•  Qui n'a pas remarqué ce magnifique et étrange piano situé au rez- de-chaussée du Musée du Pays Châtillonnais-trésor de Vix ?

    Je me suis très longtemps demandée l'origine et le sens des décors de ce superbe instrument de musique apparu aux yeux du public en même temps que l'exposition de la collection d'oiseaux naturalisés de Fernand Daguin.

    L'histoire du piano mauresque exposé au Musée du Pays Châtillonnais

    J'ai eu l'explication en parcourant le bulletin de la Société archéologique et Historique du Châtillonnais, numéro 7 de 2015, de la page 106 à la page 120.

    En effet, l'ancienne Conservatrice du Musée, Félicie Fougère en donnait toute l'histoire et c'était passionnant !

    Ce superbe et original piano est un objet rare et curieux au point que les spécialistes avouent n'en avoir jamais vu de semblable...encore une raison de venir l'admirer  au Musée lorsque ce dernier sera enfin accessible.

    Félicie Fougère, dès son installation en tant que Conservatrice, est allée examiner tous les objets appartenant au Musée entreposés dans l'ancien tribunal de Châtillon sur Seine, objets ne pouvant y être exposés faute de place.

    Elle a tout d'abord découvert l'extraordinaire collection d'oiseaux naturalisés que François Daguin avait léguée à la ville. Et dans un coin...elle a remarqué ce piano extraordinaire.

    La collection d'oiseaux a été nettoyée et rénovée, elle fait maintenant l'admiration de tous.

    A la demande de madame la Conservatrice, le piano a été examiné par Frédéric de la Grandville, Docteur en musicologie et maître de Conférences à l'Université de Reims qui a tout d'abord noté que la mécanique était signée par G.Werber, et le clavier par J.Pfeffer.

    Il a remarqué sur le couvercle, sous les gracieuses colonnettes,  une inscription en arabe traduite en "Fait pour Marguerite Tark, 1878"

    L'histoire du piano mauresque exposé au Musée du Pays Châtillonnais

    Sur la partie inférieure  il a  pu admirer huit cartouches  autour du superbe décor en marqueterie,  qui répètent "Rien n'est plus grand qu'Allah", et "Il n'y a de Dieu que Dieu".

    L'histoire du piano mauresque exposé au Musée du Pays Châtillonnais

    Après l'examen du piano par Frédéric de la Grandville, Félicie Fougère a réalisé une enquête, presque policière, qui a fini par donner ses fruits.

    Je vous la résume en quelques mots (pour la lire entièrement, procurez vous le bulletin de la SAHC de 2015)

    Ce piano a été légué en 1906 au Musée de Châtillon sur Seine (ou a défaut au musée de ...Chamesson !) par madame Victor Trech  dont le mari était un ami de Fernand Daguin qui résidait souvent dans son château de Chamesson.

    La famille Trech a vécu très longtemps en Algérie, d'où, sans doute la décoration "mauresque" du piano et la dédicace approximative du nom Trech en "Tark".

    A la mort de monsieur Trech, le piano a été rapatrié en France pour y être réparé, puis après la réparation, il a été installé chez Fernand Daguin à Paris, rue de l'Université.

    Madame Trech a ensuite légué l'instrument au Musée , où il se trouve maintenant, admiré de tous.

    Un superbe  piano mauresque est exposé au Musée du Pays Châtillonnais

    Venez donc au Musée admirer le Trésor de Vix et toutes les richesses archéologiques qu'il présente, mais aussi la collection superbe d'oiseaux naturalisés de Fernand Daguin,  et ce piano mauresque qui est sans doute un exemplaire unique au monde....


    votre commentaire
  • Lors de l'Assemblée Générale des Amis du musée, madame Catherine Monnet, Conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais-Trésor de Vix, a signalé qu'une très belle peinture, une huile sur panneaux de bois, située dans la salle des "bois gravés", œuvre de Grégoire Guérard (1531) pourrait attirer d'autres catégories de visiteurs que ceux intéressés par le Trésor de Vix , voici ce qu'en en a dit :

    Il s'agit d'une huile sur panneaux de bois de Grégoire Guerard de 1531, figurant la Vierge à l’enfant avec saint Jean et que le Louvre avait emprunté pour la grande exposition François 1er et l’art des Pays bas en 2017-2018. Une œuvre à valoriser, un produit d’appel à créer.

    Cette superbe peinture se trouvait autrefois dans l'église Saint-Jean-Baptiste de Châtillon sur Seine, elle fut volée, puis heureusement retrouvée.

    Je suis allée l'admirer dans la salle des "Bois Gravés".

    Elle représente la Vierge tenant l'Enfant Jésus, à qui le futur saint-Jean- Baptiste présente un agneau.

    Notre Musée possède une très belle peinture du XVIème siècle, digne d'attirer de nombreux visiteurs....

    Notre Musée possède une très belle peinture du XVIème siècle, digne d'attirer de nombreux visiteurs....

    Le peintre est Grégoire Guérard, qui, nous dit Madame Monnet, ne signait pas ses toiles, mais indiquait seulement leur date, celle-ci date de 1531.

    Notre Musée possède une très belle peinture du XVIème siècle, digne d'attirer de nombreux visiteurs....

    Notre Musée possède une très belle peinture du XVIème siècle, digne d'attirer de nombreux visiteurs....

    Ce tableau fera l'objet d'une conférence au Musée, le jeudi 29 octobre 2020 :

    "Autour de Grégoire, au carrefour des écoles flamandes et italiennes" par Frédéric Elsig , professeur à l'Université de Genève.

    En attendant cette conférence, quelques indications sur la vie et l'œuvre de Grégoire Guérard ( qui était un peintre d'origine flamande bien que son nom ne l'indique pas !) :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9goire_Gu%C3%A9rard


    votre commentaire
  • Le Musée du Châtillonnais nous présente la statuaire de l'Epoque Médiévale de notre région..

    Ces statues ,ces objets,nous étaient inconnus, car conservés dans les réserves du Musée Philandrier,celui-ci étant trop petit pour les exposer.

    La vie religieuse au Musée du Châtillonnais...

    Une gravure de l'Abbaye Notre Dame,telle qu'elle était autrefois...

    Cette Abbaye,l'actuel Musée du Châtillonnais,fut fondée vers 1135,  à l'instigation de Saint Bernard .

    C'est pourquoi l'Eglise , du 12ème siècle, est sur le plan Cistercien.

    Saint Bernard, on le sait,  avait un attachement très fort pour Châtillon sur Seine puisqu'il y fit ses études et assista au fameux "miracle de la Lactation" qui décida de sa vocation monastique...

    La vie religieuse au Musée du Châtillonnais...

    Saint Bernard, ici n'avait pas de barbe....

    La vie religieuse au Musée du Châtillonnais...

    La vie religieuse au Musée du Châtillonnais...

    Un visiteur fort intéressé...

    Vous le serez comme lui en allant admirer ces merveilles( et bien d'autres), au Musée du Châtillonnais ,car je ne vous en ai montré qu'une toute petite partie ...

    Par exemple vous pourrez admirer cette remarquable collection de "bois gravés" qui, faute de place, n'avaient jamais été montrés au public,bois gravés d'un rare intérêt pour l'histoire de l'imagerie populaire..

    La vie religieuse au Musée du Châtillonnais...

    Ou cette magnifique cheminée Renaissance que l'on pouvait contempler  dans le Musée Philandrier,cheminée qui a été démontée et placée dans le nouveau Musée du Châtillonnais..

    La vie religieuse au Musée du Châtillonnais...


     


    2 commentaires
  • Près de Vertault , fut découverte au siècle dernier, les restes d'une ville gallo-romaine,Vertillum,détruite une première fois vers le milieu du IIIème siècle, rebâtie hâtivement et incendiée par les barbares à la fin du IV ème ou au commencement du Vème siècle.

    D'innombrables objets trouvés lors des fouilles sont réunis au Musée du Châtillonnais, tous plus beaux les uns que les autres..

    Dans l'ancien Musée Philandrier on pouvait admirer les merveilleuses collections d'ustensiles de la vie courante , de ceux des artisans gallo-romains, nous les retrouvons bien sûr dans le Musée du Châtillonnais,mais encore mieux présentés et augmentés de tout ce qui ne pouvait être montré faute de place..

    Céramiques,verreries,parures,soins du corps ...finalement on s'aperçoit que nous n'avons rien inventé !

    Le tout présenté  avec une mise en valeur géniale ! Bravo Monsieur le Conservateur ....

    l'Epoque Gallo-romaine..

    l'Epoque Gallo-romaine..

    l'Epoque Gallo-romaine..

    D'autres sites Châtillonnais ont donné lieu à des fouilles,ces ex-votos par exemple , placés de telle sorte que le visiteur les regarde dans les yeux...

    l'Epoque Gallo-romaine..

    l'Epoque Gallo-romaine..

    l'Epoque Gallo-romaine..

    On trouve même un squelette de cheval reconstitué...

    l'Epoque Gallo-romaine..

    Bien sûr ce que je vous ai montré là n'est qu'une infime partie de cette section de l'Epoque Gallo-Romaine dans le Châtillonnais,il faut aller voir ces merveilles  de visu, le visiteur ne pourra qu'être émerveillé !
     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique