• "Ello Papillon" un concert-spectacle débordant de beauté et d'élégance, a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collège

    Ello Papillon c'est le nom de scène d'Elodie Bernigal, petite fée aux pieds nus qui nous emporte vers le pays des rêves avec sa voix délicieuse et enchanteresse.

    Si Ello Papillon était un bateau, elle serait un voilier. Un de ceux qui mènent loin, vers d'autres mondes, plus sereins, plus doux, plus heureux.

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    La voix d'Ello Papillon est un souffle à la fois léger et puissant, qu'elle accompagne avec plusieurs instruments...l'accordéon...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Le clavier...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    La guitare...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Ello Papillon n'est pas seule sur scène...elle est accompagnée par deux merveilleux musiciens , Jean-Marc Michollet et Bernard Rambaud, tantôt à la batterie, à la guitare et au clavier...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle débordant de beauté et d'élégance, a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Tous les trois se livrent avec un plaisir non dissimulé à des solos de batterie à couper le souffle !

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Ello Papillon est une femme, mais ses ailes drapées qui se déploient font penser à un  papillon ou à une sirène ....

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Entre deux chansons elle écrit ses pensées sur un tableau noir...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Elle fait apparaître un géant derrière elle...

    (A noter que les éclairages étaient parfaits !)

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Elle ouvre le coffre mystérieux dont elle tirera des objets magiques...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    comme ces billes à la rotation gracieuse qu'Ello Papillon suivra en dansant..

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Tout au long du spectacle les trois musiciens-chanteurs ont rythmé les chansons, les enfants les ont accompagnés avec grand bonheur, l'ambiance était extraordinaire !

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Quel beau spectacle...mais quel dommage que des adultes n'aient pas pu y assister, car il était surtout destiné aux élèves et à leurs professeurs. Un public d'adultes n'aurait pu qu'être enthousiasmé par ses textes loin des mièvreries habituelles, ses musiques dansantes de toute beauté inspirées par des pays où la musique est reine : Afrique, Amérique du Sud..j'ai pensé au carnaval de Rio par moments !

    Une autre fois Ello Papillon et ses complices pourront peut-être revenir au TGB , avec un concert différent ?

    Les enfants ont été enchantés, comme je l'ai été, je les ai entendus le dire...ils ont beaucoup applaudi....

    Peut-être ce concert leur donnera-t-il envie de revenir au TGB avec leurs parents, une belle initiation à l'Art musical imaginée par la Directrice Catherine Miraton, dont, encore une fois le choix a été magnifique...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle débordant de beauté et d'élégance, a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collège à tous ...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Certaines classes ont pu rester après le spectacle,  Ello Papillon, Jean-Marc Michollet et Bernard Rambaud ont répondu à leurs questions fort pertinentes :  quel a été leur parcours (Elodie a commencé par l'orgue !), quels sont les instruments utilisés ? etc...

    "Ello Papillon" un concert-spectacle extraordinaire de beauté et de gâce a été offert par la CCPC aux élèves du cycle 3 du territoire et aux élèves de 6ème et de 5ème des collèges

    Je n'oublie pas Fred Quenehem qui a réalisé des éclairages de toute beauté, et Christophe Leusiau dont le son était très agréable à l'oreille, pas tonitruant comme parfois dans certains concerts !

    Une partie du spectacle en vidéo :

     


    votre commentaire
  • Pierre Roy a écrit ce texte, alors que les recherches archéologiques sur le fanum du Tremblois ne faisaient que commencer .

    Il n'a pas eu connaissance de toutes les fouilles très précises qui y ont été réalisées par René Paris.

    Il s'agit très probablement d'un sanctuaire, car on y a trouvé de très nombreux ex-votos de différents groupes : divinités, animaux, enfants emmaillotés, piliers votifs, dédicaces et autels, bustes, et offrandes du même genre que l'on trouve dans la plupart des sanctuaires celto-romains.

    Les fouilleurs ont constaté l'extrême fragmentation des sculptures (sauf l'enfant au chien presque intact) qui atteste certainement la destruction du lieu vers 337 après JC (d'après les monnaies retrouvées sur le site) destruction attribuée aux premiers chrétiens du Châtillonnais.

    LE TREMBLOIS

     La datation de ce site d’une valeur exceptionnelle, se situerait avant ou au début du premier siècle.

    Les restes de la pièce maîtresse « Epona » sur le dos d’un taureau, en amazone, assise en position inversée et enlevée par Zeus. Buste à demi-nu et drapé. Du taureau, pattes et sabots sont reconnaissables, la tête a été détériorée par la lame de l’engin. Autre preuve de l’animal, on a retrouvé ses « attributs ».

    Un pied de cheval doit faire partie d’autres pièces à découvrir. Dans de prochaines prospections.

    On a retrouvé une partie d’aileron de poisson, genre dauphin.

    Ces sculptures sont du ciseau de Maîtres de l’Ecole Grecque, en provenance de Rome, des corniches et consoles avec des S liés, des chapiteaux, dont un curieux dit « chapeau chinois », toupie de faîtage, deuc colonnes de 1,50m de long et de diamètre de 15cm, frise grecque, une partie de statue de femme, le bras pendant, tenant à la main un rameau,(genre olivier),ceinte d’un voile ou draperie, d’un plissé très raffiné et particulièrement étudié

    On a découvert deux têtes de Gaulois, dont celle d’un jeune et bel homme avec collier de barbe et moustaches juvéniles, coiffure bouclée en topons frisés, tête fine et soignée.

    (Sur cette photo prise par Jean-Philippe Cuzin sur le site du Tremblois, Constantin de Brotonne, René Paris et Luc Schréder contemplent une tête décrite par Pierre Roy)

    Le fanum du Tremblois, souvenirs de Pierre Roy...

    On a trouvé aussi un pied chaussé avec tige et semelle, un angelot (main et aile cassées), beaucoup de brisures à reconstituer, travail de longue haleine...

    Une semblable Epona en terre cuite a été trouvée près de Moulins (Allier).

    A 400m au nord de ce lieu existent les ruines d’une villa romaine (non classée), d’ailleurs comme plus de 35 autres sites dénombrés dans la forêt de Châtillon qui devait être très peuplée.

    Il ne faut pas oublier que la Gaule avait une population de 2O millions d’habitants qui était surtout rurale. Les statues sont taillées dans un calcaire blanc à grain fin. Je suppose que l’origine en serait la carrière de Meulson.

    Dans les murgers on peut découvrir des fragments de sculptures. Une statuette a été trouvée et déposée au Syndicat d’Initiative d’Aignay le Duc, il y a quelques années.

    En objet rien n’a été découvert pouvant situer une date. Quelques os, un doublon (monnaie de Louis XIV) qui n’a rien à voir avec ce monument érigé à la gloire des Agriculteurs .

    Toutes ces pièces sont au Musée de Châtillon.

     Pierre Roy n'ayant pas connu les fouilles approfondies de René Paris, il faut savoir que de nombreuses pièces de monnaie et des fibules ont été trouvées au Tremblois, un article sur le sujet pour ceux que ça intéresse :

    http://www.christaldesaintmarc.com/fibules-et-pieces-de-monnaie-decouvertes-au-fanum-du-tremblois-en-foret-chatillonnaise-une-conference-de-samantha-heitzmann-et-laurent-popovitch-a130473202

     et cet autre article sur les offrandes retrouvées sur le site du Tremblois :

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-offrandes-dans-les-sanctuaires-gaulois-et-gallo-romains-bourguigno-a58123537


    votre commentaire
  • "MISATANGO"  par la Maitrise de Bourgogne à l'église Saint-Nicolas

    Venez nombreux  !


    votre commentaire
  • "Caïn et Abel

     

      «  Le mythe de Caïn et Abel n'a pas pris une ride. Ce texte biblique situé au début de la Genèse met en scène un meurtre entre deux frères. Cette petite histoire qui peut paraître annodine est en réalité universelle. Quelles que soient les nombreuses interprétations dont ce texte a fait l'objet au cours de l'histoire, elles ont toutes tourné autour de la question de la violence humaine, collective ou individuelle. Au XXIe siècle, la violence n'a pas disparu, elle nous éclate à la figure. Ce mythe va aux racines de celle-ci, nous informe entre autre sur le rôle qu'a joué le sacrifice au coeur des sociétés humaines afin de conjurer la violence du groupe, et aussi sur le mécanisme de la violence dans le coeur de l'individu »

    Guillaume HERVIEUX est diplômé en Sciences des religions de l'Université Marc Bloch de STRASBOURG. Il est l'auteur de deux essais aux approches historique et théologique : "La Bible, le Coran, et l'esclavage" et "l'ivresse de Noé, Histoire d'une malédiction", et deux thrillers en collaboration avec Philip Leroy :"La Porte du Messie" et "l'origine du monde". 
     

    La conférence aura lieu lundi 15 janvier à 14 h. 30 salle des Conférences de la Mairie de Chatillon-sur-Seine. 

    Entrée : 5 € pour les adhérents, et 6€ pour les non adhérents.

     


    votre commentaire
  • Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    La Quinzaine commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises s'est terminée le 17 décembre.

    Le tirage au sort des billets gagnants a eu lieu le 28 décembre, un autre tirage a dû être réalisé ensuite car tous les billets n'ont pas été enregistrés par leurs propriétaires auprès de Maitre Isabelle Métral, Huissier de Justice.

    Et le 11 janvier 2018, ce fut la remise des prix aux heureux gagnants.

    Frédéric Cecconi, Président des Vitrines Châtillonnaises s'est dit extrêmement satisfait de cette quinzaine commerciale. En effet, 60 000 tickets ont été remis aux acheteurs par les 50 commerçants participant à la Quinzaine, ce qui fait un chiffre d'affaires total pour les Vitrines Châtillonnaises de 600 000€, une très, très belle réussite, à renouveler sans doute l'an prochain !

    Le Président a remercié les commerçants Châtillonnais pour leur participation, mais aussi Maître Isabelle Métral, la Ville de Châtillon sur Seine qui a autorisé le stationnement du premier Prix, une Ford Ka, place de la Résistance durant tout le temps de la quinzaine.

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Un remerciement particulier à monsieur Gogien qui a accueilli la remise des prix dans son garage, et y a exposé ensuite la voiture.

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Hubert Brigand a félicité les commerçants des Vitrines Châtillonnaises pour leur énergie et leurs idées toujours pertinentes. Cette quinzaine Commerciale sera sans doute un exemple pour d'autres villes du département.

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Maître Isabelle Métral a expliqué pourquoi deux tirages ont été nécessaires, dommage que certain(e)s aient jeté leurs billets après le premier tirage ! Néanmoins cinq lots n'ont pas trouvé leur gagnant : ce sont : une imprimante, une parure stylo et calendrier de l'Arc en Ciel, un repas au Sequana et une pizza au kiosque à pizzas.

    A noter que Monsieur Anthony Raillard qui a remporté un bon d'achat de 30€ de l'atelier floral Cécile B, chez le Kiosque à Pizza, était absent, son lot lui sera remis les jours prochains.

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Voici les lauréats présents, accompagnés du commerçant chez qui ils ont reçu le billet gagnant :

    Madame Costilles a gagné une corbeille alimentaire d'une valeur de  20€ chez Carovin :

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Une enceinte GITEM a été gagnée par monsieur Mario Freire- Da Rocha chez Sequana :

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Monsieur Jean-Paul Marin a gagné une corbeille alimentaire de 40€ à la bijouterie Rêve d'Or

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Madame Gallardo a gagné un carton de Crémant du domaine Gheeraert chez Grenier-Guédan

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Une enceinte GITEM a été gagnée par Nicolas Sambrotta chez  Parietti, cheminées Philippe :

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Madame Boccalini a remporté un service raclette GITEM  chez Blachet, " les filles d'abord".

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Un bijou georgette de Rêve d'Or a été gagné par madame Delaire chez Electrodom :

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Monsieur Pierre Eliet a remporté une perceuse visseuse d'Aquarelle, à la station-essence Collard :

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Et enfin le super gros lot, la Ford KA, a été remporté par madame Sarah Lévêque chez Grenier-Gueidan.

    Cette voiture Ford KA est accompagnée d'une assurance offerte par l'agence GAN, dont le représentant est Julien Lombaert.

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Voici des commerçants et des gagnants très heureux...

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

    Et toutes les personnes présentes ont souhaité à Madame Sarah Lévêque de belles sorties avec sa superbe voiture Ford KA, et tous et toutes ont partagé la galette des Rois !

    Remise des prix de la Quinzaine Commerciale 2017 des Vitrines Châtillonnaises

     


    2 commentaires
  • De jour, la décoration de la Mairie de Châtillon sur Seine pour les fêtes de fin d'année 2017 était magnifique...

    http://www.christaldesaintmarc.com/la-mairie-de-chatillon-sur-seine-s-est-faite-belle-pour-les-fetes-de-f-a135308276

    Et la nuit elle était sublime, avec ses couleurs changeantes, se reflétant dans l'eau de la Seine en crue qui venait jusqu'à ses pieds !

    La Mairie de Châtillon sur Seine illuminée pour les fêtes de fin d'année 2017

    La Mairie de Châtillon sur Seine illuminée pour les fêtes de fin d'année 2017

    La Mairie de Châtillon sur Seine illuminée pour les fêtes de fin d'année 2017

    La Mairie de Châtillon sur Seine illuminée pour les fêtes de fin d'année 2017

    La Mairie de Châtillon sur Seine illuminée pour les fêtes de fin d'année 2017

    La Mairie de Châtillon sur Seine illuminée pour les fêtes de fin d'année 2017

    La Mairie de Châtillon sur Seine illuminée pour les fêtes de fin d'année 2017

     

     


    votre commentaire
  • "Saint Bernard, conseiller des Princes" une conférence d'Edouard Bouyé pour les Amis du Musée du Pays Châtillonnais

     Société des Amis du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix (AMPC)

     Vendredi 19 janvier 2018, à 20h30, Conférence

    Saint Bernard conseiller des princes

    Par Edouard Bouyé

    Conservateur général du Patrimoine

    Directeur des Archives départementales de Côte d’Or

     dans la salle des conférences du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix

    « Saint Bernard, orateur et homme d’État » : telle est, depuis 1927, le sous-titre qui présente, sur la plaque de la place Saint-Bernard à Dijon, Bernard de Clairvaux.  Cet intitulé évidemment réducteur n’est pourtant pas erroné. Dans la conférence, ce sera moins le fondateur d’ordre et le docteur de l’Église qui seront étudiés, que l’orateur capable de mobiliser pour une croisade et que le conseiller des papes, des rois et des princes, qui seront évoqués.

    Figure centrale de la politique européenne dans la première moitié du XIIe siècle, Bernard est à la fois un homme d’Église et un homme politique, Le conférencier s’attachera à éclairer le contexte de l’Europe d’il y a neuf siècles, pour montrer quel pouvait être l’horizon mental des princes de ce temps-là. C’est ce qui permettra de mieux comprendre le rôle de saint Bernard et sa contribution à l’histoire politique européenne.

    Entrée : 5€/personne ; libre pour les amis du Musée

    Contact : Robert Fries    fries.robert@wanadoo.fr   06 80 18 01 26   /  03 80 93 14 42

     


    votre commentaire
  • Vous trouverez ci-joint le  programme de la prochaine quinzaine du cinéma Vox de Laignes. 

    Une programmation diversifiée pour tous : comédies populaires, film d'animation pour jeune public, films d'art et d'essai ...

    Marie-Agnès Noret vous communique le programme du cinéma Vox de Laignes pour la seconde quinzaine de janvier 2018

    A noter une soirée spéciale "Tennis" avec la présentation de 2 films tous récents sur ce thème à partir de 18h le samedi 20 janvier  : Borg/McEnroe (Biopic) et The Battle of sexes . Soirée réalisée en partenariat avec le club Tennis de l'ASCLE avec un tarif préférentiel de 8€ pour les 2films ( tarif normal pour 1film) .

    A très bientôt au Vox ,

    Très cordialement,

    Marie-Agnès  Noret


    votre commentaire
  • Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Michel Lagrange, après avoir beaucoup admiré les sculptures de Rachel Launay-Painchaud, a été très impressionné par la beauté des peintures de Claude Rivière.

    Claude Rivière, lui, est un peintre. Son art a quelque chose de l’enfance. L’enfance de l’art, l’art de l’enfance. Couleurs, compositions, fantaisie, une peinture d’avant l’âge adulte, avant les ombres de l’âge, et de la mort.

    Un jeu, un puzzle, un rythme. Les vitraux de l’humour, un jeu de dominos, carnavalesque et tendre… Une peinture moléculaire haute en couleurs, un « confettisme » comme l’art des aborigènes, un « apprécionnisme » qui signifie l’amour de la vie, la beauté du bonheur.

    Onirisme, tendresse et naïveté savante. On a l’impression de survoler un territoire de beauté pure. D’innocence. Un territoire enchanté où des silhouettes féminines se glissent en se cachant de la raison.

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

     Ce que prouve « Marelle ».

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Et ce qui devient merveilleux, c’est que peu à peu s’établit un véritable jeu d’échos entre la sculpture et la peinture. Entre la gravité et la tendresse. Les « Clandestins » sculptés, ne se retrouvent-ils pas dans la grande toile peinte ?

     Il y a du mirage, du rébus dans ces versions énigmatiques. Et la dimension d’un totem dans ces apparitions amoureuses. Tout un alphabet de couleurs, pour visionnaires.

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Pas étonnant qu’une œuvre magistrale résulte d’un confluent où se marient peinture et sculpture : le Baiser, où fusionnent non seulement deux corps inclinés l’un vers l’autre, comme chez Klimt ou Rodin, mais qui symbolisent le Bonheur de l’Union de deux artistes, terriblement humains, et sympathiques, au sens étymologique du terme.

     (Michel Lagrange 6 janvier 2018)

    "Le baiser", une oeuvre magnifique, à quatre mains ! :

    Claude Rivière expose à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

     Comme pour Rachel Launay-Painchaud, je n'ai publié que neuf oeuvres de Claude Rivière...mais à la galerie d'Art et d'Or il en expose trente !  allez donc les admirer et vous gorger de ses couleurs ensoleillées qui font tant de bien quand le ciel est gris !

     


    votre commentaire
  • Michel Lagrange , amoureux de l'Art sous toutes ses formes, était présent au vernissage des oeuvres d'un couple d'artistes : la sculptrice Rachel Launay-Pinchaud et le peintre Claude Rivière.

    Rachel Launay-Painchaud et Claude Rivière exposent à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Voici les impressions qu'il a ressenties en admirant les sculptures et les peintures des deux artistes.

    Au vernissage précédent, nous avions deux artistes étrangers, un japonais Tatsuo Jikumaru :

     http://www.christaldesaintmarc.com/tatsuo-jikumaru-expose-a-la-galerie-d-art-et-d-or-de-chatillon-sur-sei-a132678278

    et un péruvien, Juan-Carlos Carrillo :

    http://www.christaldesaintmarc.com/juan-carlos-carrillo-expose-ses-superbes-sculptures-a-la-galerie-d-art-a132678468

    Aujourd’hui, deux artistes bien français, comme leur nom le démontre. Cela se voit-il ? Autrement dit, l’art est-il le reflet d’un pays ? Sauf dans les cas où la culture locale influence l’art, ce n’est pas le cas. La vraie patrie de l’art n’est pas géographique, mais le pays de la Beauté, personnelle, culturelle, originale. C’est la patrie du créateur.

     Au vernissage précédent, nous avions deux hommes artistes. Aujourd’hui, un homme et une femme. Cela se voit-il ? L’art a-t-il un sexe ? Ce n’est pas évident ! On pourrait penser que la peinture est féminine et la sculpture masculine. Il n’en est rien. Le vrai sexe de l’art est une sensibilité, une émotion, une souffrance, qui transcendent les distinctions du sexe et de l’âge, de l’espace et du temps…

    L’art nous permet ainsi de toucher à  l’universel.

    (Michel Lagrange 6 janvier 2018)

    Rachel Launay-Painchaud et Claude Rivière exposent à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Rachel Launay-Painchaud et Claude Rivière exposent à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Voici Claude Rivière et Rachel Launay-Painchaud au milieu de leurs oeuvres :

    Rachel Launay-Painchaud et Claude Rivière exposent à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

    Patrick Dupressoir, galériste, a présenté les deux artistes...

    Rachel Launay-Painchaud sculpte des oeuvres en terre cuite et en bronze, Claude Rivière peint à l'acrylique.

    Rachel Launay-Painchaud et Claude Rivière exposent à la Galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine

     Le prochain article sera consacré aux sculptures de Rachel Launay-Pinchaud.

    Celui du jour suivant nous montrera les peintures de Claude Rivière


    votre commentaire
  •  

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Michel Lagrange a présenté Rachel Launay-Painchaud :

    Rachel Launay-Painchaud sculpte des êtres humains. Des corps, généralement nus.

    Un jour, quand mon petit-fils en bas-âge a voulu dessiner son grand-père, il l’a représenté nu. Pourquoi, lui ai-je demandé ? Mais papy, je ne sais pas dessiner les vêtements ! Ce qui n’est pas le cas de Rachel !

    Ici, la nudité est un aveu de vérité, de sensibilité, de vulnérabilité, d’angoisse, de beauté…de sincérité mise en beauté, alors que le vêtement cache, et recouvre ces aspects de la vie. Ce sont des vérités humaines à fleur de peau, des apparitions de tendresse.Mais la nudité n’empêche pas la profondeur des mystères de l’être humain, sa grandeur, sa misère, sa souffrance, qu’elle révèle et met en beauté. Même dans les étreintes des couples, il y a quelque chose de pathétique : la quête d’un rejet des limites, le besoin d’une fusion totale. Corps et âme unifiés.

    Ce que prouvent les "Clandestins" :

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

      Les clandestins

     

    Un enfant ne sait rien.

    Il respire et il croît,

    Dans une indifférence

    Aux couleurs de son corps.

     

    Au fur et à mesure,

    Il prend sa vie de fille ou de garçon

    En mains.

    Il s’enracine.

     

    La sève augmente et simplifie

    Les travaux de la sensation.

    Il est celui-ci… elle est celle-là…

    Superficiellement distincts,

    Divorcés de la plénitude.

     

    Un homme oublie qu’il est pluriel,

    Composite, ambigu…

    En lui, une femme aux aguets

    Vaut mieux qu’une moitié

    De chair et d’ombre.

    Elle est sa tutélaire,

    Et grandit avec lui.

     

    Orientation vers l’unité suprême…

     

    À découvert, ou dans les secretsde l’esprit,

    Reine et roi de cœur en biseau,

    Il nourrit ses complémentaires.

     

    En tout homme, il y a cette rumeur profonde.

    Et quelquefois, la douleur au milieu

    Ressemble à un tracé de foudre

    Au cœur d’un arbre.

     

     Un être humain, dans ce qui évolue,

    Reste fidèle à l’invariable.

    Il accède à l’éternité

    Où son destin l’appelle…

     

    Incandescence et création.

     

    Indivisible est cette alliance

    À la portée d’un avenir

    D’exubérance et d’unité majeure.

     

    À cette double cime, on reconnaît

    Un arbre aux troncs jumeaux fidèles…

     

    Un couple et sa mythologie,

    Grandis au point d’échapper à la mort

    Et de donner le jour

    Au meilleur des reliefs,

    Sortent vainqueurs

    Des limitations de l’identité.

     

    Amour… sublimation d’un ricochet d’échos,

    Selon le double jeu de la volonté libre…

     

    (Michel Lagrange 6 janvier 2018)

     Voici quelques unes des sculptures de Rachel Launay-Painchaud qui nous subjuguent par leur beauté, par l'émotion et l'humanité qu'elles dégagent...

    Certaines sont en bronze, d'autres en terre cuite

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Rachel Launay Painchaud expose à la galerie d'Art et d'Or de Châtillon sur Seine...

    Allez donc admirer toutes ces superbes sculptures à la galerie Art et Or de Patrick Dupressoir, Rachel en expose vingt et une ....l'entrée de la Galerie est libre tous les jours de 9h30 à 12h, et de 14h à 18h30, sauf le dimanche..

    Et puis vous serez aussi éblouis par les peintures de Claude Rivière qui mettent une joyeuse lumière dans notre hiver bien gris !

    Un article sur son travail demain....


    votre commentaire
  •  Pierre Roy , après avoir décrit la vie d'autrefois à Aisey sur Seine :

     http://www.christaldesaintmarc.com/les-souvenirs-de-pierre-roy-d-aisey-sur-seine-c29065940

    s'est intéressé à l'histoire de sa région.

    Voici donc une série d'études qu'il a réalisées sur l'histoire du Châtillonnais, séries que j'échelonnerai durant plusieurs semaines.

    AISEY sur SEINE

    Du nom d’homme Asius plus suffixe Iacu qui devient « y » ou « ey » d’origine gauloise, on pourrait y voir également une racine hydromynique prélatine As.

    Vu sa situation d’une part : le ruisseau de Chemin d’Aisey, la Seine, les bonnes Fontaines en Voisin, lieu dit la fontaine de l’enfant, qui disparaît pour ressurgir sur le chemin du Fourneau dans un pré à 50 m de la Seine…il y a 2 à 3000 ans il devait couler davantage d’eau.

     Il existe près de Dracy Saint Loup (région d’Autun) , le village d’Aisey, situé près de la rivière la Drée, ce qui pourrait confirmer la racine hydrominique (d’après moi) .

    Cet Asius d'autrefois, porterait de nos jours, le nom de Marchandeau, ou Bonneau ou Boileau.

    Les premiers occupants  de notre sol furent les Ligures, les Lingons, les Eduens, les Celtes Gaulois, enfin Bourguignons.

    Suivant ses occupants son identité varia : Asiucum, celte Aisiacum, gaulois, Aiseum latinisé prendra à la fin de l’époque gallo-romaine sa terminologie gauloise de « ey » retrouvée en 1098 à Aisey.

    Le Celte était une langue orale, pour cela aucun signe ou traces d’écriture.

    Le tombeau celte dit du Gaulois (chemin de Grange-Didier), la  Roche du Seigneur à Minot  où une plaque de pierre soulevée dans un champ cultivé, laissa apparaître trois squelettes néolithiques : le chef reconnaissable, avait reçu au cours d’une bataille, un coup de bois de cerf sur la tête. L’homme dut vivre encore quelques années, de l’osséite ayant poussé sur sa blessure. A ses côtés sa femme et son enfant.

    A Saint-Germain le Rocheux, le lieu-dit « le Tremblois », fut une agglomération de Lingons ou d’Eduens.

    A Val-Suzon, le lieu-dit « le Chatelet d’Etaules » fut occupé par les néolithiques, la falaise a été taillée avec des outils de silex. J’en ai trouvé la présence à Malain où une grosse butte de défense fut érigée pour résister aux assaillants (en cours de fouilles et d’études)

    Les Gaulois parlaient une langue indo-européenne apparentée au latin, au germanique, à l’iranien et au grec.

    De cette époque mérovingienne, carolingienne, des grandes invasions barbares, où dater les recherches est un travail trop complexe pour moi, je me contenterai de passer mille ans en sommeil .

    Les Gaulois vivaient autour et dans leurs huttes, construites sur des hauteurs ou monticules, ceci afin d’être toujours sur leurs gardes en cas d’invasions destructrices. Ces groupes de tribus étaient présents dans le Châtillonnais, tous les 800 à 1200 m de distance, selon les possibilités des terrains et des lieux.
    La soumission des populations gauloises par les légions romaines, dotées d’une structure extraordinaire, militaire et génie civil, bouleversa le mode de vie des habitants. Leurs campements seront plus ou moins abandonnés suivant les avantages.On construisit les villages souvent près des rivières, pour le plus grand bien des Gallo-Romains ;

    Nous voyons apparaître des noms de localités :

    Rocca-Fortis : Rochefort

    Semut-Sigemut-Submontis : Semond

    Annus : Aignay

    Buxus (buis) : Busseaut

    Camisius : Chamesson

    Nodunum Nodo : Nod

    Vicus : Voisin (peut-être bois sacré). 

    Près de Voisin, sur un site archéologique, situé à 500 m du hameau,  près d’une voie romaine d’importance secondaire reliant Essarois à Chamesson,  se situe un sanctuaire de même époque, la voie continuait au-delà des deux villages.

     Le chemin forestier a remplacé l’usage de la voie, par suite de facilités de débardages. Aussi ce chemin suit et chevauche, s’en écarte, d’où la difficulté de retrouver cette voie.

     Ce site d’une valeur exceptionnelle a été mis à jour par des travaux forestiers qui ont fait découvrir une stèle ou monument d’une certaine importance, vu le nombre de personnages s’y attachant.

     (Ce site, c'est celui du Tremblois, dont Pierre Roy vous parlera au prochain épisode)


    votre commentaire
  • C'est devant une assistance très nombreuse qu'Hubert Brigand, Maire de Châtillon sur Seine et Conseiller Départemental  a présenté ses vœux pour l'année 2018 aux habitants de sa ville et aux Maires des communes du Pays Châtillonnais.

    Les voeux d'Hubert Brigand,  Maire de Châtillon sur Seine, pour la nouvelle année 2018

    Hubert Brigand a tout d'abord passé en revue tout ce qui a été réalisé dans Châtillon sur Seine en 2017 :

    -Réfection de la toiture du "Petit Versailles"

    -Travaux dans la Gendarmerie qui est un bâtiment communal

    -Inauguration du nouveau bâtiment de Pôle Emploi

    -Rénovation des bâtiments scolaires, équipements informatiques

    -Inauguration d'un service technique Poids Lourds au garage Mathieu

    -Soutien à des investissements privés comme l'entreprise Petitarmand

    -Enterrements de réseaux

    -Réfection de l'esplanade Saint-Vorles

    -Réfection du toit de  l'église Saint-Pierre (anciennement Notre-Dame) près du Musée, ainsi que le porche.

    -Construction de pavillons , dont certains sont déjà retenus avant d'être construits.

    -Des emplacements restants sur l'Actipôle sont très demandés, mais Hubert Brigand tient à ce qu'aucune concession ne rivalise et ne nuise au  commerce du centre ville.

    -L'Hôtel de Ville est en rénovation , les façades étaient laides car noircies, elles seront revêtues d'un enduit à la chaux.

    -Une aire sportive a été réservée au Club de Tir à l'arc de la Fontaine des Ducs qui est parvenue en deuxième Division.

    Les voeux d'Hubert Brigand,  Maire de Châtillon sur Seine, pour la nouvelle année 2018

    Hubert Brigand a ensuite annoncé les travaux qui auront lieu en 2018 à Châtillon sur Seine:

    -Le projet de la future médiathèque avancera : choix de l'architecte (Il y a eu 70 réponses d'architectes à l'appel de la Mairie, dont 40 de Paris) ; Les travaux suivront et dureront un certain temps-

    -L'alimentation en eau potable de la ville a été menacée en 2017 par manque de précipitations. Pour plus de sécurité un partenariat avec la ville de Sainte-Colombe sur Seine va être établi.

    -Le site de la fonderie a été acheté par la Ville, il sera déconstruit, dépollué, aplani...Sa surface de 1hectare 4, au centre de Châtillon sur Seine est une belle opportunité pour la Ville.

    -Le centre ville a besoin de vérifications, de réparations de ses conduites de gaz, de ses réseaux électriques, de ses adductions d'eau. Sans doute plusieurs mois seront nécessaires pour ces rénovations indispensables à la sécurité des habitants de la ville, il faudra à ces derniers être patients durant les travaux.

    -Des fuites sont apparues dans la toiture de l'église Saint-Jean, des réparations sont donc indispensables.

    -Un préau sera construit à l'école Francis Carco.

    -Des artisans vont s'installer sur l'Actipôle.

    -L'ancien entrepôt (ex maga-meubles) situé à l'entrée de la Ville, acheté par la Commune, va être loué à une entreprise employant des personnes en réinsertion.

    Hubert Brigand a ensuite rappelé le tragique incendie de l'entreprise Brugère à laquelle la Municipalité a apporté tout son soutien.

    Il a demandé à Pierre Maillard, dirigeant de l'entreprise Brugère de venir exposer l'état actuel de l'entreprise.

    Les voeux d'Hubert Brigand,  Maire de Châtillon sur Seine, pour la nouvelle année 2018

    Le représentant de l'usine Brugère, qui emploie une centaine de personnes, a remercié la Municipalité pour son aide qui fut essentielle tant les problèmes furent complexes.

    L'entreprise sera remise en route en 2018.

    Brugère veut être une locomotive pour la filière bois du Châtillonnais, et, de ce fait, souhaite un partenariat avec les communes forestières de la région. 

    Après cette intervention éclairante sur les difficultés d'une entreprise à refaire surface, Hubert Brigand a donné son opinion sur les intentions du gouvernement actuel qui paraît privilégier les "métropoles" au monde rural, supprime des ressources nécessaires, impose ses règles autoritaires. 

    Pourtant le monde rural existe, mais il est trop souvent mis de côté, réduisant ainsi l'égalité entre les citoyens du Pays. Il faudra bien que cela change...en passant d'une "évolution" à une... "révolution" qui sait ?

    Beaucoup d'applaudissements ont salué ses paroles.

    Hubert Brigand a ensuite adressé ses voeux les plus chaleureux pour l' année 2018 aux Châtillonnais, aux personnes hospitalisées, en difficulté... et a convié ensuite l'assistance au vin d'Honneur traditionnel.

    Les voeux d'Hubert Brigand,  Maire de Châtillon sur Seine, pour la nouvelle année 2018


    1 commentaire
  • Au bar-Restaurant "La Brouette" :

    Il pleut, il pleut bergère...non ce n'est pas un mouton, c'est un écureuil !

    En voilà un qui plante du tournesol !!

    Ces vidéos sont, bien sûr, à mettre en grand écran pour mieux les apprécier !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires