• "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la bibliothèque Municipale de Châtillon sur seine

     Annick Gueneau, Bibliothécaire de la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine , avait invité samedi 15 octobre 2011, dans le cadre de "Coups de Contes", Noëlle Renault , grande spécialiste des Nourrices Morvandelles.

    En effet, de 1840 à 1920, les Morvandelles étaient des nourrices réputées dans les grandes familles nobles ou bourgeoises .

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Depuis 1970, Noëlle Renault collecte sur ces femmes, des photographies et des anecdotes car leurs souvenirs sont restés vivaces en Morvan. Il en est de même pour les familles de l’aristocratie ou de la bourgeoisie qui les a employées.

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

     Noëlle Renault, née en 1949 à Montsauche, est issue d’une famille qui a donné plusieurs nourrices. Elle a consigné ses recherches dans plusieurs ouvrages, que nous avons découverts  le soir de la conférence. Notamment la vie de ces nourrices à travers leurs portraits et les diverses anecdotes collectées.

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Noëlle Renault nous présente ici son arrière-grand mère qui fut une de ces nourrices morvandelles.

    Après la naissance de leur propre enfant, certaines jeunes femmes  quittaient le Morvan et venaient s'installer  dans une famille d'accueil  pour y allaiter un nourrisson, abandonnant pour souvent près de deux ans, enfants, mari, famille. En arrivant au "bureau de placement des nourrices" elles étaient examinées de près par un médecin , leur lait était goûté.. Elles étaient ensuite embauchées par des familles fortunées, nobles ou bourgeoises.

    La nourrice était très considérée, elle ne devait rien faire, à part allaiter l'enfant. Pour que leur lait soit bon, elles étaient nourries plusieurs fois par jour avec des mets excellents, ce qui les faisait souvent grossir et ressembler à des "pots à tabac" !

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Les nourrices étaient très joliment vêtues avec de beaux vêtements fournis par les familles qui les employaient. Elle portaient une coiffe caractéristique faite de rubans aux couleurs de la famille dont elles nourrissaient l'enfant..

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Voici des rubans qui formaient la coiffe, ils descendaient aussi le long du dos.

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    La coiffe était attachée aux cheveux par  des épingles caractéristiques...

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Ce tableau a été peint par un membre d'une famille qui employait cette nourrice.

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Voici quelques portraits de nourrices.

    On remarque que , sur les photos, les nourrices n'ont pas souvent le sourire.. On peut les comprendre car elles étaient déracinées, ayant laissé leur bébé à leur belle-mère, bébé qui souvent mourait pendant leur séjour chez leurs employeurs (on le leur cachait d'ailleurs pour ne pas faire tourner leur lait !).

    Néanmoins les "nounous" s'habituaient au luxe qui les entourait, et aux égards qu'on leur prodiguait...et quelquefois , au bout des deux ans, ce devait être bien difficile de rentrer au pays dans une chaumière à moitié délabrée et retrouver leur "galvacher" un peu...fruste..

    (un "galvacher" morvandiau était un conducteur de boeufs d'attelage qui partait se louer, parfois loin du Morvan..certains sont même venus se louer en Châtillonnais nous dit Noëlle Renault)

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Ce nourrisson était le fils d'une cantatrice, ce qui explique ses vêtements un peu...extravagants !

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Certaines familles gardaient, après les deux ans habituels, leur nourrice en temps que "nourrices sèches".

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Cette vieille nourrice sèche, fut chargée de surveiller les jeunes nourrices qui arrivaient dans la famille . Nourrices qui devaient  allaiter les enfants de celles qu'elle avait elle-même nourries !

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Les nounous suivaient leurs employeurs en vacances, comme ici à Houlgate...

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Elles prenaient le deuil comme leurs maîtres ...

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    On voit bien ici les rubans des coiffes de ces nourrices devenues pour un temps parisiennes...

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Les militaires aimaient, paraît-il, les nourrices, mais ce n'est peut-être qu'une légende...

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    Que pouvait elles bien penser ces jeunes femmes, lorsqu'elles rentraient au pays pour se retrouver dans ces masures morvandelles, alors qu'elles avaient connu le luxe des châteaux et des hôtels particuliers ?  personne ne le sait...mais on peut peut-être l'imaginer...

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    "Au temps des nourrices du Morvan" une très intéressante conférence proposée par la Bibliothèque Municipale de Châtillon sur Seine

    En tout cas, elles rapportaient souvent pas mal d'argent qui leur permettait d'aménager ces chaumières au sol de terre battue, qu'on appelait ensuite "maisons de lait", ou bien pour acheter quelques lopins de terre .

    Ces terres permettaient alors à leur mari de ne plus se louer comme galvacher.

    Et puis les idées nouvelles  de propreté, d'hygiène qu'elles ont rapportées, ont permis au Morvan d'évoluer, lentement et sûrement, et ce n'est pas si mal !

    Un grand merci à Noëlle Renault pour cette conférence si instructive sur ces femmes méconnues , conférence qui a fort intéressé le public venu très nombreux, ce fut un grand succès, vraiment bien mérité !


  • Commentaires

    5
    laleuve josette
    Vendredi 31 Janvier 2014 à 11:30

    bonjour madame

    faisant un jeu sur les nourrices du morvan etant moi meme du morvan j'ai appris beaucoup de choses tres interressantes qui me donne vraiment envi de lire votre livre  par la meme occassion pourriez vous me renseigner comment appellait on les perssonnes preposees aux vetements du nourrisson 

    merci d'avance et encore bravo pour vos ouvrages 

    cordialement mde laleuve

     

    4
    MarieangeD
    Samedi 26 Octobre 2013 à 12:03

    J'ai beaucoup aimé ce reportage et souhaiterais trouver un livre qui raconterait la vie de ces personnes.

    3
    di bona
    Samedi 20 Avril 2013 à 11:16

    membre d'un groupe d'arts et tradtions populaires j'aimerai pouvoir porter la coiffe de nourrice morvandelle. Pourriez-vous m'aider en me présisant le métrage du ruban et la façon confestionner la courronne.

    Merci de votre collaboration. Bien cordialement

    Martine di Bona

    2
    PREVAULT
    Samedi 28 Janvier 2012 à 10:11

    Bonjour, j'ai vu que l'ouvrage au temps des nourrices du Morvan était indisponible. Sera-t-il réédité un jour il paraît très intéressant.

    Merci. Cordialement PREVAULT P.

    1
    AnnieLS08
    Vendredi 21 Octobre 2011 à 19:19

    reportage intéressant. Merci Chris.


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :