•  


    votre commentaire
  • "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Michèle Belot, Présidente de l'Association des Anciens élèves du Lycée Désiré Nisard et du Collège Fontaine des Ducs, a évoqué l'Association et les oeuvres que celle-ci subventionne, comme dernièrement la restauration de la plaque dédiée aux anciens élèves morts pour la France.

    Elle a ensuite présenté la conférencière Claire Constans, ancienne élève du lycée Désiré Nisard de Châtillon sur Seine, devenue Conservatrice Générale du Patrimoine à Versailles.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Le thème de la conférence était "Les grandes galeries princières en Europe du XVIème au XIXème siècles".

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    L'évolution de l'habitat princier en Europe du XVIème au XIXème siècle entraîna son enrichissement : dans les palais toujours plus grands apparurent en particulier des galeries. Elles furent d'abord destinées à faciliter la circulation dans les appartements et, peu à peu, se transformèrent en lieu d'habitation et de loisir.

    Promenade, fête, cérémonial, exposition de collections d'œuvres d'art, salon de musique furent les principales utilisations de ces galeries généralement décorées à la gloire des commanditaires, roi de France ou d'Espagne, empereur ou prince ecclésiastique et devenant ainsi un parfait instrument de propagande.

    La Galerie des Glaces à Versailles, fut construite sur une terrasse qui reliait les appartements du roi à ceux de la reine.

    Cette galerie fermée fut magnifiquement parée de glaces qui augmentaient sa luminosité, le plafond fut peint par Charles Le Brun.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Peinture du plafond de Charles Le Brun, représentant les bonnes relations qui unissaient la France à L'Espagne, mais montrant que ces Etats devaient tenir compte de leur jalousie réciproque :

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    La galerie Apollon au Louvre, fut construite avant la galerie des Glaces, mais non terminée, car Louis XIV préférait vivre à Versailles.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    La galerie des Batailles à Versailles fut conçue par Louis Philippe pour abriter tous les tableaux racontant l'histoire de la France.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    A côté de la galerie des Glaces de Versailles, existent de somptueuses  galeries : celles des palais des doges de Venise ou de Gênes, des galeries de collections anglaises ou allemandes. Elles montrèrent l'ambition des princes romains confrontés au pouvoir papal, mais aussi, à travers toute l'Europe, le prolongement en plein XIXème siècle de la fascination pour cette expression de la grandeur et de la beauté. 

    En voici quelques unes qui ont fait l'objet de projections par madame Constans.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Le roi Louis II de Bavière admirait le Palais de Versailles, il fit construire le château d'Herrenchiemsee sur son modèle...

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    et la galerie du château rappelait la galerie des Glaces...

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Cette peinture représente la marquise de Montespan dans son château de Clagny. On voit derrière la marquise la galerie qui contient deux "cabinets" chinois. L'un a disparu, mais l'autre se trouve au Musée des Beaux Arts de Dijon.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Des galeries abritant des boutiques furent construites dans les villes, ici à Paris.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Certaines galeries se parèrent au fil du temps, d'une multitude de tableaux, de sculptures, c'était une "muséographie" bien pensée.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Certains propriétaires firent réaliser  ce qu'on pourrait appeler aujourd'hui des "catalogues" pour que les visiteurs puissent identifier les oeuvres d'art.

    Les galeries devinrent finalement des sortes de musées.

    "Les grandes galeries des châteaux et palais en Europe ", une conférence de Claire Constans

    Madame Constans nous a fait découvrir des merveilles dont nous ne soupçonnions pas l'existence...

    Merci à elle pour cette superbe conférence, et aux Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard et du Collège Fontaine des Ducs pour nous l'avoir proposée

     Claire Constans était déjà venue à Châtillon présenter une conférence sur les grands peintres bourguignons à l'époque classique.

    http://www.christaldesaintmarc.com/les-peintres-bourguignons-a-l-epoque-classique-une-conference-de-clair-a58664253


    votre commentaire
  • Quinze jours au Ladakh

    Cette conférence, présentée par Gisèle et Jean-Luc Runfola nous a fait connaître un pays méconnu faisant partie du Cachemire indien : le Ladakh. Madame Belot, Présidente de l'association des Anciens élèves du Lycée Désiré Nisard et du Collège Fontaine des Ducs a sollicité les deux intervenants pour qu'ils diffusent les images de ce voyage hors du commun. Les Amis du Châtillonnais se sont joints à elle.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Gisèle et Jean-Luc Runfola se sont partagé le travail. Jean-Luc a évoqué l'itinéraire du voyage...

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Tandis que Gisèle faisait dérouler le diaporama et ajoutait de nombreuses anecdotes sur les paysages, les habitants...

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Pourquoi avoir choisi tous les deux de se rendre au Ladakh ? Eh bien parce qu'une ancienne élève de Gisèle, au Lycée Désiré Nisard, Céline Rouzet, a une passion pour ce pays, elle a d'ailleurs réalisé un court métrage intitulé "Ladakh, la métamorphose du petit Tibet".

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Céline a convaincu les Runfola  de faire un voyage, et ceux-ci ont ensuite demandé à des amis de les accompagner.

    Où se trouve le Ladakh ? Cette petite région est située dans la partie nord de l'Inde, dans le  Cachemire. Elle est  convoitée à la fois par le Pakistan et par la Chine.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Nous avons pu suivre l'itinéraire du voyage grâce à ce plan :

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les voyageurs ont fait une première halte à Srinagar, où ils ont logé dans un houseboat  flottant sur le lac Dhal.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    La ville de Srinagar renferme de nombreuses mosquées, les beaux jardins de Shalimar et un marché flottant pittoresque.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les voyageurs sont ensuite partis pour Leh dans un minibus, par une route très escarpée et fort dangereuse... des centaines de camions l'empruntent et la circulation y est extrêmement difficile...

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Le long de la route on peut voir des "drapeaux de prières"  de toutes couleurs sur lesquelles sont inscrites des prières... Le vent les disperse dans l’espace et les transmet aux dieux.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Pour continuer le voyage, plus de minibus, il a fallu marcher sur des sentiers escarpés et  pierreux, c'est le début du "trek".

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Pour arriver aux "grottes de méditation", il faut être alpiniste...

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les grottes de méditation apparaissent enfin :

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Certains ont logé dans un hôtel très modeste, d'autres ont dormi sous la tente.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les voyageurs étaient accompagnés de cuisiniers...

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Un des premiers "moulins à prières" rencontré en chemin, au loin on admire les hauts sommets de l'Himalaya...

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les trekkeurs ont fait halte chez un "amchi", médecin tibétain.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    L'amchi établit un diagnostic à partir du pouls !! Et ce diagnostic correspond aux pathologies des patients (qui ne lui ont rien dit avant sur leur état de santé )....c'est extraordinaire !

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Une ordonnance...

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Dans ce livre on trouve tous les remèdes à donner aux malades. Ces remèdes sont à bases de plantes médicinales et de minéraux.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    La route se poursuit, en minibus cette fois, et l'on passe au  col de Fotula qui culmine à 4100m !

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Ici on peut voir le confluent de l'Indus et du Zanskar....

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les voyageurs se sont rendus ensuite à un festival monastique, les spectateurs étaient déjà nombreux à avoir dressé leurs tentes.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les moines donnent un spectacle de danses religieuses masquées.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Un tapis de prière où est dessinée une svastika, symbole bouddhique de paix que certains ont utilisé à mauvais escient (c'était l'emblème des nazis, ce qu'on appelait la croix gammée)

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Le monastère de Tikse

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Le shankti stupa est le plus grand du monde.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Le voyage s'est poursuivi par un Kalachakra, haute cérémonie bouddhiste. Les enseignements du Kalachakra ont été donnés par sa Sainteté le 14ème Dalaï Lama.

    Le Kalachakra a pour but d’initier les pratiquants et observateurs à la condition d’éveil et aux fondements des pratiques bouddhistes.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Une rencontre étonnante : les deux femmes , à gauche et à droite, n'ont pas le "type asiatique", mais plutôt européen. Ce sont des Drokpas, autrement dit des "aryennes".....

    On ne sait pas d'où viennent les aryens, ils ne vivent que dans une seule vallée fertile du Ladakh.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Le palais de Leh, fin du voyage, le retour se fera par la même route, en sens inverse.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Des coiffes traditionnelles garnies de turquoises :

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Céline Rouzet a retrouvé une de ses amies ladakhie, connue lors de la réalisation de son film "Ladakh,la métamorphose du petit Tibet".

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Pour terminer , la photo d'un superbe "mandala"de sable tibétain.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Les conférenciers ont été très applaudis, leurs photos étaient splendides, leur évocation du peuple ladakhi , très accueillant et plein de spiritualité, a été une très belle découverte.

    Une boîte a pu recevoir des dons, destinés à l'association Bourgogne-Népal-Tibet, nous a dit la Présidente des Anciens élèves du Lycée Désiré Nisard et du Collège Fontaine des Ducs.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola

    Une conférence et un bal seront d'ailleurs bientôt proposés à Saint Marc sur Seine, au profit du Népal, retenez ces dates.

    "Dix jours au Ladakh : la spiritualité au cœur de l'Himalaya", conférence passionnante de Gisèle et Jean-Luc Runfola


    votre commentaire
  • Piece de théatre de Louis Calaferte

    Le 15 novembre vous pourrez assister, salle Rencontres et Loisirs Luc Schréder, à 14h30, à la représentation d'une pièce de l'écrivain bourguignon Louis Calaferte, interprétée par la Compagnie "Le Rocher des Doms" dont le directeur est Sylvain Marmorat, un Châtillonnais bien connu....

     D’un personnage à l’autre, comme on enlève un chapeau, deux comédiens nous emmènent visiter la vie, ses cruautés, ses cocasseries et ses absurdités par la lorgnette de Louis Calaferte.

     A la fois solistes et duettistes, ils nous font rire, nous terrifient et nous offrent des petits morceaux du monde que nous savourons avec délectation, tout en sachant que c’est un peu nous que nous regardons. Quel plaisir !

     Des textes grinçants et drôles, mettant en scène une galerie de personnages aussi vrais que terrifiants, dans une scénographie épurée.

     Les situations absurdes imposent une familiarité, et le miroir déformant que manipulent les deux comédiens renvoie au spectateur une image du monde composée d’une succession de petits instants de lucidité aussi cruels que clownesques

     

     


    votre commentaire
  • Madame Collin

    Après, l'an dernier, une conférence sur la psycho-généalogie, l'Association des Anciens élèves du Lycée Désiré Nisard et du Collège Fontaine des Ducs a demandé à Françoise Colin, Châtillonnaise de naissance, mais longtemps, avec son mari, propriétaire du célèbre restaurant "le Pré aux Clercs" de Dijon, de venir nous parler de l'histoire de la Gastronomie, domaine qu'elle connaît parfaitement.

    Michèle Belot, la Présidente de l' Association a présenté Françoise Colin à l'auditoire, venu très nombreux, en lui conseillant de "boire le nectar  des paroles" de la conférencière. Ce qui a été fait !

    Pourquoi avoir choisi ce thème de la gastronomie ?  eh bien parce que "le repas gastronomique des français" a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO en 2010. Et qui pouvait mieux nous expliquer ce qu'est la gastronomie, que Françoise Colin qui a écrit de nombreux livres sur ce sujet ?

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    Monique Lannes, une grande amie de Françoise Colin, avec qui elle est très liée, nous présenta le récit de la vie de notre conférencière.

    Françoise Colin, née Dhotel, est née à Châtillon sur Seine, son père était garagiste rue des Cordeliers. Elle devint infirmière à Dijon, se maria avec Henri Colin, célèbre propriétaire du restaurant non moins célèbre "le Pré aux Clercs", place de la Libération à Dijon.

    Au décès d'Henri, Françoise continua de tenir le restaurant avec une brigade de 45 personnes.

    A sa retraite, le journaliste-écrivain  Lucien Hérard l'incita à écrire.

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    L'idée de "gastronomie" fut lancée en 1825 par Brillat-Savarin, qui écrivit "La physiologie du goût", il disait par exemple :

     "Les animaux se repaissent, l'homme mange ; l'homme d'esprit seul sait manger".

    Le mot "gastronomie" a été, par contre, inventé par Joseph de Berchoux en 1800.

    Françoise Colin a fait des recherches poussées sur la vie et les écrits d'un autre écrivain, hélas un peu oublié : Marcel Rouff, à qui elle voue une grande admiration.

    C'est Marcel Rouff, journaliste en chef à la Tribune de Genève et écrivain, qui a créé l'Académie des Gastronomes en compagnie de son ami Maurice-Edmond Saillant, dit Curnonsky.

    Marcel Rouff écrivit beaucoup, mais un de ses livres les plus célèbres  fut "La vie et la passion de Dodin-Bouffant, gourmet" qui nous montre la vie d'un gastronome, inspiré d'ailleurs de la vie de son ami Curnonsky, qui fut "Prince des Gastronomes".

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    La gastronomie, nous affirma Françoise Colin, ce n'est pas l'abondance de mets, mais leur finesse, leur délicatesse. Elle nous a lu un passage savoureux du livre de Marcel Rouff, où Dodin Bouffant sert un repas délicieux, et surprenant par sa simplicité,  à un prince habitué au nombre incalculable de mets d'un repas... Le prince fut conquis évidemment !

    Françoise a écrit un très bel ouvrage sur Marcel Rouff :"Et Marcel Rouff créa Dodin-Bouffant"

    Marcel Rouff et Curnonsky n'étaient pas cuisiniers...

    Par contre Auguste Escoffier l'était, et quel cuisinier ! Né à Villeneuve-Loubet, il travailla au Savoy de Londres (mon grand-père fut un de ses seconds...), puis au Carlton.

    Il créa des recettes magnifiques dont celle de la Pêche Melba.

    Monique Lannes et Jacqueline Debrabandère nous lurent des extraits d'un livre sur le célèbre Escoffier, où l'on nous conte la création de ce légendaire dessert....

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    Françoise Colin a écrit de nombreux autres livres : "Henri Darcy et Dijon", "Joseph de Berchoux inventeur du mot gastronomie", "les recettes bourguignonnes" et son dernier qu'elle nous présente ici :"Souvenirs d'un monde à table" où elle nous confie des anecdotes savoureuses...en particulier sur un serveur qui...caressa la cuisse du général de Gaulle !! (pour en savoir plus, procurez vous son livre !)

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    Françoise Colin a créé    "l'association européenne du monde à table", qui organise des dîners européens animés par des personnalités d'un pays à l'honneur.

    Elle fait partie de la confrérie des Chevaliers du Tastevin, est présidente de l'Amicale des cuisiniers de Côte d'Or...et est maintes fois décorée. Extrêmement dynamique, elle a toujours beaucoup de projets.

    http://www.mouvement-europeen.eu/?p=20811

    Elle fut très applaudie pour son remarquable exposé.

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    Elle répondit avec une grande gentillesse aux questions des auditeurs...

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin

    puis dédicaça son livre.

    J'espère la retrouver à plusieurs salons du livre, dont celui de Recey sur Ource où j'ai toujours un grand plaisir à la rencontrer.

    "L'histoire de la Gastronomie" une conférence de Madame Françoise Collin


    3 commentaires
  • "La psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Nathalie Lombard, praticienne en psychogénéalogie et conférencière à Dijon, est venue nous informer sur la "Psychogénéalogie",  samedi 6 avril au  Centre Socio-Culturel de Châtillon sur Seine.

    Michelle Belot, présidente de l'Association des Anciens élèves du Lycée Désiré Nisard et du Collège Fontaine des Ducs, a présenté Nathalie Lombard, et remercié une de ses  amies qui a permis à l'Association de faire venir cette conférencière à Châtillon sur Seine.

    Nous avons eu une  pensée pour Raymond Lazzarotti, longtemps président de l'Association, qui nous a quittés récemment.

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Nathalie Lombard tient en main le livre d'Anne Ancelin-Schützenberger, une thérapeute qui a défini la théorie de la psychogénéalogie.

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    La psychogénéalogie est une théorie développée dans les années 1970 par Anne Ancelin-Schützenberger,  selon laquelle les événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par les ascendants d'un sujet conditionneraient ses troubles psychologiques, ses maladies, et ses comportements étranges ou inexplicables.

    Pour élaborer cette théorie, Anne Ancelin Schützenberger s'est fondée sur ses propres observations, et sur des concepts issus de la psychanalyse  de la psychologie, de la psychothérapie et de la systémique.

    Nathalie Lombard, notre conférencière, nous a  révélé que, bien auparavant, Freud  avait compris l'influence de la famille dans les névroses. Françoise Dolto avait observé des enfants malades de leur famille : des psychotiques, des autistes.

    Alejandro Jodorowsky a lui aussi travaillé la psychogénéalogie, mais en s'appuyant sur l'arbre généalogique.

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Lorsqu'il existe un "mal-être", il faut en rechercher les causes, car il  y a des traces de psychique dans la conscience familiale. Ces traces peuvent être des prénoms qui reviennent, des dates semblables....Il faut parfois remonter à trois ou quatre générations pour identifier le traumatisme.

    Nathalie Lombard nous donne l'exemple du mobile qui représente une famille: si l'un des membres bouge, disparaît, il y a déséquilibre, mais tout redevient normal si un autre le remplace.

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Le prénom donné à la naissance est très souvent révélateur: qui l'a donné ? la mère, le père, les grands parents, les frères, les sœurs? A quoi correspond-il ?

    Le prénom Violaine peut signifier "viol-haine" en résonance à un viol subi par une ancêtre !!

    Je vous laisse regarder à quoi correspondent, pour les psychogénéalogistes, quelques prénoms :( certaines images sui suivent sont cliquables, ce sont celles où le pointeur de la souris se transforme en main)

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Les arbres familiaux sont parfois très révélateurs. Nathalie nous a présenté sa généalogie familiale, vraiment très riche en détails troublants: Nicole réapparait dans les prénoms de Colin et Coline ses petits enfants, Jean-Jacques réapparaît dans  Julien, Jérémie et Jonathan....

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Yves porte aussi les prénoms de ses deux grands-pères, Clément et Jérôme. Curieusement (ce n'est sans doute pas si curieux que ça !) , bien que 4ème dans la fratrie, il est considéré par ses frères et sœurs comme l'aîné !

    Il faut remonter souvent à 3 ou 4 générations pour retrouver des éléments intéressants dans l'histoire de sa famille...

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Ici c'est Marc, mort en juin, qui réapparaît dans les prénoms de ses petits enfants Carmen, Karin, Marie, Marion..., nés en juin. Ces personnes ont toutes choisi un métier médical, en pensant peut-être "réparer" la mort de leur grand-père qu'on aurait pu sauver..

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Quels sont les outils de travail pour comprendre  ?

    -L'étude de l'arbre familial appelé "génosociogramme", celui de Nathalie représente sept générations avec les dates, prénoms, morts, métiers, lieux de vie etc..

    Il faut fouiller dans les archives, retrouver des photos de famille, courir les cimetières (le fait qu'une grand-mère soit enterrée avec son petit-fils peut être lourd de sens), voir les lieux où ont vécu nos ancêtres, leur ambiance, interroger les membres de la famille encore vivants, les voisins...

    -Avec la vision des photos, placées sur l'arbre, peut survenir un "rêve éveillé"

    -Le travail avec la psychogénéalogiste se fait avec des santons représentant les membres de la famille:  leur place suivant leur taille, s'ils se font face ou non est éclairant pour le thérapeute.. On utilise aussi des coussins  que l'on place ou déplace .

    Pourquoi vient-on voir un psychogénéalogiste ? pour retrouver ses racines, se reconstruire, après la mort d'un enfant, lors de l'apparition d'une maladie grave que l'on a déjà connue dans la famille, lors de la naissance d'un enfant qu'on n'attendait plus....

    C'est un travail très délicat qu'il ne faut pas faire seul, il faut se faire accompagner car les découvertes peuvent être éclairantes mais douloureuses.

    Nathalie nous dit tout de même, que, parfois on découvre des choses positives !

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    A la fin de la conférence Nathalie Lombard répondit à quelques interrogations des auditeurs.

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Elle nous présenta de nombreux ouvrages à consulter.

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Voici les livres  cités. J'ai photographié leurs couvertures pour mieux montrer leurs références :

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Pour lire un résumé d'une étude sur le  livre d'Anne Ancelin-Schützenberger "Aïe, mes aïeux", cliquez sur ce lien :

    Résumé du livre d'Anne Ancelin-Schützenberger "Aïe, mes aïeux"

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    "La Psychogénéalogie" une conférence proposée par l'Amicale des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard

    Un lien intéressant à consulter :

    http://blog.geneanet.org/index.php/post/2013/06/La-psychog%C3%A9n%C3%A9alogie%C2%A0%3A-Qu-est-ce-que-c-est%C2%A0.html

    Le site de l'Association des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard et du collège Fontaine des Ducs :

    http://www.aaecldn-cfd.com/topic/index.html

    (Des commentaires sur le thème de l'article seraient les bienvenus, ils me montreraient que ce blog vous intéresse et ils me donneraient envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)

     

     


    4 commentaires
  • Les peintres bourguignos , une conférence de

    L'Association des Anciens Elèves du Lycée Désiré Nisard et l'Association des Amis du Châtillonnais ont invité dernièrement Claire Constans, conservatrice ajointe honoraire du Château de Versailles, qui fut élève au Lycée Désiré Nisard.

    Michèle Belot, Présidente des Anciens Elèves du Lycée, et Dominique Masson Président des Amis du Châtillonnais ont présenté la conférencière.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Claire Constans a évoqué devant nous, avec de très belles projections, les peintres bourguignons de l'époque classique, peintres nés en Bourgogne ou y ayant travaillé. La Bourgogne étant vue, nous dit-elle, au sens "large" puisque des peintres de Langres, Troyes ou de Moulins seront présentés.

    (certaines illustrations sont des photos prises sur l'écran, elles ne sont pas d'excellente qualité car la salle du Centre Social ne peut être obscurcie totalement, les autres sont des originaux de Wikipedia)

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Les premières peintures existantes que nous présenta la conférencière , furent les fresques de la crypte de l'Abbaye Saint Germain d'Auxerre. La perspective n'existe encore pas.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Un peu plus tard, les moines copistes  de Citeaux illustrèrent de très belle façon les manuscrits, avec des lettrines originales.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Les Ducs de Bourgogne  firent travailler de nombreux peintres, comme Henri Bellechose qui travailla le plus souvent à Dijon. En 1415, étant peintre de la cour de Jean sans Peur, il fut chargé d'exécuter des peintures pour la Chartreuse de Champmol, comme ce "rétable de Saint Denis" qui nous montre la vie et la mort du saint. :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Des peintres de Flandre, comme Melchior Broederlam, travaillèrent aussi à la cour des Ducs de Bourgogne, en témoigne cette "enfance du Christ", rétable destiné lui aussi à la Chartreuse de Champmol. Dans ce rétable on voit apparaître la perspective, qui dénote une influence italienne.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    En 1400, Jean Malouel, né à Nimègue, mais installé à Dijon où il mourut,fut le peintre officiel de Philippe le Hardi. Il peignit cette Pieta, où l'on peut admirer l'élégance du Christ.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Jean Cousin l'ancien était bourguignon, puisque né à Sens en 1470.

     Il réalisa, en 1543, pour le Cardinal de Givry,cette tapisserie montrant l'histoire de Saint Mammès:

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Jean Cousin l'ancien peignit en 1549-1550, ce magnifique nu, le premier que réalisa un peintre français : on y voit "Eva Prima Pandora".

    On remarque ici l'influence de la peinture italienne dans le paysage au loin. Le profil d'Eve est très pur, dans le style néo-grec. Les proportions ne sont pas exactes, les jambes étant disproportionnées par rapport au haut du corps, mais l'ensemble reflète une beauté sans pareille...

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Un peintre que les historiens d'art découvrent depuis peu de temps, c'est le maître de l'allégorie de la famille Dinteville, peut-être un chanoine de la cathédrale d'Auxerre. On lui a donné le nom de "Pseudo Félix Chrétien". Il peignit en 1530-1540, ce tableau intitulé "Moïse et Aaron devant le pharaon" :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    On doit aussi à "Pseudo Félix Chrétien" cette descente de cave à vin.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Jean Cousin, le fils, né lui aussi à Sens, réalisa  en 1530, cette peinture du Jugement Dernier, destinée à l'église de Villeneuve sur Yonne:

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Philippe Quantin, né à Dijon en 1600, peignit ce tableau intitulé "Amarillis veut se tuer" pour le château d'Ancy le Franc :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Ce tableau représentant la fondatrice de la congrégation des Ursulines se trouve au Musée de Dijon (je ne sais pas qui en est l'auteur). On peut remarquer les très belles mains de la religieuse, les mains nous dit Claire Constans, sont toujours très bien représentées au temps de la Renaissance.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Une petite comparaison, pour le plaisir,  avec ce tableau de Philippe de Champeigne qui n'est pas bourguignon et ne travailla pas en Bourgogne. Ce tableau s'intitule "Ex-Voto", il représente  Mère Catherine-Agnès Arnaud et Soeur Catherine de Sainte Suzanne de Champeigne.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Nous revoici avec des peintres bourgiuignons, ou voisins, comme Jean Tassel né à Langres en 1608, qui peignit ce martyre de Sainte Martine.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Jean Tassel réalisa cette peinture représentant la "Victoire du Grand Condé". Ce tableau est actuellement au Musée des Armées:

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Les peintres bourguignons réalisèrent des décors en "trompe-l'oeil" comme ici dans une galerie du château de Tanlay. La peinture est ainsi intégrée à l'architecture.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Remy Vuibert décora le plafond du choeur des religieuses de la chapelle de la Visitation de Moulins, représentant l'Assomption de la Vierge. Les décors sont en perspective accentuée :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Dans le Château de Bussy-Rabutin, on peut admirer des "cabinets de beauté", mais on ne sait pas qui étaient les peintres de ces portraits, tant ils ont été restaurés , repeints au cours des siècles.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Pierre Mignard, né à Troyes en 1612, peignit cette ravissante enfant faisant des  bulles., "Louise-Marie de Bourbon, Mademoiselle de Tours".

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Pierre Mignard réalisa également ce tableau intitulé "la famille du Grand Dauphin":

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Jean-François Gilles, dit Colson, né à Dijon en 1733, peignit ce tableau intitulé "le repos" :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Jean-Baptiste Lallemand, né à Dijon en 1716, représenta le château de Montmuzard, près de Dijon, château  qui n'existe plus :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Jean-Baptiste Greuze, né à Tournus en 1725, peignit ce célèbre tableau "l'accordée de village" :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Et "la cruche cassée" :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    François Devosge était né à Gray, mais il vécut à Dijon où il fut le fondateur du Musée des Beaux Arts. Il est ici représenté par un autre bourguignon,  Pierre-Paul Prud'hon né en 1758 à Cluny.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Bénigne Gagneraux, né en 1756 à Dijon, représente ici "le génie des Arts" :

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    Claire Constans nous a, durant cette belle conférence,  montré que peu à peu apparut chez les peintres bourguignons de l'époque classique :

    -Un vrai sens des réalités

    -Une influence du Nord (la Flandre) , mais aussi du sud (l'Italie)

    -Une influence parisienne car  ces peintres ont travaillé en Bourgogne mais aussi à Paris, ce qui a créé, pour eux,(Mignard, Greuze, Tassel...) de nombreux  liens avec la capitale.

    "Les peintres bourguignons  à l'époque classique", une conférence de Claire Constans...

    (Des commentaires sur le thème de l'article seront les bienvenus, ils me montreront que ce blog vous intéresse et ils me donneront envie de continuer à  l'alimenter .

    Merci.)                                      


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique