•  En 2016, paraissait la première édition de l'ouvrage de Cécile Waligora "Faune utile des bords des champs", l'auteur était venue le présenter au Cabinet des Z'uns possible de Chamesson.

    http://www.christaldesaintmarc.com/cecile-waligora-a-presente-son-ouvrage-faune-utile-des-bords-des-champ-a148275044

    Dans son nouveau livre intitulé "Régénérer la biodiversité", Cécile Wialigora revient sur  les spécificités de l'écosystème, mais cette fois elle s'intéresse à l'agrosystème.

    "Régénérer la biodiversité", un entretien avec Cécile Waligora, à la Galerie des Z'uns Possible à Chamesson

    "Régénérer la biodiversité", un entretien avec Cécile Waligora, à la Galerie des Z'uns Possible à Chamesson

    Comment les cultivateurs peuvent-ils régénérer la biodiversité dans leurs cultures, biodiversité qu'ils ont, il faut bien le dire, malmenée depuis que l'agriculture est devenue intensive ?

    Pour arriver à un bon résultat, Cécile Waligora a évoqué quelques pistes importantes.

    La première est celle d'arrêter l'érosion dramatique de l'habitat naturel, qui ne permet pas l'existence de zones de liberté et de brassage génétique entre espèces.

    "Régénérer la biodiversité", un entretien avec Cécile Waligora, à la Galerie des Z'uns Possible à Chamesson

    La seconde celle de diminuer le plus possible les produits chimiques si néfastes pour la faune utile, ne plus labourer en profondeur et donc réaliser la bénéfique "couverture des sols".

    Cécile Waligora est bien consciente que se passer totalement de produits chimiques est impossible, mais les diminuer fortement ça peut se faire.

    La troisième est d'arrêter les plans de chasse aberrants : savez vous qu'un renard peut capturer 3 000 campagnols en une année ?

    Aucun animal n'est nuisible, la terre a besoin de prédateurs qui sont garants de l'écosystème.

    Il faut donc restaurer les haies qui seront un refuge pour les animaux tant oiseaux que mammifères  et ....insectes.

    Car les insectes peuvent aussi être les auxiliaires du cultivateur ! (chrysopes, coccinelles etc....)

    L'auteur a surpris les auditeurs en leur présentant le cas d'un insecte, le carabe, qui se nourrit de limaces . Hélas la distance maximale qu'il peut parcourir n'est  que de 75 mètres...si les parcelles cultivées étaient plus petites et séparées par des haies, le carabe pourrait agir plus facilement !

    Cécile Waligora a convaincu les auditeurs de l'urgence de la régénération de la biodiversité.

    "Régénérer la biodiversité", un entretien avec Cécile Waligora, à la Galerie des Z'uns Possible à Chamesson

    Il lui faut maintenant convaincre le monde agricole du bien fondé de ses idées, mais ça avance, même dans notre Châtillonnais de jeunes agriculteurs ont sauté le pas, comme Philippe Houdan de Marigny les Châtillon, et pratiquent la conservation des sols, plantent des haies, utilisent des huiles essentielles etc......

    Donc, rien n'est perdu, soyons optimistes !

    Cécile Waligora a ensuite vendu son livre et l'a dédicacé avec beaucoup de gentillesse.

    "Régénérer la biodiversité", un entretien avec Cécile Waligora, à la Galerie des Z'uns Possible à Chamesson

    "Régénérer la biodiversité", un entretien avec Cécile Waligora, à la Galerie des Z'uns Possible à Chamesson

    Et nous lui donnons rendez-vous, dans quelques années, pour la parution d'un troisième livre sur le sujet qui lui tient tant à cœur: la biodiversité.

     


    votre commentaire
  • Emmanuel Kromicheff présentera son ouvrage sur "la vie véritable de la princesse de Vix" à la Galerie des Z'uns possible de Chamesson

    SAMEDI 21/08/21 à 15H30, au Cabinet de Curiosités à Chamesson, rencontre/ dédicace avec EMMANUEL KROMICHEFF pour
    "LA VIE VERITABLE DE LA PRINCESSE DE VIX".
     
    Emmanuel est philosophe, il apporte avec ce récit une lumière inédite et totalement nouvelle sur la vie de la Princesse.
     
    La découverte fortuite d’un porte-document en cuir appartenant à l’érudit du XIXe siècle Désiré Nisard apporte un éclairage inédit et déterminant sur la mystérieuse tombe princière de Vix. Douze feuillets nous livrent la traduction d’un texte de Diodore de Cnide. Ce voyageur et commerçant grec fut un des premiers à séjourner chez les barbares. Il trafiquait avec les Celtes contre du sel, de l’or et de l’ambre, des objets de luxe. Il se vante d’avoir fourni à la haute reine de la Celtique, un vase cérémoniel, il prétend être devenu son scribe. Cette édition critique permet à chacun de juger de l’authenticité de ce récit. Pour nous, il ne fait aucun doute, il s’agit bien de La Vie véritable de la princesse de Vix.
     

    Emmanuel Kromicheff présentera son ouvrage sur "la vie véritable de la princesse de Vix" à la Galerie des Z'uns possible de Chamesson


    votre commentaire
  • Une rencontre avec Yvette Bouvet-Dupanloup, botaniste, à la galerie des Z'uns Possible à Chamesson...

    Une rencontre avec Yvette Bouvet-Dupanloup, botaniste, à la galerie des Z'uns Possible à Chamesson...

    Fabien Ansault a présenté aux aux auditeurs, madame Yvette Bouvet-Dupanloup, qui n'est pas "botaniste" comme indiqué dans la publicité ci-dessus !

    En effet, elle était, il y a encore peu de temps, professeur de biologie des populations et chercheuse dans l'évolution des poissons en milieu perturbé, à l'Université de Dijon. La botanique n'est pas son domaine, mais elle s'intéresse à la biodiversité tant végétale qu'animale.

    Fabien Ansault a aussi présenté le riche programme des prochaines semaines à la Galerie des Z'Uns Possible.

    Une rencontre avec Yvette Bouvet-Dupanloup, botaniste, à la galerie des Z'uns Possible à Chamesson...

    Après s'être présentée aux nombreux auditeurs, madame Bouvet-Dupanloup leur a brossé une description assez sombre de ce qui se passe actuellement sur terre, et de ce qui pourrait se passer dans peu de temps.

    Les sciences appliquées, dit-elle, vont "à reculons" car elles n'ont pas pris conscience de la préservation de la vie sur terre.

    En effet, personne ne connaît tous les paramètres de la vie.

    Notre époque est dangereuse car l'Homme croit qu'il peut se tirer de tout, se croyant (à tort) d'essence supérieure.

    Hélas, la vie est fragile et ne sera pas éternelle.

    En effet, un jour (éloigné encore bien sûr) le soleil explosera, déjà en ce moment il commence à grossir...c'est le début de la fin. Et sans soleil, plus de vie sur terre.

    Il y aussi, nous apprend madame Bouvet-Dupanloup, une menace actuelle terrifiante qui pourrait anéantir la vie...dans une heure, dans un mois, dans cent ans, dans mille ans ! il s'agit du super-volcan, le caldeira  du Yellowstone aux Etats Unis.

    J'avoue que je ne connaissait pas ce "monstre", pour ceux que ça intéresse je mets le lien :

    https://www.rtl.fr/actu/sciences-tech/l-humanite-sera-t-elle-aneantie-par-un-supervolcan-7795109907

    Une rencontre avec Yvette Bouvet-Dupanloup, botaniste, à la galerie des Z'uns Possible à Chamesson...

     Madame Bouvet Dupanloup a voulu faire participer l'assistance en lui posant des questions comme celles-ci :

    Doit-on respecter la Vie seulement si elle nous est utile ?

    L'Homme doit-il continuer à être le prédateur de notre planète ?

    Bien sûr que l'Homme est prédateur  par obligation puisqu'il doit se nourrir de protéines animales pour survivre, mais pas en déclarant que certaines espèces sont nuisibles. Aucune espèce , ni animale ni végétale n'est nuisible car tous les êtres vivants sont indispensables à la vie sur terre.

    Quelqu'un a évoqué le Covid Delta, est-il nuisible ou utile ?...à chacun de se faire une opinion....

    En tout cas pour sauver la Vie Humaine  sur notre planète il faudra de la diversité et de la solidarité.

    De la diversité humaine par exemple , car il est démontré que des populations isolées repliées sur elles-même disparaissent, et de la biodiversité animale et végétale aussi bien sûr

    De la solidarité par exemple en créant une Université mondiale de Développement Durable qui réunirait les scientifiques du monde entier.

    La route est ardue et difficile, car l'altruisme est assez absent de certains grands pays que je ne citerai pas, tout le monde me comprendra.

    Mais il faudra bien un jour y arriver, car alors, si rien n'est fait, la vie disparaîtra de la planète par la faute de l'Homme, sans parler d'une catastrophe naturelle évoquée plus haut (explosion de la caldeira du Yellowstone) qui n'est pas de son fait, mais qui pourrait peut-être être évitée, la NASA s'y attelle.

    Une rencontre avec Yvette Bouvet-Dupanloup, botaniste, à la galerie des Z'uns Possible à Chamesson...

    Les échanges avec madame Bouvet-Dupanloup et les personnes présentes, très intéressées, ont été animés, je n'ai pas pu noter tout ce qui a été évoqué, les sujets ont été très nombreux, y compris ceux liés à la génétique, et à l'épigénétique..

    En tous cas ils ont été passionnants et l'animatrice a été très applaudie.

    Dans un des livres qu'elle avait apporté, j'ai noté ce petit texte :

    "La biodiversité est le tissu vivant de notre planète.

    Sa disparition compromet les contributions vitales qu'apporte la nature à l'humanité, mettant en péril l'économie, les moyens de subsistance, le patrimoine culturel, matériel et immatériel de l'humanité dans sa diversité, la sécurité alimentaire et la qualité de vie, et constitue une menace majeure pour la paix et la sécurité mondiale."


    votre commentaire
  • Marché prix libres + visites parcellaire agro forestière + vernissage expo dessins de Lucie Deck. Partenaires: le Potager de la Borde/ le pain de Victor/ le miel de Chamesson/ et d'autres participants avec livres, DVD etc...
    Visite du Cabinet de curiosités gratuite jusqu'à 19h !

    Une journée "Toutes les cultures du possible" à la galerie les Z'Uns Possible à Chamesson

    Une journée "Toutes les cultures du possible" à la galerie les Z'Uns Possible à Chamesson

    Une journée "Toutes les cultures du possible" à la galerie les z'uns possible à Chamesson


    votre commentaire
  • Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Hier je vous ai montré les œuvres picturales de Pierre Ansault et de son épouse Codine.

    Aujourd'hui c'est le travail artistique de Fabien, leur fils, qui sera mis en valeur.

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault est un artiste aux multiples talents : il peint, il sculpte, il réalise des compositions étranges et fascinantes qu'il expose dans sa galerie des Z'uns Possible.

    Dans la cour  à l'arrière de la Galerie, Fabien a construit un petit bâtiment comportant une seule pièce...ici on en voit le côté, décoré de deux beaux tableaux de Codine.

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Cette pièce c'est :

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Là sont exposées beaucoup d'œuvres de toutes sortes, bien mises en valeur, des peintures, des compositions sous cadres, des dessins...

    Et ces œuvres on peut les acquérir !

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Au dehors et dans la galerie, d'autres peintures de Fabien Ansault sont exposées :

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    La galerie des Z'uns possible s'enrichit perpétuellement au gré des trouvailles du plasticien....

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    La "momie du Prince de Vix" suscite bien des interrogations !

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Fabien Ansault et ses parents Pierre et Codine exposent  à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson...

    Trois expositions au même endroit, trois occasions d'admirer le travail de la famille Ansault, le père, la mère et le fils !

    Allez-y , la galerie des Z'uns possible est ouverte tous les jours en juillet et en août de 12h à 19h et l'entrée est libre.

    Et plusieurs samedis vous pourrez y rencontrer d'autres artistes, des écrivains, une dessinatrice, une botaniste...etc...

    Voici le programme :

    http://www.christaldesaintmarc.com/programme-des-animations-a-la-galerie-des-z-uns-possible-a-chamesson-a208304208


    votre commentaire
  • "Les Ansault, une famille d'artistes", exposition à la galerie des Z'Uns possible à Chamesson

    Pierre Ansault et Codine son épouse, ont présenté leurs peintures au Cabinet de Curiosités "la Galerie des Z'uns possible" à Chamesson.

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    La Galerie des Z'Uns possible a été créée par leur fils Fabien Ansault il y a quelques années.

    http://www.christaldesaintmarc.com/le-cabinet-de-curiosites-les-z-uns-possible-de-fabien-ansault-un-lieu--a125901752

    Pierre Ansault et Codine habitent Châtillon sur Seine, après avoir vécu longtemps à Tonnerre.

    En arrivant à la Galerie des Z'uns possible, nous sommes accueillis par cette toile énigmatique de Pierre Ansault, inspirée par le poème de Rimbaud "les lettres"...cette toile possède un secret, mais je n'ai pu le découvrir....

    Pierre Ansault me le confiera sans doute à ma prochaine visite !

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    Pierre présente plusieurs autres peintures  représentant la ville de de Tonnerre où il a vécut près de vingt ans...

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    Il nous montre son ancienne maison qu'il a peinte un jour de neige et d'inondation par la rivière qui coule à ses pieds, l'Armançon...

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    D'autres toiles de Pierre Ansault sont réunies sur un paravent dans la cour des Z'uns possible :

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    Codine s'intéresse à la nature, aux forêts, aux fleurs, elle peint sur de petits formats de superbes compositions oniriques :

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

    "Les Ansault, une famille d'artistes", une exposition des œuvres du père, de la mère et du fils de la famille Ansault se tient jusqu'à fin août 2021,  à la galerie des Z'Uns possible

     

    Les peintures de Pierre Ansault et de Codine seront visibles tous les jours de 12h à 19 heures, en juillet et en août, à la Galerie des Z'uns possible à Chamesson

    L'entrée est libre, ne vous en privez pas !

    Et en vous rendant à la galerie vous pourrez voir les nouveautés réalisées par Fabien leur fils. dans son cabinet de curiosités.

    Je vous en parlerai demain.


    votre commentaire
  • Fabien Ansault, de la "Galerie des Z'uns possible" vous présente son programme estival :

    Programme des animations à la galerie des Z'un possible à Chamesson

    Programme des animations à la galerie des Z'un possible à Chamesson

    Programme des animations à la galerie des Z'un possible à Chamesson

    Programme des animations à la galerie des Z'un possible à Chamesson

    Programme des animations à la galerie des Z'un possible à Chamesson


    votre commentaire
  • Réouverture du cabinet des Z'un possible à Chamesson samedi 22 mai !


    votre commentaire
  • Vannerie sauvage chez les Z'impossible à Chamesson...

    C'est dans la cour des Z'impossible que nous attendait samedi 18 juillet, une bien agréable démonstration de confection de vannerie sauvage, présentée par Gérard Bisiaux d'Etalente.

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Gérard Bisiaux, autrefois professeur de technologie, s'est lancé  dans la confection de vannerie à partir de produits naturels à l'état sauvage, comme elle se pratiquait autrefois dans nos campagnes.

    Pas de rotin, pas d'osier, que des bois  de plusieurs espèces sauvages que l'on découpe en éclisses.

    En témoigne cette ancienne "charpègne" (je ne suis pas sûre de l'orthographe !) qui servait à distribuer la "pouture" au bétail, elle est très vieille cette claie, mais elle a tout de même tenu le coup malgré son usage intensif !

    Gérard Bisiaux, en commentaire, me donne son intitulé exact, il s'agit d'une "charpaigne" ! merci à lui....

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Quels bois peut-on utiliser pour confectionner cette vannerie sauvage sur arceaux ?

    Gérard Bisiaux a une préférence pour la viorne qui se travaille très bien, mais il utilise également le noisetier, le cornouiller sanguin, le troène sauvage et la bourdaine.

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Pour confectionner les arceaux de la vannerie, il faut utiliser son genou !

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Pour faire un panier, plusieurs arceaux sont nécessaires.

    Il conviendra de les attacher ensemble par un moyen provisoire, de la ficelle par exemple, la confection de la "clé" viendra plus tard lorsque les éclisses seront prêtes....

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Le travail le plus délicat c'est la confection des éclisses qui permettront de "tisser" la vannerie.

    Pour ce faire on utilise un couteau pour fendre la branche en plusieurs parties, certains utilisent un fendoir si la matière est très dure.

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Dans une branche on peut faire trois éclisses  dont on doit ensuite enlever la moelle en grattant la surface.

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Pour le noisetier, très dur, il faut parfois être très énergique !

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    mais le travail se fait tout de même

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Lorsque les éclisses sont prêtes,  (ne pas trop attendre !) il faudra réaliser la "clé" qui permettra aux arceaux  de  tenir entre eux.

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Puis viendra le tissage qui permettra de réaliser paniers, lanternes, mangeoires, nichoirs, corbeilles...

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Voici de superbes réalisations , originales, authentiques...

    Certaines vanneries peuvent allier différentes espèces d'éclisses : viorne , cornouiller sanguin,  noisetier par exemple (ou troène, bourdaine...) qui donnent des résultats stupéfiants et magnifiques avec le mariage de leurs différents coloris....

    On le voit sur certaines vanneries  de la photo  suivante

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Et sur ce superbe porte-fleurs !

    Initiation à la "Vannerie sauvage" au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Pour terminer cette initiation à la vannerie sauvage, Gérard Bisiaux a rappelé l'importance de respecter la nature et l'environnement.

    Par exemple prélever des branches (avec l'accord du propriétaire) sans altérer le reste de l'arbuste, jeter les débris au compost ou en nourrir sa cheminée...

    Alors, lancez vous dans cette très ancienne technique qui a failli disparaître, mais qu'il faut préserver !!

    Gérard Bisiaux   propose des stages d'initiation chez lui à Etalente :

    Initiation à la "Vannerie sauvage" par Gérard Bisiaux au Cabinet  des Z'impossible à Chamesson...

    Consultez son site internet qui vous montrera toute l'étendue de son talent, qu'il est prêt à vous enseigner.

    http://eclisseetbrindille.fr/

    Je signale que l'on peut rencontrer Gérard Bisiaux sur les manifestations Châtillonnaises  comme la fête de l'Automne à Leuglay, et l'on peut donc y acquérir ses originales et authentiques vanneries sauvages.

     


    1 commentaire
  • Programme de l'été à la galerie


    votre commentaire
  • "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    Fabien Ansault,sur la terrasse des Z'uns possible, son cabinet de curiosités de Chamesson, a présenté Jean-Jacques Boutteaux venu d'Auberive présenter une conférence sur une autre façon d'aborder la gestion de la forêt par une "Sylviculture irrégulière"

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    Jean-Jacques Boutteaux est membre de la société Pro Silva qui réunit des forestiers pour promouvoir une Sylviculture Irrégulière Continue et Proche de la Nature (SICPN), il est responsable dans cette association de la région des plateaux calcaires.

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    Jusqu'à nos jours, les forestiers ont pratiqué, et pratiquent  encore une "sylviculture régulière". Or cette façon de gérer la forêt en coupe rase  ne respecte pas les processus naturels et les grands principes qui régissent la vie en forêt.

    Pro Silva préconise une "sylviculture d'arbre" c'est à dire  :

    -Choisir les arbres à exploiter ou à maintenir sur les parcelles en liaison avec leurs différentes fonctions (production, protection, amélioration, éducation, biodiversité)

    -Utiliser un mode de traitement irrégulier qui permet de s'affranchir  d'interventions modélisées et établies uniformément et permet d'avoir des individus de meilleure qualité et des bouquets d'arbres qui les accompagnent.

    -Maintenir une couverture forestière permanente sans phase de coupe rase qui garantit un accroissement biologique optimal de la forêt, en vue d'une production de bois de qualité.

    En effet, au fil du temps, ce procédé de sylviculture irrégulière garantit la protection des sols, de l'eau et des équilibres biologiques en cours, le maintien d'un micro-climat adéquat et une riche biodiversité.

    Et puis les promenades dans les bois , pour nous, randonneurs , sont tellement plus agréables ! la vue de coupes rases donnant souvent un effet de tristesse dommageable à notre équilibre mental !

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    De plus, la sylviculture irrégulière , continue et proche de la nature, assure aux propriétaires un revenu régulier qui s'améliore d'année en année, alors que la "coupe rase" donne des revenus immédiats, mais après plus rien pendant de très très longues années.

    C''est donc une méthode  qui assure un bon sens économique pour un rendement soutenu et à long terme.

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    Les principes d'action de la sylviculture irrégulière permettent un capital forestier équilibré, stable et suivi, des interventions fréquentes et légères par des coupes "jardinatoires", des travaux et des frais limités, ciblés et qualitatifs.

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    En conclusion,  Jean-Jacques Boutteaux promet, grâce à la Sylviculture Irrégulière :

    -Une biodiversité riche, fonctionnelle et en mouvement perpétuel

    -Une forêt plus stable et plus résiliente

    -Une protection effective des sols et des réserves d'eau

    -une performance économique à forte valeur ajoutée et créant des emplois stables

    -Plus de carbone stocké en forêt et dans les produits transformés

    -et pour finir : une forêt plus humaine !

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    Les auditeurs ont été conquis par l'exposé du conférencier. Tout le monde s'est demandé pourquoi cette façon très intelligente de gérer notre patrimoine forestier ne devenait pas la règle obligatoire.

    Jean-Jacques  Boutteaux leur a proposé de venir participer à des visites forestières ou des réunions de travail.

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson

    Les questions qui ont été posées  ont reçu des réponses argumentées et satisfaisantes.

    Merci monsieur Boutteaux pour votre exposé .

    Puissent tous les forestiers français suivre les préconisations si bénéfiques pour l'environnement de votre association Pro Silva , car dans nos périodes difficiles de changement de climat l'Ecologie prend une place importante et indispensable pour la survie de la terre.

    "Une sylviculture proche de la nature" au cabinet de curiosités des Z'uns possible à Chamesson


    2 commentaires
  •  Il y a toujours des nouveautés au Cabinet de Curiosités les Z'uns possible de Chamesson...

    Voici le programme pour 2019 :

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

    L'atelier est ouvert...

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

    de nouvelles vitrines ont été installées...

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

    de nouveaux totems ont été créés...

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

    Un superbe masque africain est posé sur....

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

    la vitrine où est étendue la momie du Prince, veillée par un gardien  menaçant !

    Il y a des nouveautés au cabinet de Curiosités des Z'uns possible à Chamesson !

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Voici le programme des Z'    pour l'été 2019


    votre commentaire
  •  L'année 2019 sera riche en événements nous annonce Fabien Ansault, dans son cabinet de curiosités des Z'uns possible....

    Fabien Ansault

    Une belle vidéo à visionner qui nous montre le cabinet de curiosités et le superbe travail de l'artiste :

    https://tomasmancini.wordpress.com/projet-video/?fbclid=IwAR3rJKgFp7PvOrRTLjTzItnuJ6orhm0akHXTjifketxjyItdHzpVobHgsd8


    votre commentaire
  • Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    Fabienne et Fabien Ansault, du cabinet des Z'uns possible de Chamesson, invitent très souvent des écrivains qui nous présentent leurs derniers ouvrages.

    Après Michel Huvet et ses "Dernières nouvelles du tram", Fabienne Ansault a invité Cécile Waligora, journaliste dans la presse agricole à venir nous parler de son nouveau livre .

    Elle nous l'a présentée en nous confiant que cet auteur a pour spécialités l'agroécologie, la biologie des organismes et des populations, et la faune sauvage.

    Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    L'ouvrage de Cécile Waligora s'intitule "Faune utile des bords des champs, en finir avec les idées reçues".

    Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    Dans son ouvrage  Cécile Waligora nous précise tout d'abord qu'aucune espèce animale n'est inutile dans la nature.

    Bien sûr il existe ce que l'on appelle les "ravageurs" comme les rongeurs (campagnols), les oiseaux (pigeons, corvidés), les insectes (pucerons, larves de charançons, pyrales) et les limaces ennemi public numéro 1.

    Mais ces ravageurs ont des prédateurs que nous devons absolument protéger : busards, faucons, chouettes, hérons cendrés (qui adorent les campagnols !), couleuvres, hérissons, renards, hermines etc....etc...

    Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    Pourquoi les ravageurs deviennent-ils aussi nombreux ? L'auteur nous en révèle les causes : tout d'abord le paysage agricole s'est modifié, les haies si utiles ont disparu.

    Les haies étaient des abris où se cachaient les prédateurs des ravageurs.

    Les pratiques agricoles ont changé : labours profonds, irrigation, des produits chimiques comme les engrais et les pesticides ont été déversés sur les sols.

    Cécile Waligora préconise donc l'agriculture de conservation qui couvre les sols, mais aussi la plantation de haies avec des perchoirs pour les rapaces.

    (Je rappelle que sur ce blog j'ai déjà évoqué l'agriculture de conservation pratiquée en pays Châtillonnais par quelques cultivateurs innovants, je mettrai les liens en bas de page)

    Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    Dans son livre, remarquablement écrit et illustré , l'auteur nous présente  toute la faune utile du bord des champs :

    Renard, blaireau, hermines, belettes, fouines, chat forestier, héron cendré, buse variable, faucon crécerelle, busards, milan, chouettes et hiboux...mais aussi couleuvres à collier, les amphibiens ...et même les corvidés pas si nuisibles que ça.

    Il faut donc réinviter la faune utile dans les parcelles, laisser de vieux arbres morts dont les trous pourront servir de nichoirs, éviter de fermer les granges et les clochers, garder des points d'eau et des bandes enherbées autour des cultures et bien sûr replanter des haies avec des perchoirs...

    Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    Toutes les personnes présentes ont été convaincues (elles l'étaient pour certaines déjà !) et des échanges intéressants ont eu lieu avec d'autres...

    L'ouvrage de Cécile Waligora devrait être présent dans les écoles et y être étudié, c'est auprès des jeunes que la protection de la nature a le plus de chance d'être comprise et appliquée dans l'avenir...

    Cécile Waligora a présenté son ouvrage "Faune utile des bords des champs" au cabinet des Z'uns Possible à Chamesson

    L'agriculture de conservation par des cultivateurs Châtillonnais :

    http://www.christaldesaintmarc.com/l-agriculture-de-conservation-preservatrice-de-l-environnement-est-pratiquee-dans-le-chatillonnais-a16783589

    Une conférence au Lycée de la Barotte sur l'agriculture de conservation :

    http://www.christaldesaintmarc.com/une-interessante-conference-de-matthieu-archambeaud-sur-l-agriculture--a105757168

    Plantation de haies protectrices de l'environnement :

    http://www.christaldesaintmarc.com/une-plantation-de-haies-preservatrices-de-l-environnement-chez-dominiq-a63711909

     

     


    votre commentaire
  • Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    Au cabinet des Z'uns possible à Chamesson, quel plaisir, le samedi 18 août, sur la terrasse ensoleillée meublée de rouge de Fabienne et Fabien Ansault, de rencontrer Michel Huvet, journaliste, écrivain venu nous présenter un de ses livres "Dernières nouvelles du tram" !

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    Fabienne Ansault a présenté Michel Huvet  que tout le monde a connu en tant que rédacteur en chef du journal Les Dépêches, puis du Bien Public....Je ne ratais jamais ses chroniques politiques et ses critiques culturelles toujours si justes, tellement éclairées et pleines de bon sens.

    Quel plaisir de le voir nous présenter son livre de nouvelles, et surtout de l'entendre nous en lire quelques passages...Des histoires savoureuses mêlant le tram d'hier à celui d'aujourd'hui, des textes drôles, ou mélancoliques qui ont réveillé bien des souvenirs en moi, car avant d'être Châtillonnaise, j'ai été longtemps dijonnaise.... L'ancien tram je l'ai pris si souvent lorsque j'étais enfant, et le nouveau m'a été fort utile pour me rendre régulièrement au CHU ces dernières années....

    En écoutant Michel Huvet nommer les rues  que ses personnages empruntent, je suis retournée bien des années en arrière, que c'était agréable !

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    "Dernières nouvelles du tram" a été édité grâce  à Ccom'culture Editions, de Catherine Miraton.

    Catherine Miraton est actuellement la Directrice, oh combien appréciée !, du Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine, mais elle a eu de bien autres fonctions : Ancienne consultante en communication, éditrice, elle a été directrice des Affaires culturelles de la Ville de Saint-Lô. Elle a également dirigé le Centre culturel et le théâtre des Allobroges de Cluses (Haute-Savoie). Sa carrière a débuté au Bien Public-Les Dépêches de Dijon comme journaliste économique. Attirée par les problématiques liées à la mondialisation, elle a réalisé une expérience de plus de 15 années dans la presse notamment dans l’Océan indien (Ile de la Réunion) et le Pacifique sud (Nouvelle Calédonie). Elle a rejoint ensuite Genève et le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) où elle a été chargée du Bulletin, journal international du plus grand laboratoire du monde. De retour en Bourgogne, elle a été responsable du pôle édition-rédaction de l’université de Bourgogne.

    Ecoutons-là présenter le livre de Michel Huvet qu'elle a édité...

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    Pas banal, Dernières nouvelles du tram fait partie de ces petits livres qui se lisent partout, et surtout dans le tram. 

    Pas banal d’abord pour sa conception, en coulisses. Dernières nouvelles du tram est le fruit d’une convergence, presque un téléscopage entre un événement sociologique (le retour du rail de ville sur un territoire 50 ans plus tard) et l’inspiration créatrice du journaliste écrivain dijonnais Michel Huvet à qui j’avais lancé un défi : concevoir en un temps record neuf nouvelles littéraires (courtes histoires) qui se trament autour du tram, en même temps que sa construction et jusqu'à son inauguration, une nouvelle forme de littérature circonstancielle. 

    Le résultat offert par notre écrivain-témoin est étonnant : événements étranges, souvenirs émouvants, faits divers, rencontres inattendues, délires sentimentaux… Bien installés sur les banquettes flambant neuves du tram, sur les quais, devant un petit café fumant ou sur un lit de hôpital, toutes générations confondues, les lecteurs ne manqueront pas d’apprécier les nombreux clins d’oeil de l’auteur à son territoire en mouvement.

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    Michel Huvet a écrit plusieurs pièces de théâtre, qu'il aurait pu interpréter...

    La lecture de trois de ses nouvelles nous l'a prouvé, car tel un excellent acteur, il nous a tenu en haleine d'un bout à l'autre de ses récits ! "Overdose", "Apparition" (où Michel Huvet évoque une conférence faite par Michel Lagrange, au Musée des Beaux-Arts de Dijon, sur les pleurants des tombeaux des Ducs de Bourgogne !), "Baiser sur la joue"....

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

     Les neuf brèves histoires qui se trament autour du tram : évènements étranges, souvenirs émouvants, faits divers, rencontres inattendues, délires sentimentaux... ont fait mon bonheur dès mon retour à Châtillon.

    Toutes générations confondues, les lecteurs ne manqueront pas de reconnaître les nombreux clins d’œil de l'auteur dijonnais.

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    Fabien Ansault a remercié Michel Huvet d'être venu présenter son ouvrage. Il a annoncé que de plus en plus souvent il inviterait des auteurs pour des présentations de livres, mais aussi qu'il organiserait des soirées au Cabinet de curiosités des Z'uns possible....avec des éclairages particuliers qui magnifient ses collections si extraordinaires.

    Michel Huvet a présenté son livre de nouvelles "Dernières nouvelles du tram", au cabinet de curiosités des Z'uns possible de Chamesson

    Un petit rappel des articles sur le tramway dijonnais  d'hier et d'aujourd'hui publiés sur ce blog :

    http://www.christaldesaintmarc.com/le-tramway-a-dijon-c27179556


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire