• Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la galerie Pompon à Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot  habite et travaille à Châtillon sur Seine, mais c'est à Saulieu dans une belle galerie lumineuse qu'elle a exposé ses dernières magnifiques créations.

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Ce sont des peintures à l'encre de chine, réalisées sur l'envers de toiles, qui représentent des animaux....souvent martyrisés par l'homme. En les représentant et en les faisant s'exprimer, l'artiste crie sa colère contre les humains qui ignorent que les "bêtes"ont une sensibilité et un niveau élevé de conscience .

    Des études scientifiques de plus en plus nombreuses nous démontrent en effet que les animaux ont une intelligence au moins aussi élevée que celle des hommes !

    Isabelle Tristan-Coudrot présente une magnifique série de portraits d’animaux à l’encre de Chine sur toile.

    A côté de leur subtile représentation, on peut lire des textes intégrés aux dessins. Les animaux réfléchissent aux comportements humains et expriment leurs ressentis, leurs émotions, leurs peurs, leurs incompréhensions et leurs révoltes.

    C’est un clin d’œil au livre de Colette que l'artiste beaucoup aimé dans son enfance : Dialogues de bêtes.

    Cette mise en forme s’appuie sur de nombreuses lectures et toujours bien sûr : Le versant animal de Jean-Christophe Bailly qui nous dit que tout ce que nous faisons, nous le faisons sous le regard de l’animal.

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Les toiles d'Isabelle Tristan-Coudrot sont superbes de talent et de beauté, mais, en plus, elles nous interpellent et nous bouleversent par le regard presque vivant des animaux qu'elle représente et par leurs "paroles" écrites en rouge...

    Et maintenant, admirez et tombez sous le charme...

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot, je l'ai dit plus haut, est une femme en colère... Mais sa colère, elle la destine à ceux qui  maltraitent les animaux.

    Elle lit beaucoup d'ouvrages scientifiques, écologiques, elle découpe tous les articles qui montrent que l'animal subit de la part des humains des souffrances inadmissibles.

    Elle réunit ces articles, ses réflexions, dans un livre que l'on peut feuilleter : fermes des mille vaches, poulets en batteries, abattages sans étourdissements, animaux en captivité , utilisés à des fins mercantiles etc...

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Voici un morceau de toile blanche qui, retournée présente un très bel aspect de toile de jute.

    La couleur de fond ressemble à la terre et s'harmonise parfaitement avec la représentation des animaux.

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé de merveilleux portraits d'animaux à la galerie Pompon de Saulieu


    2 commentaires
  •  Isabelle Tristan-Coudrot a exposé dernièrement à la médiathèque de Bar sur Seine une série de sept diptyques qu'elle a intitulée IBIDEM, l'éternel recommencement.

    La plasticienne, horrifiée par les guerres et leurs conséquences dramatiques, nous explique la genèse et le sens de ses créations :

    IBIDEM, l’éternel recommencement

    Depuis mon enfance, interpellée par la cruauté humaine et par l’indifférence générale, je conserve des articles, des photographies du présent et passé proche, découpés dans des journaux et des revues : désespoir des victimes, frayeurs, blessures du corps et de l’âme, gestes innommables, inconcevables et pourtant si ordinaires, du plus ignoble des prédateurs.

    Souvent j’ai ouvert la boîte, regardé ces photographies avec le désir de les utiliser pour dire mon indignation face à la violence, son éternel recommencement et le fait que beaucoup finissent par s’y habituer : « rien ne vaut une bonne guerre pour relancer l’économie » qui n’a pas entendu cette parole ignoble et irresponsable au moins une fois dans sa vie ?

    Petit à petit, sont venues en écho d’autres images : tableaux et dessins de maîtres des siècles passés : mêmes corps humiliés, torturés, mêmes victimes impuissantes, mêmes bourreaux immondes, mêmes gestes de cruauté.

    Mais au fil de cette manipulation d’images,  j’ai pris conscience que la banalisation de l’horreur se faisait de deux manières :

    -Par la sublimation de scènes violentes dans les œuvres d’art : scènes cruelles, sublimées, enjolivées par les artistes à des fins diverses, études anatomiques superbes, morceaux de bravoure, commandes pour glorifier le martyre d’un saint ou d’une sainte ou l’exploit d’un héros militaire. Il y a un rendu pudique de l’horreur chez certains peintres qui nous laissent admiratifs devant la beauté du travail de l’artiste et nous fait oublier la scène elle-même.

    -Par la surabondance actuelle des photos de reportages : scènes identiques dans toute la cruauté insupportable de leur proximité  (puissance de la photo), mais qui deviennent familières, ordinaires, banales par leur surabondance. Elles sont diffusées sur tous les médias, en boucle et nous ne pouvons y échapper. Nous nous y habituons….tous !

    -Entre sublimation et surabondance, l’image porte en elle sa part de manipulation et de mensonge qui nous habitue aux représentations de la cruauté et de la souffrance, éloignées dans l’espace et dans le temps, et nous rend peu à peu indifférents, émousse nos indignations.

    Des paroles pleines d’émotion, gommées par l’oubli « c’est la der des ders », « Plus jamais cela », « il ne faut plus que cela recommence », « faisons la paix ! » font apparaître toute l’absurdité du fonctionnement humain.

    Ainsi est née la série « IBIDEM 2008-2014 »

    Sur le petit tableau est convoquée une photographie recadrée, pixellisée et colorisée d’une couleur banale, couleur du quotidien.

    Sur la toile peinte est convoqué un détail d’un tableau d’un maître du passé qui fait écho par son sujet et sa forme à la photographie du petit tableau. Il est dessiné à l’encre de chine puis couvert de la même couleur que la photographie, légère sur l’élément commun recadré, plus pesante alentour, la copie du tableau de maître n’étant pas une fin en soi.

    Sur les deux tableaux, le mot PAIX dans différentes langues est écrit par-dessus l’évocation de l’œuvre du maître du passé et en dessous de la photographie du petit tableau.

    L’absurdité du fonctionnement humain

    Dessus, dessous, avant, après, cette paix l’humanité la souhaite ardemment, mais le rapport de force, la violence et la cruauté prennent toujours le pas sur la négociation. Les gestes, les scènes sont toujours les mêmes, toujours recommencés.

    Pourtant nous sommes des êtres de parole…alors POURQUOI ?

    Sur cette table, les photographies qui l'ont inspirée...

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Cette exposition avait lieu dans une ancienne chapelle qui jouxte la médiathèque de Bar sur Seine. Les dyptiques d'Isabelle Tristan-Coudrot ressortaient magnifiquement sur les murs blancs de l'édifice.

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Pogrom Ukraine 1942 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Irak 2003 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Halabja Irak 1988 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Rwanda 1994 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Sabra et Chatila Liban 1982 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    La Grande Guerre Verdun 1916

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Algérie 1991-2002 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Abou Graïb Irak 2003 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Rwanda 1994 :

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine

    Voici l'extérieur de la chapelle où avait lieu l'exposition, on ne peut y pénétrer que par l'intérieur de la Médiathèque.

    Isabelle Tristan-Coudrot a exposé à la médiathèque de Bar sur Seine


    votre commentaire
  • Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot, plasticienne châtillonnaise bien connue dans notre ville, expose très souvent à Troyes.

    Cette année , l'Association A.R.C.E. lui a demandé de présenter ses très beaux tableaux à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource.

    Cette magnifique exposition est intitulée « Poussières d’étoiles », elle  reprend le titre d’une des séries de tableaux qu'elle a exposés de 2007 à 2013.

    Quelques toiles de chaque série sont accrochées aux cimaises de l’Office du Tourisme de Recey sur Ource.

    Ecoutons Isabelle Tristan-Coudrot nous présenter son travail.

    Les yeux dans les yeux

    Le carré peint, un travail sur l’eau, élément vital, les regards se font face ou sont tournés vers le regardeur qui est lui aussi, interpelé par le mot OÏKOS , terme grec qui se répète sur ce carré peint et signifie en grec « le vivre ensemble », c’est un appel optimiste, un désir profond de paix, de sagesse, de respect et de partage.

    C’est un mantra qui invite à la méditation sur notre responsabilité sur la planète.

    Un moi que le regardeur lit et qui l’unit aux personnages du tableau.

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

     Arrêt sur nature

    Le plaisir du dessin d’après nature : au cœur de la nature s’arrêter de marcher, s’asseoir pour écouter, observer, sentir, toucher, goûter. Poussière d’étoiles parmi d’autres poussières d’étoiles, à ma place, respectueuse et tous les sens en éveil pour ne rien perdre du bonheur d’exister. Observer tout ce qui vit, les merveilles des formes, des transparences, des densités des couleurs, des matières et toute cette belle et lente construction : failles, fissures et anfractuosités, rameaux, racines et ramifications, plis, fronces et froissements. Et dans l’atelier plaisir du dessin d’observation à l’encre de chine sur toile.

     

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Carnets de balade

    La démarche d’une promeneuse qui s’imprègne d’un lieu, écrit, ramasse des objets naturels, fait des photos et ensuite peint en atelier les souvenirs de ses émotions visuelles du moment.

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Ne tirez plus sur l’araignée secrétaire

    En hommage à Joe Downing, ami peintre décédé qui nous avait raconté la légende de l’araignée secrétaire et qui aimait tant la vie et la nature et en parlait si bien.

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Le carré peint évoque un lieu que j’aime, l’écriture inlassable des noms d’espèces en latin détruites par l’homme, oubliées comme un téléscripteur qui défile, perpétue la mémoire du vivant et dit ma révolte et ma profonde inquiétude pour le devenir de la planète et tout ce qui y vit.

    L’araignée secrétaire est toujours présente dans la toile par la bande d’écriture imaginaire et sa silhouette. Elle signifie que nous n’avons pas tout découvert ni compris malgré notre arrogance et notre avidité.

    L’Homme et sa descendance sont présents également sous le regard de l’animal, vers quel avenir ?

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

     Poussières d’étoiles

    Une envie d’interpeller le regardeur ce qui est pour moi essentiel, à savoir la beauté de la vie qui nous entoure et le formidable hasard qui nous permet de la contempler et d’y participer, ici et maintenant. Hubert Reeves a dit que « Nous sommes des poussières d’étoiles »

    Je relève le défi de faire vivre ensemble différents langages, haïkus, dessins, peintures sur des triptyques : paysages intérieurs, espaces de méditation dans lesquels je suis quand je les peins et qui sont pour moi comme des mandalas, dessins et haïkus, hommages aux plus petites formes de vie au fil de mes émotions et contemplations.

    Elle est dédiée à tous ceux et celles qui ont compris la chance que nous avons d’être né(e)s sur terre et la modestie ainsi que le respect de la vie sous toutes ses formes dont nous devrions tou(te)s faire preuve.

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Méditations au jardin d’Hédoné

    On y retrouve le plaisir de la rêverie, évocation de l’extase charnelle, de la volupté des sens, de l’insouciance, du bonheur de dormir et d’aimer.

    Le carré peint exprime mes ressentis et la prédelle pour chaque carré peint associe un ou des détails d’œuvres anciennes que j’aime à un texte choisi parmi mes lectures ainsi qu’un dessin à l’encre de chine sur toile.

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource

     L'exposition d'Isabelle Tristan-Coudrot est visible jusqu'au 29 août, ne manquez pas d'aller la voir, ses tableaux sont magnifiques et surtout pleins de sens et d'émotions...

    Son site à visiter :

    http://www.isabelle-tristan-coudrot.fr/

    Isabelle Tristan-Coudrot expose à l'Office du Tourisme de Recey sur Ource


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique