•  "Premières fleurs du printemps", c'était le thème de la sortie en forêt proposée par la Maison de la Forêt, ce 1er avril 2012.

    C'est Sylvain Boulangeot , animateur à la Maison de la Forêt, qui nous a emmenés à la découverte de ces fleurs qui annoncent le retour des beaux jours.

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Les arbres n'ont pas encore de pousses, le sol est toujours jonché de feuilles mortes..

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Voici pourtant quelques taches de couleur qui en émergent ...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Ce sont des pervenches:

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Plus loin on aperçoit des violettes :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Mais voici la plus belle des fleurs  que l'on peut voir au début du printemps dans la forêt, la plus rare aussi : l'anémone pulsatille :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    L'anémone pulsatille possède des pétales d'un violet profond et des étamines jaunes très fournies, une vraie star ! mais attention on ne la cueille pas , elle est protégée !

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Les anémones blanches sont bien jolies aussi , mais beaucoup plus courantes, on en voit vraiment partout en ce début de printemps :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Le cornouiller est en fleur :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Quelques polygales pointent à travers les feuilles mortes:

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Les primevères, vulgairement appelées "coucous" sont aussi bien présentes :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    On remarque encore d'autres fleurs plus courantes, comme le carex :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Le daphné, ou joli-bois, qui fleurit en février, est bien sûr défleuri :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    L'euphorbe :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    La renoncule ou bouton d'or :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    L'épine noire, ou prunellier est en fleur . (L'aubépine ou épine blanche, fleurira un peu plus tard) :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    La potentille jaune :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    La viorne est en boutons:

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Sylvain nous montre la pousse d'un futur  hêtre :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    La faînée a été très importante l'an dernier, de petits hêtres poussent un peu partout.

    Autrefois, nous dit Sylvain, on cueillait ces premières feulles de hêtre, celles qui sortent des cotylédons de la faîne,  pour en faire des salades.

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Les arbres de la forêt , hêtres, chênes, charmes etc..n'ont pas encore de feuilles. On remarque donc facilement  les taches vertes que font le gui :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Le houx :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    et le genèvrier :

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    On remarque aussi des branches rouge vif: ce sont celles du cornouiller sanguin : lorsque les feuilles apparaîtront, on ne verra plus cette belle coloration.

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Nous n'avons pas vu d'animaux, seulement entendu des oiseaux, mais nous avons pu remarquer quelques traces de présence animale, comme ce terrier, tout petit: sans doute celui d'un campagnol, ou d'un putois, nous dit Sylvain...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Certains arbres ont l'écorce arrachée par le frottement des bois du chevreuil...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    L'un d'entre nous a trouvé un crâne de biche, sans doute très ancien !

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Et des os à proximité !

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Cet arbre mort est criblé de trous , ce sont les fourmis qui en sont la cause...Le nid se trouve sous terre.

    "Premières fleurs du printemps", une sortie proposée par la Maison de la Forêt...

    Ce fut une très belle promenade que celle organisée par la Maison de la Forêt. D'autres fort intéressantes suivront :

    -le 29 avril : reconnaissance des arbres de nos forêts

    -le 13 mai, sortie au petit jour à l'écoute des oiseaux

    -fin mai (date à préciser) la découverte des orchidées(ophrys, orchis, sabots de Vénus..)

    -


    votre commentaire
  •  Dans le cadre de ses animations sur le thème de la forêt, la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine proposait le samedi 9 avril 2011, une sortie en forêt, à la découverte des essences forestières de notre Châtillonnais.

    Cette sortie était superbement animée par Philippe Martin de l'ONF qui connaît la forêt "sur le bout des doigts"...

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Et bien, c'est justement avec les doigts que Philippe Martin nous a fait découvrir quelques arbres caractéristiques de nos forêts.

    C'est la vue qui est toujours sollicitée en premier lorsque l'on se promène en forêt, quand il y a des feuilles c'est facile , avec un herbier, de reconnaître un arbre..

    Mais quand il n'y en a pas encore, il reste la reconnaissance des troncs, et quoi de mieux que de toucher leurs écorces pour les reconnaître ?

    Philippe Martin a donc bandé les yeux de quelques volontaires  et leur a demandé de décrire ce  que leurs doigts ressentaient..

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Cette écorce est granuleuse, les aspérités roulent sous les doigts..cet arbre est un HÊTRE !

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ici on remarque ce que le Garde-Forestier appelle un picot, c'est l'endroit où poussait une branche. A l'intérieur du bois, il y aura un "noeud".

    Espèces forestieres du châtillonnais

    De la mousse et des lichens poussent sur les tronc des arbres, mais ils sont sans danger pour  eux...(ci-dessus un lichen)

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Lorsque les feuilles ont poussé on peut facilement reconnaître celles du hêtre, car elle sont poilues. (Celles du charme leur ressemblent mais elles sont dentées)

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Un deuxième promeneur aux yeux bandés promène ses doigts sur un autre tronc, quel est donc cet arbre ??

    Espèces forestieres du châtillonnais

    L'écorce est soyeuse et douce, avec des sortes de vagues, des fissures verticales, des sortes de rides horizontales...Cet arbre est un CHARME...

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Autre expérience, quel est donc cet arbre ? se demande Noël Estrat

    Espèces forestieres du châtillonnais

    L'écorce de cet arbre est fissurée dans les deux sens...Cet arbre est un ÉRABLE CHAMPÊTRE..

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Philippe Martin nous montre des feuilles d'érable champêtre..

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Un autre tronc est ici tâté par Monsieur Estrat...

    Espèces forestieres du châtillonnais

    L'écorce de cet arbre est striée de fissures verticales profondes, cet arbre est un CHÊNE SESSILE , appelé aussi ROUVRE..

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Une jeune fille aux yeux bandés  explore, avec les doigts, le tronc de cet arbre...

    Espèces forestieres du châtillonnais

    L'écorce de cet arbre est en forme de mosaïque, cet arbre est un POMMIER SAUVAGE (ou un poirier sauvage).

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Philippe Martin nous montre une jeune pousse  d'alisier torminal, les feuilles ressemblent à celles de l'érable..

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Voici justement l'écorce de cet ALISIER TORMINAL, les morceaux qui s'en détachent, (on dit qu'il s'exfolie), permettent de faire du feu , car ils sont très fins et secs.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Une dernière jeune fille se demande quel est l'arbre dont elle tâte l'écorce..

    Espèces forestieres du châtillonnais

    L'écorce de cet arbre est comme repliée, avec des sortes de boursouflures horizontales curieuses....Cet arbre est un ALISIER BLANC

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Nous remarquons que, très souvent, du lierre s'accroche aux troncs..Est-il dangereux pour les arbres ? demande un visiteur..absolument pas répond Philippe Martin, car il ne monte jamais jusqu'au houppier .

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Le dernier arbre que nous avons pu tâter, a une écorce qui ressemble à celle du chêne Sessile, c'est d'ailleurs un arbre de la même famille, puisque c'est un CHÊNE PÉDONCULÉ.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ici on remarque  le reste d'une branche qui a poussé sur le tronc, il y aura donc aussi un "noeud" à cet endroit, on le verra  lorsque l'on sciera le bois.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ce chêne pédonculé est malade, il est colonisé par des champignons comme, par exemple,  cet énorme  "langue de boeuf", lui-même infesté d'insectes.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ce chêne pédonculé devra donc être abattu.Pour signaler qu'il doit être coupé, les Gardes-Forestiers procèdent, sur son tronc, à ce qui s'appelle le "martelage".

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ce martelage est fait avec des marteaux numérotés, qui sont des pièces assermentées.

    Le martelage sur ce chêne est double : un sur le tronc, un sur ce qui deviendra la souche, au pied de l'arbre.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ici on voit les branches inutiles qui ont poussé sur le tronc, le bois aura moins de valeur, car truffé de noeuds.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Certains arbres ont des branches dangereuses, une seule branche morte qui tombe peut tuer un promeneur ! l'ONF est donc très vigilant sur l'état des arbres de la forêt.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Certains petits arbres des taillis sont gênants, car ils empêchent la lumière de pénétrer dans le sous-bois, ils sont donc eux aussi martelés, car voués à la coupe.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ici on voit un tremble qui a poussé d'une curieuse façon...De plus son écorce est différente en bas (striée) et en haut (lisse)..

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Au centre de la photo, on peut voir un arbre appelé cormier.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Sur la souche d'un arbre, fraîchement coupé, on peut voir les "cercles de croissance". En les comptant on peut savoir qu'elle était l'âge de l'arbre abattu.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Espèces forestieres du châtillonnais

    D'autres observations ont été faites: ici on voit une jeune pousse coupée par les dents d'un chevreuil...

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Ce martelage en forme de croix est un martelage destiné aux affouagistes.

    Espèces forestieres du châtillonnais

    Un affouagiste était d'ailleurs dans la forêt en train d'empiler des stères de bois  et de les emporter dans son tracteur...

    Espèces forestieres du châtillonnais

    J'ai noté d'autres informations données par Philippe Martin qui n'en est pas avare..je vous les livre en vrac.

    -Un arbre a théoriquement le même volume au dessus de la terre qu'en dessous

    -Un arbre se compose d'un tronc, d'un houppier et de racines

    -Certaines racines sont traçantes, d'autres plongeantes comme celles du chêne

    -Les hêtres vont sans doute disparaître de notre forêt châtillonnaise dans une quarantaine d'années, par manque d'eau, il faut en effet à un hêtre 900ml d'eau, il n'en a maintenant plus que 780 à sa disposition...Automnes et hivers trop secs...

    -La forêt a trois fonctions :la production de bois, l'accueil et la protection des sols.

    -Un chêne ensemence normalement trois fois la surface de son pied. Les glandées "totales" n'ont lieu que tous les 8 à 10 ans

    Ce fut une matinée extrêmement enrichissante que cette sortie en forêt. Guidés par Philippe Martin nous avons "engrangé" beaucoup de connaissances, mais il nous faudra retourner en forêt pour les conforter...à pied bien entendu, car la circulation en forêt est règlementée: pas en vélo, ni à cheval, ni en véhicule à moteur, les amendes sont lourdes.

    Et c'est normal, car notre forêt est fragile et nous devons la protéger.

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     


    2 commentaires
  •  Dimanche 3 mars, l'animateur de la Maison de la Forêt, Sylvain Boulangeot, nous a emmenés à la découverte des plantes sauvages de nos forêts.

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Les arbustes commencent tout juste à pointer leurs feuilles, certains commencent tout de même à fleurir comme ce cornouiller...

    -Plantes sauvages de nos forêts

    -Plantes sauvages de nos forêts

    D'autres ont déjà des feuilles et des bourgeons de fleurs comme cette épine-vinette (berberis)..ses épines sont redoutables et même dangereuses...

    -Plantes sauvages de nos forêts

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Les graines de la clématite des haies sont prêtes à s'envoler..(quelle plaie dans les jardins cette liane envahissante  !)

    -Plantes sauvages de nos forêts

    -Plantes sauvages de nos forêts

    La viorne possède des fleurs en ombelles, prêtes à fleurir, ses feuilles sont duveteuses...

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Le cornouiller sanguin a bien une écorce rouge...

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Le daphné appelé "joli bois" , est déjà défleuri, dommage son parfum est véritablement exceptionnel..

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    Les noisetiers ont encore leurs chatons, vides de pollen, les fleurs fécondées sont presqu'invisibles..

    -Plantes sauvages de nos forêts

    -Plantes sauvages de nos forêts

    L'épine noire (prunellier) est déjà bien fleurie..encore un arbuste dont il ne faut guère s'approcher tellement ses épines sont agressives !

    -Plantes sauvages de nos forêts

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Le génévrier est resté vert tout l'hiver, c'est un arbuste typique de nos régions..C'est lui qui donne les baies de genièvre .

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Le hêtre garde ses feuilles mortes tout l'hiver, tout comme le charme (et la charmille des jardins), les feuilles tomberont lorsque les bourgeons des nouvelles feuilles s'ouvriront, on dit qu'il est "marcescent"..

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Ci-dessous un pin sylvestre..

    Dans la forêt on trouve aussi des épicéas, et également des pins noirs, introduits après la dernière guerre, arbres sans grande valeur.

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Une sortie , organisée par Natura 2000, le 30 avril, avec la Maison de la Forêt aura pour but d'arracher des petits pins noirs   et ainsi restaurer ces pelouses sèches à orchidées (rendez vous à 9 heures à la Maison de la Forêt)

    Ci-dessous, un de ces pins envahissants qui colonisent les pelouses calcaires et empêchent les orchidées de fleurir.

    -Plantes sauvages de nos forêts

    espèces de nos forêts

    (un pin noir)

    Le lierre grimpe le long des troncs, mais n'empêche absolument pas les arbres de prospérer, ce n'est pas un parasite comme le gui. Il est fort utile car il abrite des insectes et nourrit les oiseaux de ses baies, il fallait le dire et Sylvain nous l'a dit  !

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Les propriétaires de forêts privées plantent de plus en plus de mélèzes, arbres intéressants pour leur bois.Malheureusement , ces résineux perdant leurs aiguilles en hiver, le sol devient un peu stérile à leurs pieds, car ces aiguilles ne se décomposent que très lentement.

    A l'inverse la décomposition des feuilles des "feuillus" enrichit énormément le sol de la forêt.

    -Plantes sauvages de nos forêts

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Une nouvelle plantation de mélèzes..

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Un jeune mélèze..

    Je n'ai pu photographier tous les arbustes que nous a fait découvrir Sylvain : il manque le camérisier à balais, le troène, l'églantier, le saule marsault..ce sera pour une autre fois..

    Peu de sortes de fleurs actuellement dans la forêt, des anémones qui profitent des espaces ensoleillés..

    -Plantes sauvages de nos forêts

    De timides violettes..

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Et des primevères appelées vulgairement coucous...

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Le coucou, l'oiseau, nous l'avons entendu à la fin de la promenade, mais nous n'avions pas d'argent sur nous..il paraît que si nous en avions eu nous aurions été riches toute l'année, nous a dit malicieusement Sylvain !! il faut y croire !

    -Plantes sauvages de nos forêts

    Cette sortie "découverte des plantes sauvages de nos forêts" avait lieu à la lisière de la forêt de Lugny, tout près de la nouvelle zone biologique domaniale dont nous avait parlé Bertrand Barré, de l'ONF,  lors de la conférence sur la biodiversité.

    -Plantes sauvages de nos forêts

    La prochaine sortie-découverte sera celle sur les orchidées, la date n'est pas encore fixée, elle dépendra le l'avancée de la végétation.

    Pour le calendrier de ces sorties, se renseigner sur le site de la Maison de la Forêt :

    http://www.maison-foret.com

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     

     


    4 commentaires
  • En me rendant à la grotte de la Baume, sur le territoire de Bâlot, j'ai parcouru le sentier botanique où sont présentées les principales espèces d'arbres et arbustes de nos forêts Châtillonnaises.

    Ce sentier est fort bien fait et ses panneaux sont fort instructifs.

    (Mais vous pourrez retrouver des panneaux tout aussi intéressants au parcours de santé de la ville de Châtillon sur Seine, en forêt domaniale.)

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

     

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

     

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    (Un petit coup de nettoyage ne ferait pas de mal, j'ai regretté de n'avoir pas un chiffon sur moi !)

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    Pour finir deux panneaux photographiés en forêt de Châtillon sur Seine :

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    -Arbustes et arbres de nos forêts Châtillonnaises

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique