont fini fusillés, d'autres encore se sont mutilés, ont envié les blessés ...

    Au retour certains n'ont pu parler, d'autres ont eu des troubles du sommeil, des flashs, une altération de leur personnalité  ou même sont devenus fous, c'est ce que l'on nomme le choc post-traumatique.

    François Bourcier, seul en scène, a incarné tous ces malheureuses victimes d'un conflit inhumain...accompagné par une mise en scène époustouflante avec des éclairages magnifiques, des sons terrifiants, mais aussi avec la chanson de Craonne et la sonnerie "Aux Morts".

    Quelques images de ce spectacle inoubliable d'où les spectateurs sont sortis littéralement "sonnés", les larmes aux yeux ...

    Ils sont partis la fleur au fusil...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    mais ils ont très vite compris la déshumanisation de cette guerre insensée...mais pas les raisons du conflit

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    Les gradés sont souvent "planqués" alors que les poilus sont envoyés au combat....

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    Les soldats commencent à comprendre, cherchent les moyens de s'en sortir...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    sauver leur dignité...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    Pour une peccadille le poilu  peut être mis aux arrêts et emprisonné...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    S'il refuse de porter le pantalon d'un soldat mort, taché de sang et d'excréments...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    le poilu sera fusillé... et d'autres le seront "pour l'exemple"...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    Les copains, les amis, sont morts eux-aussi...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    Ces casques appartenaient à ceux qui sont venus combattre et mourir avec les Poilus français : américains, anglais, canadiens...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    Que de morts qui hanteront le soldat chaque nuit, lorsqu'il rentrera près de sa famille...

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    François Bourcier a été très applaudi pour sa performance extraordinaire.

    "La fleur au fusil", un autre regard sur la guerre de 1914-1918 qui a bouleversé le public du théâtre Gaston Bernard...

    Quel dommage que peu de châtillonnais aient assisté à ce magnifique  hommage rendu  à ceux qui sont morts pour nous.

    Heureusement de nombreuses écoles , l'après-midi et le soir, sont venues comprendre ce que fut cette guerre inhumaine et entendre François Bourcier dire "

    "La guerre ne m'a pas tué, elle a tué l'HOMME"

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires