• Dominique Bartet  m'a envoyé deux études fort intéressantes que j'ai publiées sur ce blog.

    La première sur Jean-Baptiste Louis Bazille :

    http://www.christaldesaintmarc.com/un-chatillonnais-meconnu-jean-baptiste-louis-bazile-a115198984

    La seconde sur Gustave Tridon et ses combats politiques :

    http://www.christaldesaintmarc.com/gustave-tridon-et-ses-combats-politiques-a114243842

    Il m'envoie aujourd'hui un travail qu'il a réalisé sur sa famille qui vécut à Lugny.

    Merci à lui de me permettre de publier son superbe travail de recherche.

    Les Landel et les Cousturier ont vécu à la Chartreuse de Lugny

    Lugny, ce n’est pas que la Chartreuse et l’Histoire religieuse.

    Il faut connaître aussi l’Histoire de ce que d’autres personnes ont vécu dans ce petit coin de Côte d’Or ; Il est toujours intéressant de savoir pourquoi ces personnes se trouvent à tel endroit, à quelles dates et ce qu’elles y ont fait.

    Les personnes, ce sont, dans cet article, les Landel et les Cousturier, au 19ème siècle et leurs activités (industrielles pour les Landel).

    Qui sont ces gens, comment sont-ils arrivés à Lugny et quand ? Qu’y faisaient-ils ?

     Les LANDEL

    Lugny est vraiment « le fief des Landel ».

    - Jean Baptiste Nicolas Landel, né en 1744 à Champlitte était marchand et avait épousé Claudine Madin. On peut penser qu’il est originaire de Champlitte en Haute-Saône mais il meurt à Lugny ; Il épouse Claudine Madin.

    Grâce au peintre Prudhon, nous avons un portrait de lui.

    Mémoires de l'Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon - 1905 (71) Auteur : Académie des sciences, arts et belles-lettres (Dijon)

    1. Chabeuf communique à l'Académie une reproduction photographique due à M. Pierre Perrenet, avocat à Dijon, membre de la Commission des Antiquités, d'après un portrait de Prudhon, qui est en la possession de M. Ernest Landel, à Lugny, Côte-d'Or. Ce portrait de famille, exécuté par Prudhon pendant le séjour qu'il fit à Gray et aux environs, en 1795 et 1796, est celui de M. J.-B: Nicolas Landel, marchand à Champlitte, trisaïeul de M. Ernest Landel. II représente vu jusqu'à la ceinture, un homme de soixante ans environ, vêtu d'un Carrick brun à triple collet,busqué, les lèvres épaisses et fermées, expriment l'énergie et la bonté ; les cheveux grisonnants, ras sur le front, sont roulés sur les côtés, de manière à cacher à demi l'oreille.

    -Leur fils, François Nicolas Landel (1777-1853) est né à Champlitte et mort à Lugny où il était fabricant de tuiles. Il faut penser qu’on n’est pas très loin de le Révolution et que les biens de l’Eglise sont vendus. La Chartreuse n’y échappe pas. Voici ce qu’écrit l’instituteur dans sa monographie de Leuglay en 1888 :

    « Le dernier prieur de Lugny fut Dom Bollot, originaire de Beaune.

    A l’époque de la Révolution, le Maire de Leuglay l’apostropha en ces termes : « Nous allons partager tes biens ». Dom Bollot lui répondit : « Je crois mon ami que tu n’en deviendras pas plus riche »

    Lugny a été vendu comme bien national à Monsieur Lacordaire, médecin de Recey, père du célèbre dominicain, et à deux autres associés dont un nommé Buretey.

    Cette propriété a été rachetée* par un nommé Lasnier ( je trouve aussi Lagnier) dont la demoiselle a épousé M. Landel Nicolas qui eut ce bien de sa dame. 

    *Victor Landel note dans ses mémoires de 1926 : « Le grand-père Landel acheta Lugny, après la Révolution, 80 000Frs et le donna à son gendre, mon grand-père, originaire de Selongey, qui y monta une faïencerie. »

    Nicolas Landel épousa  Bénigne Emilie, fille de ce Jean Baptiste Lasnier et de Michelle Petitot et a continué l’activité des chartreux qui avaient une tuilerie pour leur usage.

    On peut dire qu’à partir de cette activité industrielle, les Landel sont bien installés à Lugny.

    Ils ont deux fils, Jean Landel, dit James et Félix Landel.

    - James Landel (1802-1890) Avoué près le tribunal de 1ère instance de Dijon- Maître de forges à Ste Colombe sur Seine-Conseiller général de la Côte d'Or en 1848 poursuit aussi la fabrique de tuiles.  Il épouse Marie Sophie Elisa Leblanc. Plus tard, et on y reviendra, cette usine sera modifiée par leur fils Ernest, l’aîné de quatre enfants.

    Voici un autre extrait de la monographie de 1888 (deux ans avant le décès de James) :

    1. James Landel est encore existant, ancien maître de forges, vieillard vénérable, aveugle depuis plusieurs années et aujourd’hui cloué sur son lit par l’âge et les douleurs. Il a eu plusieurs enfants dont M. Landel Ernest qui réside aussi à Lugny.

    - Félix Landel (1804-1889) C’est lui qui reprend la faïencerie créée à Lugny. Il épouse Elisabeth Charlotte Victoire Cousturier (1810-1899) à Fauverney le 18.8.1835. Pourquoi à Fauverney ? Simplement parce que son père, François Cousturier y est maître de forges. Il a été aussi maître de forges à Froidvent.

    C’est ce mariage qui va amener une partie de la famille Cousturier à Lugny.

    Félix et Elisa auront huit enfants, tous nés à Lugny. 

    Jean François qu’ Elisa surnommait « mon zouave » est mort à Puebla, au Mexique. Un autre, Philippe a été Inspecteur des produits et cultures indigènes en Guinée française ; il était parti en Afrique fin 1882 avec deux cousins germains, Paul Cousturier et Henri Desaille qui deviendront tous les deux Gouverneurs des Colonies.

    Ernest Landel a acheté la part de M. Félix Landel, son oncle, en 1859. Il la transforme, l’agrandit et la place sur l’Ource. Alors, Félix et sa famille partiront habiter à Recey.

     LES COUSTURIER

    François Cousturier, le père de Elisa Cousturier-Landel, est né en 1781 et mort en 1873.Il a été maître de forges à Tarperon, à Fauverney. En 1846,(mais peut-être quelques années avant) il est « en retraite » et on le retrouve installé à Lugny avec sa femme Thérèse, née Perron. François ne pense qu’à chasser et à Lugny,il y a de quoi faire !

    Le couple est accompagné de leur fils Charles, né en 1912, qui vient de se marier avec Victorine Mahou, une parisienne. Ils sont là car Charles est sans travail mais sa femme attend une nomination de Directrice des Postes à Is sur Tille. Quand elle sera enceinte de leur premier enfant, elle mettra fin à son travail et c’est son mari qui le remplacera. Il fera une carrière dans les Postes ; il sera Directeur des Postes aux Sables d’Olonne, à Montereau Fault Yonne, Privas, Mâcon où il deviendra Receveur principal des Postes de Saône et Loire.

    Un vieil oncle, François Chaussier, vit aussi à Lugny avec les Cousturier.

    Bien sûr, beaucoup de membres de la famille Cousturier, y compris les Communeau, Desaille, Mahou séjournent chez François.

    Une lettre du 30.6.1846 (merci à Philippe B.) de Victorine à son mari Charles qui est absent de Lugny montre bien toutes les personnes qui peuvent y être présentes : « tu vois bien que nous pensons bien à toi ici, mes sœurs (ce sont les sœurs de Charles), la mère Cousturier, Mrs Félix et Chaussier, Mr et Mme Landel (les parents) et jusqu’à mes neveux et nièces… »

    Il faut revenir à Charles et Victorine et leurs enfants qui, s’ils n’y ont pas vécu, ont beaucoup fréquenté Lugny.

    Ce sont :

    -Camille qui épousera Paul Bosq, publiciste de l’Assemblée nationale.

    -Paul, resté célibataire, deviendra Gouverneur des colonies et fera à sa retraite de nombreuses expéditions d’herboriste.

    -Henriette épousera Marcel Perrusset.

    -Edmond rencontrera Lucie Bru, artiste pré-impressionniste et l’aura pour épouse.

    -Marie-Thérèse restera célibataire et vivra principalement avec ses parents.

    Les Cousturier et leurs alliés sont indissociables aussi bien de Lugny que de Diénay ; beaucoup d’entre eux sont inhumés dans ce dernier village.

                                              Dominique Bartet mars 2018

     

    Les Landel et les Cousturier ont vécu à la Chartreuse de Lugny

    (Photo prise lors d'une journée du Patrimoine)


    1 commentaire
  • Une conférence sur les fusées françaises et européennes, proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Madame Christine Bret, présidente de l'Association des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard et du Collège Fontaine des Ducs, a invité le capitaine Bruno Gruner, un des ses anciens collègues de la base aérienne de Dijon, à venir nous présenter une conférence.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Le capitaine Gruner a présenté les différentes étapes de sa carrière dans l'Armée de l'Air. Il a eu la chance de se rendre en Guyane, à Kourou, base aéro-spatiale française.

    La conférence qu'il a présentée a eu pour thème la conquête spatiale française. Il nous a permis de visionner beaucoup de vidéos anciennes et modernes qui ont parfaitement pu nous faire comprendre les évolutions des recherches spatiales de notre pays et ont rendu ses propos très vivants.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Les V2 furent conçus à la station expérimentale de Peenemünde sous la direction technique de l'ingénieur allemand Wernher von Braun.

    Le capitaine Gruner nous a fait voir un film impressionnant sur l'attaque de Londres par des V2.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Le programme spatial français prit véritablement naissance en 1961 lorsque le général de Gaulle décida de lancer la construction de la fusée Diamant tout en créant le Centre national d'études spatiales (CNES) chargé de coordonner les activités spatiales françaises.

    Le lieu de tir se trouvait alors  à Colomb-Béchar, en Algérie.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Le premier tir de la fusée Diamant A1, le 26 novembre 1965, depuis le site d'Hammaguir fut un succès : il permit la mise sur orbite du premier satellite artificiel français, baptisé Astérix .

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

     À la suite de l'indépendance de l'Algérie, les accords d'Évian en 1962, prévoyaient l'abandon par la France de la base de lancement d'Hammaguir à compter de juillet 1967.

    Le CNES fut chargé de trouver une base de substitution . Il préconisa la Guyane, qui offrait plusieurs avantages comme le faible densité de population et la large ouverture sur l'océan Atlantique qui permettait  ainsi de réduire les risques en cas de problème avec le lanceur.

    La façade maritime permettait également de faire des lancements de satellites sur l'orbite polaire dans des conditions optimales.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Le capitaine Gruner nous a présenté l'activité spatiale en Guyane en chiffres :

    -15% de la population active travaille pour la base (9000 emplois directs et indirects)

    -35%: c'est le pourcentage de la contribution financière à l'octroi de mer généré par l'activité spatiale en Guyane.

    -15% du PIB en Guyane est réalisé par l'activité spatiale, 15% du montant global de la taxe professionnelle perçue en Guyane est versée par les entreprises de la base spatiale.

    -Une cinquantaine de sociétés et organismes français et européens constituent les différents employeurs de la base.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Ariane 5 est un lanceur de l'Agence spatiale européenne (ESA), développé pour placer des satellites sur orbite géostationnaire et des charges lourdes en orbite basse.

    Il fait partie de la famille des lanceurs Ariane et a été développé à compter de 1995 pour remplacer Ariane 4, dont les capacités limitées ne permettaient plus de lancer de manière concurrentielle les satellites de télécommunications de masses croissantes.

    L'acheminement des pièces est impressionnant, il se fait par mer et par avion.

    Puis la fusée est montée au CSG...BIL et BAF.

    Une fois montée la fusée est acheminée sur le pas de tir, et le lancement peut se faire.

    A noter qu'Ariane possède un moteur Vulcain

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Décollage d'Ariane 5

     

      La constellation Galileo

     Galileo est un système de positionnement par satellites (radionavigation) développé par l'Union européenne et incluant un segment spatial dont le déploiement doit s'achever vers 2020. Il permet à un utilisateur muni d'un terminal de réception GPS d'obtenir sa position.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

     Le capitaine Bruno Gruner nous a affirmé que tout a été fait pour protéger l'environnement en Guyane, tant pour la faune que pour la flore.

    Le conférencier, très applaudi, a remercié tous les organismes qui lui ont permis de visiter le site de Kourou, de prendre des photos pour réaliser la conférence : le CNES, Arianespace, et Youtube.

    Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

    Merci Capitaine Gruner pour votre très belle conférence, très instructive sur un sujet un peu méconnu.

    Quel dommage que peu de membres de l'Association soient venus, il faisait trop beau peut-être ? Une conférence sur les fusées françaises et européennes, a été proposée par l'association des Anciens élèves du collège et du Lycée

     

     


    1 commentaire
  • Prochainement le TGB va présenter HOPPA !  un spectacleplein de drôlerie, de musique d'acrobaties

    Elle, elle crève l'écran, c'est Marylou Pugin. Sa truculence vous happe dès sa première apparition. Elle se glisse dans la peau d'une star et l'espace d'un instant elle devient l'incarnation de Rossini, Pucini, Nina Simone.

    Lui c'est Benny Martin que nous avions tant aimé lors de la soirée d'ouverture de la saison 2016-2017 au TGB souvenez vous, c'était un des frères Panini !

    Oui mais voilà pour ce spectacle, c'est le grand soir, la cantatrice est prête pour présenter son extrait préféré : un air de la Tosca.

    Lui est prêt, enfin presque, enfin prêt à la servir....mais rien ne se passe comme prévu !!

    Venez rire, admirer des clowneries, écouter de belles musiques ..

    HOPPA !, une soirée à ne pas manquer !

    Spectacle accueilli en résidence de création en 2017 par le Théâtre Gaston Bernard.

    Tout public
    Durée : 1h00
    Tarifs : 4 à 12 
    Accueil-Billetterie : 03 80 91 39 51
    resa.tgb@wanadoo.fr


    votre commentaire
  •  Depuis un certain temps, la vitrine en travaux de l'ancienne bijouterie place de la Résistance, intrigue les Châtillonnais...

    Quel commerce va s'installer à côté du salon Zora Coiffure ??
    L'attente durait depuis longtemps et devenait véritablement ....I.N.S.U.P.P.O.R.T.A.B.L.E., de quoi s'arracher les cheveux !!!  Une grande nouveauté bientôt chez Zora Coiffure ! (je plaisante bien sûr !)

    Alors, je suis allée interviewer  Marylène Saussier, la propriétaire du salon Zora Coiffure voisin, et voici ce qu'elle m'a confié :

    Comme vous l'attendez depuis un certain temps, le moment de vérité est arrivé.
    Le concept est simple et unique : il relève bien sûr de mon savoir faire.

    C'est une cabine de thalassothérapie pour le cuir chevelu...

    pour des problèmes différents  à chaque personne...une étude personnalisée.....

    c'est : EKSPERIENCE

    Une grande nouveauté bientôt chez Zora Coiffure !

     EKSPERIENCE, née de la mer,de la science et de notre expérience.
    c'est :


    -Entrer dans un monde de cosmétique capillaire de haute qualité ,enrichi en ingrédients actifs d’origine marine.

     
    -Des traitements à l’efficacité renforcée par de l’eau de source marine, des algues spécifiques et des oligo-éléments.

    -Des préparations fraîches réalisées au moment de l’application pour une performance produit exceptionnelle et optimale.


    -Une approche scientifique qui intègre les meilleurs ingrédients,des produits testés et optimisés pour toutes les formules.


    -L’implication de tous les sens grâce à des rituels de beauté et des  modelages.

    Une grande nouveauté bientôt chez Zora Coiffure !

    Ce diaporama va vous indiquer quels seront les soins Eksperience qui seront prodigués dans le nouvel espace qui lui sera dédié :

     

     Les travaux du nouveau salon Eksperience se terminent...

    Il ouvrira au mois de juin, il communiquera avec le salon de coiffure.

    Vous en serez informé(e)s bien sûr le moment venu.


    2 commentaires
  • La fête du jeu avec le Centre Social, aura lieu à Voulaines les Templiers, Brion sur Ource et Châtillon sur Seine


    votre commentaire
  • Le Chœur de Haute Côte d'Or va se produire à Châtillon sur Seine le 21 avril...

      Christelle Janichon, Présidente du choeur de Haute Côte d'Or a présenté l e concert "Hymnes à Sainte Cécile" , sous la direction de Jean-Christophe Hurtaud avec Anne Makarenko au piano. 
     

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

     Ce concert a été donné en partenariat avec les villes de Châtillon-sur-Seine, Vic-sous-Thil, Montbard, Semur-en-Auxois,, l'Association Culturelle Châtillonnaise, l'association Les Petits Chemins, Les Amis de la Collégiale de Semur-en-Auxois, les offices de tourisme de Châtillon-sur-Seine, Montbard et Semur-en-Auxois, le Bureau d'Information Touristique de Précy-sous-Thil, la Musique des Corps Creux, l’Ecole de musique et de danse Auxois-Morvan, le Conservatoire de musique et de danse de Montbard. 

     
      Le Choeur de Haute Côte d'Or, regroupe une quarantaine de choristes amateurs du Semurois, du Montbardois, et du Châtillonnais.Cette union (qui fait sa force !) est plutôt rare ....
     Le Choeur a été épaulé par des chanteurs du Choeur de Radio France ; le chef du CHCO, Jean Christophe Hurtaud, en est issu.
     De plus, l'ensemble de cuivres des Corps Creux ont  alterné avec le CHCO dans certaines oeuvres.
     

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Le programme "Hymnes à sainte Cécile" a présenté des œuvres du XVIIème au XXème siècle.

     Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

     

     

     

     

     

    Le concert a commencé par la Toccata, extrait de l'Orfeo de Monteverdi, joué  par l' ensemble de cuivres de Montbard et de Semur.

    Puis la Musique pour les funérailles de la Reine Mary d'Henry Purcell, le 5 mars 1695 à l'abbaye de Westminster (ensemble de cuivres).

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Puis Crucifixus à 8 voix d'Antonio  Lotti : extrait du Credo en fa de la messe de saint Christophe.

    Cette pièce écrite vraisemblablement à Venise fut trouvée à Dresde dans un manuscrit.

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Hear my prayer, O Lord d'Henry Purcell, extrait d'une messe perdue autour de 1680.

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Fanfare à 5, extrait de l'Orfeo de Monteverdi (ensemble de cuivres).

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Crucifixus à 10 voix d'Antonio Lotti, extrait d'un credo en ré mineur, copié en 1881, d'après un manuscrit par Joseph Rheinberger.

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Lay a Garland de Robert Pearsall (ensemble de cuivres).

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Abendlied de Joseph Rheinberger, op 63 n°3 : sur un verset de l'évangile selon Luc "Reste avec nous car le soir tombe" ce texte relate l'épisode des pèlerins d'Emmaüs, composé en 1855, le compositeur avait 15 ans.

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Agnus Dei de Samuel Barber. Composé en 1936, cette pièce fut arrangée par le compositeur à partir du second mouvement du quatuor à cordes opus 11. La composition de ce quatuor avait été suggérée par Arturo Toscanini.

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Lux Aeterno d'Edward Elgar . arrangée d'après la variation 9 pour orchestre, Nimrod des Variations Enigma datant de 1898

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Hymne à sainte Cécile de Benjamin Britten Op27, composé entre 1940 et 1942 sur un poème de W.H.Auden. Le poète avait dédié son texte à Bejamin Britten.

    Cette oeuvre fut terminée en mer , sur le bateau qui ramenait Britten en Angleterre.

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine

    Beaucoup d'applaudissements ont salué ce magnifique concert...

     Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seineaux chanteurs, aux musiciens des Corps Creux, à la pianiste Anne Makarenko et au directeur Jean-Christophe Huraud pour leurs superbes interprétations sans faille, de partitions très difficiles....

     Autres dates des concerts du Choeur de Haute Côte d'Or :


    • Samedi 5 mai à 20 h 30 en l'église Saint-Urse à Montbard
    • Dimanche 6 mai à 17 h en la Collégiale de Semur-en-Auxois

     

    Le Chœur de Haute Côte d'Or s'est produit, avec un grand succès, dans l'église Saint-Nicolas de Châtillon sur Seine


    votre commentaire
  • Dans le cadre de la semaine nationale "sans écran", la Communauté de Communes via son Centre Socioculturel et de Loisirs du Pays Châtillonnais vous invite 
     
    jeudi 26 Avril
     
    dans ses locaux afin de partager un moment convivial, loin des nouvelles technologies !
     
    Au programme :
     
    19h / 20h30 : repas partagé (chacun apporte un plat sucré ou salé)
    - 20h30 - 21h45 : jeux de société 
     
    Vous pouvez tout à fait participer aux jeux et ne pas venir au repas (et inversement).
     
    Les places sont limitées, merci de confirmer votre participation par mail ou auprès de Victoria Verpy au 07 77 88 82 57.
     
    Les enfants doivent être accompagnés de leur parent et restent sous leur responsabilité.
     
    (l'affiche ci-dessus a été réalisée par une habitante)

    votre commentaire
  •  L'association "Villages Anciens-Villages d'Avenir" a proposé à ses adhérents une visite passionnante, celle du "moulin de la Fleuristerie" situé à Orges en Haute-Marne.

    Emmanuel Geoffroy, directeur du Moulin de la Fleuristerie, nous a réunis dans l'ancienne halle à charbon du domaine.

    Il nous a expliqué qu'en effet un haut-fourneau existait autrefois à cet endroit, ainsi qu'un moulin à farine, construit en 1321.

    En 1903, le moulin arrêta de faire de la farine et fut converti en une industrie de confection de fleurs artificielles.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Directeur nous prévient que nous allons "changer de siècle" en pénétrant dans le moulin...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Un joli mannequin dont le corsage est orné de fleurs artificielles....

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    et une petite exposition nous accueillent.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Nous comprenons en pénétrant dans la salle,  ce que nous a dit monsieur Geoffroy : nous nous retrouvons en effet dans un atelier des années 1900, avec des machines anciennes, des poulies qui tournent...c'est impressionnant !

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Diecteur du site nous explique le fonctionnement des machines qui sont à l'arrêt, par sécurité.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Voici des "métiers à guiper" qui permettent de recouvrir les fils de fer de diamètres différents, avec le coton pour créer par exemple les tiges des fleurs et les pistils. Sans ce coton il serait impossible de coller les différentes parties de la fleur à la tige.

    Ces fils guipés peuvent aussi servir en chapellerie.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Des rouleaux de fils de fer sont posés sur l'ancienne balance du moulin à farine...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Ici un "métier à corde" qui permettait d'utiliser les chutes de coton des métiers à guiper pour fabriquer les courroies nécessaires aux transmissions de ces métiers.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Voici  une collection d'emporte-pièces (ce n'est peut-être pas le mot exact que je ne connais pas), destinés au gaufrage du tissu.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Les motifs sont déjà découpés...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Plusieurs motifs sont placés dans l'emporte-pièce puis celui-ci est recouvert d'un autre exactement semblable ...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    L'emporte pièce est  placé sous la presse (voir la vidéo en fin d'article pour mieux comprendre).

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Les pétales ou les feuilles ressortent gaufrés.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Une collection de feuilles :

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Nous voici maintenant dans la salle aux laitons.

    La majeure partie de la fabrication s'effectue dans cet atelier. Les opérations de tendage, coupage, trempage, défaisage y sont effectuées.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    La maîtrise et le savoir-faire de la trempeuse est le résultat d'une dizaine d'années d'évolution, de recherches et de tours de main qui permettent de donner au produit son aspect final.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    des pistils terminés....

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Nous descendons à l'étage inférieur par l'ancien escalier du meunier .

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Nous nous trouvons alors devant une impressionnante série d'engrenages

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Dans une salle d'exposition nous pouvons admirer de superbes fleurs semblables à celles qu'utilisent la Maison Chanel ou Jean-Paul Gaultier dans leurs défilés de Haute Couture.

    Le moulin de la Fleuristerie n'assemble pas les différentes parties des fleurs, il envoie seulement ces dernières aux maisons de Couture.

    La Maison Chanel assemble elle-même les tiges, pétales, feuilles, fruits dans ses ateliers, tandis que Jean-Paul Gaultier fait faire l'assemblage par un artisan.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Les visiteurs peuvent suivre sur un écran de télévision, un reportage de FR3, réalisé au temps où plusieurs ouvrières travaillaient encore au moulin de la Fleuristerie.

    A présent, seule une personne peut utiliser les anciennes machines.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    En sortant nous admirons la roue à aubes qui, avec la turbine, fabrique de l'électricité pour faire tourner les machines.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    La roue a été refaite par les élèves du Lycée Charles de Gaulle à Chaumont.

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    L'eau qui remplit l'immense bief provient de quatre sources appelées en Haute-Marne des "dhuys"   ( mot celte à rappocher de nos "douix" châtillonnaises)

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Le Moulin de la Fleuristerie en Haute Marne, créateur  de fleurs artificielles pour la haute Couture nous a ouvert ses portes...

    Voici deux vidéos qui vous feront mieux comprendre le fonctionnement du moulin de la Fleuristerie, on y voit le gaufrage des pétales de fleurs et le trempage des autres divers éléments.

    Le moulin de la Fleuristerie est ouvert aux visites (et aux démonstrations) en juillet et août tous les jours à 10h30-15h et 16h30 .

    Je compte bien  y retourner à ces périodes-là, pour voir travailler la  créatrice des éléments de fleurs, fabriqués au moulin de la Fleuristerie.

    Faites-en donc autant, c'est vraiment un endroit exceptionnel à absolument visiter, c'est le seul en France !

    Voici son site Internet  :

    http://www.artamin.fr/

    vous y verrez d'autres vidéos et beaucoup d'autres informations.

     


    1 commentaire
  • "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Dans la salle pédagogique du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix on pouvait découvrir mercredi 18 avril, le dôme du Planétarium de la Société Astronomique de Bourgogne.

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

     Nous avons été accueillis par Eric Chariot, Président de la Société Astronomique de Bourgogne, animateur hors-pair.

    Il a fait entrer le petit groupe composé d'enfants et d'adultes déchaussés à l'intérieur du dôme.

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Le Président de la SAB  Eric Chariot, c'est le "Maître des Etoiles"....car, à l'aide de son ordinateur, il peut nous transporter dans le ciel, nous faire connaître les positions du soleil, de la lune, de Vénus qui est l'étoile du berger, découvrir les constellations...c'est magique et c'est très beau !

    A l'aide de son clavier il peut, en effet, changer la place du soleil sur la voûte céleste du planétarium. L'Ouest et l'Est sont parfaitement à leur place les jours d'équinoxes, le reste de l'année ils changent d'endroit .

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Coucher de soleil à l'Ouest. Le doigt montre la lune...et on aperçoit à droite la planète Vénus, appelée "étoile du berger".

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les étoiles de l'hémisphère nord ont été nommées par les Grecs, mais aussi par les Arabes. Les Grecs ont imaginé relier les étoiles entre elles en configurant des constellations, qu'ils ont appelées du nom de leurs dieux : la grande Ourse, le Lion, Orion et son arc, le Scorpion, Pégaze etc...

    Nous voici sous les étoiles....

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Voici les constellations figurées par les dessins de leurs appellations...

    En haut la Grande Ourse, en dessous le Chien, plus bas le Lion, les Gémeaux...

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    C'est un émerveillement !

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Mais il n'y a pas que des étoiles dans le ciel, il y a aussi des planètes....

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Comme Jupiter :

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    le soleil et ses éruptions...

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    qui provoquent des aurores boréales !

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Les spectateurs, fascinés, (et un peu apeurés !) ont vu passer au dessus d'eux d'immenses météorites qui, tombant sur notre satellite, la lune, y ont creusé d'énormes cratères...et beaucoup de poussière s'en est échappée !

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    "Le nez dans les étoiles", des ateliers d'initiation à l'astronomie au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Cette initiation à l'astronomie a été un véritable régal ! Les enfants présents (et les adultes) ont promis de regarder le ciel le soir même, et d'y retrouver les constellations, il faisait beau, pas de nuages, c'était l'idéal.

     Le conteur, Fabien Bages, a ensuite réuni enfants et adultes dans la salle de conférences du Musée pour leur présenter plusieurs contes de son spectacle "Marathon sur la Voie Lactée" qui met en scène les dieux, des demi-dieux et des créatures maléfiques  : Zeus, Poséidon, Hadès, Apollon, Artémis, Héra, Athéna, Héphaïstos, Orion, Héraclès, Méduse et bien d'autres...

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    La première histoire met en scène la nymphe Callisto, dont Zeus tombe amoureux ... Il prend l'apparence d'Artémis pour la séduire, elle met au monde ensuite Arcas.

    Héra, l'épouse de Zeus, très jalouse et en colère transforme Callisto en ourse. Sans savoir que c'est sa mère, Arcas devenu adulte la tue.

    Zeus transforme Callisto en constellation de la Grande Ourse, Arcas son fils deviendra la Petite Ourse.

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    l'histoire de Persée et de Méduse

    Méduse est une belle jeune fille dont Poséidon s'éprend. Violée par ce dieu dans un temple dédié à Athéna, elle est punie par cette même déesse qui la transforme en Gorgone. Ses cheveux deviennent des serpents, et son regard pétrifie tous ceux qui le croisent.

     À la demande de Polydecte, roi de l'île de Seriphos, qui souhaitait séduire Danaé sans être gêné par la présence de son fils Persée, ce dernier relève le défi d'aller décapiter Méduse

    Il est aidé par Hermès, qui lui donne des sandales ailées, et Athéna, qui lui remet un bouclier poli comme un miroir et un casque qui le rend invisible. Athéna lui dit aussi d'interroger les Grées (les « Vieilles »), sœurs des Gorgones, afin d'apprendre dans quelle grotte se cache Méduse.

    Persée arrive dans la grotte où les trois Gorgones sont en train de dormir. Couvert du casque d'invisibilité, il réussit à s'approcher de Méduse à tâtons et la décapite. Du sang de Méduse jaillissent deux fils, Chrysaor,  et Pégase, le cheval ailé.

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Andromède dont la mère est jalouse, est attachée sur un rocher au bord de la mer, elle va être dévorée par un monstre.

    Mais Persée tue le monstre, délivre Andromède et l'épouse .

    Avec la tête de Méduse, il pétrifie Phinée, un prétendant d'Andromède.

    Héra les transformera en constellations.

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Hyriée ne pouvait pas avoir d'enfant, il invite donc des dieux : Zeus, Hermès et Poséïdon à partager avec lui un bon repas, avec la chair d'un boeuf. La peau du boeuf est ensuite placée sur le sol, et les dieux demandent à Hyriée d'uriner dessus...

    Neuf mois plus tard un enfant naît de cette peau, c'est Orion, qui, adulte, deviendra si grand qu'il pouvait marcher au fond de la mer tout en gardant la tête et les épaules hors de l'eau.

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Artémis tomba amoureuse d'Orion et  lui proposa de chasser avec elle. Mais le frère d'Artémis, Apollon, qui avait quelques craintes pour sa sœur, envoya un monstrueux scorpion à sa poursuite. Orion tenta de le combattre mais il n'y parvint pas.

     Alors Apollon désigna le géant et dit à Artémis de le tuer, le faisant passer pour le monstre. Comme le géant était trop loin, Artémis ne put le reconnaître et lui lança donc une flèche.

    Elle alla à la nage récupérer le cadavre, mais lorsqu'elle s'aperçut que c'était Orion, elle plaça son image parmi les étoiles en compagnie de ses chiens, Sirius et Procyon.

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Alcmène était l'épouse d'Amphytrion, roi de Thèbes. Elle est remarquée par Zeus qui voulait avoir un fils mi-dieu-mi-homme qui pourrait permettre de faire cesser les guerres.

    Il se transforme en Amphytrion pour séduire Alcmène.

    Celle-ci donne naissance à Héraclès (Hercule chez les Romains)

    Zeus enlève l'enfant et le met au sein de son épouse Héra endormie, car son lait donne l'immortalité. Affamé, le bébé s'approche de celle-ci et commence à téter. Se réveillant, Héra aperçoit l'enfant et, furieuse, le repousse.

    Le lait divin se répand dans le ciel en une traînée blanchâtre,ce sera la Voie Lactée !

    "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    "Le Marathon sur la Voie Lactée" a  tenu en haleine enfants et adultes et tous ont beaucoup applaudi le conteur !

    Les Grecs avaient vraiment beaucoup d'imagination et leurs histoires nous ravissent encore de nos jours, en particulier quand elles sont si bien contées par Fabien Bages, qui avait, de plus, revêtu les beaux vêtements d'un aède...

     "Le nez dans les étoiles",  une superbe initiation à l'astronomie a eu lieu au Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix

    Fabien Bages, nous avait déjà subjugués au Musée, en octobre 2017, lorsqu'il nous avait conté les aventures d'Albionix, au temps des Gallo-Romains :

    http://www.christaldesaintmarc.com/le-spectacle-de-contes-de-fabien-bages-le-destin-d-albionix-nous-a-plo-a132416862


    votre commentaire
  • Daniel Guillemin, Président de l'Association "Art, Patrimoine, Culture" d'Arc en Barrois, a eu l'extrême gentillesse de nous faire découvrir sa ville, avec une érudition remarquable.

    Une voie romaine (de Langres à Sens et Orléans) traversait Arc-en-Barrois.

    La voie fut autre fois protégée par une forteresse romaine située en hauteur du village.

    Nombre  d'habitations de fermiers furent construites afin d'être protégées.

    Un hosptium fût bâtit pour abriter les voyageurs. Au XIIIe siècle, une construction d'un château le long de l'Aujon permit l'abandon de cette forteresse.
    Arc-en-Barrois a été la propriété du duché de Châteauvillain. Au XVe siècle elle devint la propriété des Bourguignons pour être remaniée au XVIIe siècle. Durant la Révolution le château fut détruit.

    En 1814 le domaine fut restitué à Louise Marie Adélaïde de Bourbon épouse de Louis Philippe, duc d’Orléans. Le château fut reconstruit par Adélaïde d'Orléans (sœur de Louis-Philippe Ier).

    Le prince de Joinville devint le nouveau propriétaire suite au décès de cette dernière.


    Pendant la Première Guerre mondiale, le château fut mis à la disposition des blessés du front de Verdun.

    En 1972, Arc-en-Barrois fusionnait avec la commune d’Aubepierre-sur-Aube, la séparation aura lieu dix ans plus tard en 1982.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Le monument aux Morts en fonte est l'oeuvre de Charles-Henri Pourquet.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    La très belle mairie, place Moreau  :

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    et son fronton ...

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Daniel Guillemin nous présente la plus ancienne maison d'Arc en Barrois, une maison Renaissance datée de 1550.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Cette plaque rappelle qu'Aurélie Picard Tedjani résida un certain temps à Arc en Barrois .

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Voici celle qu'on appela "la princesse des sables", en Algérie.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    et son mari Si-Ahmed Tidjani

    Lien pour connaître son histoire :

    https://sites.google.com/site/benmokht/balade-dans-l-histoire---2/ballade-dans-l-histoire

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Beaucoup de belles demeures à Arc en Barrois...

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Ici nous sommes dans la cour du relais de Poste.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Cette maison fut celle de la famille Bouchu.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    L'histoire de la famille Bouchu a été racontée par Dominique Masson durant une conférence donnée à Châtillon sur Seine , pour la lire, cliquez sur ce lien :

    http://www.christaldesaintmarc.com/etienne-jean-bouchu-un-maitre-de-forges-au-temps-des-lumieres-une-conf-a118991670

    Daniel Guillemin nous montre une estampe représentant le château lors de sa première construction. Une autre partie y a été ajoutée ensuite.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Ce château est le troisième qu’a connu Arc-en-Barrois. Le premier occupa le site gallo-romain de la Motte et fut abandonné au XIIIe siècle lors de la construction du nouveau château, dans la vallée, au bord de l’Aujon, à peu près à l’emplacement du château actuel, château bien fortifié dont la haute tour (dite tour de l’horloge) dominait la campagne. Une ceinture de murailles protégeait également le bourg.

    Tours et murailles furent démontés après la Révolution et les pierres réemployées en partie pour combler les anciens fossés.

    Le dernier seigneur, le Duc de Penthièvre vit ses biens confisqués en 1793. Ils furent rendus à sa fille à la Restauration avec tout le domaine forestier et revinrent à sa petite-fille Adélaïde dont le frère louis-Philippe deviendra roi des Français en 1830. Les restes du château fort serviront de rendez-vous de chasse pour la famille royale.

    La princesse Adélaïde décida alors de reconstruire entièrement le château pour son frère Louis-Philippe avec autour des pièces d’eau, des écuries, des logements pour le personnel.

    Elle mourut en 1847 sans voir le château terminé et lègua l’ensemble de ses biens à son neveu le prince de Joinville qui jusqu’à sa mort en 1900, s’intéressera beaucoup à son domaine d’Arc-Châteauvillain. C’est lui qui, épris de modernisme fit installer la machine à vapeur et construire la glacière que l’on peut encore admirer aujourd’hui.

    Pendant la grande Guerre, le château et le domaine furent mis à la disposition des blessés de Verdun et de l’Argonne qui seront soignés par du personnel médical britannique sous la direction de Miss Bromley-Martin.

    Le domaine restera dans la famille jusqu’à son partage en 1971. La princesse Murat, l’une des héritières, gardera encore quelques années le château et diverses propriétés, les 11 000 hectares de forêt seront acquis par l’Etat. Depuis le château a changé plusieurs fois de propriétaire.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    L'avancée, située au centre de la façade, a été construite pour cacher l'endroit où s'est accolée la seconde partie du château .

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Adélaïde d'Orléans :

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Deux très beaux et très grands tableaux sont visibles au château. Daniel Guillemin a eu l'autorisation de nous y faire pénétrer, pour les admirer.

    Il s'agit de deux tableaux de Durand-Brager et de Morel-Fatio illustrant le bombardement de Mogador et de Tanger.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Je n'ai pu résister, j'ai photographié ces deux trophées qui montrent  bien  que la chasse a toujours été très présente dans la forêt d'Arc en Barrois...

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    L'arrière du château.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Adélaïde avait l'intention de faire poser une statue de son frère Louis-Philippe dans une niche de la façade. Mais après la Révolution de 1848, ce ne fut plus à l'ordre du jour....

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    L'église Saint-Martin d'Arc en Barrois est une église gothique de la fin du XIIème siècle. Elle a été désorientée en 1819 sous prétexte d'urbanisme et rehaussée, à cause des crues de l'Aujon.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    On voit une partie de l'ancien portail de style bourguignon qui se trouve derrière la sacristie.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Le Maître Autel date du XVIIIème siècle :

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    De belles décorations de pampres de vigne sur les colonnes...

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Les chapiteaux sont très décorés....

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Si Jeanne d'Arc porte ce nom, c'est, d'après quelques historiens, que sa famille serait originaire d'Arc en Barrois, une statue lui est donc consacrée dans l'église Saint-Martin.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Le joyau de l'église c'est son sépulcre, qui ressemble à ceux de Chaource et  de Châtillon sur Seine, mais en plus petit.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Le Christ mort gît sur un linceul dans son tombeau.

    Nicodème et Joseph d’Arimathie, l’un aux pieds du Christ et l’autre au niveau de sa tête, munis d’un pot à onguent, s’apprêtent à pratiquer l’onction du Christ.

    De droite à gauche, Saint-Jean lève la tête et prend le ciel à témoin de son chagrin.

    A ses côtés, la Vierge éplorée, les mains jointes, porte le regard vers son fils.

    Marie-Madeleine, somptueusement vêtue, est placée de profil et se penche au-dessus du tombeau, les bras croisés sur la poitrine.

    Enfin, une sainte femme en pleurs regarde vers le Christ, essuyant ses larmes à l’aide d’un pan de son manteau.

    De véritables larmes sont sculptées sur le visage de la Vierge, de Jean, de Marie-Madeleine et de Joseph.

    Le rendu du corps du Christ est si réaliste qu’il semble avoir été élaboré à partir d’un modèle vivant.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Pour finir cette visite si intéressante d'une petite ville Haut-Marnaise, Daniel Guillemin nous a fait découvrir une autre merveille, de métal celle-là,  la machine à vapeur d'Arc en Barrois .

    L'industrie métallurgique était présente à Arc comme en de nombreux lieux en Haute-Marne ; elle cessa en 1857 quand le prince de Joinville décida de transformer la forge encore en usage et qui utilisait la force motrice de l’Aujon, en scierie, utilisant comme source d’énergie sur les lieux même, une machine à vapeur assez impressionnante. Elle fonctionnera jusqu’en 1963.

    Il est à remarquer que cette machine, classée monument historique en 1977, est aujourd’hui un des rares exemplaires de ce type en état de fonctionnement.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Notre guide a évoqué la naissance de l'utilisation de la vapeur et son perfectionnement au cours des âges.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Cette  machine à vapeur possède une puissance de 80 Chevaux. Sa vitesse de rotation est de 30 tours à la minute et sa  pression maximale atteint 7 bars.

    Son volume total est de 9 mètres cubes.

    Son combustible était le bois .

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    La chaudière qui se trouve au sous-sol  est constituée d'un corps principal muni de 52 tubes et deux corps auxiliaires.

    Visite d'Arc en Barrois avec Villages Anciens, Villages d'Avenir

    Merci à notre guide, Daniel Guillemin, passionné par l'histoire de sa ville d'Arc en Barrois, qui a su si bien nous intéresser et nous faire découvrir de bien beaux aspects du patrimoine de sa commune !


    votre commentaire
  • L'Assemblée Générale 2018 de l'association "Villages Anciens-Villages d'Avenir" s'est déroulée dans la salle des fêtes d'Arc en Barrois.

    Le Président de cette association, Yves-Marie Simon, a tenu, avant l'ouverture de l'AG, à donner la parole à un représentant de la Municipalité d'Arc en Barrois, son Adjoint, Daniel Marchal, monsieur le Maire n'ayant pu se libérer à temps.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Monsieur Marchal a présenté sa commune, ses habitants, ses industries, ses artisans, ses commerces, son personnel médical. 

    Cette petite ville de 788 habitants a un atout supplémentaire : elle sera au centre du Parc et devrait bénéficier de conditions particulières, venez donc vous y installer !

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Yves-Marie Simon a remercié le premier adjoint de la Commune d'Arc en Barroy pour l'accueil réservé à l'association "Villages Anciens-Villages d'Avenir".

    Puis il a présenté le rapport moral, en rappelant que l'association fête cette année ses 14 ans. Elle a été fondée en 2014 pour que les habitants de notre territoire de Haute Côte d'Or soient conscients de la qualité de notre patrimoine villageois.

    Des actions sont menées tous les jours pour mieux faire connaître notre architecture, nos paysages, faire redécouvrir les savoir-faire, apporter des conseils avant travaux, intervenir dans les enquêtes publiques sur l'urbanisme , sensibiliser les enfants des écoles (ce qui a été le cas avec beaucoup de succès à Laignes en 2017), intervenir auprès des élus et des administrations.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Les actions menées sont l'oeuvre des membres du Conseil d'Administration de l'association, aidés par des membres bénévoles qui se proposent.

    "Villages Anciens-Villages d'Avenir"  a tenu des stands, en 2017, aux manifestations locales comme la fête de l'Automne à Leuglay, la foire de la Saint-Simon à Flavigny sur Ozerain, et la fête du Livre à Jully.

    L'association a soutenu le projet de la restauration de l'église de Fresnes, près de Montbard.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'association propose des stages  pour que les particuliers puissent , de la meilleure façon, restaurer leur habitation ancienne.

    Jean-Marie Lagadec a présenté ceux de 2018

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Bernard Bonnevie, le secrétaire de "Villages Anciens-Villages d'Avenir", nous présente l'affiche des stages.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    (La liste se trouvera en bas de l'article, accompagnée des modalités d'inscriptions)

    Un éducateur a présenté des formations intéressantes pour des jeunes en recherche d'emploi. Un migrant était présent, possesseur du droit d'asile, carreleur de métier il s'est formé avec succès à d'autres professions du BTP.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Le trésorier Bernard Niel a  présenté les comptes de l'association  en équilibre.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Le Président avait invité monsieur Jurien de la Gravière, Président du GIP du futur Parc National pour qu'il explique où en était le projet.

    Monsieur de la Gravière a  confié que le projet avance, il ne reste plus que très peu d'opposants, il faudra les convaincre, ce qui sera tenté prochainement.

    Encore bien des étapes sont nécessaires, la charte doit être acceptée, et remaniée s'il le faut, la dernière phase cruciale étant celle du passage devant le Conseil d'Etat.

    Le Président est confiant, mais sans baisser la garde.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Yves-Marie Simon a évoqué le problème des éoliennes qui défigurent le paysage, bien qu'elles soient utiles pour la transition écologique.

    Monsieur de la Gravière a présenté la carte du futur Parc National en montrant les régions où soufflent des vents dominants.

    Il a certifié qu'aucune éolienne ne sera  autorisée à l'intérieur de la zone du. Parc.

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Des documents sont en préparation, certains sont très ardus et réservés à des spécialistes...

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    D'autres seront lisibles par tous....

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Voici la liste des stages proposés en 2018 par "Villages-Anciens-Villages d'Avenir" :

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    L'Assemblée générale 2018 de Villages Anciens, Villages d'Avenir s'est tenue à Arc en Barrois

    Cette journée en Haute Marne a permis aux membres de" Villages Anciens-Villages d'Avenir" de découvrir la petite ville d'Arc en Barrois, riche de maisons anciennes, d'un superbe château, d'une église possédant un trésor : une mise au tombeau digne de celle de Châtillon sur Seine et de Chaource, mais en plus petit. Le tout présenté par un guide hors-pair !

    Nous avons aussi admiré une énorme machine à vapeur...et visité un lieu magique, celui du moulin de la Fleuristerie, où l'on crée de superbes  fleurs pour la Haute Couture, Les maisons Chanel et Jean-Paul Gaultier.

    Toutes ces découvertes feront l'objet, prochainement, d'autres articles.


    votre commentaire
  • Après l'assemblée Générale de Villages Anciens-Villages d'Avenir, et l'apéritif offert par l'association, les adhérents se sont retrouvés à l'hôtel du Parc d'Arc en Barrois pour partager un bon repas.

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Dans une région boisée où la chasse est très présente, il était normal de déguster une daube de sanglier...

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    une délicieuse pannacotta :

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois

    A la fin du repas, Daniel Guillemin, Président de l'association "Arc, Patrimoine et Culture" nous a présenté le programme qu'il nous avait préparé pour l'après-midi : visite d'Arc en Barrois, de son château, de son église et la découverte d'une machine à vapeur.

    Un agréable repas a réuni les adhérents de Villages Anciens-Villages d'Avenir à Arc en Barrois


    votre commentaire
  • L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Jean Millot, historien passionné, qui s'intéresse à l'histoire du Châtillonnais sur la base de cartes postales, de photographies et de documents dénichés aux Archives, est né à Larrey.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Il a présenté, vendredi 13 avril, dans son village natal, une conférence consacrée à une ancienne chapelle qui existait autrefois dans le village, la chapelle Saint- Nicolas et Saint-Roch, chapelle disparue dont beaucoup avaient perdu la trace, et même ....le souvenir.

    Dernièrement Jean Millot a pu retrouver toute une série de superbes clichés réalisées par Henri Duchesne sur le village de Larrey.

     http://www.christaldesaintmarc.com/images-en-chatillonnais-a-presente-des-photos-chatillonnaises-ancienne-a135970192

     Et voilà que dans ces photographies,  notre historien  a remarqué un singulier  cliché qui l'a interpelé .

    On y voyait en effet un clocher, qui n'était pas celui de l'église actuelle :

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Il y avait donc autrefois une chapelle à Larrey !

    (A ne pas confondre avec celle du château qui était desservie par plusieurs chanoines !)

    Jean Millot s'est appuyé sur de très nombreux documents inédits, retrouvés aux Archives, documents qui lui ont permis de reconstituer l'histoire de cette chapelle oubliée....

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Sur cette plaque datée de 1615, qui a été, après la démolition de la chapelle, insérée sur le mur de la nouvelle église Saint-Roch, on peut lire l'origine de cette chapelle.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Ses recherches aux Archives ont permis à Jean Millot de retrouver des inventaires...

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    mais  aussi des documents relatifs à la vente de la chapelle et de tout ce qu'elle contenait à la Révolution...

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    des plans cadastraux très précis où l'on retrouve la chapelle ...

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Après la Terreur, le curé revint à Larrey, où les habitants espéraient avoir une paroisse, mais leur voeu ne se réalisa pas. En effet il existait déjà une église située sur une butte, l'église Saint-Germain qui est dévolue aux deux villages de Poinçon et de Larrey.

    Les habitants de Larrey qui tenaient beaucoup à leur chapelle, voulurent la rénover en 1808, car elle se dégradait, et firent venir un entrepreneur qui établit un devis.

    Hélas, il devint impossible à la Municipalité de Larrey de rénover cette chapelle car elle avait été vendue à la Révolution et appartenait à un particulier.

    En effet, le Préfet de l'époque s'opposa au financement par une commune d'un bien particulier .

    Mais coup de théâtre, le propriétaire déclara que c'était grâce aux dons des habitants de Larrey, sous le manteau, qu'il avait pu faire cet achat.

    La chapelle appartenait donc à la Municipalité !

    Il fut donc décidé (le coût des travaux de rénovation étant trop importants) de démolir la chapelle et de construire à sa place...une église.

     Voici le plan de la nouvelle église qui porta le nom d'église Saint-Roch, c'est celle que nous connaissons aujourd'hui.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Sur ce cliché d'Henri Duchesne, on voit la nouvelle église Saint-Roch tout juste terminée, les paroissiens en sortant après sa bénédiction en 1883.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Puis voici des photos de l'Evêque entrant dans l'église pour procéder à sa Consécration, en 1887.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    A gauche on voit les Soeurs de la Charité qui habitaient Larrey, devant le porche, et à droite l'intérieur de l'église.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    La famille Millot...pas au complet, Jean n'était pas encore né !

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Henri Duchesne a réalisé de très belles photos de Larrey, dont ce superbe panorama

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église Saint-Germain . Le cimetière de cette église est dévolu d'un côté aux habitants de Poinçon et de l'autre à ceux de Larrey.

    A l'époque d'Henri Duchesne la partie que l'on voit au premier plan était celle dévolue aux gens pauvres.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Le château de Larrey :

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Son entrée :

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Sa cour intérieure :

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Ces lithographies nous montrent le château de Larrey, à gauche on aperçoit la chapelle du château, à ne pas confondre avec celle du village évoquée plus haut.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    La ferme du château :

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    La grand-mère de Jean, et arrière grand-mère de mon mari, travaillait à la ferme du château, on la voit ici tenant un bébé dans les bras, elle en eut....10.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    La "Fraternelle" de Poinçon et Larrey :

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Quelques photos de classes, avec des maîtres très...sévères !

    Jean nous fait remarquer que certains élèves avaient mis leurs plus beaux vêtements, car ils savaient qu'ils allaient être photographiés...par contre le petit au premier plan a gardé sa "biaude" et ses sabots, mais il est bien coiffé avec une raie bien droite ! c'est touchant....

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Quelques cartes postales projetées par Jean Millot sur Larrey au cours des temps...

    Cette carte postale est extraordinaire : en effet elle fut envoyée par un américain qui était cantonné au château pendant la grande Guerre. Il a tracé des croix et écrit "my room" sur les fenêtres de sa chambre !

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Une carte bien animée, on reconnaît à gauche le joli lavoir de Larrey.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    La cour de l'établissement tenu par les Soeurs de la Charité (dites de saint Vincent de Paul), c'est actuellement la Mairie de Larrey.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Il y avait deux cafés à Larrey dont ce café Quille et un autre tenu par la mère de Jean Millot.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Une des dernières cartes postales représentant Larrey, en couleur cette fois...

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du Châtillonnais

    Cette conférence et les projections de Jean Millot furent suivies par une salle pleine à craquer réunissant des habitants de Larrey bien sûr, mais aussi d'autres venus de bien plus loin : Prusly sur Ource, Châtillon sur Seine etc....

    Les échanges furent nombreux et très sympathiques, ce fut une belle et bien instructive soirée sur l'histoire d'un petit coin de notre Châtillonnais.

    L'église et la chapelle de Larrey présentées par Jean Millot et l'association des Amis du ChâtillonnaisJean pour toutes ces magnifiques recherches !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires