• Philippe Bertrand a animé dernièrement, à Aignay le Duc, un débat-rencontre consacré au sujet :  "La ville et la campagne vers des destins partagés ?"

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Tous les territoires qu’ils soient urbains ou ruraux, doivent aujourd’hui faire face à des défis environnementaux, économiques et sociaux majeurs, et aucun ne pourra y répondre seul sans s’appuyer sur les atouts des uns pour remédier aux difficultés des autres.

    Les villes et les campagnes ont longtemps poursuivi leur développement en parallèle et souvent les villes ont aspiré les populations rurales dans leur expansion.

    Depuis plusieurs années, un phénomène inverse se dessine, même si celui-ci demeure encore discret ou modeste. Il n’empêche que les centres-bourgs peinent comme les centres-villes à gagner une nouvelle dynamique.


    Le sixième forum de la Fabrique du Millénaire a souhaité ouvrir une réflexion sur les actions que les villes et les communes rurales peuvent partager ensemble. Les témoins de cette soirée ont été des élus de Côte-d’Or et de Haute-Marne en respect d’une équité territoriale propre au futur parc national.

    Philippe Bertrand a présenté les participants à ce forum :

    Sophie Delong, maire de Langres et Laurence Porte, maire de Montbard, pour les villes, ainsi qu' Anne-Cécile Dury, maire de Vals-des-Tilles et Francis Castella, maire de Sainte-Colombe-sur-Seine, pour les communes rurales.

    (NB : Sophie Lelong n'est pas sur les premières photos, car elle est arrivée un peu en retard, très prise par ses obligations municipales)

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Laurence Porte, Maire de Montbard a vu, dès son élection en 2014, la nécessité d'investir pour le cadre de vie de sa ville, la mettre en valeur, maintenir sa population . Ses premiers projets ont été culturels et patrimoniaux. Montbard a un atout, sa gare TGV qui permet à ses habitants d'aller travailler assez loin.

    La communauté de Communes du Montbardois ne participe pas aux frais de la ville, alors que cette dernière reçoit la visite des habitants du territoire (à la piscine par exemple). Il faudrait plus de solidarité dans les deux sens, se répartir les choses, mais sans les politiser.

    Des essais de fusion entre Montbard et des Communes limitrophes (Marmagne par exemple) ont échoué, c'est dommage.

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Laurence Porte pense que les élus passent et qu'ils ne doivent pas systématiquement penser à leur réélection. Elle est favorable à une limitation du nombre de mandats, mais elle réfute la loi anti-cumul car pour elle un député doit avoir obligatoirement un ancrage local (maire, Conseiller Départemental, ou Régional par exemple). Laurence Porte croit très fort à la Démocratie Participative.

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Francis Castella, Maire de Sainte Colombe sur Seine a a tout d'abord dit sa satisfaction de voir que depuis le 1er juin, l'usine emblématique de sa ville Arcelor-Mittal a été reprise  par un groupe allemand. Elle se nommera dorénavant TréfilUnion.

    Sainte Colombe sur Seine a des atouts importants, bien que proche de Châtillon sur Seine, elle n'a pas été absorbée par la grande ville et garde une certaine attractivité : elle possède de nouvelles entreprises, des services, un médecin, un important groupe scolaire qui draine les enfants des communes avoisinantes, une micro-crèche, un lotissement de 38 lots, tous vendus.

    La Communauté de Communes du Pays Châtillonnais fonctionne bien, il  faut dire qu'elle a très bien été mise en place par son premier Président Henri Julien. Les communes travaillent ensemble, bien sûr il y a parfois des jalousies certains pensant que Châtillon sur Seine profite plus, alors que les impôts sont les mêmes pour tous. Mais la solidarité a été mise en place et elle fonctionne bien.

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Anne-Cécile Dury est maire de Vals-des-Tilles, qui est le résultat de la fusion de cinq communes qui représentent un total de 180 habitants. Vals-des-Tilles est composé du regroupement de cinq villages : Chalmessin, Villemervry, Lamargelle-aux-Bois, Villemoron et Musseau. La mairie principale est située à Chalmessin.

    Il n'y a aucun service au village, mais il y a de beaux paysages ! et puis il y a 150 hectares de forêts à l'entrée du futur parc National, qui sera sûrement un atout dans l'avenir.

    Et de plus Chalmessin possèdeune réserve naturelle nationale qui s’étend sur 124 ha et protège l'un des marais tufeux les plus remarquables du plateau de Langres ainsi que la faune et la flore qui l'accompagnent.

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    La municipalité refuse de nouvelles constructions, car il y a suffisamment d'habitations à l'abandon à rénover. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il y a au village des créations d'entreprises, comme ce groupement d'agriculteurs-bio qui veut ouvrir une boulangerie et une fabrique de biscuits.

    Pour faire leurs courses les habitants se rendent à Langres (30kms), mais surtout en Côte d'Or qui est limitrophe, et bien sûr à Dijon, et cela sans services de transport. Un essai de taxi très peu cher a été tenté, mais uniquement pour le déplacement de personnes handicapées ou âgées qui ne peuvent se servir d'un véhicule.

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Philippe Bertrand a accueilli Sophie Lelong, Maire de Langres.

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Sophie Delong, maire de Langres, a présenté sa ville qui était une ville très importante autrefois, mais qui a perdu de son attractivité.

    Elle compte actuellement 7700 habitants, mais elle pourrait devenir plus forte si elle fusionnait avec d'autres communes voisines  comme par exemple Saint Geosmes. Mais cette dernière agglomération, industrielle et fort riche, ne veut pas participer aux frais occasionnés.... par les réparations des remparts de Langres, peut-être ?(c'est une boutade !)

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Sophie Lelong est amère, car tous ses efforts pour regrouper d'autres communes de Haute Marne, depuis très longtemps, ont été vains, et on la comprend.

    Certaines autres communes de Haute-Marne ont essayé de fusionner, mais ça s'est mal passé. C'est dommage car il y aurait possibilité d'investissements, avec des économies à la clé et le regroupement aurait du poids face aux demandes de subventions par exemple.

    En plus il existe une méfiance mutuelle entre Langres et Dijon.

    Pour Sophie Lelong le mal viendrait, à l'origine , d'un mauvais découpage des départements.

    En résumé il va de soi que des villes comme Langres et ses 7700 habitants et comme Montbard et ses 5400 habitants souffrent d’une perte de vitalité de leur centre-ville au même titre que les communes rurales. 

    Ces deux villes développent actuellement des stratégies, le Made in Pays de Langres, et le pôle de territoire de Montbard qui s’appuie sur une participation des communes périphériques éminemment rurales.

    Quant à Sainte-Colombe-sur-Seine, 950 habitants, son avenir dépend en grande partie d’une activité industrielle qui heureusement renaît.

    Vals de Tilles, 180 habitants, nouvelle commune dont l’épicentre est Chalmessin, joue son destin avec sa réserve naturelle nationale.

    D’autres enjeux s’inscrivent dans la destinée de ces deux communes rurales qui sont en proximité des villes de Châtillon-sur-Seine pour la première et de Langres pour la seconde.

    Le 6ème forum des solutions "Villes et Villages partagés" a eu lieu le 14 juin à Aignay le Duc...

    Après un débat très intéressant, Philippe Bertrand a donné la parole au public qui a posé quelques questions, par exemple sur la possibilité d'employer un secrétaire de Mairie par plusieurs communes.

    Puis il a convié les participants à un pot amical, où ces derniers ont pu encore échanger sur cette problématique "Villes, Villages, des destins partagés".


    votre commentaire
  • Voici ce que nous annonce Philippe Bertrand :

    Les entreprises solidaires, quelle place dans nos territoires ?

    Suivi d’un grand débat dans le cadre du débat national.

     L’économie sociale et solidaire englobe en France les associations, les coopératives, les mutuelles et les fondations. Elles représentent 10% de l’emploi avec 2 300 000 salariés et quelques 200 000 entreprises. Les plus connues sont les associations qui emploient à elles seules 1 800 000 personnes, même si vous connaissez davantage d’associations qui sont animées par des bénévoles. Depuis quelques années, ces données sont en augmentation permanente du fait que ces entreprises et initiatives produisent de l’activité locale et répondent à des besoins très locaux, eux-aussi.

    La règle première de ces organismes et structures est qu’ils ne partagent pas leurs bénéfices dans le même ordre idée que les entreprises classiques avec un actionnariat ou des financeurs. Bénéficiaires, elles peuvent l’être mais ces bénéfices sont réinjectés dans leur gestion, leurs fonds de réserve et dans le matériel nécessaire à leur fonctionnement. Contrairement à une vieille idée reçue, ces entreprises associatives ou autres, n’agissent pas dans le seul secteur du social ou de l’aide à la personne, mais elles peuvent intervenir dans la production de biens comme les autres entreprises du secteur concurrentiel. Alors en quoi sont-elles différentes ? Elles sont différentes parce qu’elles prônent une décision démocratique des choix de travail et d’orientation de la stratégie de l’entreprise. Elles le sont encore car elles privilégient l’emploi non délocalisable. Elles le sont enfin par leur proximité avec les usagers et consommateurs et elles tentent toutes de respecter des règles liées au développement durable. Elles interviennent donc au profit de l’intérêt général et sont régies par un principe d’action collective et partagée.
    Les milliers d’exemples en France s’expriment en termes d’emploi, d’insertion professionnelle pour les plus démunis, d’aides au logement, d’aides à la mobilité et à la formation et ils s’étendent à la production d’énergies vertes et de solidarités envers les personnes fragilisées.

    Leur force tient aujourd’hui à un élan populaire qui, à travers une épargne solidaire ou des campagnes de financements participatifs, exprime une adéquation avec les attentes des populations locales jamais atteinte jusqu’à présent.

    En résumé, l’économie sociale et solidaire, sort de sa niche d’économie de la réparation, pour être celle qui relève les défis de demain : être accessible à tous, ne pas dépendre d’un marché mondial soumis aux fluctuations boursières, ne pas privilégier une hiérarchie des salaires qui donnent le tournis, donner autant de chances aux femmes qu’aux hommes, apporter aux échoués du système éducatif une seconde chance et ne laisser personne dans une fracture sociale, culturelle ou économique.

    Le défi est énorme, mais il correspond à l’heure des revendications du mouvement des gilets jaunes à une réalité longtemps mise entre parenthèses, à savoir participer à une œuvre commune tout en donnant sa voix et sa participation à un objectif commun.

    C’est dans cet esprit que le forum des solutions a accepté de se greffer au débat national sur la base de deux exemples concrets d’entreprises sociales : le groupe IDEES né en Côte d’Or pour donner un sens et un travail à des personnes de la rue. Pierre Choux co-fondateur de ce groupe d’entreprises qui emploient plus de 4000 personnes, sera notre premier invité. La régie rurale de plateau de Vaillant en Haute-Marne qui, à travers 3 secteurs d’activités, maraîchage, entretien d’espaces verts et rénovation du patrimoine, donne du travail à des personnes qui en étaient privées. Sa directrice, Aline Paindavoine, sera notre seconde invitée.

    Le grand débat : en accord avec la couverture du futur parc national, deux députées seront présentes : Yolaine de Courson pour la Côte d’Or et BerangèreAbba pour la Haute-Marne. Elles répondront aux questions du public.

    Pour information, la Fabrique du Millénaire organise ces forums ouverts à toutes et tous depuis décembre 2017 afin d’établir un dialogue constructif entre habitants, élus et acteurs locaux.

    Ces forums se concluent par un verre gracieusement offert, mais l’association ne refuse pas les contributions gustatives apportées par les participants. Merci d’avance.

    5 ème forum des solutions, vendredi 15 mars, 20 heures, salle Roidot, Aignay-Le-Duc. Entrée libre.

    Contact : info@fabriquedumillenaire.fr

     


    votre commentaire
  • Le quatrième Forum du Millénaire aura lieu le30 novembre à Aignay le Duc


    votre commentaire
  • Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    L’association « La Fabrique du Millénaire » nous a invités  à participer au 3ème forum des solutions, qui s'est tenu le vendredi 22 juin à 20 heures, salle Roidot à Aignay-le-Duc.

    Comme lors des deux précédents forums, en partenariat avec le GIP du futur parc des forêts de Champagne et de Bourgogne, celui-ci a mis  l’accent sur la pertinence des actions locales qui participent au développement des territoires ruraux.

    La thématique de cette 3ème session a porté sur les patrimoines bâtis et archéologiques et sur les stratégies à long terme de leur valorisation. 

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Philippe Bertrand, Président de la Fabrique du Millénaire avait invité plusieurs personnes qui nous ont présenté leurs contributions à la valorisation du Patrimoine.

    Hervé Parmentier, Directeur du GIP, du Futur Parc National, a remercié la Fabrique du Millénaire d'avoir eu l'initiative de proposer ce forum.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Le projet du Parc National est accepté, maintenant il va falloir l'accompagner avec des projets...

    Une consultation de juillet à septembre se fera auprès des dirigeants, puis auprès des habitants du territoire avec une enquête publique.

    Réfléchissons donc tous à ces projets, et présentons-les le moment venu.

    Nous avons écouté ensuite Vincent Guichard, directeur du site de Bibracte, centre archéologique européen.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Vincent Guichard a évoqué le développement du site de Bibracte, étroitement associé au Parc régional du Morvan qui comporte dix communes.

    Bibracte, dans les années 80, a dû acheter des terrains , ce qui lui a permis de réaliser des chantiers de fouilles  qui redonnent périodiquement un attrait au site.

    Le "paysage" s'est ensuite imposé dans les années 90.

    Idéalement, pour que Bibracte puisse survivre, il faudrait que les visiteurs reviennent tous les trois ans sur le site qui a été labellisé en 2007.

    C'est donc l'idée des chantiers de fouilles qui est la meilleure, et puis ces chantiers permettent un lien social.

    La parole a ensuite été donnée à Alain Gislot, président-fondateur d’Arcade, centre européen de design situé à Sainte-Colombe en Auxois.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Alain Gislot nous a conté sa découverte du château de Sainte-Colombe, il y a 32 ans. Ce château n'était, à l'époque où il s'est installé au village, qu'une ferme délabrée.

    Tellement délabrée qu'un jour un grand fracas a résonné dans le village : le centre du bâtiment s'était effondré !

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Une Association est alors née avec l'accord des propriétaires.

    Il a fallu déblayer, puis restaurer le bâtiment, avec l'aide de bénévoles lors de chantiers internationaux...

    Beaucoup plus tard, l'Association Arcade est devenue propriétaire du château en viager.

    Ce fut une aventure humaine extraordinaire  qui a permis ensuite d'élaborer un projet d'expositions d'objets de design, de réaliser le "design à la campagne " ce qui ne s'était encore jamais vu !

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Dans ce château superbement restauré des expositions attirent des milliers de visiteurs, tant français qu'étrangers. Le site emploie 3 salariés et comporte un gîte qui se trouve dans la partie centrale restaurée (2600 nuitées par an tout de même !)

    La prochaine exposition, qu'Alain Gislot nous a invités à visiter, sera sur le thème du "confort et du réconfort", un programme bien tentant !

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    La troisième réalisation de mise en valeur du Patrimoine  a été celle de l’abbaye d’Auberive présentée par Alexia Volot, directrice du centre d’art contemporain de l’abbaye.

    Les parents d'Alexia Volot ont eu un "coup de foudre" pour  l'ancienne abbaye d'Auberive.

    Ils l'ont achetée dans le but d'y installer leurs collections d'Art Singulier.

    Par chance, l'abbaye a toujours été entretenue, puisqu'au cours des temps elle est devenue une prison (Louise Michel y a été incarcérée avant de partir en Nouvelle Calédonie) puis une colonie pénitentiaire.

    Alexia a été chargée par ses parents de remettre en ordre le lieu, d'organiser ensuite des expositions, de créer un verger conservatoire avec les "Croqueurs de pommes", et d'organiser des festivals de musique.

    Le site est maintenant reconnu internationalement, c'est une très belle réussite !

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

     Sylvie Baudot, maire de la commune de Cohons (Haute Marne) nous a présenté ensuite la mise en valeur des "jardins de Cohons" .

    En 2013  s'est tenue à Langres et aux alentours, l'année Diderot, fêtant les deux cents ans de la naissance du grand encyclopédiste.

    La famille Diderot possédait une maison à Cohons dont le climat très particulier attirait de nombreux Langrois, ne dit-on pas que Cohons est le petit Nice ?

    Cohons possède de très beaux "escargots" de pierre, mais aussi des jardins en terrasses qui étaient à cette époque très dégradés. L'inscription à l'année Diderot a permis à la Municipalité, avec l'accord des propriétaires, de les remettre un peu en état.

    Cette rénovation va être continuée, grâce à l'inscription de Cohons sur la liste des sites retenus par la mission Stéphane Bern.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Villages Anciens-Villages d'Avenir avait proposé à ses adhérents, en 2014, la visite du charmant village de Cohons, ses jardins en terrasses, ses "escargots" de pierre, ses fontaines, vous pourrez les voir en cliquant sur ce lien :

    http://www.christaldesaintmarc.com/cohons-village-de-haute-marne-a108143440

    Des témoignages se sont ajoutés ensuite à ces quatre présentations.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

     Celui d'Yves-Marie Simon, président de l’association Villages Anciens, Villages d’Avenir.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Natif du Châtillonnais et y revenant très souvent en vacances lors de sa vie professionnelle, Yves-Marie Simon aimait visiter les villages et y admirait leurs maisons rurales. Dans les années 70 il s'aperçut que les villages se dégradaient, on y construisait des bâtiments inesthétiques, on remplaçait les fenêtres par des baies vitrées etc....

    Il a donc eu l'idée de fonder une association nommée "Villages Anciens-Villages d'Avenir" qui propose des conseils pour que nos villages ne perdent pas leur beauté, leur caractère. L'association propose des stages où les particuliers peuvent apprendre avec un professionnel à rénover leur maison rurale dans les règles de l'art. Un livre indispensable sur le sujet a été imprimé par l'association.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

     Eric Dudouet, chargé du tourisme à la communauté de communes du Pays Châtillonnais était accompagné de Félicie Fougère, responsable du musée du trésor de Vix, pour la valorisation du site du Mont Lassois.

     Il a rappelé qu'en vue de nouvelles fouilles du tumulus de la Princesse de Vix, des hectares de terrain sur le Mont Lassois ont été achetés par la Communauté de Communes du pays Châtillonnais.

    Les fouilles seront reprises en 2019.

    Félicie Fougère voudrait "rendre visible l'invisible", c'est à dire se servir de technologies numériques pour que les visiteurs puissent pénétrer dans des images virtuelles : visiter le palais de la Princesse par exemple, ce serait tellement parlant...

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Le Directeur de Bibracte a suggéré que le Musée du Pays Châtillonnais prenne le nom de Musée du Val de Seine, ce serait plus audible par les visiteurs ! C'est à voir !

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    D'autres témoignages intéressant ont ensuite enrichi le forum du Millénaire :

    Jean-Charles Colombo, maire de Bure les Templiers a évoqué la rénovation de l'église templière de son village.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Sylvain Bouhélier, bien que ses parents ne soient pas originaires du monde rural, s'est lancé dans la viticulture à Chaumont le Bois, il a redonné vie à des vignes du village qui avaient été abandonnées après la crise du phylloxéra, en a acquis d'autres à Noiron, sur le Mont Lassois...une belle réussite pour lui aussi.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    François Blanchot , faute de temps n'a pu évoquer pleinement le problème de la destruction programmée par l'Etat des ouvrages hydrauliques sur les rivières. Pourtant ce patrimoine a autant de valeur que les autres !

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    Hervé Parmentier a conclu le forum en rappelant quel est le pari du Parc National :

    -Préserver le Patrimoine

    -Garantir le paysage

    -Avoir des liens avec l'Economie en restructurant les filières.

    Le troisième forum des solutions par la Fabrique du Millénaire a eu lieu à Aignay le Duc...

    A l’issue de cette rencontre-débat, une dégustation a été offerte au public présent. Après la découverte des vins du Muid Montsaugeonnais, ce fut au tour des crémants de Sylvain Bouhélier d’être mis à l’honneur.

     https://www.facebook.com/LaFabriqueduMillenaire/

     


    votre commentaire
  •  Alain Bartkowiez a invité le journaliste Philippe Bertrand à la journée d'inauguration de la Fromagerie des Marronniers du samedi 31 mars .

    Ce dernier a accepté avec un grand plaisir de venir faire une conférence  intitulée "Micro-Activité locale, vecteur de développement rural", basée sur le principe de  l'Economie Sociale et Solidaire, tant il apprécie les initiatives des Châtillonnais pour rendre leur territoire attractif.

    Philippe Bertrand produit une célèbre émission sur France-Inter "mes Carnets de Campagne", où il met en avant les expériences locales. Le succès de son émission (juste avant 13heures) ne se dément pas depuis plus de onze ans.

    Philippe Bertrand, journaliste à France-Inter a présenté une conférence à Origny sur Seine sur l'Econome Sociale et solidaire

    Philippe Bertrand , à partir d'expériences concrètes, nous a dévoilé l'essor de l'Economie Sociale et Solidaire qui va permettre à l'avenir de trouver des solutions aux dysfonctionnements de notre société.

    Philippe Bertrand, journaliste à France-Inter a présenté une conférence à Origny sur Seine sur l'Econome Sociale et solidaire

    Les nouvelles "métropoles", comme celle de Lyon, drainent des emplois, mais en négligeant les territoires qui les entourent.

    Cette géographie politique risque de nuire aux régions rurales, peu peuplées, pauvres en ressources et peut les conduire vers une plus grande précarité.

    Heureusement, en 2014, a été votée une loi intitulée "Economie Sociale et Solidaire"  : L'E.S.S.

    Cette loi peut favoriser l'éclosion de coopératives  comme celle du "Relais" qui, en collaboration avec une Communauté d'Emmaüs locale, a permis d'embaucher 2000 salariés.

    L'E.S.S. permet aussi  à des usines fermées d'être remises en route par l'initiative de ses anciens salariés, maintenant actionnaires, comme la SCOP "La Maille" qui travaille à présent avec Balmain, Courrèges ou Agnès B .

    Les sept actionnaires de "La Maille" ont ainsi embauché 18 salariés qui ont permis à l'usine de redémarrer.

    Philippe Bertrand nous a aussi cité la ville de Romans qui a vu des usines renaître en réalisant des chaussures innovantes et de bonne qualité, comme la chaussure de foot 100% française, ou Thomas Huriez qui a voulu créer un "jean" entièrement français sous la marque "1083 Borne in France".

    A la campagne aussi des initiatives éclosent comme le nouveau "Drive fermier" à Auxerre où treize producteurs agriculteurs fournissent les clients au prix le plus intéressant pour le producteur et d'une excellente qualité pour le consommateur.

    Le principe de l'Economie Sociale et Solidaire est de ne laisser personne sur le bord de la route.

    Philippe Bertrand, journaliste à France-Inter a présenté une conférence à Origny sur Seine sur l'Econome Sociale et solidaire

    Philippe Bertrand vient de publier "Manifeste pour demain", un livre passionnant sur l'Economie Sociale et Solidaire, sur les initiatives qui changent nos rapports sociaux vers plus de fraternité, de générosité, de coopération, de mutualisation.

    Un livre préfacé par son ami Michel Onfray.

    Philippe Bertrand, journaliste à France-Inter a présenté une conférence à Origny sur Seine sur l'Econome Sociale et solidaire

    Philippe Bertrand, journaliste à france-Inter a présenté une conférence à Origny sur Seine sur l'Econome Sociale et solidaire

    Vous pourrez retrouver Philippe Bertrand à Chamesson, le 12 mai, à l'inauguration du nouveau Cabinet de Curiosités des Z'Uns Possible de Fabien Ansault, où il dédicacera son livre.


    votre commentaire
  • Aignay-le-Duc, le 14 mars 2018

    Chères consoeurs et chers confrères

    Je vous informe de la tenue du deuxième forum des solutions initié par l’association la Fabrique du Millénaire créée en décembre dernier. Notre souhait est de donner à entendre et à comprendre la démarche d’acteurs positifs des territoires ruraux et à partager une réflexion commune sur les enjeux des espaces ruraux que l’on dit oubliés ou marginalisés, alors qu’ils n’aspirent qu’à de nouvelles perspectives de développement.


    Après un premier forum organisé en décembre dernier sur les alternatives agricoles et les productions relocalisées, nous organisons un deuxième rendez-vous le vendredi 23 mars, salle Roidot d’Aignay-le-Duc, autour cette fois des innovations techniques et sociales. Ce rendez-vous réalisé comme le précédent sous l’égide du GIP du futur Parc National, mettra à contribution : Yolaine de Courson, députée de Côte d’or pour sa maison de l’audace récemment inaugurée à Montbard. Fabien Bazin, maire de Lormes (Nièvre) et initiateur du programme des Villages du Futur, Frédéric Roure, fondateur de la société GéoChanvre, un nouveau process mis en œuvre dans le Tonnerrois (89), Christophe Juppin, chargé de développement Innovation au cluster rural de Nogent (52), Dominique Bernard, créateur du Muid Montsaugeonnais(52) pour la présentation  du domaine et une dégustation amicale et gratuite et quelques nouvelles du déploiement de la fibre numérique en territoire rural avec Marc Frot, conseil départemental (21).
    Je tiens évidemment à votre disposition toutes les coordonnés des intervenants et suis à votre disposition pour toute présentation plus étoffée.

    Je tiens également à votre disposition un exemplaire du livre « Manifeste pour demain » (éditions Libre et solidaire) qui paraîtra la veille au titre des 12 années de collectes d’initiatives locales proposées par l’émission de France Inter, « Carnets de campagne ».

    Par ailleurs une conférence signature est d’ores et déjà prévue le samedi 31 mars à 14h30 à la salle polyvalente d’Origny-sur-Seine dans le cadre de l’inauguration de la nouvelle unité de production du Gaec « les Marronniers ».


    A noter un forum hors-série se tiendra le samedi 7 avril à Montigny-sur-Aube dans le cadre de l’assemblée générale de l’association « Oui au Parc » autour des enjeux économiques et culturels des Parcs nationaux avec de grands témoins.
    Bien à vous,


    Philippe Bertrand
    Philippe. Bertrand@radiofrance.com
    06 82 04 04 91


    votre commentaire
  • Châtillonnais : Les forgeron(ne)s créent la fabrique du millénaire

    Faire bouger les lignes des territoires ruraux, imaginer l’animation économique, sociale et culturelle d’un territoire prochainement labellisé Parc National, tels sont les objectifs de cette nouvelle association…

    Création de La Fabrique du Millénaire

    Suite à une réflexion citoyenne partagée entre habitants, élus et acteurs du local en priorité issus des départements de Côte d’Or et de Haute-Marne, orchestrée par Philippe Bertrand, animateur de l’émission « Carnets de campagne » sur l’antenne de France-Inter, une association  collégiale dénommée « la Fabrique du Millénaire » a vu le jour ce 15 décembre à Aignay-le-Duc.

    Lors d’une précédente réunion qui s’est déroulée il y a un an, les membres fondateurs se sont baptisés les forgerons et forgeronnes.

    L’association envisage de :

    -Réaliser un diagnostic des potentiels de développement des territoires couvrant le futur zonage du Parc National entre Côte d'Or et Haute-Marne 

    -Proposer des forums publics trimestriels sous la forme de thématiques en invitant des témoins d'initiatives sociales, culturelles et économiques issus de ces territoires ou d'ailleurs sous le nom de « forums des Solutions »

    -Favoriser la réflexion et la synergie des candidats à projet en établissant un maillage des compétences et des besoins

    -Préparer la création d'une fondation  de territoire qui sera l'opérateur public et citoyen des initiatives appelées à prendre racine sur le zonage du Parc.

    Le premier forum s’est ainsi déroulé quelques minutes après la naissance de l’association avec le soutien de l’A.S.C.L.A. (association sport, culture et loisirs d’Aignay-le-Duc).

    Il portait sur l’alimentation et l’agriculture.


    Premier intervenant, Hervé Parmentier, directeur du Groupement d’intérêt public, est revenu sur les intérêts que les habitants du territoire ont à tirer de la création du Parc National des forêts de Champagne et Bourgogne.


    Yolaine de Courson, députée de la 4ème circonscription, présente à ce forum, a rappelé son soutien à la création du Parc.


    Ensuite, Emilie Jeannin, éleveuse de charolais

    http://www.la-ferme-de-lignieres.com/

     a expliqué son approche dans l’élevage de ses bêtes et présenté son projet d’abattoir itinérant pour réduire le stress et améliorer la qualité finale du produit.

    François Desliens, installé à Coulmier-le-Sec

    http://www.fermedecombenoire.eu

    a expliqué comment, avec son épouse, il a diversifié son activité équestre en devenant producteur de pâtes artisanales.

    Jean-Baptiste Zarat a présenté son activité de paysan boulanger qu’il exerce à  Saint-Broing-les-Moines

    https://www.facebook.com/search/str/zarat+jean+baptiste+drive+fermier/keywords_search

     Ils ont tous trois abordé la place de la vente directe dans leur activité.


    Enfin, les responsables de l’association G.R.E.N.

     http://www.association-gren.fr/

    ont présenté le jardin d’insertion de Sainte-Colombe-sur-Seine.
    La soirée s’est terminée dans la convivialité avec une dégustation gratuite, amicale et solidaire des produits apportés par les invités.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique