•  Le "tacot" c'était autrefois un train qui desservait le nord de Dijon.

    Trois lignes existaient  au départ de la gare dijonnaise de Porte-Neuve :

    -Une qui passait à Is sur Tille, Grancey le Château, Recey sur Ource et qui se terminait à Châtillon sur Seine

    -Une autre voie passait à Saint Seine l'Abbaye, Aignay le Duc et se terminait elle-aussi à Châtillon sur Seine.

    -Une troisième qui partait de Baigneux les Juifs et qui fusionnait avec la seconde à Aisey sur Seine

    Quelques gares du "tacot"

     (source "forum du rail jadis")

    La construction des lignes de tramways départementaux sur voie métrique  s'est décidée à la fin du XIXème siècle. Il fallait 2heures 30 pour aller de Baigneux les Juifs à Châtillon sur Seine !!

    Au départ quatre trains circulaient chaque jour, puis rapidement ce nombre fut réduit pour se terminer à un aller et retour journalier.

    Quelques bâtiments  (gares, haltes) existent encore dans le Châtillonnais, je suis allée les photographier.

    La gare de Baigneux les Juifs :

    Quelques gares du "tacot"

    La halte de Chaume les Baigneux :

    Quelques gares du "tacot"

    La halte de Villaines en Duesmois :

    Quelques gares du "tacot"

    La halte de Semond :

    Quelques gares du "tacot"

    La halte de Chênecières (commune de Saint Marc sur Seine) :

    Quelques gares du "tacot"

    La gare d'Aignay le Duc :

    Quelques gares du "tacot"

    La gare d'Aignay le Duc en carte postale, au temps du "tacot" :

    Quelques gares du "tacot"

    La halte de Pont de Cosne :

    Quelques gares du "tacot"

    La gare d'Aisey sur Seine :

    Quelques gares du "tacot"

    Ici on voit le "tacot" à la sortie de Châtillon sur Seine:

    Châtillon sur Seine :

    Quelques gares du "tacot"

    La voie fut déposée par l'Armée le 6 octobre 1918 dans le but de servir à proximité du Front, mais l'Armistice survenant le 11 novembre, elle sera remontée et remise en service le 4 décembre 1919.

    A noter qu'une passionnante exposition va être présentée à Essarois, sur ce thème, par Jenry Camus, ce sera les 11 et 12 août, je vous la rappellerai en temps voulu.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique