• Beaucoup de mots du patois châtillonnais ont été consignés par Pierre Roy...

    Le patois n’est pas une langue, mais la déformation du français, variant d’une région à l’autre. L’instruction primaire devenant obligatoire depuis 1881, l’école devenait laïque, le patois y perdit sa place.
    Mes grands-parents avaient à cœur  de s’exprimer dans un français avec recherche.
    Une parente était allée à Paris un certain temps, un jour elle revint à Aisey.

    Se promenant dans le jardin, elle dit à ma grand-mère qui venait de ratisser une « planche » : « Quel est cet engin aratoire ? »

    Ma grand-mère surprise ne répondit pas. La parente, par mégarde, mit le pied sur les dents du râteau retourné, celui-ci se redressa comme un ressort, elle reçut le manche violemment sur la figure et  s’écria de douleur : « Oh ! charogne de râteau ! » elle avait retrouvé le nom !!

    On entend encore dans certains pays quelques mots patois 

    Aujourd’hui une liste de A à E

     Aiguesse :pie

    aiguesser :énerver

    aimendier : louer un champ

    aiteu :aussi

    airigueu : souche d’arbre

    aiveu-là : avec lui

    lé : elle

    aj’deu : aujourd’hui

    arquotte : râteau de jardin

    bailler : donner

    bamboche : pantoufle

    beugne : coup

    beurdoler : secouer

    beusenot : maladroit

    beutier :pauvre type

    bian : blanc

    biande : grande blouse

    bieute : betterave

    bigueu : fourche à fumier

    bô : bois

    bôre : boire

    bremer : quêter

    breusiller : mettre en morceaux

    chai : chat

    chennate : chêneau

    chère : tomber

    chicleu : morceau de charbonnette

    charpeigne : grand panier

     con’neu : gorge

    couelle : jeune fille

    couquess : tétard

    couloir : égoutoir à fromages

    cotiau : coteau

    crauler :secouer les noix

    cretou : arrière crâne

    crepieu : omelette lait farine

    dâré : derrière

    devanté : tablier

    dégrimoner : déchiré

    drépiots : couches de bébé

    ébreuquer : bouche édentée

    écureu : écureuil

    effutiau : habits ridicules

    emboquer : mettre en bouche

    empiger : embarrasser

    épanter : épouvanter

    épantiau : épouvantail

    esseutte  : assieds-toi

    est’heure : maintenant

    essater : écarter

    échauder : faire la vaisselle

     


  • Commentaires

    1
    martine
    Lundi 5 Mars à 11:20

    je retrouve bcp de mots employés par mon grande-père, que nous utilisons encore....

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :